Pourquoi LGBT etc... etc ... etc ... ??

avatar ancien membre
Ancien membre
15/05/2022 à 19:20

Bonjour, je suis un homme de 40 ans, marié avec une femme et père d'une adorable petite fille de 4 ans.

Je viens ici pour essayer de comprendre, non par cynisme, mais par réelle envie. Bon vous l'aurez compris je ne comprend pas pourquoi d'un coup dans mon existence apparait les termes LGBT et ses émules, pourquoi les gens se prennent la tête (pour certain depuis des années) sur ce qu'ils sont ??

Dans mes difficultés de la vie j'ai souvent pris le partie de tout réduire jusqu'à sa plus simple [removed]ou du moins ma vision ^^), par exemple je ne hurle pas dans le métro à Budapest quand il s'arrête en bout de voie, que les lumières s'éteignent et que ma femme et moi sommes les seuls couillons à ne pas être sortie de la rame xD parce que le pire qui puisse arriver en réduisant au max serait que l'on meure dans les secondes qui suivent hors il y avait vraiment peu de chance et ainsi je remonte le fil des possibilités jusqu'à être passablement rassuré.

Vous avez compris le genre ^^.

Bon donc dans un contexte sexuel je suis hétérosexuel, dans un concept de loisirs je suis un basketteur, lecteur d'imaginaire, collectionneur de bd, geek, adorateur d'apéro etc etc. Dans le concept geek je suis un joueur de World of Warcraft, joueur de Minecraft, joueur de League of legend etc etc du coté d'adorateur d'apéro je suis féru de férias (ca sonné bien), fan de mojito, bierophobe etc etc etc.

BREF ^^, oui il existe des cases, oui elles sont indispensables, si la nature à par essence elle même décidé qu'il y aurait pas un seul brin d'herbe identique c'est que la condition pour être reconnu comme existence à part entière soit une "case" sinon on perd la notion de sens, d'identité, d'entité.

Maintenant, comme présenté ci dessus je suis donc hétéro, basketteur, fan de mojito, constructeur de lego , amoureux de ma clématite, je fais partie du groupe des gens avec une cicatrice sur la main, tache de naissance sur la cuisse, porteur de lunette, ayant eu plus de la moyenne au bac de littérature etc etc etc .

Tout ce charabia pour juste dire qu'en fait si on réduit je suis juste un humain et c'est important car finalement c'est la seule étiquette/case que je n'aurais jamais besoin de justifier, cacher, juger, faire accepter etc etc la seule.

Oui je dois justifier de mon orientation sexuelle quand je souhaite rencontré quelqu'un, quand je souhaite avoir un rapport sexuel etc Oui je dois indiquer que je préfère le basket si on me propose plusieurs sports, oui je dois expliquer que je préfère le mojito quand on me propose de la bière.

Pour moi les étiquettes sont nécessaires car elles sont indispensables dans un certain contexte hors je ne vois pas dans quel contexte, en dehors de l'intimité, il est besoin de se signaler LGBT ?? J'aimerais saisir le besoin d'appartenir a quelque chose dont tout le monde se fout puisque appartenant à l'intime. De mon point de vue cette communauté n'est que le moteur d'un énorme principe de site de rencontre.

Parce qu'on est d'accord qu'à part sur le plan sexuel être LBGT c'est pas un style ?? y a pas une manière d'écrire, de lire, de manger, de marcher qui vous est propre ?? Du coup le problème est juste d'arriver à s'épanouir sexuellement en augmentant le pourcentage de chance de ne pas être rejeté (J'ai jamais osez aborder une fille avant mes 19 ans pour tout vous dire, de peur d'être rejeté, un classique ^^). J'ai par contre conscience que si c'était difficile pour moi par manque de confiance je n'aurais pas eu à ajouter moquerie et autres difficultés pouvant naitre d'un esprit humain très étroit.

Pour finir je voudrais donc savoir si la communauté LGBT est un principe de site de rencontre ou un concept visant à ce que chaque être humain conçoivent n'importe quelle démonstration d'affection publique, quelle qu'elle soit, comme anodine ??

Merci, je n'aime pas me relire donc j'espère qu'il n'y a pas trop de faute et que le "ton" de mon discours n'a pas été interprété comme agressif, ce n'est réellement pas l'intention ^^.

avatar contributeur de Phoenix73
Phoenix73
15/05/2022 à 20:54

Bonjour Naquoi

J'ai eu un petit sourire en te lisant, alors je vais te faire une reponse rapide avant de repartir dans mes tâches. Pourquoi beaucoup atterissent ici déjà...c'est simple pour parler d'un truc comme nos questionnements sur notre orientation sexuelle , quoi de mieux que d'en parler avec des gens qui ont vecu la même chose, et qui sont semblables à ce que l'on est.

Après il y a ceux qui cherchent un truc precis, que tu ne retrouves pas forcement sur d'autres sites en terme d'ouverture sexuelle. Tu aimes le basket et si tu veux en parler, tu ne vas pas aller sur un site qui parle handball. Pourtant c'est un jeu avec un ballon que tu fais rebondir aussi.

En ce qui concerne la dite "communauté", je ne me sens pas appartenir à quoi que ce soit, mais cette communauté et surtout les associations sont présentes non pas pour afficher son orientation mais acquerir les mêmes droits et etre considéré comme n'importe quel personne cis hétéro (qui est la norme societale) et que chacun.e ne soit pas regardé comme un ovni quand il est avec son/sa cheri.e dans la rue. L'homophobie est encore présente quoi qu'il en soit. Puis ces associations donnent des infos precieuses en matiere de preventions, de législations , apporte de l'aide à celles et ceux qui ont été rejeté du fait de leurs orientations, ou victime d'homophobie etc... je dis ca de mon point de vue mais d'autres sauront te répondre mieux que moi.

Et je ne crois pas qu'on s'identifie avec l'étiquette LGBTQI pour nombre de personne. Ca ne voudrait pas dire grand chose, ni crier on est homo. Ca vient au detour d'une conversation, si une amie me dit "ce we mon copain m'a emmené en moto etc.. et toi?" , je vais pas raconter des cacahuètes en disant "j'étais avec une amie" bah non, c'est pas juste mon amie , c'est la personne que j'aime, je trouve ca dégradant de parler d'elle comme ca..donc obligatoirement tu definis ton orientation. Voilà bon ben j'ai pas fait de reponses rapide pfffff , grouillage activé .

avatar contributeur de Harmonique
Harmonique
15/05/2022 à 20:57

Salut

Pas de soucis pour ton dernier paragraphe. On est là pour discuter.

Pour toi c'est simple tu es un humain dans la case hétéro. Mais on ne se réveille pas un matin en se disant je suis hétéro, homo, trans ou bi. C'est souvent dans la douleur que l'on se trouve avec parfois le sentiment de ne pas être à sa place.

Pour mon histoire j'ai toujours nié mon attirance également pour les hommes en utilisant parfois des artifices. Quand c'est devenu trop évident, je suis complètement partie en vrille, je suis entrée dans une spirale dangereuse qui a été stoppée par ma femme.

Aujourd'hui je ne suis pas sur Betolerant pour faire des rencontres mais pour parler à des personnes qui me ressemblent et d'autres qui n'ont rien de commun avec moi sauf d'être des humains comme toi.

Tu auras bien d'autres réponse ici. Tout le monde ne s'aime pas mais ce qui nous unis va au-delà de certaines animosités. Alors on s'aime, on s'apprécie, on se tolère, on se supporte, mais on est là. Certains sont de passage et d'autres restes. Mon premier message quand je suis arrivée ici était "il n'y a personne, il ne se passe rien" aujourd'hui cela me fait tout simplement du bien. Il a des gens géniaux ici.

Monique

avatar ancien membre
Ancien membre
15/05/2022 à 21:13

Merci d'avoir pris le temps de me répondre ^^.

C'est ton amie et elle ne serait pas au courant de ton orientation ?? Ah bravo ^^ . Sinon plus sérieusement, si on se rencontrait lors d'une soirée, il te serait gênant de dire a un inconnu au détour d'une conversation que tu as passé le we avec ta compagne ??

Je dirais pas que c'est simple d'être hétéro c'est juste pas ostracisé.

avatar contributeur de Harmonique
Harmonique
15/05/2022 à 21:38

Citation de Naquoi #399479

??

avatar contributeur de Phoenix73
Phoenix73
15/05/2022 à 21:39 - 15/05/2022 à 21:40

@Naquoi je suis bi, vecu de manière hetero et même en couple avec un enfant pendant plus de 10 ans en pensant être hetero. Et j'assume ma vie aujourd'hui avec ma compagne, je ne m'en cache pas. Donc au detour d'une conversation si la question se pose , je ne vois pas pk je m'en cacherai , comme je n'ai pas caché mon ex conjoint à l'epoque. Enfin c'est tout pareil mis à part que c'est une femme quoi que je me demande si c'est pas une extraterrestre 🤔 du coup je serais extraterrestophile 🤨.

Juste quand tu reponds à quelqu'un de precis, appuis sur citer ^^ pour ne pas perdre les troupes.

avatar ancien membre
Ancien membre
15/05/2022 à 21:50 - 15/05/2022 à 21:53

Citation de Phoenix73 #399482

Ah voui désolé xD.

Tu pourrais même être Extraterrestrovore Niark Niark Niark ^^

avatar ancien membre
Ancien membre
15/05/2022 à 21:55 - 15/05/2022 à 22:11

Salut

Alors pourquoi les lgbtq se regroupent en une communauté ou en association.

C'est tout simple tant que des personnes lgbt seront stigmatisées discriminées ou insultées pour leur orientation sexuelle ou que les bienpensants hétéro interdiront les gens vivre librement leur sexualité alors il y aura toujours ce besoin de se rassembler en une communauté pour s'entraider et se protéger.

Après je te dirais quand tu abordes une fille tu ne risques pas grand chose à part de te prendre un râteau, mais quand tu abordes un mec tu risques de te faire taper dessus ou de te faire insulter .

Donc merci de ne pas etre mettre au même plan un râteau et le risque d'agression homophobe ou transphobe qui est toujours bien réel en 2022 ...

Tu ne peux pas savoir le nombre de copains hétéro que j'ai connu capables de taper sur un gay si ce dernier les aborde (et qui ne sont pas au courant de mon homosexualité ).

L'homophobie ou la transphobie n'est pas une fiction mais une réalité.

Ensuite je vais t'etonner en te disant que dans ton entourage tu as probablement des amis et personnes lgbtq sans que tu sois au courant qu'ils le sont. Contrairement à ce que tu peux dire la majorité des personnes lgbtq ne crient sur les toits qu'elles sont lgbtq. La plupart du temps la personne lgbtq fera son coming out à des personnes triées sur le volet et de confiance pour tout simplement se libérer d'un très lourd secret pour vivre sereinement leur homosexualité...

Et tu dois côtoyer tous les jours des anonymes lgbtq + dont tu ne sauras jamais qu'ils sont lgbtq à moins qu'ils te fassent confiance et vont se sentir obligé de te révéler leur homosexualité pour s'assure que tu vas réagir normalement si tu les vois en compagnie amoureuse avec une personne de même sexe.

Et ce coming out nous est imposée par cette société heteronormé car la personne lgbtq doit souvent vivre son orientation sexuelle dans le secret. Tu ne te rends pas compte que lorsque tu sors avec une meuf tu ne risques pas de te faire taper parce que tu sors avec une meuf ou de te faire rejeter par ta famille ou tes amis.

Alors que la personne lgbtq quand elle sort avec une personne de même sexe elle est obligée de penser à sa sécurité et de cacher sa relation par peur du rejet de la famille ou des amis.

Beaucoup de personnes lgbtq doivent vivre caché mais il y a un moment ce secret devient pesant et tu dois faire attention à ce que tu dis et à ce que tu fais, parce que contrairement à ce que tu dis les gens hétéro ne s'enfoutent pas de la sexualité de l'autre quand cette sexualité n'est pas hétéro , tout au contraire, tu peux etre stigmatisés rejetées ou insultées quand tu reveles ton orientation sexuelle.

Le coming out finit par s'imposer par cette société heteronormé parce que vivre dans le secret ca va un temps mais si tu as envie de construire une vie en etant toi même tu es obligé de te dévoiler et prévenir ton entourage parce que malheureusement les gens HÉTÉRO ne s'enfoutent pas quand tu n'es pas hétéro... voila

Cette communauté lgbt n'existerait pas si notre société n'imposait pas à ses enfants et adolescents à devenir de bons parfaits petit hétéro cisgenres

avatar ancien membre
Ancien membre
15/05/2022 à 22:12

Citation de Lulustrike #399485

Bonsoir, bonsoir ^^

Ok je ne peux décemment pas rejeter ce que tu dis mais si j'apporte ma pierre à l'édifice je ne peux pas non plus valider. Je me suis déjà fait accoster par des hommes bon deux hommes j'ai pas non plus le physique d'un dieux grec, quoi que Bacchus ?? ^^, et bah ma foi ils se sont pris des râteaux et poliment en plus.

Du coup par expérience perso, NON tout les heteros non pas une haine farouche de l'homo, j'avoue que je suis un peu coincé de l'hémisphère droit par rapport à un quelconque rapport avec un homme mais bon tant qu'on me viole pas ... ^^

Je crois pas que la société soit hétéronormé non plus, elle est juste bête et méchante, si j'essaie de rouler une pelle à ma femme en public elle me donne un coup de pied, ca fait hyper mal xD. Je sais pas d'où vient cette norme de l'intime mais qu'on soit hetero ou autres c'est souvent très mal perçu en public. Bon j'ai bien une idée d'où ca vient hein et à part chez les raëlliens je crois que c'est assez mal perçu sur toute cette planète en fait.

Après pour la violence, bah là je ne sais quoi dire, c'est un fait, c'est surement et heureusement pas systématique mais c'est un fait. Hélas.

Après je pense pas que dans mon entourage il y est des LGBT mais tout le monde autour de moi sait que si c'était le cas j'en aurais strictement rien à foutre si vous me pardonnez l'expression ^^.

avatar contributeur Didi14
Didi14
15/05/2022 à 22:27

Citation de Naquoi #399470

Je ne suis peut être pas le mieux placé pour te répondre puisque je n'ai pas encore révélé ma bisexualité au monde qui m'entoure mais à mes yeux la communauté LGBT se fait entendre des autres non pour faire comprendre aux gens qu'elle leur est identique malgrès les rejets qu'elle peut subir mais surtout pour se faire comprendre de gens qui comme moi subissent quelques difficultés à s'affirmer ou s'accepter. Pour moi la communauté n'est pas un poing levé mais une main tendue 😁

avatar ancien membre
Ancien membre
15/05/2022 à 22:45

Citation de Didi14 #399489

Toutes les réponses sont merveilleuses, c'est le principe ou du moins mon principe de discussion ^^.

Et tu partirais du principe que personne hors communauté LGBT ne pourrais te tendre la main du coup ?? Tu n'as a priori pas essayé et à défaut de connaitre, je pense pouvoir imaginer la difficulté voir l'angoisse a essayer. C'est là ou c'est dommage finalement.

Après le besoin de s'affirmer ou s'accepter c'est toujours par rapport aux autres c'est la aussi dommage et puis qui a mis dans le crane des gens qu'il fallait s'affirmer après tout ou s'accepter ?? accepter quoi ?? affirmer quoi ?? Je me suis jamais affirmer de toute ma vie et à défaut de m'accepter juste accepter d'avoir certain principe que j'essaie de ne pas "trahir" et y a eu des entorses ^^.

Vivre pour soi même en restant soi même c'est difficile pour tout le monde peut importe son orientation sexuelle.

avatar ancien membre
Ancien membre
15/05/2022 à 23:05 - 15/05/2022 à 23:18

Citation de Naquoi #399486 Du coup par expérience perso, NON tout les heteros non pas une haine farouche de l'homo, j'avoue que je suis un peu coincé de l'hémisphère droit par rapport à un quelconque rapport avec un homme mais bon tant qu'on me viole pas ... ^^

Et voila, ne dis jamais plus " tant qu'on ne me viole pas" parce que là ton propos est à la fois stigmatisant et homophobe car tu sous--entends que les gays sont des pervers et en même temps tu demontres que l'homosexualité te gêne parce si tu n'en avais vraiment rien à foutre tu ne sortirais pas ce type de phrases "tant qu'on ne me viole pas". Tu es hétéro et tu es pour que tout le monde vive librement son orientation sexuelle point, tu n'as point besoin de rajouter ce type de propos blessant.

Personnellement je trouve ca blessant de ta part. J'espère que tu ne penseras plus à sortir ca à une personne homosexuelle et que tu corrigeras à l'avenir tes amis s'ils sortent ce genre de propos...

Combien de fois j'ai entendu ce type de propos " je n'ai rien contre les pd tant qu'ils ne me violent pas ..." depuis que j'ai 11 ans.

Quand j'étais ado, c'est entendre ces foutus réflexion heteronormées soit disante "open" sur l'homosexualité de manière très répétées qui m'ont convaincu que j'étais un pervers sexuel parce que je suis attiré par les garçons depuis que j'ai 11 ans...

Je crois pas que la société soit hétéronormé non plus, elle est juste bête et méchante

Oups la je ne sais pas sur quelle planète tu vis.

Ne serait-ce que ce que tu as dis avant c'est très formaté hétéro...

Par exemple je ne connais aucun parents en france qui souhaiteraient que leurs enfants soient gays ou lesbiennes.

Mais bon tu penses comme ca parce que tu es hétéro et tu n'as jamais vecu le quotidien d'une personne homosexuelle ou transgenre pour t'apercevoir que des l'école primaire on formate les gens à etre hétéro et à vivre dans la norme hétéro.

Ado j'ai fait beaucoup d'homophobie intériorisée à cause de toutes ces injonctions sociétales d'etre hétéro. Nier que l'on vit dans une société hétéronormée c'est nier la souffrance des gens qui se decouvrent lgbtq+. Le taux de suicide chez les adolescents lgbtq+ est 4 fois plus élevée que dans la population générale pour cette raison principale ....

Tu ne peux pas savoir le nombre de gens lgbtq qui ont du se fondre dans le moule hétéro par peur du rejet et de l'homophobie et qui vont avoir une vie classique d'hetero alors qu'elles savent au fond d'elles qu'elles sont homosexuelles. C'est mon cas et le cas de beaucoup d'autres personnes sur le forum ..

Après pour la violence, bah là je ne sais quoi dire, c'est un fait, c'est surement et heureusement pas systématique mais c'est un fait. Hélas.

Oui heureusement ce n'est pas systématique mais les agressions homophobes ou transphobes ou la discrimination au travail existent toujours, sans parler de l'association le refuge qui accueillent des jeunes lgbtq sdf parce que leurs parents les ont foutus à la porte parce que non hétéro ou non cisgenre.

avatar contributeur de Occamj
Occamj
15/05/2022 à 23:21

Bonsoir,

Vous ne croyez pas que la société est hétéronormée? Pas non plus patriarcale peut être...

Si vous étiez comme moi trans et lesbienne, vous réviseriez très rapidement votre opinion... mais je peux comprendre votre aveuglement teinté de naïveté... tant qu'on ne vit pas la chose concrètement, on a du mal à l'imaginer...

Vous savez, jusqu'à récemment, pour changer d'état civil, on nous contraignait à la stérilisation.

Les droits LGBT, juste pour exister en toute égalité, ils sont conquis avec les griffes, et avec les dents.

Je ne clame pas mon identité, mais je fais ce qu il faut pour la défendre.

avatar contributeur de Phoenix73
Phoenix73
15/05/2022 à 23:22 - 15/05/2022 à 23:32

Citation de Naquoi #399491

Je suis assez d'accord avec toi , dans un sens qui ne joue pas un rôle selon là où il est?

La société est faite de tellement de tabou également, que tu ne peux pas parler de tout avec tout le monde, tu fais des choix de discussions selon qui est en face de toi. Tu t'adaptes. Et lgbt ou non ca concerne tout le monde.

@Lulustrike quand tu dis

"Tu ne peux pas savoir le nombre de copains hétéro que j'ai connu capables de taper sur un gay si ce dernier les aborde (et qui ne sont pas au courant de mon homosexualité )."

Dans ces cas là, tu fais quoi?

"Par exemple je ne connais aucun parents en france qui souhaiteraient que leurs enfants soient gays ou lesbiennes." Pas plus hetero, désolée de te le dire mais moi en tant que parents, je veux juste que mon enfant soit epanouie, alors il peut être ce qu'il veut.

Je ne vous trouve pas tres zen, @naquoi ne fait que s'interroger, qui n'a jamais fait de maladresses en s'interrogeant sur un sujet qu'il ne connaissait pas? Il est bon de lui dire les maladresses mais ca sert à rien de le secouer , c'est pas un orangina.

avatar ancien membre
Ancien membre
15/05/2022 à 23:30

Citation de Phoenix73 #399497@Lulustrike quand tu dis"Tu ne peux pas savoir le nombre de copains hétéro que j'ai connu capables de taper sur un gay si ce dernier les aborde (et qui ne sont pas au courant de mon homosexualité )."

Dans ces cas là, tu fais quoi?

J'étais jeune et je ne faisais rien parce que j'avais trop peur parce que officiellement j'étais hétéro dans ma tête et ca m'avait beaucoup renforcé dans le rejet de mon homosexualité.

Aujourd'hui j'essaierai de calmer ce genre de personnes,. Enfin après ce cas de figure ne s'est pas representé depuis plusieurs années depuis au moins 15 ans ( et j'espère c'est parce que les gens ont évolué )

avatar ancien membre
Ancien membre
15/05/2022 à 23:32

Citation de Lulustrike #399494

Mon propos n'avez pour but que d'être sarcastique, il soulignait seulement le fait qu'à part forcer une relation il n'y avait aucun souci de ma part à être abordé. Le viol est ici utilisé uniquement car il est le summum de la relation forcée, c'est tout ^^. Honnêtement j'ai beau relire ma phrase j'arrive vraiment pas à l'amener dans le sens que tu lui prêtes. Mais soit mea culpa si cela peut enrayer ce quiproquo.

Pour la société heteronormé là j'avoue que j'arrive pas à être d'accord, j'arrive pas à saisir dans mon enfance ou actuellement avec ma fille en maternelle, a quel moment on m'a glisse qu'un papa et une maman c'était bien et le reste c'est pas bien. Je veux bien me tromper mais sérieusement je me souviens pas avoir eu de cours sur la sexualité ou la famille oO. Mes parents m'ont forcé à a faire mon caté, hélas, mais bon ça m'a pas rendu dévot, loin de là.

Alors après oui, Les parents de Boule&Bill sont hetero, Donald à sa daisy et mickey à sa minnie mais bon Tintin on sait pas trop et Lucky Luke cache un truc à mon avis ^^.

Après comme tu dis je suis sans doute trop hetero pour le voir mais bon ...

Sinon pour les parents ne souhaitant pas avoir des enfants autres qu'hetero, bah déjà on vit pas en fonction du désir de ses parents, on est pas en Chine bon sang ^^ et ensuite c'est juste triste et je m'imaginais même illégal voir criminel, j'ai toujours cru que les parents avaient une obligation légale envers leurs enfants ?? enfin si c'est pour souffrir tous les jours bien évidement, cela n'a aucun sens.

Enfin pour le taux de suicide tu ne me le rappelles pas, tu me l'apprends, je n'ai jamais fait de recherche dans ce sens. Je ne nie pas la souffrance des gens qui se découvrent LGBt mais (et là je vais devoir choisir mes mots j'en ai conscience) je n'en ai cure, je ne suis pas un sauveur, je ne suis pas un mentor, je ne me destine pas à porter la bonne parole aux pauvres pécheurs de se monde dévasté. C'est juste une discussion qui je l'espère reste intéressante mais je ne suis pas ici en tant que porte parole de qui ou quoi que ce soit hein ^^.

avatar contributeur de Jessica69
Jessica69
15/05/2022 à 23:41

Citation de Naquoi #399470

à part sur le plan sexuel être LBGT

Salut naquoi.

J'ai presque ri en te lisant. Tu es très drôle.

Entre autres points, nombreux, je ne relève que celui-ci. LGBT est le Raccourci pour LGBTQIA+.

et en dehors de L, G et B, le reste n'a pas de lien avec le sexe.


Jessica Mrgn "Tout Homme a contre lui, ceux qui voudraient faire pareil, ceux qui feraient le contraire et la grande armée de ceux qui ne font rien" J.Clarety

avatar ancien membre
Ancien membre
15/05/2022 à 23:46

Citation de Occamj #399496

Patriarcal la je dis oui, il y a un gros souci avec ça, mais l'autre jour je me posais la question : depuis quand ?? est ce que cela a commencé par un tirage de cheveux pour amener dans une grotte ?? Les femmes ont techniquement eu 5000 ans environ pour nous dire d'aller nous faire cuire un oeuf, mais ... enfin c'est un autre débat

Mais oui, quand j'ai appris que dans nos manuels de cours de biologie il n'y avait pas de mention du clitoris j'ai été choqué.

Mais sinon il serait adequat donner des exemples concret qui pourrais me faire tilt comme l'exemple que je viens de citer par rapport a l'heteronormisation (je sais pas si cela existe hein xD)

avatar contributeur Didi14
Didi14
15/05/2022 à 23:46

Citation de Naquoi #399491

S'accepter sois même est à mes yeux plus difficile que de se faire accepter des et est difficile à cause des autres et du fait de cette société hétéronormé. Comment vouloir s'accepter quand tu as entendu dire des choses, de la part de tes parents ou de tes amis, qui te sont blessantes sans même qu'ils veuillent te blesser. J'ai déjà entendu mes parents dire (alors qu'ils n'ont aucun problème avec les LGBT):"y'avait deux filles qui s'embrassaient devant le lycée, elles ne devraient pas faire ça la". C'était dit sans mauvaise intention mais c'est homophobes.

Et me confier à des amis ou autres? J'ai déjà entendu certains d'entre eux lorsqu'on était plus jeunes: "faut pas s'approcher de lui il est gay".

Alors me confier à ma petite amie alors qu'elle est déjà très jalouse envers les autres filles?

Et bien oui j'aurais voulu pouvoir "essayer" comme tu me dis de me confier à des hétéros mais c'est impossible.

Comment se confier à des gens alors que tu risques de les perdre sans aucune lumière visible à l'autre bout du tunnel.

Je ne vais pas rechercher le premier hétéro que je croise et lui demander si il homophobe ou non et lui demander s'il accepte de m'écouter.

J'ai vécu 5 ans sans pouvoir me confier à d'autres personnes qui ont pu connaître une situation similaire à la mienne ou qui acceptent de me réconforter en me disant que je ne suis pas en tort.

D'autres membres de ce cite ont vécu pire que moi.

Alors oui c'est à ça que sert la communauté LGBT, avoir une main tendu entre nous quand les autres ne peuvent rien faire pour nous

avatar ancien membre
Ancien membre
15/05/2022 à 23:52 - 15/05/2022 à 23:55

Mon propos n'avez pour but que d'être sarcastique, il soulignait seulement le fait qu'à part forcer une relation il n'y avait aucun souci de ma part à être abordé. Le viol est ici utilisé uniquement car il est le summum de la relation forcée, c'est tout ^^. Honnêtement j'ai beau relire ma phrase j'arrive vraiment pas à l'amener dans le sens que tu lui prêtes. Mais soit mea culpa si cela peut enrayer ce quiproquo.

Là est le problème que tu n'aies pas conscience que c'est blessant ce type de réflexion et surtout à l'adolescence . Je t'assure que c'est ce genre de phrases (ce n'est pas le fait de l'entendre une fois mais plein de fois) qui est destructeur pour un ado qui decouvre précocement son homosexualité et qui doit apprendre à se construire sur ces types de réflexion quotidienne.

Je tenais à te le signaler pour en prendre conscience que certains propos peuvent involontairement blessant pour une personne lgbtq pour éviter de blesser à l'avenir d'autres personnes homosexuelles.

Pour la société heteronormé là j'avoue que j'arrive pas à être d'accord, j'arrive pas à saisir dans mon enfance ou actuellement avec ma fille en maternelle, a quel moment on m'a glisse qu'un papa et une maman c'était bien et le reste c'est pas bien.

Je te poserais une question et repond moi franchement ? Est ce que tu aimerais être gay ou transgenre au lieu d'etre hétéro ? Parce que là j'échangerais sans réfléchir mon homosexualité contre ton hétérosexualité....

Enfin pour le taux de suicide tu ne me le rappelles pas, tu me l'apprends

Oui tu as lu ma 1ere version ecrit trop vite et je l'avait corrigé 1 minutes après

avatar ancien membre
Ancien membre
15/05/2022 à 23:53

Citation de Didi14 #399510

Y a un gros gros bloc de haine entre certains heteros et les autres genres quand je vous lis tous c'est dramatique. Content que tu puisses trouver des mains tendues ^^.

avatar contributeur de Phoenix73
Phoenix73
15/05/2022 à 23:58

Citation de Lulustrike #399502

Je vais dire un truc qui ne va pas plaire, mais ca me titille depuis un moment. Ok la société n'est pas le top du top , mais y'a un moment donné, on ne peut pas mettre tout sur le dos de celle ci non plus. Désolée de le dire comme ca mais faut avoir les couilles de s'assumer tel que l'on est et assumer ses choix de vie et on a un peu de chance en france d'avoir l'autorisation de le faire, sans craindre d'etre enfermé en prison ou pire!

Quand la peur dicte nos actes alors c'est une jolie prison que l'on se construit tout seul.

Et si les lgbt ne s'assument pas eux même et ne s'acceptent pas eux même ou se cachent dans un trou de souris, comment voulez vous que la société les accepte?

avatar ancien membre
Ancien membre
15/05/2022 à 23:59 - 16/05/2022 à 00:07

Citation de Jessica69 #399506

Je me souhaite assez amusant à défaut de l'être pour tous ma foi ^^. Alors si je dis pas de bêtise et dieu sait que j'en dis (ou écris) L pour Lesbienne, G pour Gay, B pour Bisexuel, T pour Transgenre, Q pour Queer, I pour Intersex, A pour Asexuel et + pour le reste.

Excepté pour transgenre je pense qu'ils sont tous liés au sexe.

Citation de Lulustrike #399512

Bon j'espere que mon copié collé va marcher, on peut pas faire deux messages en suivant xD.

Alors je sais pas quoi te répondre, il me semble que je ne puisse pas te dire si j'aimerais être Gay ou Transgenre vu que je me vois mal vouloir être à la place d'une personne dont j'ignore fondamentalement tout.

Maintenant si je devais choisir entre une orientation sexuelle qui m'octroie une vie sexuelle paisible (et encore) ou difficile, oui je pense choisir la paisible. Mais si je devais choisir entre une orientation sexuelle paisible mais inutile ou difficile mais épanouissante hummm je voudrais répondre difficile mais épanouissante mais la je manque cruellement d'information pour être objectif.

avatar contributeur Didi14
Didi14
16/05/2022 à 00:04

Citation de Naquoi #399513

Après je ne dis pas que tous les hétéros sont mauvais mais disons qu'il y a différents niveaux d'acceptations chez eux.

Personnellement je vois 3 niveaux:

-1) Ceux qui n'acceptent pas

-2) Ceux qui acceptent (du genre de mes parents) mais qui te disent des phrases blessantes du genre "ils ne devraient pas faire ca en public" ou comme tu as dis le fameux "tant qu'on ne me viole pas" (le pire que j'ai entendu c'est de ma mère: "Je prefere qu'il soit gay plutot qu'il ne viole des enfants" il n'y a aucun rapport entre la pedophilie et l'homosexualité c'est inconsciemment très vexant comme propos)

-3) Ceux qui t'acceptent comme tu es. Et eux on les embrasse 😘

avatar ancien membre
Ancien membre
16/05/2022 à 00:05

Citation de Phoenix73 #399515

Phoenix, c'est plus un jugement qu'une aide.

Oui si j'avais ete courageux je me serais assumé homosexuel dès mes 12 ans en 1987 (où les homosexuel etaient stigmatisés un max pour l'épidémie du sida)

Mais ca n'a pas ete le cas et chacun fait ce qu'il peut dans sa vie ...

Je n'ai pas eu les couilles c'est comme ca et je n'ai pas envie de me justifier pourquoi je n'ai pas eu les couilles. Je fais partie de ces lgbtq qui ont ete laches toute leur vie.

Qu'est ce que tu veux que je te dise ....

avatar ancien membre
Ancien membre
16/05/2022 à 00:13 - 16/05/2022 à 00:22

Citation de Didi14 #399518

Ha ha tu vas devoir m'embrasser 😜 (oui grâce a toi j'ai remarqué qu'il y avait des smileys)

Rahhhh sinon pour la phrase du viol vous l'avez totalement sorti de son contexte je vous jure. Cela aurait été la même avec tant qu'on m'embrasse pas de force ou tant qu'on me met pas de mains aux fesses ou quand on me leche pas le torse etc etc mais c'etait juste plus court et plus impactant le viol vu que c'est le plus haut niveau de matiere de forcé quelqu'un.

Bon après j'abandonne tans pis 😥

Citation de Phoenix73 #399515

Moi ce que je ressens de la part de Phoenix73 c'est une volonté d'allez vers autre chose, alors que chez d'autres c'est plus une image de ressentiment ou de vengeance qui me vient à l'esprit. A tort surement, c'est ici la limite d'un clavier et d'un forum. Mais là il y a un point à gratter, on peut pas espérer que les heteros d'un coup, de part le monde s'excuse pour 500 ans de maltraitance, faut trouver autre chose.

avatar contributeur Didi14
Didi14
16/05/2022 à 00:20

Citation de Naquoi #399520

Le problème n'est pas le mot viol en soit, embrasser de force, mains aux fesses etc comme tu as dis amènent à croire que la majorité des LGBT feraient ça s'ils te trouvent un tant sois peu sexy ou que sais-je.

Alors même si (et on le sait) tu ne l'as pas dis méchamment c'est vexant.

Pour te mettre à notre place imagine que tu parles avec une fille dans un bar et qu'elle te dise "ah ba moi tant que tu me violes pas tu peux rester la" même si c'est pas méchant tu ne le prendrais pas super bien j'imagine.

(PS: de rien pour les smiley je trouve que ca fait plus convivial 😉 )

avatar ancien membre
Ancien membre
16/05/2022 à 00:33

Citation de Didi14 #399521

"Mode souvenir on :"

La première fois que j'ai voulu prendre mon courage à deux mains pour parler à une inconnue, c'était ma deuxième semaine de fac, je sors de ma résidence et devant moi une jeune femme blonde que j'ai suivi pendant 15 minutes à 1M d'elle en réfléchissant à ce que j'allais lui dire, avec un stress pas possible, un manque de confiance en moi abyssal, bref arrivée près de la fac en ayant abandonné l'idée de l'aborder et en m'imaginant célibataire toute mon existence, elle se retourne et me demande si j'allais à la fac et bien j'ai rien trouvé de mieux au bout de 15 minutes de réflexion de lui répondre que non, j'attendais un coin sombre pour la violer. Bon ça l'a bien fait marrer et c'est devenu mon premier amour.

"Mode souvenir Off :"

Tout cela pour dire qu'il faut faire attention au contexte et pas qu'a la teneur des mots, il y a l'attitude bien évidement mais la sur un forum... Bref ne pas amalgamer LGBT = violeur sur une phrase qui signifie j'accepte de me faire draguer tant qu'on me force pas.

avatar contributeur de Rosso
Rosso
16/05/2022 à 01:29

Citation de Occamj #399496Vous ne croyez pas que la société est hétéronormée? Pas non plus patriarcale peut être...Si vous étiez comme moi trans et lesbienne, vous réviseriez très rapidement votre opinion

Ben la je suis on ne peut plus d accord , je ne suis pas trans et lesbienne mais force est de constater que la société est hétéronormée pour ça il n y a aucun doute possible , patriarcale également mais avec un bémol selon les pays , mais globalement elle est quand même patriarcale .

Citation de Naquoi #399470Pour finir je voudrais donc savoir si la communauté LGBT est un principe de site de rencontre ou un concept visant à ce que chaque être humain conçoivent n'importe quelle démonstration d'affection publique, quelle qu'elle soit, comme anodine ??

Est ce que la communauté lgbt est un principe de site de rencontre ?

Je saisi mal la tournure de ta phrase , tu veux dire est ce que c est un club où on se retrouve entre nous ? Genre secte ?

Est ce que la communauté lgbt est un concept ? Qui tenterai de banaliser l homosexualité , la bisexualité , la transexualite afin de la faire accepter au plus grand nombre ?

La communauté lgbt est très hétéroclite , certain(e)s cherchent l amour ou des plans Q , d autres à échanger sur certaines problématiques d acceptation de ce qu iels sont , mais pas sûr que la sexualité soit le moteur de tout ça .

avatar contributeur Tyalgis
Tyalgis
16/05/2022 à 03:53 - 16/05/2022 à 04:38

Bonjour Naquoi,

Tout d'abord, saches je comprends ton questionnement, j'essaie de t'y apporter mon éclairage personnel, ne le prends pas contre toi si je reprends tes passages.

Tu te demandes pourquoi « d’un coup dans [ton] existence apparaît les termes LGBT et ses émules » et pourquoi on en fait tout un foin au lieu d’être tous de braves humains cohabitant dans la paix et la bonne humeur.

Ma question pour toi c’est « En effet, pourquoi ces termes apparaissent tout d’un coup dans ton existence ? Pourquoi n’existaient t’ils pas avant ou du moins étaient évoqués, si c’est une composante de l’humanité totalement acceptée et intégrée dans le paysage ? » Les personnes incluses dans le terme LGBT existent depuis des siècles et des siècles, depuis aussi longtemps que l’humanité existe probablement, même si l’histoire se garde bien de les mentionner. Si ces personnes ont décidé de prendre la parole, si tu as l’impression de les voir plus maintenant, il y a une raison. Plusieurs, en fait. Ce que la raison n’est pas, par contre, c’est qu’être une personne LGBT est une caractéristique humaine aussi anodine et acceptée qu’être un collectionneur de bd ou un fan de mojito. Je pense qu’en revanche la raison se trouve en effet dans l’envie qu’être une personne LGBT soit une caractéristique humaine aussi anodine et acceptée que ça.

« Pourquoi les gens se prennent la tête (pour certain depuis des années) sur ce qu'ils sont ? » Peut-être justement parce que ces termes LGBT ne se sont pas fait assez entendre lors de leur construction ? Que personne n’est venu leur dire qu’il n’y avait pas à se prendre la tête, que c’était tout aussi normal que d’être hétéro, cis, binaire ? Peut-être qu’ils n’avaient pas de représentation positive de ces termes LGBT ? Peut-être parce que le monde qu’ils regardaient était un monde façonné par et pour les personnes hétéros cisgenres ? Peut-être parce qu’ils n’étaient pas prêts à ce que ce monde là les regarde comme « des émules » juste parce qu’ils voulaient être eux-mêmes ? Ou qu’ils avaient peur pour leur sécurité ? Ou qu’ils avaient tellement intégré l’intolérance de leur environnement qu’ils se rejetaient eux-mêmes ? Je ne sais pas. Peut-être un peu de tout ça.

« C'est ton amie et elle ne serait pas au courant de ton orientation ? » Je n’ai aucune idée de l’orientation sexuelle et amoureuse de la plupart de mes amis. Sauf de quelques-uns qui me l’ont dit. Autrement, demander leur sexualité au gens ne fait pas partie des questions que je pose beaucoup, même à des amis. Et je ne pars pas du principe que ceux qui ne m’ont rien dit sont hétéro. Pourtant c’est vrai, c’est ce qu’on fait en général, et ça crée un déséquilibre entre les personnes qui sont hétéro et celles qui ne le sont pas. Parce qu’alors se dire non hétéro/cis devient une divergence à ce que les autres imaginaient de nous, parce qu’alors les personnes de la communauté LGBT se retrouvent à devoir faire leur « coming out ». Si être hétéro ou ne pas l’être était équivalent aux yeux de tous alors tout le monde ferait un coming out en révélant sa sexualité. Ou plus exactement personne ne le ferait vraiment, on n’assumerait juste pas de l’intimité des gens.

« Du coup par expérience perso, NON tout les heteros non pas une haine farouche de l'homo » Manquerait plus que ça. Bien sûr, ça n’est pas ce qui est dit. Le fait de parler de sentiment d’insécurité et de violence ne veut pas dire qu’on assume que toutes les personnes ne faisant pas partie de la communauté LGBT la haïssent. Le souci c’est que pour que l’insécurité existe il suffit que des personnes haineuses existent. C’est un peu comme quand une femme te dit qu’elle a peur lorsqu’un homme marche derrière elle la nuit. Tous les hommes ne sont pas des agresseurs. Reste qu’il en existe et qu’ils font des victimes tous les jours.

« Je crois pas que la société soit hétéronormé »

La société est hétéronormée. C’est un fait.

Moi j’ai vraiment réalisé que tout le monde n’était pas hétérosexuel à 15 ans. Enfant, je ne comprenais pas encore le concept de l’amour amoureux que je savais déjà qu’en grandissant je devrai me trouver « un amoureux » et que ça devait être un garçon. Garçon avec lequel je marierai et aurai des enfants. Quand j’avais des amis garçons, on me demandait avec un sourire attendri ou bien de connivence si c’étaient mes « petits copains », mes « amoureux ». Quand j’avais des amis filles, on ne me disait rien. Quand je lisais des livres, regardais des films, tombais sur une publicité, écoutais un cours d’histoire, levais la tête dans les parcs, observais ma famille, je ne voyais partout qu’un seul modèle, qu’une seule norme : une fille et un garçon, un papa et une maman, deux personnes de sexe opposé. On disait aux filles de prendre soin d’elles pour plaire aux garçons, aux garçons d’être fort et protecteurs pour plaire aux filles. Tout ça, c’est encore pas mal le cas aujourd’hui. Même si justement les termes LGBT se font entendre bien plus fort ces dernières années. Et le fait qu’ils se fassent entendre, c’est une avancée.

Tu sais, encore en 2022, 67 pays criminalisent l’homosexualité, dans 11 avoir une relation homosexuelle est passible de peine de mort et 50 pays criminalisent la transidentité.

L’homosexualité a été retirée de la liste des maladies mentales de l’OMS le 17 mai 1990, la transidentité a été retirée le 27 mai 2019 (retrait effectif en 2022). Tout ça, historiquement, c’était hier.

Je vais assumer que tu es né en France. A ta naissance, dans ton pays, la majorité sexuelle redevenait tout juste la même pour les relations hétérosexuelles et homosexuelles. Jusqu’à tes 17 ans, ton pays ne reconnaissait pas le concubinage entre deux personnes de même sexe. Jusqu’à tes 30 ans environ, tu vivais dans un pays où les couples de même sexe n’avaient pas le droit de se marier. Jusqu’à tes 34 ans, si tu avais été trans, tu aurais dû accepter de te faire stériliser pour avoir le droit de modifier la mention de ton sexe à l’état civil. Jusqu’à cette année, les thérapies de conversion en France n’étaient pas illégales.

La France c’est aussi un pays qui depuis 2016 a été condamnée à 3 reprises par l’ONU parce qu’elle se refuse à interdire la mutilation des enfants intersexes, qui à l’heure actuelle voient leur corps être modifiés pour rentrer dans une des « deux cases ».

Et la France est très loin d’être le plus mauvais élève.

« si j'essaie de rouler une pelle à ma femme en public elle me donne un coup de pied, ca fait hyper mal xD. Je sais pas d'où vient cette norme de l'intime mais qu'on soit hetero ou autres c'est souvent très mal perçu en public. »

Le problème c’est que certaines personnes trouvant que les personnes LGBT dévoilent trop leur intimité trouvent (parfois sans le réaliser) que les personnes LGBT dévoilent trop leur intimité à partir du moment où ces dernières disent qu’elles existent. J’aimerais bien moi, pouvoir parler de façon totalement anodine de la personne avec laquelle je suis en amour. Sans que quelqu’un décide qu’il ne veut plus me parler, sans qu'on dise que je vais pervertir les enfants, sans que quelqu’un ne se mette à m’infantiliser parce que la confusion doit régner en moi, sans avoir peur que ça fasse un blanc ou qu’au contraire on me pose des questions très indiscrètes. J’aimerais bien pouvoir prendre la main de la personne que j’aime dans la rue, sans avoir peur. Sans me demander si on va considérer que je devrais garder mon intimité pour moi au lieu d’en imposer sa vue aux gens. J’aimerais bien ne pas avoir l’impression que la société me demande d’invisibiliser un bout de qui je suis. On ne parle pas vraiment que de se rouler des pelles.

Pour reparler expérience personnelle, quand j’avais 17 ans, les couples hétéros qui se roulaient des pelles à l’école ça me mettait un peu mal à l’aise mais c’était visiblement acceptable. Par contre, mon proviseur avait demandé à ce que les câlins amicaux entre filles, dangereux phénomène qu’il avait pu observer, cessent.

Enfin, tu as raison. Ce serait génial qu’on s’accepte tous comme nous sommes. Que nous n’ayons plus besoin de vulgariser, militer, etc, juste pour que tout le monde soit respecté dans ses droits et son être. Ce serait génial – non pas qu’on n’entende plus parler des termes LGBT (puisque ne pas entendre parler de ces termes EST un problème) – mais qu’on en entende parler sur le même ton que le fait d’être hétéro et cisgenre. En attendant, je crois que malgré les énormes progrès faits (principalement grâce à ces « émules » qui font et ont fait entendre leur voix) nous n’y sommes pas encore. Et la commu a besoin d’exister. Rien que pour aider les gens qui se posent des questions, parce que sinon, à qui aurais tu posé ta question ? Vers qui ceux et celles qui sont perdus, isolés, voire maltraités, rejetés ou bafoués, peuvent se tourner ?



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2022, betolerant.fr