Infidélités, spécialité gay ?

Forum Gay - Créé le - 32 Participations

Infidélités, spécialité gay ?

Bonjour à tous, 

L'infidélité serait-elle une spécialité gay ?

J'ai été en couple pendant 6 mois avec un gars qui m'as tromper au bout du troisième mois... Mais à priori je ne suis pas le seul...

=> Alors je voudrais savoir comment vous l'avez pris ? Comment vous avez réagis? Vous êtes vous vengé ? 

=> Pour ceux qui on déjà tromper votre "copain". Pourquoi l'avez vous fait ? Quels sensation avez vous eu en plein acte ? Remord ? Excitation ? 

Puis juste comme ça ... Tout fini toujours par ce savoir! 
Les apparences peuvent être trompeuse ... 

Merci pour ceux qui répondrons :)
Rencontre gay
0 vote

Hello !

Je ne pense pas que l'infidélité soit une spécialité gay, mais peut-être plutôt masculine. Personnellement, la moitié des mecs que j'ai eu m'ont trompé au moins une fois. Mais souvent, j'ai appris la chose une fois la relation terminée. Au début, je le prenais mal, et puis au final, je me suis habitué, de plus en plus blasé, car c'est chose commune maintenant.
Souvent, en l'apprenant, je me suis posé des questions sur moi (car ça peut arriver que le problème vienne de soi) mais je ne me suis jamais vengé, je vois pas l'intérêt de coucher avec quelqu'un juste pour te venger de ton mec qui t'a trompé.

Après, c'est clair que question confiance, ça casse tout, et la plupart du temps, ça a débouché sur une rupture directe...
0 vote

Salut Truman :) Je tenais à intervenir sur ce sujet particulièrement épineux :D
Pour moi l'infidélité c'est réellement impardonnable, pas de 2e chance. Si le mec se rend compte qu'il préfère aller voir ailleurs, c'est que je ne lui conviens pas, alors à quoi bon continuer à faire semblant d'être un couple ? ^^

La vengeance, je ne vois pas trop l’intérêt ... Si tu (c'est un tu impersonnel hein !) as été trop stupide pour accorder ta confiance à une personne dont tu ne connais pas les valeurs (comme la fidélité), arrête de pleurer, assume tes choix plus que mauvais, et trouves-en un mieux ^^

Spécialité gay je ne pense pas, mais c'est clair qu'ils dévient souvent. De toute façon un couple est basé sur la confiance ... Si tu as des doutes, peu importe qu'il y ai eu infidélité ou non, soit il faut se remettre en question, soit il faut casser !
0 vote

Bien que c'est généraliser partout que sa soit chez les gays/bi et les hétero , ils y'en a beaucoup plus chez les gays/bi je pense :)
0 vote


Spécialité humaine je pense, il y a de l'infidélité dans tous les couples. Et je n'approuve pas car un couple se base sur la confiance. Alors parfois les partenaires sont d'accord pour aller voir ailleurs mais si ils ne le sont pas alors ce n'est pas honnête et il ne faut pas rester ensemble.

Pour la vengeance, ça ne mène nul part donc mieux vaut oublier.

Après pourquoi vont ils voir ailleurs, ben il peut y avoir de nombreuses raisons je ne suis pas spécialiste de la chose mais à mon avis ce serait la peur de l'engagement, de la routine et le fait de se dire qu'on peut toujours trouver mieux ailleurs (et dans ce cas là ils sont souvent déçu car si ils pensent trouver quelque chose de mieux mais c'est  surtout quelque chose de différent et cette recherche sans fin n'aboutit jamais).

Sinon j'approuve Azertyhg
0 vote

Malheureusement le fait de tromper quelqu'un devient monnaie courante dans les mœurs de nos jours que ce soit chez les homos ou les hétéros...beaucoup de mecs sont incapables de rester fidèles à cause de la généralisation des plans d'un soir - et je suis un peu d'accord aussi avec Badguigui 91 - c'est aussi la peur de l'engagement qui poussent certains à aller voir ailleurs...

...pour ce qui est du reste je ne pense pas que la vengeance soit quelque chose de bien mais je suis de l'avis de Azertyhg sur le fait que tromper est effectivement impardonnable et que la personne n'était franchement pas digne de confiance et que dans ces cas la ça ne vaut pas la peine de rester avec elle ...car ses personnes là peuvent recommencer par la suite mais au bout d'un moment elles s'en mordront les doigts...
0 vote

Bonjour,

Bon je vais te parler un peu de mon expérience. Personnellement, à moins de ne pas être au courant, je n'ai jamais été trompé. Par contre une fois j'ai trompé un de mes copains. Avant de me juger, je tiens juste à préciser que ce n'est pas quelque chose d'habituel chez moi.

Paradoxalement, j'aimai énormément la personne que j'ai trompée. C’était mon premier copain avec qui j'ai eu une relation longue. Sauf qu'à cette époque on était dans une mauvaise passe. On avait eu une violente dispute après laquelle je me sentais vraiment très mal. Du coup un ami était venu me réconforter. Sauf qu'une chose en entrainant une autre il m'a un peu trop réconforté. Je me suis extrêmement mal après. J'aimais mon copain et j'avais eu un moment d’égarement.  Bref, je n'étais pas fier et je me dégoutais. Mon copain ne l'a jamais su, j'avais trop peur de le perdre.

Si je recompte cette histoire c'est pour que vous puissiez aussi voir un peu de l'autre coter de la barrière. Tous les mecs qui trompent leur copain ne sont pas forcement des gros connards lubrique. Avant cette histoire je pensais que l'infidélité était impardonnable. Maintenant je relativise. Je pense qu'il y a deux formes d'infidélité: les infidèles chroniques, qui vont voir ailleurs sans d'autre raison que leurs plaisirs. Et puis il y a les infidèles à cause d'un moment d'égarement. Dans ce genre d'infidélité, ce n'est pas les sentiments qui sont en cause. Juste un moment de faiblesse et d'égarement. IL ne faut pas oublier que nous sommes des humains et que l'on n’est pas infaïble.

Voilà, j'espère, que mon poste te servira à quelque chose. Je me doute que ce n'est pas simple de pardonner, mais, si tu l'aimes, qu'il ne l'a fait qu'une fois et dans un moment de faiblesse ça serait dommage de tout gâcher à cause de ça.

En tout cas courage.
0 vote

c'est le cas dans tout type de couple Hétéro ou Gay.... faut juste savoir ce que l'on veut et n'offrir son cœur qu'a celui qui t'offrira le sien... l'amour est bilatéral et non unilatéral... ça fait un peu mathématique appliqué mais lorsque je vois comment on est capable de se compliquer la vie, il me semble que cela devient aussi inconfortable qu'un théoreme de physique quantique...Alors que cela pourrait etre si simple
0 vote

Nan mais alors ça, c'est comme le préjugé comme quoi les bi, sous prétexte qu'ils sont attirés par les deux sexes, sont des personnes volages et infidèles par excellence !! STOP !! L'infidélité n'est pas une "spécialité" gay, bi ou même hétéro !! Tout n'est qu'une question de sentiments, sincérité et confiance !! Que tu sois jeune, vieux, un gars,une fille, trans et tout ce que tu veux, l'infidélité touche tout le monde et pas un type de groupe en particulier ! T'es amoureux ou tu ne l'es pas, point.

Je suis bi, je le revendique fièrement et je suis loin d'être un chaud du cxl ou d'la bxte !
0 vote

Moi je pense que statistiquement les gays trompent plus mais bon faut pas trop généraliser t'aura des gays super fidèles et des lesbiennes ou hétéro qui iront plus facilement voir ailleurs ! 

Peut être que les hommes sont un peu moins monogames que les femmes, c'est peut être primitif, pour passer plus facilement ses gènes et tout ça...
0 vote


J'ai eu cette discussion avec un ami gay lui aussi, cette semaine.

Je pense que l’infidélité n'est pas que chez les gays, elle existe aussi chez les hétéro et des 2 cotés (femmes et hommes).

Il est aujourd'hui tellement simple d'aller voir ailleurs avec internet et toutes les applications et site web qui on fait de l’infidélité leurs gagne pain.

Personnellement, je ne sais pas comment je le prendrais si une personnes avec qui je suis vraiment, me trompais. Mais je pense que si je suis vraiment très amoureux je pourrais pardonner, si cet écart est dû a une pulsion sexuelle et rien d'autre.

Cependant la confiance de mon coté serais fortement fissuré et il faudrait vraiment que le mec se rachète pour que je lui pardonne a tout jamais.
0 vote

J'ai eu des relations homos comme hétéros, j'ai été trompé dans les deux.  Mais c'est vrai que j'entends plus souvent parler d'histoires de coucheries coté homo, ceci dit ce n'est pas un argument en soit pour dire qu'ils sont plus enclins à aller voir ailleurs.

Comment j'ai réagi, mal au début comme tout le monde. Je ne comprenais pas pourquoi elle m'avait fait ça, j'ai peut être pas assez cherché à comprendre, bref j'ai rompu. 
Mon premier "copain" (plus une aventure au final) le même cirque. Sauf que lui m'a quitté avant que je ne le quitte, mais bref x)

Ma relation actuelle, j'ai pris les devants. Car forcément toutes ces mauvaises expériences m'ont marqué. 
J'ai beaucoup retourné au fond de mon crâne ce que représentait le sexe pour moi. J'en ai tiré une conclusion personnelle, je ne dis pas que tout le monde doit faire pareil: 

Pour moi le sexe, c'est une manière de se rapprocher de quelqu'un, mais il y a au moins trois manières de le ressentir. 

1. C'est la personne que tu aimes, donc le sexe est passionnel, ultra fusionnel etc... Et jamais ça ne peut être aussi bon qu'avec cette personne.

2. C'est une personne que tu apprécies, avec laquelle tu as des affinités  pas forcément physiques, mais un rapprochement des deux corps tu le vois comme une manière de l'apprécier différemment.

3. C'est le coup de coeur physique, trop belle/trop beau, il faut que tu l'aies dans ton lit rien qu'une fois parce que trop mon style blablabla...

Il y en a sûrement d'autres, n'hésitez pas à rajouter un point 4 !


Conclusion, ben le sexe sera toujours au dessus quand il y a de l'amour, donc au final aller voir ailleurs c'est vexant mais peut apporter ses avantages: 
_Ca casse la routine du couple
_Ca peut donner des idées à pratiquer en amoureux
_Plus on est de fous, plus on peu rire (enfin tout dépend de la personne avec qui vous partagez votre vie)
_j'aimerai faire tel ou tel truc mais la personne que j'aime déteste, je peux donc aller voir ailleurs pour m'épanouir sexuellement parlant sans la forcer à se plier à mes envies.

Vous l'aurez compris, j'ai fais le choix d'être libertin, et je m'en porte très bien. Jamais je n'ai été aussi épanoui dans une relation amoureuse, et mon couple tient depuis plus de 5 ans. Ne croyez pas que je ne pense qu'avec mes attributs, car être libertin ne veut pas dire s'envoyer h24 en l'air. Et au final, je ne vais quasiment jamais voir ailleurs, car comme je disais pus haut, le sexe en amoureux il n'y a rien de mieux. Et c'est peut être cela qu'on a tendance à oublier, quand on partage un moment intime avec une personne qu'on apprécie ou dont on a envie, on s'envoie en l'air. Mais quand on aime la personne, on fait l'amour, et cette différence d'expression a au final toute son importance.

Ces propos n'engagent que moi, et je comprends tout à fait que vous puissiez être choqué/étonné/sans voix face à ce pavé. Mais d'expérience personnelle, ne vous basez pas que sur les faits, il y a peut être des causes plus profondes à la tromperie. Ce n'est pas forcément signe d'un amour disparu, les causes peuvent être plus nombreuses.
0 vote

Je m'amuse souvent a dire que comme les homos sont de mieux en mieux accepter, ils évoluent. Avant les hétéros violer les femmes, puis il y a eu la polygamie, puis la monogamie, et la les homos sont dans la fase  du passage de la polygamie a la monogamie. Oui on a beaucoup de retard sur les hétéros !! ( bien sur je rigole hein :) ) 
0 vote

il suffit d'écouter nrj avec cauet et son équipe de briseuses de couples qui chauffent des mecs hétéros aussi facilement que du beurre dans une poele alors qu'ils ont une copine depuis des mois, je dirais que c'est une spécialité masculine comme l'a dit l'autre mec!
0 vote


8 remerciements
L'infidélité... comme beaucoup l'ont dit, n'est pas "une spécialité gay", mais c'est quasiment inné chez l'humain, dans son comportement sexuel... Il me semble qu'il y a eu un sondage sur l'infidélité des français : & beaucoup, ils ont répondu que c'était "une fatalité". ^^ 

Après, toutes orientations confondues & que ça soit homme & femme : il y a plusieurs niveaux, degrés... disons, "de causes" à l'infidélité : de "l'égarement pour x-raisons" à "la pathologie chronique" (dans le sens, qu'il y en a beaucoup que ça excite de tromper "l'autre" ou juste tenté par plusieurs relations sexuelles, tout en étant en couple, cacher quoi).


Pour ma part, c'est une question de valeurs : être fidèle, c'est quelque chose que tu as en toi, qui fait parti de toi... donc une personne qui a cette valeur en lui, ça ne lui viendrait pas à l'esprit, à l'idée d'être tenté à la tromperie, aux mensonges... 
Après, difficile de savoir à l'avance, ce qui se passe réellement dans la tête de la personne que tu aimes.


P. S. : Par contre, Tru ^^ je sais pas si c'est voulu ou pas :p mais pour la question : "Vous êtes vous vengé ?" mdr  ton topic fait office "un peu de vengeance" genre "montrer du doigt" :D J'dis ça j'dis rien ^^.

Remets toi vite, "prends ce qu'il faut" pour tourner la page ;) kiss 
 
0 vote

Je crois pas non plus que ça soit une spécialité gay. J'ai jamais été trompé et l'inverse non plus. Peut-être je ne l'ai jamais su.
0 vote


9 remerciements
Selon moi si on aime une personne, qu'on ne veut pas la perdre, qu'on la désire plus que tout, on ne va jamais voir ailleurs. Dans le cas contraire ça ne peut que vouloir dire que l'on est pas "assez amoureux", et que le couple peut difficilement tenir la route.
0 vote

http://quotes-lover.com/wp-content/uploads/If-you-love-two-people-at-the-same-time-choose-the-second-one.-Because-if-you-really-loved-the-first-one-you-wouldnt-have-fallen-for-the-second-Johnny-Depp.jpg Je pars de ce concepte



Je pars de ce concepte là. Donc si jamais l'envie d'aller voir ailleur me prend, ben je quitte mon mec actuel ..?
0 vote

ça dépend ta conception de l'amour quentin24 si pour toi c'est une envie impulsive et physique alors oui quittes-le sinon tu as juste envie d'un autre donc c'est différent de ce que ta citation suggère ^^
0 vote

Dans la vie, il y a de tout : des personnes gentilles, d'autres un peu moins...
Et on retrouve exactement les mêmes chez les gays !

Certains gays sont heureux dans leur couple, ne pensent pas à regarder ailleurs que leur copain.
Certaines personnes dans une relation hétéro sont également heureuses et ne pensent pas à regarder quelqu'un d'autre.

Mais bon après... certains dérapent : hétéros comme gays...

Je ne pense pas qu'il existe des statistiques niveau infidélité en fonction de l'orientation sexuelle, ça serait une bonne idée !
0 vote

eh bien… si j'ai le plus grand mal a trouver du seireux avec un mec donc, je n'ai ni trompé ni été trompé de ma vie, pourtant j'ai eu 3 ou 4 couples sérieux, et non non … alors je sais pas, sujet bancal pour moi je touche du bois 
0 vote

Tous mes copains, sauf un m'ont trompés pour ma part... J'en ai eu une dizaine environ.

Il y a 2 ans j'ai surpris mon copain de l'époque se faire sauter par un "ami" ! "Ami" parce que je ne sais pas si on peut caractériser quelqu'un qui baise ton mec "d'ami".

Sur la plupart de mes relations, je fermais les yeux, parce que je ne voulais pas perdre mes copains. Mais ça me faisait plus de mal qu'autre chose, puisque je m'isolais fréquemment pour chialer. J'ai aussi été sous l'emprise d'un pervers narcissique (pour ceux qui ne connaissent pas la signification, voir : http://fr.wikipedia.org/wiki/Perversion_narcissique).

Souvent le monde gay me répugne. Je me dis qu'ils sont plus salauds les eux que les autres. Que tous les mecs que je rencontre sont des connards.

A un moment, j'enchainais les relations d'une nuit, en espérant que ça me ferait du bien, que ça me changerait les idées. C'était pire ! Je déprimais davantage lorsque je me retrouvais seul par la suite.
0 vote

J'ai déjà trompé, déjà été trompé. Ce que je vais vous dire va en faire criser plus d'un(e) mais tant pis.
J'ai seulement subi UNE tromperie blessante, et en quoi l'a-t-elle été ? Elle m'a été cachée. C'était un coup de poignard dans le dos, c'était fait de manière mesquine (et par une fille en l'occurrence) ; ça a mis fin à notre relation et j'étais bien trop dégoûté pour me venger. L'horreur là-dedans c'est qu'au début de cette relation on s'est mis au clair sur le fait qu'on devrait être fidèles l'un à l'autre envers et contre tout.
Les autres fois, ça s'est bien passé. Etant bi et jeune, dans mes autres couples (tous avec sentiments je précise), on s'est dit "ok, profitons de la vie". A chaque fois que c'est arrivé, on se l'est dit, pourquoi et comment et l'honnêteté a primé, ainsi que la tolérance : ne fais pas à l'autre ce que tu ne tolérerais pas que l'on te fasse. Abordons la chose scientifiquement : le désir sexuel ne survient pas qu'avec une seule et unique personne. Tout humain est potentiellement excité par une myriade d'autres personnes que la personne aimée, ça ne veut pas pour autant dire qu'on n'est pas amoureux d'une seule et unique personne. Le purement physique c'est une question de chimie, au sens brut. Des phéromones quoi. À quoi bon nier l'évidence ? On peut être attiré physiquement par quelqu'un d'autre pour des raisons qui, mathématiquement ne dépendent PAS de nous. Alors on se décomplexe, et surtout, on communique. 
Dans la vie, jusque dans les fondements de la physique quantique, on fait toujours la part entre factuel et virtuel, l'un et l'autre d'égale importance. Ca fonctionne tout pareil dans tous les aspects de la nature, de la vie, du monde. Vie privée et vie publique, ce que l'on pense et ce que l'on dit, ce à quoi l'on aspire et ce que l'on fait, etc. Et là c'est la même. On peut séparer sentiments et corps. Mais le fait est que toutes ces idées que l'on a sur la fidélité par-dessus tout, et même les idées que je vous expose ici, sont très largement sinon entièrement définies par la société et son passé. De nombreux philosophes ont écrit sur le pourquoi du comment des conventions sociales et des idéaux qui semblent indéniablement et purement humains au sens absolu, et il ressort souvent que tout ceci n'est que construction, et d'ailleurs assez souvent des constructions politiques archaïques (non dans un sens péjoratif), dans le sens où elles furent inculquées aux populations par nécessité, afin que l'organisation sociale humaine occidentale désormais vastement répandue fonctionne correctement.
Lorsqu'on en arrive à la question posée par ce sujet, il n'y a donc pas de réponse absolue. Une société est quelque chose de métastable et évolue de manière relativement chaotique, il n'y a pas de "point de fuite" de l'évolution de la pensée. Et là, réunissant deux paramètres en pleine évolution et qui ont toujours été problématiques d'une façon ou d'une autre à travers l'histoire de notre société, à savoir l'orientation sexuelle et la fidélité/le couple, c'est encore moins évident.
Dès lors, il n'y a qu'une réponse qui soit absolue : faites ce que vous ressentez comme étant le mieux, restez adaptatifs pour ne pas entrer en conflit avec le point de vue de l'autre, car faire souffrir quelqu'un n'est JAMAIS une option, et soyez en paix avec vous-même. 

En résumé : démerdez-vous et soyez gentils !
0 vote


8 remerciements
"Tout fini toujours par ce savoir!"

Pas si sûr :-/

Je veux pas faire peur ou démoraliser certain(e)s, mais le fait de tromper quelqu'un, ça ne veut pas dire qu'on va le savoir tôt ou tard. Ça part d'une infidélité cachée donc des mensonges. Si votre partenaire est doué(e) dans les mensonges : c'est ni vu ni connu !

Donc, vous avez été en couple, ou vous êtes en couple... mais sans le savoir : on vous a trompé & vous le saurez JAMAIS !


Voilà, c'était une intervention "en mode parano" :D
0 vote

Ca se tient pas pour moi BoumVoyageur. Pour ma part je fini toujours par tout savoir, que se soit en amour ou pour tout le reste. Et parfois j'aimerais ne rien savoir...
0 vote

Des fois, ignorer fait moins mal en effet... Mais je pense comme toi Torvic, tout fini toujours pas se savoir. Surtout si on aime la personne, car on se rend compte quand un petit quelque chose change.
0 vote

J'ai du mal à saisir l'intérêt de ce sujet, c'est un peu comme se tirer une balle dans le pied. Vous semblez vous plaindre d'avoir été trompés au sein d'une relation homo ou bien constater que l'infidélité est davantage courante au sein de la communauté gay, oublierez-vous que vous êtes pour la plupart homosexuels vous aussi? 

Dans la grande majorité des réponses, il y a un ramassis impressionnant de généralités et de clichés en tous genres. L'infidélité n'est ni une spécialité gay, ni exclusivement masculine, ni présente dans tous les couples. Que vous n'ayez plus foi en l'Amour c'est une chose, mais ça ne vous permet pas de tirer des conclusions hâtives en vous basant uniquement sur votre propre vécu. Avez-vous des pourcentages à nous proposer? Des preuves scientifiques à nous partager? Non, rien. 

Aussi, pourquoi vouloir à tout prix comparer les différentes orientations sexuelles? Pourquoi sombrer dans l'autodiscrimination? Cela n'a aucun intérêt à mon sens, si ce n'est souligner nos différences, oubliant peu à peu que nous sommes tous égaux et humains. 

Après, s'il ne s'agissait que d'un règlement de comptes, je trouverais ça ridicule : ça ne regarde personne. Que chacun balaie devant sa porte. 
0 vote

Je ne pense pas non plus que l'infidélité soit une spécialité gay, mais je pense plutôt que ça fait parti de la personnalité de certaines personnes. De mon point de vue, quand t'es en couple avec quelqu'un, tu lui dois le grand respect, et coucher avec quelqu'un d'autre (hors autorisation de sa part), et un manque de respect total, pour moi, être en couple avec quelqu'un, c'est avant tout la confiance et la fidélité, c'est le "contrat", je ne suis qu'à toi et tu n'es qu'à moi, de mon point de vue, c'est ça une relation.
Donc je pense que si tu tombes sur quelqu'un qui te trompe, c'est que tu n'as pas choisi la bonne personne au niveau de sa personnalité, qu'elle n'a pas les mêmes valeurs que toi et le même sens du mot couple.
De mon côté, je fais entièrement confiance à mon copain, je sais qu'il ne me trompera pas et il sait que je ne le ferais pas non, car on est plus ou moins "synchros" sur le sens d'une relation.
0 vote

Hello tout le monde ;)

Pour ma part, je me suis fait tromper deux fois par le même mec... l'an dernier, en couple depuis 5 ans avec lui, il disparaît totalement de ma vie en juillet, et réapparaît en août (inutile de préciser qu'il avait une excuse parfaite pour justifier cela : vacances chez sa grand mère, besoin de passer du temps en famille et changement de téléphone). 

Je me suis douté de quelque chose mais ouvrir les yeux et regarder la vérité en face faisait bien trop mal. J'ai patienté jusqu'à son retour pour lui parler de vive voix et me préserver le temps de son absence. 

Il s'est senti comme piégé parce qu'il a vu que je ne lâcherais pas l'affaire sans avoir de réponse honnête. Il avait trouvé une fille "sympa qui lui convenait". D'une part, je le pensais gay et non bi, d'autre part, je ne suspectais rien. Je ne l'avais jamais su infidèle... 

Finalement, en novembre, après avoir tout tenté pour le récupérer, je finis par y parvenir. Je reprends goût à la vie, je redécouvre le bonheur d'aimer et d'être aimé. Et cette année, même période, il m'annonce que tout est terminé entre nous. Il préfère sa copine de l'an dernier et retourne avec elle. 

Depuis, le seul contact qu'on a eu, c'est le jour où il est venu récupérer ses affaires à la maison en août, depuis, plus rien... 

Et je suis incapable de l'oublier. Avant hier, j'ai vu son père, j'ai pris des nouvelles de mon ex et à priori, sa "copine de l'an dernier" (et de cette année aussi du coup) est lesbienne. Ils ne sont plus ensemble mais mon ex s'est rapidement trouvé une remplaçante. D'après son père "tout va pour le mieux avec elle, ils sont heureux". 

Pour ma part, je suis heureux pour lui, mais d'un autre côté, n'ayant jamais aimé que lui, je perds espoir. Je l'aime toujours. Je dois être bien con et bien naïf, ou profondément amoureux et attaché à lui... je n'en sais rien.

Bref, est-ce que tous les mecs sont comme ça, je ne pense pas. Je garde confiance en la gent masculine. Reste que mon ex me manque à en crever. J'en suis à deux jours d'insomnie. Ça devient insupportable. 
0 vote

Tout le monde trompe, enfin pas tout le monde "tout le monde" mais je veux dire, pas seulement les gays... Faut arrêter de vouloir vous démarquer de la sorte les gars xP Les filles peuvent tout aussi bien tromper que les mecs, dans notre "culture" c'est juste moins "sujet à scandale" parce que la fille est bien plus volontiers mise à la place de victime. C'est comme ça.
Les mecs aussi trompent, qu'ils soient gays, hétéros ou bi. Pas TOUS, hein, mais voilà. Je connais des couples hétéros où l'un ou l'une a trompé l'autre. Si si, ça existe ^^

Relax, take it easy.
0 vote

L'infidélité serait-elle une spécialité gay ?

Une spécialité gay ? Pas si sur. Il est vrai que la sexualité est généralement plus libre, les partenaires plus nombreux (et pas forcément stable). Qu'on le veuille ou non, la phase d'acceptation de notre sexualité est présente. L'homosexuel se cherche. Et pour certains, ce parcours est plus long et tortueux. Et il en découle parfois une multiplication des expériences sexuelles qui parfois se font par le biais de l'infidélité.

Oui, comme pour certains et certaines, j'ai déjà été trompé. Comment l'ai-je pris ?
Bien ou mal, je ne sais pas tant la conception du bien et du mal diverge selon l'individu en question.

Ma réaction ?
Je l'ai fait parler sans le faire culpabiliser. J'ai cherché à comprendre ce qui l'avait amené à " passer à l'acte " : un besoin de nouveauté ? Réponse à une pulsion ? Insatisfait avec moi sexuellement ? Une façon de se prouver qu'il m'aimait encore ?  Je n'ai pas eu de réponse : juste un " je ne sais pas " et c'est ce qui a fait que je l'ai quitté.
Pour moi un couple c'est avancer, mais surtout avancer ensemble. Et si l'un s'est perdu en chemin, il faut faire demi-tour, le récupérer, lui montrer la bonne voie et continuer d'avancer ensemble. Car on ressort chacun grandit des erreurs, qu'elles soient communes ou commises individuellement. C'est ce qui forge le couple. Et pardonner c'est aussi aimer.

La vengeance ?
Jamais, ô grand jamais je ne me suis vengé. A quoi bon de toute manière ? Cela ne m'aurait rien apporté.
Certains me diront faible ou lâche. Il n'en est rien. C'est juste que quand j'aime je suis prêt à tout et surtout à aimer l'autre. Et si à la moindre petite erreur on se sépare, c'est que l'on ne tient pas à l'autre tout simplement.

L'ai-je fait moi même ?
Dans mes relations éphémères oui. Mais je ne l'ai jamais caché, le partenaire était toujours prévenu. Car en couple je ne mens pas, même si je sais dès le départ que je ne resterais pas avec la personne. Et c'est d'ailleurs le premier sujet que j'aborde avec "mon futur". Alors si un jour, l'un d'entre vous aurait la chance ou malchance d'être en couple avec moi, vous saurez dès le départ ce que je pense de la relation. Si j'indique que je vais être fidèle, je vais l'être, et à coup sur. Et vous pouvez aussi être sur que je suis amoureux, car mon amour est toujours accompagné d'une fidélité totale.

Les sensations ?
Et bien je ne saurais dire car j'ai rarement était amoureux. J'ai été plusieurs fois en couple, c'est vrai. Mais j'ai rarement était amoureux. Pour tout vous dire je ne l'ai été que 2 fois. Et la deuxième fois est arrivé il y a peu. Et je n'ai jamais était infidèle lorsque j'ai été amoureux. Car en même temps je me dis qu'un couple sans amour est-il réellement un couple ? Je ne pense pas. Ce qui fait qu'avoir des rapports sexuels autre qu'avec mon partenaire n'était pas de l'infidélité, puisque je n'étais pas amoureux.

Enfin bref. Je pense avoir assez détaillé mon point de vue. Est-il bon ou mauvais, je ne le sais pas. Il s'agit juste de mon point de vue. Dans tous les cas, j'estime que tromper lorsque l'on aime est un acte qui laisse des traces et qui ne s'oublie jamais. Tromper lorsque l'on aime pas vraiment disparaît rapidement. Et si l'on ressent des remords, qu'on se sent coupable, c'est qu'on aime l'autre.

0 vote

Personnellement la quasi-totalité des mecs que j'ai eu m'ont trompé (4/5, quand même !). Je l'ai appris de différente manière, la plupart part leurs amis m'ont informé parce qu'ils trouvaient que c'était mal envers moi de ne pas me le dire. Ça s'est résolut par un bon coup de poing dans la figure (c'est devenu depuis plus une marque de fabrique de ma part) et la rupture immédiate. Le coup de poing n'est pas obligatoire me direz-vous mais ça fait un bien fou !
Le dernier me l'a avoué, j'ai fait l'erreur de lui pardonner depuis il m'a de nouveau trahis puis m'a fait du mal ... Ce qui conforte ma règle d'éviter la deuxième chance !
Voilà, c'était mes expériences amoureuses, je n'ai pas eu franchement de chance dessus, sauf peut être mon premier amour ^^
Après comme dis je ne suis pas une référence amoureuse :/
0 vote




Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit