attirance "contre nature"

Forum Gay - Créé le - 115 Participations

attirance "contre nature"

depuis quelques jours sur le site,
je cherche à comprendre ce qui fait que certaines personnes sont attirées par les gens du même sexe.
pour l'instant, je n'ai pas trouvé de réponse satisfaisante en parcourant votre forum.
je poste donc ce sujet , avec un titre un poil provocateur, dans l'espoir de susciter votre attention.
Rencontre gay
0 vote

La raison qui fait que certaines personnes sont attirées par des personnes du même sexe est la même que celle qui fait que d'autres personnes qui sont attirées par le sexe opposé. ;)
0 vote

Hm, je suis navré, en ce qui me concerne je ne suis pas attiré par le sexe de la personne, mais par cette personne, le sexe n'est qu'un malheureux détail, à mon avis.

Après je pense que tu te poses pas la bonne question, il ne faut pas comprendre ce qui fait que certaines personnes sont attirées par les gens du même sexe, mais plutôt pourquoi faudrait-il une raison ou un fait pour que ce soit le cas. Parce que l'amour ça ne s'explique pas, ça se vit.

Bien qu'effectivement cela puisse attirer ta curiosité, et tu peux te retourner la question en te posant qu'est-ce qui fait que tu es attirées par les gens du sexe opposé ? ^^
0 vote

"l'origine" des sexualités autre qu'hétéro est elle-même un mystère. Qu'est-ce qui nous pousse a aimer des gens qui ne permettent pas le fonctionnement naturel de la vie ? Aucune idée. Peut-être pour éviter un surplus d'humains ? x)
0 vote


Totalement d'accord avec Darjee.
Il n'y a pas d'explications, c'est comme ça. Pourquoi se poser une question pareille ? Personnellement, je préfère bouger et profiter de la vie plutôt que de rester assis à réfléchir à ce genre de truc :D
0 vote

Tres original votre sujet. :D

Et oui comme le dit mes amis Betolerien, il n'y a pas vaiment de raison, nous somme attirer par la personne et non pas par le sexe. Nous somme attirer par le coeur, la moral. L'amour ne s'explique pas, c'est comme ça. L'homosexualité existe depuis toujours.


pourquoi faudrait-il une raison ou un fait pour que ce soit le cas. Parce que l'amour ça ne s'explique pas, ça se vit.

Bien qu'effectivement cela puisse attirer ta curiosité, et tu peux te retourner la question en te posant qu'est-ce qui fait que tu es attirées par les gens du sexe opposé ? ^^


Alors je n'ais jamais ete autant d'accord avec mon Darjee :D
0 vote

MMmm...
l'amour ça ne s'explique pas, certes (en fait si, c'est tout l'inverse puisqu'il est question de chimie, mais c'est pas le sujet),

mais que l'on soit homo ou hétéro il n'est pas toujours question que d'amour, ça arrive bien que ce soit une attirance purement sexuelle et pas forcément sentimentale.
Donc je trouve que la question : "pourquoi la nature crée-t-elle des homosexuels, si l'on part du principe que la sexualité n'a pour fin que de se reproduire ?" est légitime.

Je n'ai évidement pas la réponse à cette question, mais qui me parait certain est que l'homosexualité n'est PAS contre-nature, puisqu'elle résulte justement de pulsions naturelles. Elle est plutôt... contre-productive, si l'on part d'un point de vue économique où le but de l’existence serait de "produire" des bébés.

Mais est-ce que TOUT dans la nature doit forcément être utile pour ne pas être "contre-nature" ? Ne pouvons-nous pas vivre notre "inutilité" dans la parfaite neutralité, sans que ce ne soit un défaut de fabrication ?

Je me suis souvent demandé si en effet l'homosexualité était une anomalie. A vrai dire de nombreuses "anomalies" résident dans cette nature où rien n'est symétrique, où des mutations surviennent (qu'elles soit positives, négatives ou neutres), etc, mais il n y a que les humains pour appeler ça des "anomalies" et y chercher des explications.
0 vote

cependant, alors pourquoi certains sont-ils horrifiés ou incapables de s'imaginer aimer une personne de sexe opposé ?


Effectivement c'est assez étrange, remarque c'est peut être déroutant dans le sens où la personne pensait que jamais elle ne s'intéresserait au sexe opposé puisque ça ne lui semblait pas possible à la vue de ses epériences, une question de goût et de couleur je pense aussi.

Je suis curieux de voir ce sujet, je vais de ce pas le trouver, j'éditerai mon message pour y mettre le lien ^^
0 vote

Si on devait ce poser autant de question inutiles, on aurait pas fini !
Perso on s'en fiche du sexe de la personne ! après il y a des préférences comme tout et n'importe quoi !
Mais ce qui compte le plus c'est la personne qui t'intéresse, pas sa bite ou sa chatte :3
J'ai rencontré dans gens qui m'ont plu ou qui me plaise que ce soit des gars, ou même des filles. 🆙
0 vote

Dans l'antiquité pour devenir savant (en gros connaître tout sur tout) les professeurs couchait avec leurs élèves souvent beaucoup plus jeune qu'eux pour leurs apprendre cette partie de la vie. En général les savants n'étaient que des hommes. En gros je pense que à force d'enseigner cette pratique certains y ont pris goût. Les femmes ont donc copiés sur les hommes. C'est ma théorie !
Mais bon au-delà de ça je pense que l'hétérosexualité n'est inventé que pour la reproduction car en réalité pour faire jouir quelqu'un il faut savoir ou est son plaisir et donc qui peut mieux savoir comment faire jouir un homme qu'un autre homme (même schéma pour les femmes). Le réel orgasme n'est provoqué que lorsqu'on est homosexuel(le) sinon pourquoi les hétéro aurait inventé la simulation.
0 vote


Heureusement que l'homme a été assez intelligent pour inventer l'hétérosexualité à temps alors ! Et suffisamment autoritaire pour que la majorité se sacrifie à vivre des relations hétéro-ennuyeuses dans le seul but de se reproduire... histoire que l'élite homo puisse s'offrir le luxe de jouir en paix sans se préoccuper de la relève :D
(mais dans ce cas, que penser des bi ? ils seraient des intermittents ?)
0 vote


2 remerciements
Perso j'aime les mecs, j'ai grandis comme ça, les choses on était faite de tels façon, après voila, je sais pas trop quoi dire c'la vie c"tous ^^
0 vote

J'ai du mal à comprendre que certaines personnes pensent que l'homosexualité est contre nature. Je pense qu'ils devraient regarder la nature avec attention et ils remarqueraient que l'homosexualité en fait partie, et pas seulement chez l'homme. En effet, de nombreuses espèces ont des comportements homosexuels (primates, certaines mammifères marins il me semble, les chiens ...).
L'hétérosexualité n'est devenue une norme qu'avec l'expansion de la christianisme. Pendant, l'Antiquité, l'homosexualité était tout à fait acceptée, notamment chez les Grecs, et plus tard chez les Romains. Les hommes et les femmes se mariaient pour avoir des enfants et assurer la pérennité de leur famille et de leur nom, mais lorsqu'il s'agissait de prendre du bon temps, c'était entre hommes que cela se passaient.
Ensuite, la Bible et le christianisme ont changé tout ça et ont déclaré l'homosexualité contre nature. Deux mille ans plus tard, cette conception reste toujours ancrée dans notre société.
0 vote

Mon chien est bi ;)
0 vote

mdr Lucas :D

Je suis tout a fait d'accord avec Remi15, franchement que dire d'autre apres cela? Il a tout dit!
0 vote

L'homosexualité ... Je trouve que c'est une bonne question chacun dans sa vie se pose divers questions ! Souvent d'ordre philosophiques , vous savait ces question qui commence souvent par Pourquoi ? ( Pourquoi la vie, Pourquoi vivre ? , Pourquoi un homme devrait- il forcément aimer une femmes ? Pourquoi ? ) .Ces questions auquels personnes ne pourra jamais totalement répondre mais beaucoups vont vouloir donner des réponses qui au finale ne seront qu' hypothése, cela donnera des divergeance d'opinion très souvent archaïques, totalement fauses ! Nombreux ont étaient a apporté des " hypothèses " , les scientifiques ( tres vite démenti ) ont donner des réponses tels ; défault hormonales , poids du cerveau , taille du cerveau qui expliquerai cette différence ..., d'autres plus populaire ; maladie mentale, possession diaboliques, ... qui seront souent accompagnée d'electrochocs et ce moyens qui doit surment avoir un nom qui consiste a forcer " le malade" a vomir devant des photo érotique homosexuelle puis de se masturber devant des images héterosexuelle et bien d'autres choses horribles qui sont pratiqué encore aujourd'hui !
Etre né homo ou devenir homo ? Certains penseront que toute est question d'éducation !

Pour ma part je pense que l'homosexualité est simplement dut au destin, a l'amour car au fond chacun sait ou trouver se qui le rendera réellement heureux !Je ne suis ni sur que l'ont naissent comme cela, ni que l'on devient homo , peut etre que l'on ai programmé biologiquement ... Je pense que se doit être un peu des tous cela , car tous ces facteurs joue dans le caractére et la personnalité de chacun !
Une chose que ju suis sur, chacun doit etre fier d'etre qui il est , de ne pas ce cacher derrière un masque car au fond ce n'est pas une Maladie mais une FORCE !
0 vote

Pour reprendre les autres , car je penses pareil : l'amour, à pas de sexe. Te figures pas que comme la personne est du même sexe que toi , y'aura rien de plus que de l'amitié , si ti accroches vraiment avec elle , y'a aucun souci , je peut te garantir que tu ira plus loin..
0 vote

Certains disent que ça se fait pendant l'enfance, d'autres parlent d'un "choix"
Effectivement, il vaut mieux pas trop se poser de questions à ce sujet (ça fait des années que je me pose le meme genre de question, totalement dans le vent...)
0 vote

Se forcer à s'exciter, sur ce qui ne nous fait rien, ça c'est contre nature amor.
0 vote

Une autre réponse de fille!!!

alors.

Selon moi, on est attiré en premier lieu par ce que l'on trouve beau, et la conception de la beauté est propre à chacun de nous. C'est ainsi que des hommes aiment des femmes, des femmes aiment des hommes, des hommes aiment des hommes et des femmes aiment les femmes. (edit: on peut étendre au physique: certains aiment les grand(e)s, d'autres les petit(e)s, une personne que l'on trouve belle ne le sera pas forcément pour quelqu'un d'autre, bref!)

Après, ce qui fait qu'il y a plus d'hétéros (qui s'assument!) que d'homos, c'est sociétal: nos sociétés développées dans un christianisme prohibant ces bougres sodomites pléonasmiques d'homosexuels (on peut étendre à la plupart des religions "actuelles"), nous ont conformés à avoir une notion du couple comme étant l'alliance pour la vie d'un homme et d'une femme, sur le modèle d'Adam et Eve, qui se reproduisent joyeusement et font de charmants bambins qui à leur tour répéteront ce qu'on appelle le cycle de la vie. Cela, et notre vision darwiniste de l'évolution: pour évoluer au mieux, une espèce effectue bien malgré elle une sélection naturelle, écartant tous les rebuts, pour lieux conserver les gagnants (je fais simple...).

Pour ce qui est de la société, elle change très rapidement d'opinion au sujet de l'homosexualité. Ce n'est pas très visible à l'échelle de notre âge moyen de 20 ans, mais avant 1985, l'homosexualité faisait partie du manuel diagnostique et statistique
des maladies mentales de l'OMS (organisation mondiale de la santé). Même si nous ne sommes qu'aux prémices de l'intégration des homosexuels comme égaux aux hétérosexuels dans notre belle France encore bien catho sur les bords (... non, je n'ai pas de dent contre la religion :p), avec le temps, ça va finir par se faire.

Pour ce qui est de notre vision darwiniste de la nature, c'est justement celle-ci qui nous amène à penser que l'homosexualité est "contre-nature", car si deux êtres de même sexe ne peuvent pas se reproduire, alors ils n'ont rien à faire ensemble. C'est là que ça devient compliqué, parce que nous, humains, en plus de pouvoir nous reproduire tels de bons bonobos, nous y prenons du plaisir en outre. Alors, dans ce cas, pourquoi ne pas prendre notre plaisir avec ceux ou celles que nous trouvons beaux ou belles, tant qu'à faire? Et en deçà de la prise de plaisir dans la reproduction, il y a une tripotée d'espèces animales dont un certain nombre d'individus ont des rapports homosexuels entre eux. Mais alors, à quoi ça sert??? Ben ça sert à rien, mais je vais finir sur cette magnifique phrase de conclusion: animaux, humains, plantes, insectes, on fait ce qu'on veut avec notre cul, et c'est très bien comme ça.
0 vote

Ce n'est pas visé Embla, c'est juste une prise de parti par rapport au titre du topic ^^ Et oui, ce topic fait réagir parce qu'on n'a pas tous la même vision de l'homosexualité, et lire ces différents avis et visions est très instructif!
0 vote

En gros, c'est comme être hétéro, mais avec quelqu'un du même sexe :B
C'est pas quelque chose qu'on choisit vraiment, c'est qu'on se rend compte (dans mon cas, et donc dans le cas d'une fille homo - perso je ne me mets pas d'étiquette, je me tape qui je veux, mec ou fille :D ) que les mecs, ça devient soit des bons potes (voire amis), ou des plans cul, mais on arrive pas à s'y attacher, alors qu'on ressent tous les vertiges de l'attirance pour d'autres filles: frissons dans le ventre, coeur qui bat, air niais, etc.
0 vote

Il y a des gens "anormaux" partout. On ne vois que ce qui nous parvient facilement aux yeux : on peut facilement dire que les chiens sont bruyants, car on fait bien sûr plus attention aux chiens qui aboient dans la rue quand on passe devant les jardins. Et il y a pourtant beaucoup de chiens calmes.

Ce type de raisonnement fallacieux, on le trouve dans beaucoup de domaines, et malheureusement sur beaucoup de cultures.

Heureux qu'on ait pu t'aider ici à comprendre nos points de vue, je dis souvent qu'être curieux est loin d'être un défaut.
Comme on dit dans Xenius, "Restez curieux".

PS : On peut d'ailleurs encore appliquer mon raisonnement sur la curiosité, on dit généralement que c'est un défaut, car on se rend vraiment compte qu'une personne est curieuse quand elle nous dérange...
0 vote

Embla, il faut que tu lises si ce n'est pas déjà fait le Banquet de Platon.
Dedans il est une histoire très marrante qui me fait souvent sourire, que je vais te raconter.

Au commencement, les hommes et les femmes n'étaient pas tels que nous les connaissons aujourd'hui. C'était en fait des êtres collés par le dos, avec 4 jambes, 2 têtes, 4 bras etc.. Ils vivaient en harmonie, à deux dans un même corps, collés par le dos. Mais un jour, vinrent les Dieux et, pour une raison dont je ne me souviens plus, les séparèrent. Ces êtres étaient dotés de deux sexes : deux phallus, deux vagins ou un phallus et un vagin. Séparés par les Dieux, ils passent le reste de leur vie à chercher leur âme soeur, celle à laquelle ils étaient liés naguère.

Fais moi part de ton interprétation de cette histoire, et je te dirai ensuite ce que j'en ai déduis moi.
0 vote

Haha je connais cette histoire aussi, et j'me suis demandé à quoi ça pouvait bien ressembler un couple siamois en plein ébat charnel... l'amie qui m'a raconté cette histoire m'a dit que j'étais grave.
0 vote

Houla. J'ai l'impression que nous avons à faire à un énorme troll :) le titre me choque, personellement. Je vais reprendre le language d'un certain modo pour lui répondre : "Je n'ai pas à me justifier" sur qui je met dans mon lit ou non. Et il n'y a pas de justification en fait. C'est comme ça. C'est tout. On vit avec. Enfin, excuse moi si ma sexualité dérange ta petite vie. La tienne ne dérange pas MA vie, personnelement.
0 vote

Alors je vais avoir une réponse plus prosaïque que les autres en accentuant sur la question du pourquoi de l'attirance. J'ai une tendance analytique et j'ai beaucoup réfléchi à ce qui pouvait expliquer que je sois attiré par les garçons plutôt que par les filles (en effet, quand on prends conscience de sa différence alors que l'on a été éduqué pour devenir un homme hétéro, ça interpelle) :)

Si l'on va sur la dimension psychologique, tu va retrouver un certain nombre d'arguments, souvent stéréotypés. Je doutes que chacun à eux seuls puissent justifier la chose (beaucoup d'hétéro pourront témoigner avoir vécu certains de ces contextes sans pour autant avoir changer de sexualité ;) ) mais ça peut être intéressant de jouer avec ces idées. En ce qui me concerne, il y a eu un père absent (marié à son travail) avec en parallèle un environnement exclusivement féminin (mère, grands mères, tantes, sœur, cousines...) : une question de modèle :roll: ? Également, ayant vécu à l'étranger et beaucoup déménagé quand j'étais jeune, l'impermanence du meilleur ami qu'on se fait à ces âges : une frustration qui mène à un fantasme ? Il se peut donc que j'ai construit une image fantasmatique de l'homme que j'aurais aimé avoir à mes côtés dans ces années de jeunesse et l'ai érotisée à l'adolescence (sur ce plan, certaines doctrines de psycho, parlent même de fétichisme ; tout comme certains se focalisent sur la chaussure, le pied, d'autres se focalisent sur le même sexe).

On pourrait aussi considérer qu'alors que toutes les filles que j'ai aimé jusqu'à 19 ans m'ont rejeté, ma première histoire avec un garçon a été un succès. Il pourrait donc y avoir un effet pavlovien (pour ceux qui ne connaîtrait pas, PAVLOV est un russe qui a utilisé un sifflet à chaque fois qu'il donnait à manger à son chien, et démontrer qu'à la fin, le chien salivait juste au son du sifflet, même s'il n'y avait pas de nourriture, car il avait associé le son à la nourriture) : fille = échec, garçon = bonheur :) Forcément, on a plutôt envie d'aller vers les garçons dans ce contexte :D

Sur le côté génétique des choses, j'aime bien l'idée de la réceptivité aux phéromones masculines, une des options qui me paraîtrait la plus crédible, si on doit absolument chercher une raison biologique ou génétique, au regard de différents documentaires dont je garde quelques souvenirs.

Sociétalement, on peut aussi se dire que la société a besoin d'homosexuels et que la nature y pourvoit (oui, là, je sens bien que je provoque, au regard de notre société judéo chrétienne) : l'histoire montre qu'ils ont fait de très bons guerriers, de très grands artistes, etc... Peut-être parce que le fait de ne pas avoir à focaliser son énergie sur le maintien, la protection et l'entretien d'une cellule de type familiale permet d'investir celle-ci dans d'autres choses qui profitent à la société. De nos jours encore, ceux-ci participent davantage à la vie économique, dépensent plus... Bien sûr, ces données ne sont statistiques. On reviendrait là à une dimension atavique et un peu génétique, mais pour le coup ce ne serait pas contre nature :D Un peu dans l'esprit du rôle défini dans des meutes avec un couple reproducteur et les autres présents pour le protéger, ou de la spécialisation rencontrée chez les insectes vivants en essaim...

Bref tu peux trouver plein de raisons ou d'explications éventuelles à cette attirance quand tu t'intéresses au sujet, qui peuvent faire plus ou moins sens, mais au final, je te dirais que depuis que je me définis comme homosexuel, j'ai quand même trouvé le moyen de tomber deux fois amoureux d'une fille, ce qui nous ramènera à ce que quasiment tous les posteurs de ce topic ont dit : c'est la personne qui fait finalement l'attirance plus que son sexe, quand bien même ont peut avoir une préférence à la base :)
0 vote

Juste un petit PS sympathique sur le fameux mythe des être doubles qui pouvaient être siamois masculin/féminin, masculin/masculin ou féminin/féminin qui furent coupés en deux pour être puni et ont donné naissance à l'idée de la recherche de sa moitié, et explique la possibilité de l'homosexualité ;)

Je vous livre ce lien vers une des chansons du film Hedwig and the Angry Inch, intitulée
http://www.youtube.com/watch?v=_zU3U7E1Odc
0 vote

J'aimerais dont te demander ce que tu fait ici si tu pense être au millieu d'anormaux ?..........,,,
0 vote

L'idée de fond n'est pas de dire que les homosexuels sont des anormaux, mais de comprendre pourquoi l'homosexualité existe, question à laquelle des chercheurs essaient encore de répondre mais sur laquelle personne n'est d'accord (inné/acquis/génétique et tout le shmilblick). Ce n'est pas parce que tu essai de comprendre un phénomène que son existence te pose problème (sinon je serais surement omniphobe alors :D ).
0 vote

Sweeneytoddzik
tu me pretes des attentions et des paroles qui ne sont pas miennes.
je ne vois pas ou est le problème de poser des questions et de s'informer.
0 vote

Oh, merci Pistache. Toutes mes pensées ont été dites dans tes commentaires.
Je suis bi, je ne me suis jamais souciée du sexe de la personne. Certains scientifiques appellent ça la " pansexualité ", une tendance remarquée chez d'autres animaux. Après, je pense que tout est une histoire d'hormones, et de vécu. Ca forme notre attirance, et de manière naturelle quoi qu'on en dise.
0 vote

non la pansexualité, si je comprend bien, c'est marqué non pas par une attirance purement sexuelle et physique de chaque sexe (bisexualité), mais par une attirance de l'âme d'une personne, genre et sexualité indifférente!
0 vote

Pas de quoi. Voilà, c'est ça 4Nobody. Un(e) pansexuel(le) pourrait donc être attiré(e) par toutes personnes confondues (homme, femme, travesti, trans, animaux même...), peu importe tant que l'âme de cette personne lui plait, il n'y a à ses yeux que ça d’intéressant. Là elle est la différence avec la bisexualité qui reste encore une histoire d'attirance sexuelle pour les deux sexes, homme et femme. On ne peut moins libertin quand même.
C'est ce que nous sommes et il ne faut pas confondre malgré les " l'important c'est l'âme " que l'on peut entendre. Aussi, éviter de croire que parce que l'on est homo ou bi, l'on veut fourrer tout ce qui a un vagin ou des couilles, il y a des critères de goûts derrière.

Après, comment expliquer qu'une personne aime quelqu'un du même sexe... C'est compliqué. Ou trop simple pour être expliqué, je ne sais pas.

Dans mon cas, j'ai compris que j'étais attiré aussi par les hommes de manière assez étrange. J'avais fait une rencontre sur internet, avec une fille avec laquelle je me suis vite très bien entendu. J'ai commencé à ressentir des sentiments pour elle et je lui ai demandé si nous pouvions nous voir. Elle a dit oui. Quand je l'ai vu de loin, elle n'avait pas l'air confiante. Elle était assise sur un banc et elle tapotait son pied par terre en me cherchant du regard. Je me suis approché sans qu'elle le voit et quand je l'ai salué, elle s'est retournée vers moi les yeux en larmes avant de s'effondrer. C'était un garçon. D'abord surpris, j'ai mis un temps avant de comprendre. Puis je me suis abaissé à sa hauteur et je l'ai embrassé. Les sentiments que j'avais eu pour lui lorsqu'il se faisait passer pour une fille étaient toujours là, à l'égard de cette même personne. Même si je n'avais jamais regardé le corps des hommes avant, j'ai commencé à m'y intéresser et l'attirance était au rendez-vous. Avec du recul, je me suis dit qu'en effet, il était bien absurde de ne regarder que la moitié de la population ahah.
Je suis dans l'incapacité de te dire si je préfère faire rougir un homme de plaisir ou caresser les courbes d'une femme en l'entendant rire. Deux sensations totalement différentes. D'ailleurs, je te conseille d'essayer les deux. <- A prendre au second degré. Quoique...
0 vote

L'amour c'est une fusion entre la psychologie et la chimie. La psychologie, parce que nous idéalisons notre propre façon d'aimer et de voir celui ou celle que nous voudrions voir à nos côtés, et chimie, parce qu'il y a des choses naturelles dans notre corps qui permettent l'attirance, dont les hormones, et l'expression d'un certain gène, entre autre.

L'amour "contre nature" comme tu le dis peut-être fait par plusieurs choses, d'après moi.
L'idéologie psychologique et personnifiée qui te permet de voir les choses comme tu veux qu'elles soient, et que se soit inconsciemment ou non. D'autre part les hormones qui t'attirent indéniablement vers la recherche d'une jouissance sexuelle (la neurologie, donc). Tu peux très bien idéaliser l'amour comme le sentiment proche d'une personne de même sexe que toi, qui a plus de chance de te ressembler, et de comprendre tes problèmes (c'est mon cas par exemple).

Ensuite, c'est aussi une affaire d'expérience, de vécue et de découverte, si on parle de psychologie. Car c'est ce que tu as vécue empiriquement parlant qui te permet de conclure naturellement et de tendre vers des choix qui te paraitrons logique.
Ce que tu as vécu petit(e),, se ressentiras toute ta vie d'une façon ou d'une autre. J'ai eu des expériences en grandissant qui m'ont amené à voir la communauté masculine d'une façon différente, car j'ai eu l'occasion de l'approché de très près à plusieurs reprises.
Le plaisir n'est pas une affaire d'opposé (en terme d'identité sexuelle). Car un homme pourras te faire découvrir autant de plaisir qu'une femme le peut, que tu sois toi même une fille, ou un garçon. Seule l'approche est différente, et il suffit donc de découvrir les plaisirs de chacun de façon ouverte et non intransigeante, voir même sectaire !

En conclusion, la découverte des personnes n'est pas affaires de l'identité sexuelle mais de la vision exclusive qu'elle peut t'apporter, qu'elle soit une fille ou un garçon.
0 vote

Je rejoins la majorité des avis précédents. En temps que bisexuel, je me suis toujours attaché à une personnalité, le sexe m'important peu.

Mais en effet, on n'a pas choisi d'aimer les hommes ou les femmes (selon le cas), c'est juste notre sexualité après tout. En tout cas une démarche comme la tienne fait plaisir Embla, elle fait preuve d'ouverture et de tolérance :-)
0 vote

oui c'est sûr ! Au final on choisi pas ! C'est le hasard qui nous peaufine et nous rend comme on est. Certains l'appel le destin =)
0 vote

Alain Delon es tu l'auteur de ce post ????
0 vote

Certaine personne aime la glace a la vanille d'autre a la fraise sans qu'on sache pourquoi ^^.
0 vote

Tout est une question de définition.
Qu'est ce qui est contre-nature ? Ce qui va à l'encontre des lois de la nature ? Quelles sont les lois de la nature ? La nature a-t-elle des lois ? Ca ferait un bon sujet de philosophie au baccalauréat !

Je sens que je vais déclencher les foudres de certains, mais je perçois plutôt mon homosexualité comme une sorte de malformation congénitale à l'origine d'un comportement anormal (anormal par définition, puisqu'il s'agit bien d'un écart à la norme) engendrant une perte de fonction, en l’occurrence la fonction reproductrice avec la personne que j'aime.

Après, peut-être y-a-t-il également une part environnementale. Je pense que nous sommes très nombreux à avoir un "potentiel homosexuel" en nous, et que c'est les valeurs actuelles de notre société qui font que de plus en plus deviennent effectivement homosexuels. Certains parlent d'ailleurs de "tapettisation de la société" ^^ même si le terme est un peu péjoratif ! Ces gens disent en résumé que c'est la femme moderne "castratrice" qui provoque une anxiété chez les hommes, anxiété menant au repli sur soi et à un besoin de réassurance qu'on recherche dans les bras d'un... garçon !
0 vote

La bi sexualité a l'époque des empereur romain était loin d'être tabou. Et pas mal de personnage célèbre était homo. Il existe un tropic dessus d'ailleurs
0 vote

Regenesis ton analyse est intéressante...

Moi je pars du principe que l'Humain est fait pour aimer et que nonobstant les faits de société, il serait potentiellement bi sexuel.
S'il y a plus de gay qui font leur coming-out c'est non seulement que la société actuelle le permet (seul les bi sont encore en marge et recherche encore leur place :-( ...) mais aussi à cause de cette anxiété causée par la femme moderne comme tu le dis Regenesis ou encore de déceptions en amour. Je pense aussi que beaucoup ne comprenne pas le beau sexe dans sa complexité. Ne dit-on pas que les hommes viennent de Mars et les femmes de Vénus...
Et moi j'ai parfois l'impression de venir de Neptune ou Pluton : /
0 vote


1 remerciement
Il existe une théorie qui veut que si un homme est gay c'est du au fait que durant sa petite enfance, jeunesse il a été trop proche de sa maman.
En effet : comme il a été trés proche de sa maman, si il se met à aimer une fille par la suite : inconsciemment ou non il a l'impression de "tromper" sa mère, de la trahir.
---> du coup il va voir des hommes.
Et inversement chez les lesbiennes qui elles seraient trop proches de leurs pères.
Souvent, pas tout le temps mais souvent vous remarquerez que les gays sont proches de leurs mamans.
Est ce vrai ou pas ?! :o :roll:
0 vote

Je suis proche de mon papa O___O"
0 vote

Et moi très proche de... Ma mère :D
0 vote

En effet les choses ont fait que j'ai été plus proche de mon père que de ma mère pendant mon adolescence,
mais à l'école primaire, j'étais déjà TRES fascinée par une fille de ma classe (et une serveuse de la cantine, même si a 8 ans c'est encore innocent) alors que j'étais à l'époque beaucoup plus "maman" que "papa" !

Donc je pense que cette théorie reste assez hasardeuse.

Déjà arce que la simple peur de "trahir" sa mère (ou son père dans l'autre cas), avec qui on a été teeeellement proche, ne suffit pas à mon sens pour avoir une attirance positive (et non par défaut, par élimination) envers la gente du même sexe.

Et pour ceux avec qui la "théorie" coïncide super bien, peut-être qu'on fait juste un amalgame entre cause et conséquence, et que les gay sont plus proche de leur mère justement parce qu'ils sont "destinés" à devenir gay et qu'ils se sentent naturellement plus proche de la gente féminine, et donc de leur mère ??? (sans dire que gay = efféminé, mais il y a quand même une partie qui sont comme ça) (et vice versa pour les lesbiennes) (mais c'est pas bien les généralités, roooo)
0 vote

Le complexe d'oedipe poulette ;)
0 vote

De quoi que j'étais amoureuse de ma mère et jalouse de mon père ?? jamais de la vie !
0 vote

1 : C'est inconscient
2 : c'est pour rigoler
0 vote

Je ne sais pas, la jalousie tu dois la ressentir quand t'es en complexe d'oedipe non ?
et en fait j'ai pas compris exactement ce que tu voulais expliquer par-là par rapport à ce que j'ai posté avant.. mais y avait rien de "vexé" dans mon message ^^
0 vote




Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit