Monétiser la consommation des ressources planétaires ?

avatar contributeur de Benkium
Benkium
10/09/2021 à 12:03

Comme ceci risque d'être un pavé un peu indigeste et que vous n'avez pas forcément envie de prendre du temps à lire les élucubrations d'un inconnu, je vais d'abord aller à l'essentiel puis je détaillerais le fond de ma pensée.

Il est communément admis comme "normal" qu'il existe des inégalités de revenus du fait des différences de travail et de talents offerts. Certains travaux sont nettement plus pénibles que d'autres, demandent beaucoup plus de temps, d'investissement personnel que d'autres, de prise de risques, etc... En revanche, on a désormais collectivement conscience du caractère fini des ressources planétaires et de la nécessité d'en limiter l'usage et du caractère collectif de celles-ci. On peut donc raisonnablement penser que chacun devrait avoir les mêmes droits sur l'exploitation des ressources.

Actuellement, on taxe les émissions de CO2 via des quotas, mais le fait de ces taxes ne pousse finalement pas à réduire les consommations puisque, d'une part, il est possible de s'endetter (donc de s'endetter sur l'écologie et l'avenir de la planète), et d'autre part, c'est toujours le consommateur final qui paye cette taxe dans le prix de vente des produits.

Mon idée serait de mettre en place une monnaie qui quantifierait l'exploitation des ressources. Ainsi tous les individus disposeraient des mêmes droits d'exploitation des ressources planétaires, de sorte que chacun pourrait choisir la manière dont il utilise ce droit. Dans un premier temps, il pourrait s'agit de ne monétiser que le carbone (CO2 ou pré-CO2).

Maintenant rentrons dans le détail.

Comment pourrait fonctionner cette monnaie ?

Pour la simplicité du discours, appelons cette monnaie le Ressourçard (mais on pourrait trouver un meilleur nom, j'en suis certain). Elle fonctionnerait (grosso-modo) comme suit:

-> un territoire d'application de la monnaie est défini (e.g. l'espace de libre échange de la communauté économique européenne dans un premier temps) ;

tous les individus résidents ou séjournant dans l'espace disposent d'un compte gérant la quantité de Ressourçards dont ils disposent, appelons ça QR-compte dans la suite.

-> Celui-ci est identifié par un QR-code individuel de paiement (entièrement dématérialisée par soucis écologique) ; ce QR-code est obtenu, soit en même temps que la délivrance de la carte d'identité, soit en même temps que la délivrance du visa de séjour (professionnel, touristique, ... lorsqu'un touriste, un visiteur ou un travailleur étranger arrive au port ou à l'aéroport et qu'on contrôle son passeport par exemple), soit en même temps que la carte de séjour, bref, chaque fois qu'un individu est enregistré comme entrant dans le territoire ;

chaque jour (ou semaine, ou mois), tous les QR-comptes reçoivent la même quantité de Ressourçards qui peut être un montant fixe – disons 1000 Ressourçards ;

-> la quantité de Ressouçards émis quotidiennement est donc connu égale à 1000 fois le nombre d'individus enregistrés sur le territoire.

-> ces QR-comptes sont entièrement gérés par une instance publique surveillée par des organismes indépendants, appelons-la Banque des Ressouçards, ou en abrégé BdR ;

-> Un comité, appelons-le Comité des Ressourçards, composé d'élus, de citoyens tirés au sort sur la base d'une inscription volontaire et de spécialistes est chargé de déterminer la quantité de ressources qu'il est acceptable de consommer quotidiennement (e.g. la quantité de CO2 qu'on peut émettre au maximum sans que ça ne dépasse les capacités de la planète) et fixe le prix du Ressouçard pour chaque ressource extraite (e.g. Si la planète peut supporter l'émission de 100 tonnes de CO2 par jour, et qu'il y a 500 individus sur le territoire qui ont reçus chacun 1000 Ressourçards, alors la tonne de CO2 extraite est évaluée à 500,000/100 = 5000 Ressourçards)

-> Toutes les sociétés et entreprises (publiques ou privées) disposent également d'un compte à la BdR mais d'une autre nature puisque ceux-ci ne sont pas approvisionnés, appelons-les SER-comptes dans la suite. Chaque fois qu'une entreprise/société extrait des ressources (e.g. Gaz naturel, pétrole, bois, charbon, ...) celles-ci lui sont facturées par la BdR au prix ainsi calculé par le CdR. Si elle ne peut pas payée, l'entreprise ou la société est en faillite.

-> Il n'est pas possible d'emprunter ou de prêter des Ressourçards, mais la BdR met à disposition des nouvelles entreprises/sociétés une certaine quantité de Ressourçards initiale sur leur SER-compte nécessaire au bon fonctionnement.

-> Pour approvisionner son SER-compte, une société doit facturer, en plus des monnaies usuelles en cours (euros, dollars, bitcoins, livres, etc...) des Ressouçards au SER-compte d'une autre société ou au QR-compte du particulier client (par exemple, une raffinerie qui achète du pétrole pour fabriquer de l'essence achètera en payant des Ressourçards le pétrole à la société qui l'a extrait, un agriculteur achètera de l'essence pour son tracteur via le SER-compte de sa société agricole, et pour sa voiture individuelle, via son QR-compte personnel.

-> Les entreprises étrangères ou locales qui souhaitent importer des ressources doivent disposer d'un SER-compte. A l'importantion, en plus des droits de douanes habituels, le CdR est chargé d'estimer le coût en Ressourçards des marchandises importées en fonction des méthodes de productions estimées. Ce coût est facturé au SER-compte importateur. A l'exportation, c'est également le CdR qui estime de combien doit être gratifié le SER-compte de l'exportateur.

-> La BdR met à disposition et gère un site internet de gestion de son QR-compte ou SER-compte.

-> En cas de perte ou de vol, le QR-code peut immédiatement être changé sur ce site.

-> Les vols de Ressourçards donneront lieu à dépot de plainte sur ce site et indemnisation, comme d'ordinaire.

-> Les dons entre particuliers sont possibles (et encadrés, par des limites à définir) d'un QR-compte à un autre via le site.

-> Les Ressourçards peuvent ainsi être échangés d'un SER-compte à un autre SER-compte, d'un QR-compte vers un SER-compte ou entre deux QR-comptes mais il n'est pas possible de transférer des Ressourçards d'un SER-compte vers un QR-compte.

Les QR-comptes des individus n'ayant pas atteint l'âge de majorité sur les Ressourçards sont gérés par les parents ou responsables légaux de l'individu mineur (l'âge de la majorité sur les Ressouçards peut être le même que l'âge de la majorité légale ou pas, à préciser)

-> Les individus avec QR-compte peuvent acheter ou vendre leurs Ressouçards à la BdR contre la monnaie usuelle. La BdR gère les taux de change en fonction de la loi d'offre/demande.

-> Les sociétés/entreprises ne sont pas autorisées à acheter ou vendre des Ressourçards à la BdR et sont donc tenues de bien gérer leurs SER-comptes.

-> Du fait de pannes informatiques possibles ou perte de réseau temporaire, les petits achats en Ressourçards (inférieurs à 100 Ressourçards par exemple) pourront être enregistrés temporairement sur la machine du commerçant puis débités aux QR-comptes lorsque la connexion avec la BdR est rétablie.

-> Un QR-compte déficitaire sera bloqué jusqu'à être à nouveau bénéficiaire.

Voilà dans les grandes lignes comment cette nouvelle monnaie pourrait fonctionner.

Pour la mise en place, on peut imaginer 3 à 5 années de test, pour s'habituer à l'idée de payer dans cette monnaie et voir combien on gagnerait/perdrait à acheter ou revendre ses Ressourçards qui manquent/en trop à la BdR, où la BdR pourrait estimer en fonction des chiffres d'affaire les quantités de Ressourçards initiales à mettre à disposition des entreprises sur leur SER-compte, où chacun prendrait le temps d'obtenir son QR-compte et son QR-code, où les ports, aéroports s'habitueraient à imprimer des QR-codes pour les touristes en visite, etc...

Quels intérêts à la mise en place d'une telle monnaie ?

-> Ceci offrirait la garantie de ne plus s'endetter sur l'avenir par l'exploitation de ressources, puisqu'il ne serait pas possible de s'endetter dans cette monnaie

-> Ceci permettrait une meilleure redistribution des richesses puisque les plus modestes consomment moins de ressources que les plus riches et donc pourraient revendre leurs quotas excédentaires aux plus riches afin de réduire l'écart de niveau de vie

-> Ceci constitue de fait la mise en place d'un revenu universel puisque tout le monde peut revendre une partie de cette monnaie.

L'existence de ce revenu universel permettrait de réduire/supprimer les aides tierces des États envers leur citoyen (RSA, allocations familiales, etc...) puisque le revenu nécessaire à la survie serait désormais garanti par le fait que l'exploitation des ressources est faite pour garantir la survie de tous. Les rémunérations de droit (retraite, chômage, devraient bien entendu être maintenues).

-> Ceci responsabiliserait chacun aux questions écologiques puisque chacun devrait gérer ses coûts (acheter des tomates en Février, c'est peut-être moins pertinent qu'en Août, prendre l'avion pour partir 2 jours en week-end, ça n'est peut-être pas d'un bon rapport satisfaction/coût écologique, mettre la clim' à 16 en été et le chauffage à 28 en hiver ça n'est peut-être pas ce qui est le plus important en terme de confort...)

En termes d'inconvénient, pour l'instant on ne m'a cité jusqu'à présent que de faux problèmes :

-> Certains ne seront pas capable de comprendre un système économique à 2 monnaies, et pourraient se retrouver dans l'incapacité de payer pour leurs besoins fondamentaux. Mais il me semble que ce sont déjà ceux qui sont en difficulté aujourd'hui, ont besoin d'une assistance sociale pour gérer et qu'en fait, ces populations consomment plutôt peu de ressources, ce qui ne devrait donc finalement pas leur poser de problèmes.

-> Une grande difficulté d'accès aux besoins primaires pour l'immigration clandestine : mais c'est peut-être l'occasion de repenser notre politique d'accueil afin que ces individus soient connus le plus vite possible et guidés/aidés dans leur démarche d'asile politique, économique, etc...

-> Une probable incompatibilité avec les trafics en tous genres (drogues, armes, prostitution, organes, ...) puisque les trafiquants auront bien du mal à déclarer leur société/entreprise et ainsi disposer d'un SER-compte. Mais nul doute que les malfrats redoubleront d'ingéniosité pour contourner les règles, et qu'il n'est finalement pas besoin de leur facilité la tâche.

-> Un besoin de ressources parfois plus important pour certains individus en situation de handicap, de maladie, mais on peut imaginer que les coûts soient pris en charge par la sécurité sociale et que celle-ci facture une petite quantité de la nouvelle monnaie pour la nécessité de ces quelques uns. De même qu'une part d’impôt en la monnaie est envisageable pour compenser les coûts et besoins des États et collectivités.

Voilà, qu'en pensez-vous ? Cela vous semble-t-il une bonne idée ou complètement à côté de la plaque ? Y voyez-vous d'autres avantages, d'autres inconvénients ?

Aussi, si comme moi vous pensez que cette idée gagnerait à être partagée, sauriez-vous comment la diffuser ?

avatar contributeur de Olberic
Olberic
10/09/2021 à 16:10 - 10/09/2021 à 17:46

Sans forcément pouvoir donner un avis bien précis - les systèmes monétaires et tout ce qui gravite autour me paraissent compliqués 😶 - cela suppose d'avoir des pouvoirs publics / dirigeants qui se soucient des années futures de la Terre.

L'implémentation de ces limitations me semble donc improbable, mais c'est bien intéressant d'y réfléchir de façon théorique.

J'ai peut-être mal compris cette partie, mais je pose la question tout de même : qu'est-ce qui empêche les commerces et producteurs de reporter le coût environnemental sur les clients, avec cette monnaie supplémentaire ?

Je comprends que la masse monétaire allouée à la population globale correspond à ce que la planète peut supporter. Mais je me dis que cela n'empêche pas les personnes d'économiser pendant plusieurs jours et après, il peut y avoir des pics de dépenses (donc de pollution), c'est un problème potentiel.

avatar contributeur de The Blob
The Blob
10/09/2021 à 19:59

”comme ceci” ce n’est pas gentil de nous juger /condamner dès le début

”indigeste” tu règle des comptes ?

”les élucubrations ” t’à un passif là dedans ou bien ?

”il est communément admis comme "normal"” tu parle d’une communautée ou d’une ”norme sociale” ?

”qu'il existe des inégalités” t’aime l’utopie bon courage

”des inégalités de revenus du fait des différences de travail et de talents offerts.” je te rappel que revenus viens de rétribution

 ”de talents offerts” oui la vie m’à offerte le talent d’avoir 2 bras je ne vais pas me les couper même çi d’autre n’en ont pas eu cette ”chance”

bon voilà juste avec un bout de ton ”introduction” là désolé je ne peux pas faire tout ton texte mais déjà ça te fais ”de la matière”

avatar contributeur de FRANCK-PARIS
FRANCK-PARIS
10/09/2021 à 21:45

1) je suis contre les crypto monnaies écolos ou pas, parce qu'elles comsoment trop d'énergie. Comment batir des droits à polluer sur des QR code et autres systèmes énergivores ? Ce serait contradictoire.

2) quand on voit comment c'est difficile d'imposer des restrictions de liberté pour sauver les gens de la pandémie du COVID, les masques, la vaccination ... comment demander des efforts encore plus durs pour sauver la planête dans 30 ans ?

avatar contributeur de Llaho
Llaho
10/09/2021 à 22:32 - 10/09/2021 à 22:32

Bonsoir Benkium,

J'aime bien le sujet vraiment, mais trop de blob...partout.

avatar contributeur de The Blob
The Blob
10/09/2021 à 22:51

j’éssaie de comprendre pk l’emploi de ses termes me créent des émotions désagréables et de savoir ci où non il vise une ”classe” de la population dont je serai sois disant associé

avatar contributeur de Kiddoc
Kiddoc
11/09/2021 à 08:57 - 11/09/2021 à 10:08

je lirais l'ensemble du pavé plus tard vu que même si j'adore lire, un pavé aussi long est dur a comprendre en une fois mais déja , la plupart des resources sont monétisées, sauf l'eau au niveau mondial.

ya une émission sur arte qui explique que l'australie a rendu l'eau payant pour justement résoudre ses problemes et maintenant le prix de l'eau est controlé par le systeme financier qui fait sa loi

so.arte/MainBasse

l'émission peut toujours etre vue sur facebook

les cryptomonnaie sont de mon avis quelque chose qui ne fonctionne pas a long terme, comme l'explique différentes études, mais pour faire simple déja par parce qu'elle consomment de l'énergie, qui en plus augmente exponentiellement avec l'augmentation d'information, et avec le stockage d'information et qu'il faut en plus sécuriser

de plus pour etre viable un systeme de monnaie doit pouvoir rester essentiellement physique, palpable, réel

Pour Olbéric, je dirais que les commerces et producteurs répércutent déja les prix sur leurs productions mais le fait que certaines choses soit produites de manieres industrielles, de mauvaises qualitées justement dans dans commerces a grandes échelles avec des labels de soi-disant qualitées et vendues aux memes prix que des des petites productions crée le déséquilibre

rebelote apres lecture complete...

l'utopie n'est pas vraiment surréaliste elle demande juste a être bien réfléchie je pense

ce qui me dérange dans ton idée c'est plus le fait que la seule chose qui a de la valeur c'est la ressource/le produit en elle même ainsi que l'empreinte carbone générée qui est taxée, ce qui crée de base des inégalités

a mon avis l'idée est intéressante mais résoudre le probleme de l'écologie par la monnaie ne peut pas fonctionner car justment trop de choses sont controlées par la monnaie et certaines personnes en on tellement qu'elles font la pluie et le beau temps avec a tous niveaux

dans ton idée il va quand meme se retrouver des personnes avec plus d'argent et de ressources a un niveau disproportionné

pareil pour quelques entreprises

si rien que quelques personnes ou entreprises de ton utopies ont des envies de grandeurs ou de pouvoir tout s'effondre ou redevient comme notre systeme actuel

par contre sans parler d'écologie tu peux imaginer un systeme ou on réduit les inégalitées a la base en donnant la meme valeur (100%) a chaque travail, ou presque.

que pour le systeme hiérarchique celle valeur augmente LEGEREMENT a chaque palier pour ne plus centraliser les revenus sur quelques personnes

faire en sorte que dans le systeme éducatif on donne une occasion d'essayer chaque travail ou la plupart, pour en comprendre le sens et respecter celui des autres.

pour les personnes en recherche de travail ou autre, ils auraient automatiquement comme travail temporaire un emploi dans le service public comme l'aménagement du territoire, l'entretien des villes, etc

ceux qui refusent tout type de travail auraient un revenu qui baisse de facon réguliere

ma seule interrogation que j'arrive pas a bien résoudre c'est comment gérer la répartition de la vente du produit ou du service de facon équitable pour l'entreprise sans qu'elle gagne trop d'importance/valeur/influence et qu'elle risque de recreer un déséquilibre de pouvoir

avatar contributeur de Benkium
Benkium
11/09/2021 à 11:00

Citation de Olberic #372463

"qu'est-ce qui empêche les commerces et producteurs de reporter le coût environnemental sur les clients, avec cette monnaie supplémentaire ?"

Je ne suis pas sûr d'avoir bien compris ta question. Le but n'est pas d'empêcher que le coût environnemental soit payé par les clients, au contraire. L'idée c'est que le coût environnemental soit vraiment traduit dans les prix mais que tout le monde dispose, a priori, des mêmes moyens pour payer ce coût, et c'est ce qui n'est pas le cas aujourd'hui. D'autant que les monnaies actuelles englobent trop de paramètres en même temps : la rareté, l'effet de mode, la quantité de travail, le coût environnemental, les intérêts des actionnaires, etc... L'idée c'est qu'on peut s'endetter sur certains aspects (on peut s'endetter sur le travail parce qu'on peut ensuite travailler plus pour compenser par exemple), mais qu'on ne peut pas s'endetter sur l'environnement.

"Je comprends que la masse monétaire allouée à la population globale correspond à ce que la planète peut supporter. Mais je me dis que cela n'empêche pas les personnes d'économiser pendant plusieurs jours et après, il peut y avoir des pics de dépenses (donc de pollution), c'est un problème potentiel."

Oui mais on vivrait avec un stock plutôt qu'à crédit sur l'environnement. Tant mieux si on fait des économies et qu'on consomme moins de ressources que "prévu".

Citation de FRANCK-PARIS #372534

1) Je pense qu'il y a confusion sur le concept de cryptomonnaie. Les cryptomonnaies qui utilisent le principe de blockchain sont évidemment à proscrire. Ici, je parlais plutôt d'une monnaie usuelle telle que l'euro, gérée par une banque centrale étatique ou multi-étatique, mais sans qu'elle soit matérialisée. En fait, battre monnaie en émettant des pièces et des billets, ça consomme aussi beaucoup d'énergie et de ressources. Pour fabriquer des billets, il faut beaucoup de coton, très gourmand en eau et en d'autres ressources pas toujours très propres. Pour fabriquer des pièces, on utilise des métaux tels que le cuivre, le nickel, l'aluminium, le zinc dont l’extraction pollue également. De plus, l'acheminement de ces pièces et billets a un coût environnemental et humain assez élevé.

Un paiement par carte bancaire ou tout objet s'en rapprochant est donc ce qui est, aujourd'hui, le plus propre. Le principe du QR-code, c'est d'avoir juste une carte plastifiée (pas besoin d'une puce électronique à changer trop souvent) où seul le terminal de paiement du commerçant et le serveur de la banque centrale consomment un peu de ressources.

2) il y aura de toute façon des efforts à faire. Mon idée c'était de laisser l'effort à fournir par la liberté de chacun de choisir comment les fournir - par le biais d'une monnaie - plutôt que d'imposer des restrictions contraignantes sur tous les fronts. Certains auront toujours besoin de prendre l'avion mais ne seront pas dérangés à l'idée de ne plus mettre de chauffage chez eux l'hiver. Pour d'autres, c'est l'inverse : ne plus prendre l'avion n'est pas une contrainte, mais se chauffer l'hiver restera toujours important. Ça serait de mettre en place une écologie de la responsabilité plutôt qu'une écologie de l'infantilisation par système de punition/récompense. Chacun aurait à gérer son "capital écologique".

Citation de The Blob #372558

Je suis un très mauvais communiquant, ça c'est certain ! Je suis désolé que ça t'ait provoqué des émotions désagréables et ça n'était pas le but ni ne visait qui que ce soit et donc certainement pas toi non plus. Je voulais juste essayer de faire une introduction pas trop longue de mon idée avant de rentrer dans le détail, mais visiblement, c'est un exercice raté de ma part :s

Citation de Kiddoc #372580

Merci pour ces remarques très constructives :) Concernant l'eau, le problème que tu soulèves est très juste. Mais je pense que ce problème vient du fait que c'est aujourd'hui la même monnaie qui gère la ressource que celle qui gère la "plus-value" (que ce soit par le travail, par la rareté, par la spéculation, ou autre). Je pense qu'il faudrait décorréler ces quantités dans la mesure du possible.

Par contre, je ne suis pas d'accord avec toi sur la nécessité de la palpabilité de la monnaie. Le Yuan en Chine est très largement dématérialisé et il est rarement possible de payer en espèces en Chine aujourd'hui. La plupart des commerçants n'acceptent plus que le paiement par téléphone (en Yuans, et non pas en cryptomonnaie de type blockchain). Après doit-on appeler ce Yuan par téléphone une cryptomonnaie ou pas, c'est un autre débat.

Et oui avec mon système, il y aura toujours des niveaux de richesses disproportionnés mais en quoi est-ce gênant ? Est-il anormal que quelqu'un qui apporte beaucoup de bonheur puisse bénéficier en retour d'un certain confort de vie ? Je ne suis pas très bon en football, mais un Zinedine Zidane qui fait des choses spectaculaires et apporte beaucoup de bonheur et de rêves à beaucoup de monde mérite sans doute d'en être récompensé. Des Beatles, qui vendent des millions de disques dans le monde apportent beaucoup de bonheur à beaucoup de monde et méritent sans doute d'être récompensés.

Je suis d'accord que ça ne corrigera pas tous les problèmes et qu'il y a également de nombreux autres problèmes à considérer. Ça ne réduira pas la délinquance, les fortunes héritées, les problèmes de santé, etc... et ça n'est en rien un programme politique qui vise, à lui seul, à réduire les inégalités mais je me dis que cela pourrait y contribuer tout en créant une réelle incitation écologique, sans punition.

avatar contributeur de Kiddoc
Kiddoc
11/09/2021 à 11:54

auroville est une utopie qui fonctionne, tu peux en prendre des idées

avatar contributeur de Tiloupgre
Tiloupgre
11/09/2021 à 21:58

belle utopie mais QR code suplémentaire pour taxer encore et au final .... ne servire a rien

t'a déja l'exemple du QR code sanitaire qui limite ta vie et te fais payer tous les 6 mois une redevance

tu payes des taxes a tous va pour de la pseudo écologie ça ne te suffis pas ?

avatar contributeur de The Blob
The Blob
16/09/2021 à 22:29

Citation de Llaho #372552

sous entendre que je t’empêche de participer

me fais bien marrer t’es capable d’inscinuer sur moi mais pas de participer mdr

Citation de Benkium #372590

moi ça va mais tant que tu n’auras pas répondu aux question que je t’ai poser je ne comprendrai pas le contexte de ton sujet.

le truc pour exposer une idée c’est de bien analiser l’idée principale et pour l’instant la tienne est un peut floue je trouve

avatar contributeur de Paraisseux
Paraisseux
18/09/2021 à 12:34

En gros tu "proposes" un communisme 2.0 centré sur l'écologie via un site de rencontre LGBTQ (j'ignorais que l'on avait un pouvoir législatif mondial sur ce forum c'est trop cool). Qui impose à tout les pays du monde un système arbitraire de quota dont les 3/4 ne vont strictement rien avoir à foutre car si nous, nous sommes un temps soi peu """privilégié""" dans nos "accès" aux "ressources" qui est "un bien" nécessaire pour le maintien "en bonne santé" du "capitalisme", le reste du monde même si leurs sols regorgent de matière précieuses, rares et vitales subissent l'injustices des gouvernements successifs qui les opprime et empêche cet accès aux dites ressource.

Ton système s'inscrit dans un idéalisme exacerbé qui ne prend strictement rien en compte de la réalité du monde actuel et personne ne dispose de la légitimité pour imposer quoi que se soit à qui que se soit, donc c'est juste de la "branlette intellectuel" similaire aux grandes discussions où l'on refait le monde en fin de soirée depuis le canapé du salon avant de retourner bien tranquillement le lendemain à son petit bureau.

Quand on sait que même les élues "femme" du parlement européen votent contre la reconnaissance (qui n'est que symbolique) de l'égalité homme/femme et qui donc échoue dans ce contexte à être validé, que les marchands d'armes, de drogue et "d'enfant" sont en partenariat avec les plus hautes sphères de l'état (qui sont généralement les plus gros consommateurs aussi de ces produits) pour faire transiter leurs marchandises en toute impunité, aux même titre que les terroristes qui arrivent à passer les frontières sans être inquiété. Que les statu quo avec des pays dictatoriaux sont maintenus sous le silence complice des médias tant que "la communauté international" peut en tirer des profits substantiel et que d'une manière général, dans le monde actuel, toute loi qui semble au premier abord légiférée pour réguler un problème comporte toute les portes de sorties arrière pour que les "puissants" et "riches" puissent s'en sortir car ces lois sont majoritairement faites par les Lobbys de ces entreprises qui "soumettent" ces propositions de loi aux élus, ces derniers ne font que la propose sans la modifier (ou très peu).

Je ne vois même pas l'intérêt de ce sujet, et il m'avait semblé que sur Betolerant, on ne parler pas de politique.

avatar contributeur de Caulfield
Caulfield
18/09/2021 à 13:16

Citation de Paraisseux #373123

"Je ne vois même pas l'intérêt de ce sujet, et il m'avait semblé que sur Betolerant, on ne parler pas de politique."

Ce serait bête de ne pas pouvoir parler de politique étant donné que les grandes questions LGBT sont intrinsèquement liées à des décisions politiques passées ou futures... Puis on a quand même un sondage qui nous demande de quel parti politique on est en page d'accueil. 😅

avatar contributeur de Paraisseux
Paraisseux
18/09/2021 à 13:26

Je dis ca car plusieurs fois on m'a menacé de ban car je parlais politique (actualité). Mais oui je comprends ta réponse tout à fait légitime.

avatar contributeur de Rosso
Rosso
18/09/2021 à 16:06

Citation de Paraisseux #373129

On m à aussi repris plusieurs fois sur ce point , mais bon pas grave ... de toutes façons sur Beto on est au dessus des partis au dessssssssuus

avatar contributeur de Benkium
Benkium
18/09/2021 à 18:19

Ah bah désolé si les sujets autres que LGBT sont à proscrire, je retire celui-ci alors. Mais je me disais que ça pouvait être intéressant de discuter sur une idée autre. Mais ça n'était peut-être pas une bonne idée de le faire ici.

avatar ancien membre
Ancien membre
18/09/2021 à 20:06 - 18/09/2021 à 20:11

Ça se saurait depuis le temps si la monnaie, l'économie, était une solution viable... non, délit et crime d'écocide en bande organisée.. du goudron et des plumes.. non, juste du goudron ! 😝

Plus sérieusement, et malheureusement, les pays les plus pollueurs au monde sont aussi officiellement considérés comme les plus écolos au monde (voir classements).

nb: cette situation morbide n'est pas fortuite, accidentelle ou inconsidérée.

avatar contributeur de HerMajesty
HerMajesty
18/09/2021 à 20:10

Et bien moi je trouve que l'on devrait monétiser en bourses les sujets de ce forum ! 😅

Non? Bon ok alors je retourne dans mon manoir hanté par les pingouins😶🐧

avatar contributeur de Llaho
Llaho
18/09/2021 à 20:15

Citation de Benkium #373147

Bonsoir,

Non je ne crois pas qu'il soit interdit de parler politique. En revanche ce qui est proscrit c'est de ne pas respecter la charte du site et de tenir des propos insultants, racistes, antisemites, révisionnistes, lgbtphobes, sexistes ect... alors si ton sujet te tiens à cœur, fais le vivre.

avatar ancien membre
Ancien membre
18/09/2021 à 20:45

"Le révisionnisme historique

Pour les historiens, le révisionnisme est un terme sans connotation particulière qui désigne une démarche critique consistant à réviser de manière rationnelle certaines opinions couramment admises en histoire, que ce soit par le grand public (le plus souvent), ou même par des historiens de profession non spécialistes de la période ou du domaine d'études considéré. Il se fonde sur un apport d'informations nouvelles, un réexamen des sources et propose une nouvelle interprétation (une ré-écriture) de l'histoire. " wikipédia

Le révisionnisme n'est pas le négationnisme, merci d'éviter de dire des bêtises, y a beaucoup de jeunes ici

😉

avatar contributeur de Llaho
Llaho
18/09/2021 à 20:58 - 18/09/2021 à 21:00

Citation de Mina #373160

Pour ma part, je me réfère au dictionnaire Larousse et aux académiciens plutôt que Wikipédia qui lui n'est vérifié par... personne. Mais je ne savais pas que Le Larousse était une compilation de "bêtises"

? révisionnisme

nom masculin

  1. Comportement, doctrine remettant en cause un dogme ou une théorie, notamment celle d'un parti politique.

  2. Position idéologique des marxistes partisans de la révision des thèses révolutionnaires en fonction de l'évolution politique, sociale ou économique.

  3. Remise en question de faits appartenant à l'histoire de la Seconde Guerre mondiale, tendant à nier ou à minimiser le génocide des Juifs par les nazis.
avatar ancien membre
Ancien membre
18/09/2021 à 21:04

cette 3e définition est donc inexacte, c'est celle du négationnisme... "tendant à nier"

avatar contributeur de Llaho
Llaho
18/09/2021 à 21:06

Citation de Mina #373163

Alors Il te faudra en parler avec l'académie Française !

avatar ancien membre
Ancien membre
18/09/2021 à 21:11

non, pas besoin, je sais que le révisionnisme n'est pas un délit, contrairement au négationnisme, et ça c'est juridique, pas artistique.

avatar contributeur de Llaho
Llaho
18/09/2021 à 21:16

Libre à toi de contester ceux et celles qui régissent la langue française.

avatar ancien membre
Ancien membre
18/09/2021 à 21:20 - 18/09/2021 à 22:12

Merci, c'est fort urbain, parce que, sinon, les personnes lgbt seraient encore considérées comme malades mentales dans ton super dico de langue française, d'ailleurs, si je ne m'abuse, le" wokisme" est une forme de révisionnisme qui ne dérange que les négationnistes, les phobistes de tout poil, au cas où

...mais on digresse là , désolée, Benkium 😉



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2021, betolerant.fr