Comment gérer la sexualité et le genre en colonie de vacances ?

avatar contributeur de Nwalyaiel
Nwalyaiel
14/09/2021 à 21:57 - 15/09/2021 à 09:42

Je m'explique :

Je suis actuellement en formation B.A.F.A et aujourd'hui nous avons fais une mise en situation sur la répartition des jeunes dans les chambres , ce qui a mené à un débat particulièrement animé .

Dans un premier temps nous avons définit que les chambres ne devaient pas être mixtes .

Dans un deuxième temps nous avons posé les question suivantes : Un/une homme/femme transgenre , devrait il/elle dormir dans une chambre de filles ou de garçons ?

Tout en sachant que le/la jeune a toujours le sexe qui lui a été attribuer a la naissance.

C'est là que les avis on commencés à diverger .

Que faire , comment réagir si les autres jeunes ne veulent pas dormir dans la même chambre que lui/elle ? Comment sensibiliser les jeunes a cela ?

En vous remerciant par avance de votre aide ainsi que de vos réponses.

Envoyé depuis l'application android
avatar contributeur de Plume
Plume
14/09/2021 à 22:28

Bonsoir,

Une femme transgenre est une femme. Un homme transgenre est un homme. Le problème n'est pas l'application de la règle des chambres non mixtes mais la sensibilisation du public (et des parents) à la transidentité et a la dysphorie de genre.

Je te conseille le reportage "Petite fille" qui traite de l'école mais qui peut inspirer l'accueil d'enfants/jeunes transgenres dans tout contexte.

Le rejet d'un jeune jugé différent peut exister pour pleins d'autres raisons et le travail de médiation de l'animateur pour permettre a chacun de trouver sa place dans le groupe sera assez similaire.. c'est toute la difficulté du rôle d'animateur et en même temps toute la richesse de cet engagement. Et le directeur aura aussi tout son rôle a jouer, notamment vis a vis des parents.

Il existe des formations bafa hors périodes de vacances?

Plume


"Dès que tu avances sur le chemin, le chemin apparaît" Djalâl ad-Dîn Rûmi

avatar contributeur de Nwalyaiel
Nwalyaiel
14/09/2021 à 22:44

Je suis d'accord avec toi. Une femme transgenre est une femme et homme transgenre est un homme . Il n'y a pas de débat.

C'est le fait que la femme ai un sexe masculin et que l'homme ai un sexe féminin qui leur posait problème.

Envoyé depuis l'application android
avatar contributeur de Plume
Plume
14/09/2021 à 23:06

Alors il faut que tu fasses des recherches sur la dysphorie de genre. Pour pouvoir sensibiliser le plus grand nombre. Parce que le sexe biologique ne fait pas le genre d'une personne..

D'ailleurs si tu creuses la question de la non mixité des chambres, tu peux te demander quelle est sa justification (est ce pour éviter les relations sexuelles parce que chaque jeune est présupposé hétéro?).

La seule justification sensée d'une composition de chambre est que chacun s'y sente bien et en sécurité..

Cette règle ne prend pas en compte la diversité des possibles en terme de genres et de sexualités selon moi.. (et fusse un temps j'étais formatrice bafa ; ))

Plume


"Dès que tu avances sur le chemin, le chemin apparaît" Djalâl ad-Dîn Rûmi

avatar contributeur de Alithia
Alithia
15/09/2021 à 00:56

Qu'est ce qui s'est le plus important, le bien être des jeunes et les respecter dans leurs être, ou forcer quelqu'un à être ce qu'il n'est pas à cause d'un bout de chaire, qui va le mette, dans le meilleurs des cas, mal à l'aise, ou dans le pire lui faire vivre un enfer ?

Puisque quid des personne homo, ou bi, dans ces cas là.

Et, je pense que c'est pas un secret, si des jeunes veulent allez voir chez les voisins d'à côté, c'est pas la non mixité qui les en empêchera.

avatar contributeur de Absoboy
Absoboy
15/09/2021 à 14:41

Personnellement je trouve que c'est une mauvaise idée de ne pas faire des chambre mixte car justement ça aurait évité le débat de la transidentité. Maintenant que c'est fait, j'imagine qu'il n'y a pas de retour en arrière possible.

Concernant le/la jeune transgenre, laisse lui choisir là où il/elle veut aller sans essayer de le contraindre à un choix. S'il/elle choisi tel ou tel groupe c'est qu'il/elle a confiance dans ses amis et collègues de classe.

Si il venait à y avoir des soucis de non compréhension des jeunes, explique leur simplement ce qu'est la transidentité en acceptant les possibles questions et en les invitant à faire des recherches sur le net.

Envoyé depuis l'application android
avatar contributeur de Jessica69
Jessica69
15/09/2021 à 15:04 - 15/09/2021 à 15:36

Citation de Nwalyaiel #372880

La seule volonté a respecter est celle du ou de la trans concerné.e.

Ça ne fait qu'un avis à gérer et un savoir à apporter aux autres. Soit,... le sexe semble différent mais c'est comme pour les intersexes ou les personnes victimes de malformation.

Reste qu'il faut la volonté d'éduquer.

inconvenient : pour faire cela il faut ABSOLUMENT un certificat du psychiatre du petit certifiant la dysphorie même légère, car un salopard n'hesiterait pas a dire qu'il est fille pour aller, au mieux mater, au pire violer.

Imperatif: consignes de discrétion physique impérative pour le/la trans (exhibition injustifiable)


Jessica Mrgn "Tout Homme a contre lui, ceux qui voudraient faire pareil, ceux qui feraient le contraire et la grande armée de ceux qui ne font rien" J.Clarety

avatar contributeur de Alithia
Alithia
15/09/2021 à 15:30 - 15/09/2021 à 15:53

Je suis pas d'accord sur le besoin d'un certificat d'un psy.

Parce que déjà, on peu être trans sans disphorie.

Parce que il y a pas forcément de bon psy apte à ce genre de chose partout.

Et parce que, encore une fois, ça oblige qu'un professionnel nous "valide", et sur beto, ça pronne quand même la non nécessité d'être valider par les autres.

Et pour en revenir "salopard ", il n'a pas besoin de se faire passer pour trans, il ne le fera pas au vue de toute les complications que ça entraîne.

Être trans c'est s'exposer à beaucoup de danger, au harcellement et compagnie.

avatar contributeur de Jessica69
Jessica69
15/09/2021 à 15:46 - 15/09/2021 à 16:03

Citation de Alithia #372913

Je suis pas d'accord sur le besoin d'un certificat d'un psy.

Parce que déjà, on peu être trans sans disphorie.

certifiant la dysphorie même légère

sans ce certificat, les mono pourraient être accusés de mettre un pervert dans les dortoirs des filles.

Parce que il y a pas forcément de bon psy apte à ce genre de chose partout.

bah... hihiii... il faut en trouver un, ce qui dans ce domaine et à cet age est obligatoire.

Et parce que, encore une fois, ça oblige qu'un professionnel nous "valide", et sur beto, ça pronne quand même la non nécessité d'être valider par les autres.

tu passes à côté du contexte du topic et ne prend pas les lois et le bon sens en compte.

Et pour en revenir "au connard", il a pas besoin de se faire passer pour trans, il ne le fera pas au vie de toute les complication que ça entraîne.

1) il n'y a pas ce mot dans ce que j'ai ecrit.

2) ta phrase n'est pas francaise mais est incompréhensible.

Être trans c'est s'exposer à beaucoup de danger, au harcellement et compagnie.

avec un peu de curiosité et un minimum de réflexion, tu auras vu que je suis trans depuis des décennies. En conséquence, merci pour ton conseil éclairé.

 

Si tu disposes d'un peu de temps, tu en prends une part pour lire ET comprendre ce que les autres ecrivent puis consacres le reste (de ce temps) à réfléchir à ce que tu écris 😉🌺


Jessica Mrgn "Tout Homme a contre lui, ceux qui voudraient faire pareil, ceux qui feraient le contraire et la grande armée de ceux qui ne font rien" J.Clarety

avatar contributeur de Alithia
Alithia
15/09/2021 à 16:08 - 15/09/2021 à 16:09

My bad, c'était salopard et pas connard.

J'ai en effet écris un poile trop vite, j'ai corriger mon message :

"Et pour en revenir "salopard ", il n'a pas besoin de se faire passer pour trans, il ne le fera pas au vue de toute les complications que ça entraîne."

Je le répète, y a pas à être disphorique même léger pour être trans.

Des personnes trans n'ont pas de diphorie, même légère. Ne font qu'une transition social.

N'ont pas de suivie psy, n'en on pas besoin, sont reconnue trans.

Non il n'est pas nécessaire, même à cette âge, et dans ce contexte d'avoir un psy !

Justement, les assos trans se battent pour qu'on arrête de foutre du psy à toute les sauces, surtout quand y en a pas besoin.

La transidentiter n'est plus une maladie mental, et n'a pas besoin d'un "certificat" ou d'un papier quelqu'il sois.

Le fait d'être trans ne protège pas de dire des bêtises. Il en va de même pour moi, ça ne fait pas un argument valable pour autant.

Y a pas besoin de certificat psy pour :entamer une transition, allez au toilette, pour être trans à l'école, au boulot, à l'hôpital ect...

Y a d'ailleurs des lois européennes à ce sujets, et à ce que je sache, dois entrer en vigeurs d'ici 2020, et la France, pas à jour, réforme toute les institution à ce sujet.

Donc à un moment, le gamin, si il dois avoir son certificat psy, comme son passe sanitaire pour faire la moindre chose, on en sort pas, et on retombe dans la psychiatrisation de quelque chose qui ne l'es pas.

Le boulot d'un moniteur, c'est aussi ça. Accompagner les jeunes, quelque sois leurs différences, sans juger, ni appriorie.

Si le jeune dit être trans, que les parents valident, c'est suffisant.

avatar contributeur de Jessica69
Jessica69
15/09/2021 à 16:15

Citation de Alithia #372918

on en revient à ce que j'ai écrit. Tu sembles manquer d'expérience autant en terme de l'égalité, d'enfants, que de bon sens. Insister n'y changera rien.

Je te remercie d'avoir pris le temps de reformuler. Peux-tu prendre le temps de comprendre, avant de reformuler... sinon... bah... tant pis... 🤗🌺


Jessica Mrgn "Tout Homme a contre lui, ceux qui voudraient faire pareil, ceux qui feraient le contraire et la grande armée de ceux qui ne font rien" J.Clarety

avatar contributeur de Plume
Plume
15/09/2021 à 20:12

@Alithia,

Je suis d'accord avec toi mais force est de constater que l'affirmation d'une transidenté ne suffit pas toujours (jamais?) à éviter la polémique.. du coup l'idéal serait ce que tu décris mais la société ne me parait pas encore prête malheureusement..

Plume


"Dès que tu avances sur le chemin, le chemin apparaît" Djalâl ad-Dîn Rûmi

avatar contributeur de Caulfield
Caulfield
15/09/2021 à 20:26

Alors je suis évidemment d'accord avec tout ce qui a été dit et le plus important devrait être que la personne concernée se sente bien dans sa chambrée... Malheureusement, par expérience dans le milieu, je sais que ce n'est jamais possible. J'ai l'impression qu'on ne se rend pas compte du poids des normes à l'école et dans les centres de vacances pour jeunes. A chaque fois que nous avons été confronté à ce genre de problème avec notamment des jeunes gays qui souhaitaient être dans une chambrée avec des filles car les autres garçons leur faisaient la misère, ça a toujours été refusé par la hiérarchie. Dès qu'il y avait des soucis de ce genre, le jeune se retrouvait isolé tout seul dans une chambre et était même invité à peut-être quitter le camp s'il y trouvait pas sa place (un peu comme les victimes d'harcèlement mais c'est un autre débat).

Donc des solutions il y en a plein mais de là à ce qu'elles soient acceptées par les responsables du centre ou du camp, les parents et les jeunes eux-mêmes...

avatar contributeur de Nwalyaiel
Nwalyaiel
15/09/2021 à 20:27

Citation de Jessica69 #372916

En ce qui concerne le certificat obligatoire du psy , aurais tu des liens a me transmettre vers des texte de lois s'il te plait ?

avatar contributeur Tungstenn
Tungstenn
15/09/2021 à 21:15 - 15/09/2021 à 21:20

je regrette mais il me semble que les jeunes sont tous à un age avec des problèmes de corps qui changent, donc les chambres mixtes chez des jeunes en pleine puberté ça ne m'apparait franchement pas une bonne idée, déjà que les chambres collectives c'est pas une expérience folle de l'intimité... Puis concrètement, moi il me semble quand même que ça met en danger les personnes trans de les mettre dans des chambres on va dire, du sexe opposé... un jeune homme trans dans une chambre de jeunes hommes cis, y'a quand même des risques d'agressions sexuelles/viol quoi, déjà qu'on entend des histoires comme ça entre mecs cis...

avatar contributeur de Jessica69
Jessica69
15/09/2021 à 22:22 - 15/09/2021 à 22:26

Citation de Nwalyaiel #372934

non. Obligatoire n'est pas que légal. L'aspect moral de parents devant un tel cas passe obligatoirement par un psy à moins de de surestimer vraiment beaucoup, ce qui est assez commun quand j'y pense.

C'est ce que je me suis infligé à moi-même afin d'avoir un débat contradictoire avant un gonogo.

 

Citation de Tungstenn #372940

un jeune homme trans dans une chambre de jeunes hommes cis, y'a quand même des risques d'agressions sexuelles/viol

si les mecs sont attirés par des filles, ce n'est pas un trans qui va les chauffer.

Si en revanche ils sont attirés par les garcons, ils sont tous en danger .


Jessica Mrgn "Tout Homme a contre lui, ceux qui voudraient faire pareil, ceux qui feraient le contraire et la grande armée de ceux qui ne font rien" J.Clarety

avatar contributeur de Aspen
Aspen
17/09/2021 à 02:43 - 17/09/2021 à 02:50

Je vais répondre aussi bien en tant qu'animateur que personne trans.

La meilleure solution pour moi sera et restera toujours la mixité. Ce genre de séparation m'a toujours terriblement dérangée, et pas que parce que je suis non-binaire et que parce qu'avant qu'on me donne des hormones féminines (j'ai été assignée F à la naissance mais suis hyperandrogyne) je présentais plus comme un garçon. En tant que colon, je n'aimais pas être dans des chambres que de filles, cela me dérangeait terriblement. De la même manière, je n'aurai pas été à l'aise qu'avec des garçons (en raison des abus sexuels que j'ai subi, entre autres). La mixité, que ce soit à l'école, dans les toilettes, dans les chambres, c'est définitivement non seulement la solution la plus "safe", mais celle qui ne présume pas de l'identité d'une personne. Car oui, vous n'imaginez même pas les traumas que ça créé d'être mis à répétition "avec les filles" quand on n'est pas une fille...

En tant qu'animateur je ne présume pas de l'identité des enfants et je les laisse me la dire. Ce n'est pas aux parents de choisir l'identité de leur progéniture, une fois qu'on est né, on devient sa propre personne.

@ Jessica : Le viol n'a rien à voir avec l'attirance, c'est une histoire de pouvoir et c'est largement utilisé comme "punition" ou comme moyen de harcèlement et de "bizutage", y compris à l'école. Je n'étais même pas out et on ne parlait pas d'identité transgenre à l'époque où j'allais à l'école, mais j'ai subi des violences car je suis hyperandrogyne. De plus, même après avoir reçu les hormones qui ont féminisé mon corps pour coller au genre qui m'a été attribué à la naissance (et auquel je ne me suis jamais réellement identifié je précise), j'ai continué à avoir eu des mauvaises expériences (subi des viols). Des personnes très âgées (de plus de 80 ans), des personnes défigurées et considérées comme étant loin des critères de beauté subissent aussi ce genre d'attaques tous les jours. C'est assez malheureux qu'une femme n'ait pas vraiment idée de qui sont les victimes de ces types d'agression...

avatar contributeur de Jessica69
Jessica69
17/09/2021 à 07:15 - 17/09/2021 à 07:30

Citation de Aspen #373044

C'est assez malheureux qu'une femme n'ait pas vraiment idée de qui sont les victimes de ces types d'agression...

Ne tire pas de conclusion aussi attive qu'erronée.

J'ai subis un triple viol hyperviolent il y a très très longtemps (tu n'étais pas née). Mon expérience n'est pas la tienne. J'ai fais en sorte que ces personnes regrettent suffisamment pour ne pas récidiver.

Il semble que les gamins dont tu parles soient plus proches du singe que de l'Homme. C'est générationnel j'imagine...


Jessica Mrgn "Tout Homme a contre lui, ceux qui voudraient faire pareil, ceux qui feraient le contraire et la grande armée de ceux qui ne font rien" J.Clarety

avatar contributeur de Alithia
Alithia
17/09/2021 à 09:42

Je douté de répondre, mais la ça deviens malaisant.

On est sur une demande d'aide, pour savoir comment aider des jeunes (trans) et les modo pour savoir comment pourrait on gérer la problématique des genres en Colo.

Je suis désoler de tout le mal qui vous sois arriver, mais la j'ai l'impression que ça vire à qui c'est le plus pris dans la tronche dans la vie.

Et franchement, ça met très mal à l'aise.

Pour en revenir au sujet.

En effet la mixité serai peut être la solution, et de base, un modo devrait toujours être avec les jeunes ou à proximité, et vérifier qu'il n'y a pas de bêtise (et pas que sexuel).

C'est la base.

Parce que ce qu'il ressort de la discution, c'est que mixité ou non, de toute manière, y a potentiel problème pour n'importe quel jeune, cis ou trans.

Et que, ça fait partie du travail difficile du modo de veiller à ce que ça se passe bien.

Et à veiller au bien être des jeunes.

La Colo ne devrais pas devenir une torture, juste parce que certain on décidé que l'on était valide ou non.

Et je pense que la mixité serai bien.

Et suffis juste de donner à chaque jeune le moyen de se défendre et pouvant appeler n'importe quand le modo par exemple.

En expliquant bien la situation au autre, en faisant au final de la pédagogie.

En en veillant à ce qu'il n'y es pas ni harcellement, ni comportement déplacer.

avatar contributeur de Jessica69
Jessica69
17/09/2021 à 09:55 - 17/09/2021 à 10:04

Citation de Alithia #373049

Reste calme. Si on pense que ca fait partie du sujet, on attend pas après toi pour nous dire ce que tu en penses. Lire ET comprendre AVANT d'écrire est un réflexe à acquérir absolument 🤗😉

Des gamins de nouvelles générations sont capables de violer même un trou de serrure...

On est pas dans le sujet là ?

Pour rappel et sauf erreur, dans certains pays du Nord, il existe les toilettes pour hommes à côté des toilettes non binaires à côté des toilettes femmes.

La mixité me paraît hautement risquée dans le contexte générationnel mais un dortoir non binaire plus apte à rasseréner tout le monde peut être...


Jessica Mrgn "Tout Homme a contre lui, ceux qui voudraient faire pareil, ceux qui feraient le contraire et la grande armée de ceux qui ne font rien" J.Clarety

avatar contributeur de Alithia
Alithia
17/09/2021 à 11:38

C'est bon je me retire de ce poste.

Je peux ni cotionner, ni accepter ces paroles.

avatar contributeur de Clem13
Clem13
17/09/2021 à 19:28 - 17/09/2021 à 19:30

Cela dépend peut -être de l'âge des enfants.

C'est un peu comme le foot où c'est mixte jusqu'à un certain âge mais pour les adolescents cela est différencié.

En fait je crois que si on est Directeur de centre de loisir je ne sais pas si on a légalement le droit de mixité, il faudrait voir les dispositions légales.

Après il faut prendre en compte l'enfant mais c'est la collectivité qui prime en colo et donc des règles un peu "traditionnelles" si je puis dire ça va mettre du temps à changer.

Après par exemple avec le BAFA on peut encadrer les scouts et il y a une séparation filles/garçons par principe mais par pour les encadrants qui sont assez jeunes au final (18 ans et +).

Je ne sais pas sur quoi c'est basé à part une tradition (pas religieux forcément car il y a des scouts laics).

Je n'ai jamais rencontré ce cas en tant qu'encadrant mais je pense que si cela s'était présenté, on en aurait parlé ouvertement en groupe (de la même manière qu'on partage des moments, qu'on planifie, qu'on distribue les tâches etc..). Je trouve que l'esprit du groupe est très fort et dépasse pas mal de différences (je parle du scoutisme où on est des petits groupes soudés et les ados sont hyper solidaires entre eux), après dans une colonie classique où c'est payant peut être que ce n'est pas pareil.

En même temps quand je faisais cela je n'avait pas le BAFA c'est devenu obligatoire après donc on était plus libres dans un sens..

avatar contributeur de Plume
Plume
17/09/2021 à 22:20

Salut Clem13,

Oui tu as raison pour les textes.. De mémoire et si cela n'a pas évolué depuis, les accueils avec hébergement doivent être organisés de façon à permettre aux filles et aux garçons âgés de plus de six ans de dormir dans des lieux séparés.

Plume


"Dès que tu avances sur le chemin, le chemin apparaît" Djalâl ad-Dîn Rûmi

avatar contributeur de Jessica69
Jessica69
20/09/2021 à 17:49

qu'il en soit ainsi pour les non binaires et trans aussi donc, sinon comment choisir le lieu de repos d'un.e trans ? Grace a son corps ou à son ame ?


Jessica Mrgn "Tout Homme a contre lui, ceux qui voudraient faire pareil, ceux qui feraient le contraire et la grande armée de ceux qui ne font rien" J.Clarety

avatar contributeur de Clem13
Clem13
20/09/2021 à 20:29 - 20/09/2021 à 20:32

Citation de Plume #373094

Hello Plume^^

C'est vrai qu'à part les normes de sécurité qui sont devenues +drastiques y'a pas trop d'évolution en normes sociales..

Citation de Jessica69 #373413

Hey^^ C'est compliqué je pense qu'en tant que cis je que propose une idée, as-tu des propositions? Plutôt un lieu neutre? Ou une intégration dans la chambrée du genre à laquelle la personne s'identifie? Qu'est-ce qui mettrait la personne le plus à l'aise?

avatar contributeur de Jessica69
Jessica69
20/09/2021 à 20:58 - 20/09/2021 à 20:58

Citation de Clem13 #373430

as-tu des propositions? Plutôt un lieu neutre?

hihi...oui... c'est ma préconisation depuis la première intervention 😳😉🌺


Jessica Mrgn "Tout Homme a contre lui, ceux qui voudraient faire pareil, ceux qui feraient le contraire et la grande armée de ceux qui ne font rien" J.Clarety

avatar contributeur Karoline
Karoline
20/09/2021 à 21:16

Post ultra intéressant, valable aussi pour les internats (notamment à la campagne) où les viols existent, dans les vestiaires piscines/gymnase en EPS où l'accès à des cabines individuelles n'est pas toujours possible, en maternelle, lorsqu'on compte les présents, les filles, les garçons, qu'on apprend à dire présente ou présent, qu'on fait sa "carte d'identité" pour apprendre adresse, date de naissance, sexe

...

avatar contributeur de -Camille-
-Camille-
21/09/2021 à 02:03

J'ai pas lus toute les réponse mais je vais donner ma réponse

  • Un Mec trans est un mec

  • Une Fille trans et une fille

peu importe le sexe attribué

avatar contributeur de Jessica69
Jessica69
21/09/2021 à 06:20 - 21/09/2021 à 06:27

Citation de -Camille- #373458

J'ai pas lus toute les réponse mais je vais donner ma réponse

Un Mec trans est un mec

Une Fille trans et une fille

peu importe le sexe attribué

Commence par lire avant d'écrire n'importe quoi.

C'est ce style de reflexion sans nuance qui mène au viol .

Je pense que le sujet est assez grave pour éviter de ressortir les poncifs .

Si la société et ses adultes n'intègrent que difficilement le message, comment veux tu le faire entrer dans la caboche de jeunes mecs travaillés en profondeur par leur hormones qui les poussent à deux choses, respirer et se reproduire...

J'imagine que dans ce cas, une fille trans serait à peu près safe (pas certaine) mais un garcon trans risquerait gros.


Jessica Mrgn "Tout Homme a contre lui, ceux qui voudraient faire pareil, ceux qui feraient le contraire et la grande armée de ceux qui ne font rien" J.Clarety

avatar contributeur de Nang Xe El
Nang Xe El
21/09/2021 à 06:39

Citation de Jessica69 #373464

Je trouve vos réponses responsables.. et ça fait du bien.

Je suis totalement d'accord n'importe quel garçon en proie à ses hormones serait tenté de se faire passer pour trans rien que pour mater des filles.

Je suis totalement sensible à la cause des trans mais il ne faut pas oublier que le monde n'est pas tout rose et qu'il existe des personnes mal intentionnées qui pourraient utiliser les acquis trans.



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2021, betolerant.fr