Le porno : Mal du siècle ?

avatar contributeur de Tanjiro75
Tanjiro75
14/12/2021 à 17:23

Bonjour à tous, j'espère que vous allez bien.

Je me lance sur mon premier topic du forum : Quelle est votre vision de la pornographie ? Est-ce que vous en consommez régulièrement ?

Depuis plusieurs années, j'ai fait plusieurs Nofap challenge, le No Nut November qui consiste à ne pas se masturber / ne pas consommer de vidéos pornographies.

Actuellement, cela fait un mois que j'ai décidé d'arrêter de consulter la pornographie suite à la lecture d'un recueil (la méthode Easy Peasy) qui donne des informations (plus ou moins fondés) sur les dégâts du porno dans notre système de récompense / le dérèglement avec la dopamine.

Pour en revenir à la question principale, le porno est hautement addictif et je suis dans les dernières générations à avoir connu un avant et un après Internet. J'ai été accro aux hentais, je passais des heures avant de me coucher à chercher la nouveauté, celle qui me ferait bander plus que tout un peu comme un drogué qui en veut toujours plus. Et quand je vois l'hypersexualisation de certains gosses et les photos très explicites dans les réseaux sociaux. Je me dis qu'on vit dans un monde de fou où des enfants sont biberonnés au porno et impossible d'en décrocher.

Envoyé depuis l'application android
avatar contributeur de Kitsune
Kitsune
14/12/2021 à 18:07 - 14/12/2021 à 18:11

Alors pour ma part, j'apprécie le porno mais j'ai du mal avec les films. Je préfère de loin les sites ouvert au partage.

Perso, je ne me vois pas partager, en revanche en furetant, je suis tombé sur des video (amateur) ftm, qui m'ont clairement soulagé sur des doutes que je pouvais avoir. Ça n'en fait pas pour autant des modèles comportementaux mais c'est une épine en moins

(Je ne développerai pas la parti doute)

Après j'ai du mal avec les challenges no nut, no ceci, no cela. Ça me donne l'impression qu'on veut nous faire rentrer dans un moule. En début de poste tu parles de dérèglement de la recompense (en lien avec la dopamine ...)

J'ai envie de dire mais WTF !!!!

Je ne suis pas pour l'industrie des films porno. Ça se voit que les acteurs ... sont des acteurs !!!

Par contre c'est quoi le problème avec les sites ouvert au publique et a ceux qui souhaites partager leurs exploits ?

Moi ça me fait kiffer que germaine, 60 balais, se la donne avec kevin 20 ans tout rond.

C'est pas spécifiquement de les voire niquer qui me plait, c'est leur liberté.

(Pis c'est pas ce que je recherche. Germaine a beau être sympa, elle ne me fait pas triquer)

J'aime bcp les hantaïs. Je les prefere de loin. Au reste de la pornographie car a3 la difference d'un film, tout une palette d'émotion est suggéré.

J'ai travaillé pour les telephones rose a un moment donné. Tout le monde souffre plus ou moins de solitude, de manque d'amour et de passion. C'est récurant et tout le monde sait que c'est commun. Par contre personne ne parle jamais de la misère sexuel. C'est un tabou.

Pourtant c'est une réalité et elle est loin d'être drole. Elle se vit dans la honte et le silence.

Peu importe ce qui y mène. Peu importe l'age, la raison social ou le sexe.

Il y a eu une très belle émission fait dans les années 90, qui parlait de ces gens TDS qui se specialisaient dans les personnes atteintent de pathologies qui leurs coupe toute possibilité de rencontre amoureuse. En parallèle, des clients témoignaient ... Si je parle de ça c'est parce que tout le monde n'a pas le réflexe d'aller voire une prostituée. Pour certain c'est honteux et pour d'Autres ... ça peut être problematique parce qu'il est assez rare que ces dames ptatiquent le saphisme. Note que ça existe sûrement ...(oserais je dire heureusement ... ?)

Le porno est disponible H24 et il ne te juge pas !

Perso je ne me sens pas addict. Avant de trouver un site porno qui me convienne, j'allait 1 a 2 fois par mois. Après la decouverte de ce site, ma fréquentation est tombé a 2 fois par trimestre. Puis comme il n'y avait aussi des pratiques (que je qualifierais d'exotique par respect pour ce que je n'apprécie pas ) le site censuré en France ...

Ça ne m'empêchera pas de me branler.

On peut dire ce qu'on veut, la masturbation c'ewt bon pour la santé.

Ce qui est mauvais et c'est prouvé pour tout, c'est l'abus.

avatar contributeur de Dime
Dime
14/12/2021 à 18:28

Ce qui est néfaste il me semble, c'est la facilité d'accès, non payante, aux plateformes porno en tout genre, ainsi que le coté illimité à la fois du visionnage et de l'offre. D'autre part, le fait de pouvoir poster en tant qu'anonyme me semble dangereux aussi pour certain couple en terme d'escalade, voire de non consentement de la partenaire féminine. Il y a beaucoup de commerce fait sous le manteau dans ce domaine, avec de gros abus pour certaines, qui ne sont meme pas des actrices professionnelles.

Une fois de plus, internet est un lieu trop en free ride. ça manque de controle, voire de législation. Espérons (je le pense) que cela va s'améliorer dans le futur.

Je rajoute, bien évidemment, que le porno est néfaste voire traumatisant pour les trés jeunes, et il est addictif pour les hommes de 20/30 ans, qui ont à la fois de gros besoins et une libido développable à merci.

avatar contributeur de Rosso
Rosso
14/12/2021 à 20:12

Les problèmes du porno à mes yeux est que c est un des meilleurs porteurs de clichés en tous genre que les enfants (oui les enfants ont accès au porno) et les autres se retrouvent avec des visions complètement déformées sur les valeurs de respect , consentement , amour , tendresse ...

Alors je suis loin d être un puritain mais bon de ce que j ai pu voir du porno actuel , c est gang bang brutal , voyeurisme , bukkake , jeunes filles défoncées ... rien que les titres sont répugnants .

Évidemment les femmes sont la pour servir d objet ou alors de maîtresse autoritaires voir sadiques , les gays sont tous des partouzeurs ... super tout ça ...

Le porno et la violence sont banalisés à l extrême , après chacun est libre de regarder ou pas sauf que pour les ados ça ne fonctionne pas comme ça , iels ont excessivement peu de chances de ne pas être exposés .

Mais vu le pognon que ça rapporte ça ne s arrêtera pas au contraire

avatar contributeur Lulustrike
Lulustrike
16/12/2021 à 13:42 - 16/12/2021 à 13:47

Salut,

Alors, on accuse le porno avoir un effet néfaste sur les enfants et les ados. Mais que font les parents ?

On vit de plus en plus dans une société où les parents sont déresponsabilisés ? Mais y a des applis de contrôle parental ?

Et est ce que normal qu'un gosse ait une tablette dans sa chambre ou un smartphone à 8 ou 10 ans ?

Est ce normal que les parents laissent faire et se reposent entièrement sur la société pour que leurs enfants ne regardent pas du porno ?

Je ne sais pas, les parents n'auront pas idée de laisser traîner leurs gamins dans une rue remplie de dealers et de drogués et de prostitués. Alors pourquoi ce n'est pas la même chose pour le X. On ne laisse pas un enfant seul devant son écran ou alors on installe des filtres parentaux etc.

Au lieu de blâmer la société de consommation et de tirer à boulets rouges sur l'industrie X (qui existera toujours), les parents devraient déjà prendre leurs responsabilités, je ne comprends pas qu'il y a un laisser aller et un laisser faire chez les parents ? Parce qu'il ne faut pas interdire aux enfants l'accès à Internet, à la tablette ou au dernier smartphone au risque de les traumatiser ???

avatar contributeur de Tanjiro75
Tanjiro75
16/12/2021 à 13:55

Salut Lulustrike, je comprends tes propos et c'est tout à fait normal de voir une part de responsabilité chez les parents. Les parents peuvent être désarmés face à l'omniprésence du porno ou d'image suggestives dans la publicité, les comportements, les news à la télé. C'est un argument marketing, de communication. Les parents peuvent freiner, éduquer, dire que le porno c'est pas bien pour tel ou tel raison. Quand on est jeune, on aime expérimenter, les amis et l'effet de groupe peuvent influencer aussi. Sans aller dans le complotisme, l'industrie pornographique a tout intérêt à capter l'attention des plus jeunes malgré la présence plus ou moins grande des parents. Quand on était enfant, on savait ruser pour accéder à cette dose d'interdit, ce piqûre d'adrénaline. C'est tellement simple maintenant de consommer depuis chez soi, ce côté virtuel, gratuit et illimité. Rendre addict les gens, transformer leur peur du porno quand on commence en peur de perdre le porno comme on pique le jouet d'un enfant , c'est très rusé et diablement efficace

Envoyé depuis l'application android
avatar contributeur de Rosso
Rosso
16/12/2021 à 14:49

Citation de Lulustrike #384303

Je suis tout à fait d accord sur le rôle des parents ok

Citation de Lulustrike #384303les parents n'auront pas idée de laisser traîner leurs gamins dans une rue remplie de dealers et de drogués et de prostitués.

Non , par contre la c est peu-être aux autorités compétentes d agir pour éviter d avoir des rues pareilles .

Citation de Lulustrike #384303Au lieu de blâmer la société de consommation et de tirer à boulets rouges sur l'industrie X (qui existera toujours), les parents devraient déjà prendre leurs responsabilités

L un n empêche pas l autre , encore une fois oui le rôle des parents est essentiels (quand ils sont présents) mais la surproduction de pornographie n aide pas .

Citation de Lulustrike #384303, je ne comprends pas qu'il y a un laisser aller et un laisser faire chez les parents ? Parce qu'il ne faut pas interdire aux enfants l'accès à Internet, à la tablette ou au dernier smartphone au risque de les traumatiser ???

Je suis d accord , effectivement trop de parents laissent leur enfants avoir accès à internet et son lot de violences , pornographie et autres ... et ce n est pas rendre service à ses enfants de les laisser libre de tout ...

avatar ancien membre
Ancien membre
17/12/2021 à 08:30 - 17/12/2021 à 08:33

Autre position :

Moi je préférerai que le porno n'existe pas, que chacun crée son propre porno en live avec son ou ses partenaires, qu'il y ait des lieux d'echanges si besoin (ce n'est pas le mien mais après tout, pas de raison d'empêcher les lieux de partage du sexe).

Je trouve que le porno disponible à gogo uniformisé les idées, les clichés...

Écrire nos propres histoires pornos pour

s' exciter, c'est beaucoup mieux.

Quand j'ai eu des partenaires utilisant le porno je les ai trouvé moins dans le ressenti (c'est pas ce qu'ils croient) comme si une partie d'eux imaginait être filmé (?), moins créatifs (!) plus longs à être excité...

J'ai adoré ceux qui n'en avaient jamais vu.

Je suis un peu en colère contre tout ce qui uniformise les gens dont le porno à gogo et la télé. Par contre ne pas se masturber ? Ça non !

avatar contributeur de Cin91
Cin91
17/12/2021 à 15:17

Le porno aujourd'hui n'a plus de limite par rapport à l'accès mais aussi par rapport au style.

Ca peut être avantageux car tout le monde y trouve son compte. Mais ca peut être bien néfaste et répugnant pour certaine personne.

Le hentai par exemple est un style de porno qui debooorde d'imagination. Tout y est possible! On fait du 3d aussi pour faire plus réaliste, les humains peuvent être en relation avec des extraterrestres ou des zombies.

Par contre comme tout est permis, le porno infantile peut aussi ressortir. Dans beaucoups de cas le concepte de viol d'enfant est même recherché et donc offert par certaines plateforme. Ce que je trouve personnellement dangereux et répugnant. Cela ne devrait pour ma part, ne pas exister mais en plus c'est accessible sans difficulté.

Et comme il a été dit, ca risque pas de se limiter encore moins de s'arrêter. J'avais vu dans des statistiques que le site le plus fréquenté est pornhub. Ca passe devant facebook, instagram...

avatar contributeur de OffRoad
OffRoad
17/12/2021 à 15:32 - 17/12/2021 à 15:47

Hello à toustes,

Ya plusieurs strates dans l'imaginaire du "porno" actuel :

D'abord, le terme n'est plus d'actualité... les films pornographiques n'ont pas vraiment augmenté en volume. Peut être y faire une étude...

Les sites de stockage et de diffusion d'extraits d'enregistrement contenant des scènes sexuée et d'actes sexuels est alimenté par différentes sources...

La première fut - et est toujours - le vol de documents personnels sur les serveurs : caméras de surveillance, fichiers transitoires de Skype et autre com-vidéos et enfin, vidéos personnelles sur supports privés. Aussi, une partie provient de la copie des anciens films qui ont été transférés de VHS vers numérique...

Ensuite, le terme "porno" englobe énormément de facettes de rapports physiques : masturbation ou simple danse ; caresses à deux ou plusieurs ; actes plus hard avec ou sans violence ; effets spéciaux avec accessoires étonnants ou spécialisés ; situations ou environnements diverses et enfin, les "exploits" ou plutôt "performances" de multiples tendances....

Pour alimenter le sujet NOFAP ou connexes, mon expérience fût intéressante avec mon épouse que, de temps-en-temps, je porte une cage de chasteté avec la clé dans sa poche et/ou cachée dans mes bagages lors de mes déplacements sans elle ! Je peux témoigner que cela est très efficace autant pour s'abstenir personnellement que de créer une tension érotique entre-nous très stimulante quand elle décide de me libérer !!! Cela ré-équilibrent les libidos variables pour chacun ou parfois décalées dans le temps. Côté hygiène, c'est plus délicat car moins facile et rapide mais ne provoque aucune "détérioration" à court ou long terme (perte d'érection,...). Pour développer: :https://www.journaldequebec.com/2017/11/01/la-chastete-masculine--des-hommes-a-mettre-en-cage

Pour les enfants, je rejoins entièrement Lulustrike. les limites sont clairement disponibles sur tous les logiciels de navigation et sur toutes les machines. Pas d'excuses, je pense. Trop facile. Par exemple, la ceinture de sécurité n'est toujours pas mise aux enfants car "cela les gênent et puis ils ne sont pas d'accord !..."

Les sites réellement complets (porno) sont payants et/ou la carte permet de filtrer les adultes (si l'enfant vous piquent la carte, c'est comme les achats avec de l'argent piqué dans le porte-monnaie qui traîne dans l'entrée ou dans la poche du manteau. Pour les personnes/couples qui aiment diffuser leurs exploits, ils maîtrisent parfaitement la régulation des accès à leurs fichiers ou dossiers....

Pour ce qui est de mon expérience, mes parents étaient abonnés à plein de mensuels/hebdo, journaux. Donc, j'ai eu accès à Playboy et Union. Ce dernier a été très important dans ma structuration de pensée vis-à-vis de mes futurs rapports intimes. Les différents dossiers dont médicaux et psychos, furent très judicieux de les consulter "tranquillement". L'érotisme et le "porno" ont remplis aussi leur rôle sur l'imaginaire et la décharge des pulsions/libidos... À découvrir : https://www.union.fr/

Quant à l'addiction, elle est la source des mêmes dérapages que pour l'alcoolisme, la descente infernale des drogues interdites les sucreries, la vitesse excessive sur les routes dangereuses, les sports extrêmes. Donc, cet élément est juste une facette de la dépendance, liée à une fonction de satisfaction d'un élément du cerveau commun aux êtres vivants... Se focaliser sur l'addiction "porno" est dévoyé. Il nous faut trancher sur les deux faces de l'addiction/dépendance (sérotonine/dopamine/adrénaline,..) qui sont l'Éthique et la chimie de modification des fonctions fondamentales de nos cerveaux mammifères... Source: https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/addictions/definition-facteurs-favorisants

Le dernier point que j'aborde concerne l'éducation sexuelle ou relationnelle du charme, du rapport, des fantasmes, des pulsions et autres envies. Ces actions de société ont été phagocyté par la Société qui l'a inclus dans le parcours scolaire avec aucune envie de documenter clairement, étant donné la chape de plomb de la pudeur familiale, les dictas religieux de tout bords, etc...

Prenez plaisir avec ou sans, surtout avec les vidéos/photos qui vous plaisent et principalement en partage AVEC consentement. 🤗

avatar ancien membre
Ancien membre
17/12/2021 à 16:10

Un des problèmes du porno c'est que certains se disent que ce qu'ils voient est vrai alors ils le reproduisent dans la vraie vie. Dans tel film ils font ça donc le mec va aimer. Il lui donne la fessée, bah c'est que ça doit être cool sinon il se laisserait pas faire. Etc...

Au final, on se retrouve avec des pseudo-porn stars dans notre lit et ça nous fait tout sauf bander. Mais tant que ça rapportera du fric ça continuera et on continuera à se retrouver avec des tocards qui ne savent pas baiser et le phénomène est loin d'être terminé. Ceux qui baisent comme des sauvages car ils croient que ça fait jouir et qu'ils sont un bon coup alors que pas du tout et qui s'étonne quand vous n'êtes pas excité ni content, on en aura encore et toujours. Ceci dit, allez savoir si le porno est responsable de tout ça ou s'ils sont comme ça par nature 🤷‍♂️

avatar contributeur de OffRoad
OffRoad
17/12/2021 à 17:56 - 17/12/2021 à 17:57

Citation de Nopseudo #384460

Hello NoPseudo

☝️ j'apporte un petit bémol, un peu de recul de ma vue de vieux sur l'existence de nombreuses publications... en papiers car le Net n'existait pas, qui relatent les relations complètement délirantes depuis de nombreux siècles. C'est vraiment pas nouveau et cela persiste et persistera... avec ou sans porn.pasnet 😁

Des lectures de ma jeunesse :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Rapports_Kinsey

https://fr.wikipedia.org/wiki/Rapport_Hite

Quant aux délires, la vidéo n'a rien inventé : https://www.ebay.fr/itm/332485807378

Merci de me supporter 😉

avatar ancien membre
Ancien membre
17/12/2021 à 20:10

Apparemment, ça ne date pas d'hier 😜 Il faut croire qu'il en faut pour tous les goûts haha.

Le livre sur ebay a l'air d'être pas mal malgré le prix.



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2022, betolerant.fr