Les choses A NE PAS DIRE à une personne trans

Afin d'éviter les maladresses et de blesser la communauté transgenre merci de bien vouloir prendre connaissance des phrases à ne pas dire face à une personne trans.
Nitromentis
Modération
Publiée le 24/02/2020 à 12:48 - Modification par nitromentis le 24/02/2020 - 20:26:38
Auteur du sujet

Bonjour bonjour, je mets ça dans la catégorie transidentité, parce que ça colle au sujet, mais c'est plus comme une annonce globale :/ Sachez également que je n'accuse personne, c'est une liste exhaustive d'expériences douloureuses et embarrassantes que j'ai dû faire face

LES CHOSES À NE PAS DIRE À UNE PERSONNE TRANS (Sachez que je dis ce que moi personnellement je trouve déplacé, vous pouvez toujours y ajouter votre grain de sel)

  • Son appareil génital (c'est privé, pour beaucoup la dysphorie est violente, donc on en parle pas)
  • Ses attributs masculins/feminins (pareil, ça se fait pas, c'est privé)
  • Faire exprès de l'appeler dans le mauvais genre (si vous faites ça vous êtes un(e) connard/sse, fin de la discussion)
  • Dire du genre "ah mais toute façon j'arrive à voir que t'étais un homme/une femme avant" (merci de remuer le couteau dans la plaie, ça fait vachement plaisir)
  • Avoir cette stupide mentalité qu'un homme transgenre est une femme à cause de son appareil génital, de même pour les femmes transgenres
  • Demander son ancien prénom (plus couramment appelé "dead name" en anglais, et comme son nom l'indique, c'est un nom mort, on ne l'utilise plus, ça sert à rien de vouloir savoir ça)

SI VOUS AVEZ DES QUESTIONS Soyez poli, simplement, et de préférence, dites que ce que vous allez demander peut être indiscret, mais c'est libre à nous, personnes transgenres, de repondre si on veut en parler. Exemple simple : Si vous avez un doute à propos du genre de la personne, demandez, c'est très simple

Si d'autres personnes pensent à un truc que j'aurais oublié, n'hésitez pas Cette liste vaut aussi pour les personnes non-binaires


Membre anonyme
Publiée le 24/02/2020 à 13:39

Enfin!!!!! quelqu'un qui postes sa !! je pensait exactement a la même choses aussi.Et c'est vrai que sa peut blessé ou soit faire chier moi même j'ai subbit ce genre de personnes mais en générals les cisgenres qui ne sait pas ou qui ne s'informe pas, après je ne catégorise pas juste une cases mais il y en as d'autres aussi qui peuvents surprendres et qui fait partie de la communauté lgbt qui ne savents pas plus... 😓 . Mais sinon il y a une autres choses aussi que tu as oublié de dire sa : Cet personnes ce sent femme mais de base il est un ...... sa aussi c'est le genre de truc pour moi ça me blèsse pas mais ça me fait chier surtout quand la personnes sait très bien que tu est transgenre. Et si une personnes te renseigne la dessus et quelle te le dit ne dit pas transexuelle mais .... transgenre il faut la respectez ;).

Jstophe
Publiée le 24/02/2020 à 13:42

Bonjour,

Ma remarque peut paraître idiote, si c'est le cas, veuillez m'en excuser par avance.

Un membre de BeTo et moi-même nous sommes liés de sympathie, je peux dire d'amitié, mais uniquement dans les limites de ce site.

Nous nous écrivons tous les jours, même pour des broutilles.

Cette personne est un homme, à l'état civil, physiquement d'après ces photos (privées), sexuellement aussi d'après ce que j'au cru comprendre. En tant que homme, il a longtemps été attiré par les femmes. Maintenant, il se sent femme et est attiré par les hommes.

Quand je lui écris, j'hésite à employer le masculin ou le féminin le concernant. Son véritable prénom est bien sûr masculin, mais signe toujours d'un prénom féminin.

Salutations.

Nitromentis
Modération
Publiée le 24/02/2020 à 13:48
Auteur du sujet

Il n'y a rien d'idiot dans ce que vous dites, si vous avez peur de blesser la personne, il faut avoir une conversation honnête à ce sujet et lui demander comment cette personne veut être appelée (et les pronoms)

Vu que la langue française n'est pas clémente avec les termes neutres, il vaut mieux demander honnêtement comment les gens veulent être appelés

Membre anonyme
Publiée le 24/02/2020 à 13:51

Si il çe sentais homme avant mais que maintenant il ce sent plus femme, je crois que effectivement ce serait mieux de l'appeller au féminin. Après faut en parler avec elle comment elle ce ressent et si elle veut être prénomer au féminin. Il y en as qui on pas encore fait leur démarches aussi donc dans le plus convenable c'est sûre que ce sera mieux :)

Charlina
Publiée le 24/02/2020 à 14:04

quand on n'est pas trans, on fait parfois des bourdes

Mais comme je cherche une femme trans (ou homme travesti), je parle normalement.

Avant d'etre transgenre, ce sont des gens avec leur vécu et leurs idées...

Faut juste éviter de faire des fixations sur cette différence

Nitromentis
Modération
Publiée le 24/02/2020 à 14:32
Auteur du sujet

Exactement :/

Wiloooo
Modération
Publiée le 24/02/2020 à 16:11

Sinon le mieux c'est de lire correctement le profil de son interlocuteur ça peut aider xD

Alithia
Publiée le 24/02/2020 à 16:18

Y a pas de soucis a poser des questions respectueuse, sur son pronom, son genre.

Mais faut aussi les écouter, et quand on fixe les règles si tenir.

On peux se tromper, c'est pas grave, mais faire de la mauvaise fois, non c'est pas cool.

Exemple "comment dois je te genrer ?" : bien !

"vagin ou penis ?" : pas bien !

"ouai mais si je me trompe c'est parce que t'es un homme à la base !" pour une femme trans, pas bien :p

C'est pas compliquer, son intimité et comme la vôtre, intime, donc respect.

Et une femme trans, n'est pas une femme avec un penis (vice versa), c'est une femme point !

Membre anonyme
Publiée le 24/02/2020 à 17:16

J'ai définitivement choisi de me comporter avec une personne trans comme je le ferais avec tout un chacun…

Si un homme entier me demande de l'appeler Madame, je l'appelle Madame.

Si une femme qui se sent homme veut que je l'appelle Robert, je l'appelle Robert.

Si j'ai envie de savoir si il ou elle est opéré, je pose la question et la réponse ou non réponse lui appartient.

On peut trouver ça salaud.

Moi, ce que je trouve assez salaud, ce sont tous ces non dits, cette tolérance qu'on porte au bout des lèvres.

Toute cette bienséance qui met à part ceux qui sont différents avec pour conséquence de les isoler.

Alors oui, il peut avoir de l'incivilité dans ma franchise; je suis succeptible de blesser.

Mais on ne me verra jamais éviter la proximité d'un trans pour ne pas être vu avec lui…

Nitromentis
Modération
Publiée le 24/02/2020 à 19:01 - modifié par nitromentis le 24/02/2020 - 19:08:41
Auteur du sujet

Je te rappelle qu'un mec m'a abordé pensant que j'étais une femme trans xD

En ce qui concerne les informations concernant la transition, ou même les opérations en elles-mêmes, il pourait y avoir des refus de repondre, ça depend si la personne considère ça comme privé ou non

mais mais c'est pas complétement déplacé à lon opinion

J'édite ma reponse pour cette petite annonce :

Wiloooo et moi voulons faire un poste plus propre et plus fourni pour aider les personnes à ne pas se faire traiter de démons car les questions demandées étaient indiscrètes. Pour celà nous avons besoin de plus de témoignages, mon point de vue seul ne suffit pas, alors, collègues transgenres et non-binaires, n'hésitez pas et prenez la parole

PetiteCore
Publiée le 24/02/2020 à 21:19 - modifié par PetiteCore le 24/02/2020 - 21:19:56

Merci à toi, Nitromantis. Mais ne serait-ce pas plus intéressant de le mettre dans le règlement ?

Il serait important aussi de rappeler que les "jean-michel-biologie" (des beaufs qui se prennent pour des scientifiques accomplis parse qu'ils se rappellent vaguement de leurs cours de biologie de 5eme) et qui ne peuvent s'empêcher de t'expliquer que tes organes génitaux, des gènes, tes chromosomes ou tes taux d'hormones définissent ton grnre/sexe.

Il y deux personnes précises qui me viennent à l'esprit, l'une est partie (bon débarras !) l'autre est encore sur le forum mais semble s'être lassée de polluer les fils de discussion sur les transidentités.

Il serait bon de pouvoir sanctionner ce genre de comportements toxiques.

Wiloooo
Modération
Publiée le 24/02/2020 à 21:21

@PetiteCore Alors déjà on va faire de la prévention, pour les sanctions et le règlement cela viendra après chacque chose en son temps.

Merci de faire évoluer le sujet dans le bon sens =)

GreenDestiny
Publiée le 24/02/2020 à 21:33 - modifié par GreenDestiny le 24/02/2020 - 21:47:12

Le mieux pour les contrer reste de bien définir ce qu'est le genre et le sexe avant tout pour bien les éduqués.

la différence est que le genre est une construction sociale, avec des codes définit par la société dans laquelle on vit; tandis que le sexe génital et la génétique on né avec, mais ils n'ont pas forcément un rapport direct avec le genre actuel d'une personne.

Les gens 'cis' utilisent le cheminement 'logique'(tout du moins, 'classique') : "Mon sexe définit mon genre, donc si je suis né homme, alors, si je m'identifie en tant que tel, j'utilise les codes de ce genre, qui est donc la masculinité."

(enfin, si c'est bien correct ? J'ai surtout appris avec des lectures donc c'est possible que je me plantent)

Bref, la meilleure arme, c'est le savoir, le moindre trou / incompréhension peut servir à certains pour faire des raccourcis malfaisants dans un sujet (du genre sexe = genre, dans la majorité des cas, c'est vrai, mais vu qu'il existe une exception, c'est mieux de ne pas faire ce raccourcis puisqu'il devient blessant quand on ne fait pas partie de cette majorité).

Plus on laisse de marge à l'interprétation personnelle d'une chose, et plus on creuse un gouffre, perso, j'ai dût me renseigner par moi-même pour mieux comprendre le sujet et ne pas tomber dans ce genre de réflexions, mais je pense que la majorité des gens n'ont pas la patience de creuser plus un sujet qui ne les concernes pas forcément (société plutôt égoïste évidemment) ; bref, c'est mieux d'être clair sur les bases avant tout, pour éviter les jugement du style "bahh c'est des conneries" (j'avoue que j'en ai été coupable la première fois que j'ai entendu parler des genres, heureusement, j'ai creusé.)

PetiteCore
Publiée le 24/02/2020 à 21:43

Oui, le savoir est la meilleure arme contre ces gens.

Mais contrairement à ce que tu semble penser, mâme dans le sexe biologique il y a une part de construction sociales; La biologie, comme toute autres science, évoluent dans des société qui l'influence. Ainsi, les notions de sexe biologique relève de normes, de conventions choisi au fil tu temps, comme la définition d'une planète en astronomie, même si l'une comme l'autre repose sur des arguments scientifiques.

Les intersexes, par exemple, en sont la preuve.

Virak
Modération
Publiée le 24/02/2020 à 21:49 - modifié par Virak le 24/02/2020 - 21:51:50

Que ce soit des personnes trans ou non, il faut faire attention à ce qu'on dit aux gens. (J'ai beau prévenir)

Toute personne serait vite gavée si quelqu'un serait à parler de choses qui font parties de cette personne de façon imagée alors qu'elle n'a pas sans doute à chercher/comprendre avant ça.

Dois-je faire un dessin? Vous n'aimerez pas l'horreur donc je m'abstiens par moral, l'acharnement en est un exemple.

Pour ma part trans non binaire, je m'en fiche du pronom qu'on utilise. (Qui pourtant je l'ai dit mainte fois même aux avertis qui préfèrent encore à pointer du doigt certains traits, des fois je me dis j'explique pour rien quand ce n'est pas pris en compte comme si c'était à douter de la réelle existence de ça donc moquerie ou arrogance? j'ai de l'empathie pour les gens négatifs, déjà dit mais à force ce sera lu... )

Je peux comprendre que certain(e)s n'aiment pas le " Madame Monsieur" ou "Mademoiselle Monsieur".

On me fait le coup plein de fois lorsque j'ai tendance à laisser mes cheveux mi-longs ou à les colorer et encore j'y ai droit à ça même lorsque pourtant j'ai des poils bien visibles : j'y ai droit.

Je ne meurs pas pour autant d'autres sûrement lorsqu'ils ont droit toujours à ça tous les jours.

J'ai dû m'énerver une fois sur quelqu'un car il n'avait pas pris le temps de dire bonjour ni de discuter, mais sortant de nulle part " t'es un mec ou une fille? " du coup j'ai demandé en retour sur la même tonalité : " t'es un vrai blond ou t'as une teinture blond vénitien? " Je ne vais pas me justifier toute la vie.

On n'est pas tous à moraliser les autres qui le font déjà sans se rendre compte peut-être qu'ils font la même chose que d'autres leur ont fait. (Vive la projection comme mécanisme de défense)

En bref c'est pas toujours drôle d'associer forcément les trans aux non binaires. Il y a des non-trans qui sont non binaires.

Membre anonyme
Publiée le 24/02/2020 à 22:16

Bon, je vais me faire l'avocat du blond… 😊

Transgenre, c'est un profil extrèmement mouvant qui dit tout et rien en même temps.

Partant de là, il me semble évident de demander son prénom à quelqu'un avant de savoir qui il est, quel est son genre de départ et d'arrivée.

Mais, ces choses trivialles comme le sexe que l'on a ou que l'on a plus, n'importe qui le sait de manière évidente à mon sujet.

Facile, je suis un mec équipé en mec.

Mais si mon profil était plus flou, je ne trouverai pas anormal que l'on se renseigne à mon sujet.

Par exemple, ma sexualité ne se lit pas sur mon front et, quoique du ressort de ma vie privée, je ne trouve pas déplacé que l'on me pose la question de savoir si j'aime les hommes.

Bref, ce genre de questions que l'on pose à un ou une trans peut être tout à fait faite sans mépris ou préjugés mais pour savoir qui est l'autre.

Cela permet d'établir une convention qui ne coule pas forcément de source et de trouver une communication acceptable par les deux parties.

Parce que, pour s'entendre, il faut commencer par se parler…

Wiloooo
Modération
Publiée le 24/02/2020 à 22:19

Merci de revenir au but de ce sujet je cite :

"Si d'autres personnes pensent à un truc que j'aurais oublié, n'hésitez pas Cette liste vaut aussi pour les personnes non-binaires"

Virak
Modération
Publiée le 24/02/2020 à 22:22 - modifié par Virak le 24/02/2020 - 23:26:02

Sociable, tu crois vraiment je l'ai pris pour une attaque? Tu ne connais pas le contexte. Je m'énerve pas pour un rien. A moins que tu veux le croire.

Faut se mettre en tête il n'y a pas eu que ce site dans ma vie.

Il existe de nombreux sites auxquels forcément y en a avant qui même aujourd'hui n'ont pas de lgbtiq+ dans leur choix d'infos.

J'étais modérateur sur un tchat radio officielle.

Tout le monde pendant des années savaient que mon profil était toujours marqué en Homme, que j'utilisais toujours le pronom au masculin, que tout le monde le faisait.

Je n'ai nullement mis à l'époque d'avoir croisé ce blond des photos de moi au féminin.

Et que c'est écrit en gros que ce soit mon profil sur ce fameux site ou que les gens m'abordaient au masculin.

Ce blond en plusieurs années savait pertinament que j''étais nullement trans, puisque tout le monde pensait que j'étais un homme et que je ne me qualifiais même pas au féminin.

Donc il a voulu certainement plaisanter mais je réagis forcément pareil en disant bien pire.

Ce n'est pas pour autant je l'aurai traité de transphobe.

Bien au contraire je l'ai nullement pensé, que j'ai l'habitude de répondre.

Mais l'individu je le connais bien assez, pour avoir le droit de m'énerver dans ce qu'il a pu dire.

Alithia
Publiée le 24/02/2020 à 22:41

Ah ben social , parfais, le genre n'est pas flou ou fluctuant. Autant que la transidentité.

La transidentité c'est simple : C'est quand une personne transitionne, car sont genre assigné a la naissance n'est pas le siens.

Non binaire : qui n'entre pas dans la binarité du genre.

Pas besoin de se compliquer plus la vie.

Tu rencontre une personne, tu a un doute sur comment t'adresser a elle : "excuse moi, comment voudrais tu que je te genre ?". Et voilà.

Pour ce qui est du genre de la personne, si besoin est, elle te renseignera.

Par exemple, pour un inconnue, je suis une femme. Donc on me genre au féminin.

Si je veux que la personne en sache que je suis trans, je le dit. Mais on me genre quand même au féminin.

Et si je juge la personne apte a comprendre, je suis agenre, mais je veux toujours être genré au féminin.

Le reste, ce qu'il y a sous la ceinture, les opérations ou traitement, vous n'avez pas a le savoir. sauf si je le souhaite.

Faux rester simple.

Skyquiver
Publiée le 24/02/2020 à 22:44 - modifié par Skyquiver le 24/02/2020 - 22:52:25

.

Alithia
Publiée le 24/02/2020 à 22:54

En relisant mes messages privé, et autre poste, je suis tombé la dessus. ça me parais tellement évident, mais bon, ça a était dit, donc je le met:

Une personne trans genre ou non binaire, n'est ni un monstre, ni contre nature (banissé cette argument stupide s'il vous plaie), hors normes, ect ....

C'est une personne comme n'importe qui, avec sa sensibilité et ces faiblesses. Pas besoin de taper dessus !

Wiloooo
Modération
Publiée le 24/02/2020 à 23:00

Merci alithia de faire avance ce sujet =)

Nous notons cela, et j'ai vraiment he de sortir cet article car même ici y en a grandement besoin =)

Membre anonyme
Publiée le 24/02/2020 à 23:00 - modifié par Sociable30 le 24/02/2020 - 23:04:11

Non, pas d'idée d'attaque ou de réponse à une attaque dans ce que j'écris…

J'écris juste sur le sujet posé avec ma sensibilité personnelle et ma défense du blond visait le blond en général et non pas le tiens.

Ce faisant, il apparait sans doute que j'ai du mal à réaliser la pertinence de ce genre d'inventaire à la Prévert au sujet de ce qu'il ne faut pas dire à une personne trans.

D'un coté, les gens lambda ne vont sans pas comprendre en quoi des interrogations légitimes ne peuvent être posées.

De l'autre, je comprends aussi la volonté de protéger les principaux intéressés.

Mais, le résultat est une artificialisation d'une communication qui me semble déjà bien difficile, facilement blessante, facilement mal intérprétée.

Face à un terrain ainsi miné, ne restera t'il pas que quelques pervers pour se risquer à aborder des gens qui pourtant souffrent d'isolement ?

Des gens qui se moquent bien de casser du bois du moment qu'ils bandent…

Finalement, le mieux n'est-il pas l'ennemi du bien ?

Laisser les gens s'exprimer, maladroitement le cas échéant.

Ce qui donne l'occasion aux personnes trans de répondre ou pas, de dire ce qu'elles veulent, elles aussi.

On peut protéger les oiseaux en les mettant dans une cage, protégés derriere des barreaux.

Mais je préfère les voir libres, mêmes s'ils doivent affronter des dangers…

Alithia
Publiée le 24/02/2020 à 23:03

Je suis désolé, je publie au compte goute, mais, je dois faire un travail sur moi même pour voir tout les propos, transphobe, ou juste pas très malin ou sensible que je croise XD

J'ai celui là : non les personnes intersexe, trans et non biniare (je fait un package) , ne sont pas un effet de mode apparue y a moins de dix ans.

Mais bien des personnes existant, et ayant existé depuis bien avant l'antiquité, preuve a l'appuis de doc ou témoignage. Juste, qu'avant, on fermé les yeux, et on as pas chercher ni a les écouter, ni a leurs créer un vocabulaire adpater.

Virak
Modération
Publiée le 24/02/2020 à 23:04

J'ai mis le contexte en éditer de ma précédente contribution,

euh skyquiver y a un souci dans ta contribution?

J'avais cru lire quelque chose mais là y a plus rien. Dommage j'aimais bien pour le peu ce que j'ai cru lire.

Alithia
Publiée le 24/02/2020 à 23:13 - modifié par Alithia le 24/02/2020 - 23:20:07

social, vue que t'es pas le seul a sortir ce genre de propos.

Savoir que quelqu'un est trans ne donne pas le droit de demander tout sur sa vie sexuel, affective, moral, ou physique.

Pourant l'argument : "j'ai le droit de demander", ou ," désolé si je suis maladroit" n'a aucun sens.

Une personne trans est une personne comme n'importe qui d'autre, donc tu parle avec comme avec n'importe qui d'autre.

Et tu n'aborde pas ses problèmes intimes, personnel a quelqu'un de lambda. Donc pourquoi le faire avec une personne trans ?

Soyons logique 5 min, le problème, c'est que dés que quelqu'un sais qu'on est trans (ou non binaire) ça se permet de dire tout et n'importe quoi.

Donc voilà, on demande pas n'importe quoi a n'importe qui.

édition :

J'ai trouver cela en réponse a une demande d'aide sur une personne voulant savoir si elle était trans ou non .

la réponse en entière :

"Coucou , quelle est ton orientation sexuelle ?"

Non mais non , mais non .... NON !!! La transidentité, ou non binarité n'a rien a voir avec la sexualité.

J'ai vue plusieurs fois sur ce site certain demander au concerné leurs orientation sexuel, ou même certaine personne justifiant de leurs orientations lors de la présentations de leurs problèmes de transidentité.

ça a l'air d'être un amalgamme vachement encré !!!

Membre anonyme
Publiée le 24/02/2020 à 23:26

La question de fond est le sentiment d'être aggressé ou pas…

J'ai donné des exemples dans mon raisonnement qui te rendent semble t'il hermétique.

J'ai écris par exemple que c'était évident pour quelqu'un qui m'approchait que j'étais un homme bâtit comme un homme.

Te poser des questions que tu vas prendre comme autant d'aggressions ne sont que des demandes de renseignements informatifs sur qui tu es, afin de retrouver pour toi une visibilité équivalente pour moi.

Rien de plus, à moins de tomber sur des tordus, ce qui est toujours possible.

Autre exemple qui concerne ma vie privée: Mon homosexualité qui ne se lit pas sur ma face.

Je ne vis pas ce genre de demande comme une aggression et quelqu'un peut me la poser pour savoir si je suis compatible avec lui ou pas.

Cela fait partie de ma vie privée et je peux choisir de répondre ou pas et de répondre ce que je veux dire.

Pourquoi pas toi ?

Leamelle
Publiée le 24/02/2020 à 23:26

D'accord avec tout ce qui a été écrit par Nitromentis, et beaucoup de choses ajoutées depuis… J'en vois quelques autres qui me viennent :

  1. Les mecs qui "cherchent une trans" (plus souvent dans ce sens-là, mais c'est peut-être que mon expérience) : perso, je vous en veux pas, chacun ses trucs et ce site est ouvert… Mais par pitié ! Écoutez ce que disent toutes les femmes cis à tous les mecs hétéros ! On s'intéresse ! On fait connaissance ! Si on se plaît, on se rapproche naturellement en faisant connaissance… Mais aborder en mode "cul" et, pire encore "envie d'une expérience", ça choque, ça fait se sentir comme un bout de viande, et ça ne vous mènera à rien ! (Sauf si la personne a indiqué dans son profil qu'elle était là pour ça… Encore faut-il en effet lire un profil attentivement).

  2. Nitromentis l'a bien dit, mais j'insisterais sur ce point : personnellement, je comprends que des gens ne comprennent pas tout et se posent des questions. On m'a posé beaucoup de questions, et ça s'est très bien passé. Pourquoi ? Parce qu'on demande poliment ! Genre "Je peux te poser une question… ? Si tu ne veux pas répondre pas de problème, je comprends". Ou "Désolé.e si ça te paraît bête, te choque ou te blesse mais, du coup, tu en es où au juste de ta transition ?". Enfin voilà, même si vous n'arrivez pas à considérer une femme trans comme unee femme, ou un homme trans comme un homme, vous pouvez simplement la considérer comme un humain, c'est-à-dire un être pourvu d'intimité !

  3. D'une manière générale, considérez que vous parlez à une femme, ou un homme, tout simplement… De son genre d'arrivée, et non d'origine.

  4. Et n'oubliez pas que la diversité est infinie… C'est vrai au sein des cis et des hétéros (des milliards de manière de vivre leur sexualité, leurs relations de couple, leurs désirs, tout ça évoluant avec le temps). C'est juste pareil avec les trans… Personne n'est la/le même, au fond. D'ailleurs, essayez de ne pas oublier que c'est l'unicité d'une personne qui la rend intéressante… Et ce qu'elle a d'unique, ce n'est pas le fait d'être trans, une fois de plus tous les parcours sont différents… C'est le fait d'être, tout simplement !

À part ça merci BeTo car ici ça se passe tellement mieux qu'ailleurs…

Bises !

Nitromentis
Modération
Publiée le 24/02/2020 à 23:29 - modifié par nitromentis le 24/02/2020 - 23:29:51
Auteur du sujet

Merci pour ta contribution !

(J'ai eu droit à un homme hétéro qui dit vouloir sortir avec moi parce que j'avais toujours mon "appareil genital de naissance", donc ouais c'est pas gratifiant)


  S'inscrire pour participer au sujet