Aide  Doutes / questions FtM

Afin d'éviter les maladresses et de blesser la communauté transgenre merci de bien vouloir prendre connaissance des phrases à ne pas dire face à une personne trans.
Oralange

salut :)

comme dis plus haut, je me questionne sur mon genre depuis quelques temps.

je suis une femme de 25 ans lesbienne. Mais je pense être transgenre à cause de quelques trucs dans mon quotidien qui me pèse.

  • j'ai beaucoup de mal à accepter d'avoir une poitrine, ça me rend mal à l'aise et à chaque fois que je la vois ou qu'on me complimente dessus j'ai un sentiment de dégout

  • le fait d'avoir une pilosité etc. me plaît assez voire beaucoup

  • mes formes ''féminines'' me gène

etc.

Je pense que parfois je me sens rien (pas femme) et parfois homme c'est étrange. pourtant je me considère comme une femme je pense mais physiquement j'aimerais être un homme.

j'ai pas de soucis avec mon prénom neutre et le pronom ''elle' au final je m'en fous un peu.

j'ai pas envie de changer de sexe mais seulement prendre des hormones et subir une mammectomie afin d'etre à l'aise avec mon corps.

je ne sais pas si de la Trans identité ou de la non binarite

j'ai rendez vous avec un psychiatre en octobre et je ne sais pas si ces doutes pourrait me porter préjudice dans la procédure pour commencer les démarches.

j'ecris un peu ce poste afin d'échanger avec des personnes trans/ non binaire afin d'en apprendre un peu plus sur ce qui est existé / et possible car j'imagine bien qu'on ressent tous/ toutes les choses differemments

merci d'avoir Lu et pour vos réponses :)

Envoyé depuis l'application android
Ant_o

Hey, une question que tu pourrais te poser serait : comment tu te vois dans 10, 20, 30 ans ? Est ce que tu te vois vieillir en tant femme et est-ce que ça te plaît ?

Après, si tu vois un psychiatre, c'est bien d'avoir un vrai suivi (surtout quand on n'est pas sûr) et de pouvoir t'analyser avec une aide extérieure.

Je ne veux pas sonner impoli, mais une personne/nana mal dans sa peau, ce n'est pas forcément un facteur de transidendité quelqu'elle soit (je ne te vise pas en particulier, c'est juste un constat).

Et enfin, sens-tu que tu as besoin de faire une transition (médicale ou autre) ?

Voilà, après tout ça c'est complexe, du coup si mes questions te gêne ou sont à côté de la plaque concernant ta situation, le prend pas mal ^^

Pour ma part, je vis assez mal ma transidendité, et je vois la transition comme un besoin pour mon bien-être que je ne peux pas éviter. ( Vu que j'ai essayé de vivre sans rien faire et j'ai mal fini).

Voilà pour mon pavé, bon courage !

Envoyé depuis l'application android
Oralange

Salut merci pour ta réponse :)

Et bien pour être honnête, je me vois plutôt transgenre dans le sens où je me vois pas rester avec cette gène toute ma vie par rapport à mon physique féminin.

J'aime être une femme mentalement mais pas physiquement je ne sais pas si c'est clair.

Plutôt j'aime comment je me suis construite grâce au fait que je sois une femme après j'ai toujours eu un rapport bizarre avec mon corps de femme et si on parle de homme - femme. Je me sens beau mais pas belle ce qui pour moi est un élément un peu déclic dans ma façon de penser...

Effectivement je suis mal dans ma peau mais vis à vis du fait de ressembler à une femme ou entre deux / ou goudou masculine après j'ai pas vraiment de complexe en soit.

Je pense avoir besoin d'une transition médicale oui, dans le sens ou je souhaite vraiment une mammectomie et être sous T mais pas de changement de sexe.

Ça me gène pas du tout, merci a toi :) ça me questionne aussi c'est bien.

Je comprends tout à fait, tu ne peux pas vraiment être toi sans et même si ça ne t'empeche pas de vivre, ça t'empeche d'être heureux.

Je te souhaite bon courage dans tes démarches en espérant que tout aille bien pour toi ;)

Envoyé depuis l'application android
Stephanie69

Bonsoir ☺️

Alors au vue de ton ressenti par rapport à ton corp et tout ce que tu décrit pour moi il n'y a guère de doute que tu soit effectivement une personne transgenre . Après celà n'a rien à voir avec l'acceptation de ton sexe 😉 Comme tu l'as dit toi même tu es non binaire et il y a une multitude de ressentis et de parcours chez les personnes transgenre et je pense que le psy d'aidera beaucoup à y voir plus claire 😉

Je te souhaite une bonne continuation et que tu trouve ce qui fera ton bonheur !

Stéphanie.

Oralange

Bonjour :) merci pour réponse, Celle-ci me rassure un peu, ça fait du bien.

Il est vrai qu'il doit y avoir mille ressentis différents selon les profils et parcours mais pour être honnête j'ai essayé inconsciemment de ne pas m'intéresser à la communauté transgenre afin d'y échapper en quelques sortes et du coup je n'y connais pas grand chose.

C'est un peu étrange mais j'ai l'impression d'avoir eu ce questionnement très jeune (10-12 ans) puis m'etre résigné devant le parcours (opérations etc., rdv, psychiatre etc.) et m'etre rassuré en me qualifiant de lesbienne (moins marginal) mais aujourd'hui avec les mentalités qui change un peu etc. Cela me semble moins compliqué, plus atteignable et je me repose des questions.

En fait je pense que vous avez raison, je vais attendre le rdv psy et je verrais bien !

Merci pour vos réponses.

Bonne continuation à toi aussi, et meilleur bien sûre ;)

Envoyé depuis l'application android
Archlinette - modifié par Archlinette le 18/08/2020 - 14:46:48

Salut,

je rajouterai aux réponses deux choses:

  • Tu t'es renseigné/e sur les groupes de paroles entre pairs qui existeraient près de chez toi? Ce n'est pas toujours evident d'aller parler de vive voix, même dans un groupe "secure", mais cela est toujours enrichissant de rencontrer des perosnnes pouvant vivre les même réalités de questionnements ;)

  • L'autodetermination: tu es le/la seul/e à pouvoir te positionner sur ton ressentit et qui tu es ;) Les avis des personnes, y compris psychiatre/s qui ne sont la que pour dire que tu n'as pas d'autres pathologies influançant cette reflexion, devraient être un complément de réflexion et non un positionnement pour toi même que toi seul/e est apte à juger ;) (référence à la pression societale que tu exprimes dans ton premier message)

Bon courage pour ces reflexions pas toujours simples mais qui, à mon sens et quelles qu'en soient les issues, font toujours grandir et être plus en phase avec soi-même ;)

Bonne journée

Oralange

Salut :)

J'avoue ne mettre pas renseigné sur les groupes qui pouvait existé. J'ai déjà tenté ce genre de rassemblement notamment LGBT / féministe et ça me rend un peu mal à l'aise, je ne m'y retrouve pas...

Merci pour ce second point, ça me rassure un peu

Merci pour ton message :) tu as bien raison :)

Bonne journée à toi également ;)

Envoyé depuis l'application android
Archlinette

Re,

pour les groupes je pensai plus à des specifiques trans*/non-binaire qui se focus sur un champs assez restreint concernant ses sujets et non des rassemblement "tout publics" LGBT avec ce qu'ils impliquent ;)

Bonne journée

Pluton

hello !

je ne sais pas où en sont les psychiatres aujourd'hui vis à vis de la non binarité ...

si tu peux avoir quelques avis sur la personne que tu consulteras, et t'assurer que c'est une personne déjà à l'aise avec les personnes trans non binaires, je pense que tu éviteras des tourments

>>>>>>>> donc quasi indispensable de te rapprocher d'un groupe, d'une asso, bien à jour sur les problématiques NB

mon avis personnel, auquel un contre-avis serait intéressant : ne rentre pas dans une équipe de soin officielle.

(de ce que j'en sais mais j'ai un train de retard d'une dizaine d'année sur le sujet : la non binarité peut etre un probleme si tu veux avancer dans cette voie)

chaque parcours est unique

en ce qui me concerne, l'aval d'un psychologue a suffi à m'accompagner dans mes démarches, thérapie hormonale et mammec.

si jamais tu veux discuter en privé, je suis humblement à ta disposition : )

Oralange

Salut !

Apparemment c'est assez clivant... J'ai Lu pas mal d'avis sur ceux de Lyon dans mon cas est beaucoup sont très ''binaires'' et t'as mieux fait de dire que quand t'es petite tu jouais aux voitures, que t'aimais les filles et que t'aimais le bleu que de dire que t'es un peu de tout.

J'ai eu le rendez vous pas le planning familial prêt de chez moi, ça m'a l'air plutôt safe (fin je l'espere) en tout cas ils m'ont fait bonne impression :)

Je vais essayer de trouver ca, c'est vrai que je n'y avais pas pensé, ça peut permettre de préparer le terrain.

C'est cool que cela t'ai suffit ! Ça fait plaisir à lire.

C'est sympa merci :) ! J'hesiterai pas

Envoyé depuis l'application android
Judeline

Je ne sais pas si ça peut t'aider @oralange, mais je me suis sentie fille j'avais 5 ans.

Je n'ai fait mon coming out et ma transition qu'à 40 ans parce que je me suis engagée dans une vie sociale qui avait été conditionnée par le genre qu'on m'imposait.

J'avais des responsabilités et des engagements et je me devais de les assumer.

Les psychologues m'ont toujours aidée dans mon parcours, et pour avoir programmé mon suicide, je sais de quoi je parle.

En revanche, ce sont les psychiatres qui sont à l'amont de ma prise d'hormone par l'endocrino et de la possibilté d'être opérée.

Je ne sais pas où tu habites, mais je suis allée à Paris et franchement pas un instant je regrette.

J'ai un ami FtM qui a fait sa mammec à Paris aussi et lui non plus ne regrette pas.

Celui qui l'a faite dans une clinique, le chir ne lui a pas remis les tétons au même endroit, ils ont 5 cm de différence en hauteur.

J'avais vu un autre chirurgien avant d'aller à Paris et quand j'ai vu le c*** ! je me suis dit que jamais il ne me toucherait !

Mon conseil, essaye de voir plusieurs chirs et de voir celui avec lequel tu te sens en confiance.

Moi je suis entrée au bloc avec le sourire et pas un seul instant de doute.

J'ai aussi des infos pour les papiers pour les personnes intéressées.

Bloguinette

on peut etre non binaire et avoir adoré jouer a la poupée ...les jeux ne prouvent pas ton genre, ne le demontrent aps !

ds ta description, je te dirai non binaire ...

Virak - modifié par Virak le 24/08/2020 - 11:26:39

Hello, difficile de répondre il manque des éléments pour se faire une idée précise pour se prononcer. On peut très bien aimer se voir différent sans forcément se sentir non binaire ou trans, d'où le travestissement que beaucoup peuvent adopter. Ce que j'ai pu lire en tout cas ce souci de se sentir aucun des genres, comme parfois l'un d'eux, parfois les deux se retrouve chez beaucoup de non binaire comme d'autres qui ont pu contracté des dysphories du genre. lol perso moi j'aimais ni jouer à la poupée ni aux camions, mais plutôt avec des peluches, dois-je penser être un cobaye d'un alien? En ce qui concerne de faire le passing faut bien y réfléchir car on me l'avait bien indiqué c'est assez perturbant mentalement et physiquement d'en prendre des hormones. ( on peut avoir par exemple des sauts d'humeurs, des moments déphasés )


Sujets similaires
  1. Ftm célibataire et très seul ?
  2. Problème avec mon genre
  3. Est-ce que je suis androgyne ?
  4. Besoin d'être guider pour preparer ma transition
  5. Questions sur mon identité de genre...
  6. Transition difficile, gros manque de stabilité...
  7. ma vision d'un amour compliqué
  8. je ne sais plus quoi faire...
  9. Je fais mon coming out trans
  10. Besoin de conseils et d'avis
  11. Partagez l'évolution de votre transition MtF/FtM !
  12. Pronoms neutres et apparence androgyne ?

  S'inscrire pour participer