Manger bien, manger sain ?

photo de l'auteur Hoctave
Hoctave
Homme de 25 ans
Paris/St Dizier

10 remerciements
Ce sujet est un débat, échangez et partagez dans la bonne humeur

Consciencieux, consciencieuses,

Quand le "manger sain" devient un label de qualité mais où se situent les consommateurs ?
S'il y a bien une chose où nous sommes sûr c'est le fait qu'on voit pousser comme des champignons le bio, le sans gluten, sans conservateurs, le sans ... Nos papilles en deviendraient presque perplexes ! Sommes nous sur le point de faire fermer nos pharmacies en nous alimentant de produits naturels renfermant les essences nécessaires à notre santé ?

J'en reviens à vous pour connaître votre approche :

-Faîtes-vous attention à ce qu'il y a dans votre assiette ?
-Le sain passe t-il avant le goût ?
-Est-ce que cette recherche du sain est compatible avec notre société ?


photo de l'auteur Wiloooo
Wiloooo
Homme de 30 ans
Lyon

33 remerciements
Administrateur
C'est drôle hier j'ai regardé un documentaire sur arte qui traitait ce sujet.
Les régimes "sans" sont dangereux surtout si on a aucune allergie ou intolérance. Perso je mange de tout mais à petite dose ! J'essaye au maximum les produits bio et j'ai réduis la viande :p

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Faîtes-vous attention à ce qu'il y a dans votre assiette ?
Je mange équilibré, essentiellement des légumes, céréales et féculents. Je lis la composition de quasiment tout ce que j'achète. Halte au sucre dans une conserve de haricots verts.

-Le sain passe t-il avant le goût ?
Oui. Mais on peut prendre plaisir à manger; se cuisiner des produits frais ou préparés avec peu ou pas de produits chimiques ou se faire plaisir à l'occasion d'un resto. C'est idiot de se priver et de manger des choses que l'on aime pas. On voit bien les dégâts de la malbouffe à donner la priorité au goût en délaissant totalement l'aspect sain de l'alimentation. Je dirais que bien manger, c'est éviter les excès avec un minimum d'esprit (lire par exemple la composition des produits). C'est con pour un végétarien de découvrir des protéines animales dans sa ratatouille en conserve. Bref, on peut lier les deux.

-Est-ce que cette recherche du sain est compatible avec notre société ?
De toute façon les entreprises surfent sur la vague. Les mots ''Bio'' ''Sans gluten" "élevés en plein air'' ''bœuf d'origine française'' fleurissent partout. Pourquoi?

A cause de la prise de conscience des gens qu'on leur faisait bouffer n'importe quoi.


Mais je crois qu'il faut se méfier des apparences que l'on nous sert dans les rayons. Il y avait un nouveau marché lucratif à conquérir mais tous ne sont pas honnêtes.
Le scandale des abattoirs bio sur le sort des animaux, que la majorité des steaks de bœufs sont en réalité de la vache laitière ou que certains fruits et légumes bio ne sont pas si bio que ça...



C'est à chacun de faire attention à ce qu'il mange.
Après est-ce compatible avec notre société? Évidemment. Il y a de tout dans la nature. Il n'y a pas UNE alimentation qui domine les autres. Si les personnes allergiques y parviennent, pourquoi pas les autres?

photo de l'auteur BoumVoyageur
BoumVoyageur
Homme de 41 ans
Bordeaux

8 remerciements
Ben moi : je n'ai plus confiance => je me méfie de tout ça : par manque de transparence & de traçabilité !!

Je mange varié sans m'attacher à des marques particulières. Je mange des fruits & légumes de saison. J'ai supprimé depuis ado certaines viandes comme le cheval & le lapin & le foie, la cervelle... que je mangeais souvent depuis enfant, surtout la cervelle ^-^ : aujourd'hui, ma consommation de viande est nettement réduite.
J'évite les produits trop salés & sucrés.  J'évite les habitudes, de manger un même produit au-delà des 2 ou 3 mois : surtout pour éviter "les pesticides" ^-^ etc...

Je fais la même chose avec les produits d'hygiène corporelle.

En résumé : que ça soit à la maison ou au resto, "bio" ou pas, "le sans" ou pas etc... => je ne me prive pas, je fais juste du tri dans tout ça !

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Cooool j'adore ce sujet haha
Personnellement j'essaye de manger écofriendly mais en même temps pas cher et pas trop dégueu. 
-Le sain passe t-il avant le goût ?
Par expérience je peux dire que les papilles s'habituent très vite et en plus les plaisirs simples sont les meilleurs. Il faut se forcer un peu au début mais après c'est difficile de revenir en arrière.
Et puis il y a tellement de chose qui sont saines et variées que ça me parait difficile de pas trouver quelque chose à notre goût.
-Est-ce que cette recherche du sain est compatible avec notre société ? 
Oui et non. Oui parce que comme on le voit les gens commencent de plus en plus à s'intéresser aux dangers des produits qu'on consomment, et ça c'est bien, un peu de lutte contre les merdes que nous vendent pas mal d'industriels. Non parce que si c'est pour suivre des modes absurdes sans fondements valables, merci mais non merci. Non parce que si c'est pour importer des tonnes de produits de l'autre bout du globe à coup de kérosène, hydrocarbures et moults énergies fossiles, heuuu comment dire que vaut mieux manger un peu moins sain ou en tout cas manger plus réflechi.
En gros, manger sain ok, mais manger local, avec intelligence et réflexion (ne croyez pas tout ce que vous disent les packagings, mais si ça à l'air sympa et que regarde ces petites vaches comme elles ont l'air heureuses), lire les étiquettes (c'est assez facile d'éliminer une grande partie des additifs, E.blabla et cie), privilégier des produits sans conséquences heu lourdes (si tu vois de quoi je parle), et surtout manger varié car comme disait l'autre: c'est la dose qui fait le poison.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Citation de ASKRELL :  Par expérience je peux dire que les papilles s'habituent très vite

Je confirme, ça me rappelle quand je me forçais à boire du  jus de carotte parce que c'est bon pour la peau. Au début je trouvais ça vraiment mauvais, maintenant j'aime bien !

photo de l'auteur Holyfish
Holyfish
Homme de 23 ans
Nantes
Alors déjà, le bio n'a rien à voir avec le goût.
Les gens ont tendance à se dire "C'est produit comme dans le temps, ça me rappelle le goût des légumes de mes grands-parents gnagnagna...".
Non.
Le bio, c'est éventuellement prendre soin de la planète en interdisant par exemple les pesticides qui détruisent les populations d'abeilles, mais il faut quand même savoir qu'il n'est pas indiqué dans la législation que le bio que vous trouvez dans vos magasins doit provenir de producteurs locaux. Par exemple vos tomates bio peuvent provenir de l'est de l'Europe et bonjour le bilan le carbone lors du transport !

Le bio, c'est aussi rejeter les OGM. Alors là encore, pas vraiment de différence de goût, juste une manipulation génétique pour permettre soit une résistance à un pesticide particulier (pas super bénéfique pour les sols puisque du coup les agriculteurs font moins attention aux quantités mises), une résistance à un insecte par la transfection d'un gène d'une bactérie qui va coder pour une certaine protéine.
Et certes, on n'a pas encore prouvé que les OGM ne sont pas néfastes, mais ils ne le sont
pas plus que les pesticides employés par certaines coopératives.  En effet les OGM sont super contrôlés, et même s'ils pouvaient peut-être provoquer des allergies, il serait temps que la France s'ouvre un peu.

Concernant tout ce qui est sans gluten, à moins de faire une intolérance, comme pour le lactose, il est stupide de chercher à l'éviter comme la peste, c'est uniquement du marketing puisque même pas 1% de la population est concernée. La tolérance au lactose au delà du stade de l'enfance, c'est un avantage qui a été acquis par mutation. Se priver (sauf si pour des raisons éthiques pour le lait) c'est un peu comme si son voisin était pas capable de voir au-delà de 100m et que du coup on se mettait des caches pour voir moins loin comme lui. Gnéééé.

Malgré tout ce que j'ai dit précédemment, je suis plutôt pour le bio, qui n'est pas moins bon que le non-bio, mais toujours meilleur pour l'environnement.
Un bon moyen d'apprécier ce qu'on mange ça reste de le préparer comme on le désire, même si ça prend un peu plus de temps. Donc sain et bon ne sont pas antonymes :p


Mais de toute façon il faudra bientôt qu'on passe tous au régime végétarien (eh ouais fallait bien que ça sorte sur ce sujet), pas seulement parce que les animaux sont mignons, que la viande favorise les pathologies cardiaques, que la production massive de bovins pollue tout ça tout ça, mais surtout parce qu'il faudra bien nourrir toutes les petites bouches des nouveaux arrivants ^^ (je dis ça mais je ne suis pas végétarien)
Du coup les pharmaciens pourront au moins vivre en nous refourguant de la B12.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Citation de HolyfishDu coup les pharmaciens pourront au moins vivre en nous refourguant de la B12.


Et puis sinon végétarien c'est juste plus de viande et plus de poisson, du coup même pas besoin d'un apport en B12 comme y'en a encore dans les oeufs et les produits laitiers, elle est pas belle la vie? ;)

photo de l'auteur Holyfish
Holyfish
Homme de 23 ans
Nantes
Oui pardon je voulais dire végétaliens :p

Dans tous les cas ils trouveront bien des trucs à vendre !
J'ai totalement confiance en notre capacité à tomber malade quelque soit notre alimentation.

photo de l'auteur LucasBen
LucasBen
Homme de 23 ans
Nice
Citation de ASKRELL : Citation de Holyfish Et puis sinon végétarien c'est juste plus de viande et plus de poisson, du coup même pas besoin d'un apport en B12 comme y'en a encore dans les oeufs et les produits laitiers, elle est pas belle la vie?


Faut faire attention car la B12 ne se trouve qu'à petite quantité dans les produits laitiers, oeufs... Donc quand on est flexitarien/végétarien, il est préférable de se complémenter en B12 (il y a un groupe Facebook si vous êtes intéressé :))
 
Après si on parle que de végétarisme, la vie n'est pas si belle que ça, car les produits laitiers sont tout aussi meurtriers qu'un simple bout de viande. La souffrance est bien présente... 

photo de l'auteur LucasBen
LucasBen
Homme de 23 ans
Nice
Citation de Holyfish :  Et certes, on n'a pas encore prouvé que les OGM ne sont pas néfastes, mais ils ne le sont pas plus que les pesticides employés par certaines coopératives.  En effet les OGM sont super contrôlés, et même s'ils pouvaient peut-être provoquer des allergies, il serait temps que la France s'ouvre un peu. 


Je suis pas du tout d'accord, les OGM sont la gangrène de notre monde qui part totalement en vrille... Regarde le documentaire d'Arte sur Monsanto (les patrons des OGM) et tu verras le massacre que c'est! Voici le lien si tu es intéressé
https://www.youtube.com/watch?v=cVngG592xKU

photo de l'auteur TheLifewired
TheLifewired
Homme de 30 ans
Coulommiers
-Faîtes-vous attention à ce qu'il y a dans votre assiette 

Absolument, j'ai même une application qui décris l'apport calorique et nutritionnel de ce que je mange. C'est d'abord une histoire de santé et de bien être. Et puis manger équillibré ça aide à bruler le gras du bide. 

-Le sain passe t-il avant le goût ?


Non, il faut que manger reste un plaisir pour moi, mais les deux ne sont pas incompatible, en plus chercher à manger sain et bon, m'a permis de découvrir de nouvelles recettes de cuisines et de nouvelles façons de préparer la nourriture?

-Est-ce que cette recherche du sain est compatible avec notre société ? 

C'est compatible mais il faut que chacun y mette du sien je pense. Manger sain permettra:
- De diminuer les risques sanitaires.
- Ajuster la production agricole aux besoins de la population
- Favoriser la production locale
- Faire un doigt à MacDonald et autres fast-food.

photo de l'auteur Holyfish
Holyfish
Homme de 23 ans
Nantes
Citation de LucasBen : Citation de Holyfish :  Et certes, on n'a pas encore prouvé que les OGM ne sont pas
néfastes, mais ils ne le sont pas plus que les pesticides employés par
certaines coopératives.  En effet les OGM sont super contrôlés, et même
s'ils pouvaient peut-être provoquer des allergies, il serait temps que
la France s'ouvre un peu.  Je suis pas du tout d'accord, les OGM sont la gangrène de notre monde qui part
totalement en vrille... Regarde le documentaire d'Arte sur Monsanto (les
patrons des OGM) et tu verras le massacre que c'est! Voici le lien si
tu es intéressé https://www.youtube.com/watch?v=cVngG592xKU


La gangrène c'est Monsanto, pas les OGM, c'est un raccourci un peu trop facile.
Comme je l'ai dit, les OGM qui résistent aux pesticides, comme le soja Roundup, sont néfastes et à éviter absolument.
Ce qui m'énerve c'est qu'à cause de Mosanto les gens rejettent les OGM en bloc sans tenter dans
savoir plus !

Les OGM actuels ne sont pas au point, mais ça ne veut pas dire qu'il faut arrêter les recherches parce qu'ils sont très prometteurs dans l'absolu, et pourraient résoudre de nombreux problèmes.

(même si elle date pas mal la vidéo restait intéressante :))

photo de l'auteur Avatea
Avatea
Homme de 27 ans
Paris

18 remerciements
Je ne vais traiter qu'une question car à mon sens il me semble plus pertinent de répondre aux deux autres à travers la première, celle-ci appelant les autres à des degrés divers de la réflexion. Et aussi parce que je n'ai pas un temps illimité pour traiter le sujet. :)

Donc :
Faites-vous attention à ce qu'il y a dans votre assiette ?

Manger sain est important, c'est une évidence qui nous est martelée quotidiennement au travers des médias. Pour y voir plus clair, il me semble qu'il y a d'entrée une distinction à faire pour ne pas tout mélanger. Cette question est intéressante car elle soulève à la fois :

- le biais diététique, le manger sain synonyme d'adopter une alimentation équilibrée, de veiller à une adéquation entre ce que nous mangeons et nos besoins physiologiques ainsi que notre activité. En clair, manger varié et quantité suffisante pour éviter les carences comme les excès.

- le biais qualitatif, duquel dépend notre statut de consommateur tout autant que notre bien-être physiologique : manger sain, c'est aussi s'intéresser à la composition des produits que nous achetons, à la provenance et au traitement que reçoivent des aliments que nous absorbons. Ce manger sain recouvre ici le refus des OGM, des pesticides dont la nocivité est avérée et qui se double souvent d'une visée idéologique : consommer, c'est aussi s'engager, c'est un acte civique : on peut choisir le végétarisme pour les bienfaits que ce mode d'alimentation apporte au corps mais aussi par refus des conditions de traitement du bétail ; ou bien refuser d'acheter des produits à base d'huile de palme pour ses effets nocifs en cas d'utilisation excessive tout autant que pour le désastre écologique qu'entraîne son exploitation à grande échelle.

À noter que les deux points ne constituent pas une dyade, il est tout à fait possible de manger équilibré sans vraiment se soucier de la provenance de ce qu'on mange et inversement.

Je pense que les deux ensemble forment néanmoins une paire intéressante à exploiter. Donc oui, je fais attention à ce que je mange. Par égard pour mon corps, pour rester en bonne santé et rester le plus loin possible du médecin ! (je n'aime pas aller chez le docteur)

Mais cela ne doit pas devenir une monomanie ni amener à s'isoler des autres.

Ce qui appelle naturellement la deuxième question : le sain du point de vue diététique ne passe pas avant le goût. L'essentiel est de prendre plaisir à manger ce que l'on aime, essayer de nouvelles saveurs l'esprit ouvert. Boire des shakes, compter chaque calorie ou ne prendre aucun plaisir à manger des aliments qui ne nous plaisent aucunement pour rester en bonne santé... non, pas pour moi. Je prends des extrêmes, bien sûr ! (quoique...) Mais c'est pour forcer le trait, rien de plus.

Pour ce qui est du point de vue qualitatif, c'est différent.  Je suis végétarien et suis au clair avec les raisons que j'ai d'adopter ce mode d'alimentation, qui est le prolongement de mes pensées. Pour en revenir à la question et lui faire un sort : je n'ai pas l'impression de me sentir lésé ni limité en laissant de côté les saveurs associées à la viande, c'est un choix conscient et réfléchi.

Ce qui m'amène enfin à la dernière question, qui me semble porter bien davantage sur le deuxième biais. Le problème de l'adéquation entre notre société et le manger sain.

Comme je l'ai signifié plus haut, consommer est un geste civique, un engagement vis-à-vis de la société. Mais voilà : la conjoncture actuelle n'est pas vraiment adaptée avec le manger sain, c'est le moins qu'on puisse dire. Manger sain n'est pas valorisé, cela implique un coût et une démarche active qui n'est pas à la portée de toutes les bourses. Si je pouvais faire mes courses exclusivement dans un magasin bio, je le ferais. En attendant, je fais comme beaucoup de monde finalement, je louvoie, je fais des compromis avec en tête la priorité de sélectionner de bons produits et de disposer au maximum de mes privilèges de consommateur. Car c'est finalement notre seule arme pour protester contre les pratiques des géants de l'industrie agro-alimentaire.

Et puis il y a la sphère privée, les choix de vie qui ne sont pas toujours respectés. Pour les végétariens par exemple, c'est le discours sur le primat des protéines carnées sur les végétale, leur nécessité dans l'alimentation. Je prends l'exemple du végétarisme mais ça pourrait être autre chose, l'huile de palme, les OGM, etc. C'est souvent délicat de faire comprendre ce choix lors d'une réception, on est perçu comme des gêneurs et en cela oui, je dirais que manger sain n'est pas toujours bien perçu dans la société. Certaines personnes se fondent souvent sur des impressions, des stéréotypes plutôt que de chercher à comprendre ces choix, qui sont souvent perçus au final comme de la suffisance, du dédain alors qu'il n'en est rien ! Un exemple pour clore le post : ma famille n'est pas végétarienne mais il y a toujours moyen de trouver une solution facile et acceptable pour tous, peu importe les situations, sans que personne ne se sente mal à l'aise. Il y a un juste milieu, un terrain d'entente à créer pour que tout le monde puisse se sentir libre de manger comme bon lui semble (pour peu qu'on sache s'entourer de personnes suffisamment ouvertes d'esprit).

Et enfin, souriez un peu... :)

photo de l'auteur Louvinol
Louvinol
Homme de 19 ans
Paris

9 remerciements
Végétalisme c'est bien aussi avec des compléments pour la vitamine B12 et c'est bon !

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Personnellement, j'ai juste envie de dire, faites vous plaisir mais n'oubliez pas de faire du sport et de manger equilibre

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Perso, j'essaie de manger "sainement", c'est-à-dire sans trop de gras, de sucre, de sel, mais sans me priver pour autant. Après, pour ce qui est du bio, j'en achète, essentiellement pour les fruits et légumes, mais petit à petit, car, quand on a un petit budget, ce n'est pas forcément facile, les prix montent vite comparé aux autres produits! (et c'est normal me direz-vous, je suis ok) 
Concernant la viande, j'en mange beaucoup moins qu'avant, même si j'apprécie encore de temps en temps un bon steak héhé. J'essaie toutefois de me sensibiliser un peu au végétarisme, en privilégiant des alternatives aux viandes comme le soja, ou encore le tofu et autres aliments riches en protéines. Idem pour le lait, j'étais très grand consommateur, dorénavant j'essai de freiner et de n'en prendre que pour les flocons d'avoines du matin ;-) Le petit rituel que je me suis posé depuis déjà qlq mois, c'est de faire au moins un repas vegan par semaine. C'est plutôt sympa, en plus d'être bon, c'est ludique: ça me fait bosser ma créativité pour faire des plats différents.
De mon point de vue, la question du "bon", c'est essentiellement une histoire d'habitude. Il y a des aliments "sains" que je n'appréciais vraiment pas au début, mais le fait d'en manger régulièrement m'a fait aimer ces aliments, que je mange maintenant avec grand plaisir! C'est comme quand tu souhaites faire "attention" à ton alimentation pour perdre du poids et/ou sculpter ton corps ('fin ,maintenir on va dire haha), les premiers jours (ok, semaines serait plus juste) c'est difficile, mais une fois que l'habitude est là, tu ne penses plus à manger un cookie ou un muffin quand t'as faim, mais à ton assiette de betteraves rouges et tes galettes de riz soufflé :-P Je force un peu le trait, mais on s'en approche haha

Sympa le sujet btw 👍

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
-Faîtes-vous attention à ce qu'il y a dans votre assiette ?

Haha la bonne blague! Je me blague moi même des fois quand j'essaye de manger bien! XD puis très vite je remange n'importe quoi! XD Puis en étant seule, le soir j'ai plutôt la flemme de faire à manger juste pour moi! XD

-Le sain passe t-il avant le goût ?

Le gout avant tout! J'aime manger, alors même si c'est sain ça doit avoir du gout!

-Est-ce que cette recherche du sain est compatible avec notre société ? 

Oui ça a sa place! Mais faut avoir la motivation! 

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Citation de Holyfish : Du coup les pharmaciens pourront au moins vivre en nous refourguant de la B12.


Même pas, je bois du lait végétal (Le lait pasteurisé est nocif pour les os & les dents, j'vais pas m'éterniser sur ce point parce que bon, c'est assez long.) parce que j'avais pas mal de soucis de carence & il est enrichi en B12. Puis le goût est bien moins fade, & ma santé s'est nettement amélioré. (Lait de soja & amande, par contre, je trouve ça dégueulasse.) 

- Faîtes-vous attention à ce qu'il y a dans votre assiette ?

Personnellement, j'fais gaffe à ce que je mange parce que j'ai une santé hyper fragile & j'ai tendance à vite perdre du poids quand je tombe malade, donc je peux pas trop me permettre de laisser ça au hasard. La presque totalité de ma nourriture provient de notre potager, donc je n'achète que très peu de choses dans le commerce. 

- Le sain passe t-il avant le goût ?

Pas vraiment. Mes produits sont sains & bios, & le gout n'a strictement rien à voir avec ceux de grande surface. Puis bon, même avec des produits de médiocre qualité, on peut facilement peaufiner ça avec des épices etc. 
Tant qu'on a du curry le goût est sauvé. J'pourrais même en mettre dans des yaourts. 

- Est-ce que cette recherche du sain est compatible avec notre société ? 

On a la chance de vivre dans un pays riche, donc totalement. Après c'est pas quelque chose qui se fait du jour au lendemain. 

photo de l'auteur Mickven
Mickven
Homme de 26 ans
Toulouse

2 remerciements
Pour répondre simplement :
Généralement quand on souhaite manger quelque chose instinctivement, c'est que le corps en demande .
Mais il arrivent que le corps sois déréglé par multitude problème .
Comme la glycémie ( hormonal ou/ et génétique), la boulémie (je n'ai jamais étudier mais disons mental)
Etc etc...
Du coup Perso :
Je mange en m'interdisant rien !
et je recherche par contre les aliments les plus bénéfique que j'adore manger !
Du coup dans mon petit cerveau entre 2 aliment 1 gras ou 1 léger mais tout les 2 j'adore en manger .
La je choisis le léger, car en plus de dire hummm troppp bon,, on ce dit je mange pour ma santé !!! hihihi

Bref vous voyez le topos ?

Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit