La famille ...

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Ce sujet est un débat, échangez et partagez dans la bonne humeur

 Dans la Bible (et le Coran) il est dit que l'Homme est fait pour se reproduire et peupler la Terre, par conséquent c'est de notre devoir de procréer et faire des enfants. 
Je ne m'adresse pas seulement aux religieux mais à l'ensemble des mômes, je cite ces livres sacrés simplement car pendant longtemps ils servaient de guide moraux et spirituels à la société. Ma question n'entre donc dans aucun critère religieux ou croyant:

Considérez-vous qu'il est essentiel de fonder une famille? Voyez-vous ça comme un devoir, un droit, une bêtise (pourquoi pas!) ? Est-ce le seul moyen de donner un sens à sa vie? 

Merci de donner vos avis et d'argumenter  ! 


photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
la nature, qu'elle soit végétale ou animale se reproduit, mais l'être humain à une faculté de choix plus complexe, (voir déroutant parfois) il y a donc dans son cas une distanciation avec l'instinct de reproduction, ce pourquoi le désir de se reproduire passe par des normes sociétales, culturelles , religieuses même...

en tout cas le débat est intéressant tant il porte plusieurs zones d'interactions et nous place devant une des limitation physiologique de notre particularisme sexué, je veux dire l'impossibilité de reproduction par couple l'homosexuel...

photo de l'auteur Kattarsis
Kattarsis
Homme de 29 ans
Strasbourg

66 remerciements
Essentiel de fonder une famille, ben non x) 

Ce  n'est pas vital ! On peut très bien vivre seul et sans enfant ! Personnellement avec mon copain on ne veut même pas entendre parler de gamins ! Ce n'est pas notre truc !

Puis bon, on est assez sur tard, la population y augmente à chaque seconde, donc si certains font le choix de ne pas se reproduire, je doute que ce soit si grave ;-)

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
après on peut étendre la notion de famille à l'union de deux personnes qui adopte, ou reste juste un couple...

photo de l'auteur Kattarsis
Kattarsis
Homme de 29 ans
Strasbourg

66 remerciements
Oui tout à fait, bon cela dit ce n'est pas ma volonté non plus d'adopter. A moins qu'on me ramène un pingouin, il y a peu de chances ^-^

photo de l'auteur WillScr
WillScr
Homme de 20 ans
Poitiers
Salut,
Selon moi, et cela est personnel, je souhaite vraiment fonder une famille. Quand je vois le bonheur dans les yeux de ma mère, l'idée de s'occuper d'enfants, de les voir grandir, de les aimer et de les chérir, tout cela ne me donne qu'envie d'en avoir. Je sais que pour moi il sera difficile d'en avoir de ma propre descendance mais je ne baisserai pas les bras car je veux aussi ressentir ce bonheur que d'être père.
Fonder une famille n'est pas qu'une image mais aussi de nombreux principes. Avoir des enfants embellissement  la vie, nous rendent heureux sans même qu'ils le sachent!!
Alors selon moi c'est un choix que fait tout un chacun par rapport à ses convictions dans la vie. Mais élever des enfants serait pour moi essentiel :)

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
La bêtise, c'est de se sentir obligé de suivre à la lettre ce que ces reliques imposent.
Chacun fait comme il veut en gros. Chacun a sa conception du bonheur et si mettre au monde des enfants ou en adopter contribue à rendre la vie des gens qui aspirent être heureux meilleure, tant mieux, grand bien leur en fasse :) et ça m'étonnerait grandement que les gens qui deviennent parents ont des enfants juste pour peupler la planète, ou alors, c'est vachement déshumanisant, car dans ce cas ces personnes ont fait ça par devoir, par obligation, comme pour se libérer d'une tâche qui était à accomplir : dans ce cas, il n'y a pas de vrai amour maternel/paternel, pas de vraie envie. Tu imagines le truc par la suite ? Le(s) pauvre(s) gosse(s) se poserait(-ent) vachement de questions...
Je ne ressens pas l'envie (à l'heure actuelle, après, on verra dans le futur...) d'avoir des gosses, c'est clairement pas concevable, et pourtant, je les aime bien ces petits bouts... Quand il s'agit de ceux des autres xD

Donc voilà, chacun a sa propre recette du bonheur avec ses ingrédients personnels, donc si l'ingrédient "enfant(s)" n'y figure pas, il n'y a clairement pas de mal à ça ! Fonder est une famille est un droit, tout simplement.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
il y a une mouvance écolo-progressiste qui étend en effet la notion de famille à la vie en commun de plusieurs espèces, ce que je trouve résolument préfigurateur d'une nouvelle donne dans la gestion du milieu de vie...
ceci pouvant aussi s'appliquer aux plantes bien sûr, depuis très longtemps "la famille humaine" à trop monopolisée la transformation du conditionnement de tous les vivants, l'agriculture, l'élevage l'extraction des matières premières, sont dans une impasse...

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Avoir des enfants serait un désir plus ou moins conscient de voir son existence perpétuer dans le temps. En grandissant, je me rends compte être une extension de mon père et de mon grand-père. Nos dispositions génétiques et notre éducation font que l'on devient quasi interchangeables avec ses ascendants de première et deuxième génération. Bien sur, il faut pour cela respecter un certain nombre de règles familiales; la religion étant une des solutions de stabilité familiale. Sans ces règles, les familles se forment de manière anarchique et il n'y a pas de logique d'extensibilité.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Citation de Atieno : Débat La famille ...  Dans la Bible (et le Coran) il est dit que l'Homme est fait pour se reproduire et peupler la Terre, par conséquent c'est de notre devoir de procréer et faire des enfants. 

Mein Kampf le dit aussi, en même temps à part le titre je ne vois pas vraiment de différence entre ces brochures.
Sinon pour répondre à la question posée tout dépend du point du vue, en ce qui me concerne perpétuer l'existence d'une espèce foncièrement c0nn3 au point de détruire sa seule et unique baraque j'ai comme un doute sur l'utilité de la chose.

Et même sans procréer et en se contentant d'adopter des gamins, même ça ce n'est je trouve pas d'un bien grand secours. Cela dit le jour de la fin du monde c'est un peu plus cool de passer ses derniers instants à bouffer des Knackis à 5 sur le canapé en regardant la terre brûler (6)

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Citation de Soklaus : Mein Kampf le dit aussi, en même temps à part le titre je ne vois pas vraiment de différence entre ces brochures.

Blasphème!

photo de l'auteur Luxcifer
Luxcifer
Homme de 22 ans
Besançon

2 remerciements
Citation de Atieno :Considérez-vous qu'il est essentiel de fonder une famille? Voyez-vous ça comme un devoir, un droit, une bêtise (pourquoi pas!) ? Est-ce le seul moyen de donner un sens à sa vie?  Merci de donner vos avis et d'argumenter  ! 


Non, ce n'est pas essentiel, ce n'est que mon point de vue, mais ce serait essentiel, tout le monde voudrait fonder une famille, enfin après, si être en couple, sans enfant, c'est fonder une famille, alors oui je voudrais fonder une famille, mais perso je pars plutôt du fait que ça implique de vouloir/avoir un/des enfant/s

Donc de ce fait c'est un droit, mais, qui peut se transformer en bêtise, dans le sens où ça doit être assez réfléchit, un gosse c'est pire qu'un tatouage, un tatouage, ça s'enlève (et encore), ça se recouvre; un gosse, ils le prendront pas à la SPA.
C'est une bêtise de fonder une famille (pas de vouloir fonder, vouloir n'impliquant pas nécessairement que ce soit fait) quand on a pas un environnement stable, je vais me prendre pour exemple pour illustrer la chose: De base, je veux pas d'enfant, parce que je ne peux pas lui offrir d'environnement stable Je sais pas y faire avec les gosses, et (en admettant que je sois plus vieux et que mes études soient finies) je n'ai pas de job stable, je pense d'abord au bien être du rejeton: est-ce que je peux subvenir à ses besoins en tout temps: Si je rompt avec mon copain, si je n'ai pas de boulot, par exemples. Après ça ne reste que mon avis

Et pour ce qui est du sens de la vie, peut-être, je ne sais pas, déjà on est à peu près tous d'accord pour dire qu'on ne connait pas le sens de la vie (humaine j’entends, le but de la vie biologique étant la survie, donc resto*, dodo, repro), mais que du coup, fonder une famille serait un but que la vie nous a donner, mais que l'on a le choix de prendre celui-ci, ou d'en trouver un autre

Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit