La littérature gay d'aujourd'hui !

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Bonjour,Je lance ( ou relance ?) un sujet sur la lecture gay.

Tout d'abord, je vais peut être paraitre sectaire, mais j'aime les romans d'amour et ceux avec des couples hétéro ça ne me parlait plus. Adolescent j'arrivais encore à me mettre dans la peau de la fille mais en vieillissant c'est devenu lassant. j'avais besoin de couple gay pour que ça me parle.Il n'y a encore pas si longtemps que ça, ma seule lecture gay c'était les fanfictions faites sur glee ou encore supernatural. 

Un jour, j'ai découvert la collection "Slash" de Milady Romance, des éditeurs de romans gay et les ebook. Un nouveau monde merveilleux c'est ouvert à moi :)Depuis je lis, lis et relis encore. Toujours plus. Il y a des livres que j'ai adoré et d'autres que j'ai détesté.

 Avec ce sujet, j'aimerais parler de deux choses:

 - La première c'est de partager les lectures et présenter les livres qui nous ont marqués. De mettre un peu de lumière sur cette littérature oubliée des libraires.pour commencer j'aimerai vous présenter  "patriotes" d'Amheliie. Un livre qui m'a beaucoup touché par son histoire, qui m'a fait pleurer (ça c'est facile) et que j'ai trouvé attractif par sa différence avec le genre habituel. Le seul livre que j'ai lu de A à Z sans m'arrêter une seule minute. 


Trois destins, deux amants, une guerre, l’horreur. 
Grayson, Deacon et Chandler sont amis depuis l’enfance. Ils ont grandi dans les pures traditions américaines, où le patriotisme est un devoir qu’on leur a insufflé dès leur plus jeune âge. 
Ils étaient gamins lorsque le 11 septembre a traumatisé tout un pays. 
Ils sont adultes lorsque servir le pays devient leur premier objectif. 
Alors qu’ils s’engagent ensemble dans l’United States Army pour aller défendre leur patrie, leurs destins vont prendre un tournant auquel ils ne s’attendaient pas. 
Les trois soldats vont faire face à l’horreur d’une guerre, tout en gérant d’autres conflits plus sombres et plus personnels. 
Comment survivre à ses démons lorsque les sentiments s’en mêlent et que nos rêves se révèlent être le pire de nos cauchemars dans un milieu plus que dangereux?

La deuxième c'est de discuter un peu autour de cette littérature, de ses qualités comme ses défauts. Par exemple ce qui me dérange le plus au fil de mes lectures c'est la façon d'écrire les relations sexuelles. Tout d'abord le fait que les auteurs ne savent que écrire des scènes pornographiques et ensuite la façon dont est majoritairement perçu le sexe entre hommes. Dans 90% des romans lorsque les protagonistes couchent ensemble il y a toujours cette caricature que l'un est actif et l'autre passif, que pour montrer son amour et devenir "égaux" l'actif devient passif. La pénétration est toujours perçue comme le saint Graal et devient obligatoire. Il n'y a jamais de réel partage entre les personnages, c'est l'un qui "s'offre "à l'autre.Et au bout d'une dizaines de lecture, j'en suis arrivé au point de sauté ces passages tellement ça me frustre de lire toujours cette vision erronée du sexe entre hommes.Suis-je le seul avec ce ressenti ? 

voilà, en espérant intéressé certains :) 


photo de l'auteur Kattarsis
Kattarsis
Homme de 29 ans
Strasbourg

66 remerciements
Alors je dois dire que la littérature gay n'est pas vraiment ce qui me passionne le plus, j'ai tendance à me méfier naturellement des films/livres/séries traitant de l'homosexualité. 
Certains sont très bien faits, je ne vais pas dire le contraire, mais au final je préfère lire un livre "standard" qui va parler au détour d'une relation homosexuelle, sans que ce soit vraiment le sujet principal.

J'ai pour exemple la saga du Sorceleur de Andrzej Sapkowski  (dont sont inspirés les jeux The Witcher 1à 3, l'écrivain a d'ailleurs participé au scénario); un des personnage des livres est lesbienne, mais c'est dit dans le fil de l'histoire, et on passe à autre chose. Finalement de cette manière ça passe plutôt bien, car ce n'est pas le "point culminant" de l'œuvre, c'est un détail dans le récit.

J'ai tendance à préférer du coup l'homosexualité "noyée" que le livre gay. En plus un livre gay au final est fait par un gay pour les gays; ce n'est pas ça qui va vraiment faire évoluer les mentalités. Alors qu'un livre qui n'a rien à voir dans le domaine pourra être potentiellement lu de tous, donc aura peut être plus de chances de faire mouche, et de faire passer ça comme un détail, donc une "normalité".

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Bonjour les gens, moi j'ai lu "vivre vite" de Philippe Besson, c'est dans ce livre que j'ai découvert que James Dean était Bi. 

?

Et j'ai lu "la confusion des sentiments" de Stefan Zweig, un peu tristouille comme bouquin.


photo de l'auteur Superpositoire
Superpositoire
Homme de 26 ans
Douai

15 remerciements
Citation de Kattarsis : Alors je dois dire que la littérature gay n'est pas vraiment ce qui me passionne le plus, j'ai tendance à me méfier naturellement des films/livres/séries traitant de l'homosexualité.  Certains sont très bien faits, je ne vais pas dire le contraire, mais au final je préfère lire un livre "standard" qui va parler au détour d'une relation homosexuelle, sans que ce soit vraiment le sujet principal. J'ai pour exemple la saga du Sorceleur de Andrzej Sapkowski  (dont sont inspirés les jeux The Witcher 1à 3, l'écrivain a d'ailleurs participé au scénario); un des personnage des livres est lesbienne , mais c'est dit dans le fil de l'histoire, et on passe à autre chose. Finalement de cette manière ça passe plutôt bien, car ce n'est pas le "point culminant" de l'œuvre, c'est un détail dans le récit. J'ai tendance à préférer du coup l'homosexualité "noyée" que le livre gay. En plus un livre gay au final est fait par un gay pour les gays; ce n'est pas ça qui va vraiment faire évoluer les mentalités. Alors qu'un livre qui n'a rien à voir dans le domaine pourra être potentiellement lu de tous, donc aura peut être plus de chances de faire mouche, et de faire passer ça comme un détail, donc une "normalité".


Tout est dit :p

photo de l'auteur Divad
Divad
Homme de 19 ans
St-Mitre-les-Remparts

7 remerciements
Livres très intéressants. Je connaissais déjà Stefan Zweig, par rapport à ma passion sur Marie-Antoinette. 

Je porte peu d'intérêt à la littérature gay également, mais à voir si je trouve un de ces livres en bibliothèque. 

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Citation de Kattarsis :  J'ai tendance à préférer du coup l'homosexualité "noyée" que le livre gay. En plus un livre gay au final est fait par un gay pour les gays; ce n'est pas ça qui va vraiment faire évoluer les mentalités. Alors qu'un livre qui n'a rien à voir dans le domaine pourra être potentiellement lu de tous, donc aura peut être plus de chances de faire mouche, et de faire passer ça comme un détail, donc une "normalité". 


Je comprends ton point de vue mais je ne suis pas d'accord :)
Déjà, étonnamment ce sont majoritairement des femmes qui écrivent des romans gay ce qui je trouve casse le caractère sectaire du "écrit par des gays pour les gays ".
Ensuite, justement moi je trouve que la "normalité" c'est d'avoir des histoires qui intègrent des personnages gay et que ces personnages puissent être les principaux. Ce que j'aime, c'est qu'on s'en fou qu'ils soient gay, ce n'est pas le but du livre. Ça va juste être une histoire d'amour, du fantastique ou de la fiction.

Je vais prendre par exemple  " LES LOUPS DE RIVERDANCE" qui est un livre de fantasy sur les loups-garous avec des histoires d'alpha, de démons et de guerre de clan. La seule différence avec les livres du genre c'est que le personnage principal est gay. Et pour moi ça c'est normal. Et il y en a plein dans le même genre.
Ce que j’apprécie en plus c'est que le livre est mêlé dans la collection fantasy de l'éditeur sans étiquette "pour les gays".

La "normalité" est à mon sens acquise quand l’homosexualité coule de source dans une oeuvre. Que quand on fini un livre ou un film et qu'on les adore, c'est parce que l'histoire était prenante pas parce qu'on a placé des personnage gay. 
Ce qui en revanche me rebute c'est justement de faire des collections "slash" ou alors d'avoir des éditeurs qui ne vendent que des romans gay. De catégorisé le public genre " ce livre ne plaira pas aux hétéros". 
Un peu comme la Fnac qui faisait à un moment un coin "dvd LGBT", ce qui était choquant. 

photo de l'auteur Kattarsis
Kattarsis
Homme de 29 ans
Strasbourg

66 remerciements
JazzShia là tu cite justement un livre dont l'homosexualité n'est pas le sujet principal, ce qui du coup me semble beaucoup plus intéressant, sans avoir l'étiquette "gay" collée ! C'est justement ce genre de livre que je "vante" ! 

Justement on a le même avis, outre le "par des gays pour des gays" ;-) Après là dessus j'avoue que je me suis pas réellement renseigné x)

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Coucou ! 

Eh bien c'est très intéressant tout ca ! Cette question est très pertinente car j'avais justement besoin d'exemples de roman mettant en scène des gays afin de peaufiner l'écriture du mien de manière plus authentique. Donc je ne m'y connais pas mais merci de m'avoir éclairée ! 

photo de l'auteur Enchanted68
Enchanted68
Femme de 20 ans
Mulhouse

2 remerciements
Sans aucun doute je marque La Jeune Epouse de Baricco.
Certes il n'est pas 'gay' au sens premier du terme. Mais la jeune épouse justement a des relations avec la Fille... Et pas que. Le livre est une histoire d'amour hors-norme. On est plongé dans un univers intemporel. Il peut s'adapter à une époque. Il est vraiment très beau.

La fille aux yeux d'or d'Honoré de Balzac est aussi intéressante. Il est dernier tome d'une trilogie.
Un homme tombe amoureux d'une femme. Il l'a croisée au marché, il a été marqué. Cependant elle est gardée. Il pense avoir à faire à un homme riche... Il va découvrir au final une tout autre réalité.
Ce livre m'a impressionné, Balzac, Réaliste, XIXe siècle. Ca me parait un peu long au début, oh descriptions ! Tu nous perdras. Mais l'histoire a du sens. C'est intéressant car il s'intègre à une littérature dite classique. 

Voilà, après je n'ai pas spécialement de roman gay 'homme', quoi que Sade en fait énormément référence dans ses oeuvres. Je lis des romans, de la poésie, enfin et Sappho pour les femmes lesbiennes passe pour une déesse (oui oui, c'est elle qui est à la base de ce nom commun au final). Discussion intéressante, merci :) 

photo de l'auteur twicano
Twicano
Homme de 37 ans
Poitiers

3 remerciements
Pour moi, les exemples données au tout début son plus des romans ayant pour but avoué ou non de mettre en scène les relations homosexuelles et bien entendu de les montrer pour faire chauffer les hormones des lecteurs et lectrices. Du moins c'est comme ça que je le vois rien qu'à regarder la couverture, des tablettes de chocolat, des pantalons taille basse et un titre racoleur ... le genre de littérature que je ne lirais certainement pas. 

Pour les livres cités ensuite, c'est plus le genre de chose que je pourrais lire et qui pour moi sont plus à même d'illustrer l'homosexualité et d'aider à ce qu'elle soit acceptée par tous (ok y'a du boulot). Il y a pas mal de livres comme ça où une relation homosexuelle est indiquée plus ou moins directement et où elle n'est pas le point central de l'histoire. Et je suis d'accord avec Kattarsis, c'est plutôt ça qui est intéressant pour moi, une histoire qui se tient et au passage pourquoi pas une relation entre deux personnes qu'elles soient de même sexe ou non. 

On pourrait également étendre la discussion à quelque chose qui n'est pas spécifiquement de la littérature mais qui se lit, la bande dessiné ou même le manga. Depuis quelques temps, il y a pas mal de mangas gay qui sortent et dans l'ensemble, ce que j'ai vu est particulièrement stupide ou cousu de fil blanc mais j'ai eu l'impression qu'il y avait des choses un petit peu plus creusées et profondes. Mais encore une fois, c'est le point central de l'histoire et n'arrive pas comme ça dans un autre type d'histoire et je trouve cela dommage.

Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit