Une grande majorité de gays biphobes en France? Sujet tabou !

Membre anonyme
Publiée le 26/09/2014 à 01:33 - Modification par Fredreamer le 05/06/2015 - 13:45:20
Salut à tous, voilà vu le nombre de réflexions que j'entends sur les personnes bisexuelles dont des réflexions envers les bi-héterosentimentaux comme moi. Je me suis dis je vais faire mon coup de gueule du soir !  Question adressée aux mecs gays en quoi cela peut il vous effrayer qu'un mec soit bi? Est-ce pour autant qu'il faut être biphobe?!  Vous qui avez tant de fois dû essuyer les critiques des hétéros qui vous méprisaient avaient peur de vous. Aujourd'hui on a l'impression qu'il y'a un clivage Hétéro/ Gay et que les Bisexuels sont invisibles dans la société ! Craignez vous que votre mec vous quitte pour une fille?  La dernière question je pense que c'est votre hantise n°1, mais j'aimerais avoir votre avis. La bisexualité n'est pas une maladie tout comme l'homosexualité alors s'il vous plait chers amis gays ne critiquez pas les bisexuels car avec tout ce que vous vous êtes prit dans la gueule depuis les années 70 ça aurait du vous servir de leçon et finalement qu'est ce que vous trouvez de mieux à faire être biphobe finalement c'est comme pour vous et tous les gens qui sont homophobes. Il n'y a pas eu d'évolution en fin de compte et cette catégorie passe mal malheureusement pour vous elle existe donc respectez là!  Voilà c'était mon coup de gueule du jour! Je précise ce message n'est pas destiné à tous les mecs gays car certains reconnaissent les mecs bisexuels mais d'autres n'ont pas cette ouverture d'esprit! --' Salut en espérant avoir des réponses!  (Je réouvre ce sujet en l'ayant modifié un peu car la biphobie est un sujet dont on parle peu car elle concerne la plupart du temps des gays qui ont peur des bi !)

Membre anonyme
Publiée le 26/09/2014 à 02:09
Disons que quand quelqu'un est bi tu sais que si tu sors avec tu ne satisfait pas complètement ses désirs puisqu'il aime les deux sexes or il aura toujours une moitié d'envie inassouvie s'il se case et c'est frustrant car il y a plus de risque pour qu'il se laisse tenter par quelqu'un qui peut lui procurer ce dont il manque. Bref je n'aime pas trop les bis, surtout quand ils se disent bi par honte de se dire homo
Membre anonyme
Publiée le 26/09/2014 à 02:35
Je suis d'accord avec toi mais quand un mec n'a jamais eu de sentiments amoureux naissants pour un autre mec ?
Dany19
Publiée le 26/09/2014 à 12:09
Je n'ai rien contre les bi personnellement et oui je pense que l'on peut aimer les deux sexes j'en ai fait l'expérience. Je suis gay de base mais j'ai voulu essayer avec une fille et j'avoue avoir apprécié et je suis même sortie avec plusieurs filles donc je me suis dit que j'étais finalement bi. Mais j'avoue que malgré que je puisse aime les deux sexes je préfère les garçons, après si j'ai le coup de foudre pour une fille j'irai avec cette fille et vice-versa. Je ne pense pas que se soit une honte d'être bi et j'ai du mal a imaginé que nous les gays nous discriminions les bi du moins les vrais bi. Car pour info beaucoup d'hétéro se disent bi car ils refoulent le fait d'être gay, ou se qui veulent se faire une impression d'esprit d'ouvert en disant " ouais bah moi je suis bi, donc j'accepte les gays, et ce s'en suit" hors c'est juste pour bien paraître car finalement ils ne le sont pas vraiment. C'est je pense plus ça que nous les gays nous "discriminions" car on a l'impression qu'ils se moquent de nous en disant ça. Après j'avoue que j'aurai moins tendance à sortir avec un mec qui était hétéro de base et qui finalement est devenue bi, car je trouve que ça nous ramène à notre base et donc j'aurai peur que s'il se barre se soit avec une fille (CF: j'ai eu plusieurs cas comme ça et donc j'en ai gardé un peu rancoeur, mais sinon c'est tt). Voilà je t'ai donné mon point de vue, et par rapport à mon vécu après ayant tous un vécu différents nous aurons tous une réponse différentes. :)
Membre anonyme
Publiée le 26/09/2014 à 22:51
J'ai été étonné de voir que certains homos ne comprennent pas la bisexualité ...
Membre anonyme
Publiée le 26/09/2014 à 23:12
Il faut arrêter de croire qu'il manque quelque chose à un bi lorsqu'il est avec un des deux sexes ! A moins d'être polygame, on se retrouvera toujours dans ce cas de figure : on fait sa vie avec un homme ou avec une femme. Etre bi ne signifie pas qu'on ait impérativement besoin des deux, ça veut juste dire que notre âme sœur peut être l'un OU l'autre ! J'en ai MARRE de ce préjugé ! Bref voilà, c'était mon coup de gueule aussi ^^
Membre anonyme
Publiée le 26/09/2014 à 23:31
 Alice0308 Moi je t'avoue que je serais inquiet avec une fille bisexuelle (celle qui peuvent aimer d'amour les hommes et les femmes, pas celles qui aiment les femmes juste pour le sexe) car si les mecs et les femmes sont des "concurrents" potentiels c'est plus inquiétant que si il n'y a que les hommes.  Après être aimé ce n'est pas "enfermer" l'autre ... ce n'est pas comme ça que je voudrais être aimé. 
Membre anonyme
Publiée le 26/09/2014 à 23:39
Un grand merci Alice, et oui il serait de temps de faire entendre qu'on a pas plus de chance de se barrer qu'un(e) autre, il ne nous manque pas forcément quelque chose de plus... certains confondent fantasme/besoin sexuel et attirance, en font un joyeux méli-mélo et hop une belle étiquette pour les BI (et de deux) ... Humour : Pensez-vous réellement que lorsque on vit un moment de tendresse avec une personne, on va se dire "Hmmmhmm... merde, c'est cool, mais il me manque vraiment quelque chose"... ?  -_-' WHAT ?!  Nous ne sommes pas schizophrène, merci (maladie). Quand tu es bien dans ta relation , tu fais des efforts, des compromis pour entretenir ce lien si particulier, et je crois que c'est pour tout le monde pareil. Un couple, pour tenir a besoin d'un peu plus qu'une attitude passive ... quel qu'il soit. L'orientation sexuelle dans tout ça n'a rien à voir. Et pas sur que ce soit elle non plus qui influe sur ma personnalité et donc sur la façon dont je vais gérer mon couple ...                                    NOUS NE SOMMES PAS D'ETERNELS INSATISFAITS   (au contraire j'ai même envie de dire qu'on se satisfait de tout le monde ;) ) Brefs, tout ça pour dire que les débats ne devraient pas prendre cette tournure ou chacun se place en chef de fil d'une communauté, pour défendre son bout de gras. C'est dommage ... la tolérance passe aussi par la fin du cliché. On en souffre tous plus ou moins. À bon entendeur ...
Membre anonyme
Publiée le 26/09/2014 à 23:45
"on a pas plus de chance de se barrer qu'un(e) autre" Ce n'est pas ce que je voulais dire, disons que je ne vous pense pas plus enclins à aller vers quelqu'un d'autre. Mais si un homme peut s'inquiéter que sa copine s'intéresse à un autre mec, si en plus elle peut s'intéresser aux femmes, il y a plus de risques quand même :D Après en ce qui concerne le sexe ... être avec un sexe ça veut dire tirer un trait sur l'autre ... et peut-être avoir un manque, c'est ça qui fait que certains peuvent trouver ça inquiétant. 
Membre anonyme
Publiée le 27/09/2014 à 01:51
Premièrement : la jalousie excessive, ça n'a rien à voir avec l'orientation de son/sa partenaire. (Un hétéro ne saute pas sur toutes les personnes du sexe opposé que je sache, un homo ne saute pas sur toutes les personnes du même sexe... Alors pourquoi un bi le ferait ?!) Deuxièmement : si l'autre va voir ailleurs c'est qu'il y a quelque chose qui ne fonctionne pas dans son couple. Et ce, peu importe son orientation sexuelle. À bon entendeur...
Membre anonyme
Publiée le 27/09/2014 à 02:02
Alice +100000 même si pour ma part je ne peux pour le moment pas tomber amoureux d'un garçon je suis bi mais bon sentimentalement mon coeur ne laisse pour le moment qu'une place aux filles . Cela fait il de moi un salop car "j'utilise" même si j'aime pas ce terme les mecs comme des sexfriends  ?  A vous de juger pour ma part moi je suis cash et je ne ments jamais sur mes intentions après je sais que je peux choquer mais je m'en contrefous !  Voilà bonne fin de soirée les loulous ! :)
Membre anonyme
Publiée le 27/09/2014 à 02:09
Bah on est majeur et vacciné, on fait ce qu'on veut de son corps du moment que chacun est informé et consentant (et j'insiste sur le informé parce que prévenir après coup ça c'est vraiment nul !)
Membre anonyme
Publiée le 27/09/2014 à 02:54
Alice0308 Il y a une différence entre jalousie excessive et la peur de perdre l'autre. 
Membre anonyme
Publiée le 27/09/2014 à 03:58
Bon par contre j'avoue que pour moi je pense pas qu'être susceptible d'aimer les deux genres amène deux fois plus de possibilités de tromperie ou de rupture car bon ça dépend de la nature de la personne, si elle n'est pas fidèle ou pas engagée dans la relation qu'elle soit bi ou zoophile ou n'importe quoi ça changera rien hein lol Mais moi ce que je pense c'est que là où un gay peut se dire après 10 ans de couple avec un mec :"bon bah on a fait du chemin c'est vrai que c'est la routine mais bon après tout qui m'apportera plus que ce qu'on m'a déjà apporté donc pourquoi quitter mon copain même si je m'ennuie"... un bi lui pourra dire :"bon bah on a fait du chemin c'est vrai que c'est la routine et si je fondais une famille et si je faisais plaisir à ma famille en prolongeant la famille, et puis ça va me changer une femme c'est radicalement différent !" Oui ma pensée fait très cliché mais pourtant ça me semble vachement plausible... et c'est ça que j'aime pas... et là encore j'ai exagéré ça aurait très bien pu être au bout de deux ans juste parce que le mec a finalement un certain besoin de vag1 -- Bonne soirée sinon!! ^^ n'hésitez pas à me corriger hein j'ai l'habitude lol
Membre anonyme
Publiée le 27/09/2014 à 10:05
@Alice0308 et @Malse -> Rien à ajouter, MERCI! @Edgeofpain -> Où est la place de l'amour dans ce cas la ?                          Penses-tu qu'un Bi reste avec son copain/sa copine juste pour les relations sexuelle ?                         Je te pose c'est deux question sans animosité hein ^^.                         
Membre anonyme
Publiée le 27/09/2014 à 10:06
Sincèrement, Edgeofpain ta vision m'attriste, tu crées une généralité derrière un fait anecdotique. Bien sûr que ton exemple à surement déjà eu lieu, ça pourrait arriver, mais au même titre qu'un couple qui se sépare parce que l'un des conjoints s'en va pour sa carrière à l'étranger, de la même façon que l'envie de paternité/ maternité d'une des deux personnes ne soit pas partagée, de la même façon qu'un(e) ex réapparait et que l'autre ne le supporte pas .... Je vais m'égarer un peu, mais c'est juste pour montrer que ton exemple est anecdotique tout comme celui qui suit. Combien de fois j'ai vu des couples dans mon entourage se séparer au bout de plusieurs années de relation car Madame ou Monsieur ne voulait pas d'enfant ... et la en l'occurrence chez les hétéro, c'est à double tranchant, car quant tu es dans une relation homosexuelle (bi ou gay), tu sais dès le début que ton désire (plus ou moins profond) d'avoir des gamins sera compliqué à réaliser. Or, les valeurs du mariage/union et de la famille sont encore très fortes dans notre société, et aujourd'hui de plus en plus de personne ne partagent plus ce rêve de la "famille" parfaite (enfants, maison, chien, boulot)  ... certains ne veulent pas d'enfants et souvent tu l'apprends alors que tu es déjà bien installé dans ta relation ... Et la c'est le choc de l'année : "celui qui veut des gosses" Vs. "celui qui n'en veut pas" --> 90% du temps c'est la fin du couple. Et contrairement au couple homo qui sait dès le début que l'envie de parentalité va être compliqué, dans le couple hétéro ça apparait souvent comme une évidence ... paye ta désillusion quand tu apprends que ta moitié n'a pas du tout imaginé son avenir comme le tien...  Bref, peut-être que j'ai plus de chance de me mettre en couple  avec une nana qui ne veut pas d'enfant, que de me barrer au bout de 10 ans de relation avec mon mec si tout se passe bien ... mais dans tous les cas c'est loin d'être une généralité, plutôt un cas particulier qu'il vaudrait mieux utiliser comme tel ...
Membre anonyme
Publiée le 27/09/2014 à 11:16 - Modification par Seabirds le 27/09/2014 - 11:17:19
"Question adressée aux mecs gays en quoi cela peut il vous effrayer qu'un mec soit bi?" -> Houlala vous recevez tant de remarques que ça ?Je peux avoir des exemples pour assouvir ma curiosité ? :D  C'est impressionnant de voir le nombre de clivages qu'il peut y avoir au sein d'une soit-disant "communauté" :D Il y a de ça quelques années, je me disais que j'aurais bien aimé être bi, ça me paraissait "sentimentalement moins contraignant" ... puis maturité aidant j'ai arrêté de penser comme ça, j'imagine qu'on galère tous à un moment ou un autre :D
Membre anonyme
Publiée le 27/09/2014 à 11:32
Et non Seabirds c'est pas moins contraignement justement , les bi font peur même mes parents m'ont toujours dit qu'être bisexuel c'était pas possible ... Du coup quand on se déclare bi on est confronté aux affronts de la société en particuliers les mecs gays qui ont peur de "nous" car on est décrit comme des mecs sentimentalement instables hors moi je suis stable sentimentalement qu'on arrête de tous nous considérer comme des morts de faim ! 
Membre anonyme
Publiée le 28/09/2014 à 00:23
Ouai c'est vrai que je n'avais pas imaginé le truc sous cet angle là Malse lol
Membre anonyme
Publiée le 28/09/2014 à 20:43
Bref la biphobie existe ... et devrait être sanctionné tout comme l'est l'homophobie ! (y) Une grande majorité de gays biphobes
Membre anonyme
Publiée le 28/09/2014 à 21:59
Personnellement les bis ne me dérangent pas...Je vois même pas pourquoi ils me dérangeraient je suis gay d'autres bis et franchement je ne fais aucune différence je ne me suis jamais poser de question sur la bisexualité d'ailleurs...Pour moi ils sont bien accepter car ils sont moitié hétéro moitié homo, encore pour moi il n'y avait pas de problème envers les bis car j'en connais et ils le vivent tous et toutes très bien.
Membre anonyme
Publiée le 28/09/2014 à 22:05
C'est bien CocodeLille au moins tu es tolérant mais beaucoup ne le sont pas ! (y)
Membre anonyme
Publiée le 28/09/2014 à 22:46
Oui je le sais bien je connais ça par rapport à la sexualité et surtout le physique ambigue...Mais franchement la bisexualité je vois pas en quoi elle devrait être mal vu...Enfin moi c'est moi la société ne pense pas comme moi.
Membre anonyme
Publiée le 28/09/2014 à 23:44
Malheureusement la biphobie est bien présente, même au sein des LGBT. Tout ça encore pour une affaire de préjugés. une personne bisexuelle n'est pas forcément infidèle et la vision du couple n'est pas forcément comme tout le monde se la fait. Je pense qu'il faut qu'on arrête avec les étiquettes du genre:  - Mec éfféminé = folle - Mec bi = infidèle - Fille masculine = butch et j'en passe. Je pense qu'avant le critère d'orientation sexuelle il y a avant tout les qualités et les défauts d'une personne, son soi profond.  Voila ^^
Membre anonyme
Publiée le 28/09/2014 à 23:51
Pour le cliché de mec éfféminé = folle (je prend cet exemple car c'est celui qui me touche le plus) je suis d'accord je suis éfféminé j'ai un rire communicatif mais je n'hurle pas à tout les coins de rue non plus après si je suis avec des amis folle je les imitent et je suis conscient que je joue un rôle mais je me calme asser vite. Tout ça pour dire que les mecs éfféminés ne sont pas tous folle j'en suis la preuve vivante. Et pour la biphobie c'est tout simplement ridicule comme toute autre forme de discrimination.
Membre anonyme
Publiée le 28/09/2014 à 23:53
Oui c'est un exemple, beaucoup de gens pensent ça. :/ Ce n'est pas mon cas :)
Membre anonyme
Publiée le 22/10/2014 à 19:35
Et oui malheureusement c'est bien simple soit disant on est une communauté et les bisexuels y sont intégrés mais c'est faux tous les gays ne les intègrent pas car un bi ca fait peur , un bi ça ne pense ni blanc ni noir mais gris , un bi c'est étranger à l'idée de la norme aimer une seule identité fille ou garçon , un bi ça dérange car c'est réputé instable bref et j'en passe. Alors qu'un bisexuel ou une bisexuelle c'est simplement une personne qui n'a pas choisi de l'être par contre elle prend différentes étapes pour vivre sa sexualité , chaque personne bisexuelle ne suit pas les mêmes étapes , on n'est pas des robots ! Alors arrêtons les stéréotypes deux minutes , sérieux et concentrons nous sur le principal , il y'a la bisentimentalité , la dualité amoureuse et la biattractivité : bihétérosentimentalité Ces mots font peur dans la société actuelle , la preuve ils n'ont pas encore été inscris dans un dictionnaire alors que d'autres mots l'ont été eux pourquoi nous discriminer , tout simplement car on dérange et je trouve ça petit de la part de personnes qui sont homosexuelles et ont lutté pour ne plus être discriminés , elle est où la leçon de vie là dedans il y'en a pas c'est bien triste...
Brice69
Publiée le 22/10/2014 à 20:01
Je comprends ce que vous dites mais ça serais bien d'arrêter de mettre tous les gens dans le même panier. Ok il dois y avoir des gays contre le bis, mais de là à dire qu'il y a une majorité :\ Oui je suis gay, par contre je n'ai jamais rien envoyé contre les bis, je les respecte comme je respecterais n'importe quelle personne. Et je ne suis pas le seul à mon humble avis, tu as le droit de donner un coup de gueule, mais de te soulever contre les gays, n'est-ce pas justement ce que tu reproches ? que des gens soient contre toi et au final tu exclus toute une communauté. Bref, saches que je n'ai rien contre toi mais je n'aime pas me retrouver ciblé comme ça. Nous sommes tous pareils. J'ai des très bon amis qui sont bi, on n'a jamais eu de problèmes, on s'entend très bien.
Membre anonyme
Publiée le 22/10/2014 à 21:43
Oui Brice69 bien plus que tu ne le crois tant mieux si tu n'est pas biphobe au moins tu ne comptes pas dans cette majorité mais justement si tu ne t'en doutais pas c'est parce que la biphobie est tabou car elle est portée au sein même d'une communauté soit disant rassemblée. 
Membre anonyme
Publiée le 22/10/2014 à 22:08
Je vais user de mon premier post pour donner mon point de vue, ce débat est intéressant je trouve ! :) J'ai souvent répété cette rime ridicule qui me fait marrer à chaque fois : "Quand t'es bi, t'a tout compris !" - sérieux, je me suis dit pas mal de fois qu'être bi ça devait être génial, tu n'as aucune frontière, aucune limite. Le simple fait d'être libre sentimentalement et sexuellement parlant c'est quand même bien confortable je trouve. Bon par contre je suis gay, donc j'ai pas tout compris pour le coup... Pourtant je me souviens que j'ai pas toujours eut cette idée-là sur les bi, quand j'étais plus jeune je me disais que c'était pas possible d'aimer ET les garçons ET les filles, c'était soit l'un soit l'autre. Je pense que ce qui arrive à déranger les homosexuels quand on parle de bisexualité c'est bien évidemment les idées reçues qu'on en a. Beaucoup pensent que les bisexuels sont instables dans une relation, qu'ils vivent en couple pour le sexe et qu'ils passent leur temps à changer de copain / copine. C'est aussi le fait qu'on puisse penser que puisque notre copain est bi, celui-ci a beaucoup plus de chances de se barrer avec quelqu'un d'autre puisque du coup le nombre de personnes pouvant lui plaire augmente. Surtout que les bi ne doivent pas avoir exactement les mêmes goûts selon s'il s'agit d'une fille ou d'un garçon. Et contre ces idées reçues, qui deviennent finalement des craintes pour certains, on ne peut rien faire tant qu'on a pas connu un bi qui contredit ce qu'on peut penser de cette orientation. Il y a aussi, et ça c'est mon ressenti personnel, le fait qu'aujourd'hui il y ait un plus grand nombres d'hétérosexuels, plutôt que d'homosexuels (puis après il y a les "bisexuels" qui ne veulent pas s'admettre qu'ils sont bi, puis ceux qui sont bi mais qui ont encore du mal avec un des deux sexes, et ceux qui préfèrent l'un plutôt que l'autre...). Si finalement un bi est en partie hétéro (et en partie homo), et puisque qu'il y a plus d'hétéros que d'homos, qu'est-ce qui nous prouve que les bi arrivent à se contenter de notre compagnie ? Que nous arrivons à le satisfaire à tous les niveaux ? Que finalement il ne référerait pas la compagnie d'une fille plutôt que celle d'un garçon ? Ce sont des questions que personnellement je pourrais me poser si j'étais en couple avec un bisexuel. C'est finalement des questions que tous couples, hétéros ou non, se posent, mais qui sont d'autant plus renforcées par le fait que la personne dont on se pose des questions n'a de préférence ni pour un sexe, ni pour l'autre. Je sais pas si je suis clair dans mon raisonnement. En tous cas ce que je veux dire c'est que je n'aurais pas de ressenties particuliers si j'étais en couple avec un bisexuel, ça ne me dérangerait pas, mais je sais que je me poserais des questions sur son ressenti à lui, des peurs quoi. La peur de penser qu'une femme puisse lui plaire plus que moi je ne lui plaît. :)

  S'inscrire pour participer au sujet