Fier-e-s d'aller à une Pride ? - Page : 2

Place aux débats


photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Fier-e-s d'aller à une Pride ? - Page : 2

Sérieux, la majorité des français nous acceptent ? Quand l'insulte qu'on entend le plus c'est sale PD ? Punaise... On vit pas dans le même pays... N'importe quoi sérieux. La pride (pas du tout gay, c'est pour tout le monde), c'est juste un moment où on s'autorise à être comme on est, et cela malgré l'hostilité omniprésente de la société envers la communauté.

La pride c'est le moment où on rappelle aux gens qu'on vit, qu'on existe, que ça les emmerde ou non, et qu'ils pourront toujours nous détester, nous tabasser, nous tuer, ça changera pas qu'on est là.
0

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Citation de AeronCin
La gay pride participe au communautarisme. Elle met en relief le fait qu il y ai les gays d un côté, les hétéros de l autre.

La pride déjà, au cas où tu ne serais pas au courant c'est pas que les gays qui vont là bas. Merci pour les autres.

On se retrouve alors avec deux groupes distincts. Et que se passe t il quand on a deux groupes opposés? Eh bah y a création de préjugés, de stéréotypes, de catégorisation sociale. Eh ouais rien que ça.

Ouais, sauf que au cas où tu le saurais pas, il y a des endroits où ya pas de pride, et où la situation des communautés est plus qu'alarmante, bien plus qu'ici... Ton raisonnement tient pas, il faudrait se cacher pour qu'on nous laisse tranquille... C'est ce qu'on fait instinctivement, et la pride c'est le moment où on se force à être juste nous, et à emmerder les gens bien pensant qui sont comme il faut. Ne plus avoir besoin de se cacher pour être qui on est, ne pas vivre constamment dans la peur quand on marche dans la rue...

Et puis on crée constamment des groupes si on suit ton raisonnement, ça n'a pas de sens. Les gens LGBTQi se regroupent entre eux tout simplement pour se sentir en sécurité, et ne pas être harcelés constamment.

Et en plus, il y a un paquet de cis-hétéros qui y vont, juste des gens qui soutiennent le fait qu'on puisse vivre comme on veut, et ne juste s'accepter tels qu'on est.

La sexualité, la religion et toutes ces choses font partie de la sphère privée, pourquoi vouloir a tout pris l afficher aux yeux du monde en créant ce genre de manifestations? L objectif pour les personnes homosexuelles n est-il pas de vivre comme tout le monde, de se fondre dans la masse?

La sphère privée oui, mais avoir une sphère privée et devoir se cacher pour être soi-même tu vois pas qu'il y a une légère nuance non ? Et encore une fois tu as l'impression qu'il y a que des gays dans la pride, or c'est pas le cas. Les trans, c'est beaucoup beaucoup plus compliqué de garder ça dans la sphère privée.

La pride c'est la célébration de nos différences, toutes, et les personnes qui parlent de communautarisme quand le rassemblement est ouvert à tous, sont juste d'une mauvaise fois absolue. Je pense qu'à travers la critique de la pride se cache une homophobie et transphobie réelle qui suinte de notre société, où on tolère à peine qu'il y a ait des homo, mais surtout si ils existent qu'ils se fassent tout petits. Si vous parlez de sociologie, analysez les produits culturels, et regardez si ils sont représentatif de notre diversité. Pas du tout. Alors merde, et vive la pride !

Vous avez bien assimilé le discours de celleux que ça dérange qu'on puisse exister, vous êtes en train de vous excuser d'exister, et de pouvoir être assimilé à ces gens qui sont libérés et qui marchent dehors en plein jour. Parce que vous considérer leur différence potentiellement outrancière comme moche, plutôt qu'une richesse que la pride essaye de mettre en valeur.

Et bien non, y'a des gens qui se battent et continueront de se battre pour que n'importe qui puisse vivre dans cette société sans avoir besoin de se cacher, sans avoir honte, où les différences seront pas une tare mais une richesse, et les rabats joie qui ont intériorisé les phobies de la société seront un souvenir ou alors c'est eux qui devront se cacher.
0

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Littlephénix, tu m'attaques sur des choses qui ne sont pas en rapport avec ce que j'essaye de démontrer. De plus, j'ai répondus à certains de tes reproches dans mon précédent message, pas envie de me répéter.

En outre, c'est pas très pertinent de me qualifier d'homophobe dans un débat concernant la tolérance, tu pers beaucoup en crédibilité.

Je me suis efforcé de dire que la gay pride avait un but noble, courageux, et j'ai essayer de démontrer en quoi elle pouvait, malgré elle, être vecteur d'homophobie. Et j'ai ensuite essayé de proposé d'autres alternatives.

Je suis de ton côté, au cas ou tu l'aurais pas remarqué.

Je trouve ton ton particulièrement irrespectueux, alors que je me suis démené pour l'être le moins possible.
Si je suis "de mauvaise foie, transphobe, homophobe et rabat joie" alors fuck it. Celebre tes différence si tu le souhaite, met les le plus possible en avant, mais faudra pas se plaindre si rien ne change.
A force de vivre à travers ses différences, on en oublis nos points communs. Et sur ce point, les deux camps en sont responsables.
0

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Bonjour
J'y vais. Parce que je suis désespérée. Parce que je suis une femme transgenre homosexuelle. Rien que cela, n'est ce pas un bon motif ?
Axelle
0

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Citation de AxelleD
Bonjour
J y vais. Parce que je suis désespérée. Parce que je suis une femme transgenre homosexuelle. Rien que cela, n est ce pas un bon motif ?
Axelle


Si ! Bravo, et courage ! ❤️
0

photo de l'auteur Superpositoire
Superpositoire
Homme de 27 ans
Douai

15 remerciements
Je pense qu'à travers la critique de la pride se cache une homophobie et transphobie réelle qui suinte de notre société


Tu as raison, je suis gay mais je suis homophobe ...
Ah, et l'argument qui consiste à traiter d'homophobe quiconque n''est pas d'accord avec toi ne fonctionne plus ;)

Dommage que tu n'essaies pas de comprendre Aeron, je le trouve très juste dans ses propos et expose très bien ses arguments ^^
0

photo de l'auteur Louisiana
Louisiana
Homme de 24 ans
Créteil

1 remerciement
Citation de AeronCin
Dans la cas des LGBT, le problème n est pas législatif, mais se situe surtout au niveau des mentalités.


- Interdiction de la PMA pour les couples lesbiens alors que c'est autorisé pour les femmes célibataires
- "Judiciarisation" du processus de changement d'état civil
- Obligation d'être castré chimiquement pour pouvoir changer d'état civil
- Politique de santé largement inadéquate pour répondre aux problèmes de santé des LGBT
On pourrait parler également des soucis que rencontrent les réfugiés LGBT et combien c'est un statut difficile à avoir, mais on peut arguer que ça rentre dans une problématique plus large des droits des réfugiés.

Le problème est aussi et surtout dans les lois, et dans la manière dont sont appliquées les lois. On aurait pas de soucis à se faire sur la "mentalité" de la population si politiquement, il y avait une volonté de vraiment sanctionner l'homophobie, notamment au niveau de la police (refus de plaintes pour homophobie, remarques homophobes) ou de la santé (refus de soins, discrimination). La structure politique des LGBT en France est défaillante et par manque de volonté, aucun gouvernement ne veut s'en occuper et il est du coup plus facile de détourner le problème sur la "mentalité" des citoyens.

Citation de AeronCin
Tu parles du" groupe social des homosexuels" alors qu'il ne devrait, en soi, ne pas exister en tant que groupe défini avec une forte identité, car cela le place en opposition par rapport aux autres groupes. Ce qu'il faut comprendre, c'est que les LGBT seront toujours en minorité, en donc toujours potentiellement en position de dominés. Fusionner avec le groupe dominant permet d'effacer ce rapport de force entre deux castes


Les homosexuels ou les LGBT en général forment un groupe social, c'est un fait scientifique (la sociologie est une science), que tu le veuilles ou non, mais saches que c'est plus du fait de la société dans son ensemble que le fait des homos/LGBT. C'est parce que la société fait une distinction entre les LGBT et les non LGBT au niveau du traitement qu'elle accorde aux deux groupes que les LGBT forment un groupe social avec des revendications. "Fusionner" les LGBT avec les non LGBT c'est le but de tout association LGBT : que les deux groupes aient les mêmes droits et le même traitement. Mais ça ne veut pas dire qu'on fait comme si il n'y avait pas de différence entre les deux groupes, comme si un groupe ou l'autre n'avait pas des besoins différents.

Citation de AeronCin
Je trouve ça dommage de mettre autant en avant sa sexualité, au point de vivre constamment à travers ça. Je déplore le fait qu'il y ait des "gay", des "trans", des "lesbiennes", des "bi" et des "hétéros", et non plus des "êtres humains".


Les hétérosexuels font sans cesse l'étalage de leur hétérosexualité à travers leurs histoires de cœurs/culs, les couples qui se baladent ensemble, qui parlent de leurs projets d'enfants ou qui se promènent avec leurs enfants. Les hétéros ne sont pas que que des hétéros certes, mais ça forme une partie de leur personnalité importante. Les discussions entre hétéros, notamment quant ils parlent d'amour ou de sexe, ça peut être singulier. Ils ont eut aussi leur propre culture du cul et de l'amour, sauf que c'est considéré comme "la norme". Alors que la culture des homos de ces même choses elle est différente, ne serait-ce que parce qu'elle est colorée par des siècles d'homophobies et du coup elle a à ses originalités propres à elles qui sont profondément singulières pour tout hétéro. Du coup, l'évocation même de notre vie amoureuse/sexuelle est considérée comme "vivre à travers sa sexualité" alors qu'on ne fait rien de plus que ce que font les hétéros.


Et enfin, dans une remarque plus générale concernant beaucoup de gens sur ce topic, est-ce qu'on peut arrêter avec le "il y a pas de raison d'être fier d'être gay, c'est comme être fier d'être brun". Ce dont on est fier, et ce qui est célébré à la pride, c'est de vivre malgré l'homophobie, c'est être fier d'être gay dans une société qui veut qu'on en ait honte.
D'ailleurs pour la comparaison c'est toujours "brun" ou "yeux marrons" qui est utilisé, parce que c'est la combinaison de couleurs de cheveux/yeux la plus banale (je dit ça en étant brun aux yeux marrons). Alors qu'il y a pas mal de personnes qui sont fières ou du moins heureuses d'être blonds aux yeux bleus parce que c'est associé à un standard de beauté plus élevé dans la société. Vous voyez : c'est toujours relatif à la société.
0

photo de l'auteur Ivysaur
Ivysaur
Homme de 26 ans
Nancy
Je n'ai pas pu m'y rendre cette année, mais j'y étais l'an dernier et c'était très bien.
Si vous n'êtes pas à l'aise avec l'idée de la gaypride, voyez ça comme un carnaval avec revendications.

Sinon, je soutiens en tous points le message de Louisiana: l'égalité n'est pas acquise, on est encore discriminés par la loi, surtout les personnes transgenres.
0

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Je n'y vais pas. Je n'y allais pas même quand j'avais une petite amie. La raison, c'est que malgré le nom du défilé, eh bien, j'ai honte en fait. C'est inconscient peut-être.

De plus, j'ai l'impression que la France accepte de plus en plus l'homosexualité, même si cela varie individuellement pour chacun (j'ai connu une jeune fille de mon âge qui a fini SDF parce qu'elle était lesbienne). Dans tous les cas, ce n'est pas ce défilé qui va aider à l'accepter plus, j'ai même l'impression que c'est complètement contre-productif et que la personne lambda qui voit des chars en forme de préservatif et des drag queen en slip aura tendance à nous prendre pour des gens à part... je ne pense pas que ce soit une mauvaise chose que ces personnes existent, plutôt que la personne lambda va y voir une raison pour son homophobie.

Je suis le genre de personnes qui serait pour qu'il existe une hétéro pride afin d'équilibrer les choses et de montrer qu'on est vraiment tous les mêmes...
0

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Pour ma part je ne vois pas ce que ça pourrait m'apporter d'aller à un rassemblement d'homos.
Je trouve qu'au sujet de la gay pride, tout le monde en fait trop. Les "pour" comme le "contre".

Aujourd'hui les ados qui se découvrent homo ont internet pour s'informer. Je doute que la première chose à laquelle ils pensent en se sachant différents soit d'aller voir des photos de gay pride.

Je ne me reconnais pas dans l'excentricité. Ce n'est pas ce que je suis. Mais ça ne me dérange pas que les défilés aient lieu.

Ça permet aussi aux associations de se faire entendre.... certe. Seulement je suis une personne engagée mais pas militante. Le militantisme ça m'agace. Et je ne me reconnais pas du tout dans les réclamations des lobbys. Comme le mariage qui n'a fait que creuser le faussé.

Je trouve que la gay pride c'est surtout du folclore. Du coups selon leur degré de tolérence, chacun la voit comme bon lui semble. De ce fait je ne pense pas que la gay pride pèse encore tant que ça sur la balance. C'est juste un truc que plus grand monde ne prend au sérieux. Et c'est à juste titre d'après moi. Ce qui à la base était une marche funèbre est devenu un show ou des homos s'exhibe comme des animaux de foire. Ce qui est tout l'inverse du concept originel je pense.
0

photo de l'auteur Tipanda
Tipanda
Homme de 24 ans
metz
Ma reponse sera breve: faites vous une fête célébrant le fait que vous avez deux bras? non évidemment. il n'y a rien de pire que de se mettre en avant quand on est homosexuel, c'est un non sens. car, comme le fait d'avoir deux bras, l'homosexualité est naturelle et normale, elle existe depuis le début des temps, que ce soit dans la société ou à l'etat naturel. donc si cela est normal pourquoi le fêter? de plus la gaypride renvoi une image grossière et réductrice de l'homosexualité. soyons clair, je ne condamne aucunement la tranche éfémminée mais je regrette qu'elle soit la seule représentée à la GP. cette image, bien que caricaturale de l'homosexualité, j'en suis conscient, cultive inconsciemment .les plantes de l'homophobie.
0

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Citation de Tipanda
Ma reponse sera breve: faites vous une fête célébrant le fait que vous avez deux bras? non évidemment. il n y a rien de pire que de se mettre en avant quand on est homosexuel, c est un non sens. car, comme le fait d avoir deux bras, l homosexualité est naturelle et normale, elle existe depuis le début des temps, que ce soit dans la société ou à l etat naturel. donc si cela est normal pourquoi le fêter? de plus la gaypride renvoi une image grossière et réductrice de l homosexualité. soyons clair, je ne condamne aucunement la tranche éfémminée mais je regrette qu elle soit la seule représentée à la GP. cette image, bien que caricaturale de l homosexualité, j en suis conscient, cultive inconsciemment .les plantes de l homophobie.

Parce que tu es follophobe comme beaucoup d'homosexuels. Ce qui est une sorte de transphobie, ou le genre masculin est cristallisé dans un cercueil hyper fermé et où ceux qui s'en libérent ne méritent que le mépris.

En plus ce que tu décris montre que tu y es pas allé beaucoup. Et c'est la pride, pas la gay pride, donc il y a des Lesbiennes Gays Bisexuels Transexuels Queer Intersexuels et tout le reste.

Ce n'est pas une fête, c'est une pride sinon. Et ouais c'est pour ça que ça porte ce nom. Et c'est pas juste pour dire qu'on est pas comme tout le monde, c'est pour dire qu'on en a PLUS honte, et qu'on refuse de s'invisibiliser pour se plier aux phobies ambiantes.
0

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Citation de Littlephenix
Citation de Tipanda
Ma reponse sera breve: faites vous une fête célébrant le fait que vous avez deux bras? non évidemment. il n y a rien de pire que de se mettre en avant quand on est homosexuel, c est un non sens. car, comme le fait d avoir deux bras, l homosexualité est naturelle et normale, elle existe depuis le début des temps, que ce soit dans la société ou à l etat naturel. donc si cela est normal pourquoi le fêter? de plus la gaypride renvoi une image grossière et réductrice de l homosexualité. soyons clair, je ne condamne aucunement la tranche éfémminée mais je regrette qu elle soit la seule représentée à la GP. cette image, bien que caricaturale de l homosexualité, j en suis conscient, cultive inconsciemment .les plantes de l homophobie.

Parce que tu es follophobe comme beaucoup d homosexuels. Ce qui est une sorte de transphobie, ou le genre masculin est cristallisé dans un cercueil hyper fermé et où ceux qui s en libérent ne méritent que le mépris.

En plus ce que tu décris montre que tu y es pas allé beaucoup. Et c est la pride, pas la gay pride, donc il y a des Lesbiennes Gays Bisexuels Transexuels Queer Intersexuels et tout le reste.

Ce n est pas une fête, c est une pride sinon. Et ouais c est pour ça que ça porte ce nom. Et c est pas juste pour dire qu on est pas comme tout le monde, c est pour dire qu on en a PLUS honte, et qu on refuse de s invisibiliser pour se plier aux phobies ambiantes.


Ce n'est pas la provocation qui amène l'acceptation.
0

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Parce que montrer qu'on existe, militer pour ses droit, lutter contre les discriminations c'est de la provocation ?
0

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Citation de Nyhmou
Parce que montrer qu on existe, militer pour ses droit, lutter contre les discriminations c est de la provocation ?


Pas du tout, ce n'est pas ce que je voulais dire. Ce que je voulais dire, c'est que pour moi, formuler les choses comme ci : "c est pour dire qu on en a PLUS honte, et qu on refuse de s invisibiliser pour se plier aux phobies ambiantes." C'est une forme de provocation. Je préfère discuter avec les homophobes et leur faire comprendre ce que je suis dans la compréhension et le respect mutuel pour les faire changer d'avis, plutôt que de dire que je refuse leur avis. Combattre la haine par l'amour, en soi. Si tu vois ce que je veux dire.

Cela reste mon opinion.
0

photo de l'auteur Tipanda
Tipanda
Homme de 24 ans
metz
Citation de Littlephenix
Citation de Tipanda
Ma reponse sera breve: faites vous une fête célébrant le fait que vous avez deux bras? non évidemment. il n y a rien de pire que de se mettre en avant quand on est homosexuel, c est un non sens. car, comme le fait d avoir deux bras, l homosexualité est naturelle et normale, elle existe depuis le début des temps, que ce soit dans la société ou à l etat naturel. donc si cela est normal pourquoi le fêter? de plus la gaypride renvoi une image grossière et réductrice de l homosexualité. soyons clair, je ne condamne aucunement la tranche éfémminée mais je regrette qu elle soit la seule représentée à la GP. cette image, bien que caricaturale de l homosexualité, j en suis conscient, cultive inconsciemment .les plantes de l homophobie.

Parce que tu es follophobe comme beaucoup d homosexuels. Ce qui est une sorte de transphobie, ou le genre masculin est cristallisé dans un cercueil hyper fermé et où ceux qui s en libérent ne méritent que le mépris.

En plus ce que tu décris montre que tu y es pas allé beaucoup. Et c est la pride, pas la gay pride, donc il y a des Lesbiennes Gays Bisexuels Transexuels Queer Intersexuels et tout le reste.

Ce n est pas une fête, c est une pride sinon. Et ouais c est pour ça que ça porte ce nom. Et c est pas juste pour dire qu on est pas comme tout le monde, c est pour dire qu on en a PLUS honte, et qu on refuse de s invisibiliser pour se plier aux phobies ambiantes.


tout ce que tu dis montre bien que tu n'as absolument rien compris au propos car je dis bien que je n'ai rien contre ce que tu appelles (d'ailleur avec beaucoup de condescendance) folles mais que je trouve pas que la gay pride prenne en compte le reste de la population gay. tu m'accuses de m'occuper que de la partie gay. ce qui est vrai mais si tu regarde, je suis gay donc je me prononce en tant que gay car je ne veux et ne peux décemment pa parler aux noms de personnes que je ne connait pas le ressentis. donc avant de parler et d'accuser, revois ton pamphlet
0

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Citation de Momorri

Pas du tout, ce n est pas ce que je voulais dire. Ce que je voulais dire, c est que pour moi, formuler les choses comme ci : c est pour dire qu on en a PLUS honte, et qu on refuse de s invisibiliser pour se plier aux phobies ambiantes. C est une forme de provocation. Je préfère discuter avec les homophobes et leur faire comprendre ce que je suis dans la compréhension et le respect mutuel pour les faire changer d avis, plutôt que de dire que je refuse leur avis. Si tu vois ce que je veux dire.

Cela reste mon opinion.


Je ne vois toujours pas en quoi refuser de s'invisibiliser et de supporter les phobies est une forme de provocation. Les LGBTphobies ne sont pas des opinions, refuser qu'une partie de la population n'ait pas les mêmes droits (parfois même juste celui d'existence) n'est pas une opinion. Ce n'est pas un avis. Pendant qu'on essaye de brosser les LGBTphobes dans le sens du poil des gens meurt de ces discriminations.
C'est important de montrer qu'on ne faiblira pas, et que jusqu'au bout nous exigerons les mêmes droits, que nous n'avons pas à souffrir en silence.
0

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Citation de Tipanda


tout ce que tu dis montre bien que tu n as absolument rien compris au propos car je dis bien que je n ai rien contre ce que tu appelles (d ailleur avec beaucoup de condescendance) folles mais que je trouve pas que la gay pride prenne en compte le reste de la population gay. tu m accuses de m occuper que de la partie gay. ce qui est vrai mais si tu regarde, je suis gay donc je me prononce en tant que gay car je ne veux et ne peux décemment pa parler aux noms de personnes que je ne connait pas le ressentis. donc avant de parler et d accuser, revois ton pamphlet

C'est le terme, la follophobie, j'ai rien inventé. Oui j'ai bien entendu que tu disais que tu n'avais rien contre mais ça t'embête quand même qu'on les voit. Va à la pride, tu verras le nombre de bears, ils sont sûrement bien plus nombreux que les mecs un peu plus efféminés.
0

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Citation de Nyhmou
Citation de Momorri

Pas du tout, ce n est pas ce que je voulais dire. Ce que je voulais dire, c est que pour moi, formuler les choses comme ci : c est pour dire qu on en a PLUS honte, et qu on refuse de s invisibiliser pour se plier aux phobies ambiantes. C est une forme de provocation. Je préfère discuter avec les homophobes et leur faire comprendre ce que je suis dans la compréhension et le respect mutuel pour les faire changer d avis, plutôt que de dire que je refuse leur avis. Si tu vois ce que je veux dire.

Cela reste mon opinion.


Je ne vois toujours pas en quoi refuser de s invisibiliser et de supporter les phobies est une forme de provocation. Les LGBTphobies ne sont pas des opinions, refuser qu une partie de la population n ait pas les mêmes droits (parfois même juste celui d existence) n est pas une opinion. Ce n est pas un avis. Pendant qu on essaye de brosser les LGBTphobes dans le sens du poil des gens meurt de ces discriminations.
C est important de montrer qu on ne faiblira pas, et que jusqu au bout nous exigerons les mêmes droits, que nous n avons pas à souffrir en silence.


Le souci est que je pense justement que ce genre de manifestations est contre productive et risque de causer plus de morts ou de jeunes jetés à la rue, comme tu dis. Sinon, c'est par définition une opinion, mais je suis tout à fait d'accord pour dire que ce n'est pas une bonne opinion et que je ne suis pas du tout d'accord avec, je ne serais pas là sinon. Mais ce n'est pas parce que je trouve l'opinion de quelqu'un absolument horrible que je vais le provoquer et lui dire que je suis contre lui. Au contraire, je vais tenter de lui montrer que je n'ai aucune haine pour lui et que puisque que j'ai pas de haine pour lui, il ne devrait pas en avoir pour moi. Je pense que c'est de cette manière que la LGBTphobie cessera et non avec la gay pride. Est-ce que tu comprends mieux mon propos ?
0

photo de l'auteur Tipanda
Tipanda
Homme de 24 ans
metz
Citation de Littlephenix
Citation de Tipanda


tout ce que tu dis montre bien que tu n as absolument rien compris au propos car je dis bien que je n ai rien contre ce que tu appelles (d ailleur avec beaucoup de condescendance) folles mais que je trouve pas que la gay pride prenne en compte le reste de la population gay. tu m accuses de m occuper que de la partie gay. ce qui est vrai mais si tu regarde, je suis gay donc je me prononce en tant que gay car je ne veux et ne peux décemment pa parler aux noms de personnes que je ne connait pas le ressentis. donc avant de parler et d accuser, revois ton pamphlet

C est le terme, la follophobie, j ai rien inventé. Oui j ai bien entendu que tu disais que tu n avais rien contre mais ça t embête quand même qu on les voit. Va à la gay pride, tu verras le nombre de bears, ils sont sûrement bien plus nombreux que les mecs un peu plus efféminés.



j'y vais chaque année pour supporter une amie et ceux qui sont sur les chars représentent des stéréotypes, je ne dis pas qu'il faut les cramer ni autre chose, ne déformes pas mes paroles, je dis juste qu'il faudrait y ajouter (sans en supprimer aucun) des homosexuels de tous genres et non seulement une poignée de genres. moi je suis homo et si on me voit dans la rue (d'apres les retours de personnes avec qui j'ai parlé de mon homosexualité) on ne se rend pas compte de mon orientation. ce n'est pas se refermer et ne pas s'assumer, c'est au contraire assumer qu'un homosexuel peut etre quelqu'un de simple et non forcément travesti ou BARA. ce que je veux c'est precher une ouverture d'esprit et non une follophobie
0

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Citation de Tipanda


j y vais chaque année pour supporter une amie et ceux qui sont sur les chars représentent des stéréotypes, je ne dis pas qu il faut les cramer ni autre chose, ne déformes pas mes paroles, je dis juste qu il faudrait y ajouter (sans en supprimer aucun) des homosexuels de tous genres et non seulement une poignée de genres. moi je suis homo et si on me voit dans la rue (d apres les retours de personnes avec qui j ai parlé de mon homosexualité) on ne se rend pas compte de mon orientation. ce n est pas se refermer et ne pas s assumer, c est au contraire assumer qu un homosexuel peut etre quelqu un de simple et non forcément travesti ou BARA. ce que je veux c est precher une ouverture d esprit et non une follophobie

Pour un homosexuel, il est plus facile d'intérioriser les phobies et se comporter comme si il était hétéro que pour une personne trans. Donc beaucoup se rangent de l'avis hétéro, que les homos devraient rester discret, ne pas faire de vague, parce qu'ils embêtent à vouloir montrer qu'ils existent. C'est ça qu'on essaye de combattre, que non on se pliera pas au fait qu'on dérange.

Maintenant personne t'interdit de monter ton char de personnes qui ont l'air "normales".
Après, la pride c'est aussi le moment où on s'autorise à se lâcher, à ne plus avoir peur des jugements, même les hétéros n'y vont pas en costar cravate, et j'en connais qui y vont. Donc bon.

Moi ça fait parti des rares fois dans l'année où je m'autorise à sortir avec des vêtements que j'aime, en fille, et sans avoir peur de me faire casser la gueule à chaque coin de rue. Alors pardon du dérangement, une fois par an où on brûle les yeux des bonnes gens c'est pas la lune.
0

photo de l'auteur Louisiana
Louisiana
Homme de 24 ans
Créteil

1 remerciement
Citation de Tipanda
Ma reponse sera breve: faites vous une fête célébrant le fait que vous avez deux bras? non évidemment. il n y a rien de pire que de se mettre en avant quand on est homosexuel, c est un non sens. car, comme le fait d avoir deux bras, l homosexualité est naturelle et normale, elle existe depuis le début des temps, que ce soit dans la société ou à l etat naturel.


On arrêtera de faire une pride quand tout le monde considérera que être homosexuel est aussi naturel qu'avoir deux bras.

Citation de Tipanda
je dis juste qu'il faudrait y ajouter (sans en supprimer aucun) des homosexuels de tous genres et non seulement une poignée de genres.


Il y a des homosexuels de tout "genre" à la pride, c'est un choix de vouloir se focaliser sur les plus extravagants, parce que ça nourrit un narratif : dans les cas des homophobes, celui de "LGBT = dégénéré" et dans ton cas "L'homophobie que je subit est à cause des folles trop visibles à la pride, je déplace le problème de l'homophobie des bourreaux aux victimes".
0

photo de l'auteur Tipanda
Tipanda
Homme de 24 ans
metz
Citation de Littlephenix
Citation de Tipanda


j y vais chaque année pour supporter une amie et ceux qui sont sur les chars représentent des stéréotypes, je ne dis pas qu il faut les cramer ni autre chose, ne déformes pas mes paroles, je dis juste qu il faudrait y ajouter (sans en supprimer aucun) des homosexuels de tous genres et non seulement une poignée de genres. moi je suis homo et si on me voit dans la rue (d apres les retours de personnes avec qui j ai parlé de mon homosexualité) on ne se rend pas compte de mon orientation. ce n est pas se refermer et ne pas s assumer, c est au contraire assumer qu un homosexuel peut etre quelqu un de simple et non forcément travesti ou BARA. ce que je veux c est precher une ouverture d esprit et non une follophobie

Pour un homosexuel, il est plus facile d intérioriser les phobies et se comporter comme si il était hétéro que pour une personne trans. Donc beaucoup se rangent de l avis hétéro, que les homos devraient rester discret, ne pas faire de vague, parce qu ils embêtent à vouloir montrer qu ils existent. C est ça qu on essaye de combattre, que non on se pliera pas au fait qu on dérange.

Maintenant personne t interdit de monter ton char de personnes qui ont l air normales .
Après, la pride c est aussi le moment où on s autorise à se lâcher, à ne plus avoir peur des jugements, même les hétéros n y vont pas en costar cravate, et j en connais qui y vont. Donc bon.

Moi ça fait parti des rares fois dans l année où je m autorise à sortir avec des vêtements que j aime, en fille, et sans avoir peur de me faire casser la gueule à chaque coin de rue. Alors pardon du dérangement, une fois par an où on brûle les yeux des bonnes gens c est pas la lune.



mon pere le sait, ma mere aussi, je m'assume et m'affirme, le probleme, ENCORE UNE FOIS, n'est pas là, mais dans le fait que la gaypride justement est fermée à ce genre d'homosexuels qui ne se reconnaissent pas dans cette culture que l'on essaye d'imposer de l'homosexualité, quand j'y vais, je suis mal l'aise, pas du tout parce qu'il y a des homosexuels éféminés ou Barbu ou autre , mais parce que n'étant pas représenté, je me sens rejeté par ma propre culture, celle ci préférant montrer une image réductrice plutot que de montrer qu'un homo peut etre comme il veut
0

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Citation de Louisiana

On arrêtera de faire une pride quand tout le monde considérera que être homosexuel est aussi naturel qu avoir deux bras.


Le souci pour moi, c'est qu'il y a un risque qu'on ne considère jamais l'homosexualité comme aussi naturelle qu'avoir deux bras tant qu'on fera des prides...
0

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Finie la cour de récré ! On va fermer la discussion.

C'est bien que les uns aient pu exprimer leur homophobie intériorisée rendue publique (ici). C'est bien que les LBTI (et quelques gays) aient pu montrer l'intérêt de montrer sa fierté quand toute l'année on leur demande de se la fermer. Je remercie les nombreuses copines qui ont aider ses charmants Messieurs à pointer du doigt le patriarcat toujours présents. Sainte Judith (Butler) priez pour nous !

Merci de vos participations et restez fier de ce que vous êtes : des personnes en dehors de la norme hétérosexuée.
0

photo de l'auteur Tipanda
Tipanda
Homme de 24 ans
metz
Citation de Louisiana
Citation de Tipanda
Ma reponse sera breve: faites vous une fête célébrant le fait que vous avez deux bras? non évidemment. il n y a rien de pire que de se mettre en avant quand on est homosexuel, c est un non sens. car, comme le fait d avoir deux bras, l homosexualité est naturelle et normale, elle existe depuis le début des temps, que ce soit dans la société ou à l etat naturel.


On arrêtera de faire une pride quand tout le monde considérera que être homosexuel est aussi naturel qu avoir deux bras.

Citation de Tipanda
je dis juste qu il faudrait y ajouter (sans en supprimer aucun) des homosexuels de tous genres et non seulement une poignée de genres.


Il y a des homosexuels de tout genre à la pride, c est un choix de vouloir se focaliser sur les plus extravagants, parce que ça nourrit un narratif : dans les cas des homophobes, celui de LGBT = dégénéré et dans ton cas L homophobie que je subit est à cause des folles trop visibles à la pride, je déplace le problème de l homophobie des bourreaux aux victimes .


tu as parfaitement raison là dessus (pour ton second paragraphe, j'avais jamais pensé à cela), mais je reste sur le meme avis à propos du fait que cela ferme du coup la gaypride à des personnes comme moi, plusieurs personnes (ce n'est pas de la démagogie) m'ont dis ne plus mettre les pied à la gaypride parce qu'elles ne se reconnaissaient pas dans l'image vehiculé et une m'a meme dis que la musique (souvent electronique façon boite de nuit) était un cliché rattaché à la culture gay. par contre en ce qui concerne le fait de m'attacher qu'à l'image de folles et à ne remarquer qu'elles, c'est totalement faut mais regardes bien les personnes se trouvant sur les chars, regardes le livre édité par couleurs-gay avec les photos de la pride ce que l'on y voit n'est que la partie folle et barbue, je trouve cela reducteur. comme je dis je pense que c'est pour prendre à revers les clichés vehiculés par l'homophobie mais je trouve que du coup, ça éclipse une bonne partie des homosexuels et ne les représente plus
0

photo de l'auteur Louisiana
Louisiana
Homme de 24 ans
Créteil

1 remerciement
Citation de Tipanda
par contre en ce qui concerne le fait de m attacher qu à l image de folles et à ne remarquer qu elles, c est totalement faut mais regardes bien les personnes se trouvant sur les chars, regardes le livre édité par couleurs-gay avec les photos de la pride ce que l on y voit n est que la partie folle et barbue, je trouve cela reducteur.


Il y a une pléthore de chars à la pride, surtout celle de Paris, et les personnes sur ces chars ne sont pas toutes travesties ou habillées de manière stéréotypée gay, donc si, c'est un choix de vouloir se focaliser sur ces personnes.

Je ne connais pas ce livre, je ne sais pas quel est son but, mais ça ne me choque pas qu'on ne voit que la partie folklorique de la Pride. Historiquement, la Pride a été démarré par des transgenres et des drag queens à Stonewall. C'est une célébration de la culture gay dans tous ses aspects, sans oublier que beaucoup de "stéréotypes gays" (drag queens, leather daddies, bears...) sont souvent des militants LGBT très impliqués qui font ou ont fait beaucoup pour la cause. Si le livre souhaite se focaliser sur cette partie, c'est absolument normal. C'est cette culture gay qui a participé et continue de participer à notre émancipation et notre libération politique, et c'est normal qu'on lui rende hommage. On la complète et elle nous complète, sans elle, on ne comprendra pas notre histoire jusque là, beaucoup de nos problématiques également et revendications. Ne pas vouloir mettre en avant cette culture c'est irrémédiablement enlever des éléments explicatifs de nos luttes.
0

photo de l'auteur Tipanda
Tipanda
Homme de 24 ans
metz
Citation de Louisiana
Citation de Tipanda
par contre en ce qui concerne le fait de m attacher qu à l image de folles et à ne remarquer qu elles, c est totalement faut mais regardes bien les personnes se trouvant sur les chars, regardes le livre édité par couleurs-gay avec les photos de la pride ce que l on y voit n est que la partie folle et barbue, je trouve cela reducteur.


Il y a une pléthore de chars à la pride, surtout celle de Paris, et les personnes sur ces chars ne sont pas toutes travesties ou habillées de manière stéréotypée gay, donc si, c est un choix de vouloir se focaliser sur ces personnes.

Je ne connais pas ce livre, je ne sais pas quel est son but, mais ça ne me choque pas qu on ne voit que la partie folklorique de la Pride. Historiquement, la Pride a été démarré par des transgenres et des drag queens à Stonewall. C est une célébration de la culture gay dans tous ses aspects, sans oublier que beaucoup de stéréotypes gays (drag queens, leather daddies, bears...) sont souvent des militants LGBT très impliqués qui font ou ont fait beaucoup pour la cause. Si le livre souhaite se focaliser sur cette partie, c est absolument normal. C est cette culture gay qui a participé et continue de participer à notre émancipation et notre libération politique, et c est normal qu on lui rende hommage. On la complète et elle nous complète, sans elle, on ne comprendra pas notre histoire jusque là, beaucoup de nos problématiques également et revendications. Ne pas vouloir mettre en avant cette culture c est irrémédiablement enlever des éléments explicatifs de nos luttes.
tu as raison mais cela ne doit pas se faire au mépris des autres cultures gay mais en ce qui concerne la pride de metz (la ville où je réside),sur les trois ou quatre chars présents (je ne sais pas cette année , je n'y suis pas allé) que ce soit en 2014, 2015 et 2016, la diversité des styles de vie gay, n'était pas affiché
0

photo de l'auteur Louisiana
Louisiana
Homme de 24 ans
Créteil

1 remerciement
Citation de Tipanda
,sur les trois ou quatre chars présents (je ne sais pas cette année , je n y suis pas allé) que ce soit en 2014, 2015 et 2016, la diversité des styles de vie gay, n était pas affiché


Ce qui importe peu vu que même quand il y a des gays non stéréotypés, ils sont ignorés. Les homophobes voient ce qu'ils veulent voir, nos Pride n'ont pas à les rendre confortable, parce qu'on a pas à agir durant une journée qui nous est dédiée en fonction d'eux.
0

photo de l'auteur Tipanda
Tipanda
Homme de 24 ans
metz
Citation de Louisiana
Citation de Tipanda
,sur les trois ou quatre chars présents (je ne sais pas cette année , je n y suis pas allé) que ce soit en 2014, 2015 et 2016, la diversité des styles de vie gay, n était pas affiché


Ce qui importe peu vu que même quand il y a des gays non stéréotypés, ils sont ignorés. Les homophobes voient ce qu ils veulent voir, nos Pride n ont pas à les rendre confortable, parce qu on a pas à agir durant une journée qui nous est dédiée en fonction d eux.


ce n'est pas pour faire plaisir aux homophobes mais pour que soient accepter les homos de tout styles de vie et non pas snobés
0

photo de l'auteur Louisiana
Louisiana
Homme de 24 ans
Créteil

1 remerciement
Citation de Tipanda

ce n est pas pour faire plaisir aux homophobes mais pour que soient accepter les homos de tout styles de vie et non pas snobés


Snobés par qui, par les homophobes ? Si il y a des homos qui sont moins bien acceptés par la population, c'est justement ceux qui ne sont pas hétéro-like. Et les homos non hétéro-like s'en fichent que tu ne sois pas extravagant non plus.
0

photo de l'auteur Tipanda
Tipanda
Homme de 24 ans
metz
Citation de Louisiana
Citation de Tipanda

ce n est pas pour faire plaisir aux homophobes mais pour que soient accepter les homos de tout styles de vie et non pas snobés


Snobés par qui, par les homophobes ? Si il y a des homos qui sont moins bien acceptés par la population, c est justement ceux qui ne sont pas hétéro-like. Et les homos non hétéro-like s en fichent que tu ne sois pas extravagant non plus.


je je parle de snobés par les associations de défense, c'est vrai que vu que, comme tu le dis, les Non hétéro-like ne sont pas acceptés, il ont plus besoin de représentation pour que leur acceptation au sein de la société se fasse, mais ça serait éclipser ou, comme je l'ai dis, snober les les hétéro-like qui, malgré une meilleur acceptation, souffrent tout de meme de haine
0

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Citation de Louisiana

Ce qui importe peu vu que même quand il y a des gays non stéréotypés, ils sont ignorés. Les homophobes voient ce qu ils veulent voir, nos Pride n ont pas à les rendre confortable, parce qu on a pas à agir durant une journée qui nous est dédiée en fonction d eux.

Merci.
0

photo de l'auteur Ivysaur
Ivysaur
Homme de 26 ans
Nancy
Si tu considères que ton style n'est pas assez bien représenté à la pride sur les chars, Tipanda, tu peux aussi monter sur l'un deux.
0

photo de l'auteur Tipanda
Tipanda
Homme de 24 ans
metz
Citation de Ivysaur
Si tu considères que ton style n est pas assez bien représenter à la pride sur les chars, Tipanda, tu peux aussi monter sur l un deux.


entierement d'accord mais ce n'est pas une personne qui est représentative...
0

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Citation de Damien93
Finie la cour de récré ! On va fermer la discussion.

C est bien que les uns aient pu exprimer leur homophobie intériorisée rendue publique (ici). C est bien que les LBTI (et quelques gays) aient pu montrer l intérêt de montrer sa fierté quand toute l année on leur demande de se la fermer. Je remercie les nombreuses copines qui ont aider ses charmants Messieurs à pointer du doigt le patriarcat toujours présents. Sainte Judith (Butler) priez pour nous !

Merci de vos participations et restez fier de ce que vous êtes : des personnes en dehors de la norme hétérosexuée.


C'est pas parce qu'on est "contre" la pride qu'on est homophobe... C'est vraiment si compliqué à comprendre? La tolérance c'est aussi savoir accepter l'avis des autres, même s'il est contraire au notre.

Je ne vois toujours pas en quoi refuser de s'invisibiliser et de supporter les phobies est une forme de provocation. Les LGBTphobies ne sont pas des opinions, refuser qu'une partie de la population n'ait pas les mêmes droits (parfois même juste celui d'existence) n'est pas une opinion. Ce n'est pas un avis. Pendant qu'on essaye de brosser les LGBTphobes dans le sens du poil des gens meurt de ces discriminations.
C'est important de montrer qu'on ne faiblira pas, et que jusqu'au bout nous exigerons les mêmes droits, que nous n'avons pas à souffrir en silence.


ça me fait penser aux débats politique entre les mecs de gauches et les mecs de droites. Tout le monde gueule, tout le monde veut imposer sa vision des choses, et au final personne s'écoute, et le "débat" n'a servi à rien.
Les homophobes sont des gens exécrables, mais j'pense que prendre le temps de démonter leur misérables argumentaire point par point est plus efficace que de leur imposer par la force quelque chose qu'ils n'accepteront jamais.
0

photo de l'auteur Louisiana
Louisiana
Homme de 24 ans
Créteil

1 remerciement
Citation de AeronCin

Les homophobes sont des gens exécrables, mais j pense que prendre le temps de démonter leur misérables argumentaire point par point est plus efficace que de leur imposer par la force quelque chose qu ils n accepteront jamais.


Je ne dis pas que tenter de changer les mentalités est inutile, mais comme je l'ai dit quelques pages plus tôt, c'est bien plus utile de militer pour avoir un arsenal juridique en notre faveur et une véritable force politique nous défendant que de se focaliser sur les "mentalités" d'individus qu'on ne peut parfois pas changer. On a pas à se soucier de si X ou Y ne nous aime pas si leurs discriminations sont sévèrement punies et si on a soi-même un environnement social qui nous protège de leurs discriminations.
0

photo de l'auteur Superpositoire
Superpositoire
Homme de 27 ans
Douai

15 remerciements
Donc Louisiana toi tu t'en fiches du vivre ensemble, tu te crois limite en "guerre" ...

Les homophobes sont des gens comme tout le monde, ce ne sont pas des monstres, j'ai eu quelques amis "homophobes" et on s'entendait très bien, parfois on pouvait même en débattre ...

Agir et réagir comme tu fais, pour moi, entretient une espèce d'auto-défense pour les homophobes et les conforte dans leurs opinions ...
0

photo de l'auteur Louisiana
Louisiana
Homme de 24 ans
Créteil

1 remerciement
Que ça les conforte alors, moi ce que je veux c'est un système qui ne précarise pas et ne mette pas la vie en danger des LGBT beaucoup plus souvent que celle des non-LGBT. Si tu as réussi à convaincre certains de tes amis homophobes c'est bien, mais t'attends pas à ce que chaque LGBT prenne du temps à essayer d'inculquer l'éthique et l'humanité à des personnes, parfois sans succès parce que certaines personnes sont irrécupérables. Si quand les LGBT obtiennent des droits, leur réaction est de se braquer, c'est très révélateur de la façon dont ils nous voient : comme des ennemis. Pour le coup, c'est eux qui se croient en guerre, contre les LGBT qui seraient là pour détruire leur vie comme des boches à la première guerre mondiale.
0

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Citation de Louisiana
Citation de AeronCin

Les homophobes sont des gens exécrables, mais j pense que prendre le temps de démonter leur misérables argumentaire point par point est plus efficace que de leur imposer par la force quelque chose qu ils n accepteront jamais.


Je ne dis pas que tenter de changer les mentalités est inutile, mais comme je l ai dit quelques pages plus tôt, c est bien plus utile de militer pour avoir un arsenal juridique en notre faveur et une véritable force politique nous défendant que de se focaliser sur les mentalités d individus qu on ne peut parfois pas changer. On a pas à se soucier de si X ou Y ne nous aime pas si leurs discriminations sont sévèrement punies et si on a soi-même un environnement social qui nous protège de leurs discriminations.
Un arsenal juridique et une force politique en béton ne t'aideront pas le jour oû une bande de débiles voudront casser du pédé et que tu seras au mauvais endroit au mauvais moment.

Il FAUT se soucier de ce que pensent les homophobes. Car ils font parti de la société autant que nous et sont nombreux. Bien que tous ne soit pas forcément homophobes au même degré. On peut toujours changer la mentalité des gens. L'esprit c'est comme de la patte à modeler, il faut juste savoir s'y prendre.
Si on sortait tous de ce cercle vicieux de "moi je veux, moi j'impose". On commencerait peut-être alors à s'écouter les uns les autres. Dès lors le dialogue commence. Et c'est le dialogue qui bien souvent apaisent les maux.

Dialoguer avec les homophobes, ça serait surement plus efficace qu'un défilé folkorique qui ne vient pas de notre histoire ni de notre culture.
Juste un truc pompé aux USA au même titre qu'Halloween.
0

photo de l'auteur Superpositoire
Superpositoire
Homme de 27 ans
Douai

15 remerciements
Dialoguer avec les homophobes, ça serait surement plus efficace qu'un défilé folkorique qui ne vient pas de notre histoire ni de notre culture.
Juste un truc pompé aux USA au même titre qu'Halloween.


ET bim !
Non sérieux, il y a beaucoup de vrais dedans

PS : Oh, un Douaisien :p
0

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
PS : Oh, un Douaisien :p

Haha au moins on sait qu'on est au moins 2 douaisiens à savoir lire et écrire :p
0

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Ohayo tout le monde !
Personnellement, bien que je ne comprenne pas la nécessité d'un tel événement que la gay-pride, je la soutien, bien que je n'y participe pas;

D'un côté,
Elle met en exergue l'influence importante qu'a pu avoir la communauté LGBT dans l'acquisition de droit sociaux et la reconnaissance d'un égalité entre les personnes faisant hétérosexuelle et les autres, ce qui n'était pas forcément un acquis, voire pas du tout. Il convient de rappeler que l'homosexualité a du être dépénalisée, sans quoi nous serions légèrement dans la mouise...
De plus, cela permet à des personnes de s'amuser, de se rencontrer ... des fois même de former des couples! C'est une ode à l'amour et à la tolérance, en quelques sortes.

D'un autre,
Elle a aussi un influence négative, elle énerve, elle embête. En effet, les homophobes et personnes intolérantes vont pointer du doigt un tel rassemblement, donc son existence peut mettre en danger certains participants. De plus, ça fait du bruit, ça bloque des rues, ça peut embêter les passants (je digresse là)...

C'est une épée à double tranchant: ça célèbre l'amour, mais peut provoquer la haine.

De mon point de vue, on peut être fier qu'un tel rassemblement existe, car cela montre que les mentalités changent et sont plus tolérantes, mais on est pas obligés de cautionner.

(tout à déjà surement été dit, mais je voulais m'exprimer).
0

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Citation de Superpositoire
Dialoguer avec les homophobes, ça serait surement plus efficace qu un défilé folkorique qui ne vient pas de notre histoire ni de notre culture.
Juste un truc pompé aux USA au même titre qu Halloween.


ET bim !
Non sérieux, il y a beaucoup de vrais dedans


Je vois surtout un beau jugement de valeur assorti d'une bien faible connaissance de ce qu'est la gaypride... Je crois que cela a été dit une bonne vingtaine de fois sur ce sujet d'où venait la gaypride, dans quelle histoire cela s'inscrivait (Stonewall, New-York, les émeutes puis la marche commémorative), et le fait que partout dans le monde, y compris en France, elle s'inscrit dans le revendication porté par les communautés LGBTQ. Je ne sais pas que c'est que ton histoire et ta culture, mais elle bien restrictive (et visiblement très fermée d'esprit pour dire une bêtise pareil).
C'est festif et carnavalesque et c'est totalement assumé comme tel. Tu as entendu parler du charivari? Le carnaval, historiquement parlant dans la culture de l'Europe chrétienne, c'est un moment où l'ordre social s'inverse (cf le charivari), et il y a de ça dans la marche des fiertés, au sens où c'est la prise de possession de l'espace public par les gens invisible le reste du temps. Sur ces questions d'affichage public, sur les conséquences que ça a, voici un article d'un géographe français qui travaille sur ces questions depuis pas mal d'année, et qui synthétise tout ces enjeux (en plus de très bien historiciser ce que c'est): https://metropoles.revues.org/4367#tocto2n5
0

photo de l'auteur Louisiana
Louisiana
Homme de 24 ans
Créteil

1 remerciement
Citation de Ovniscient
Un arsenal juridique et une force politique en béton ne t aideront pas le jour oû une bande de débiles voudront casser du pédé et que tu seras au mauvais endroit au mauvais moment.


Chose qui arriverait moins souvent sur les actes homophobes étaient punis, ou qu'au moins les plaintes étaient prises en considération et que les actes n'étaient pas excusés par les flics et les juges comme si les homosexuels le méritaient. Bah oui, ils sont "trop voyants" (même reproche que vous faites aux "folles" de la pride).

Citation de Ovniscient
Si on sortait tous de ce cercle vicieux de "moi je veux, moi j'impose". On commencerait peut-être alors à s'écouter les uns les autres. Dès lors le dialogue commence. Et c'est le dialogue qui bien souvent apaisent les maux.


Je ne pense pas que le dialogue est une mauvaise chose, ou inutile, sinon je m'opposerais à ce qu'on fasse des interventions sur l'homophobie dans les écoles, par exemple. C'est juste complètement illusoire de penser que c'est seulement comme ça qu'on sera accepté dans la société. C'est aussi complètement méprendre l'homophobie en tant que discrimination institutionnelle. Que la morale et les mentalités réprouvent l'homophobie n'est qu'une conséquence d'une LGBTphobie institutionnelle qui passe par la politique et la justice. C'est parce que c'est pratique d'avoir des bouc émissaires comme les LGBT qu'aucune action politique n'est prise sans un intense lobbying des associations LGBT, et c'est parce que l'homophobie est pratique que le pouvoir laisse s’engrainer l'homophobie dans les normes sociales. Et aussi parce que c'est pratique de tout rejeter sur la faute des mentalités et de ne pas assumer sa responsabilité politique dans la pérennisation de l'homophobie.

C'est avoir une présence politique, un poids dans la société, qui change réellement les choses. Et ça passe entre autres par les Pride, qui sont un moyen d'occuper l'espace, de se montrer visible, de montrer notre poids, notre pouvoir, aux gouvernements.

Citation de Ovniscient
Juste un truc pompé aux USA.


Et du coup c'est mal. Forcément.

La culture gay est à la fois universelle et locale, elle est cosmopolite. Les pride n'ont peut-être pas commencé en France mais elles sont une partie intégrante de la culture gay française et les deux ont façonné l'une et l'autre. Et s'il y a des éléments en commun, c'est parce que des choses comme le travestissement ou les fetish ça existe chez tous les gays de tous les pays, pas juste aux USA.

Merci Imagines !
0

photo de l'auteur Lindos
Lindos
Homme de 36 ans
Lyon

41 remerciements
Au risque de me répéter, empiriquement la ligne de partage semble être grossièrement générationnelle. Les jeunes sont prèts à prendre tous les risques pour une gay pride quand elle est interdite, et la dédaigne quand elle est autorisée. Chez les vieux gays c'est plutot l'inverse, ils ne prendront aucun risque si elle est interdite, et iront si elle est permise. Faut dire aussi que lorsqu'elle est interdite les risques ne sont pas négligeables, ça va du simple gazage et bastonade par les forces de l'ordre, à l'enfermement et interrogatoire musclé voire disparition pure et simple, ou encore contre manifestation "spontanée" d'opposants très fachés armés de ce qui leur tombe sous la main. C'est essentiellement ce qui motive les vieux à profiter des prides tant qu'elles existent.
0

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Citation de Imagines
Citation de Superpositoire
Dialoguer avec les homophobes, ça serait surement plus efficace qu un défilé folkorique qui ne vient pas de notre histoire ni de notre culture.
Juste un truc pompé aux USA au même titre qu Halloween.


ET bim !
Non sérieux, il y a beaucoup de vrais dedans


Je vois surtout un beau jugement de valeur assorti d une bien faible connaissance de ce qu est la gaypride... Je crois que cela a été dit une bonne vingtaine de fois sur ce sujet d où venait la gaypride, dans quelle histoire cela s inscrivait (Stonewall, New-York, les émeutes puis la marche commémorative), et le fait que partout dans le monde, y compris en France, elle s inscrit dans le revendication porté par les communautés LGBTQ. Je ne sais pas que c est que ton histoire et ta culture, mais elle bien restrictive (et visiblement très fermée d esprit pour dire une bêtise pareil).
C est festif et carnavalesque et c est totalement assumé comme tel. Tu as entendu parler du charivari? Le carnaval, historiquement parlant dans la culture de l Europe chrétienne, c est un moment où l ordre social s inverse (cf le charivari), et il y a de ça dans la marche des fiertés, au sens où c est la prise de possession de l espace public par les gens invisible le reste du temps. Sur ces questions d affichage public, sur les conséquences que ça a, voici un article d un géographe français qui travaille sur ces questions depuis pas mal d année, et qui synthétise tout ces enjeux (en plus de très bien historiciser ce que c est): https://metropoles.revues.org/4367#tocto2n5
Tu te trompes sur toute la ligne mon beau ;)
Le seul jugement de valeur se trouve dans ma dernière phrase. Et je sais effectivement d'oû vient la gay Pride et les évènements qui ont l'ont déclenchés. J'y fais même référence dans ma première participation. J'ignore pourquoi tu me dis tout ça car à aucun moment je me trompe sur l'origine de la gay Pride.
Je connais le charivari également.
C'est bien gentil de vouloir m'apprendre des choses que je sais déjà et que je n'ai nié à aucun moment. Mais tu devrait te relire un peu.

Tu penses surement être du bon côté de la barrière mais tu devrais éviter les jugements attifs et le mépris comme ça. Comme dire à quelqu'un dont tu ne sais rien qu'elle a une histoire et une culture restrictive. Et que je fais preuve de bêtise par ma participation. Ces mots ont retiré toute crédibilité à ton message pour ma part.
0

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Citation de Louisiana
Citation de Ovniscient
Un arsenal juridique et une force politique en béton ne t aideront pas le jour oû une bande de débiles voudront casser du pédé et que tu seras au mauvais endroit au mauvais moment.


Chose qui arriverait moins souvent sur les actes homophobes étaient punis, ou qu au moins les plaintes étaient prises en considération et que les actes n étaient pas excusés par les flics et les juges comme si les homosexuels le méritaient. Bah oui, ils sont trop voyants (même reproche que vous faites aux folles de la pride).

Citation de Ovniscient
Si on sortait tous de ce cercle vicieux de moi je veux, moi j impose . On commencerait peut-être alors à s écouter les uns les autres. Dès lors le dialogue commence. Et c est le dialogue qui bien souvent apaisent les maux.


Je ne pense pas que le dialogue est une mauvaise chose, ou inutile, sinon je m opposerais à ce qu on fasse des interventions sur l homophobie dans les écoles, par exemple. C est juste complètement illusoire de penser que c est seulement comme ça qu on sera accepté dans la société. C est aussi complètement méprendre l homophobie en tant que discrimination institutionnelle. Que la morale et les mentalités réprouvent l homophobie n est qu une conséquence d une LGBTphobie institutionnelle qui passe par la politique et la justice. C est parce que c est pratique d avoir des bouc émissaires comme les LGBT qu aucune action politique n est prise sans un intense lobbying des associations LGBT, et c est parce que l homophobie est pratique que le pouvoir laisse s’engrainer l homophobie dans les normes sociales. Et aussi parce que c est pratique de tout rejeter sur la faute des mentalités et de ne pas assumer sa responsabilité politique dans la pérennisation de l homophobie.

C est avoir une présence politique, un poids dans la société, qui change réellement les choses. Et ça passe entre autres par les Pride, qui sont un moyen d occuper l espace, de se montrer visible, de montrer notre poids, notre pouvoir, aux gouvernements.

Citation de Ovniscient
Juste un truc pompé aux USA.


Et du coup c est mal. Forcément.

La culture gay est à la fois universelle et locale, elle est cosmopolite. Les pride n ont peut-être pas commencé en France mais elles sont une partie intégrante de la culture gay française et les deux ont façonné l une et l autre. Et s il y a des éléments en commun, c est parce que des choses comme le travestissement ou les fetish ça existe chez tous les gays de tous les pays, pas juste aux USA.

Merci Imagines !

Vous prenez le débat trop à coeur je pense. C'est bien de défendre ses convictions mais comme vous, si je veux trouver des arguments pour vous contredire à chaque fois, j'en trouverai.

Il y aura toujours des gens pour enfreindre les lois. Dailleurs en parlant de lois, le mariage gay était une mauvaose idée. Et au final, je pense que tu l'as bien vu, des centaines de milliers de gens sont allés dans la rue, et pas pour clamer leur tolérance.

La Pride n'a rien à voir avec la culture Francaise. Et je pense qu'elle ne change rien du tout à l'opinion publique. C'est même plutôt une source de plaisanterie. Le charivari n'a rien à voir avec la gay pride.

Je pense que je vais arrêter ce débat. Vous êtes retranchés dans vos idées et ça ne ménera nul part. Ça me rappelle le jour ou un mec de Beto a commencé à me mépriser parce qu'avaos oser dire sue Britney Spears n'était qu'une chanteuse pop sans rien de grandiose...
0

photo de l'auteur Avatea
Avatea
Homme de 28 ans
Paris

18 remerciements
Certains propos me rappellent les conclusions de l'expérience de Kenneth Clark (sur le racisme anti-noir) mais qu'on verrait étendues aux LGBTI. Ou comment représenter le discours dont on est soi-même la victime.

Citation de Ovniscient

en parlant de lois, le mariage gay était une mauvaose idée.


Il ne s'agit pas du mariage gay, c'est le « mariage pour "tous" » (mariage égalitaire aurait été plus adéquat).
Et puis je ne suis pas sûr de comprendre la raison pour laquelle c'est une mauvaise idée.

des centaines de milliers de gens sont allés dans la rue, et pas pour clamer leur tolérance.


Et c'est à cause du mariage pour tous qu'ils seraient devenus intolérants ? Ou ne l'étaient-ils pas déjà ?
Nous aurions donc dû nous conformer à leur vision du monde et leur donner raison ?
Et que dire d'une femme qui se fait agresser sexuellement à la plage : serait-elle fautive d'après toi d'avoir eu la "mauvaise idée" de se donner le droit de porter un maillot de bain devant une bande de machos au lieu d'un scaphandre ?

Citation de Renewal
D un autre,
Elle a aussi un influence négative, elle énerve, elle embête. En effet, les homophobes et personnes intolérantes vont pointer du doigt un tel rassemblement, donc son existence peut mettre en danger certains participants. De plus, ça fait du bruit, ça bloque des rues, ça peut embêter les passants (je digresse là)...

Donc pour ne pas embêter les passants et les homophobes qui pourraient nous casser la figure après, il faudrait faire une Pride en se cachant ou en rasant les murs. En d'autres termes pas de Pride du tout, pour ne pas gêner les gens que ça pourrait déranger. Mais sinon on a le droit de s'aimer itou. Ok.

Sinon j'ai une idée pour les Pride à venir, donnons-nous la main et faisons la tresque dans un souterrain bien caché des homophobes et des passants. À coup le pouvoir de l'amour concentré remontera aux consciences des passants et des homophobes et baignera le monde de son aura éblouissante.

Citation de Superpositoire
Dialoguer avec les homophobes, ça serait surement plus efficace qu un défilé folkorique qui ne vient pas de notre histoire ni de notre culture.
Juste un truc pompé aux USA au même titre qu Halloween.


ET bim !
Non sérieux, il y a beaucoup de vrais dedans

PS : Oh, un Douaisien :p

Vous ne connaissez vraiment rien de la réalité du monde militant, hein ?
Vous croyez que c'est en expliquant gentiment aux SS pourquoi il n'était pas très judicieux de les considérer comme une race à exterminer que les homosexuels ont été épargnés du génocide ?
Vous croyez qu'en usant de diplomatie envers des publics qui nous méprisent, nous préfèrent rayé.e.s de la surface de la carte qu'on arrivera tout d'un coup à faire bouger leurs convictions ?
Si un jour vous vous veniez à vous faire agresser par un groupe homophobe (ce que je ne souhaite à personne), quelle serait votre réaction si des gens venaient vous dire qu'il aurait mieux fallu engager le dialogue avec eux ou vous cacher pour éviter les hostilités ?

C'est précisément en réaction à l'homophobie que s'est construit ce que vous comparez à Halloween et que vous méprisez avec chauvinisme. Parce que le dialogue ne sert à rien, parce qu'il y a un moment où la seule façon de se faire entendre et respecter, c'est en luttant et montrant qu'on existe, qu'on est fier/ère d'exister et de s'opposer à tous ceux/elles qui voudraient qu'on reste caché.e.s. Et il n'y a pas besoin d'être américain ou français ou de toute autre nationalité pour se sentir concerné.e par ce sentiment, que je sache.
0

photo de l'auteur PetitPrinceEmil
PetitPrinceEmil
Homme de 22 ans
Bordeaux
Et sinon, personne n'a jamais pensé à faire la Gay Pride tous les jours ? Plutôt que de faire, chaque année, un seul événement où vous seriez soi-disant "enfin autorisés" à être qui vous êtes et qui, vous le savez pertinemment, sera toujours représenté de façon biaisé par les médias (des folles, du cuir, du nu, des strass, des plumes et des guignols colorés criant "Ouh ouh, on est là !", plutôt que se donner en spectacle une fois par an en criant "J'existe !" et ensuite retomber dans une vie de misère, z'avez jamais pensé à vivre comme bon vous semble, sans vous préoccuper de ci ou ça ?
Parce que je trouve que c'est un argument récurrent en défense de la gaypride : "pouvoir s'exprimer, être nous-mêmes, pas nous cacher, rappeler qu'on est là" etc. Mais qui vous empêche d'être qui vous voulez toute l'année ? Parce que c'est bien beau, le patriarcat, l'hétéronormativité, blablabla ... l'oppression ! Mais tout ça ne marche que si vous acceptez cette situation, et c'est pas lever la tête une fois par an qui va changer grand chose.
Alors vous faites ce que vous voulez de votre vie, foutez vous de ce que pense Pierre, Paul et j'en passe, vous seriez beaucoup plus efficaces dans une action quotidienne plutôt que ce spectacle annuel. Pour changer la mentalité des homophobes, il faut savoir s'imposer : faites comme si votre place était déjà là et acceptée, "à te regarder ils s'habitueront" (pour citer René Char)
0


Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit