doit on tout tolérer ?

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Ce sujet est un débat, échangez et partagez dans la bonne humeur

moi, je pense que la tolérence à des limites, on ne peu pas tolérer des gens qui ne savent rien, qui a force de croire s'inventent des choses et ont meme des halicinations !
tolérer, c'est beaux, mais attention à ce que nous tolérons...
bien sur on vous dira, mais alors ! vous n'etes pas si tolérant ?
ba si, justement, nous sommes trop tolérant meme, mais le seul grain de sable qu'on tolère pas, c'est toi....


photo de l'auteur Hondo
Hondo
Homme de 21 ans
Rennes

2 remerciements
C'est comme l'altruisme. On peut pas vraiment dire qu'on l'est. C'est un mot super ambiguë aussi car la tolérance doit être placé dans un contexte. On est pas forcément tolérant pour l'un alors qu'on l'est pour l'autre par exemple. :)Être tolérant n'a jamais voulu dire fermer les yeux. Il veut juste dire accepter. Accepter jusqu'à quel point?Ca, tout dépend des convictions de chacun en effet. Mais la limite à ça, c'est toi qui l'a choisi, il doit pas y avoir un seuil fixe de tolrence, ça fait parti des relations humaines, selon moi.

photo de l'auteur pierre2lune
Pierre2lune
Homme de 48 ans
Orange 84100

23 remerciements
Citation de ARTDEKO : Débat doit on tout tolérer ? moi, je pense que la tolérence à des limites, on ne peu pas tolérer des gens qui ne savent rien, qui a force de croire s'inventent des choses et ont meme des halicinations ! tolérer, c'est beaux, mais attention à ce que nous tolérons... bien sur on vous dira, mais alors ! vous n'etes pas si tolérant ? ba si, justement, nous sommes trop tolérant meme, mais le seul grain de sable qu'on tolère pas, c'est toi....


Bonjour ARTDEKO

Ton post est for intéressant,  je suis étonné qu,il n,ai pas suscité plus de monde..Je le découvre ce matin, après avoir enfin su comment retrouver ceux qui n,apparaissent plus ! Merci Golphy :)

Je l,ai dit lors un de mes 1ers post,  en citant Jean Cocteau, à propos justement du mot : tolérance 

Il disait que pour lui, ce mot était le contraire même de ce qu,il prétend être.  Je tolerrrre je condescendant ..signifiait pour lui, une forme d,acceptation forcée, contrainte,  imposée,  mais non sincère ou véritablement désignant une personne ouverte d,esprit & qui acceuille l,Autre avec sa différence, sans préjugés. A l,Académie Française où il s,adressait aux autres Immortels,  afin de trouver le Mot adéquat,  mais à ce jour rien encore..Alors qu,ils ont travaillés sur la clef sans son F dans les années 80 , croire enrichir notre langues avec des mots employés du web ! Hashtag loué go amigos ;)

photo de l'auteur villedesbli
Villedesbli
Homme de 40 ans
blois

7 remerciements
chacun tolère selon ses capacité et sa "souplesse" un truc peut ètre toléré par quelqu'un et pas par un autre c'est selon son ressenti son vécu
on est tolèrant  tous à différents degrés selon la situation
c'est ce qui fait que le monde arrive encore à fonctionner

photo de l'auteur greg686ws
Greg686ws
Homme de 42 ans
PLOERMEL

4 remerciements
Comme le fait remarquer Pierre2lune, la tolérance c'est un mot assez ambiguë
Ça vient de "tolérer", c'est à dire "Permettre quelque chose bien que ce ne soit pas conforme au règlement, au statut, à la loi,[...] Considérer avec indulgence quelque chose, un comportement, ne pas le punir, le laisser passer" 
On est loin de l'acceptation, ou de l'approbation.

Lorsqu'on parle de tolérance, cela peut aussi bien représenter une certaine ouverture d'esprit que de la condescendance. ("Il ne sont pas comme nous ma brave Gisèle, mais que voulez-vous, c'est pas de leur faute si ils ne sont pas normaux. On ne va quand-même pas tous les parquer dans un zoo").
Ou pire, du laxisme. permettre certains propos ou actes limites sous prétexte de tolérance, pour moi c'est plus de la lâcheté qu'autre chose.

Franchement, sur certaine choses comme la sexualité, la couleur de la peau, ou le pays de naissance (entre autre),  j'aurais presque envie qu'on parle d'indifférence plutôt que de tolérance. On devrait pouvoir s'en foutre en fin de compte. Que cela n'ai aucune importance.

photo de l'auteur BoumVoyageur
BoumVoyageur
Homme de 41 ans
Bordeaux

8 remerciements
"Je n'aime pas le mot tolérance, mais je n'en trouve pas de meilleur." GANDHI

La tolérance : C comme de la diplomatie => un faux-semblant, une compassion déguisée voire une pitié hypocrite.

photo de l'auteur Wiloooo
Wiloooo
Homme de 30 ans
Lyon

33 remerciements
Administrateur
Tout tolérer non, toute manière y a la loi :p

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Je plussoie wiloooo 👍

La limite de la tolérance est fixée par la répartition entre ce qui est illégal ou pas donc non on ne peut tout tolérer mais s'ouvrir aux différences des uns et des autres est fondamental dans une société.

photo de l'auteur SuperNova
SuperNova
Non binaire de 27 ans
Nantes

10 remerciements
Je ne suis pas trop d'accord avec toi BoumVoyageur, pourquoi un faux-semblant ou une compassion déguisée ?

La tolérance, c'est avant tout reconnaître que tout le monde ne fonctionne pas comme nous et l'accepter. Simplement accepter l'autre.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
J'aime pas cette idée de tolérance dictée par la loi. Qu'en est-il sous un régime autoritaire/totalitaire, quand les lois ne sont plus vraiment justes ?
Fallait-il tolérer les résistants sous la seconde guerre mondiale ?

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
 
Citation de Oyodoo : J'aime pas cette idée de tolérance dictée par la loi. Qu'en est-il sous un régime autoritaire/totalitaire, quand les lois ne sont plus vraiment justes ? Fallait-il tolérer les résistants sous la seconde guerre mondiale ?


ça fait partie de la loi non écrite, les droits et libertés fondamentaux; ?La résistance contre l'oppression

"

La résistance à l'oppression est présentée comme une réaction de défense des gouvernés contre les
excès commis par leurs gouvernants. Souvent considérée comme issue de la
philosophie des Lumières, elle a en réalité des origines beaucoup plus lointaines. Si elle est
aujourd'hui solennellement consacrée comme droit incontestable, sa mise
en œuvre soulève de nombreux problèmes d’application concrète conduisant
à s'interroger sur sa portée réelle. "

Le droit c'est la vie <3

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Tolérer sous-entend que l'on n'est pas d'accord. Donc bien évidemment, la tolérance a ses limites.

photo de l'auteur BoumVoyageur
BoumVoyageur
Homme de 41 ans
Bordeaux

8 remerciements
Citation de SuperNova : Je ne suis pas trop d'accord avec toi BoumVoyageur, pourquoi un faux-semblant ou une compassion déguisée ?  La tolérance, c'est avant tout reconnaître que tout le monde ne fonctionne pas comme nous et l'accepter. Simplement accepter l'autre.


Quelque part ça sonne faux : la tolérance est une hypocrisie déguisée car en général, c'est accepter avec un "mais", derrière...
=> Je ne dis rien mais j'en pense pas moins !

Donc, comme certains l'ont dit : C un mot assez ambiguë.
Je n'aime pas l'ambiguïté !

Dans un sens : C un mot négatif pour moi => "Au sens moral, la tolérance est la vertu qui porte à respecter ce que l'on n'accepterait pas spontanément, par exemple lorsque cela va à l'encontre de ses propres convictions. (...)".

Si, on accepte quelqu'un : ça doit se faire sans condition, naturellement... parce qu'on accepte cette différence sans aucun préjugé etc...

En fait, ce mot ne devrait pas exister ^ ^ Seul : "l'intolérance" :/ 

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
La toléranceest une valeur fortement mise en avant aujourd’hui, . Encore faut-il s’entendre
sur le mot. Que recèle lanotion de tolérance ? Quel rapport a-t-elle avecle respect ? Ne jouons pas sur les mots : il y a ungros problème au départ. La toléranceconcerne un mal à tolérer. Or, des gens peuvent-ils
être des objets de tolérance, au sens oùils appartiendraient à une catégorie de maux à
supporter, faute de pouvoir s’en débarrasser (pour le
moment) ? Le respect dû àautrui est davantage qu’une tolérance : c’est
la reconnaissance du droit qu’a l’autre d’exister,
ce qui suppose un certain sens de l’égalité
fondamentale entre les hommes, au delà des divergences. Si
l’autre devient un mal à tolérer plutôtque quelqu’un à respecter, la tolérancen’est plus que l’habillage du meurtre moral ou physique,
qu’il faudra réaliser tôt ou tard. Telle est
l’implacable logique, et elle se dit et s’écrit, y
compris dans des textes fondateurs comme par exemple le « Petit
Livre rouge » du maître de la Chine que fut
Mao-Ze-Doung. Qu’en est-il du texte ?

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Citation de ARTDEKO : Débat doit on tout tolérer ? moi, je pense que la tolérence à des limites, on ne peu pas tolérer des gens qui ne savent rien, qui a force de croire s'inventent des choses et ont meme des halicinations ! tolérer, c'est beaux, mais attention à ce que nous tolérons... bien sur on vous dira, mais alors ! vous n'etes pas si tolérant ? ba si, justement, nous sommes trop tolérant meme, mais le seul grain de sable qu'on tolère pas, c'est toi....

Je pense que la tolerance est relative à une conscience individuelle et collective. Elle est défini par un contexte et un ensemble de facteurs exogènes et endogènes (tels que l'education, la culture, les croyances, etc). 
Je pense que si l'intolerance est accompagné par la haine, la violence, l'antipathie, l'injustice, etc , cet intolerance est dangereuse. L'intolerance qui restraint les droits des autres êtres, les opprimer et ne les laisse pas vivre et s'épanouir ne doit pas pas être accepté.
Finalement, je pense, en me penchant sur la spiritualité qu'on peut atteindre un haut niveau de conscience et d'altruisme qui nous permet de nous libérer des chaines du monde matérialiste, se transformer et revenir au monde physique pour vivre l'univers pleinement à l’extérieur de soit et à son intérieur en étant soit même l'univers faisant un. 

Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit