Tolérance, uniquement pour votre sexualité ?

Place aux débats - Créé le - 23 Participations

Tolérance, uniquement pour votre sexualité ?

Ce sujet est un débat, échangez et partagez dans la bonne humeur

Bonjour,
  Ici, c'est la tolérance avant tout. Bref, c'est cool. Viens comme tu es, c'est comme à McDo, ça fait plaisir, surtout à tous les rejets de la société que sont la plupart des homos, et je vous parle pas des mecs qui aiment porter des jupes ou des gonzesses qui en portent jamais. Perso je m'en fous réellement, soyez comme vous le voulez, avec un piercing au bout de la queue ou des tresses avec les poils de vos aisselles, j'ai vraiment, mais alors vraiment pas envie de juger. Mais, et vous ? Quand on se balade de profil en profil, c'est liste de course sur liste de course. 
  Les gars (ça concerne les filles aussi, façon de parler, hein), si vous cherchez le grand amour, c'est mieux de le vouloir à son goût, on comprend. Mais franchement,si vous voulez juste taper un brin de causette comme vous le prétendez (pour la plupart) faites pas les difficiles ! " Je suis prêt à découvrir d'autres façons d'être et de vivre " par exemple, c'est de la pure connerie. On veut juste quelqu'un de pas trop différent, on met des limites genre partout.
  Apprenez à connaître les gens avant de leur coller une étiquette, putain ! Je vais pas me vanter de pas le faire, sérieux c'est probablement mon jeu préféré, et ça, c'est une leçon que je me donne aussi à moi-même. Je me dis, putain, tu veux pas qu'on te juge à cause de telle ou telle chose, alors arrête de zapper les profils des gens qui aiment le foot. Notre monde est plein de stéréotype et de politiquement correct, et nous, on incarne ce qui sort de l'ordinaire, alors putain, sortons de l'ordinaire ! Faisons un petit effort pour s'accepter les uns les autres, on est pas ici pour s'en mettre plein la tronche, on est pas des animaux, merde !

 Bref, je crois que c'est tout ce que j'avais à dire. Si quelqu'un souhaite ajouter quelque chose...
0 vote


8 remerciements
"(...) soyez comme vous le voulez, avec un piercing au bout de la queue (...)"

On appelle ça : un Prince Albert :p

Putain de chez putain :D
0 vote

Oh, désolée, je ne souhaitais pas être offensante. Je me coucherais moins bête. :P
0 vote

Juger, juger...

Finalement, depuis tout petits, on nous apprend à juger: juger ce qui est bien ou mal, "MAIS T'AS PAS UN PEU DE JUGEOTE BORDEL, JACKY? (ça c'est moi au volant), faire preuve d'un manque de discernement, manquer de jugement, émettre une opinion, dire ce que l'on pense des films de Jean-René Godart, BREF! 

Notre vie entière n'est faite que de jugements, et pourtant, il faudrait que dans nos rapports humains, nous ne jugions point? Allons, allons, je juge cela bien utopiste (et merde, j'ai jugé).

Alors oui, on juge. Même les personnes bien jugent. Parce que quand on y pense, le terme de "tolérer", c'est juger, mais considérer que cette chose ou personne a la chance extrême d'être acceptée dans mon quotidien, ou du moins, je ne la démonte pas à coups de savate. Finalement, tolérer n'est pas si cool que ça, dans le fond...

Et c'est sur les préjugés et stéréotypes humains que nous sommes les plus rudes et que nous tenons les propos les plus erronés. Ainsi, une blonde part souvent avec un delta négatif de 30 sur son réel QI, chez un beau gosse, on cherche souvent où est caché le côté connard, de même chez une belle fille. On m'a d'ailleurs dit que je ne pouvais pas être lesbienne car j'avais les cheveux longs. Nan mais va chercher à comprendre comment on peut débiter un tel niveau de connerie.

Bref, à ces personnes qui te sortent des clichés gros comme des maisons, il faut se faire un plaisir de montrer que chaque être est unique, que l'on peut porter des chaussures bateau et aimer le punk rock, que l'on peut faire de la danse classique et aimer la transe alternative, que l'on peut être un grand beau mec, et jouer secrètement à Polly Pocket (surement un problème freudien. DAMN j'ai ENCORE jugé!!).

Enfin, pour conclure, je dirais que nous ne pouvons peut-être pas nous empêcher de juger, mais nous pouvons d'une part garder nos jugements pour nous, et d'autre part, nous pouvons nous forcer à surpasser ces jugements primitifs souvent faux, car personne est nul, et personne est génial, nous avons tous de bons et de mauvais côtés, alors restons humbles et apprenons à découvrir l'autre, avant de le juger inapte à recevoir nos paroles divines.
0 vote


hey! :)
Pour la question du jugement je pense qu'il est absolument impossible de ne pas juger les autres, c'est quelque chose de naturel (oui j'ai bien dit naturel, regarde dans un groupe d'animaux n'importe quel individu "jugé" gênant est tué ou abandonné). Tout est une question de ça.

Mais je pense que tu parlais plutôt de préjugés ou de ce genre de chose (ou pas?). Bref dans ces cas là nos présentations servent à faire ressortir notre personnalité (tout comme quand tu vois quelqu'un dans la rue, à son comportement, sa façon d'être t'iras plus ou moins vers lui/elle).

Ainsi quand on se décrit, même inconsciemment on laisse transparaître notre personnalité et on seras donc forcément attiré par les gens avec qui ont à des points communs (non?). 

Quand à la fameuse phrase "je recherche tout types de personnes, venez me parler!" que beaucoup utilisent (j'en fais partie! :p) c'est pour dire ce que textuellement ça dit. Ni plus ni moins. Ça ne veut pas dire qu'on parles à tout le monde ou qu'on iras vers tout le monde, juste qu'on répondras à ceux qui nous parlerons.

Après re-lecture de ce post je me rend compte qu'il est vraiment très moyen.. désolé si vous avez l'avez lu: c'était une perte de temps. Quand même publié parce que j'ai mis trop de temps à le faire ^^.
bonne soirée!! :)
0 vote

Tu es dure avec toi-même, Atchoum, car j'ai trouvé que ton post était bien, même si mon JUGEMENT PERSONNEL A MOI (JE) est que ton post eût mérité un brin de mise en page, cela ne dégradant en rien son contenu (ouais, pardon, je suis dans un trip "je parle dans un langage châtié", va savoir pourquoi).
0 vote

ahah :p merci :) oui j'ai eu un eu un peu (beaucoup) la flemme (si ça te gênes, je vais mettre des "à la lignes" :))
0 vote

Merci à tous de participer :). En effet, je pensais surtout aux préjugés, à l'image qu'on donne et celle que les autres veulent recevoir.Vous avez tous raison, dans tout ce que vous avez dit, et ça fait du bien de se sentir moins seule à le penser !
0 vote

Petite parenthèse, pour revenir sur ce que tu as dit Atchoum, je pense que le jugement est une faculté propre à l'homme, j'crois que les animaux n'ont aucune subjectivité (vous me dites si je me trompe!)

après le mieux serait de trouver le juste milieu entre les jugements subjectifs et l'opinion commune.

La tolérance, ça s'apprend !
0 vote

Je pense qu'on peut pas savoir pour les animaux Devendra :) (tu t'adresses là à une grande passionnée ^^)

Depuis toujours on se demande "sont-ils capables de penser? Sont-ils capables d'aimer? Ressentent-ils la douleur? 
Alors pour se donner bonne conscience on dit que non. Mais on évite de trop regarder, et SURTOUT on enlève de nos têtes toutes les informations qui pourraient nous rendre sensible à cette cause (c'est tellement mieux de rester ignorants).

Mais une "mère" protégeras toujours sont petit, dans certaines espèces (comme la notre) le mâle défendra sa femelle (et se battras contre les autres qui veulent lui prendre). 
Dans la catégorie "moins mignonne" dans les troupeaux en général lorsqu'une femelle met bas, le troupeau l'attends, si le bébé est malformé il représente un danger (prédateurs) et est donc soit tué, soit abandonné.

La seule et unique chose qui ai fait qu'on à évolués plus vite que les autres, c'est le fait qu'on puisse joindre le bout de notre pouce et de notre index. Quelle intelligence!!! UN seul critère physique nous as donné le pouvoir de dominer tous les autres!!Et qu'est ce qu'on en à fait de cette chance ? On détruit la planète, on massacre et torturent les animaux (bon ok, de un pas tous et de deux pas tout le monde)... Quelle grande intelligence et façon de penser avons-nous là!

Tu vois moi ce que je pense c'est qu'en "évoluant" comme on l'as fait on à juste perdu le sens de l'instinct (ou il est réduit à de très très faibles proportions). Donc oui je pense que les animaux peuvent penser (cette étude n'est pas du tout scientifiquement prouvée). D'ailleurs, je tiens à vous le rappeler, même si certains prennent ça comme une insulte, c'est pourtant la vérité vraie, nous sommes des animaux!! (SCOOP DU JOUR) Ben oui on est même des mammifères (oui oui comme le singe, le chat, le chien et tant d'autre espèces). 

Ok là ça s'éloigne très largement du sujet scusez moi! :)
0 vote


Haha en effet ça s'éloigne mais tant pis c'est quand même intéressant :)
0 vote

" On incarne ce qui sort de l'ordinaire" ? Faux. C'est justement en voulant être différent que l'on est comme tout le monde. Le stéréotype, ça serait d'utiliser sa sexualité pour marquer sa différence. 
Après concernant le jugement, tout le monde est tellement prévisible (surtout de nos jours où il faut à tout pris se créer une identité forte) que c'est facile de foutre les gens dans des cases.
Le jugement fait parti de nous en effet, on existe d'ailleurs à travers le jugement des autres, on vit pour les autres, au dépend des autres,... enfin je ne vais pas faire un discours sartrien; "l'enfer, c'est les autres".
0 vote

je suis d'accords avec toi léthargique. Les homos.exuels, bis.exuels hétéros etc sont pareils! Un homo peut avoir plus de points communs avec un hétéro qu'un autre homo (2ème scoop du jour!!), alors ça ne sert à rien de dire qu'on est différents de telle "catégorie" (alors attention, je parle de "catégories" de personnes, pas des personnes en elles mêmes) on est tous différents les uns des autres, et heureusement d'ailleurs, on s'ennuierais sinon.   
0 vote

Oui, dans un monde parfait, être homo, bi, etc, ça serait pas être original. Sauf que la société a pas complètement terminé d'évoluer là dessus, donc pour le moment, notre homosexualité fait de nous des gens originaux. Il y a encore des pays où on a le droit de tuer des gens pour ça. Alors oui, ce serait génial si être gay c'était accepté à 100% par tout le monde, eh bah non, ça l'est pas.
0 vote

Les discriminations y'en a toujours eues, et y'en auras toujours sur pleins de sujets différents (couleurs de peau/orientation sexuelle/religion/style vestimentaire/mensurations/état d'esprit/ et j'en passe et des meilleures).
Cela prouve juste que tout le monde est différents! et t'auras toujours un boulet pour se foutre de ta gueule parce que t'es pas dans son schéma type de "normal". 
Il faut savoir vivre avec...
La normalité est une grosse connerie et surtout est quelque chose de très personnel. Ce n'est pas votre orientation sexuelle qui définit qui vous êtes!Vous êtes différents en tant que personne, c'est tout. Et votre façon de voir les choses vous inséreras toute seule dans votre normalité. 
et que personne vienne me dire qu'il y as une "norme" générale c'est des foutaises! elle dépends uniquement de votre milieux social (alors je ne dit pas par là si vous êtes riche ou pauvres, mais des gens qui vous entourent). Donc si vous avez envie d'être normal, ne changez pas votre orientation, changez votre milieu social.
0 vote

Etre "tolérant" ce n'est pas si bien que ça, en fait, quand on se fie à ce que veut vraiment dire le mot. 
"Attitude de quelqu'un qui fait preuve d'indulgence à l'égard de ceux à qui il a affaire.Attitude de quelqu'un qui admet chez les autres des manières de penser et de vivre différentes des siennes propres."(merci LAROUSSE) Vous allez me dire que je joue sur les mots, et je sais, je joue sur les mots, mais vous ne pensez pas que "tolérer" et "admettre" quelque chose, ça ne relève pas de l'acceptation ? Je me demande si il n'y aurait pas un mot plus pertinent... 

(désolée de l'aparté) 

On passe notre temps à juger, sans s'en rendre compte même, c'est comme ça ! 
Comme le soulignait Jawax, que ce soit un film, un livre ou un être humain, on le juge forcément. 
Mais je suis d'accord avec toi, Linsy: parfois, on devrait revoir nos "critères" de jugement ("oh non, elle je ne lui parle pas parce qu'elle fume", "ah non pas lui, il est tatoué, berk").  

Et ici, on prône peut être la "tolérance" mais ça n'empêche pas les jugements hâtifs, les moqueries, ou autres...
0 vote

Comprendre, accepter, tolérer, admettre, déranger,supporter... Tous ces mots ont bel et bien une définition dans un dictionnaire, mais elle est adaptable à une situation, à un sentiment, à une pensée. Du coup le sens de ces mots diffèrent et la définition propre du mot n'est plus valable. Comme pour les gens, "X" n'est pas que lesbienne, ou petite, ou verte ou autre, c'est aussi une personne. pareil "tolérer" ne veut pas simplement dire ce qu'un "on" inconnu à décidé, c'est un mot qui peut avoir une connotation (je dis pas qu'on peut le mettre à toutes les sauces non plus hein) mais bon voilà voilà :)
0 vote

Je pense que notre société et notre culture s'est perdue dans une notion que les Bouddhistes connaissent très bien , car ils la considère comme le pire ennemi du Bonheur, c'est la notion d'EGO. Rien de mystique là-dedans. L'EGO est le fait de S'IDENTIFIER A SOI-MEME. Il est générateur de passions, d'envie, de jalousie, de besoin de reconnaissance (et donc, de jugement...). A partir du moment où s'identifie à une de nos qualité, à des possessions matérielles, à des idées etc... Nous prenons le risque de faire reposer notre existence sur des choses fragiles, et donc, de générer de la frustration, de la crainte de perdre ses repères. Ces émotions sont de l'ordre de la Passion, et entretiennent l'égo. Cela nous empêchent d'être vraiment libre.

Celui qui ne s'identifie à rien, mais qui se contente de contempler et de VIVRE, brise les chaîne de l'égo.

Tant que nous serons victime (et à la fois moteur, car l'ego s'entretient, ou se déconstruit selon notre attitude au quotidien) de notre EGO, il y aura toujours, à mon humble avis, des PEURS. Et la peur, génère de la crainte, et de cette crainte, nait le jugement.

N'avez-vous jamais remarqué que souvent, on juge les autres (oui car on le fait tous...), mais que si on se fait la violence de se demander pourquoi et de se remettre en question, on réalise qu'on l'a fait pour nous PROTEGER. C'est plus facile d'étiqueter que de laisser planer le bénéfice du doute ! Tant que nous n'accepterons pas de ne pas comprendre l'Autre, ne pas comprendre l'Infini, la Mort (tant que nous n'accepterons pas que par définition, notre esprit est limité de par sa nature dans sa capacité à comprendre), nous aurons PEUR, et nous JUGERONS.

L'Autre est un miroir effrayant pour celui ou celle qui a trop d'EGO. L'Autre nous rappelle à nos défauts, les choses que nous n'arrivons pas à réaliser. L'EGO induit forcément dans le rapport à l'autre la notion de COMPARAISON. Et tant qu'on se comparera aux autres (ce qu'on fait tous plus ou moins), il y aura du ressentiment et donc, du JUGEMENT.

Il faut cultiver le MOI profond. C'est-à-dire notre être primaire, qui se contente de contempler, d'observer, de ressentir, de vivre, sans chercher à juger (en fait à comprendre finalement..)
0 vote

Hello , j'avoue je suis assez d'accord pour dire que notre tolérance s'arrête là où celle des autres nous dérange...
Je m'explique étant bisexuel je suis très tolérant malgré tout sur certains points je ne le suis pas , mecs ne s'assumant pas et agissant comme des filles , les travestis , mecs effeminés et les gays biphobes car eux qui ont vécu l'homophobie se permettent d'être biphobe c'est l'hopital qui se fout de la charité ;)

Bref tolérant je veux bien mais jusqu'à un certain point ! ;)
0 vote

En théorie, ça ne semble pas si difficile d'accepter les gens tels qu'ils sont. S'ils ne nous plaisent pas, dans leur façon d'être ou leur physique, pas besoin de leur dire, on les changera pas. On passe notre chemin et c'est tout..
0 vote

Juger c'est humain. Quand on parle de jugement on ne voit que le côté négatif, or par exemple si je dis : cette fille est trop jolie. Bah ça signifie qu'une j'ai jugé son physique.

Dans la vie comme sur les site de rencontre surtout en ce qui concerne l'amour car il est préférable d'avoir les même centre d'intérêt que l'autre. Certaine personne sont sur ce site exclusivement pour ça, certain même veulent ce mettre en couple le plus vite possible. Il y a bien trop de paramètre a prendre en compte

Si on regarde bien au final on juge même ce qui juge, c'est un cercle vicieux. 

0 vote

Tout comme jawax je n'aime pas le mot tolérance, et lui préfère de loin le mot Respect. On peut juger intérieurement de la compatibilité des autres avec nous-même, que ce soit physique, spirituel ou que sais-je. On peut la juger (a tort ou a raison) non compatible et ne pas vouloir approfondir la relation, que ce soit ton collègue, un voisin ou un type qui te drague en boîte. Juger n'est pas manquer de respect tant que tu ne nuis pas par tes actes ou paroles... ce n'est pas «intolérant». En partant de ça et sachant que l'on se trouve quand même sur un site de rencontre, il est donc vrai que nous avons chacun des attentes ou réticences qui sont légitimes, car se forcer a discuter avec quelqu'un qui ne t'inspire pas juste pour la bonne conscience, ça c'est irrespectueux...
0 vote

De toute façon, comme le disait quelqu'un on est constamment en train de juger. 

Je zappe la télé : "oh ce programme à l'air vraiment nul."
Je marche dans la rue : "oh ce magasin à l'air sympa."

Le tout c'est de mettre ce jugement de côté et d'essayer d'apprendre à connaître la personne. Bien sur on aura des apprioris, mais il faut essayer de les dépasser, d'essayer de voir comment la personne est. Il faut être tolérant. C'est normal qu'on se ressemble pas, sinon ça serait vraiment chiant non ? 

Puis finalement, on est des humains après tout alors on est un peu tous pareils. On respire le même air, on dort tous...Pourquoi ne tolérer que sa propre sex.ualité ? Parce que finalement on est tous des bi restreint par la société soit par le fait de vouloir être comme tout le monde soit par un refus de ce qu'impose la société par un facteur qui n'a pas été là par exemple.

Voilà ce que j'en pense.
0 vote




Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit