La follophobie, pourquoi ?

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Ce sujet est un débat, échangez et partagez dans la bonne humeur

Bonjour à tous, 
En me promenant sur certains profils, je vois se répéter un schéma que je n'arrive pas à comprendre. Celui du "folles et efféminés, passez votre chemin". 
Ceux qui auront visité mon profil auront vu ce petit passage sur le vivre et le laisser vivre qui me tient particulièrement à coeur. Et bien qu'il ne me semble pas bon de toujours chercher à distinguer les gens (milieu/hors milieu,  folle/ masculin, efféminé ou non) je voudrais savoir d'où ce phénomène provient. C'est donc la raison pour laquelle je poste ce sujet. Pourquoi un homme efféminé serait-il moins bien qu'un autre plus viril ? Pourquoi cette discrimination ? 
Je ne cherche pas à adopter une position moralisatrice sur le sujet. Je cherche avant tout à comprendre ce qui peut déclencher ce rejet. Et pourquoi cela semble si répandu. 
Toutes les positions sur ce sujet sont les bienvenues évidemment. :) (dans le respect de tous, sinon je me fâche !)


photo de l'auteur Gameboy
Gameboy
Homme de 21 ans
Boulogne-sur-mer

1 remerciement
C'est pourtant très simple ; majoritairement, si tu deviens homosexuel, c'est à la fois pour l'attirance physique & mentale.
Qui plus est : plus quelque chose est banal, moins il est intéressant, et 90% des homosexuels que j'ai rencontrés/croisés sont des folles. 
Non pas que j'ai quelque chose contre eux, néanmoins, avec mon futur copain, je me vois plus faire un concours de rots à table et jouer aux jeux vidéos 7 heures par jour que de passer ma vie à faire du shopping avec lui et ses copines. 

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Hello tout le monde !

C'est un sujet intéressant et je me suis personnellement posée les mêmes questions. Alors, pour ma part il y a une distinction entre le fait d'être efféminé et le fait d'être "folle", en effet les "folles" sont en général ( à ce mon sens ) assez extravertis alors que un homme efféminé ne l'est pas forcément, cela peut se voir dans son style vestimentaire, par des gestes, la manière de parler etc.
Bref, pour en revenir à ces questions il me semble que le rejet des hommes efféminés s'explique par le fait que l'homme est défini, dans la société, comme étant viril et que ceux qui ne le sont pas ne sont pas vraiment vu comme étant des hommes. Certaines personnes auraient donc un peu honte de traîner, de parler et d'être vu avec un homme efféminé ou avec une "folle" ( je fais encore la distinction ). Mais je ne vous apprends absolument rien x) tout ça c'est de la sociologie car on a tous entendu : un garçon c'est fort, c'est courageux, c'est ci c'est ça etc, donc évidemment que ceux qui ne suivent pas cette "norme" subissent des discriminations et "valent moins que les hommes dits virils" ( je suis totalement en froid avec cette idée ). Ce que l'on entend étant enfant en classant des adjectifs définis pour chaque sexes, ce que l'on voit à la télé ( films, médias, pubs ) , la société et l'influence qu'elle soit familiale amicale ou autres, tout ces facteurs jouent un rôle dans notre façon de penser et sur notre jugement et inconsciemment on en vient à classer des individus, à les juger "supérieurs" ou "inférieurs" à d'autres et dans certains cas à éviter ceux qui sont considérés comme n'appartenant pas à une certaine norme.

Voilà voilà :)

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Hello :)

Je ne pense pas que ça soit forcément une discrimination. Enfin, pour moi ça n'en est pas une, c'est plus une question d'attirance. Étant plutot introverti et discret, je sais que je ne serais pas à l'aise avec quelqu'un qui est tout le contraire de moi sur ces points. Ca m'empêche pas de respecter ceux qui le sont, c'est juste qu'aucun ne m'a attiré jusqu'à aujourd'hui, me concernant !  

Gameboy a écrit :
C'est pourtant très simple ; majoritairement , si tu deviens homosexuel, c'est à la fois pour l'attirance physique & mentale.


Je tique un peu sur le passage "devenir homosexuel", ça n'a jamais été un choix,  bien que si ça a été ton cas tant mieux (je crois ?) mais c'est pas majoritairement un choix. Enfin bref, c'est pas le sujet de ce topic, ça m'a juste surpris de lire ça :)

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Les gars effémines ne sont toujours pas des '' folles '' prêt à faire la bringue  ^^" il y en a qui sont aussi plus introverti plus calme. Le fait d'être effémine ne dicte pas nécessairement un comportement.
Parmi mes amis, j'ai un pote à moi qui est assez efféminé, qui pète du feu, et on se paie de ses délires !

Pour moi qu'un gars soit efféminé n'est pas un frein. L'expression de genre se traduit sous diverses manières. Il n'y a pas qu'un seul moyen d'être masculin, ou un seul d'être féminin.

Après je comprends que ça puisse être un frein pour certains, c'est une question de feeling. Il y aussi des gens que je ne peux pas piffer dans leurs attitudes et ce n'est pas de la discrimination pour autant. On a tous nos préférences. 
Toutefois, c'est bête de juger quelqu'un sur son apparence. Il faut laisser à chacun sa chance avant de se lier à eux où de les rembarrer.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Merci à tous pour vos réponses. Il va de soi que la question ne se pose pas pour l'attirance,  je suis moi-même attiré plus par les gars grands, avec une barbe de trois jours et à la voix grave.  J'aurais peut-être du orienter un peu plus mon propos vers l'antagonisme que je sens parfois envers les gays qui ne correspondent pas aux canons de la masculinité.  Mea culpa j'ai pas très bien amené mon sujet ^^.  Néanmoins, vous êtes d'accord avec les affirmations selon lesquelles les folles et les efféminés participent à l'effet de stéréotype et font plus de mal aux homosexuels que d'autres ? J'ai même pu lire une distinction entre homo folle et homo normal,  ça m'a quand même un peu choqué...

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Homo normal et homo folle ? C'est quoi un homo normal ? Parce que un homosexuel peut être "folle", efféminé, très masculin, un peu des deux ( masculin et efféminé ). Tu veux parler d'un homo normal du genre "masculin" ?

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Jafry a écrit :
Jafry , garçon de 21 ans de Lyon, France Merci à tous pour vos réponses. Il va de soi que la question ne se pose pas pour l'attirance,  je suis moi-même attiré plus par les gars grands, avec une barbe de trois jours et à la voix grave.  J'aurais peut-être du orienter un peu plus mon propos vers l'antagonisme que je sens parfois envers les gays qui ne correspondent pas aux canons de la masculinité.  Mea culpa j'ai pas très bien amené mon sujet ^^.  Néanmoins, vous êtes d'accord avec les affirmations selon lesquelles les folles et les efféminés participent à l'effet de stéréotype et font plus de mal aux homosexuels que d'autres ? J'ai même pu lire une distinction entre homo folle et homo normal,  ça m'a quand même un peu choqué...


J'ai lu une chose similaire aussi. Des personnes transgenres qui n'aimaient pas les drag-queens et autres travesti(e)s car ces personnes décrédibilisaient leurs transitions et son importance capitale.
Je ne suis personnellement pas de cet avis. Les travesti(e)s ont le droit d'être ils-elles même et d'exister, de s'afficher. En quoi être soi-même peut-il être un mal ? ( Sauf si tu es un tueur en série, là, c'est un peu plus compliqué... )

Je pense qu'il en va de même pour les homos qui disent que les '' folles '' ne leur rendent pas service.
Je ne sais pas si tu te rends compte de ce que as dit, ou peut-être tu ne fais que relater certains faits, mais c'est percutant comme propos.
C'est comme si au 19° siècle on crachait sur les premières femmes scientifiques parce que ça décrédibilisait l'hégémonie savante et masculine qui régnait en ces lieux. Hors on sait tous que c'est faux.
Il en va de même pour les '' folles ''.

Pourtant il y a une part de vérité dans ce que tu dis ici. Il y a un cliché véhiculé.
Et généralement, ce qui véhiculent les clichés ce sont les personnes qui font des amalgames. Parce qu'ils ne connaissent pas un sujet et préfèrent se référer à l'avis du voisin ou du cliché même. Parce qu'il ont pris un média ( film, documentaire, article,... ) pour une vérité fondamentale qu'ils n'ont pas remis en cause.
La preuve, c'est que bon nombre de gens pensent que gay = mec effémine ou mec en tenue de cuir SM, ou la Cage aux Folles... Et qui n'hésitent pas à pointer un doigt dans la rue en gueulant dans la rue : '' Je suis sûr qu'il est pédé lui ! ''. '' Mais si il a sac à main de fille, je suis forcément sûr que c'est un homo ! '' 
Et il y aussi des personnes qui savent que ce n'est pas vrai. Et d'autres qui s'en foutent royalement et laissent vivre les autres comme ils l'entendent.

Si je devrais en tirer une conclusion, ce n'est pas la faute des personnes sur qui on jase. Ce serait plutôt sur le bruit de la foule, les clichés, la mauvaise image que donne les médias, et surtout le jugement des autres.

Pardon du pavé ._.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
BlackTeal a écrit :
 J'ai lu une chose similaire aussi. Des personnes transgenres qui n'aimaient pas les drag-queens et autres travesti(e)s car ces personnes décrédibilisaient leurs transitions et son importance capitale. Je ne suis personnellement pas de cet avis. Les travesti(e)s ont le droit d'être ils-elles même et d'exister, de s'afficher. En quoi être soi-même peut-il être un mal ? ( Sauf si tu es un tueur en série, là, c'est un peu plus compliqué... ) Je pense qu'il en va de même pour les homos qui disent que les '' folles '' ne leur rendent pas service. Je ne sais pas si tu te rends compte de ce que as dit, ou peut-être tu ne fais que relater certains faits, mais c'est percutant comme propos. C'est comme si au 19° siècle on crachait sur les premières femmes scientifiques parce que ça décrédibilisait l'hégémonie savante et masculine qui régnait en ces lieux. Hors on sait tous que c'est faux. Il en va de même pour les '' folles ''.

Je te rassure,  je ne fais que relater ce que j'ai pu lire et entendre à gauche, à droite, au détour de conversations. Ce que tu dis me paraît correct. Personnellement les gays efféminés, les exubérants, les extravertis, flamboyants ne me font ni chaud, ni froid. Tout comme les gens en général.  Cela vient probablement du vivre et laisser-vivre que je prône. C'est justement pour ça que je ne comprends pas comment on peut antagoniser à ce point des personnes pour ce qu'elles sont. 

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Jafry > Je ne suis pas le moins du monde irrité contre toi, ni en révolte ni rien ^^', je me doutais que tu ne pensais pas une telle chose. C'était la manière dont cela était formulé qui me laissait planer un doute. Désolé si tu t'es senti agressé ou quoi que ce soit. 

Pour ce qui est de l'antagonisme, il y a toujours des gens étroits d'esprits. Et puis, les gens ( ceux qui sont bêtes et méchants généralement ) ont tendance à négliger le respect aux minorité. Hors si le monde était parfait, ce mépris n'aurait pas lieu d'être.

Puis une rumeur ou un cliché qui circule se déforme au fil des oreilles où il passe. On pourrait entendre des choses invraisemblables ! '' Tu savais que monsieur machin était homo ?! '' '' Ah non moi on m'avait dit qu'il mangeait les enfants ! '', ect... Puis les gens se contentent de peu pour y croire. Par exemple, l'affaire Dreyfus. Il y avait des personnes qui ont accusé Dreyfus uniquement parce qu'il était juif et rien d'autre, ils ne cherchaient pas plus loin. Certains ne savaient même pas de quoi il été accusé, mais pour ces personnes, il était le coupable parce qu'il était juif. 
Oui c'est vrai qu'il y a une paresse à découvrir la vérité ou alors la flemme d'aller la chercher. ( Ce qui plaît évidemment aux politiques ) et je constate que certaines personnes ne croient les calomnies juste pour l'amour du scandale, ça fait jaser et ils ont l'impression de vivre l’événement de l'année. C'est un phénomène qui ne touche pas que les homos ou les '' folles '', n'importe quelle minorité, n'importe quelle personne peut y être confrontée.

Puis ce qui est naze dans tout ça, c'est qu'une minorité se fait très peu entendre par la majorité compte-tenu de son nombre et de son importance. Pour donner une image : la prévention et l'éducation sexuelle à l'école, il y en a très peu qui mentionne les rapports sexuels dans une relation homo, c'est très hétéro normée. Et quand on en parle et qu'on insiste sur la prévention ( préservatif, MST, VIH, tout ça... ) la majorité tonne que ce n'est pas un '' réel problème '', qu'il y a plus grave ( attentats, chômage ) et nous aboient dessus de nous la fermer, car nos problèmes ne sont pas aussi importants que les leurs. ( Avec le changement d'état civil des personnes transgenres, ou les agressions homophobes/transphobes, on y est en plein dedans ).
Je trouve ça horrible, car c'est une forme de répression collective, qui amène à l'ignorance et à la haine !
C'est là le problème, très peu font circuler l'information. Et le soucis c'est que peu de gens veulent l'entendre.

C'est un peu confus mais c'est mon avis là-dessus : /

photo de l'auteur Harneau
Harneau
Homme de 27 ans
Toulouse
L'aspect "efféminé" est assez subjectif au final.

On est tjrs + ou - efféminé par rapport à quelqu'un et d'un avis à l'autre.

Je me suis déjà entendu dire que j'étais "moins efféminé" que un tel, et exactement le contraire par quelqu'un d'autre.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Je ne savais pas que ça existait encore, les "folles" (J'en étais resté à Serrault dans la cage éponyme) ! Alors efféminé, comme l'écrit l'intervenant précédent, c'est subjectif, c'est projectif, c'est dans le regard de l'autre que ça se passe. Soi-même on peut être féminin, c.à.d. qu'on aura des traits de caractère, une sensibilité féminins, sans nécessairement que ça se traduise dans l'attitude, ce peut être intériorisé si c'est mal vécu ou si on n'éprouve pas le besoin de l'extérioriser.
Il n'y a pas besoin d'être une "folle" pour être extraverti, expansif, bavard, joyeux, il y a des caractères comme ça, des traits culturels, et ce peut être ressenti comme gênant par des personnes de nature réservée. C'est une question d'ouverture d'esprit, au fond. 

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
ce qui m'intrigue, c'est le marquage un tantinet excessif de ces " différences" Non mais ??

je suis une femme née Homme et alors??? Sans rire, chaque personne est ce qu'elle veut et tout le monde est sur un pied d'égalité au niveau de l'accès au bonheur!!


pardonnez mon emportement, cela me désole de voir ce type de relégation en touche, moi même j'ai des amies masculines et sacrement viriles, et des amis efféminés qui sont bien dans leur ballerines, comme les filles masculines sont bien dans leur baskets, ou est le mal, c'est incompréhensible.

photo de l'auteur Superpositoire
Superpositoire
Homme de 26 ans
Douai

15 remerciements
Bah je rejoins un peu les avis précédents.
Je suis quelqu'un d'assez discret en général, donc je me vois mal trainer avec des gens qui gesticulent beaucoup et qui aiment montrer qu'ils existent .
Personnellement je trouve ce comportement insupportable (que ce soit chez les garçons ou les filles).

Mais ce qui me gêne le plus, c'est que vu que ces individus se font entendre le plus, on entend beaucoup plus parler d'eux que les mecs comme moi qui sont assez discrets.

Donc ça donne une "image" faussée des gays en général, ça m'énerve ... (sans parler des gayprides qui n'arrangent pas les choses)

Wala wala ^^

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
@Superpositoire: Assez d'accords là-dessus, les personnes au comportement exubérant, homos comme hétéros, me dérangent beaucoup. C'est surtout ce coté "je suis là, regardez-moi, j'ai une grande gueule".

Et comme tu le dis, cela renvoi une image des gays plutôt néfaste, pas seulement dans l'inconscient collectif mais aussi et surtout chez les homophobes qui se voient confortés dans leur vision de ce que nous sommes. Et les gay prides -ou marche des fierté en langage politiquement correct-, ça n'arrange pas non plus les choses.

photo de l'auteur Mickven
Mickven
Homme de 26 ans
Toulouse

2 remerciements
Coucou,
Personnellement les folles ou "comportement exubérant" comme dit soklaus

En général:
Ils sont pour moi des personnes extraordinaire , ils sortent de l'ordinaire et être en leur compagnie est vraiment sympas.
Je sais pas comment vous l'expliquez . Mais il y a ce côté "non fade" , ou encore on a toujours le sourire enfin je veux dire par là qu'on rigole tout le temps en leurs compagnies ( Ah voila ils sont pétiant ! . Cars ils sortent du lot, se moque des rires et de l'intolérance des autres .

Au niveau des profils:
Les personnes écrivent qu'ils ne cherchent pas de folle/ efféminée ne sont pas forcément "follophobie" juste qu'ils ne cherchent pas de partenaire dans c'est eau là .
Mais je pense qu'être ami avec eux ne leur pose pas de problème
Du coup folle/efféminé est un critère comme :"les grosses passer votre chemin " alors que quand tu rajoutes "phobie"  s'est ne pas pouvoir accepté un partenaire dans c'est eau là, mais surtout ne pas en voir dans la rue, les côtoyer.
En clair ne pas les accepter dans ce monde !
Ce qui est différent d'un critère ou d'une préférence comme partenaire (Amour)
 
Conclusion :
On peu très bien ne pas vouloir de partenaire folle/efféminé mais les accepter dans ce monde
Ce qui n'est pas une phobie en soi .

ps:
- On est sur un site de rencontres, il est rare de voir les gens venir vous parlez pour juste être un simple amis, du coup :
les sites de rencontres = vouloir un partenaire (en général) et du coup ils donnent leurs critères comme "no folle" . Mais en aucun cas dise qu'ils n'acceptent les folles ...
- Je suis dans ce cas là, je me voie pas être en couple avec une folle, mais j'aime bien leurs compagnies, leurs excès sont vraiment fun  x).
- Je suis en désaccord avec les gens qui ont un point négatif sur eux ... Mais beaucoup x)
- Je ne suis pas efféminé mais pas pour autant que je ne les aiment pas !
voili voila ma vision des choses.

Edit : J'ai envie de dire sans méchanceté : Eux au moins ils sont la pour montré à la populace qu'on existe ...
Et je ne voie pas de quoi vous parlez en disant qu'ils montrent un mauvais exemple et qu'ils sont les plus vues.
D'où sortez vous cela ?

Et pendant la gay pride ce n'est pas une marche pour dire qu'on ce cache je crois, mais le contraire et donc heureusement qu'ils sont là. (je crois qu'ils ne sont pas seul a faire du bruit ....... Les hommes fixant les beaus hommes musclé qui s'exhibe font du bruit (les fille aussi mdr il y a des hétéro faut pas les oublier pendant la gay pride et c'est grace a leurs soutien que tout cela existe !)
Ah aussi oublier ce n'est pas par ce qu'un homme non efféminer/non folle n'a pas le droit de ce "déguiser" en folle pour la gay pride que s'en est un ...
Donc du coup dans le lots des folles il y a des gens comme vous sauf exception qu'ils veulent montrer que les gays sont là et quoi qu'on est, quoi qu'on face on est nous !

Si vous me sortez : "ils font trop de bruit , etc pendant la gay pride ...."
J'ai envie de vous dire aller dormir un peu ...
Je crois que les manifestations sont généralement silencieuses, sans casse, sans excès, avec beaucoup moins de policiers (Vous aimez pas mon humour ?)
Il faut réfléchir dans la vie ..... (je pense, mais pas trop quand même ...) pourquoi les gens font du bruit ???? Pourquoi ils s'expriment hummmmm ????,

Désolé je suis trop bête .... Et vous ?

Souhaitez vous être normal ? sans l'être ?
Il y aura toujours quelque chose a montré du doigt par les homophobes. Dès qu'ils voient une différence, dès que ce n'est pas normal pour eux.
Heureusement qu'ils sont des êtres vivants intelligents et du coup ils ne montrent plus vraiment du doigt qu'on est " des gens aiment les personnes du même sex" comme avant et que cet argument ne marque plus de nos jours .
Mais montre du doigt autre chose qui pourrait l'être. Hummmm les folles ?
Qui avez dit qu'on se fessait des images de "x" chose à cause de la société ? Cette personne a tout a fait raison !
Et pas de chance le sujet des folles en est un exemple parfait !

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Il est quand même dommage de rejeter une personne sur le simple critère de ses vêtements et de sa façon de parler.
Parmi les gens qui sont considérés comme "folles", on trouve de tout. Du gars hyper sympa et intelligent, au plus grand des "terme insultant au choix".

photo de l'auteur Superpositoire
Superpositoire
Homme de 26 ans
Douai

15 remerciements
"J'ai envie de dire sans méchanceté : Eux au moins ils sont la pour montré à la populace qu'on existe ..."

Pourquoi vouloir à tout prix montrer qu'on existe ? Tu vis par rapport au regard des autres en fait ?
Les gens savent qu'il existe sur Terre des gays et lesbiennes, pas besoin de montrer qu'on est là ....
Problème de reconnaissance peut-être ?

"Et je ne voie pas de quoi vous parlez en disant qu'ils montrent un mauvais exemple et qu'ils sont les plus vues.
D'où sortez vous cela ?"

Comme dit plus haut, ils sont exubérants, ils veulent prouver au monde qu'ils existent, donc forcément sont les plus vues, logique xD
Pas un mauvais exemple, une mauvaise image, c'est différent.


"Et pendant la gay pride ce n'est pas une marche pour dire qu'on ce cache je crois, mais le contraire et donc heureusement qu'ils sont là"
Mais osef de se cacher ou pas, pourquoi tu veux à tout prix qu'on te reconnaisse en tant que gay ?
Ton orientation sexuelle ne regarde que toi, on s'en fout avec qui tu couches ...

Gaypride : Hommes huilés sur des chars se comportant comme des ..... (j'ai pas de termes élégants), des hommes à moitié à poils en tenue BDSM, de chiens, parfois à quatre pattes avec une laisse ...
Vous voulez tellement montrer que vous existez que vous oubliez toute votre humilité.
Le BDSM et autres joyeusetés de ce genre sont de l'ordre privé, ça n'a rien à faire dans la rue avec des enfants aux alentours.

Tu parles d'un soutien ! Et ces mêmes personnes réclament l'adoption ! Je comprends les arguments des gens contre l'adoption pour les gays, avec ce genre de comportements ... Faut vraiment être aveugle pour pas se rendre se compte que ceci désert notre cause (si tant est qu'il y en ait une).

"Donc du coup dans le lots des folles il y a des gens comme vous sauf exception qu'ils veulent montrer que les gays sont là et quoi qu'on est,
quoi qu'on face on est nous !"
Encore une fois, on a pas à montrer qu'on existe, les personnes avec qui on couche ne regarde que nous ...

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Les folles c'est surtout qu'en public, ça peut attirer des ennuis dès qu'on sort des quartiers riches. Car dans les quartiers, arrondissements riches du genre Marais, les frustrations s'expriment autrement que chez les plus pauvres. La pauvreté et surtout la faim, facilite la violence (encore qu'avoir faim plus d'une semaine en France, il faut un peu le chercher ou être très très très malchanceux... ).

Sinon personnellement, je préfère largement les gens fades, sérieux humbles en fait. Car les gens fades, travailleurs, humbles sont les plus intéressants à faire rire. Il y a quelque chose à creuser pour dévoiler leur personnalité. Et puis mieux encore, les perfectionnistes, les plus "standard" possibles, peuvent permettre de trouver un comique de situation ou autre très fin, pour peu qu'ils soient assez vivaces intellectuellement ou en communication. Ils sont intéressants à découvrir. Les folles qui exhibent une parodie d'elles ou elles-même en exagéré, c'est ennuyeux et inintéressant à souhait pour moi... Mais bon, c'est juste que j'ai une sensibilité faible aux arts visuels.

photo de l'auteur Mickven
Mickven
Homme de 26 ans
Toulouse

2 remerciements
Superpositoire
Hummm je crois n'avoir pas assez exprimé les choses car je pensais que c'était logique ...
Donc perso je me montre pas de 1 que je suis gay x))
De 2 si personne ne s'exprimait déjà moi... ( je suis un peu dans votre cas je n'ai pas envie de montrer que je suis gay enfin comme une folle ...) alors je pense qu'on serait encore au moment où les gays ce cacherait ....

Car comme tu le dis tout le monde le sait que les gays existent ! Même depuis l'Antiquité !
Mais si on s'exprime pas pour dire qu'on est aussi des êtres vivants qu'on ne souhaite pas un mal, qu'on souhaite vivre comme on est avec qui on veut. Apprendre aux autres qui on peut être, qu'on est inoffensive, qu'on n'est pas des pédophiles (normalement ...) . La gay pride est là pour ça. Je pensais que c'était dans une logique ...
Mais si pour toi ce n'était pas logique alors j'imagine pas pour les homophobes qui pointent un peu trop du doigt dès qu'ils le peuvent ...

Il faut je pense comme dit plus haut réfléchir un peu je demande pas d'avoir une certaine synthèse des choses mais un minimum s'il vous plaît...

La gay pride est aussi un moment pour faire un peu la fête (un peu marre de croiser les gens sans sourire dans les métros). La gay pride n'est pas réservé qu'au LGBTi mais aussi aux hétéros et donc un moment ou tout le monde peut faire la fête ensemble sans se demander qui nous regarde, qui nous sommes, c'est aussi un moment pour célébrer les morts qui ont combattu, mourut pour notre futur (être considéré comme des êtres vivants pas comme des sodomite, avoir des droits, combattre pour des droits, etc . ! )

Sans c'est foutue gay pride essayes-toi d'être dans le passé . Essaye de justement trouver un moyen mieux que le gay pride.
Juste essaye, dit moi comment tu aurais fait sans te prendre une balle par-derrière;
Toute connaissance est bonne à prendre en compte alors explique moi comment..

J'ai envie de te dire que je suis un peu en accord avec toi que sa pousse loin qu'on s'exprime de plus en plus trop loin par rapport à nous même.

Mais qu'il faut tout de même montré qu'on peut être ainsi ou plutôt même dans l'excès on ne fait rien de mal. Il n'y a pas que les homos qui peuvent aimer le SM les hétéros aussi . Juste qu'ils ne veulent pas montrer ce qui n'est pas normal dans la vie.

Pendant la gay pride c'est le moment de s'exprimer pour que surtout cela marque les gens après ils interprètent comme ils le souhaitent (d'où souvent l'excès pour le montrer) . Car après tout s'ils et tu utilisaient un peu le cerveau (sans agressivité^^" ) on n'aime pas tous la même chose on est tous différent et qu'il ne faut pas prendre un cas pour majorité .
Et c'est toi qui as du mal avec la vision des gens qui ont sur toi pas le contraire . Car tu as peur d'être considéré comme une personne x ou y alors que tu ne l'ait pas . C'est toi qui te mets dans ce sac. C'est toi qui te visualises à travers les dit des homophobes .

je me suis un peu plus exprimé, alors que le sujet n'était pas vraiment sur la gay pride ou la vision des homophobes et leur impacte sur nous .
J'espère avoir un peu mieux exprimer ce qui est dans ma tête.
Et débattre est un moyen d'apprendre (connaissance, point de vue différent, etc.) donc exprimez-vous.
ps : j'adore débattre c'est comme un débat en biologie !!!!

Ah aussi : "tu vis par rapport au regard des autres en fait ?"             et toi ?
"Faut vraiment être aveugle pour pas se rendre se compte que ceci désert notre cause"                  Faut t'il être aveugle pour comprendre que c'est un jeu et que beaucoup utilise un costume  (jour de fête)

En quoi les personne déguiser en sm font que les enfants qui ont vue cela vont mal grandir ou autre? (une question comme une autre ^^ j'essaye de comprendre)
En quoi scientifiquement . ici je connais la réponse
En quoi moralement . La non . Car je n'ai pas fait d'étude dans la sociologie .
Je me demande s'il faut supprimer internet >< Ben quoi les enfant regarde des chose tellement horrible... DU sanglant aux gay ....
Tellement de chose que je souhaite comprendre .( j'adore x) )

Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit