Transphobie ordinaire et quotidienne - Page n°2

avatar contributeur de Coré
Coré
10/12/2020 à 17:04

Pour autant, il ne faut pas oublier que ces "goûts" ne sont pas innés, ils sont aquis au cours de la vie, il relèves d'une construction sociale. D'ailleurs tu parles bien de normes.

avatar contributeur de Dime
Dime
10/12/2020 à 17:10

Citation de Coré #347625

En tant que bi, je pense aussi qu´il s´agit d´un conditionnement. Mais plus qu´au conditionnement social, je mettrai ce conditionnement sur le compte de l´instinct de reproduction qui, pour la plupart des gens ( heteros) est inscrit dans les genes depuis la nuit des temps.

avatar contributeur de Kitsune
Kitsune
10/12/2020 à 17:31

Citation de Jessica69 #347619

OUI MAIS : une hygienne douteuse ; un QI en dessous de la moyenne ou quelque soit la raison qui fera changer d'avis sur la possibilité d'une relation sexuelle ou sentimental, , ne donneront pas lieu a un sentiment de trahison. au pire on va se dire oups, ça ne le fera pas mais ça n'engendrera ni debat, ni scandale.

avatar contributeur de Jessica69
Jessica69
10/12/2020 à 17:40

Il arrive toujours un moment où il faut poser les pieds sur terre.

Si tu n'as pas envie de tomber sur une vulve ou un pénis, tu l'exprimes comment ?

Car la question de base n'a pas eu de réponse.


Jessica Mrgn "Tout Homme a contre lui, ceux qui voudraient faire pareil, ceux qui feraient le contraire et la grande armée de ceux qui ne font rien" J.Clarety

avatar contributeur de -Camille-
-Camille-
11/12/2020 à 05:56

Citation de Babiboul [#347614]

Quand une personne qui ne te connaît pas et qui apprend ou découvre que tu es trans et te poses quasi instantanément la question " tu es opérée ?"

Pour moi c'est juste de la curiosité malsaine sois parce qu'elle veut me catégoriser soi parce que quel est fetish ou ne cherche que du sexe

Par contre si dans la même situation la personne semble vouloir me connaitre moi et ne pose pas la question, voir la pose que bien plus tard ( semaine, mois ) c'est différent

Je peux comprendre que la question du sexe peut rebuter la personne face à une personne transgenre

Mais selon la situation ça peu être prit différemment, du rejet où renie de sentiment (si à la base il y avait des sentiments)

Si une personne semble avoir des sentiments pour une personne trans , mais qu'au final cette personne renie ses sentiments et rejette la personne parce qu'elle a un sexe "différent de ses attentes " ... c'est de la transphobie

Si une fille tombe amoureuse d'une autre mais panique et rejette l'autre fille parce qu'elle a un vagin ça reste de l'homophobie .

Pareille pour un mec qui soudainement a des sentiments pour un autre mec et le rejette ensuite

Après s'il n'y a pas de sentiment et que la question est purement sexuelle alors ce n'est pas la même chose

avatar contributeur de -Camille-
-Camille-
11/12/2020 à 08:58

Citation de ApoFFtX [#347676]

oui exactement a ce moment les gens se permetent de ne plus avoir de respect

avatar contributeur de Jessica69
Jessica69
11/12/2020 à 10:46

Aussi bien, le demandeur ou la demanderesse pourrait poser des questions du genre "tu es blonde ? ", "tu es grande ?"

Si il ou elle n'aime pas les rousses ? C'est quoi ? De la cappillophobie ?

Il me semble que vous n'accordez pas le droit à une personne d'exprimer ses critères, ses préférences ne serait-ce que physiques lors de sa recherche.

N'est-ce pas de l'intolérance ?


Jessica Mrgn "Tout Homme a contre lui, ceux qui voudraient faire pareil, ceux qui feraient le contraire et la grande armée de ceux qui ne font rien" J.Clarety

avatar contributeur de -Camille-
-Camille-
11/12/2020 à 10:58

Citation de Jessica69 [#347681]

il y a une différence je pense entre demandé la couleur de cheveux et de poser des questions indiscrette sur le sexe d'une personne surtout si se peut réveiller de la dysphorie

surtout si c'est la premiere chose qui est demander ... ( par une persone que tu connais pas en general )

je sais pas pour toi..., mais quand je vais dans la rue je demande pas aux gens de décrire leur sexe ou tout autre question qui je pense serait trop indiscrete et personnel

Ce n'est pas une question d'intolérance juste une question de respect de la vie priver et intime

avatar contributeur de Jessica69
Jessica69
11/12/2020 à 11:23

"dans la rue"!!? Mais quel rapport ??

Tu as le dernier mot. Je lache prise. 💋😉😷


Jessica Mrgn "Tout Homme a contre lui, ceux qui voudraient faire pareil, ceux qui feraient le contraire et la grande armée de ceux qui ne font rien" J.Clarety

avatar contributeur de Nesta
Nesta
11/12/2020 à 16:46

J'ai lu un petit peu votre discussion, et je me pose une question.

Poser la question de l'opération ou des organes d'une personne trans peut être perçu comme irrespectueux, malsain, déshumanisant ou autres termes, surtout si cela est fait dès les premiers messages ( ce que je comprend, attention !) dans vos différents messages.

Je rejoins les personnes qui disent ici qu'une personne peut être attirée/"rebutée" suivant les organes d'une personne et pour diverses raisons -> cependant j'ai pu lire à de nombreuses reprise que cela était transphobe ici ou sur les RS ( ca fait une première mini question tiens !)

Du coup quand une personne va poser la question de l'opération ou des organes, ou que la discussion va y venir d'elle même d'ailleurs, comment faire ?

Cela va paraître parfois prématurée, parfois irrespectueux surtout si cela est prématurée dans l'échange. Mais est-ce qu'échanger pendant une longue période, et qu'enfin le sujet soit abordé et que cela mène peut être à un rejet ne serait pas " pire " ou plus mal vécu encore ?

avatar contributeur de Coré
Coré
11/12/2020 à 17:20

Au préalable, j'aimerai apporter deux précisions :

Tout d'abord, on utilise le terme transphobie, parce-qu'il est plus courant, mais dans ce genre de situation, on devrait plutôt parler de cisexisme, le fait de considérer qu'il serait légitmie de discriminer une personnes parce-qu'elle est trans.

Ensuite, on parle bien de l'acte et non de la personne qui le produit, ni de ses motivation. Ca ne veut pas dire que la personne est intrinsèquement mauvaise : c'est le plus souvant le produit de notre société, de notre culture. C'est la base de la notion d'oppression systémique : on ne jusge pas les personne, on essaie de comprendre ce qui les a ammené là où elles sont.

Pour en revenir à la question de comment amener le sujet quand on relationne avec une personne trans, il n"y a pas de méthode universelle, malhaureusement. Je pense que toute personne trans est éminament consciente des risques que comporte cette situation. La plupart aborderons le sujet le moment venus, quand elles seront sufisament en confiance avec la personne avec qui elle relationne. Si vous savez que la personne avec qui vous relationnez est trans et que vous souhaitez aborder le sujet, essayez simplement de le faire avec le plus de tacte que possible.

Je suppose que ce n'est pas vraiment la réponse que vous attendiez, Nesta et Jessica, mais c'est la seule que je peux vous donner.

avatar contributeur de Nesta
Nesta
11/12/2020 à 18:11

Apo, je parlais en effet de relations non amicales ou en tout cas avec cette visée.

Coré,

Non en fait je trouve ta réponse assez pertinente, ca montre aussi toute la difficulté pour les 2 parties autour de cette question. Tout va dépendre de l'état d'esprit des personnes, de leur point de vue sur la question, et de la relation déjà existante, ainsi que du ton employé. Merci !

avatar contributeur de Jessica69
Jessica69
12/12/2020 à 00:55

Oui. Il va de soit que le but de l'entretien est à visée sexuelle (cf. Le sujet du topic) dans mes propos.

Si il s'était agit d'une discussion ou visée amicale, la question serait osée et devrait n'être posée qu'en confiance.


Jessica Mrgn "Tout Homme a contre lui, ceux qui voudraient faire pareil, ceux qui feraient le contraire et la grande armée de ceux qui ne font rien" J.Clarety

avatar contributeur de -Camille-
-Camille-
12/12/2020 à 05:03

Je suis tout a fait d'accord avec ApoFFtX et Coré

Citation de Jessica69

Si il s'était agit d'une discussion ou visée amicale, la question serait osée et devrait n'être posée qu'en confiance.

C'est ce que je dis depuis le début :)

Citation de Nesta

Enfaite en général quand les questions sont posées pour des raisons malsaines souvent ça se sent.

Et quand c'est poser alors que la personne s'intéresse, où ne sait tout simplement pas trop comment poser la question ... et bien ça se sent aussi ..

Je vais parler pour mon cas

Quand on me pose la question et que je pense que c'est déplacer/irespecteuse , je le dis clairement et j'explique pourquoi .

Et à ce moment la il y a deux cas qui ses présentes

1 soit la personne comprend et s'excuse et on passe à autre chose ou on en reparle quand j'ai plus confiance en la personne

2 soit la personne se met en mode " j'ai le droit de savoir je m'en fous que ça ne te plaise pas ! " et là je me rend compte que cette personne a juste de la curiosité malsaine et ne me respect pas

avatar contributeur de MissKim
MissKim
12/12/2020 à 09:50

Transphobie ordinaire et quotidienne

Il y a le fait que l'on nous considère avec moins de respect que si on était la même personne, mais en étant cis...

Ajouter cette info comme quoi on a fait une transition, même si celle-ci est parfaitement réussie physiquement et socialement nous décrédibilise, nous met en position de faiblesse, voire engendre du dégoût.

c'est un fait.

L'autre chose c'est que un certain nombre pensent qu'iels sont en droit de savoir si on a eu une SRS ou pas, voilà le problème... dans leur tête non seulement il n'y a pas de problème à poser cette question, mais en plus, ils EXIGENT de savoir avant de continuer d'avoir un contact avec vous.... à croire que cela peut paraître insupportable de ne pas savoir...

j'ai déjà eu l'occasion de mettre 2 exemples de discussion à ce sujet-là, la parsonne revient et revient sur sa question si j'évite d'y répondre.

https://betolerant.fr/forum/18463/sur-le-chat-chatte-ou-pas-chatte

https://betolerant.fr/forum/17184/exemple-de-discussion-avec-des-relous-fetichistes

et si on ne veut pas répondre, et bien, dans le meilleur des cas, la personne ne vous parle plus, et comme ça arrive, vous bloque, ou vous insulte en vous mégenrant volontairement...

je me suis faite virer de groupes facebook uniquement du fait qu'on avait signalé vu que j'étais trans, ou parce-que un modo a considéré que j'étais indésirable (groupes végétariens, groupes de discussion entre filles, groupes de rencontres lesbiennes, etc...)

*NB et après on nous dira, faut être compréhensif, faut pas en vouloir à la personne, c'est normal, faut rester calme etc etc...

je suppose que si on pose à une personne grosse quel poids elle fait, ou pourquoi elle est comme ça, ça sera mal perçu, et bien c'est pareil pour nous*

Rencontre Trans

STOP à la fétichisation des personnes transgenres. betolerant est le seul site de rencontre transgenre à ne pas considérer la transidentité comme un vulgaire fantasme fétichisé.



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2021, betolerant.fr