La virilité, une maladie mentale?

avatar contributeur de //**LoU**\\
//**LoU**\\
05/02/2023 à 18:37 - 05/02/2023 à 18:38

Coucou la compagnie.

Je m'interroge depuis quelque temps sur le genre et, je vais parler de ce qui me concerne, la virilité.

Pourquoi les hommes doivent-ils être forts? C'est quoi leur force? Un déni, un refoulement de leurs émotions négatives, la peur, la tristesse?

La violence dont certains avatars de la virilité font preuve me met mal à l'aise.

Les hommes virils sont donc insensibles?

La doxa veut que les hommes ne soient pas des femmes, en clivant les qualités inhérentes à l'humain, sa douceur, sa sensibilité, son émotivité et en attribuant celles-ci au genre féminin.

Alors je n'énonce pas une vérité, tous les hommes ne se ressemblent pas, mais j'ai maintenant dans mon entourage un beau-frère violent, un archétype de l'homme viril, et finalement très limité. Il m'effraie, et je voudrais comprendre comment la virilité est responsable de comportements qui relèvent de la maladie mentale à mon avis.

Qu'est-ce qui peut pousser un homme à se sentir légitime à user de la violence?

Je parle de violence physique, mais aussi verbale, avec la façon toute masculine de rabaisser autrui.

Je pense qu'ils sont atteints d'une forme de perversion narcissique, le terme est galvaudé et on trouve tout et n'importe quoi concernant ce sujet, mais ça colle suffisament à l'idée que je me fais de comment certains hommes se pensent.

J'attends vos retours.

Bises

avatar contributeur de DodoRéMi
DodoRéMi
05/02/2023 à 22:25

Citation de //LoU\ #438632

Salut Lou,

Ce que j'en comprends, c'est que seuls le masculin toxique (son expression violente et oppressive), tout comme le féminin toxique (son expression biaisée, sa version manipulatrice, etc...), sont problématiques : en soi, aucun des deux pôles ni aucune des expressions entre les deux ne contient d'éléments nocifs. Ce sont les transmissions intergénérationnelles de façons de faire obsolètes qui sont à changer. Le film "Je ne suis pas un homme facile" illustre ça parfaitement en inversant les rôles avec beaucoup d'humour (à voir sur Netflix, un petit bijou très drôle et bien vu !).

avatar contributeur Cyril_67
Cyril_67
06/02/2023 à 09:58

Les hommes ne doivent pas être fort etc.

C'est une culture. C'est à dire quelque chose qui est appris par des habitudes, des croyances, des moeurs.

Elle est transmise par l'ensemble de la société. (Par la valorisation de certains comportement et inversement)

Tout comme les stéréotypes de genre. C'est une construction sociale qui varie selon les cultures. Ces stéréotypes peuvent être remis en question, comme la virilité chez les hommes, la douceur chez les femmes etc.

Une société patriarcale valorisera les comportements attribués aux hommes afin de maintenir leur position de pouvoir. La violence en fait partie.

Il y a plein de livre qui traite du sujet, des podcasts aussi (comme les couilles sur la table).

avatar contributeur de Némésis Inu
Némésis Inu
06/02/2023 à 10:51

La virilité masculine est l’autre face de la fragilité féminine: 2 facettes créer pr l’Homme pour justifier et appuyer l’accouplement hétéronormé absolu et justifier le concept de sexes dit fort = l’homme et sexe faible= femme.

Bien évidemment c’est de la counerie : il y a des femmes qui dégage une belle virilité et des hommes une véritable fragilité.

Ce sont finalement des traits de caractère propre à chacun, qui n’ont aucun lien avec la paire de chromosome XX ou XY et que cela ne défini donc en aucun cas notre genre ou notre partie genitale.

Les femmes peuvent tuer sans scrupules, avoir des montés de colère, faire de la gonflette, un homme peu pleurer à chaud de larme devant un tvfilm de M6 de 13h30 , kiffer tricoter des chaussettes à motif et être plein d’empathie pour autrui.

Faut dépasser tout ça et surtout éduqué nos jeunes là dessus.

Être virile c’est pas être une bête en rûte et sensible c’est pas chouiner pour un oui ou un non

avatar ancien membre
Ancien membre
06/02/2023 à 12:21

Merci pour vos partages. Cela me fait du bien de vous lire 😀

avatar contributeur de Gagou
Gagou
06/02/2023 à 12:31 - 06/02/2023 à 21:34

J'aurais aimé rajouter mon grain de sel, j'aime beaucoup ce débat, mais je suis on ne peut plus d'accord avec vous, c'est tout haha 😄

avatar contributeur de Seb88
Seb88
06/02/2023 à 17:15 - 06/02/2023 à 17:40

Un corps soumis à la testostérone développe des caractéristiques différentes de celui soumis aux œstrogènes, c'est une réalité scientifique. Oui les hommes et les femmes sont différents biologiquement et on des particularités psychologiques qui divergent dans certains domaines. Ce n'est pas une question de force ou de faiblesse, on ne peut pas gommer la nature que ça plaise ou non.

Oui il y a plusieurs études qui montrent que le taux de testostérone pourrait être impliqué dans le fait d'avoir une plus grande agressivité/violence.

Évidemment qu'un homme peut être sensible mais il ne s'agit pas pour autant de faire disparaitre toutes les différences en disant que les hommes et les femmes sont similaires, parce que c'est totalement faux.

Et c'est un peu ce que l'idéologie ''wokiste'' tente de faire depuis plusieurs années, lisser les deux sexes.

De manière caricaturale, dans un rapport hétérosexuel, le côté viril d'un homme fait naturellement plus envie à la majorité des femmes parce qu'il a un côté rassurant/protecteur face à une société de plus en plus stressante. Donc oui je suppose que la virilité reste importante même dans notre monde actuel et le restera jusqu'à la fin des temps.

Je pense qu'on se pose ce genre de question parce qu'on est en temps de paix depuis bien longtemps. En cas d'instabilités diverses: guerres, famines, épidémies graves, catastrophes naturelles, la place de l'homme fort/viril redeviendrait prépondérante. Je pense qu'en ukraine (et c'est un exemple parmi tant d'autres), on ne se pose pas la question de savoir si l'homme doit être totalement sensible comme une femme. Il se doit d'être puissant pour protéger les femmes et les enfants et permettre leur survie.

avatar contributeur de Némésis Inu
Némésis Inu
06/02/2023 à 17:47

Citation de Seb88 #438703

Les différentes hormones te définissent comme mâle ou femelle et non comme homme ou femme ( du moins c’est ma vision des choses)

avatar contributeur de Seb88
Seb88
06/02/2023 à 17:50 - 06/02/2023 à 18:07

Citation de Némésis Inu #438705

Elles ne te définissent pas seulement comme homme ou femme, elles ont une action sur ton corps et surtout sur ton cerveau. Donc elles agissent sur les caractéristiques corporelles mais également sur le fonctionnement psychologique.

Donc non un homme et une femme n'agiront jamais totalement de la même façon et tant mieux. C'est la beauté de la chose, on est différent et complémentaire.

avatar contributeur de Némésis Inu
Némésis Inu
06/02/2023 à 18:40

Citation de Seb88 #438706

Je n’ai pas souvenir d’avoir dit que l’homme et la femme étaient pareils. Oui les hormones agissent sur le comportement et… ?

Je connais bcp d’hommes à qui on a donné à tord ou à raison des caractéristiques comportementales féminin et des femmes des caractéristiques comportementales masculins ce qui démontre bien que le genre est une choses à part.

Effectivement, un ajout ou la diminution de telle ou telles hormones va modifier ton comportement mais pas ton genre. Et encore une fois il ne s’agit là que de ma vision des choses

avatar contributeur de Seb88
Seb88
06/02/2023 à 18:56

Citation de Némésis Inu #438709

Ouai moi je ne parle pas de genre, comme ça n'a pas grand chose de scientifique.

Je ne critique pas du tout ce que tu dis, tu as le droit de le penser. C'était plutôt par rapport au sujet du topic qui sous entend que la virilité est proche d'une maladie mentale.... on marche un peu sur la tête.

avatar contributeur de Némésis Inu
Némésis Inu
06/02/2023 à 19:36

Citation de Seb88 #438713

Quand tu utilises les termes féminin-femme et masculin-homme tu parles bien du genre ( d’où le fait que moi j’ai parler de mâle et femelle 😉)

« C'était plutôt par rapport au sujet du topic qui sous entend que la virilité est proche d'une maladie mentale... »

Peut-être est ce pour provoquer un peu le débat ? Biensur que ça n’a rien d’une maladie mentale on est d’accord😊

La virilité c’est vaste, on en a pas tous la même définition ça peut être très sexy chez toute personne tout ( non) genres confondus

avatar contributeur de Seb88
Seb88
06/02/2023 à 19:39 - 06/02/2023 à 19:39

Citation de Némésis Inu #438719

Ah moi j'en suis resté au sexe quand je parle de femme et homme, je n'utilise pas du tout le mot genre qui a une portée bien plus idéologique mais ça c'est mon avis.

Certes c'est pour lancer un débat, mais pour associer maladie mentale à virilité, ça lui a quand même traversé l'esprit 😋

avatar ancien membre
Ancien membre
06/02/2023 à 19:40 - 06/02/2023 à 19:45

C'est un peu douteux d'associer la virilité à une maladie mentale.

Je dirais plutôt que la violence physique est surreprésentée chez les hommes (suffit de regarder les stats Homme/Femme sur les auteurs de viols, agressions, meurtres), mais ça ne devrait pas incriminer la virilité dans sa globalité.

Quant à ce qui est du "genre", des stéréotypes : j'ai l'impression que de nos jours, tout est vu sous l'angle de la construction sociale. On ne laisse aucune place à la biologie, à l'inné. Et ça ne permet pas d'appréhender les violences masculines correctement. On veut à tout prix "déconstruire" en amont, mais en aval, quand le mal est fait, l'objectif principal de la justice française est la réinsertion.... au lieu de protéger la victime et par extension la société.

Voici mon résumé peu flatteur sur la déconstruction :

  • elle atrophie la masculinité positive chez les hommes normaux, qui doivent sans cesse s'excuser d'être des "mâles" (hétéros cisgenres, etc)

  • elle ne résout pas la masculinité toxique chez les hommes dangereux, qui n'y sont pas particulièrement réceptifs.
avatar contributeur de Némésis Inu
Némésis Inu
06/02/2023 à 19:42

Citation de Saturne86 #438722

Je pense se malheureusement on a souvent associé( je dirai même justifié )là violences verbales et surtout physique, masculine, à la virilité…

avatar contributeur de Occamj
Occamj
06/02/2023 à 20:48

Bonsoir,

Pardon de mon extrême naîveté, mais, etant né avec un sexe mâle et étant une femme, je n'ai jamais rien compris: c'est quoi la virilité? Pas la définition du dico, mais dans la pratique?

Je précise que mes taux de testostérone sont passés de "mâle normal" à zéro, sans rien changer à mon comportement en société.

Question sincère!

avatar contributeur de Seb88
Seb88
06/02/2023 à 21:59 - 06/02/2023 à 22:02

Citation de Occamj #438734

C'est plus ou moins les traits physiques et caractéristiques mentales qui provoquent l'attirance du sexe opposé dans le but d'avoir une descendance.

Donc je dirais une attitude corporelle et des attributs physiques qui inspirent la force ( donc pas de manières, des poils, de la masse musculaire, une ossature lourde, une mâchoire carrée..) en gros tout ce qui peut imposer une idée de puissance. Quelqu'un en capacité de protéger ses proches et d'inspirer une forme de sécurité en sa présence.

Et au niveau mental, quelqu'un de sûr de lui, qui ne se préoccupe pas du regard des autres mais s'affirme, qui ne se laisse pas déstabiliser facilement dans l'adversité.

c'est plus ou moins ces éléments qui reviennent souvent.

avatar contributeur de Occamj
Occamj
06/02/2023 à 22:12

Ok, je prends.

Très paléolithique comme définition, mais soit.

Il y a beaucoup d'hommes comme ça ?

Parce que je n'en ai pas vu beaucoup , personnellement, dans mes 57 ans de vie.

Là encore, question naïve. Cette définition limitative me semble englober peu d'hommes, vu d'ici.

avatar contributeur de Seb88
Seb88
06/02/2023 à 22:18

c'est exact, très très peu surtout dans nos société occidentales modernes

c'est différent dans d'autres zones du globe

avatar contributeur de Occamj
Occamj
06/02/2023 à 22:26

C'est intéressant, où trouve-t-on plus d'hommes virils ?

avatar contributeur de Seb88
Seb88
06/02/2023 à 22:31 - 06/02/2023 à 22:33

Citation de Occamj #438756

là ou la vie est la plus difficile je dirais, ça fabrique d'autres types d'hommes de vivre dans un environnement chaotique

Mais il y a quand même des particularités génétiques je pense en fonction des zones géographiques, quand tu regardes le physique moyen des hommes d'europe de l'est et que tu le compares à celui des hommes d'europe de l'ouest, c'est le jour et la nuit.

avatar contributeur de Occamj
Occamj
06/02/2023 à 22:42

Théorie intéressante, mais il faudra avoir quelques faits pour l'étayer, là nous sommes en pleine conjecture.

Je n'ai pas vu plus de physiques de bûcherons dans les zones plus rudes, mais je peux me tromper...

avatar contributeur de Seb88
Seb88
06/02/2023 à 23:41 - 06/02/2023 à 23:43

Citation de Occamj #438758

C'est d'une évidence totale, quand tu dois faire face à l'adversité totale, ton corps et ton mental se renforcent. Ce n'est pas dans notre société occidentale où l'homme moyen passe son temps devant un ordi où à faire des vidéos de tik tok que tu construit un homme fort qui correspond à la définition de la virilité.

On a pu voir ça récemment d'ailleurs où plein de gens étaient au bord du suicide après 14j jours confinés pendant le covid. On a plus du tout le mental armé pour faire face à des situations difficiles, un esprit fragile. Et c'est normal c'est notre mode de vie qui nous transforme de cette manière.

avatar contributeur de Occamj
Occamj
07/02/2023 à 08:21

Bonjour,

Ne confondons pas tout.

Tu as évoqué beaoucoup de traits physiques relatifs à la virilité, selon ta définition.

Maintenant tu évoques une "force mentale" que notre civilisation occidentale aurait perdu du fait de son mode de vie...le lien entre les deux n'est pas évident.

Le mode de vie occidental s'applique à tout le monde, il ne dévirilise donc pas, car alors les femmes étaient plus viriles avant aussi...

Tu semblent mettre ensemble deux choses séparées: l'endurance, la résilience, la "rudesse", physique et mentale, dont je veux bien croire qu'elles sont plus présentes quand les conditions de vie le nécessitent, et la virilité d'autre part.

Pour cette dernière, tu as donné une définition, ok. Mais dire que certains peuples seraient plus virils que d'autres selon cette définition, tu ne m'as rien montré dans ce sens.

Je ne renie pas ta définition de virilité, je constate qu'elle définit peu d'hommes, pour ce que j'en vois?

avatar contributeur Cyril_67
Cyril_67
07/02/2023 à 08:23

Oua mais c'est plein de masculiniste ici.

Ça fait plus d'un siècle que des études sociologiques et anthropologique démontrent que les caractéristiques comportementale que vous associées aux hommes et aux femmes sont des constructions sociales.

Les hormones sont une excuses bien faciles pour légitimer les comportements violent des hommes.

Être un homme fort lol faire face à l'adversité totale, il faut arrêter de lire des contenus réactionnaires !!

avatar contributeur de Seb88
Seb88
07/02/2023 à 08:41 - 07/02/2023 à 09:05

Je ne mélange pas tout, il y a plusieurs aspects qui jouent sur la virilité :

  • les facteurs environnementaux /le mode de vie

  • les traditions /les valeurs culturelles et familiales

  • les particularités génétiques et hormonales

Chacun des critères de virilité évoqués dans mon message précédent peut être lié à un ou plusieurs de ces domaines.

Par exemple, il est évident qu'une ossature lourde au niveau du visage ne vient pas des traditions culturelles mais de la génétique et se retrouve plus facilement dans certaines parties du monde que d'autres.

La force physique et les muscles peuvent être génétiques et liés aux conditions de vie.

Ou pour un dernier exemple, l'aptitude à être maître de ses émotions peut venir de la génétique, d'un certain taux de testostérone et une éducation familiale particulière.

Bref tu vois l'idée. En gros notre mode de vie facile et l'idéologie actuelle participe à réduire le nombre d'hommes virils mais ne l'empêche pas totalement vu qu'il y a différentes origines.

Citation de Cyril_67 #438773

J'aimerais bien que tu me montres l'ensemble des études qui arrivent à toutes conclure que les différences comportementales entre les hommes et les femmes viennent des constructions sociales

Non parce que plein de scientifiques divers et variés s'échappent depuis des dizaines d'années sur le sujet tellement leurs désaccords sont majeurs.

Donc il faut beaucoup d'audace pour affirmer ça comme si c'était une vérité absolue. Sauf si pour toi, toutes les études de valeurs sont financées par le lobby lbgt.

avatar contributeur de Némésis Inu
Némésis Inu
07/02/2023 à 10:03

Citation de Occamj #438734

Salut @Occamj

Ben en faite la virilité c’est un peu tout et n’importe quoi selon les époques, les cultures, les pays … et selon Chacun.

Certain l’associé aux muscles, à la pilosité, aux penis ( en erection ) etc.

Pour d’autre c’est un comportement, et pour d’autres c’est une atmosphère s seul un homme peut dégager pour attirer la femme si fragile en quête d’une protection masculine…

Mais bon, c’est comme j’ai dit sur un autre post , c’est quoi être un homme ou une femme? La virilité est masculine et la faiblesse féminine ?

Biensur que non🙂

J’attendais avec impatience ton intervention et comme d’hab je ne suis jamais déçu !😉😍

avatar ancien membre
Ancien membre
07/02/2023 à 10:20

Citation de //LoU\ #438632

J'aime beaucoup la façon dont tu as traduit ce que je ressens aussi.

C'en est arrivé à un point ou je trouve même que le mot "virilité" est devenu péjoratif presque une insulte pour les mecs biens.

Que ce mot ne définit désormais que la racaille sans cervelle et sans personnalité qui essaie de se donner une genre à travers une arrogance une ego et une connerie sans commune mesure.

Perso je n'utilise plus ce mot pour qualifier un mec bien.

avatar contributeur de Occamj
Occamj
07/02/2023 à 10:31 - 07/02/2023 à 10:42

Bonjour Inu,

J’attendais avec impatience ton intervention et comme d’hab je ne suis jamais déçu !

Nan, tu m'auras pas comme ça, je suis inflexible, je suis forte, insensible aux compliments, je... je... 🤣 rooh arrête je vais rougir.

@seb:

il y a plusieurs aspects qui jouent sur la virilité :

les facteurs environnementaux /le mode de vie

ok donc pour partie, une construction culturelle issue des conditions de vie. Mais là, tu ne m'explique pas comment les femmes ne deviennent pas viriles puisque ça s'applique aussi à elles ? Ou alors, si ? Explique stp.

les traditions /les valeurs culturelles et familiales

ok donc pour partie, une construction culturelle issue des traditions familiales. D'accord, j'achète: ton papa t'explique ce que c'est "d'être un homme", et tu fais pareil pour être comme lui. C'est bien ça ?

les particularités génétiques et hormonales

Là je comprends moins, mais je suppose (dis-moi si je saisis bien) que tu veux dire qu'un fort taux de testostérone va te faire des gros biceps, renforcer ton agressivité, et donc tu vas avoir une apparence plus stéréotypiquement mâle ? Mais encore une fois, cela concerne très peu d'individus: j'ai traversé bien des régions du monde, et ce type d'archétype est extrêmement minoritaire. Il définit donc une virilité très faible statistiquement.

Par exemple, il est évident qu'une ossature lourde au niveau du visage ne vient pas des traditions culturelles mais de la génétique et se retrouve plus facilement dans certaines parties du monde que d'autres.

Et elle interviendra chez les hommes ET les femmes, désolée... Voir par exemple les population aborigènes d'Australie.

avatar contributeur de Némésis Inu
Némésis Inu
07/02/2023 à 11:13

Citation de Judeline #438781

Parce qu’on associe la virilité à la violence genre homme des cavernes.

Mais être virile c’est sexy… chez les tous les genres tout comme l’est la sensibilité et on peu être les 2 à la fois



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2024, betolerant.fr