Quel degré de vérité dans les rapports sexuels ?

avatar contributeur de Kilik
Kilik
03/08/2023 à 12:41

Bonjour.

J'ouvre ce topic suite à la lecture d'un autre sujet qui a quelque peu dérivé. Afin d'élargir la réflexion au plus grand nombre, voici ce topic dédié qui pose la question sur le degré de vérité que l'on doit à un partenaire sexuel.

Je m'excuse auprès des contributeurs de l'autre topic qui ont déjà pu développer un argumentaire assez long, mais qu'ils se sentent libres de copier-coller leurs interventions précédentes.

L'idée est de savoir si des mensonges sont acceptables auprès de partenaires sexuels et donc potentiellement de partenaires d'un soir.

Le mensonge est un acte social assez courant.

A la question "comment allez-vous ?" On repondra mécaniquement que ça va bien pour ne pas mettre un rapport social en difficulté.

A la question "avez-vous compris ?" On pourra répondre par l'affirmative pour ne pas se sentir inférieur dans l'échange.

A la question "vais je m'en sortir ?" Le docteur pourra éventuellement omettre de dire que le patient mourra très probablement dans la nuit tout seul.

Etc, etc...

Bref le mensonge n'est pas qu'un acte de manipulation, mais c'est aussi une forme de protection de soi, de maintien du lien, de satisfaction pour l'autre.

La situation de l'autre topic debattait de l'obligation de dire ou non la vérité sur son pucelage à un partenaire d'un soir. Personnellement je trouve cela tellement intime, que je suis partisan de mentir, si on le souhaite, partenaire d'un soir ou de plus long terme. Combien de puceaux/pucelles se sont donn?s du courage la première fois en mentant ou omettant la vérité sur le sujet ?

Pire å quelles discriminations nous amenerait l'exigence de cette "vérité". Si tu n'es pas vierge, je te r?pudie ?

Avant un coming out, il n'est pas rare d'être dans une relation qui n'est pas conforme à son identité. Les doutes et questions intérieures ne sont pas exprimés au partenaire. A t on l'obligation d'en parler, alors que l'on n'est pas sur soi même, alors que l'on n'assume pas ?

Le mensonge me parait acceptable, voire souhaitable pour se protéger, tant qu'il n'est pas contraire au respect de l'autre :

  • ne pas le mettre en danger

  • ne pas le manipuler

  • répondre à son besoin, ses attentes, ses engagements

Merci de vous rappeler que c'est un débat avec chacun son avis. 😀

avatar contributeur de Jstophe
Jstophe
03/08/2023 à 13:04 - 03/08/2023 à 13:05

Bonjour,

Cela reviendrait - peut-être - à mentir, travestir la réalité ou dissimuler une vérité pour ne pas blesser autrui.

Quitte à mentir à soi-même.

Cela me fait penser, sans trop digresser, à affirmer quelque chose de faux mais étant persuadé que c'est vrai.

Il s'agit là d'une mauvaise foi inconsciente.

Pour en revenir à une phrase du sujet inital, concernant "la première fois", quand cela m'est arrivé, je n'ai pas osé dire à mon partenaire que j'étais encore puceau, par honte, je l'avoue.

Il en était de même pour ma première sodomie passive.

Pensant, justement ou non, que les homos perdaient leur virginité, en moyenne bien sûr, plus tôt que les hétéros. En fait, cette idée est assez farfelue et complètement infondée.


Sauf erreur de ma part, j'ai toujours raison.

avatar contributeur de Némésis Inu
Némésis Inu
03/08/2023 à 13:44

Bonjour,

la plupart du temps on ment dans le sexe pour soi, dans le sens pour ne pas donner telle ou telle image de soi, image que l’on assume pas OU pour flatter l’autre ou préserver l’orgueil de l’autre.

Quelques soit la relation, si elle part sur un mensonge elle est vouée à l’échec. Il est toujours plus facile de mentir que d’affronter la réalité ( et ça demande moins d’effort) , ça reste tout de même lâche

avatar contributeur de Hystorie
Hystorie
03/08/2023 à 21:10

J'ai beaucoup de mal à mentir (gêne et mémoire).

Mais je comprends que certains contextes soient le terreau de petites entorses.

Après je trouve plus simple de dire les choses telles qu'elles.

avatar ancien membre
Ancien membre
03/08/2023 à 22:31

Mentir sur son pucelage... cela me semble saugrenu.

Quand au mensonge dans la sexualité en général non il vaut mieux pas.

avatar contributeur de Némésis Inu
Némésis Inu
03/08/2023 à 22:49

Réponse donner sur l’autre post mais qui a plus sa place ici :

Citation de Pasgamine #470196 Je suis d'accord c'est n'importe quoi. De juger sur l'expérience plutôt que sur le respect de l'être humain...

Ce n’est pas la question d’un jugement mais un choix.

Un de mes ex était puceau et me l’avais caché et évidemment, au moment de passer à l’acte ça c’est ressenti. Qu’il ne me l’ai pas dit au tout début ok mais il a fait semblant un petit moment.

Moi ça m’ a mise dans le rôle de celle qui initie, chose que je ne souhaite pas niveau sexe ( je ne sens pas à l’aise dans ce rôle) et on sentais son impatience à se faire dépuceler, pas évident à gérer pour moi.

J’ai été utilisée sans que l’on me demande mon avis, sans avoir eu les infos pour faire un choix qui me convenait .

Donc oui on a le droit de ne pas vouloir faire du sexe avec quelqu’un de non expérimenté, c’est un critère comme un autre. Et rassurez-vous il y en a que ça dérange pas, voir qui se font un devoir d’être celleux qui dépucèlent.

@pagamine: c’est comme la bisexualité : si tu sors avec un homme ou une femme rien ne t’obliges à l’informer de ton orientation sexuelle et amoureuse, surtout sachant les aprioris sur la bisexualité. Je ne sais pas pour toi mais moi je l’ai tjrs dit à mes partenaires, en début de relation, déjà car c’est une partie de moi et y a rien de honteux et par soucis d’honnêteté. Je me dis que c’est peut-être une personne biphobe ou pas à l’aise avec la bisexualité et que je dois respecter sa pensée même si elle est injustifiée à mes yeux.

Le respect c’est être honnête envers les autres et soi même non?

avatar contributeur de Phoenix73
Phoenix73
04/08/2023 à 01:58 - 04/08/2023 à 02:12

je vais expliquer les propos que j'ai eu dans l'autre post puisqu'ils ont été.... je vais m'abstenir

Alors dans ce que j'ai pu dire sur l'autre topic, je parlais de plan cul que je qualifie "coup d'un soir". Et essentiellement de ça, chaque type de relation est différente et donc les interactions entre 2 personnes ne sont pas les mêmes.

Les differents types de relations (il y en a tout pleins d'autres, mais je résume):

1) "coup d'un soir" : possiblement avec 2 inconnus (pas toujours) qui s'accordent pour une partie de sexe (exemple d'une rencontre dans une boite de nuit, où 2 personnes s'accordent en etant clair sur un plan cul d'un soir), sans se devoir quoi que ce soit. Les 2 souhaitent prendre du plaisir et se dire "ciao ciao" le lendemain. Pas besoin de déballer sa vie, son orientation ou sa sexualité, les 2 personnes ne sont là que pour du sexe (que vous soyez pour ou contre, les gens font bien ce qu'ils veulent avec leurs fesses). Je suis restée essentiellement dans ce cas de figure. Qui est dans ce cas une situation que je qualifie d'equitable.

2) Sexfriend : Pour ma part, c'est un autre style de relation, elle est souvent de base amicale et deux amis décident de se voir pour un moment calin de temps à autre, sans pour autant rentrer dans un processus de couple. Si les 2 ont les mêmes besoins et valeurs, qu'il n'y a que l'émotion amicale et si tout est très clair entre les 2 personnes. Idem, c'est une situation équitable. Mais ca peut aussi ne pas l'etre (equitable) si une des 2 personnes éprouve un sentiment amoureux et pas l'autre.

3) Relation amoureuse: Bah je ne fais pas de dessin , pareil que les autres, il y en a de tout types, les regles et limites se posent à 2 .

Peu importe le type de relation, si les 2 sont honnêtes sur leurs recherches , que chacune des 2 parties recherche la même chose, tant au niveau des valeurs qu'au niveau du type d'investissement et du type emotionnel qu'on veut y mettre. On est dans une relation équitable donc le respect se situe bien dans l'équité.

On parlait sur l'autre post de la 1ere situation cad un coup d'un soir. Du moins, c'est de cette base dont je suis partie et essentiellement celle ci. :

Cas n°1 : les 2 personnes, signes un accord pour un plan c** , puceau ...pas puceau , expérimenté ou non... c'est pas le sujet pour ces 2 pers. et si vous avez une aversion pour un type de personne autant poser la question directement :

" t'es de quel signe astrologique? Ah flute t'es poisson , le seul signe que je peux pas me voir, allé ciao".

Si la personne ne pose pas de question, où est le moment pour annoncer " je suis pucelle, bi , femme cis, apolitique, je mange de la viande et roule en diesel, je fume, .... " ?????

Alors ne rien dire , toujours dans ce cas de plan cul d'un soir, est il vraiment considéré comme un mensonge? Parce qu'au final c'est à travers votre propre perception que quelque chose peut VOUS déranger.

Moi puceau, pas puceau ou pucelle pas pucelle ...ca ne me dérangerait pas contrairement à d'autre apparemment.

D'autres peut etre ne supporteraient pas de sortir avec un omnivore... parce qu'iel est végétarien.ne... et on se sentirait sali que la langue d'un omnivore touche celui d'une végétarien.ne....

Pas de questions... pas de réponses

En revanche question alors reponse honnête.

Cas N*2 : une personne cherche une relation amoureuse et l'autre un plan cul. Là dans ce cas, mr ou mme plan cul déballe ce que l'autre veut entendre juste pour coucher. J'ai appelé ça de la manipulation. On ment pour utiliser l'autre et là ca n'est pas équitable du tout, on n'est pas dans le respect de l'autre mais dans l'utilisation de l'autre. Red flag

Sexfriend n'est pas un simple plan cul à mes yeux car un reel lien se crée, une affinité. On se connait deja ou on apprend à se connaître. Un peu comme dans un couple c'est au 2 de definir les règles.

On ne peut pas connaître une personne en un soir , et au cours d'une vraie relation on apprend à se connaitre mais pas en un claquement de doigt, alors on dit pas "tout" des le debut tout simplement parce que certain.e.s, on besoin d'un rapport de confiance pour partager des choses d'elle même.

Quoi qu'il en soit , je n'ai jamais fait l'apologie du mensonge, sur ce post , ni sur l'autre et je trouve détestable ce que j'ai pu lire.

Il y a le type de relation d'un côté et le type d'interaction de l'autre. Équité et respect; non Équité manipulation et/ou non respect. On pourrait davantage développer sur ce sujet.

Sur ce...

avatar contributeur de Némésis Inu
Némésis Inu
04/08/2023 à 08:31

Citation de Phoenix73 #470237 Alors ne rien dire , toujours dans ce cas de plan cul d'un soir, est il vraiment considéré comme un mensonge?

OUI car l’omission est un mensonge que cela plaise ou non.

Le plan Q c’est du sexe donc ton exemple de signe astrologique est hors sujet dans ce contexte purement sexuel, Ça n’aura aucun incident sur l’acte sexuel. Hors, le fait d’être inexpérimenté lui peu avoir des conséquences notamment sur celleux qui omis.

Dans ta vision tu te place seulement du point de vue de celui qui omet une infos mais pas un seul moment de celui qui accepte le plan pensant à 99% que l’autre a un minimum d’expérience. Cette même personne souhaite être comblée sexuellement en 1 soir et désolée mais on est rarement un bon coup dès la 1 ère fois. Donc la satisfaction et le plaisir de celui qui accepte le plan Q on s’en fou?

Mais comme on part d’une relation QUE sexuelle et sans sentiments / engagement pour certains c’est pas bien grave…et c’est là où pour moi il y a un problème JUSTIFIÉ le mensonge parce que c’est juste un plan Q, dans l’autre post on a carrément parlé de ces personnes d’outils, excuses moi mais déshumanisé quelqu’un juste parce qu’il aime les plan d’un soir… comme si dans d’autres aspects de la vie, on étaient pas considéré comme des objets, au travail par exemple et pourtant on se sait humain non?

Citation de Phoenix73 #470237 sans se devoir quoi que ce soit. Les 2 souhaitent prendre du plaisir et se dire "ciao ciao" le lendemain. Pas besoin de déballer sa vie, son orientation ou sa sexualité, les 2 personnes ne sont là que pour du sexe .

Le fait de ne rien se devoir ou de ne pas se revoir n’empêche pas un certain cadre, il y a bel et bien un minimum de discussion et préparation : lieu, ce que tu souhaites et ce que tu ne veux pas faire sexuellement…

Dans un plan Q, autant celui qui est en demande que celui qui accepte, on des attentes sexuelles. Omettre que l’on est vierge, c’est prétendre que l’on a de l’expérience et que à fortiori, on a de quoi satisfaire l’autre. C’est camouflé une vérité qui pourrait faire renoncer à l’autre l’acceptation du plan ( alors que certain n’y verrait aucun problème), c’est de la publicité mensongère pour son propre intérêt ( perdre sa virginité) par sa peur du rejet et de ne pas arriver à ses fins

C’est clairement pas correct, oui il n’y a pas mort d’homme mais ça n’enlève rien à l’incorrection prétendre le contraire est pour moi hypocrite.

avatar contributeur de Alma08
Alma08
04/08/2023 à 08:35

Citation de Kilik #470130

"tant qu'il n'est pas contraire au respect de l'autre :"

Cette phrase me paraît primordiale

avatar contributeur de Kilik
Kilik
04/08/2023 à 09:15

Merci pour vos messages qui donnent un panel d'expériences et vécus assez divers. C'est intéressant de voir comment on peut ressentir différemment les choses. Nous n'avons pas le même rapport au mensonge : manipulation pour les uns, facilité et amortisseur social pour les autres.

N'y a-t-il pourtant pas des mensonges acceptables par tous ?

Je pense qu'il n'est pas rare qu'un coup d'un soir ne soit pas à la hauteur des attendus. On simule ou alors on dit qu'on a aimé pour ne pas vexer.

Est ce que la motivation de ce mensonge n'est pas la même : répondre à son attente, à l'image que la personne a de nous ?

avatar contributeur de Némésis Inu
Némésis Inu
04/08/2023 à 09:28

Citation de Kilik #470250 N'y a-t-il pourtant pas des mensonges acceptables par tous ?

Je ne pense pas que le mensonge soit acceptable, compréhensible dans certain cas mais pas pour autant excusable. Surtout que dans la plupart des cas c’est pour se protéger soi que l’on ment et non pour préserver l’autre.

Ex: quand on trompe l’autre dans le couple on te sort:

  • je ne lui dit pas pour le préserver

  • pour ne pas lui faire de la peine

  • pour ne pas bouleverser la vie de famille etc…

NON c’est par lâcheté et parce qu’on assume pas le mal que l’on a ( ou l’on va) faire à l’autre

Le seul mensonge acceptable s’est celui de la surprise pour qqn ( anniversaire, soirée surprise etc)

avatar contributeur de Phoenix73
Phoenix73
04/08/2023 à 09:58

Donc on ne peut pas cacher qu'on est puceau mais question : peut on cacher qu'on veut une personne "experimenter sexuellement"?.... parce qu'on a plus de chance d'être satisfait au lit.... est ce que celles et ceux qui reclament la pure vérité le font ? 🤔

Il est certain que cette pression sociale sur les performances sexuelles n'aide personne.

Le sexe reste un partage pour ma part. La satisfaction à tout prix des la 1ere fois avec quelqu'un ... c'est oublié le joli voyage que l'on peut avoir à 2 , certain.e s arrivent à destinations d'autre non, est ce grave?

En mettant la pression sur l'autre c'est l'empecher de lacher prise. Mais chacun voit midi à sa porte comme on dit...

Je m'arrêterai là sur ce sujet .

avatar contributeur de //**LoU**\\
//**LoU**\\
04/08/2023 à 10:31

De toute façon, la première fois est pourrie, non?

avatar contributeur de Némésis Inu
Némésis Inu
04/08/2023 à 11:24 - 04/08/2023 à 16:06

Citation de Phoenix73 #470255 Le sexe reste un partage pour ma part. La satisfaction à tout prix des la 1ere fois avec quelqu'un

Dans une relation classique oui mais dans un plan Q tu cherches avant tout le plaisir et une entière satisfaction sexuelle puisque c’est le seul but de cette relation

Citation de Phoenix73 #470255 Il est certain que cette pression sociale sur les performances sexuelles n'aide personne.

Malheureusement oui, surtout pour les hommes

Citation de Phoenix73 #470255 En mettant la pression sur l'autre c'est l'empecher de lacher prise. Mais chacun voit midi à sa porte comme on dit...

La pression ne vient pas que des autres mais aussi de soi.

Citation de Phoenix73 #470255 Donc on ne peut pas cacher qu'on est puceau

Si, puisque certain-e-s le font d’où la discussion, ce qui est gênant c’est de minimiser la chose parce que c'est dans un plan Q et non dans une relation amoureuse ou suivie.

Il y a une différence entre:

  • oui c’est pas réglo mais j’ai peur d’être rejeté si je dis la vérité 

et

- oui mais bon c’est que de Q, après tout l’autre n’a qu’à me demander »

Au final la personne n’assume ni qui elle est ( alors qu’on est tous nées vierge ) ni son mensonge…

Citation de //LoU\ #470256

En majorité oui après y’a toujours des exceptions.

J’ai été vierge 2 fois en tant que bi, j’ai eu une 1ere fois avec un homme et une 1ere fois avec une femme, les 2 étaient expérimentés moi non et je l’ai dit aux 2 .

j’ai été nulle avec ma 1ere fois masculine mais apparement très bien avec ma 1ere fois féminine ( mais pas étonnée, c’était très naturelle, instinctif ce qui n’a jamais été le cas pour moi avec un homme).

avatar contributeur de Hystorie
Hystorie
04/08/2023 à 12:23

Alors la première question ne serait-elle pas : quel est mon niveau d'exigence moral ?

Suivi de : si je me place dans telle ou telle situation, saurai-je gérer la variété de possibles ?

La seule chose qu'il est possible d'évaluer est sa propre réaction et volonté de dialogue.

Il est difficile d'imposer son exigence morale à autrui sous prétexte qu'elle représenterait une forme d'excellence.

De mon avis.

avatar contributeur de RedRose
RedRose
04/08/2023 à 13:12 - 04/08/2023 à 13:15

Citation de Kilik #470130>L'idée est de savoir si des mensonges sont acceptables auprès de partenaires sexuels et donc potentiellement de partenaires d'un soir.

Ahhhh cette sacro sainte vérité qu'il faut dire à tout prix !

Ça me fait penser à ce film, Menteur Menteur, ou un avocat n'a pas d'autres choix que de dire LA VÉRITÉ et uniquement la vérité, et de tout ce qui en découle..

https://youtu.be/ZGOP9cR8zjY

Alors...est-ce que ceux qui prônent la VÉRITÉ absolue, vous dites vraiment toujours la vérité lors de vos ébats sexuels ? Est-ce que vraiment, à chaque fois que vous n'avez pas été satisfaits lors de vos relations sexuelles, vous l'avez dit ? "C'était pas terrible aujourd'hui, franchement, t'aurais pu faire mieux "

Ou "mais c'est quoi ce tout p'tit kiki " ?

Ou pour ces dames.." mouais, pas terrible la paire de seins, ça rendait mieux avec le soutif"

Non mais, soyons sérieux !

Je précise que ces exemples sont présentés là pour illustrer mes propos, et seulement ça..

Donc....ce sujet porte sur le coup d'un soir...avec 2 adultes consentants, pleinement conscients qu'il n'y aura pas de lendemain, voire même pas de petit dej ensemble.

Mais ça reste une relation entre 2 personnes, purement sexuelle, certes, mais une relation tout de même, 2 échanges..il n'y a pas de "schéma type" à suivre, on n'est pas des robots (quoique quelques fois je me pose la question)...les choses se disent selon le feeling qui passe plus ou moins bien entre les 2 partenaires, c'est tout en fait...il y a des personnes qui se disent "expérimentées" et qui malgré ça n'arriveront pas à "contenter" l'autre, pour X raisons, je ne vais pas en faire la liste.

Et puis il y a d'autres partenaires sans expérience (ahhhh, j'ai l'impression de parler d'un entraînement de marathon), avec lequel le sexe va être juste chouette parce que ça matche entre les 2, c'est tout en fait !

Némésis, je rebondis sur ce que tu nous livre : "j’ai été nulle avec ma 1ere fois masculine mais apparement très bien avec ma 1ere fois féminine ( mais pas étonnée, c’était très naturelle, instinctif ce qui n’a jamais été le cas pour moi avec un homme)."

Apparemment très bien avec ta 1ère fois féminine....tu te bases sur quel critère ? Comment le sais-tu ? C'est ta partenaire qui te l'a dit ? Est-ce qu'elle t'a donné une note de 0 à 10 ? Et qui dit qu'elle t'a dit la vérité ? Etiez-vous sur de la performance ou sur un partage ?

Idem pour "j'ai été nulle" est-ce ton propre ressenti ou est-ce que ton partenaire te l'a dit ?

Alors, ou se trouve le curseur pour exprimer des vérités ?

"Mais pas très étonnée, c'était tres naturel, instinctif"....okay...mais alors....ce qui a pu se jouer pour toi, pourquoi est-ce que ca ne serait pas valable pour d'autres qui eux aussi ont leur première fois ?

Donc on revient à la question de base, qu'est-ce que ça peut faire si un des partenaires de jeu n'a pas pu, ou su, ou eu juste envie de dire que c'est sa première fois ? Au pire, le partenaire est déçu, hé bien tant pis, y a pas mort d'homme, que je sache..


La vie est trop courte pour se prendre la tête

avatar contributeur de Némésis Inu
Némésis Inu
04/08/2023 à 13:50 - 04/08/2023 à 14:00

Citation de RedRose #470265 Alors...est-ce que ceux qui prônent la VÉRITÉ absolue, vous dites vraiment toujours la vérité lors de vos ébats sexuels ?

OUI!!! Et même si j’ai dû mettre mon égo de côté parce que dire et entendre la vérité est parfois douloureux, mais ça nous rend fort ce qui est loin d’être le cas quand on se voile la face, et surtout ça aide a s’accepter tel que l’on est vraiment.

Les fois ou j’ai du mentir était dans le cadre de préparation de surprise et pour protéger ma famille ( et moi même).

Citation de RedRose #470265 tu te bases sur quel critère ? Comment le sais-tu ? C'est ta partenaire qui te l'a dit ? Est-ce qu'elle t'a donné une note de 0 à 10 ? Et qui dit qu'elle t'a dit la vérité ? Etiez-vous sur de la performance ou sur un partage ?

Je me base sur ses dires et mon ressentis ses mots étaient :

« Tu n’as jamais couché avec une femme avant ?je ne l’aurais jamais cru si tu ne me l’avais pas dit! »

pas besoin de note! Pourquoi aurait-elle menti ? Qu’avait elle a y gagner ? On étaient dans l’idée de donner et prendre du plaisir ensemble, c’était de base un plan Q classique puis c’est devenue régulier et les sentiments sont venus au fur et à mesure. Voilà.

Citation de RedRose #470265 Idem pour "j'ai été nulle" est-ce ton propre ressenti ou est-ce que ton partenaire te l'a dit ?

Les 2, je l’ai bien ressenti de moi même et lui me l’a fait comprendre de façon élégante et gentille en m’expliquant que c’était normal la 1ere fois. Dire la vérité ne veut pas dire être un salop**d. C’est aussi grâce à ça que j’ai appris comment donner du plaisir et comment vivre le mien

avatar contributeur de Alma08
Alma08
04/08/2023 à 13:57 - 04/08/2023 à 14:04

Citation de RedRose #470265

"tu te bases sur quel critère ? Comment le sais-tu ? C'est ta partenaire qui te l'a dit ? Est-ce qu'elle t'a donné une note de 0 à 10 ? Et qui dit qu'elle t'a dit la vérité ? Etiez-vous sur de la performance ou sur un partage ?

Pour une nuit si cela nous a plu et Pas a l'autre tant pis 🤣🤣🤣. On fait le mieux qu'on peut 🤣🤣🤣

Non, mais blagues a part, on ressent plus ou moins si ça a ete ou Pas ...

avatar contributeur de RedRose
RedRose
04/08/2023 à 14:07 - 04/08/2023 à 14:40

Citation de Alma08 #470268

C'est du second degré....

Bien sûr qu'on le sait...pour soi...mais est-on sûr d'avoir pleinement satisfait notre partenaire ?

Pour une nuit si cela nous a plu et Pas a l'autre tant pis 🤣🤣🤣. On fait le mieux qu'on peut 🤣🤣🤣

Oui, voilà...

Citation de Némésis Inu #470266

Comme je l'ai dit, mes questions sur tes premières fois sont du second degré, je n'attends pas de reponses, c'est ton intimité..

C'est juste pour dire que "est-ce c'est vraiment ça qui compte ? "

Et on ne m'enlevera pas l'idee que toute vérité n'est pas bonne à dire et surtout que tout le monde n'est pas prêt à entendre les vérités sur les performances sexuelles, toi tu as pu mettre ton égo de côté, bravo, tout le monde n'arrive pas à le faire..🥀


La vie est trop courte pour se prendre la tête

avatar ancien membre
Ancien membre
04/08/2023 à 15:52 - 08/08/2023 à 17:39

🙃

avatar contributeur de Némésis Inu
Némésis Inu
04/08/2023 à 16:03 - 04/08/2023 à 17:30

Citation de RedRose #470271 Comme je l'ai dit, mes questions sur tes premières fois sont du second degré, je n'attends pas de reponses, c'est ton intimité..

Et comment je pouvais le deviné ?Dans ce cas pourquoi ne pas l’avoir précisé ne serait ce qu’entre parenthèses ? Même si je n’en ai pas honte.

Citation de RedRose #470271 C'est juste pour dire que "est-ce c'est vraiment ça qui compte ? "

Si tu caches la vérité à ton-ta partenaire tu ne saura jamais si cette dite vérité est importante ou non pour lui/ elle

Citation de RedRose #470271 on ne m'enlevera pas l'idee que toute vérité n'est pas bonne à dire et surtout que tout le monde n'est pas prêt à entendre les vérités.

Je ne cherche aucunement à te faire enlever ou admettre telle ou telle idée. J’ai un point de vue que je défend, ça s’arrête là.

avatar ancien membre
Ancien membre
04/08/2023 à 16:13

Citation de RedRose #470271 "Alors...est-ce que ceux qui prônent la VÉRITÉ absolue, vous dites vraiment toujours la vérité lors de vos ébats sexuels ? Est-ce que vraiment, à chaque fois que vous n'avez pas été satisfaits lors de vos relations sexuelles, vous l'avez dit ? "C'était pas terrible aujourd'hui, franchement, t'aurais pu faire mieux ""

Le problème dans tes commentaires c'est que tu ne prends pas en compte la temporalité et donc l'influence du mensonge sur l'expérience sexuelle. Tu parles du post-coït. Ça n'a rien à voir.

avatar ancien membre
Ancien membre
04/08/2023 à 17:21

Citation de Kilik #470130

Merci @Kilik d'avoir ouvert ce sujet, qui n'avait nullement sa place dans le topic de GregoryT ! ☀️

avatar contributeur de Marquise_fem
Marquise_fem
05/08/2023 à 11:34 - 05/08/2023 à 11:34

Moi quand je vois qu'on assimile le sexe à des "compétences" , je me dis que la perception et pratique de la sexualité en performance est quand même vachement présente dans les esprits (et selon moi c'est assez malsain de réduire le sexe à une performance) fin je sais pas... ça me choque, probablement parce que je considère l'individu dans sa globalité et que je ne le réduis pas à un corps et à une performance).

Pour ma part, je trouve ce genre de discours pas du tout féministe, ni même "progressiste".

Citation de RedRose Au pire, le partenaire est déçu, hé bien tant pis, y a pas mort d'homme, que je sache..

t'as résumé en une phrase ce qui m'a vraiment dérangé dans cette discussion, qu'on exige un plaisir sans faute ! mais vraiment c'est du masculinisme tout craché. Moi je pensais que ce genre de propos ne sortirait que de la bouche d'hommes misogynes qui ne voient les femmes que comme des objets sexuels qui doivent bien entendu les "satisfaire" mais comme quoi, l'inverse peut donc tout à fait exister.

et encore, ça me choque pas si dès le départ on avait dit " j'ai une préférence pour les personnes expérimentées qui sont plus à l'aise avec leurs corps etc qu'un total débutant", j'ai envie de dire c'est légitime ! mais de là à être répugné parce que l'inconnu a gardé des infos privées qui le concernent (sorry not sorry mais non les gens n'ont pas que ça à foutre de se justifier sur leur nombres de partenaires précédent surtout si en plus la question n'est même pas posée !).

Les gens ne vous doivent rien, n'ont pas à se justifier, ni à se soumettre à des exigences sexistes. Leur corps mérite aussi le respect et je trouve que dévaluer et mépriser quelqu'un car il n'a pas assez "donner de plaisir", me met très très très mal à l'aise.

et surtout j'ose espérer que par logique et cohérence, si on juge un homme à ses expériences sexuelles, alors on ne sera pas choqué que des hommes jugent et refusent de coucher avec des femmes avec un trop grand nombre de partenaires (ou alors qu'un homme se plaignent qu'une femme ne lui ait pas assez donner de plaisir...). Dans les deux cas, on juge la personne et on la réduit à sa non-performance ou "trop performante".

Citation de Phoenix73** Moi puceau, pas puceau ou pucelle pas pucelle ...ca ne me dérangerait pas contrairement à d'autre apparemment.

bah alors phoenix, on n'a AUCUN critère ? je suis grave choquée. 😜

En bonne Marquise que je suis, pour ma part, j'exige bien entendu que mes partenaires ait un BAC+5/doctorat en sexualité lesbienne avec option massage parce que c'est primordiale pour mon bien être.

avatar contributeur de Némésis Inu
Némésis Inu
05/08/2023 à 12:48 - 05/08/2023 à 13:26

Citation de Marquise_fem #470442

Déjà personne n’a parlé de compétences ou de performances ( a part toi) mais d’expérience c’est 2 choses différentes hein: tu peut ne pas être novice dans un domaine sans pour autant te prétendre compétente

Et il n’y a rien de choquant à préféré une personne d’expérience dans un plan Q, sachant que cette relation a uniquement pour but de prendre son pied au niveau sexuel avec un inconnu qu’on ne reverra pas, c’est de la logique.

Oui il y’en aura que le dépucelage ne dérangera pas du tout et d’autre oui c’est un fait.

Si ce n’était pas le cas, si ce n’était pas si important, pourquoi cacher ce détail ?

On parlait surtout d’honnêteté dans la relation sexuel et notamment dans un plan Q.

Tu as qualifiée « d’outils » les gens étant dans ce type de relation, tarifé ou non. Est ce que dans les bras de celle que tu aime tu estime être un outil? Ou qu’elle l’est les tiens? Le fait que la relation sexuel soit sans sentiment et promesse rend cette relation moins honorable? Honteuse ? Au point d’enlever l’humanité des protagonistes qui pratiquent la relation d’un soir?

Ce n’est pas parce que la société hiérarchise les modes de vie ( je rappelle que cette même société a fait la même chose avec les LGBT )qu’on doit raisonner de la même manière et notamment en matière de sexe .

Derrière un plan Q occasionnel, ou non ou une p*te ( désolée du terme) il y a une femme, un homme, un -e étudiant-e ou malheureusement un gamin/ gamine, c’est leur boulot ou non et ce sont des humains et non des vidoirs à c***** (des sextoys le sont )

Tu es choqué que des gens qui se rencontre juste pour prendre un plaisirs purement sexuel veulent des partenaires de jeux avec un minimum d’expérience mais tu n’as aucun problème ni scrupule à réduire au rang d’objet ces mêmes personnes ?

Dans l’acte sexuel on ressent des tas de choses et émotion ( c’est le but) donc désolée mais même dans le cadre du plan Q on ressent l’échange, même sans les sentiments.

Donc NON les personnes qui ont des plan Q ne sont pas des outils.

@Marquise tu cute ce commentaire :

Citation de RedRose Au pire, le partenaire est déçu, hé bien tant pis, y a pas mort d'homme, que je sache

Il est là le problème : ici on part du principe que si l’autre est déçu bah pas grave hein tant que l’autre est satisfait ou à obtenu ce qu’il venait chercher: son de pucelage, N’est ce pas un peu égoïste ?Alors que si on en informe son partenaire d’un soir, il ne sera pas déçu car il n’aura pas d'attente voir même, pourrait être surpris, là encore l’honnêteté change la donne.

avatar contributeur de Occamj
Occamj
06/08/2023 à 06:56

Bonjour,

Comme le dit Inu, on y gagne (quasiment) toujours à être honnête lorsque l'on touche à la sexualité. On invente souvent des justifications à posteriori pour nos petites lâchetés, ce qui est humain. Il n'y a certes pas mort d'homme, ni de femme, à ne pas avouer sa virginité.

Pour ma part, je l'ai dit, et au final c'était "mention honorable" 😁

Mais être honnête, moi je trouve ça mieux. On est plus détendue.

Ensuite honnêteté n'est pas muflerie. Nous sommes des êtres sensibles et pas forcément des gros cons blessants, même après un coup peu satisfaisant.


Jeannette et sa faucille

avatar contributeur de Hystorie
Hystorie
06/08/2023 à 07:28

Sans penser à un coup d'un soir, un vieux souvenir, genre "mes petit.es, voici une histoire de ma jeunesse durant le crétacé": je suis sortie avec un gars qui avait un micro-pénis.

Très micro.

Bref, les normes et la jeunesse combinées faisaient que tout était axé sur l'acte pénétratif.

Ce qui était physiquement impossible.

La relation n'a pas duré (pour d'autres raisons).

Cependant, j'ai simulé...au début. Après, je ne me fatiguais même plus à assécher mes cordes vocales en vain.

J'ai abordé le sujet une fois et, en face, du déni, de la honte qui ont abrégé la conversation.

Je pense que cette vérité dans l'intimité demande un certain degré de confiance et/ou de maturité.

Ce qui est peut-être difficile à avoir avec un one shot. Peut-être plus avec un PCR (je cite mes potes sur cette expression).

Vouloir une transparence absolue pour un one shot, comparativement, serait-ce vouloir champagne et caviar chez Mac Do en quelque sorte ?

Je me demande du coup.

avatar contributeur de Marquise_fem
Marquise_fem
06/08/2023 à 10:17

Citation de Némésis Inu #470448

je crois que si tu as parlé de "compétence" dans tes commentaires sur l'autre sujet, et puis pareil pour la performance, si tu exiges que la personne soit expérimentée, dans ce cas oui tu juges sur la performance, c'est littéralement la même chose ... (ce qui est normal hein ! je reproche pas ça, juste qu'on soit pas non-plus méprisant envers les non-expérimentés, c'est tout).

est-ce que ça te choquerait qu'un homme juge une femme sur ses expériences sexuelles ? J'imagine que non du coup ?

Tu déformes mes propos par contre, c'est pas moi qui perçoit ces gens comme des objets, moi justement, c'est l'inverse qui me dérange, c'est le fait en soit de considérer l'autre comme un objet qui me met mal à l'aise car je n'arrive pas à réduire l'autre à sa fonction sexuelle et à l'utiliser pour mon propre plaisir.

Le sujet c'est d'arriver à comprendre et à déterminer pourquoi certains s'en fichent de l'expérience de leur partenaires et d'autres pas, moi je pense que ça fait partie du sexisme. C'est marrant que tu cherches à élever le coup d'un soir en qqch de très spirituel alors que désolé mais réduire l'autre à sa performance sexuelle et le dévaluer pour ça, bah c'est littéralement le considérer comme un outil pour son propre plaisir. Et c'est pareil pour les mascus qui cherchent à enchainer les expériences pour devenir un "mâle un vrai ", les femmes à leur yeux ne sont que des objets sexuels...

De ce que j'ai observé, souvent les raisons qui fait qu'on va avoir un coup de soir ne sont pas vraiment très saines, parfois, ça peut être des femmes qui ont tellement une basse estime d'elle que coucher avec un homme leur permet de se faire "valider" et d'avoir la sensation qu'on les désire, ça peut être des gens qui n'arrivent pas à oublier leur ex donc ils vont utiliser l'autre comme bouche-trou, par ennui, par solitude, bref, restons réaliste quand même....

De ton point de vue, tu pars du principe que la personne est là uniquement pour se dévierger, ça peut être le cas, m'enfin, ça peut être aussi pour la même raison que toi : se prendre du plaisir sans se prendre la tête, expérimenter sa sexualité, toi aussi t'es là uniquement pour ton plaisir égoïste, c'est donc de l'égoïsme équitable.

Pourquoi toi tu devrais pas déballer ton expérience d'avant et lui si ? qu'est-ce qu'il en sait que toi t'es expérimenté et pas vierge ? Tu aurais pu être vierge aussi. Tu sais il y a des gens qui s'en foutent pas mal de leur première fois, c'est pas "précieux" ou important. On peut en parler si on juge que c'est nécessaire tout comme on peut ne pas en parler, ce n'est pas une obligation et encore moins un manque de respect...

Et puis tu dis : "ici on part du principe que si l’autre est déçu bah pas grave hein tant que l’autre est satisfait ou à obtenu ce qu’il venait chercher: son de pucelage, N’est ce pas un peu égoïste ?" =

j'adore comment tu pars du principe que ton partenaire sera forcément satisfait sous prétexte que tu as plus d'expérience, mais qu'est-ce que t'en sais ? ça se trouve lui aussi il sera grave déçu (et j'ose espérer qu'il viendra pas s'en plaindre quand même).

Peut-être qu'il sera aussi déçu de sa première fois ? ça marche aussi dans l'autre sens tu sais... Malheuresement, l'expérience ne fait pas tout, chaque partenaire est différent et unique, ça peut très bien se passer avec certains comme très mal se passer avec d'autres.

Si ce n’était pas le cas, si ce n’était pas si important, pourquoi cacher ce détail ?

bah parce qu'on s'en fout ? qui te dit que la personne le cache forcément ? Ne pas en parler, ça n'a rien avoir avec cacher des choses. Si je fais pas mon CO aux gens dans la rue bah ça veut pas dire que je me cache. Ils n'ont pas à le savoir en faite, ça ne les regarde pas. Un coup d'un soir, c'est pas une bestie.

Et puis même si la personne a pas envie d'en parler parce qu'elle en a honte, et alors ? Tout le monde a des complexes, des faiblesses mais ça ne regarde que soit. On n'a pas que ça a faire de les dévoiler au grand jour surtout envers un coup d'un soir qui ne pense qu'à son propre plaisir...

par définition, tu ne sais pas à qui tu as faire et on a parfaitement conscience de prendre ce risque, tu ne connais pas la personne en face de toi, si cette personne est un con, misogyne, homophobe ou quoi, t'en sais rien, moi ça me donne la nausée rien que d'y penser… mais en même temps, ce serait culoté de s'en plaindre, après tout, on ne pourra jamais savoir et c'est ça quand on signe pour un plan c, on ne cherche pas à connaître la personne en face, on veut juste du sexe, point.

Donc on prend de toute façon un risque puisqu'on ne sait pas à qui on peut avoir à faire ! Si on ne veut pas se "salir" et qu'on exige des valeurs similaires, dans ce cas, on ne signe pas pour ça et on apprend à connaître la personne pour trancher si ces valeurs sont safes, tout simplement...

avatar contributeur de RedRose
RedRose
06/08/2023 à 10:18

En fait Némésis, ce tu ne comprends pas, ou refuses d'admettre, c'est que tout n'est pas tout blanc ou tout noir..

OUI, c'est mieux de dire la vérité, et là-dessus, je suis d'accord, mais NON, ce n'est pas toujours possible, pour toutes les raisons énoncées dans les différentes réponses que l'on peut lire..

Mais ce que je constate, c'est que tu démontes chaque argument qui ne va pas dans ton sens, alors qu'en fait, on se tue à te dire qu'il n'y a pas qu'UNE seule réponse à apporter..

C'est "pas correct ", c'est irrespectueux ", "lâche ", voilà comment toi tu juges les personnes qui ne disent pas à leur coup d'un soir, qu'elles n'ont pas d'expérience...mais qu'est-ce que c'est que ce jugement ?

Est-ce que tu connais leur motivations ? Tu connais leur peur ? Leur sentiment de honte ?

Si ce n’était pas le cas, si ce n’était pas si important, pourquoi cacher ce détail ?

Pour ces mêmes raisons justement, c'est pourtant pas dur à comprendre..

Ne serait-il pas possible que, pour une fois, tu puisses accepter les nuances apportées par les différents participants ? N'est-il pas possible d'apporter juste un "Voilà mon avis parce que....mais je comprends que toi tu puisses penser ça parce que...."

C'est juste lassant à la fin, de voir les réponses qui ne vont pas dans ton sens, décortiquées unes à une et systématiquement démontées.


La vie est trop courte pour se prendre la tête

avatar contributeur de Némésis Inu
Némésis Inu
06/08/2023 à 11:10 - 06/08/2023 à 11:30

Citation de RedRose #470527 En fait Némésis, ce tu ne comprends pas, ou refuses d'admettre, c'est que tout n'est pas tout blanc ou tout noir..

Je te retourne tes dires

Citation de RedRose #470527 E Mais ce que je constate, c'est que tu démontes chaque argument qui ne va pas dans ton sens,

Alors oui car c’est ça un débat, c’est défendre sont point de vue en démontrant par des arguments que ce que dit l’autre ne tient pas debout.

T’es arguments m’aurait convaincue j’aurai dit ok, ce n’est pas le cas.

Par contre je note ceci :

Citation de RedRose #470527 OUI, c'est mieux de dire la vérité, et là-dessus, je suis d'accord

VOILÀ déjà là il y a une grande différence par rapport à ce que tu disais avant. Et oui dans certaines occasions c’est même préférable de mentir je l’ai fait ( et l’ai dit dans l’autre post ) pour me protéger par ex ou aider qqn dans une situation où l’intégrité de quelqu’un est en danger, ça n’empêche pas d’avoir conscience que ça reste un acte lâche et égoïste même si les circonstances exigent ce dit mensonge.

MAIS la , on parles dans le cadre d’une relation sexuel d’un soir! La personne n’est pas en danger et c’est elle même qui recherche ce plan Q, donc oui dans ces circonstances la personne ment sur son pucelage pour:

  • honte de sa virginité/ n’assume pas

  • par crainte que la rencontre ne se fasse pas

  • crainte de ne jamais perdre son pucelage.

On peu très considérer que ses craintes sont justifiées et sont mensonges également, pas de problème mais admettre aussi que ce mensonge ge est clairement une duperie, que c’est pour atteindre ses propres objectifs et qu’en cela c’est lâche et égoïste.

Le tout est de le admettre et de ne pas justifier ce mensonge par «C’est pour un plan Q , personne qu’on reverra jamais alors ce n’est pas grave ».

Une relation est une relation. Les plan d’un soir ne sont pas inférieurs aux relations à long termes, c’est une question de préférence.

Donc au final NON ça je ne suis pas tout noir ou tout blanc, par contre j’admet volontiers autant que le mensonge est parfois nécessaire mais que ce n’est pas respectueux pour autant et c’est toute la différence entre nos points de vues

Citation de RedRose #470527 C'est juste lassant à la fin, de voir les réponses qui ne vont pas dans ton sens, décortiquées unes à une et systématiquement démontées.

Il n’y a aucune obligation de me lire ou de me répondre tu sais? Je ne vais certainement pas m’excuser d’approfondir un échange et encore moins d’aller dans ton sens parce que «tu trouve ça lassant que je ne soit pas de ton avis ».

J’ai exprimé mon opinion ( d’ailleurs partagé par d’autre ici et dans l’autre topic) je ne force personne à y adhérer, tu as décider de toi même d’y répondre et avec argument, et j’ai fait le choix de contre argumenter tes propos point par point car pour moi t’es arguments ne m’ont pas convaincu .

Au pire, ne me réponds plus mais ne me demande pas d’abonder dans ton sens, c’est perdu d’avance.



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2024, betolerant.fr