Un terrible vide, même des années après.

avatar contributeur de Sei_
Sei_
08/03/2022 à 21:26

Bonjour ou Bonsoir tout dépend de quand vous lirez ce sujet.

Ce qui risque de suivre va surement être long, et pénible à lire. Mais je vais faire de mon mieux afin de rendre le tout cohérent et non chiant à lire.

Ce qui va suivre est l'avant, après, et le maintenant.

Il y a presque 10 ans, j'ai connu sur un forum LGBT qui n'existe plus aujourd'hui un garçon. Ce garçon m'avait contacté car il avait vu mes interventions fréquentes sur le site, et les trouvaient pertinentes. Au tout début, et tellement il y avait peu d'informations sur son profil, j'ai cru que c'était un fake, mais au final c'était bien la même personne que sur les photos de son profil.

Nous avons discuté quelques mois, et c'est au mois d'Août, que nous avons décidé de nous voir.

A l'époque, je ne travaillais pas encore et était en pleine études, je vivais encore chez mes parents et niveau argent c'était un peu difficile.. Mais j'avais tout de même convaincu mes parents de me financer le train pour aller le voir. Je devais y rester environs 2 semaines. Je sais que deux semaines peuvent sembler longues, mais c'était d'un commun accord.

Éventuellement, je lui avais demandé si pour lui ça semblait être un peu long, ce à quoi il avait répondu par la négative. Sa mère était également d'accord, et avait même eue une conversation téléphonique avec ma mère.

Tout semblait se porter pour le mieux.

Le jour J, j'ai fait 6 heures de train. Seulement.. Arrivé à la gare, il n'y avait personne. Étonné, j'ai contacté ma mère qui avait gardé le téléphone de sa mère (au cas où). Ils étaient juste en retard.

A leurs arriver.. J'ai ressentis comme un froid énorme de la part de sa mère, mais je n'en ai pas tenu rigueur.

Le soir même, elle désirait aller manger une pizza.. Mais avec le stress, et la durée du trajet, j'étais vraiment très fatigué. Ce qu'elle n'avait pas eu l'air de comprendre.

Mon séjour à tout simplement été INFERNAL.

Le deuxième ou troisième jour où je suis arrivé, le matin même.. Je me suis réveillé bien avant lui. Par politesse, et voyant que la porte de la chambre de sa mère était grande ouverte, je l'ai cherchée dans la maison pour lui dire Bonjour. Je l'ai retrouvée sur le balcon, en train de pleurer.

Paniqué, je suis retourné dans la chambre et l'ai avertis. Il ne voulait pas s'en mêler, mais inquiet, je l'ai tout de même forcé à aller voir sa mère pour voir si elle allait bien.

Sa mère s'est enfermée avec lui dans la chambre et durant presque 3 heures, je les entendais comme se disputer. Je ne pouvais pas comprendre, car ils parlaient dans une autre langue.

Quand il est ressortis de la chambre, en pleurs, il m'a pris dans ses bras et tout ce qu'il me disait c'était "Je t'aime, je t'aime". Nous-Nous sommes assis sur le lit, j'ai attendus qu'il se calme et je lui ai demandé de m'expliquer. Il ne voulait pas me dire ce qu'il s'était passé, car il ne voulait pas "Me blesser". Je l'ai quand même poussé à me dire à ce qu'il en était, et là, il m'a avoué que sa mère ne m'aimait pas du-tout. Qu'elle me trouvait moche. Sans intérêt. Que j'allais lui apporter des problèmes plus qu'autre choses.

Choqué, je me rappelle en avoir eu les larmes aux yeux, et je suis sortis dans le jardin. J'ai appelé ma mère, qui m'a conseillé de faire mes valises et de partir.

Je suis donc rentrer dans la maison, et je lui ai annoncé que je pensais partir. Il s'est mis à pleurer encore et m'as supplié de rester. Ce que j'ai fait.

Énorme erreur.

J'ai donc voulus discuter avec sa mère, et tirer les choses au clair. Elle ne voulait rien savoir, mais à quand même dis "Nous allons tout de même faire en sorte, que la suite du séjour se passe pour le mieux".

Dès lors, sa mère à tout fait pour nous pousser à nous engueuler lui et moi, à toujours chercher la petite bête.

A l'époque, j'avais ce que l'on appelle un ED (eating disorder). Je ne le savais même pas de moi même, je ne l'ai su que quelques années après. Elle adorait pointer du doigt certaines choses, comme ma maigreur, ou même me mettre mal à l'aise en me montrant des photos d'enfances de son enfant qui n'étaient pas "commune" (Par exemple, des photos de lui petit nu, ou alors prise adolescent nu sous la douche).

J'ai essayé d'avoir des conversations avec lui sur tout ça, mais c'était très difficile. Il ne me répondait juste "Oui mais comprend moi, c'est ma mère". Ce qui me rendait FOU, car j'avais comme l'impression qu'il n'avait pas son libre arbitre. Il y avait un parc tout proche de la maison, et je me rappelle lui avoir dis que tout ça ne me fessait pas sentir valorisé et tout ce qu'il m'a répondu est "Comment tu réagirais toi, si ton copain te sortais tout le temps qu'il se trouve moche"?

Une autre fois, dans sa chambre, il m'a dit "Je suis déçu", et quand j'ai demandé plus d'explications il m'a juste dis "Je pensais que l'on coucherait ensemble plus souvent" (alors que j'étais venus pour le voir lui. Apprendre à le connaitre, et non l'utiliser).

Au final, je ne suis resté que 1 semaine et 3 jours. Sa mère m'a très bien fait comprendre que je devais trouver un train pour rentrer car ils avaient des choses à faire.. La veille de mon départ, elle de nouveau repris son fils dans sa chambre.

Le jour de mon départ, elle ne voulait pas nous conduire à la gare, mais à accepté au final. Elle ne nous as même pas accompagné. Elle est restée dans la voiture.

Mes trains étaient annulés pour cause de grèves. Quand lui et moi avons appris ça, je lui ai demandé si il pouvait demander à sa mère que je puisse rester encore quelques temps, le temps d'avoir un train disponible. Elle ne voulait pas et le forcer à me laisser et partir le plus rapidement possible.

Au final, il m'a laissé seul à la gare, et est partis sans se retourner car je n'ai pas voulus l'embrasser.

J'ai pu finalement trouver un train pour rentrer chez moi ce jour là.


Malgré tout ça, j'avais toujours des sentiments pour lui. Je me rappelle m'être sentis vide, et nul. Je ne serais même pas dire ni expliquer si j'étais dans un état dépressif (très certainement).

J'ai appris de sa part, que sa mère ne voulait plus que l'on se voit. Ce que j'ai très mal vécus.

Une semaine plus tard, il m'avouait déjà être en "contact" avec un autre garçon et me demandait si l'on pouvait rester amis. Et pour moi s'en était trop.

Je n'ai pas vraiment eu de soutien de ma famille, car elle ne comprenait pas, et continuaient à dire "Que ça allait passé". Malgré tout.. Je suis tombé gravement en échec scolaire et j'ai stoppé mes études complétement. J'ai perdu énormément d'amis suite à ça, au point de ne faire confiance à personnes.

J'ai essayé de rencontrer d'autres garçon par la suite, mais ça se soldait toujours en échec. Depuis, je n'ai pas ouvert mon coeur à nouveau. Ou très rarement.

Le reste n'est qu'une succession de thérapies liés à cet événement et des traumatismes passés.


Lors du tout premier confinement, mes rendez-vous thérapeutiques étant gelés, j'ai commencé (comme énormément de personnes je pense) à me rappeler du passé.

Je me suis souvenus de son pseudo sur le forum, et j'ai fait l'erreur de le recontacter.

Je voulais avoir une réponse finale à tout ça. Passer le cap, et enfin avancer.

Je voulais savoir si ses sentiments envers mois étaient vrai; et surtout si il approuvait ce que sa mère avait dit sur moi.

Et j'ai obtenus mes réponses. Il m'a même proposé que nous pouvions rester en contact, ce que ça lui faisait plaisir d'avoir de mes nouvelles.

Seulement.. Quelques jours après avoir obtenus mes réponses, il se mettait en couple avec un garçon. Et dès lors je n'ai pas eu de nouvelles de sa part. Silence radio.

A nouveau un coup dur.

J'ai tout de même continué mes thérapies, et j'ai fait énormément de progrès depuis. Je suis très loin d'aller mieux, mais c'est déjà énormément de pas d'effectués.

Cependant, deux événements on fait que tout ça viens de re-surgir et qui m'a poussé à écrire ce post.

Le premier étant qu'un soir.. en étant sur tiktok je suis tombé sur une vidéo de lui et de son copain. Ils sont assez populaire sur la sphère LGBT car ils sont vus comme un "cute couple" avec leurs shiba-inu, mais aussi car son copain actuel est très porté "influenceur".

Le second étant que je prend désormais de la mélatonine, qui me permet de réguler mon sommeil et m'éviter des insomnies. Sauf que la mélatonine à tendance à me faire-faire des rêves concernant certains sujets que je ne souhaite pas, et cette nuit j'ai donc rêver de lui.

Et j'ai donc fait l'erreur d'aller sur son Instagram et de voir qu'il allait bientôt se pacser ensemble.


Je suis très heureux pour lui. Vraiment.

Mais ça me flingue. Flingue de voir, que des personnes qui détruisent des gens sans même s'en rendre compte n'en ai pas conscience.

Ça me flingue de me dire, qu'il sait très bien que je vois tout ça, et n'ai pas la décence de ne pas en afficher d'avantage, voire même de me contacter (je n'ai pas changé de numéro depuis), afin d'avoir une réelle conversation sur tout ça.

Je suis mélangé entre colère, et déception. Car, voir ça.. Me rappelle à quel point notre histoire entre nous à été un échec en grande partie lié à sa mère.

Il est vrai que peut-être entre nous ça n'aurait pas fonctionné au final, mais ça c'est une finalité que je ne saurait jamais.

Ça me rappelle aussi, à quel point cette histoire m'a complétement détruit émotionnellement, et à quel point aujourd'hui sentimentalement pour moi, il est difficile de faire confiance à un homme. Voire à quelqu'un tout court.

Je ne sais pas trop quoi faire, ni trop quoi en penser. J'avais peut-être besoin de vider mon sac encore une fois. Quelque part sur la toile.

Merci de m'avoir lu.

avatar contributeur de FRANCK-PARIS
FRANCK-PARIS
08/03/2022 à 22:26 - 08/03/2022 à 22:27

Bonsoir, je comprends que cette histoire est arrivée quand tu étais très jeune et ce qui me frappe, c'est l'importance et le rôle de la mère de ton copain. Elle ne t'aimait pas, mais comme beaucoup de mères possessives, elle n'aurait aimé personne, ni quelqu'un d'autre. Maintenant, tu vas trouver des garçons qui ont coupé le cordon et qui peuvent s'engager sans demander l'avis de leur maman.

avatar contributeur de Skyquiver
Skyquiver
08/03/2022 à 22:56

Bonsoir, Sei !

Tu pourras lire sur ce forum de nombreuses histoires de déceptions amoureuses similaires à la tienne. Beaucoup ont connu des relations qui ont mis leur cœur à rude épreuve, en étant tantôt la "victime" et tantôt le "bourreau" des cœurs. Un amour perdu qui nous fait souffrir, qui nous pèse au quotidien parce qu'on l'aimait vraiment et qu'on aurait tout fait pour pouvoir toujours réparer les erreurs commises, parce qu'on se dit que tant qu'il y a de l'amour, il n'y a rien d'impossible.

Hélas, l'amour nous entraîne aussi à rêvasser en proie à nos propres chimères, des illusions qui ne nous permettent pas vraiment d'appréhender vraiment ce que pense l'autre et ce qu'il ressent. Tu imagines bien que finalement si cela avait été réciproque pour lui, il aurait adopté les mêmes démarches pour te recontacter et te retrouver. Ce n'est pas le cas. Il faut que tu essayes de ne plus te torturer avec ça, en pensant à toi d'abord avec des activités ou des échanges avec d'autres personnes.

Pour essayer de t'en détacher et de te dire qu'il y a mieux, tu peux reprendre ce que tu nous as dit sur lui qui te permet de te dire que cette relation n'aurait pas pu fonctionner. Par exemple, il semble tout de même assez "superficiel". Pour ma part, les garçons adeptes des réseaux sociaux, surtout pour s'y montrer, pour narguer, pour faire l'intéressant, cela va me rebuter instantanément, a contrario d'un garçon intéressant, intellectuel, cultivé, simple, mature et humble (c'est loin d'être facile à trouver car personne n'est parfait). Et ce n'est vraiment pas le genre de gars en qui j'aurais confiance ! Je ne dis pas ça pour le critiquer évidemment, j'essaye de te montrer comment je procède, en extrapolant quitte même à exagérer, pour me détacher et couper le lien petit à petit.

Il faut que tu apprennes à encaisser parce qu'à moins d'un coup de chance, tu es susceptible de connaître d'autres déceptions, même si je ne te le souhaite pas. Essaye de te focaliser aussi sur ce que tu veux vraiment à travers cet échec qui te permet de mieux te connaître toi-même. C'est une expérience de vie, aussi dure soit-elle. Retiens ce que tu as aimé et ce que tu ne veux plus revivre.

Tu devras bien finir par t'ouvrir à nouveau aux autres pour parvenir à rebondir et à retrouver quelqu'un parce qu'il faut bien se raccrocher à ce perpétuel espoir. Cet espoir qui nous fait vivre et nous pousse à nous lever le matin dans ce drôle de monde. Cet espoir qui nous fait rêver de trouver l'amour comme dans un conte de fées. Car après tout, quel autre choix avons-nous que d'essayer ?

avatar contributeur de Sei_
Sei_
08/03/2022 à 23:21

Citation de Skyquiver #393092

Je dois t'avouer que la fin de ta réponse m'a fait sourire et ça fait un peu de bien. C'est assez optimiste.

Disons que, je crois que ce qui me fait le plus chier au fond, c'est de voir des personnes "heureuse" alors qu'elle ne le mérite absolument pas, et qu'elles ont fait plus de mal que ce qu'elles le croient.

Après, je ne sais pas. Possible que depuis tout ce temps, des merdes lui soient arrivés, et je ne pense pas que pour autant sa vie soit si parfaite que ça.

Je crois que, ce qui m'embête le plus, c'est le fait qu'il ai répondu. Je crois que, si il ne m'avait jamais répondu.. ça n'aurais pas relancé tout ça. Et attention, je ne parle pas de sentiments ni d'espoirs entendons nous bien, mais cette sorte de "sentiments".

Pour même dire vrai, j'aurais juste aimé qu'il ne réponde jamais à ma reprise de contact. Et surtout qu'ils ne disent pas des mots "Ca fait plaisir d'avoir de tes nouvelles" pour repartir en silence radio juste après.

Surtout qu'avant de se mettre avec ce nouveau garçon, niveau réseau sociaux etc.. Il était pas mal discret.

Me concernant moi, je ne suis pas trop réseau. Je n'ai ni Facebook, ni quoi que ce soit. A l'époque, j'avais juste Skype (ce que l'on utilisait lui et moi pour dialoguer). Et après cette mésaventure, lui à déserter son compte sur le forum, et moi je l'avais bloqué et supprimer de skype.

Je ne dis pas tout ça pour lui trouver des excuses, absolument pas. Je pense que tu as tout de même raison sur ce que tu dis.

J'aimerai tellement arriver à me dire que c'est un c*nnard finis, et que au final il ne me méritait pas. Mais je n'arrête pas de repenser au gâchis de cette histoire, que je vis comme un échec..

J'ai encore de longue sessions de thérapie devant moi, je le craint.

avatar contributeur Renouveau31
Renouveau31
08/03/2022 à 23:31

Bonsoir Sei,

Si j'en crois ton profil cette hsitoire a du se passer il y a une dizaine d'année.

Ce qui me stupéfie c'est que tu aies eu le besoin de revenir vers sa fiche. Je pense que ce mec est immature, qu'il s'est fait des films sur le début de votre relation mais qu'au final il ne tenait pas suffisamment à toi pour garder le contact.

Je pense qu'il faut que tu abandonnes les resaux sociaux où tu risque de le voir.

Et essayer de trouver des loisirs, des assos où tu rencontre du monde du vrai, pas forcement des gays d'ailleurs mais des relations, des potes, avec qui passer de bons moments sans te focaliser sur rencontrer LE mec.

Je l'ai constaté d'expérience, il faut être bien avec soi-même pour pouvoir etre bien avec un autre. Et chercher un mec à tout prix n'amène que le genre de problème que tu as renconté.

Bonne chance à toi.

Bises

avatar contributeur de Sei_
Sei_
08/03/2022 à 23:48

Citation de Renouveau31 #393094

Justement, quand il m'a contacté sur ce forum là, je ne cherchais personne. C'est en discutant avec lui, que je me suis attaché.

Depuis cette histoire, j'ai énormément de mal avec le contact envers l'autre. Ce qui fait que, ça n'a rien donné.

Donc, non, je ne cherche pas à tout prix un gars. Bien le contraire.

avatar contributeur de Occamj
Occamj
09/03/2022 à 09:18

Je suis très heureux pour lui. Vraiment.

Mais ça me flingue. Flingue de voir, que des personnes qui détruisent des gens sans même s'en rendre compte n'en ai pas conscience.

Bonjour,

Ta déception amoureuse est grande, elle t'a brisé le cœur, c'est évident. C'est une dure leçon, que j'ai moi-même apprise il y a fort longtemps: en effet, certaines personnes sembleront s'attacher à toi, te feront chavirer, mais te tourneront ensuite le dos sans plus jamais se préoccuper de ton destin. Elles vivront leur vie, tout simplement. Leur empathie ne s'étant pas au-delà de leur amour du moment.

Pour moi, ces personnes sont très toxiques, je les identifie très vite, et je m'en éloigne comme la peste. Je m'en suis remise, en rencontrant d'autres personnes, vraies, sincères. Elles existent.

Je te conseille de faire de même. Le monde est vaste, et les réseaux sociaux n'en sont qu'une infime partie. Laisse les influenceurs s'influencer les uns les autres. Vis ta vraie vie. Bon vent !

avatar contributeur Pinpinleiop
Pinpinleiop
09/03/2022 à 10:16

Bonjour Sei,

Après avoir lu tes 3 posts j'ai l'impression que tu es trop centré sur lui et sur ton passé... ca fait 10 ans maintenant ? Et tu es toujours là-dessus ?

Ce garçon a pu changer en l'espace de 10 ans... Ce qui est sûr c'est qu'il a passé un cap et qu'il s'est détaché de tout ca. J'ai connu la même chose avec la personne qui était mon meilleur ami d'enfance, et qui sait, il changera peut-être lui aussi dans plusieurs années ?

Tu ne peux pas rester sur ces états d'âme. Tu ne peux pas savoir si il mérite plus un avenir qu'un autre. La vie est une succession d'évènements qui nous eveillent et chamboulent tout chez tout le monde. Alors je crois qu'il est temps pour toi aussi d'oublier le passé et de laisser le passé au passé...

Ouvre toi aux autres et tu apprendras que certaines personnes sont à l'inverse altruistes, ont beaucoup à donner et très peu à recevoir.

A bientôt

avatar contributeur de Hello !
Hello !
09/03/2022 à 11:12

Hello,

Tout d'abord, je suis désolé pour ce que tu as vécu, et j'espère que tu finiras par aller mieux!

Je pense que la première chose à faire pour toi, c'est de rompre cette passivité dans laquelle nous pouvons très souvent nous complaire... et d'envisager un futur plus radieux.

Certaines personnes n'hésitent pas à écraser les sentiments des autres, soit parce qu'elles s'en moquent complètement, soit parce qu'elles n'ont pas la capacité d'empathie nécessaire pour oublier leur petite personne.

Et il peut être aisé, en effet, de s'insurger contre cette injustice, et de penser que certaines personnes ne méritent pas le bonheur alors que nous le méritons.

Il faut surtout que tu te dises que ni toi, ni moi, ni personne ne peut réellement influencer sur cet aspect, et qu'il faut que tu te concentres sur toi-même. C'est la raison pour laquelle je n'ai jamais envié les riches, les intelligents, les forts... Parce qu'envier les autres te fait sombrer dans une passivité perverse et nocive pour ton propre bonheur, et que ça ne t'amènera absolument à rien.

Tu dois dépasser tout ça et avancer. Voilà le remède miracle. Je sais que ça paraît plus facile à dire qu'à faire. Crois-moi. Essaye de te focaliser plus sur la possibilité de trouver quelqu'un qui t'aime vraiment, et qui mérite ton amour, plutôt qu'un égoïste qui ne se soucie que de lui.

Et surtout, ne te dis jamais - ô grand jamais - que tu ne trouveras personne que tu aimeras à nouveau. Car oui, ça peut mettre du temps, et trouver une personne avec qui on a un feeling n'est pas toujours facile. Mais il faut savoir essuyer les défaites et continuer. On est quand même bien nombreux sur Terre et tu trouveras chaussure à ton pied !

Dis-toi que tu n'es pas du tout seul dans ce cas, que beaucoup, beaucoup de personnes en sont passés par là, et qu'on mérite tous de trouver l'amour. Mais la confiance et l'optimisme jouent un rôle-clé dans cette quête ;-)

Bon courage! Tu mérites de trouver quelqu'un, et je te le souhaite!

avatar contributeur de Cale2001
Cale2001
09/03/2022 à 14:29 - 09/03/2022 à 14:34

Bonjour,

... Franchement... Cette histoire est affreuse.

C'est important que tu passe au dessus. Tu vaux mieux que ça. Le monde est remplie de gens inconséquents qui n'ont aucune conscience de la portée de leurs actes. Cette histoire de mère toxique pleine de problèmes au milieu d'une relation naissante et d'un fils assujetti à elle ne pouvait rien donner de bon. Tout ce que tu peux faire et doit faire c'est prendre soin de toi au delà de cette histoire. Elle t'a marqué comme c'était fort et nouveau... Mais heureusement le monde est grand et avec pleins de gens qui te correspondent et attendent de te rencontrer.

Peut importe ce que sont devenus ces personnes qui ne sont que des ombres de ton passé et n'ont rien à être de plus. Apparemment, ça ne t'apportera rien, encore moins aujourd'hui. Ce qui est important c'est toi et uniquement toi, c'est ce que tu veux, ce que tu peux faire, tes futurs liens et rencontres.

Laisse tout ça en arrière et laisse les mourir dans leur satisfactions plus ou moins artificielles.

On dit qu'un amour en chasse un autre... Quoiqu'il en soit c'est en étant toi même dans des voix où tu peux t'exprimer et évoluer que se trouve ton avenir. Il n'est pas dans des échanges aliénants liés au passé. Ce passé n'existe plus... Il est temps de le laisser aller dans le néant et de te tourner vers des gens et des liens plus élevants dans le présent pour ton avenir...

L'avenir est devant toi, cette histoire est une expérience mais qui n'a plus à avoir d'emprise sur toi. Désormais il n'y a que toi, que l'espoir que tu porte et tout ceux que tu va rencontrer. Que ce soit pour le meilleur. Prend soin de toi

avatar contributeur Arnorien
Arnorien
11/03/2022 à 00:59 - 11/03/2022 à 01:10

Bonjour Sei,

Je peux comprendre que cette histoire t'ais marquée, elle est assez horrible effectivement. Je n'ose imaginer le sentiment que tu as du ressentir et ressent sans doute encore. A 18 ans, on se construit encore et tu n'avais certainement pas besoin de ça. Après, ce que je vais dire va être banal mais c'est du passé. Dès lors, tu n'as aucune emprise dessus. La seule chose que tu peux faire, c'est construire ton avenir, oser rêver et faire des projets !

Alors oui, ce n'est pas si simple ! Oui peut être qu'il te faudra des années pour guérir de cette blessure, et peut-être même que tu ne guériras jamais parfaitement mais ce qui est important, ce qui est essentiel, c'est d'essayer. De se battre, encore et encore et surtout de ne pas abandonné car ce qui compte ce n'est pas le résultat mais d'être proactif et de ne pas subir, c'est dans ces conditions qu'on vit pleinement.

Par ailleurs, en restant immobilisé de la sorte par cette blessure passée, tu te conformes - en quelque sorte - à ce que la mère de ton pote et lui même semblaient penser de toi. Ces derniers n'avaient pas le droit de traiter de la sorte et surtout ils n'avaient pas le droit de te juger, car ton seul juge, c'est toi et ta conscience et personne d'autres. Donc aujourd'hui, à ta place, je ferais tout pour démontrer à ces personnes qu'ils ont tort et le meilleur moyen pour cela, c'est de vivre ta vie et d'être heureux.

Si tu aimes lire, il y a un livre intéressant de Romain Gary qui s'appelle "La promesse de l'aube". Tu devrais le lire entièrement, peut-être t'aidera-il.

avatar contributeur de Sei_
Sei_
11/03/2022 à 16:50 - 11/03/2022 à 16:54

Salut, et merci à tous pour vos réponses.

J'ai laissé volontairement, quelques jours passé afin de murir et réfléchir un peu plus sur la situation.

J'ai bien écris que cette histoire s'est déroulée il y a bientôt 10 ans, mais c’était surtout pour arrondir le chiffre.

A cet époque là, j'en avais 20. Lui 19.

Je pense que ce qui m'a énormément marqué à cette époque là, c'était que j'étais assez fragile émotionnellement, et surtout que j'étais dans une situation familiale qui était pas au beau fixe, entre disputes violente et reproches en tout genre.

Le fait que je soit également en "anorexie" sans même le savoir, je crois que mentalement ça n'a pas aidé non plus.

Mais il y a énormément de choses, et de détails que je n'ai pas écrit, car il y en as beaucoup à dire.


Le simple fait qu'un homme puisse me dire "J'ai envie de découvrir ton univers" et d'autres jolies choses, pour moi à ce moment là c'était beaucoup. C'était comme une sorte de "lumière" voire même d'espoir.

Un espoir de "mieux", tout en étant dans des études qui ne me plaisaient pas. Dans une famille violente, ou j'étais rabaissé constamment.

Lors du dernier jours de mon départ, je me rappelle très bien qu"il était dévasté de tout ça, et m'a même donné une peluche. Cette peluche étant sa peluche d'enfance à laquelle il tenait le plus. Je lui ai toujours promis de la garder et de la lui rendre si jamais nous ne gardions plus contact dans le futur.

(Quand nous avons repris contact il y a de ça 2 ans, je lui ai fait savoir que je l'avais toujours, mais il n'en as pas forcément exprimé le besoin de la récupérer).

Pour moi c'était une sorte de "preuve" de confiance. Il y a également eu des "promesses" entre nous, que pour une certaine part j'ai tenus. Des mots qu'il m'a dit "Oui ne t'en fait pas, on trouvera une solution".

Le fait qu'après tout ça, il s'est foutu après même pas une semaine de tout ça avec un autre type, j'ai eu l'impression d'être pris pour un abrutis, et d'avoir été utilisé. Encore une fois, alors que je m'étais promis à moi même de ne jamais retombé dans les mains d'un pervers narcissique ou tout autre gars instable mentalement.

En parallèle, après toute cette histoire, j'ai également lâché toute mes passions. J'avais passé avec brio un casting dans une agence, et j'ai également lâché cette grande opportunité.

Quelques mois après, j'entrais à nouveau dans une école, très fragile mentalement. Je me fais un ami, il se suicide fin Octobre.

Incompréhension de la part de tous concernant mon changement d'attitude. Je lâche l'école, je me fait critiquer par les gens qui étaient proche de cette personne, me reprochant son suicide.

Bref. Pour faire court, cette histoire m'a complétement détruit dans tout les sens.

Il me semble logique que j'en soit marqué à vie par tout ça, et que je trouve injuste un petit peu que le concernant lui, qu'il ait vécus sa vie tranquillou, et qu'aujourd'hui il se la coule douce normal avec son nouveau copain à se la jouer influenceur en carton sur les réseau.


Cependant, lui en vouloir ne fait avancer rien. Je ne me limite en rien. Je suis marqué par tout ça, c'est bel et bien vrai. Mais je ne suis pas victime pour autant.

Je ne fait pas confiance au hommes depuis. Je n'ai pas eu de relations, parce que c'était purement "physique" la plupart du temps pour l'autre type, et je n'ai pas envie de ça.

Si ce n'est tout, aujourd'hui j'ai surtout énormément de mal à aimer. A faire confiance.

Je ne repousse pas, mais je suis énormément désintéressé, et il m'ai arrivé de nombreuse fois que lorsqu'un mec m'approche pour me faire un compliment ou même me parler, je réagisse très froidement ou même de manière très agressive.

Aujourd'hui je suis en thérapie intensive depuis environs 2 ans. Enormement de progrès ce sont fait.

Je ne suis plus en anorexie et mange normalement. Sa peluche est partie en fumée, et ordure.

Je n'ai plus d'attaches le concernant lui. C'est surtout le fichu destin me rappelant que j'ai connus cet homme un jour qui à fait remonter de mauvais sentiments.

avatar contributeur JACOUILLE89
JACOUILLE89
17/03/2022 à 15:50

Citation de Sei_ #393083

Salut je m'appelle André j'ai 55 ans je vis en famille d'accueil à cabestany à-côtés de Perpignan te rencontrer pour ce qu'on être esque tu et d'accord ou habite tu tu peux m'appeler a partir de 22h ou par SMS

avatar contributeur de Tolérante
Tolérante
17/03/2022 à 16:57

Citation de Sei_ #393083

Selon moi, il serait plus juste d’accuser cette « mère qui n’a que le nom » d’avoir joué avec toi en se servant de son fils. Ce garçon devait lui aussi être très jeune, influençable, (fils unique d’une mère solo?), donc si tu dois en vouloir à quelqu’un c’est à cette femme, absolument toxique. Je te dis ça pour t’aider à accepter le fait que ce garçon, sous influence à l'époque, s’est peut-être affranchi de sa mère aujourd’hui et qu’il n’était pas (seul) responsable de ce comportement incompréhensible. Apaise-toi à propos de lui, et ne t’en veux pas non plus, tu n’y es pour rien.

avatar ancien membre
Ancien membre
23/03/2022 à 16:06

Bonjour,

Je viens de lire ton post.

Ce qui me frappe c'est le décalage entre ce que montre un individu à travers un médium tel qu'un forum, un réseau social ou une plateforme de communication telle que Skype, et la réalité. C'est le vice de ces médiums-là de ne pas montrer le réel et surtout le comportement réel des individus.

Il t'a abîmé sans vergogne et il a l'air de considérer les gens comme des objets interchangeables.

Tu n'as rien à te reprocher à ce niveau, tu es tombé sur une personnalité toxique.

Un conseil, continue la thérapie, c'est important pour que tu ailles mieux.

Lui, évite-le, ne cherche pas à comprendre parce qu'il n'y a rien à comprendre chez ce genre de personnalité.

Tu sais, la plupart des gens sont bienveillants, mais il suffit d'une mauvaise rencontre pour s'abîmer et perdre confiance. J'en connais un rayon, j'ai moi-même vécu de mauvaises expériences dont une qui m'a traumatisé.

Accroche-toi, la vie est belle, cultive ton jardin intérieur, tes passions, et ne donne de toi-même que ce que tu veux donner. Sois vigilant, sans excès, tout en étant authentique.

Courage.

avatar contributeur de HaricotMungo
HaricotMungo
29/03/2022 à 13:09

Salut,

Je viens d'avoir lu tes postes.

Je ne sais pas si tu connais ce terme "mommy's boy" , le fils à maman. J'avais vécu longtemps avec un garçon du genre. De nature indépendante, je ne suis pas adepte à vivre avec un mommy's boy , qui accepte d'être toujours influencé par sa maman pour ses décisions et ses actions, qui est soumis et inconscient des actes et des paroles de sa mère. Ce n'était pas facile de vivre avec un tel garçon, car obligatoirement, dans un couple, censé être à deux, mais 3 en réalité, avec sa maman très envahissante. il fallait j'insiste sans cesse sur ma limite et ne pas hésiter à confronter l'injustice. Après tout, ce genre de relation Maman poule et fils soumis est toxique , les personnes extérieur font partie des victimes, mais surtout eux - mêmes. la victime ultime est le fils, car la domination /soumission n'est jamais bonne. il recevait l'amour déformé d'une parente, ne semble pas capable d'assumer plein de choses évidentes, et surtout, lors qu'il rentre dans la société, interagit avec les autres, il reproduit le même geste/philosophie que sa maman, et ça c'est très dangereux surtout pour lui-même.

Récemment, avec un autre garçon, pendant quelques mois, on s'est sympathisés, je connaissais pas tout sa manière d'être, seulement quand je suis invité chez lui avec ses proches, et j'ai constaté qu'il est typique mommy's boy. ça m'a surtout marré :) j'ai coupé le pont aussitôt, même s'ils sont pas manifestement hostiles envers moi.

vis à vis de ton passé, Bravo, tu as fait un bon travail sur toi -même. il n'est jamais trop tard de prendre soin de soi surtout sa santé mentale. se je me permets, je dirais rester célibataire, vivre un véritable amour avec toi-même. ça te réaligne, et te redonne la vue sur le fonctionnement de ce monde. le véritable amour se réside en toi, tout le monde ne mérite pas que tu le partage avec. Même s'il s'agit quelqu'un qui te plait beaucoup ou quelqu'un de très proche. Je suis convaincu que ce n'est pas une personne lambda qui nous fait le plus mal, mais c'est ceux que nous connaissons, aimons, chérissons et à qui nous apportons de bonne volonté et attendons un retour. Ces personnes nous connaissent tellement bien, ils savent piquer là ou ça fait mal, volontairement ou involontairement. N'attends donc rien de chez ces personnes, lutte contre ta volonté de partager tes ondes positives, car tu as besoin de tes ondes positives pour te soigner de tes blessures.

A ce stade de ma vie, j'apprécie le bonheur procuré du vide, au lieu de quelque choses de positive. positive ou négatif, ce sont les pensées, ne sont pas réelles, malgré l'intensité de cette illusion. alors que la seul chose réelle est le soi au moment présent, et elle est par défaut: vide.

Bon courage

Salon de chat Gay

Découvrez notre salon chat gay pour dialoguez avec des centaines de mecs célibataires connectés. Chat réservé exclusivement à la communauté gay.

Communauté Gay

betolerant est fier de sa communauté gay. Notre communauté est un véritable site de rencontre gay tolérant et bienveillant.

Parlons Coming-out

Le coming-out est parfois inévitable pour une homme homosexuel. Partagez vos expériences sur le forum coming-out.

Forum homoparentalité

Le forum sur l'homoparentalité permet aux parents homosexuels de se soutenir et s'entraider, mais aussi de partager leur quotidien.



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2022, betolerant.fr