Quels indices nous permettent de savoir si on est transgenre ou cisgenre ?

avatar ancien membre
Ancien membre
17/05/2022 à 13:51 - 17/05/2022 à 13:53

Bonjour

Voilà c'est une question qui me taraude l'esprit depuis un moment (en fait depuis que l'acteur Elliot Page a fait son coming out, le seul coming out d'une personne publique qui m'a perturbé jusqu'à maintenant )

Est ce que parfois ce fantasme d'être une femme qui existe depuis ma pré-adolescence pourrait être un signe d'une transidentité que je refoule ? Est ce possible de refouler une transidentité ?

Parce que jusqu'à maintenant je me suis toujours identifié en tant qu'homme cisgenre.

Mais à l'école primaire certains garçons me confondaient volontairement avec une fille à cause probablement de mon caractère et de mon physique un peu particulier un peu feminisé à cause de mes lèvres et je pense que c'était pour m'embêter. Cependant enfant ça m'avait beaucoup perturbé sur mon identité de garçon, j'ai ressenti des doutes sur le fait que j'étais bien un garçon ?

Donc voilà je suis un peu perturbé....

avatar contributeur de Lily903
Lily903
17/05/2022 à 14:32

Bonjour Lulustrike,

C'est compliqué de discerner cela de l'extérieur, je te dirais surtout que oui une transidentité peut tout à fait se refouler, certaines personnes la refoulent pendant des années pour de multiples raisons très personnelles

J'ai l'impression que personne ne peut savoir pour toi, mais je t'encourage à explorer sereinement ce que ça provoque en toi de te sentir plutôt garçon ou plutôt fille. Je crois qu'il n'y a pas de bonnes réponses, juste voir où se situe ton point de confort personnel

Ca peut être très perturbant et c'est bien normal, mais cela amène souvent une clarification personnelle, ça a été mon cas.

Peu importe ce que les autres peuvent dire de toi, mais surtout qu'est ce que cela provoque en toi? Tu peux toujours juste penser à toi comme une fille et un garçon en pensées en genrant des adjectifs d'une phrase "je suis beau" ou "je suis belle" et voir ce que ça provoque en toi

Je t'envoie tout mon soutien et beaucoup de courage dans cette démarche ;)

avatar contributeur de Occamj
Occamj
17/05/2022 à 14:40

Bonjour,

Le refoulement existe, je l'ai rencontré :)

J'ai refoulé ma transidentité, la faisant passer sous les vocables "bizarre", "éfféminé", "travesti", "homosexuel refoulé" pendant près de 50 ans. En gros, j'ai résisté tant que j'ai pu (c'est curieux avec le recul d'être aveugle à ce point-là).

Ressentant, assez soudainement et violemment des symptômes que j'ai depuis identifiés comme étant une dysphorie de genre, j'ai été consulter une psychologue, et poursuivi par ailleurs un gros travail d'introspection.

Bon mais, en gros, dès que j'ai mis des vêtements de nana et qu'on m'a appelé Madame, ça a été tout de suite mieux, donc il y avait pas trop de doute.

Donc en conclusion oui, ça existe. Cependant tu peux aussi avoir et avoir eu des fantasmes de devenir femme sans être transgenre. En général, un travail psychothérapique et quelques sorties "entre copines" (je veux dire: sous persona féminine) permettent d'y voir clair, chez un être humain largement adulte (je dirais passé l'âge de 30 ans). Et ça n'engage à rien ! Essaye, tu verras bien :)

NB: en ce qui concerne les gens plus jeunes, je considère que la personnalité est encore en construction, et je ne me sens pas qualifiée pour en parler. Il existe de toute évidence des enfants transgenres qui peuvent l'affirmer très tôt, et aussi des cas où des fluidités de genre apparaissent puis disparaissent. Attention, ne pas interpréter ces phrases comme une quelconque transphobie (ça serait le bouquet), juste une expression de mon ignorance de données consolidées.

avatar contributeur de Judeline
Judeline
17/05/2022 à 14:50

J'ai pris conscience de ma différence j'avais 5 ans.... en 1980...

Tout le monde me disait que j'étais un garçon mais je savais que j'étais une fille.

Mais je vous parle d'un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaitre, internet en ce temps là n'existait encore pas...

Et comme j'avais rapidement compris que l'homosexualité était tabou... mais pour moi c'étaient 2 garçons ou 2 filles ensembles, mais si on me dit que je suis un garçon alors que je suis une fille, je suis quoi ??

Donc j'ai volé sous les radars pour éviter les problèmes.

Après je n'ai eu des infos qu'une fois mariée avec 2 enfants....

avatar contributeur de Victoria Mai
Victoria Mai
17/05/2022 à 15:13

Bonjour,

A 62 ans 1/2, je viens, ce week-end, de faire mon coming out auprès de ma belle épouse (23 ans de mariage). Je suis une femme cachée depuis mes 18/19 ans.

Nous allons nous "remarier", nos quatre enfants seront de la fêtes.

Victoria

avatar contributeur de Lily903
Lily903
17/05/2022 à 16:47

Citation de Victoria Mai #399709

Toutes mes félicitations! tous mes voeux de bonheur :)

avatar contributeur de Rosso
Rosso
17/05/2022 à 17:12

Citation de Lily903 #399719Toutes mes félicitations! tous mes voeux de bonheur :)

Je me permet de me joindre à toi , tous mes vœux de bonheur également

avatar contributeur de Harmonique
Harmonique
17/05/2022 à 17:59

Citation de Victoria Mai #399709

Merci pour ce partage cela fait du bien à entendre. Je te souhaite également beaucoup de bonheur dans cette nouvelle page à écrire.

Citation de Occamj #399707

On est pas mal de la génération sans Internet à avoir été aveugle à ce point. J'avais tout les jours m'a bisexualité sous les yeux avec le recul. Il a fallu que je tombe amoureuse pour que cela éclate dans ma tronche.

Citation de Lulustrike #399701

Salut Lulu

Je me cite "Personnellement je ne suis pas attirée par les garçons homosexuels. Cela tombe bien je ne pense pas être la personne qui les fait fantasmer.

Et pourtant j'adore lire tes messages, suivre ton cheminement. Alors est-ce que tu n'es pas décalé par rapport au stéréotype des garçons homosexuels ? On a trop tendance à vouloir se trouver dans une case par sécurité. Est-ce que ce n'est pas le sentiment refoulé de ne pas être dans la bonne case ce sentiment de honte. Personnellement j'ai passé les 3 quarts de ma vie dans la "mauvaise case"."

Dans le topic Bouffée de honte d'être gay tu ne m'as pas répondu mais encore mieux tu ouvres un topic pour cela.

Tu veux une réponse rapide ? Tu t'apprêtes en fille perruque, robe, chaussure, maquillage (cela c'est dur sans initiation), tu caches tes poils. Tu te mets devant une glace et si tu prends ton pied, tu te sens bien comme tu ne l'as jamais été, tu aura fait une partie du chemin.

Pour ma part je suis sur d'être non binaire car je suis bien en homme également mais qu'est que je kife d'être en fille car je pense l'être d'avantage dans ma tête.

Quand j'étais petite j'étais frustrée à la maternelle de ne pouvoir jouer à la dinette avec les filles (un flash qui est resté toute ma vie). J'adorais jouer à la poupée, au petite voiture et au Cow-Boy.

Tu nous tiens au courant 😀 😀 😀

Monique

avatar contributeur de BeSweet
BeSweet
17/05/2022 à 18:55

Citation de Victoria Mai #399709

Oh, mais c'est génial Victoria ! Félicitations à vous 2 pour la réaffirmation de votre amour ❤️

avatar contributeur de Rosso
Rosso
18/05/2022 à 04:06

Citation de Lulustrike #399701

Juste une question que je me pose , sur la transidentité tu as eu des réponses de personnes qui connaissent le sujet mais est ce que tu ne te définirai pas comme non binaire ?

Je sais que la non binarite n est pas vraiment reconnu par tous(te) mais quand on a du mal à totalement s identifier à un seul genre c est peut-être une piste de réflexion .

La je parle pour moi qui suis censé être un homme , un vrai , un dur , un tatoué et bien je ne le ressent pas comme ça , je ne me sent pas non plus femme . Enfin pour être plus juste je me sent un peu des 2 avec des variations , parfois le côté féminin ressort plus parfois l inverse .

C est assez étrange comme ressenti et a expliquer c est pire

Alors comme on est dans un monde binaire il vaut mieux dire qu on vient d une autre planète ça passe mieux

avatar contributeur de Harmonique
Harmonique
18/05/2022 à 06:02 - 18/05/2022 à 06:42

Rosso

Mon message n'ai pas passé, je refais en privé

Monique

avatar ancien membre
Ancien membre
18/05/2022 à 12:50

Bonjour à tous

@Monique : j avais bien vu ton message mais je n'arrivais plus à savoir où tu l'avais écrit pour te répondre...

Il est possible que je sois totalement décalé par rapport aux autres garçons gays parce que si je je dis personne que je suis gay personne ne peut le savoir . Et oui aux personnes à qui j'ai fait mon coming out et qui me connaissaient depuis 20 ans, personne ne s'est douté de quoi que ce soit.

Au fond de moi c'est bien les garçons qui m'ont toujours attiré (jusqu'à mes 17 ans je me sentais exclusivement gay malgré moi) et pas les filles, cependant je reste toujours amoureux de ma femme donc je suis en décalage entre la personne que j'aime et mon orientation sexuelle.

@Rosso : justement c'est épisodique ce fantasme d'être une femme mais pas permanent.

Donc je dois être plus genderfluide que non binaire.

En tout cas merci à toutes et à tous pour vos réponses. Après réflexion L'idée de me déguiser en femme me rendrait plus mal à l'aise qu'elle pourrait me faire sentir bien, donc je crois que c'est juste un fantasme que j'ai et ca se limite à ca.

J'en parlerai en psychothérapie.

avatar contributeur de Lou!
Lou!
18/05/2022 à 13:37

Bonjour la compagnie,

Intéressants et bien avisés sont les conseils des personnes qui ont répondu ici.

Je suis d'accord dans le fait de s'essayer au fait de se genrer au féminin, et également dans le travestissement.

Personnellement je suis attirée par les femmes, et leur piquer tout ce qui compose la féminité me plaît au plus haut point. Par période. En ce moment je n'ai pas envie d'être une femme, je me sens homme et je me fais un petit look d'homme sympa, et je me sens bien. Pour avoir discuté un peu avec d'autres genderfluids et l'étant moi-même, je pense que ça se vit un peu comme une libido, avec des moments forts où on va sentir qu'on est plus femme ou homme, et puis des moments plus calmes. Je le vis comme ça depuis quelques mois, après être passée par une période de féminité très marquée.

ca a été déjà dit, mais se mettre dans une case n'est pas évident, et pas toujours souhaitable. La non-binarité est représentative de la myriade de possibles. Mais je reconnais que ce n'est pas simple tous les jours, et que ma libido, mes fantasmes, sont souvent sources de souffrances. Je suis également une psychothérapie (pour plusieurs raisons), et ça me fait du bien. J'apprends que ces souffrances sont complexes, si tu cherches LA clé de tes maux, tu risques de ne pas la trouver, il y a plein de facteurs à ton mal-être.

Il me semble voir dans tes posts une volonté d'arrêter de souffrir, tu cherches la cause de ta souffrance pour y mettre fin, mais comme je viens de le dire il y a beaucoup de choses enchevêtrées dans ton histoire.

Démêle tout, doucement, la souffrance devrait diminuer, je te le souhaite en tout cas.

Biz Lulustrike

Victoria Mai, tous mes vœux de bonheur également🎉 🎉


Est-ce un bout de bon camenbert?

avatar contributeur de Harmonique
Harmonique
18/05/2022 à 20:53

Salut Lulu,

Tu n'as pas tord, il y en qui se déguise en femme pour s'amuser. Ils le font 1 fois ou deux généralement avec ce qu'ils ont sous la main, souvent les vêtements de leur femme.

Certains pervers se déguisent en femme pour mieux pécho je les appelle les machos en robe (tout les hommes qui portent une robe ne sont pas des anges).

Ensuite il y a ceux qui ont toujours aimés revêtir des vêtements féminins depuis l'adolescence (quand je parle à des travestis ils sont quasiment tous dans cette catégorie).

Je pense être un cas à part car cela fait peu de temps que j'ai découvert ce plaisir incroyable.

Non binaire sans doute genderfluid, Monique est née il y a très longtemps, juste dans ma tête et dans les correspondances en s'exprimant au féminin naturellement sans avoir besoin de se concentrer.

Je ne me rappelle pas si avant de me lancer je me suis dit "Je vais me déguiser en femme". En revanche je me souviens très bien que devant la glace je me sentis heureuse, le sourire jusqu'aux oreilles et même belle. Je me souviendrais toujours avoir fait instinctivement ce geste tellement féminin de passer mes mains dans mes cheveux neufs. J'ai l'impression que Monique sortait enfin de sa prison cérébrale, comme une chrysalide qui devient papillon.

Voilà tu peux peut-être comparer à ce que tu ressens. Il faut oublier la cage aux folles. On n'est pas obligé d'utiliser les codes de nos ami (es) Drag Queen. Je pense que la différence avec les personnes Transgenre chez eux c'est la puissance qui vient des tripes de vivre leur identité. Ce côté vital n'existe pas me semble-t-il chez les non binaire, ce qui ne veut pas dire que le non épanouissement n'est pas douloureux.

Monique

avatar contributeur de Victoria Mai
Victoria Mai
19/05/2022 à 20:20

Merci a toutes et a tous pour vos voeux.

La fête se fera d'ici un an, le temps qu'un bout de chemin soit parcouru... je raconterai, promis.

Bises

avatar ancien membre
Ancien membre
20/05/2022 à 19:27

Citation de Victoria Mai #400010

J'avais oublié mes félicitations...

Rencontre Trans

STOP à la fétichisation des personnes transgenres. betolerant est le seul site de rencontre transgenre à ne pas considérer la transidentité comme un vulgaire fantasme fétichisé.



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2022, betolerant.fr