Pourquoi LGBT etc... etc ... etc ... ?? - Page n°2

avatar ancien membre
Ancien membre
16/05/2022 à 08:38 - 16/05/2022 à 08:46

Bonjour Naquoi,

Comme ont dit certains participants un des problèmes récurrent que tout lgbt a rencontré c'est de pouvoir faire les mêmes choses que les personnes hétérosexuelles là où ce comportement est toléré ( se rouler des pelles par ex ;-p )

Par exemple dans les années 1990 je ne compte plus le nombre de couples hétéro se roulant des pelles devant tout le monde au lycée et à la fac.

Je n'ai jamais vu 2 filles ou 2 garçons s'échanger ne serait ce qu'un simple bisou ou se tenir la main. C'était à tel point que je croyais que j'étais le seul adolescent homosexuel de l'école et de la ville entière ;-p.

Heureusement avec l'apparition d'Internet fin 1999 j'ai découvert timidement qu'il existait bien des garçons de mon âge qui aiment aussi les garçons....


On t'a aussi parlé de représentation positive de l'homosexualité dans les médias.

Ceci est très récent pour les homosexuel.les , les personnes transgenres ayant encore beaucoup plus une mauvaise représentation négative dans les médias (lire le dernier débat dans le forum trans ).

Par exemple quand j'avais 10 ans les seules représentations de l'homosexualité en 1985 c'était la cage aux folles et les villages people, et l'idée inculqué par la télévision de l'époque que les homo refilaient le sida à tout le monde .

Malheureusement pour moi à 11 ans en 1986 j'ai commencé à aimer les garçons et à 12 ans à me dire merde je suis homosexuel et je ne veux absolument pas devenir une fofolle de la cage aux folles.

Je me rappelle qu'a l'époque je suivais une série pour ado les années collège et sur les nombreux épisodes il y a eu 2 épisodes qui ont évoqué l'homosexualité masculine puis féminine, sinon tous les jeunes jeunes étaient tous hétéro dans la série et encore l'homosexualité a été juste évoquée (un épisode sur un grand frère aîné d'un des héros qui fait son coming out que l'on ne reverra plus jamais dans la série et un autre où une des héroïnes qui se pose la question si elle peut être lesbienne mais no à la fin de l'épisode elle était bien hétéro) parce qu'il y a eu d'énormes pressions sur les producteurs de la série pour censurer ces 2 épisodes qui pouvaient pervertir notre belle jeunesse en parlant simplement d'homosexualité ....

Et à l'époque on ne parlait pas du tout des personnes trans c'était encore plus tabou.

Donc durant toute mon adolescence j'ai vraiment cru que j'étais le seul garçon sur terre à aimer les garçons et donc j'ai tout fait pour être un parfait hétéro car j'avais trop peur de ma différence et il m'était encore plus imaginable d'en parler à quelqu'un car au lycée il était bon ton d'être homophobe chez les filles et les garçons, ne serait-ce que défendre la communauté lgbt (ou que tu t'y intéressé comme tu le fais maintenant ) aurait éveillé les soupçons sur toi et tu te serais fait vite traités de sale pd ou de sale gouine....

C'était les années 1990 ...

Donc je voulais juste de te partager ce témoignage....

avatar ancien membre
Ancien membre
16/05/2022 à 08:49 - 16/05/2022 à 09:10

Je reviens sur ce point de société hétéronormée, à partir du moment ou il n'y a pas de matraquage de crane, notamment à l'école sur le fait qu'un couple c'est un homme et une femme et une orientation c'est Hetero, je pense pas qu'on puisse parlé d'heteronormé.

La société elle est pas heteronormée elle est génétiquement fiable (j'ai cherché une tournure satisfaisante pendant des plombes), je pense pas que je sois génétiquement né avec un pénis pour pouvoir pisser debout. A un moment on peut pas reprocher aux gens d'être instinctivement dans une lignée génétique de reproduction basique, faut arrêter. Le problème n'est certainement pas là, on doit plutôt faire comprendre aux gens que nous sommes génétiquement né avec des organes reproducteurs mais aussi un libre arbitre qui nous défini plus que les organes reproducteurs d'ailleurs à mon sens.

Il faut accepter le choix de chacun tant qu'il nous impacte pas en vérité mais dans mon cas le constat s'arrête ici, vous êtes en dehors de la norme mais la société n'y est pour rien. Maintenant si le but c'est qu'une société génétiquement normée vienne en aide à sa population non normée pfiouuuuu c'est du costaud comme programme je l'avoue.

Citation de Lulustrike #399535

Salut lulu 😊

Ahh les années 90 et son matraquage de films van damme, scharzenegger et stallone 😆 oui j'entend bien la difficulté mais j'ai toujours un petit bip dans ma tête qui m'alerte sur le fait qu'excepté une explosion de ma libido à 15 ans ma vie n'aurait pas changé si j'avais été homosexuel. A 15 ans, je lisais, regardais des dessins animés/films, jouais au tennis, jouais au basket avec mes potes, partais en vacances au ski avec mes parents et allez à la plage l'été. Je ne parlais pas de sexe avec mes potes, je ne draguais pas, ne charmais pas et heureusement Internet est arrivé mais pas pour les mêmes raisons 😜 .

Si ce n'est pour construire une relation amoureuse en quoi être non hetero est une difficulté ?? Si on fait une vanne sur des parents décédé alors que je viens de perdre mes parents (c'est un exemple) je vais pas m'en retrouver peiné alors que c'est pas marqué sur mon front que j'ai perdu mes parents. J'ai du mal à saisir en quoi cette recherche de relation amoureuse si précoce, de trouver un partenaire soit si importante avant un certain âge ?? Et en même temps je suis conscient de toute la beauté de la chose.

Ou alors quand on découvre qu'on est différent on a besoin d'une reconnaissance de ses pairs pour vivre plus sereinement ?? C'est une histoire d'ego ??

avatar contributeur de Alithia
Alithia
16/05/2022 à 10:10

Bon je crois qu'il est temps de remettre de l'ordre dans tout ça.

À savoir, que ces termes actuel, représente des genres, des sexualité qui existe depuis sûrement le début de l'être humains, on en déjà des trace en Grèce, dans l'antiquité dans le monde entier.

Ce n'est pas nouveau.

D'abord, on estime à au moins 8 % de la pop, est LGBT+

Par comparaison :

1 a 2 % de la population est rousse.

2 % des personnes ont les yeux vert.

Malgré tout, niveau représentation, c'est n'importe quoi.

On vois majoritairement, des hommes blanc hétérosexuel, alors que la population est un melting pote de culture, de couleur, de religions, de genre, et de sexualité.

Pourtant, les représentations sont complètement déséquilibré.

Pire encore, les personnes issus de minorité, sont très rarement, les personnages principaux, et majoritairement placé dans des rôles stéréotypé qui ne correspondent absolument pas à la réalité.

Par exemple, les personnes trans, qui sont souvent les psychopathes, méchant, dérangé, et très rarement bien traité.

Bon, les representation, c'est une goutte d'eau, voilà la liste des problématique LGBT+ non exuastive.

Les personnes LGBT+ sont beaucoup plus victimes d'agression, de menaces, de violence, de meurtres, de harcellement, de discrimination (au logement, à l'emploi, au soins).

Les personnes LGBT+ n' ont pas les même droits en matière de mariages, de pma, d'adoption.

Les personnes LGBT+ sont encore victimes de thérapies de conversion forcé, de stérilisations, de violence médical, de mutilations.

Les personnes LGBT+ dans le monde risque, la prisons, les hôpitaux psychiatrique voir l'exécution par certain états.

Les personnes LGBT+ au marchaient au côté des personnes juives dans les chambres à gaz en 39-45.

Les personnes LGBT+ sont plus sujet au dépression, au tentative de suicide, du au violence quotidienne qu'elles subissent.

Les personnes LGBT+ se vois plus souvent refusé une plainte, ou subissent beaucoup plus les violences policières.

Les personnes LGBT+, se montré comme des lobby, des maladies contagieuses, des monstres, si ce n'est pas comme une menaces.

Et la liste pourrait encore s'allonger.

Maintenant :

Pourquoi a t'on besoin de tout ces termes ?

Tout d'abord, pour expliquer des notions, il faut des mots.

Pour communiquer, partager des notions, il faut des mots.

Ca permet justement, d'expliciter les choses, de pouvoir construire une réflexion, et de partager ses expériences.

Sans les mots, tout ça est impossible.

Ensuite, c'est aussi une façon de pouvoir s'affirmer, se construire et se trouver entre personne partageant les même choses.

Mais aussi, et c'est très important :

Parce que pour protéger les personnes de tout ça, il faut un cadre légale.

Pour mette l'homphobie ou la transphobie dans le lois, il faut d'abord définir l'homosexualité et la transidentiter. Chose qui n'est pas figé et qui continue d'évoluer.

Créer des lois, pour protéger et donner les même droits oblige de définir strictement la notion.

Par exemple, aujourd'hui en France, il n'existe aucun cadre légal pour protéger les personnes non binaires, de discrimination du a leurs non binarité, puisque dans le lois française elle n'existe pas.

Donc, dire que c'est juste pour l'ego, ou je ne sais quoi, en plus d'être violent, irrespectueux, c'est nier toute les violences commise à l'encontre des personnes LGBT+, qui représente, 1personnes sur 10!

avatar ancien membre
Ancien membre
16/05/2022 à 10:32 - 16/05/2022 à 10:36

Citation de Alithia #399542

Violence, violence, violence, nier la violence, re violence, violence, re nié la violence. Oui bon j'ai saisi, la société est violente envers vous.

Mais, pardonnez moi mais c'est pas le sujet, les noirs, les arabes, les tutsi, les juifs, les chrétiens, les gaulois, les azteques, les amérindiens, les chauves, ceux qui portent des lunettes, les gros etc etc etc Oui la violence existe ok c'est bon, c'est acté.

Non mais moi ce que j'essaie de comprendre c'est si ma fille à 10 ans viens me voir en me disant qu'elle aimerait embrasser une fille en quoi sa vie sera différente de sa mère ?? elle va plus jouer avec les autres ?? elle va plus faire de toboggan ?? elle va plus se mettre en maillot ?? elle va plus faire de sport avec les autres ?? A quel moment l'orientation sexuelle peut avoir autant d'impact sur une vie simple de tous les jours ?? Et surtout a un âge si jeune ??

Je finirais par dire que ma phrase sur l'ego est une interrogation pas une affirmation, faut bien lire les phrases s'il vous plait, j'essaie d'y mettre vraiment un sens a saisir. Faut arrêter de prendre chaque mot qui peuvent rentrer dans une gamme péjorative pour sauter a des conclusions qui sont jusqu'à maintenant totalement fausse.

Bon après c'est pas non plus gravissimes, si vous voulez faire mon procès on en restera là 🙂

avatar ancien membre
Ancien membre
16/05/2022 à 10:47 - 16/05/2022 à 11:00

Citation de Naquoi #399538

Premier point : l'orientation sexuelle n'est pas un choix et ne relève pas du libre arbitre.

Tu es hétéro parce c'est dans ta nature d'être hétéro tu n'as jamais choisi d'être hétéro

Comme un gay n'a jamais choisi d'être gay.

Pour moi par mon homosexualité est quelque chose que je subis et que j'ai toujours du mal à accepter même maintenant...

Si le sujet t'intéresse je t'invite à lire le livre "on naît hétéro on naît homo" de l'endocrinologue et neurologue de Jacques Balthazart qui fait la synthèse des derniers travaux de recherche pour comprendre les origines de l'homosexualité...

Deuxième point : ce n'est pas une question d'ego

Disons quand tu te découvres homosexuel.le ou transgenre, tu vas te poser 10 000 questions sur ce qui t'arrive pourquoi c'est sur toi que ça tombe d'être différents pourquoi tu es excité sexuellement par les garçons et pas par les filles comme les autres copains.

Et suivant dans le milieu dans lequel tu vis tu vas arriver à accepter ou pas ta différence.

Si tu évolue dans un milieu fermé et homophobe comme moi et en plus se greffe par dessus des graves problèmes familiaux , alors ton homosexualité ou ta transidentité va être quelque chose de très compliqué à vivre car tu vis déjà dans un environnement familial insécurisant sans être homosexuels ou trans alors pour toi toute forme de rejet va devenir une véritable souffrance et une véritable violence, c'est impossible de t'épanouir dans ces conditions...

D'autres comme moi vont vivre dans le déni par honte et par peur absolue du rejet des amis ou de la famille alors qu'elles sont déjà fragilisées par d'autres épreuves de la vie qui n'ont rien à voir avec le fait d'être lgbtq.

Pe ut être dans une famille normale aimante et totalement ouverte sur l'homosexualité Je serai arrivé à m'accepter comme je suis mais ça n'a pas été le cas ma famille ne m'a même pas offerte un cadre sécurisant que tout enfant ait le droit d'attendre de ses parents ...

À ce propos si le sujet t intéresse plus je t'invite à lire l'autobiographie de cet ancien joueur de foot Ouissem Belgacem qui a du interrompre sa carrière professionnelle à cause de son homosexualité....

Bon après c'est pas non plus gravissimes, si vous voulez faire mon procès on en restera là 🙂

On ne fait pas ton procès. Je crois juste que certaines personnes s'emportent à cause de leur souffrance en lien avec leur homosexualité ou leur transidentité

Moi par exemple je fais actuellement une psychothérapie pour être en paix avec mon orientation sexuelle et être apaisé afin d'avancer dans ma vie ..

C'est beau ce que tu dis par rapport à ta fille si elle aime les filles, on voudrait qu'il y ait plus de parents comme toi.

En fait je crois que tu ne vois aucun mal à être gay lesbienne pu bi ou trans même si ça touche quelqu'un de ta famille si je comprends bien ton message ..

Et donc du coup tu ne comprends pas la souffrance chez une partie des personnes lgbtq c'est bien ça ??.

avatar ancien membre
Ancien membre
16/05/2022 à 11:03 - 16/05/2022 à 11:18

Citation de Lulustrike #399546

Oui tu as raison l'orientation sexuelle n'est pas un choix, j'ai relu ma phrase et je suis même plus sur de ce que je voulais dire, c'était mal amené. Mais c'est vrai l'orientation sexuelle ne peut pas être un choix.

Un jour ma mère est venu me chercher au lycée et son visage était très grave, je monte dans la voiture et lui demande s'il y a quelque chose, elle me répond qu'elle a trouvé une lettre d'amour d'un homme pour un autre homme à la maison, là surpris je pense à mon petit frère en lui disant : Ah ouais ?? Ah ok. Mais là elle me regarde et me dit que c'est pas son écriture mais qu'elle ressemble plus à le mienne, là je cogite et je repense à une vanne que j'avais écrite à la dernière page d'un code rousseau que je devais filer à un de mes meilleurs potes. Je commence à exploser de rire tout en lui expliquant le quiproquo. Mais ensuite et sans doute en voyant le soulagement de ma mère je lui ais demandé ce qu'il se serait passé si j'étais réellement homosexuel ?? Elle ne m'a jamais répondu mais je pense que c'est la seule fois de ma vie où j'ai été déçu par ma mère.

J'ai oublié un passage 😄 , c'est pas que je comprennes ou pas la souffrance des LGBT mais au risque de choquer, personnellement peu m'importe, je me contente dans ma vie de me cantonner à un rôle défensif et je vais pas non plus me faire passer pour le perdreau de l'année mais je n'ai jamais agressé personne, ni physiquement, ni verbalement, par contre tu me fouilles... bon bref 😇

Je ne suis pas ici pour cracher sur vos souffrances ni pour me mettre à votre place.

avatar contributeur de BeSweet
BeSweet
16/05/2022 à 11:04

Citation de Naquoi #399545 : Non mais moi ce que j'essaie de comprendre c'est si ma fille à 10 ans viens me voir en me disant qu'elle aimerait embrasser une fille en quoi sa vie sera différente de sa mère ?? elle va plus jouer avec les autres ?? elle va plus faire de toboggan ?? elle va plus se mettre en maillot ?? elle va plus faire de sport avec les autres ?? A quel moment l'orientation sexuelle peut avoir autant d'impact sur une vie simple de tous les jours ?? Et surtout a un âge si jeune ??

Salut Naquoi et merci pour ce débat fort intéressant :)

Pour répondre à tes interrogations, je dirais que ta fille pourra avoir une vie différente de sa mère et moins bien vécue pour de nombreuses raisons déjà évoquées.

Si tu apprends à ta fille qu'elle peut aimer qui elle veut, mais qu'il pourra arriver que certaines personnes la rejettent parce qu'elle est différente, elle sera sûrement mieux armée pour ne pas trop en souffrir. Elle n'aura qu'à éviter ces personnes si elles n'acceptent pas les différences en général.

Ensuite sa vie pourra être moins facile à vivre si certains droits ne lui sont pas autorisés, alors qu'ils sont accordés aux autres personnes. Et il y a encore beaucoup de travail à faire en France pour nos droits en général même si nous ne vivons pas dans le pire des pays en la matière ^^

Quant aux violences en général, tu as raison, elles sont "condamnables" parfois pénalement, quelle que soit la personne.

Citation de Lulustrike #399546 : Pour moi par mon homosexualité est quelque chose que je subis et que j'ai toujours du mal à accepter même maintenant...

C'est donc ta non acceptation qui reste la base de ton souci :)

avatar contributeur de Alithia
Alithia
16/05/2022 à 11:06

Les messages ont déjà répondu, tu as des tas de témoignages, tu as les chiffres, tu as toute les réponses dans ces postes, à savoir ce que risque t'a fille si elle veut embrasser une fille.

Le fait qu'elle risque les violence, le harcèlement, le faite qu'elle sois exclu de la vie en société, ou qu'elle se cache pour aimer.

Le faite aussi, que pour fonder une famille c'est compliquer.

Et j'en passe de toute façon tout à était dit au dessus.

Mais comment on peux encore poser cette question après toute les réponses qu'on t'a donné avant, tu te rend compte ?

C'est pas de l'egaux, on est comme ça, on as pas le choix, le seul choix qu'on a, c'est de s'écraser, et de passer sous les radars, ou se battre et prendre des coups.

C'est pas une question d'agos, c'est une question de dignité, de respect, de tolérance.

On se bas tout les jours, au quotidien pour avoir le respect que certain on naturelment.

avatar ancien membre
Ancien membre
16/05/2022 à 11:10

Citation de BeSweet #399549

Salut BeSweet,

On parle de droit mais même si on nait tous libre et égaux en droit (si je me rappelle mes cours d'education civique 😆 ) un enfant ne rencontrera pas de difficulté avant sa majorité, je présume.

Après j'y est réfléchie de mon côté et j'ai pensé aux vêtements, ça soit doit être compliqué de pouvoir s'habiller comme on le désire en étant enfant, car finalement c'est un gros panneau qui dit : "Youhou t'as vu je suis différent". Ouais les vêtements je pense que c'est une des différences problématiques.

avatar contributeur de BeSweet
BeSweet
16/05/2022 à 11:17

Citation de Naquoi #399551 : On parle de droit mais même si on nait tous libre et égaux en droit (si je me rappelle mes cours d'education civique 😆 ) un enfant ne rencontrera pas de difficulté avant sa majorité, je présume.

En théorie, oui, nous sommes tous libres et égaux en droit, même une fois adulte, mais en pratique, ce n'est pas toujours vrai 😀

Citation de Naquoi #399551 : Après j'y est réfléchie de mon côté et j'ai pensé aux vêtements, ça soit doit être compliqué de pouvoir s'habiller comme on le désire en étant enfant, car finalement c'est un gros panneau qui dit : "Youhou t'as vu je suis différent". Ouais les vêtements je pense que c'est une des différences problématiques.

Et tu n'as sans doute pas oublié que les enfants sont parfois très méchants entre eux, même quand ils sont habillés de façon différente :)

avatar ancien membre
Ancien membre
16/05/2022 à 11:21 - 16/05/2022 à 11:22

Citation de BeSweet #399554 Et tu n'as sans doute pas oublié que les enfants sont parfois très méchants entre eux, même quand ils sont habillés de façon différente :) <

Les années fin primaire et collège on était un enfer sur Terre.

(Youhou j'ai réussi à citer une phrase, bon y avait pas besoin de fermer les crochets 😗 )

avatar contributeur de Alithia
Alithia
16/05/2022 à 11:22 - 16/05/2022 à 11:28

Bien sur que si, l'enfant rencontrera des difficultés.

https://soinsdenosenfants.cps.ca/handouts/behavior-and-development/gender-identity#:~:text=8 ans et plus,sexe assigné à la naissance.

On commence avec le genre, l'enfant si il montre des différences avec les attentes de son entourage va commencer à souffrir de stresse, d'anxiété, va avoir du mal aussi à construire une estime de sois.

C'est pareil pour l'orientation sexuel des 6ans, la construction se met en place.

Et si vers 8ans, les preferances peuvent se mettre en place.

À 10 ans, les différences peuvent déjà être sources de malaise.

De plus, la pression des stéréotype reste très fort sur les enfants:

"un garçon ça pleure pas, il va faire tomber toute les filles, c'est déjà un tombeur, elle joue à la dînette, ça sera une bonne épouse, elle s'occupe bien des bébé".

La façon même des jouets qu'on leurs donnent, des messages que l'ont leurs fait passé peux marquer durablement un enfant.

Insinuer a un enfant qu'aimer les personnes du même sexe que lui est mal, pourra avoir des effets néfaste sur son développement.

Et la je parle même pas des violences entre petit camarades, ou du personnels éducatifs, voir des parents.

J'ai déjà eu des jeunes d'à peine 15 ans viré de chez leurs parents qui avait découvert leurs homosexualité ou transidentiter.

Les enfants ne sont pas plus protéger malheureusement des traitement inégale.

CF : un des postes récent sur la difficulté à faire son coming out a ses parents pour un jeune, qui stresse depuis le collège.

avatar ancien membre
Ancien membre
16/05/2022 à 11:35 - 16/05/2022 à 11:40

Pour répondre à ta question sur ce qui risque ta fille si elle aime les filles :

  • la discrimination à l'école ou au travail (y a un article fort intéressant de libération sur la discrimination des femmes lesbiennes au travail qui vient de sortir)

  • un coming out qui se passe mal à l'école (car maintenant des adolescents ont le courage de faire leur coming out à l'école, chose impensable à mon époque d'ado)

  • la non acceptation de sa différence pour les multiples raisons évoquées ou que tu peux retrouver dans les multiples témoignages des personnes lgbtq.

Alors pour minimiser ces risques il est important que ta fille soit alors soutenue par sa famille et totalement acceptée si elle se révélait lgbtq pour que les choses se passent le mieux possible pour elle et elle s'accepte comme elle est.

Tu peux envisager de parler de la diversité sexuelle et de genre pour établir un futur climat de confiance avec ta fille pour qu'elle ose se confier à vous si elle était lgbtq...

Voilà je te dirai que le soutien psychologique familial est le facteur le plus déterminant pour un.e ado lgbtq pour vivre au mieux sa différence.

Sans cela cet.te ado lgbt sera perdu.e aura devant lui des années et des années de galère pour arriver à s'accepter ...

Moi il m'a fallu pratiquement plus de 30 ans pour enfin admettre que que je suis bien gay...

@Besweet: oui mon problème de fond est d'accepter mon orientation sexuelle. Je suis en voie d'acceptation

avatar contributeur de Farf
Farf
16/05/2022 à 13:38 - 16/05/2022 à 16:24

Bonjour Naquoi,

Avec la permission d'une utilisatrice du site, qui a partagé sur les blablas une interview d'Adèle Haenel, je te transmets à mon tour ce lien.

En le lisant, j'ai immédiatement pensé à ton post. Il ne s'agit pas, dans cet article, des LGBT, mais il y a moyen que tu fasses le parallèle avec certains de tes mots, certaines affirmations.

Ce qu'elle exprime pourrait peut-être te parler, ou du moins te permettre de voir les choses sous un autre angle 🙂

https://lesbien-raisonnable.mailchimpsites.com/adele-interview

avatar contributeur de Occamj
Occamj
16/05/2022 à 15:51

Bonjour,

Après j'y est réfléchie de mon côté et j'ai pensé aux vêtements, ça soit doit être compliqué de pouvoir s'habiller comme on le désire >en étant enfant,

Compliqué ? Sérieux ? Il faut vraiment voir le documentaire "Petite fille" pour que tu commences juste à comprendre ce qu'endure un.e jeune enfant transgenre. Pourtant entourée de parents bienveillants ! Alors imagine il y a 40 ans... ben tu laisses juste tomber... et tu te sens très très très seul.e.

Et oui, moi aussi, je voudrais pouvoir prendre la main de mon amoureuse à la terrasse d'un café, juste comme ça, sans craindre aucun regard de biais ou remarque à voix basse. Pas hétéronormée notre société ? Quelle vaste blague.

avatar contributeur Tyalgis
Tyalgis
16/05/2022 à 15:56 - 16/05/2022 à 19:23

[Il semblerait que je n'aie pas le droit d'éditer mes fautes d'orthographe sans faire sauter mes messages et ne pas réussir à les remettre, mes excuses pour cette case vide]

avatar ancien membre
Ancien membre
16/05/2022 à 17:03

Citation de Occamj #399579

Bon prenons les choses à l'envers, si la société n'est pas génétiquement fiable, ce que vous appelez Heteronormée, elle est quoi ?? ou elle peut tendre vers quoi ??? Non parce que de mon point de vue si elle n'est pas heteronormée comme vous dites ben elle est juste vouée à l'extinction en fait. Du coup la société dans laquelle vous êtes née est cohérente en fait, elle manque clairement de tolérance mais elle est fiable dans son but de se perpétuer.

Ensuite on ne peut pas demander à une majorité de répondre à une demande d'une minorité pour satisfaire cette minorité ca marche pas, si j'aime les pommes et pas les poires ce serait complètement con de ma part de me forcer à manger des poires alors qu'il y a des pommes. Vous pouvez attendre de 92 % de la population que d'un coup elle ne tende plus vers ses préférences ...

Après il faut que 92% de cette population constate que la poire n'est pas mortelle ni néfaste et que bien qu'on l'aime pas elle existe et c'est très bien comme cela.

Bon j'espère être clair quand même 😊

Je vais être transparent, j'ai du mal avec le concept de société Heteronormée, je trouve cela un peu simple de reporter l'erreur sur la société. Après j'aurais pu mentir hein mais c'est pas mon style, non parce que je sens bien que ça en énerve pas mal mais bon...

avatar contributeur Didi14
Didi14
16/05/2022 à 17:09

Citation de Naquoi #399585

Attention quand on parle de heteronormé on ne veut pas dire "Il faut qu'il n'y ait que des Gays sur terre". Ce qu'on veut dire c'est que la société poussent les gens de façon globale mais surtout la jeunesse à s'orienter dans un style de vie dit plus "classique" (mariage homme femme, enfants, bleu pour garçon et rose pour fille, etc) sans prendre en compte le fait que certains ne se repere pas la dedans

avatar contributeur Tyalgis
Tyalgis
16/05/2022 à 17:13 - 16/05/2022 à 19:23

[Il semblerait que je n'aie pas le droit d'éditer mes fautes d'orthographe sans faire sauter mes messages et ne pas réussir à les remettre, mes excuses pour cette case vide]

avatar contributeur Sahine
Sahine
16/05/2022 à 18:19

J'entends souvent "ta sexualité ne regarde personne" (ou autre phrase disant la même chose) mais cette phrase je ne pense pas que les hétéros l'entendent lorsqu'ils parlent de leur conjoint/e. Etre lgbt ce n'est pas lié qu'au sexe, qu'à l'intime.

Pourquoi je devrais avoir des regards de travers lorsque je parle que j'ai passé le weekend au bord de la mer avec ma chérie et mes enfants? je n'ai pas dis "j'ai passé mon weekend à faire telle ou telle pratique sexuelle avec telle personne", quand je parle de mon quotidien avec la femme que j'aime je ne parle pas de sexe, juste de mon quotidien, qui ressemble beaucoup à celui de beaucoup de gens, la différence avec mes collègues femmes c'est que je suis en couple avec une femme et elles avec des hommes.

Pourquoi si je loue un bnb avec ma chérie et qu'il n'y a qu'un lit 2 place on nous propose un matelas en +? je ne suis pas sûr que les couple hétéros ont ce genre de proposition systématiquement...

Je trouve réducteur de rapporter de suite les gens lgbt au sexe, parce que non, il n'est pas question que de sexe, pas pour moi en tout cas, je ne suis pas avec ma compagne pour le sexe, mais bien parce que je suis tombé amoureuse d'elle. Après j'imagine qu'il y a des personnes hétéroromantique et homosexuel ou bisexuel... mais j'imagine qu'il y a aussi des lesbiennes asexuelles non?

avatar contributeur de Harmonique
Harmonique
16/05/2022 à 18:26

Citation de Occamj #399579

https://www.youtube.com/watch?v=Dh2fKEkFKo8

Je ne connaissais pas ce film très touchant. Beaucoup mieux que de long discours.

Quand la professionnelle parle du choix de bienveillance des parents. Est-ce que l'on a le choix quand son enfant crie de douleur son identité ?

J'ai repris la vidéo j'ai eu très peur j'ai cru à la première écoute que c'était à la petite qu'elle demandait si elle avait fait le bon choix.

Monique

avatar ancien membre
Ancien membre
16/05/2022 à 18:59

Citation de Mdp33 #399591

Très intéressant merci 😊

avatar contributeur Tyalgis
Tyalgis
16/05/2022 à 19:20

Test n°3, mes excuses pour le spam pour ceux qui ont déjà vu ça trois fois x)

Salut Naquoi,

« à partir du moment ou il n'y a pas de matraquage de crane, notamment à l'école sur le fait qu'un couple c'est un homme et une femme et une orientation c'est Hetero, je pense pas qu'on puisse parlé d'heteronormé »

Mon message précédent essayait justement de t’expliquer en quoi, si, il y a un matraquage. Ce matraquage n’est pas nécessairement violent. Ce matraquage n’est pas toujours volontaire. Il n’est pas toujours dans la répression. Mais il est présent. Au quotidien. Dans les petites phrases qu’on nous dit « comme ça », dans tous les contes pour enfant, dans le monde autour de nous. Ce n’est pas anodin que Lulu te dise que jusqu’à très tard il pensait que le monde entier, sauf quelques « folles » était hétéro. Ce n’est pas anodin quand je te dis que je ne savais pas qu’on pouvait être autre chose qu’hétéro jusqu’à mes 15 ans.

Pour reprendre les statistiques d’Alithia, 8% ça n’est pas rien. C’est plus que 2% de personnes rousses et pourtant je t’assure que je savais qu’on pouvait être roux bien avant mes 15 ans. Pourtant il n’y avait pas des roux partout, dans toutes les histoires, dans toutes les sphères de ma vie, etc. Il y avait des personnes rousses quand il y en avait et elles ne se cachaient pas. On en voyait dans les histoires, les publicités, les médias. Ça n’était pas le cas pour les personnes LGBT. Et c’est en ça qu’il y avait matraquage. La visibilité c’est essentiel.

« vous êtes en dehors de la norme mais la société n'y est pour rien. » C’est vrai, et personne ne dit le contraire. Dire qu’une société est hétéronormée ou non c’est définir à quel point les personnes qui ne sont pas dans la « majorité », donc la « norme » vont se sentir « anormales ». Une société dans laquelle il y a un tollé à l’idée d’introduire à l’école des livres de contes avec des personnages LGBT parce que ça va pervertir les enfants, une société dans laquelle les personnes LGBT subissent plus d’agression que les autres, une société dans la-quelle on demande aux personnes LGBT d’être invisibles pour ne pas choquer les braves gens normaux, une société dans laquelle dans les cours d’éducation sexuelle on ne parle que de la sexualité cisgenre hétéro, c’est une société dans laquelle les personnes LGBT vont avoir l’impression de ne pas être totalement acceptées. D’être anormales.

Je ne parle même pas des pays où c’est criminalisé. Imagine un peu la détresse que tu peux ressentir en toi. Imagine vivre dans un pays ou absolument tout le monde autour de toi est homo et ou être hétéro est illégal. Imagine ressentir tes premiers émois amoureux envers des filles, tomber en amour, d’une femme. Puis paniquer en réalisant tout ça, te dégouter toi-même de cette chose pourtant si belle, parce que dans ton pays on t’apprend que ça c’est tellement dégoutant, tellement contre nature, tellement illégal et déviant que cela mérite la peine de mort ?

« Maintenant si le but c'est qu'une société génétiquement normée vienne en aide à sa population non normée pfiouuuuu c'est du costaud comme programme je l'avoue. »

Si la société n’était pas hétéronormée elle n’aurait même pas tant besoin de « venir en aide ». Si les personnes LGBT étaient incluses (réellement incluses) dans la société il n’y aurait pas autant de problèmes. Ça ne serait pas la société normée qui viendrait en aide à ses « non normés ». Juste une société avec une pluralités de gens différents à l’intérieur, tous visibles et considérés.

« Ensuite on ne peut pas demander à une majorité de répondre à une demande d'une minorité pour satisfaire cette minorité ca marche pas, si j'aime les pommes et pas les poires ce serait complètement con de ma part de me forcer à manger des poires alors qu'il y a des pommes. Vous pouvez attendre de 92 % de la population que d'un coup elle ne tende plus vers ses préférences ... »

En effet, et personne ne demande à 92% de la population d’aller à l’encontre de leurs préférences. Ce qui est souhaité c’est qu’on ne suggère pas aux 8% d’aller à l’encontre de leurs préférences. Que les personnes qui aiment les poires aient les mêmes droits que celles qui aiment les pommes. Que ce soit visible (dans les films, les histoires, la société) qu’il est possible d’aimer les poires. Qu’il soit considéré aussi normal et acceptable d’aimer les poires que d’aimer les pommes. Qu’on ne cherche pas à « protéger les enfants » de la dangereuse in-formation qu’il est possible d’aimer les poires. Que les taux d’agressions, de suicide, de moqueries, soient les mêmes pour les personnes qui aiment les poires et celles qui aiment les pommes. Parce qu’alors ça voudrait dire que la société ne favorise pas les personnes qui aiment les pommes. Qu’elle n’est pas pommenormée.

« J'ai du mal à saisir en quoi cette recherche de relation amoureuse si précoce, de trouver un partenaire soit si importante avant un certain âge ?? »

Je ne comprends pas bien ton point… Si certains te parlent de péripéties enfantines ou adolescentes ça n’est pas parce qu’ils cherchaient absolument une relation amoureuse précoce. C’est parce que l’attirance amoureuse ça n’est pas quelque chose qui apparaît à 18 ans. C’est quelque chose qui se construit, se découvre, s’apprivoise avant et après. C’est parce que l’amour amoureux ça n’est pas DU TOUT quelque chose d’absent du paysage jusqu’à nos 18 ans. Les enfants en maternelle ont déjà des amoureux et des amoureuses, sans vraiment tout en comprendre. Les adolescents se découvrent et pour beaucoup découvrent le sentiment amoureux, l’attirance.

Il n’y a pas de recherche. Ça vient tout seul. Et si jamais ça vient tout seul dans un environnement où on ne t’a jamais parlé d’autre chose qu’être hétéro/cis, ça peut être difficile pour certains.

Puis des relations « précoces » y’en a statistiquement beaucoup plus chez les personnes hétéro. Ne serait-ce que parce qu’elles sont majoritaires. Mais il me semble qu’en réalité, la première relation pour les personnes LGBT vient également statistiquement plus tardive-ment que pour les personnes hétéros.

« Violence, violence, violence, nier la violence, re violence, violence, re nié la violence. Oui bon j'ai saisi, la société est violente envers vous. […] Non mais moi ce que j'essaie de comprendre c'est si ma fille à 10 ans viens me voir en me disant qu'elle aimerait embrasser une fille en quoi sa vie sera différente de sa mère ?? […] A quel moment l'orientation sexuelle peut avoir autant d'impact sur une vie simple de tous les jours ?? Et surtout à un âge si jeune ??»

J’ai du mal à comprendre ton point là aussi. Ce que nous t’expliquons c’est qu’il y a un rejet, une mise à l’écart, une certaine violence, preuves statistiques à l’appui, envers la population LGBT. Que tu en fasses partie ou non n’EST PAS la question. Que tu acceptes toutes les personnes comme elles sont, que tu n’aurais aucun souci à ce que ta fille te dise qu’elle aime une femme ou qu’elle-même ne se sent pas femme, c’est SUPER. Vraiment. C’est très bien.

Comme ça a été dit, plus tu participeras à la visibilité des diversités, moins ton enfant risque d’être malheureuse si elle se découvre comme faisant partie de la communauté LGBT, parce qu’elle aura vécu dans un environnement qui lui assure que c’est normal et est à même à la rassurer sur ses différences.

Maintenant, ta question sur l’impact de l’orientation sexuelle sur la vie, je t’invite à la poser aux personnes hétéros autour de toi. Je t’invite à la poser à tes élus. Je t’invite à la poser à tout le monde. Pas juste à la communauté LGBT. Surtout pas à la communauté LGBT en lui laissant entendre que c’est bizarre qu’elle existe parce que l’orientation sexuelle ne devrait pas avoir d’impact significatif. Parce que la communauté LGBT est D’ACCORD avec toi. Personne ne souhaite cette violence dont on te parle. Personne n’est heureux du fait qu’il y ait toujours 15% de la population qui pense que l’homosexualité est une déviance et/ou une maladie. Personne ne souhaite qu’il y ait BESOIN de structures associatives pour recueillir les jeunes à la rue ou battus du fait de leurs cœurs ou de leurs corps.

Si ta fille aime les femmes, elle aura peut-être plus de mal à trouver un appartement ou vivre. Elle aura peut-être plus de mal à se faire respecter au travail ou à l’école. Elle aura peut-être plus de mal à adopter si elle le souhaite un jour. Elle aura peut-être plus de mal à aller visiter sa conjointe à l’hôpital. Elle aura peut-être plus de mal à se sentir en sécurité dans la rue quand elle tiendra la main de la personne qu’elle aime. Elle en aura peut-être marre que les gens se retournent et chuchotent sur son passage et celui de sa famille. Ou peut-être pas. Peut-être qu’elle aura de la chance parce qu’elle aura vécu dans une famille tolérante qui ne lui aura pas enseigné que « Oh, l’amour, et bien c’est quand un garçon et une fille s’aime et veulent fonder une famille ensemble ma chérie ». Peut-être qu’elle fera partie du côté positif de toutes les statistiques et qu’elle sera épanouie, sans aucune crainte supplémentaire, sans aucun accroc, et qu’elle n’aura jamais même le besoin de chercher si une communauté LGBT existe quelque part près de chez elle, parce qu’elle sera déjà incluse dans la société autour d’elle. Peut-être même que la société toute entière aura encore évolué dans le bon sens d’ici à ce qu’elle ait à vivre tout ça.

Ce que tu souhaites, encore une fois, c’est ce que la communauté LGBT souhaite. Mais dire et répéter à la dite communauté que ça devrait être comme ça, ça ne règle pas le problème. Nous sommes tous d’accord ici. Et le danger de dire « Moi je ne suis pas homophobe » c’est le même danger que de dire « Moi je ne suis pas sexiste » ou « Moi je ne suis pas raciste ». C’est TRES BIEN d’être inclusif. Mais dire qu’on l’est ne suffit pas à démontrer que la société l’est, et le dire trop fort peut parfois donner l’impression aux gens que tu nies leurs réalités parce que TOI tu n’aurais pas idée d’agir comme on l’a fait à leur encontre.

avatar ancien membre
Ancien membre
16/05/2022 à 19:38

Question à Naquoi :

Est-ce que quand on te parle d'association féministe, tu t'imagines que ce sont des femmes qui veulent rester entre elles pour coucher ensemble ? Quand tu entends "organisation anti-racisme", est-ce que pour toi c'est un club de rencontre pour personnes racisées exclusivement ?

Pareil pour toutes formes de rassemblement, d'ailleurs. Club littéraire, sportif, théâtre... Ton esprit ne s'imagine pas directement que ces gens se rassemblent pour essayer de coucher ensemble, j'imagine.

Tu n'es pas dans un club de basket pour pécho tes co-équipiers, si ?

Pourquoi alors penses-tu que c'est différent dans la communauté LGBT ? En quoi est-ce si difficile de t'imaginer qu'elle rassemble simplement des personnes d'origines et d'expériences très diverses afin de défendre leurs intérêts, échanger sur leurs histoires, obtenir des conseils, offrir une forme de protection et de soutien, trouver des amitiés...

Bref, un point de repère pour ceux et celles qui se reconnaissent dans ces questionnements et ces expériences.

Que tu ramènes tout de suite les LGBT à une histoire de sexe uniquement montre tout de même que les réacs cathos et autres fachos ont bien fait leur travail de sape, et qu'il reste encore du chemin à faire pour déconstruire ces préconceptions.

avatar ancien membre
Ancien membre
16/05/2022 à 19:53 - 16/05/2022 à 19:55

Citation de Lauren Kara #399603

Bonjour Lauren ^^,

A partir du moment ou les termes LGBT+ concernent quasiment exclusivement une notion d'orientation SEXUELLE, nan je ne me considère pas comme hors sujet. De plus un rapide coup d'œil à la page dans laquelle j'écris actuellement me fais me rendre compte que non il n'y a pas d'onglet "test de compatibilité" sur un site sur le basket et je ne pense pas qu'il y est un onglet "rencontre" en haut de page d'un site féministe... Mais bon je peux me tromper 😊

Du coup les réacs cathos et fachos ont comme j'en étais déjà persuadé complètement loupé leurs coups avec moi ouf 😉

avatar ancien membre
Ancien membre
16/05/2022 à 20:07

Ah ok, tu ne m'as l'air très sincère en fait.

https://www.macliege.be/

https://www.amnesty.be/LGBT

http://actionsociale.wallonie.be/egalite-chances/aide-lgbt

https://www.ettoitescase.be/contact.php

Voilà quelques sites d'aides qui ne sont pas des sites de rencontre. Et c'est genre des trucs que j'ai trouvé en 2 minutes.

Et de toute évidence, les réacs et autres fachos ont bien réussi leur coup au contraire, puisque tu as totalement zappé mon message et ceux des autres sur le fait qu'il y avait une notion qui dépassait largement la sexualité au sein de la communauté LGBT.

Soit tu es très naïf à ce point de la conversation, soit tu trolles.

avatar ancien membre
Ancien membre
16/05/2022 à 20:17 - 16/05/2022 à 20:21

Citation de Lauren Kara #399606Ah ok, tu ne m'as l'air très sincère en fait.

Je présume que tu as oublié une négation n'est ce pas ?? Pour info j'étais hier soir sur youtube et j'ai vu un sketch de pablo mira et jeremy ferrari sur le thème LGBT, après visionage je me suis dit que j'irais bien chercher des réponses à quelques interrogations que je pouvais avoir. C'est plutôt simple en fait, pour certain d'entre vous j'ai l'impression qu'il aurait fallu que j'effectue une thèse sur le sujet avant de pouvoir vous parler oO.

En l'espace de même pas deux jours je suis passé pour quantité de chose à vos yeux c'est assez hallucinant mais bon je sais ce que je suis et j'adore ce que je suis depuis plus de 20 ans alors c'est pas un problème pour moi. Naïf, troll, réac, facho, bon je vais pas te mentir je sens pas qu'on va avoir un feeling de ouf mais bon y a deux jours tu ignorais mon existence et tu t'en portais certainement très bien donc pas de souci, tu te fais ton opinion 😊

Ah oui pour donner vraiment toute les informations j'ai juste tapé "forum lgbt" sur google et il y avait lgbtplus.fr en premier mais il ne m'a pas paru satisfaisant et puis betolerant.fr, voila voili voilou.

avatar ancien membre
Ancien membre
16/05/2022 à 20:30

Lauren Kara Soit tu es très naïf à ce point de la conversation, soit tu trolles.

Non perso je ne pense pas que Naquoi trolle au vue des échanges. Ayant moi même étais un troll dans ma prime jeunesse ;-)))

C'est juste une personne qui a des questions sur le sujet

Naquoi, à titre de curiosité d'où vient tes questions sur les lgbtq+ ?

A partir du moment ou les termes LGBT+ concernent quasiment exclusivement une notion d'orientation SEXUELLE, nan je ne me considère pas comme hors sujet. De plus un rapide coup d'œil à la page dans laquelle j'écris actuellement me fais me rendre compte que non il n'y a pas d'onglet "test de compatibilité" sur un site sur le basket et je ne pense pas qu'il y est un onglet "rencontre" en haut de page d'un site féministe... Mais bon je peux me tromper 😊

Après là je crois que tu pousses ;-))) mémé dans les orties. Betolerant étant un site de rencontre lgbt+ à la base et non un site associatif ...

En tout cas j ai bien ri en te lisant à jouer le petit innocent ;-p

J'espère en tout cas que tu as évolué sur certains points (à part l'heteronorme qui te fait buggé lol

avatar contributeur de Harmonique
Harmonique
16/05/2022 à 20:35

Naquoi,

Bien sûr que tu as le droit de t'interroger, bien sûr qu'il ne faut avoir fait un thèse pour venir ici. Au contraire c'est bien, tu as fait monter la température.

Mais il faut reconnaître que pour quelqu'un qui se posait des questions tu n'a pas changé d'un iota tes positions malgré la richesse des réponses que tu as eu.

En effet tu as tes idées et tu zappes comme la dit Lauren tout ce qui va pas dans tes convictions.

Souvent ceux qui recherche une rencontre ici ne font pas long feu ce n'est pas l'idéal. Mais cela tu ne veux pas l'entendre. Est-ce les onglets ou le retour des personnes qui te répondent qui est important.

Monique

avatar ancien membre
Ancien membre
16/05/2022 à 20:37 - 16/05/2022 à 20:54

Citation de Lulustrike #399610Naquoi, à titre de curiosité d'où vient tes questions sur les lgbtq+ ?

je viens juste de l'expliquer précédemment 😊 et tu viens de m'apprendre que Betolerant est un site de rencontre à la base 😂

Citation de Mdp33 #399611

Alors déjà je suis ravi de voir qu'on m'a répondu, je partais plutôt sur le principe que j'aurais pas ou peu de réponse donc déjà c'est cool. J'ai eu plein d'informations après je ne sais pas si vous pourriez considérer tout cela comme utile car c'était juste de la curiosité, je ne suis pas venu ici pour avoir des réponses a mes questions existentielles ou à me changer en émissaire de votre communauté auprès des autres hein.



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2022, betolerant.fr