Mariage pour Tous et GPA , Pour ou Contre ?

Membre Anonyme - Modification par Huldo07 le 07/10/2014 - 01:00:13
Bonsoir ,  Etant donné les sujets du moment sur le Mariage pour tous et la contre manifestation qui a eu lieu récemment pour l'Egalité pour tous , je tenais à vous faire part de mon avis et à lancer le débat qui s'annonce je le sens houleux ... Car parmi les personnes LGBT là aussi les avis divergent sur certains points , moi pour ma part je suis pour l'union de deux personnes du même sexe pour l'égalité aux couples de même sexe d'avoir des enfants dits naturels un des deux parents de même sexe est le père ou la mère biologique de l'enfant mais je suis contre la GPA qui ouvre une porte aux abus , business des mères porteuses , choix des bébés couleur des yeux , sexe comme on peut le voir actuellement aux Etats-Unis etc... Avec la GPA le risque est fort de tomber dans des réseaux qui utilisent des jeunes femmes qui les rémunèrent et l'enfant n'est qu'une marchandise. Hors ça je trouve cela scandaleux un bébé n'est pas un objet ! Pour info je suis contre la Manif pour tous que je trouve bien trop rétrogrades sur de nombreux points en particulier beaucoup trop de racisme et d'homophobie au sein de ce mouvement ! (y) Mariage pour Tous et GPA ,? Mariage pour Tous et GPA ,? Bref après chacun son avis moi je vous ai donné le mien , je partage un aspect positif et négatif de la chose car derrière le dernier aspect de la loi il y'a des craintes énormes .  Après chacun est libre d'en dire ce qu'il veut , le sujet et lancé , débattons maintenant ! (y) Bonne fin de soirée à tous !
Membre Anonyme
Je pense que ce n'est pas en l'interdisant qu'on évite les dérives possibles de la GPA, mais en lui donnant un cadre légal. Il y aurait moins de risques si ça n'était pas fait clandestinement, à l'image de l'avortement.
Membre Anonyme
Pour moi la question de la GPA ne se pose même pas, c'est pire que la prostitution. C'est un investisdement énorme du corp de la femme. Accoucher n'est pas une chose banale, seule les mère devrait etre en droit de parler du sujet. Ce n'est pas juste se faire inséminer et attendre 9mois que la graine germme.C'est des risques de complications, césarienne, malformations, comment réagir dans de tels cas ?Je suis contre la gpa, pour l'Adoption et evidemment, pour le Mariage.
Membre Anonyme
Je rejoins l'avis de FrançoisMartin. La grossesse n'est pas une partie de plaisir, on ne peut pas arrêter au bout de trois mois si on en a marre (dans le cas d'une GPA), ou alors c'est carrément faire des enfants un business, et ça rejoins le trafic d'être humains. J'ajouterai cependant une nuance : je comprends qu'un couple veuille un enfant "à lui" (sous entendu avec le sperme du père ou d'un des pères). Cela étant, il y a tellement d'enfants qui ont été abandonnés dans les orphelinats. Si jamais je venais à parler enfant avec mon homme (ou si ma femme et moi étions dans l'incapacité d'en avoir un), la première (et unique) idée serait l'adoption. Ces enfants ont eux aussi besoin d'amour, et qu'il soit ou non issus de nos gènes n'y change rien, on aime son enfant de la même manière.
Membre Anonyme
Alors, j'ai un avis très tranché sur le sujet qui va déplaire à beaucoup je pense. Mais pour moi, la GPA rémunérée semblerait plus logique. On peut dire que c'est une sorte de "marchandisation" mais si la femme qui accepte l'arrangement est totalement d'accord, et qu'elle est rémunérée pour le service rendu, je ne vois pas où serait le problème. Tant que c'est un rapport gagnant-gagnant, il n'y a selon moi aucun problème.
Membre Anonyme - Modification par Regenesis le 07/10/2014 - 15:59:15
Et l'enfant il est gagnant ? La GPA est ni plus ni moins qu'un détournement du concept d'adoption. Je m'explique : l'adoption, c'est rattraper un malheur dans la vie d'un enfant privé de filiation biologique, en lui offrant des parents de substitution. La GPA, c'est exactement l'inverse : c'est mettre volontairement un enfant dans une situation de demi-orphelin dans le but qu'une personne puisse se substituer à sa filiation biologique, afin d'assouvir son désir d'enfant, ou plutôt son caprice, le terme me paraissant ici plus adéquat. C'est en ça que la GPA me dégoût au plus haut point. Vient ensuite effectivement l'idée abominable du marchandage du corps des femmes qui a déjà été développé plus haut. Dernier point, je ne suis pas contre l'adoption par un couple d'homosexuel lorsque l'enfant n'a pas été volontairement rendu adoptable. Néanmoins, je pense qu'il faut privilégier le couple hétérosexuel dans l'intérêt de l'enfant, qui a selon moi besoin d'une image virile et d'une image féminine pour se construire (ça renvoie au débat sur la théorie du genre, mais c'est un autre débat). Et dans tous les cas, il faut savoir qu'on n'est pas du tout en France en déficit de familles d'accueil pour les orphelins, donc il est illusoire de croire que l'on pourrait à la fois faire plaisir aux homosexuels et aux orphelins en laissant les premiers adopter les seconds.
Membre Anonyme
Bonjouuuuuur, Juste, Huldo07, tu t'es un peu contredit >_> "je suis pour [...] l'égalité aux couples de même sexe d'avoir des enfants dits naturels un des deux parents de même sexe est le père [...] biologique de l'enfant mais je suis contre la GPA" Dooooooooonc, tu es pour le fait qu'un couple homosexuel ait un enfant naturel et, dans le cas où c'est un couple d'hommes, tu es pour le fait que l'un des deux pères soit le père biologique... Mais tu es contre la GPA ? Je sais pas toi, mais personnellement, je connais pas beaucoup de moyens pour qu'un couple gay ait un enfant ayant un père biologique hormis la GPA x) Et sinon, je n'ai pas vraiment d'avis concret concernant la GPA... Il y a des avantages (permettre aux couples gays d'avoir des enfants biologiques) et des inconvénients possibles (séparation douloureuse de la mère porteuse et de l'enfant, trop de business, etc), comme partout. Voilà voilà :3
Membre Anonyme
le mariage pour tous , avec les droits et devoirs qui vont avec est une bonne chose....le droit au conjoint survivant de rester dans le logement apres le déces d'un des deux...au meme titre qu'un couple marié hétéro. sans parler de la succession lorsqu'on a construit toute sa vie (sentimentale et matérielle) avec son compagnon. formidable avancée ! (dans le futur oui!) pour ce qui est de la GPA, j'avoue que mon opignon n'est pas encore faite meme si mes préjugés ont tendance à prendre le dessus....et meme actuellement tout me pousse à dire que je suis contre.  assouvir ce désir d'enfant contre les lois de la nature ....nos conceptions de l'éducation et du genre , nos interrogations à propos de l'équilibre ou du bonheur des "enfants GPA" n'a pas trouvé de reponse dans le débat habituel des anti et des pour. (médias,religion,politiques) bien cordialement.
Membre Anonyme - Modification par Sukaas le 07/10/2014 - 18:12:44
La GPA? Contre-nature? En quoi s'il vous plait? La gestation pour autrui est tout ce qu'il y a de plus naturelle. Des gamètes mâles sont introduits dans l'utérus de la femme, l'un d'entre eux ira féconder le gamète femelle, rien de plus. Comme le souligne Oyodoo, l'interdiction de la GPA en France, et la reconnaissance non-systématique des enfants conçu par GPA à l'étranger n'est pas la solution. J'ose un parallèle avec le cannabis : non légalisé, il donne libre cours au marché noir, au trafic organisé, etc. Légaliser le cannabis permettrait de façon évidente de tarir cette économie souterraine. De plus des contrôles permettraient de vendre du cannabis de meilleure qualité et donc moins dangereux pour la santé. Ici, il s'agit des mêmes enjeux. Si des règles sont fixées pour permettre à la GPA d'être réalisée légalement dans un milieu médicalisé, les femmes porteuses prendraient bien moins de risques qu'actuellement. À mon sens, celles-ci devraient d'ailleurs toucher une certaine somme d'argent, non pas en guise de rémunération mais de dédommagement. Ceci les encourageraient de ce fait à ne pas céder aux sirènes du marché noir.  Pour ce qui est de la non-reconnaissance systématique, je trouve ça grotesque! Cela a clairement pour but de décourager les couples stériles ou homosexuels à procéder à une GPA à l'étranger. On oublie cependant totalement le statut de l'enfant. Que lui arrivera-t-il si son parent biologique meurt et si le second n'a pas eu le droit de le reconnaître? 
Membre Anonyme
Un accouchement c'est pas comme se faire retirer une dent, on entre pas à 14h on pousse un peu et on ressort de l’hôpital à 18h avec un beau bébé dans les bras. Encore aujourd'hui, en France il y a des femmes qui ne survivent pas aux accouchement dans le cas de complications qui ne sont pas si rare qu'on pourrait le penser. Puis les hormones des femmes sont changés, le corp est modifié à jamais par le passage de cet être en soit, certaines ne reperdront jamais les kilos gagner d'autres auront leur taux d'hormones totalement chamboulés. Un accouchement ce n'est pas rien.
Membre Anonyme
Je pense que les femmes ont conscience de ce qu'est un accouchement. Si elles acceptent d'être mères porteuses, c'est probablement par souhait de partager la joie d'être parent avec ceux qui ne le peuvent pas. 
Membre Anonyme
T'es quand même bien à côté de la plaque Sukaas! Oser dire que les mères porteuses le font pour le plaisir d'offrir un gosse à un couple de gays, tu y vas fort là! Elles le font bien évidemment pour le fric, et bien évidemment il s'agit toujours de femmes pauvres. Quant à dire qu'il faut légaliser la GPA au simple motif qu'elle se ferait dans de meilleures conditions... Avec ce type de raisonnement on légaliserait beaucoup de choses dans notre pays. Si c'est illégal, c'est pas pour le plaisir de faire chier le monde, c'est parce qu'on pense que ça ferait plus de mal à la société si c'était légal. Heureusement que la France ne reconnaît pas les GPA réalisées à l'étranger. Le faire reviendrait à légaliser la GPA. A ce propos, la France a été condamnée par la Cour Européenne des Droits de l'Homme pour sa position, ce que je trouve scandaleux. On va payer une amende. On n'est même plus maîtres chez nous.
Membre Anonyme - Modification par Huldo07 le 07/10/2014 - 19:16:09
En complément de ce qui a déjà été dit pour justifier le NON à la GPA lisez cet article déniché sur internet : http://www.pourquoidocteur.fr/GPA-a-l-etranger---Manuel-Valls-veut-l-interdire-aux-couples-francais-8137.html Voilà un article que j'ai trouvé sur Internet en complément : Pourquoi sommes-nous contre la gestation pour autrui GPA ? "Dans nos sociétés libérales et du chacun pour soi, voilà une nouvelle opportunité de gagner de l’argent : commercialiser la naissance des enfants. A l’instar d’une maison louée pour « les vacances » l’utérus serait loué pour fabriquer l’enfant désiré. Et voilà l’occasion d’ouvrir des agences de location, de développer la publicité sur les meilleures offres.etc. C’est déjà ce qui se pratique dans les pays où elle a été instaurée. Sauf que les femmes et leurs enfants ne sont pas des objets inanimés Le corps des femmes n’est pas une marchandise et l’enfant ne saurait être considéré comme un objet qu’on convoite et qu’on achète. ’un comme l’autre sont des êtres vivants susceptibles de souffrir dans leurs chairs et plus grave encore dans le développement harmonieux de leur psyché. Des traumatismes irréversibles peuvent survenir au cours de la grossesse et après l’accouchement chez la mère comme chez le bébé, ce qui montre bien que cette solution à l’impossible procréation n’est qu’apparente et pas du tout anodine en ce qui concerne le devenir des protagonistes : la mère, l’enfant mais aussi toutes celles et tous ceux qui assumeront une responsabilité dans cette procréation. Elle créera un nouvel asservissement des femmes (les plus pauvres, les sans profession, etc.) et donc, un nouveau créneau d’exploitation féminine. Elle risque d’entraîner nos sociétés dans des imbroglios juridiques inextricables, quand il s’agira de trouver le responsable des carences qui se feront jour : refus de l’enfant à la naissance (qui ne serait pas comme souhaité) refus du don au dernier moment, procès intentés contre la mère (par exemple, pour une maladie ultérieure de l’enfant qu’on pourrait lui imputer à cause de sa conduite jugée inconséquente pendant la grossesse ou d’une maladie génétique tenue cachée).etc. Certains e-s utopistes ou inconscient-e-s plaident pour le don. La GPA ne serait pas motivée par des échanges monétaires en vue de profits financiers mais plutôt par la solidarité : j’offre un enfant à celle, ou à celui, qui ne peut pas en avoir. Les problèmes de santé physique et psychique et/ou d’exploitation des femmes n’en seraient pas pour autant résolus et cette gangrène sociétale moins visible mais néanmoins bien réelle, pourrait nourrir une industrie parallèle encore plus nocive. Sans oublier les préjudices psychologiques graves qui pourraient naître du harcèlement pratiqué envers celles qui pourtant reconnues amies décevraient la communauté « bien pensante » par leur refus de se prêter à ce don. Si chacun-e a bien le droit de désirer un enfant, ce droit n’est pas opposable, comme l’est le droit à un logement décent par exemple. Alors légaliser la GPA ? Le débat que certain-e-s voudraient voir apparaître à ce sujet ne pourrait, comme cela est dit plus haut, que souligner les dangers d’une telle méthode, les dangers en terme de santé, mais aussi et surtout en terme de cohésion sociale et de bien vivre ensemble. Car porter un enfant ne pourra pas se faire sans rémunération (qui accepterait de porter un enfant pour un-e inconnu-e, sans être rétribuée d’une manière ou d’une autre, ? ). Et même dans le cas où cela est ou pourrait être pratiqué (par un membre de la famille par exemple, la sour voire la mère) cela aura presque nécessairement des conséquences psychologiques traumatisantes pour la mère porteuse, la mère destinatrice et l’enfant. Les hiérarchies sociales et les chantages divers et variés seront maîtres du terrain avec leurs lots de souffrance et de misères. Cette idée de commercialiser les naissances s’inscrit dans l’actualité du chacun pour soi et d’une compréhension erronée de la liberté individuelle. Le contraire en fait du bien vivre ensemble. Et le patriarcat toujours en embuscade pourrait y trouver matière à se revivifier ! Ce qui doit primer sur le désir d’enfant, ce sont ses droits. Par exemple l’enfant a le droit d’avoir des parents et de savoir qui il est. En ce sens tout enfant qui a des parents sur le sol français ne doit pas être considéré comme orphelin. Les procédures d’adoption sont à revoir de façon à permettre un plus grand nombre d’adoptions, même si toutes ne pourront pas aboutir. Car adopter entre justement dans le cadre du bien vivre ensemble et du droit de l’enfant à une famille aimante et émancipatrice. Adopter un enfant ce n’est pas le couper de ses origines naturelles mais l’asseoir dans un nouveau contexte familial qui lui permettra de s’épanouir en intégrant de manière positive les différents aspects de son histoire personnelle. Une adoption facilitée apparaît comme une réponse possible aux problèmes d’infertilité comme au désir d’enfants de parents homosexuels. Nous savons que certain-e-s pratiquent la GPA. Est-ce une raison pour accepter qu’elle soit considérée comme une méthode « naturelle » de procréation ? Non, car ses implications sociétales, psychiques et de santé publique apparaissent contraires au développement harmonieux de nos concitoyen-ne-s et de leur vie en commun."
Membre Anonyme - Modification par Sukaas le 07/10/2014 - 19:44:41
Ne pas être d'accord avec toi = être à côté de la plaque. Je ne débats pas avec ce genre d'individus qui pensent détenir la vérité absolue.  Je n'ai pas parlé de couple gay dans mon second commentaire. J'ai utilisé le mot "probablement" pour exprimer le fait que cela ne reste que mon hypothèse. Il est regrettable que tes parents aient eu le "caprice" de vouloir un enfant. 
Membre Anonyme
On est là pour débattre pas se fighter les mecs soyez plus cool , sur ce bon appétit !  Et continuez à débattre même si certains n'ont pas leur poing dans leur poche ! 
Membre Anonyme
Je suis absolument contre la GPA. C'est bien simple : les mères porteuses ne porteront pas d'enfant gratuitement, il y aura de l'argent derrière. Qui l'acceptera alors si ce n'est ceux qui n'ont pas les moyens ? Ces gens là n'ont pas vraiment le choix. Pour ceux qui disent le contraire, je vais vous donner un exemple concret : lors d'un braquage, celui qui est derrière la caisse a bien le choix entre obéir et se faire tirer une balle dans le crâne. C'est la même chose quand on en est sur le point d'être à la rue et qu'on choisit de remplir un contrat de GPA. En plus de ça, il y a des millions d'enfants orphelins qui meurent dans le monde. Au lieu de faire un caprice, pourquoi ne pas aller adopter et les sortir de leur misère ? Cet argent là ne serait pas gâché au moins.
Membre Anonyme - Modification par jawax le 12/10/2014 - 20:44:17
Oyodoo, merci. Si la loi "autorise" la GPA, ça n'est justement pas pour la rendre possible. C'est parce que cette pratique existe, et qu'il faut la cadrer, la rendre plus sûre, apporter un éventuel soutien psychologique car OUI MESSIEURS (et je suis ravie de vous le voir écrire - ok donc adapter "ravie de vous l'entendre dire" à un forum, c'est juste bizarre), la grossesse, ça n'est pas une partie de plaisir. Ce sont neufs merveilleux mois de merde. Bref, qu'on soit pour ou contre la GPA, relève de notre opinion personnelle, et il y a des femmes prêtes à porter la vie pour d'autres qui ne le peuvent pas. C'est même une pratique qui se déroulait en des temps bien plus anciens. Puisqu'on ne peut empêcher la pratique (techniquement on peut pas aller voir chaque duo en pleine baise pour leur dire "EH OH EH OH là!!!! Vous seriez pas en train de nous faire une GPA cachée? Je le connais votre petit manège, là! Sachez que c'est hors-la-loi, messieurs dames"), autant la cadrer, que ça soit juridiquement, médicalement, ou psychologiquement. Quant au bien-être de l'enfant. On parle d'égoïsme des parents. Oh God... Mais TOUT enfant n'a jamais demandé à être là, et est né du désir égoïste de ses parents de vouloir brasser leurs allèles pour donner une petite merveille mixant prodigieusement les défauts de son père, et aussi ceux de sa mère! Nous sommes, avec un peu de chance, le désir le plus cher de nos parents. Ces enfants, nés par GPA, ne le sont-ils pas tout autant, voire encore plus, étant donné que les couples ayant recours à la GPA le font car c'est le seul recours autre que l'adoption?
Membre Anonyme
Je suis pour la GPA. On ne peut interdire aux gens d'avoir un enfant. Effectivement cela reste à cadrer, sinon ce serait un véritable trafic.  Au delà des gays, la GPA est utile (et vous m'excuserez) aux femmes malades hétéros: Je m'explique. Il y a par exemple une maladie qui touche les femmes: Celle ci nait SANS Utérus. Et si ce couple n'a pas envie d'adopter? Et bien GPA.  De plus, vous etes pour la PMA et contre la GPA, Alors que c'est aussi du trafic. Sérieusement. Avec la PMA tu choisis ton donneur, hein, donc choix de l'enfant. Et tu payes cher, pour y avoir droit, donc il y a de l'argent derrière, désolée de vous le signaler.  Ah, et petite désillusion: Le Mariage Gay je suis pour. En revanche c'est un beau tissu de mensonges. Vous savez tous que le mariage nous donne le droit à l'adoption? Mais au final, c'est impossible.. Les autres pays (qui ont ces enfants) ne les donneront PAS à un couple Homosexuel. Donc on en revient à la GPA et à la PMA.  J'ajouterai également que les gays (hommes) ne peuvent que pratiquer la GPA pour avoir un enfant dit "naturel" (meme si ce terme me dérange). Ou alors, ils peuvent aller voir un couple de lesbiennes, et faire un enfant. Ce qui revient à une forme de GPA. Voilà mon point de vue ^^ 
Membre Anonyme
Bien sûr que oui que les gens ont le droit d'avoir un enfant, et pour ça il y a toujours l'adoption (et même si ça ne donne pas d'enfant "naturel" au moins ça en sort un certain nombre de la merde). Pourquoi ne pas purement et simplement assouplir la législation actuelle ?  Je reviens sur ce que j'ai dit : ça devrait être interdit, un point c'est tout. Ca ne gêne absolument personne ici de vouloir faire du trafic de misère, du trafic d'utérus ? C'est barbare. Il y a forcément un peu de sentiments nobles de la mère porteuse vis-à-vis des adoptants, dans un certain nombre de cas, mais je reste persuadé que ce sont des cas minoritaires ou bien pas assez majoritaires. L'argument du "ça existe donc il faut l'accepter" peut mener trop loin. Pendant des siècles, les enfants battus, "ça existait", et la loi est venue l'interdire (même si c'est un exemple assez extrême). Aujourd'hui, "ça existe" quaisment plus. Donc avec une législation plus forte, ça finira par disparaître.
Membre Anonyme
Bonsoir , je vois que la majorité des hommes sont contre la GPA, je pense donc que vu que ça touche directement les hommes cette question , la GPA ne verra pas le jour et pour moi c'est une bonne chose après chacun est libre d'en penser ce qu'il veut mais bon . (y)
Membre Anonyme - Modification par jawax le 13/10/2014 - 08:05:55
Oui, la loi a fini par interdire des trucs importants, comme battre les enfants. La loi a aussi interdit aux femmes de voter jusqu'en 45. La loi interdit des choses bien, et des choses moins bien. Trafic de misère, d'utérus. La loi sur la GPA n'empêchera surement pas le trafic humain, mais l'interdiction de la GPA, tu penses vraiment que ça va arrêter ce trafic? Je te laisse méditer.
Membre Anonyme
La GPA est une forme de trafic d'êtres humains. Ne pas y réagir, ne pas l'interdire, c'est envoyer le signal que c'est bon, tu peux y aller. Ce n'est pas parce que quelque chose existe que ça devient acceptable.
Membre Anonyme
Du trafic d'être humains... Tu as pensé que tout cela pouvait se faire avec le consentement de tout le monde? Le consentement des bébés? Ils s'en foutent, ils parlent pas, il ont un QI d’huître à la naissance! Ce qui compte, c'est qu'ils soient aimés et chéris par leurs parents! C'est pas comme si la seule chose qu'on attendait d'eux, c'est qu'ils aient des reins parfaits pour pouvoir toucher plus d'argent, arrêtons deux secondes...
Membre Anonyme
Oui, arrêtons deux secondes : je n'ai pas remis en cause le consentement des bébés puisque de toutes manières que ce soit pour toi ou pour un contrat de GPA, quand tu conçois un enfant il demande rien. Simplement, c'est du trafic d'être humain dans le sens ou tu paies pour la disponibilité de l'état d'une personne et de son corps.
Membre Anonyme
Oui, à cela près que l'argent d'une GPA sert uniquement à couvrir des frais médicaux, et compenser un arrêt de travail. Là où tu vois du trafic d'humains, du profit, et de mauvaises intentions, je vois la volonté de deux personnes souhaitant un enfant, et demandant l'aide d'une femme pour les aider à accomplir leur voeu le plus cher. Il y a surement un peu des deux, mais interdire la GPA, c'est comme interdire à un ado de sortir après 22h00. Un interdit à transgresser. Autant autoriser, en cadrant de manière intelligente.
Membre Anonyme - Modification par Sukaas le 12/10/2014 - 22:59:44
"[...] la GPA ne verra pas le jour et pour moi c'est une bonne chose après chacun est libre d'en penser ce qu'il veut mais bon .  🆙" J'oubliais que le forum de Betolerant était le nouveau Parlement ahahah... Non, concrètement ce n'est pas parce qu'une partie de la communauté gay est contre que la loi ne passera jamais. Je partage totalement l'avis de Jawax. Vous avez vous même dit qu'un accouchement modifiait le corps à jamais, de plus la gestation humaine dure en moyenne 9 mois. Ces deux éléments font de l'éventuelle "GPA au noir" un trafic peu intéressant.
Membre Anonyme
Quand tu es enceinte, tu obtiens droits à des congés maternité, peu importe s'il y a GPA ou non donc dans un sens ton argument est boiteux, Jawax. Même si j'aimerais bien qu'il le soit, le monde n'est pas tout rose avec des fleurs partout et autoriser la GPA, c'est dangereux dans le sens où les plus miséreux risquent d'avoir recours à des contrats de GPA tout ça pour boucler leur fin de mois. Des grossesses répétées abîment le corps d'une femme, en plus de ça. Et si on part dans ton sens, après tout pourquoi ne pas autoriser la prostitution, l'inceste, etc ? Enfin tu vois ce que je veux dire ? Pour moi, ce n'est moralement pas acceptable, un point c'est tout, et oui je sais  que mon avis est borné mais il est définitif. "J'oubliais que le forum de Betolerant était le nouveau Parlement ahahah... Non, concrètement ce n'est pas parce qu'une partie de la communauté gay est contre que la loi ne passera jamais." : si qui que ce soit veut arrêter de débattre, qu'il quitte ce sujet.
Membre Anonyme
Je n'ai jamais dit que je ne voulais pas débattre que je sache. Mais sortir que vu qu'une majorité sur le forum est contre, la GPA ne verra pas le jour, c'est une aberration...
Membre Anonyme
Wahou, ce nombre d'amalgames que tu fais à la minute, c'est violent. Parlons de GPA (ah bon?). La loi, c'est justement fait pour éviter que des personnes s'enrichissent avec de telles pratiques, car je suis d'accord avec toi, la vie n'est pas à vendre.  Les grossesses répétées abîment le corps des femmes. Oui, sûrement, mais c'est encore à la femme de décider ce qu'elle fait de son corps, je pense. Les actrices porno se dilatent bien le vagin de manière exagérée, alors... Et pourtant, personne les emmerde. Pourquoi ne pas autoriser la prostitution? Je suis pour cadrer juridiquement la prostitution, puisqu'il est de toute manière inefficace de l'interdire (cf. le nombre de camions de prostituées que tu peux voir en te baladant un peu trop près du bois de Vincennes ou de Boulogne, ou sur n'importe quelle nationale longeant un bois, de nuit. Bref. Légaliser l'inceste? Je ne vois pas trop le rapport, mais l'inceste est le seul tabou qui soit universel. Quelle que soit la société, la civilisation, l'inceste est toujours prohibé, alors légaliser l'inceste n'a pas de sens. GPA et inceste sont du même acabit selon toi? Alors oui, ton avis est radical, et ma foi bien erroné. Tu me dis que le monde des bisounours et des fleurs est fini. Je suis bien d'accord. Je ne m'auto-berne pas à croire que parce qu'une chose est interdite, alors personne ne la fait. Puisque l'interdiction n'empêchera pas la pratique, alors oui, autant la cadrer, pour éviter que ça ne parte en réel trafic humain.
Membre Anonyme
Amalgames ? Non. Il n'y en a aucun. J'ai simplement donné des exemples pour essayer d'illustrer ce que je pensais. Mon avis est radical mais il n'est PAS erroné. Bon, alors autant mettre une chose au point : GPA et inceste ce n'est pas la même chose mais simplement tu peux employer les mêmes arguments pour l'un et pour l'autre (recherche d'un plaisir, chacun fait ce qu'il veut, les deux sont consentants). Bon, l'exemple était extrême mais tu peux quand même développer une argumentation plus ou moins symétrique quand même. Ensuite, légaliser la GPA, ça veut dire donner un signal à ceux qui veulent la rendre vénale puisque de toutes manières vu que c'est plus très grave de faire une GPA rien n'empêcherait de verser un pot de vin ou n'importe quoi d'autre en retour tant que le rapport entre le transfert d'argent et le service rendu n'est pas forcément évident de prime abord (on peut très bien donner de l'argent, par exemple, sans qu'on vienne nous embêter). Enfin, pour ta remarque sur la prostitution, si on y mettait plus de moyens (beaucoup plus de moyens), ça coûterait cher dans un premier temps mais pas à long terme : à force, les justiciables auront pris peur et arrêteront la prostitution. Donc l'argument du "puisque ça existe pourquoi pas le légaliser ?" au final, est complètement boiteux et des situations comme celles-là sont renversables.


  S'inscrire pour participer