Que faire contre la situation en Tchétchénie ?

photo de l'auteur Lionceau
Lionceau
Homme de 22 ans
København
Ce sujet est un débat, échangez et partagez dans la bonne humeur

Cela ne vous aura sûrement pas échappé si vous suivez l'actu (à part si vous considérez que regarder le journal de 20h ou les chaînes d'informations en continu), mais une crise grave dans la communauté LGBT est en train de commencer.

Le gouvernement tchétchène (République quasi-autonome russe fortement rattaché au pouvoir central du Kremlin grâce à l'affinité entre Razman Kadyrov, le président de ce territoire du Caucase, et Vladimir Poutine), a lancé un campagne de purge contre la communauté LGBT depuis quelques. ("Des dizaines d'homosexuels arrêtés en Tchétchénie; trois d'entre eux morts en captivité, et sans doute d'autres victimes ignorées?" L'Express). Selon certaines sources, des humiliation et de la torture sont pratiqués sur les détenus pour obtenir de leur part des noms d'autres membre de la communauté.
Ceci, est la résultant de l'escalade homophobe et discriminatoire de la législation russe, quelques mois après le passage de la loi anti propagande pro-LGBT, et la banalisation des violences homophobes et l'impunité de plus en plus systématique de leurs auteurs.
La réponse des autorités tchéchènes à ce jour est la suivante : "Il n'y a pas d'homosexuels en Tchétchénie, on ne peut pas arrêter des personnes qui n'existent pas"
Malheureusement cet évènement n'est pas sans rappeler des heures plus sombres de notre histoire, où les gays et lesbiennes devaient arborer le triangle rose et était déporté en Pologne pour connaître le même sort que les communautés juives et tziganes.
Un petit article pour aller plus loin : http://www.lexpress.fr/actualite/monde/europe/en-tchetchenie-la-chasse-aux-homosexuels-est-lancee_1897894.html

Ma question est simple : Que pouvons-nous faire, à notre humble niveau individuel (qui devient beaucoup moins humble lorsque ces individualités s'additionnent), pour marquer notre horreur face à cette dérive homophobe et à ces crimes contre l'humanité ?


photo de l'auteur KnackyPumpkin
KnackyPumpkin
Homme de 24 ans
Paris

7 remerciements
A part inventer un death note, je ne sais pas quoi faire face à ça, je ne comprends même pas comment ça peut encore être fait à notre époque !

photo de l'auteur Enneathusias
Enneathusias
Homme de 45 ans
Lyon

105 remerciements
Dans l'article que tu cites, ils mettent le lien vers une pétition d'Amnesty Internationale, sur le traitement actuel des gays en tchétchénie. On peut les aider à atteindre les 50 000 signatures dont ils ont besoin, par exemple.

https://www.amnesty.org.uk/actions/stop-abducting-and-killing-gay-men-chechnya

(Je crée un email spécifique pour éviter d'être submergé par d'éventuels spams..on sait comment ça fonctionne.)

Le problème, c'est que le seul qui pourrait vraiment faire pression sur Kadyrov, c'est Poutine et que pour faire pression sur Poutine, il faut se lever de bonne heure. Ce n'est pas impossible cela dit. Espérons qu'il y aura une intervention collective de pays...

Un fil de discussion a été posté récemment sur betolerant, sur le même sujet :
https://betolerant.fr/forum/10254/tchetchenie-execution-homosexuels

photo de l'auteur Lindos
Lindos
Homme de 36 ans
Lyon

41 remerciements
A notre humble niveau le plus facile même si cela ne semble pas le plus urgent, est de tenter de freiner la dérive mondiale contemporaine vers les extrémismes, qui ont toujours un prix pour les gays et souvent le prix de la liberté. Parce que l'intolérance est la seule variable sur laquelle les extrémistes sont capables de peser, et qui est le fond de commerce.

Sur l'urgence les ONG tente de peser sur le gouvernement américain ...pour qu'il pèse sur le gouvernement russe ...pour qu'il pèse sur le tchetchène :
http://www.huffingtonpost.fr/2017/04/11/ces-ong-veulent-que-tillerson-parle-des-tortures-et-camps-po_a_22035153/

Sur le fond cela ne va pas être simple, car les extrémismes instrumentent le conservatisme de religions anciennes qui sont structurellement homophobes.

"Il n'y a pas d'homosexuels en Tchétchénie, on ne peut pas arrêter des personnes qui n'existent pas"
C'est l'éternel débat, l'homosexualité privée traditionnelle n'est pas celle de l'homosexualité publique contemporaine. Ceci pour la qualité. Pour la quantité je suis convaincu que l'homophobie traditionelle est à la hauteur de la pratique homosexuelle, et même "bestialité" traditionnelle, autrement dit "consistante".

Cette phrase est aussi prononcée par tous les pays traditionnels souvent conféssionnels dans lesquels il est à la fois facile et très risqué de trouver, comment appele-t-on cela, un plan.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
@Enneathusias : C'est sûr qu'avec une pétition cela va tout changer pour les homos là-bas, j'admire l'initiative. Sérieusement tu penses que c'est un ramassis de signature qui va changer les mentalités dans ce pays de sauvages ?

photo de l'auteur Enneathusias
Enneathusias
Homme de 45 ans
Lyon

105 remerciements
@FawkesIncome : cela ne changera évidemment pas tout et il n'est même pas certains que l'action de faire pression sur l'ONU ou le gouvernement américain fonctionne. Pourtant, il faut bien tenter quelque chose...L'action citoyenne n'est pas dénuée de poids et de sens. Ne serait-ce que l'acte d'envoyer symboliquement un message, d'offrir une tribune en premier lieu aux victimes LGBT tchétchènes : "on sait ce qui se passe et vous n'êtes pas seuls, on en parle autour de nous et aux gouvernements". Cette pétition va être présentée en soutien aux initiatives diplomatiques.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
@Enneathusias: Les tchétchènes se moquent bien de la communauté internationale et de ses "pressions". Les meurtres, viols, agressions et menaces sont un sport national chez eux, et ils sont trop égoïstes pour se soucier de ce que peuvent penser les autres de leur manière de vivre.
Et pour les victimes malheuresement, je ne pense pas qu'elles en soient encore à espérer ne serai-ce qu'un peu de soutien en leur faveur, elles cherchent surtout à ne pas se prendre une balle.

Il serai pertinent à un moment que nous cessions de vouloir jouer les gendarmes du monde et les donneurs de lecons aux autres sous prétexte que leurs manières ne nous plaisent pas. Laissons-les pourir de leur coté, ces arriérés ne méritent même pas le peu d'intérêt qu'ils suscitent.

photo de l'auteur Enneathusias
Enneathusias
Homme de 45 ans
Lyon

105 remerciements
Tu es en colère face à cette barbarie et moi aussi, mais comme toujours, méfions-nous des amalgames, proférés sous le coup de la colère et de la généralisation de comportements obscurantistes à l’ensemble d’une population.

Par ailleurs, il ne s’agit pas d’ingérence déplacée ou de jouer les gendarmes du monde, mais de chercher des solutions diplomatiques pour raisons humanitaires.

C’est une noble tâche que d’œuvrer diplomatiquement, sans violence, à la protection de populations ou de minorités. Et c’est aussi une des missions de l’ONU.

La France a longtemps été connue pour être un phare des Droits de l’Homme. Je pense qu’il s’agit d’un devoir de ne pas rester silencieux et de tenter des actions. Ensuite, les peuples s’auto déterminent, mais au moins on montre une autre voie. Comme dit plus haut, le plus convaincant serait Poutine, donc c’est aussi lui qu’il faut convaincre.

photo de l'auteur Lindos
Lindos
Homme de 36 ans
Lyon

41 remerciements
Je pense que cet article est le ou l'un des lanceurs d'alerte d'origine :
https://www.novayagazeta.ru/articles/2017/04/01/71983-ubiystvo-chesti
Le traducteur automatique google permet d'en avoir une compréhension suffisante.

Il a été suivi d'autres :
https://www.novayagazeta.ru/news/2017/04/03/130380-rossiyskaya-lgbt-set-obratitsya-v-sk-iz-za-informatsii-ob-ubiystve-gomoseksualov-v-chechne
https://www.novayagazeta.ru/news/2017/04/03/130382-glava-spch-prizval-proverit-dannye-o-presledovanii-gomoseksualistov-v-chechne
https://www.novayagazeta.ru/news/2017/04/03/130386-v-kremle-poobeschali-proverit-dannye-o-presledovanii-gomoseksualov-v-chechne

Il semblerait que la réaction très violente du gouvernement tchétchenne (un témoignage rapporte qu'un gamin de 16 ans a eu littéralement les os brisés, apparemment devant témoins), visait à dissuader le projet de marche des fiertés dans le Caucase.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
@Enneathusias: Tu n'y est pas, je ne suis pas en colère je m'en contre-moque comme de ma première couche de ce qu'il ce passe là-bas.
Je viens de le dire, ce sont des arriérés, limite consanguin, il n'y a pas de quoi tenter un raisonnement avec ces gens là alors cessons de perdre du temps avec eux et occupons-nous plutôt de ce qu'il se passe chez nous où la situation n'est pas forcément plus rose, investissons notre temps et notre énergie dans notre pays plutôt que chez ceux qui ne nous apportent rien.

photo de l'auteur Lindos
Lindos
Homme de 36 ans
Lyon

41 remerciements
« ce sont des arriérés, limite consanguin, il n'y a pas de quoi tenter un raisonnement avec ces gens là »

C’est ce que pense les russes apparemment.

Toutefois quand on cherche un peu sur internet on trouve i des paroles sensées prononcées par tchétchènes, même si ils ont apparemment un caractère bien trempé comme on dit.

Il ne peut pas être neutre qu’un tel événement survienne actuellement, même si on ne peut pas être certain qu’il aurait été autant médiatisé s’il était survenu dans le passé.

Il est légitime de se demander si sa coïncidence avec la radicalisation politique et surtout religieuse du pouvoir tient au hasard.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
A noter que Fillon lui ne s'émeut point du tout de la situation là-bas, mais ce n'est guère une surprise.

photo de l'auteur akudo
Akudo
Homme de 25 ans
avranche

3 remerciements
Cette situation n'a malheureusement rien de nouvelle.... C'est le cas dans la plupart des dictatures islamistes ou est appliquée la Charia. N'oublions pas que les homosexuels sont condamnés à mort en Iran, en Arabie Saoudite, au Yemen, etc... et ne peuvent pas vivre tranquillement en Algérie et au Maroc.
Donc c'est très bien de s'en émouvoir maintenant, mais simplement pour rappeler que la situation n'est pas nouvelle :/

photo de l'auteur Lindos
Lindos
Homme de 36 ans
Lyon

41 remerciements
Je fais remonter le sujet car pendant qu'il y en a qui causent, d'autres agissent (si si !)

A l'épreuve d'histoire géo au bac, plutôt que de rendre une page blanche (?) Faustin a préféré faire un hors sujet sur la situation des LGBTI en Tchétchénie :
http://www.huffingtonpost.fr/2017/06/17/il-a-prefere-ecrire-sur-la-condition-des-homosexuels-en-tchetche_a_22364843/

Les correcteurs ont estimé que cela ne valait pas plus de 2/20, ce qui est tout de même mieux que zéro :
http://www.ouest-france.fr/bac/hors-sujet-quelle-que-soit-ma-note-au-bac-je-la-tweeterai-2/20-5114153

Personnellement j'aurais envie de dire à Faustin que si son audace est spectaculaire, il comprendra d'autant mieux la situation en Tchétchénie qu'il apprendra l'histoire-géo.
Mais j'admets que comprendre c'est souvent aussi ne plus se révolter.
Lui a osé.

Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit