Construire une relation sérieuse

Ancien membre  

Bonjour à tous,

Ma question va sembler bête mais est-ce possible aujourd'hui, en 2020, de rencontrer sa moitié et de former un couple qui va durer ? Et non pas un couple qui va casser après 3 mois, 6 mois ou 1 an.

Pour les gays ce n'est pas évident de rencontrer d'autres gays, d'où la nécessité des applications. Mais cela a engendre une sorte de service à la consommation duquel on a du mal à se détacher parfois. On en vient même pas penser qu'il est impossible de trouver une personne sérieuse avec qui créer quelque chose...

J'aimerais avoir vos avis sur la question car perso, après avoir eu pas mal d'expérience, j'ai du mal à croire que je vais rencontrer un mec qui me correspondra et qui me fera croire en l'amour :/

Ancien membre  

Essaie de ne pas te focaliser là dessus, je sais on a tous et toutes une vision différente mais personnellement j'ai l'impression que plu on cherche l'amour, moins on le trouve 🤷‍♀️ L'amour ça ne se cherche pas, ça vient à toi, c'est du moins mon avis. Le truc c'est que si tu met une certaine pression, si tu veux que ça dure toute une vie, tu vas te mettre des bâtons dans les roues, on ne peut jamais savoir si ça va durer toute une vie ! C'est impossible, il faut vraiment laisser de côté le besoin d'un amour éternel, parce que sinon tu met une pression sur ton partenaire et tu vas t'empêcher indirectement de vivre l'instant présent.

Vlid  

Pas mieux que MissHorror. Elle a tout dit et bien dit.

Envoyé depuis l'application android
avatar contributeur de Skyquiver
Skyquiver   - modifié par Skyquiver le 09/08/2020 - 21:58:05

"L'amour, ça ne se cherche pas !". Pour des minorités commes nous, je crains que si l'on ne cherche pas, on peut toujours attendre, à moins d'un miracle ! On ne serait pas là d'ailleurs si c'était aussi facile... Je crois que c'est la même chose pour beaucoup d'entre nous, sauf pour ceux qui tombent sur la perle rare rapidement ! On se sent libéré lorsque l'on finit par s'accepter et l'on est persuadé que l'on va tomber aisément sur la personne qu'il nous faut, mais il n'en est rien.

Nous avons certaines attentes, elles peuvent même s'affiner avec nos échecs précédents. En même temps, cette recherche nous semble simple, puisque nous percevons les choses et le monde qui nous entourent à travers notre spectre, notre éducation, notre culture, nos valeurs, notre vision de la vie; et l'on s'attend à trouver quelqu'un qui nous correspond, par espoir, par logique, par raison, estimant qu'il doit bien y avoir un autre être fait pour nous, intéressant, cultivé et simple à la fois, avec un minimum ou même un maximum de valeurs et de goûts communs aux nôtres.

Alors on essaye, mais on a souvent l'impression d'être différent des autres; nous avons pu faire des rencontres, mais tomber sur quelqu'un qui, finalement, n'était pas ce que nous espérions : mensonge, trahison, déni, ou plus communément des divergences d'idées et d'opinions, "des visions différentes de voir les choses", voilà ce qui nous attend souvent.

Quand à l'utilisation de la majorité des autres applications gay, c'est un vrai désastre ! On s'y présente et on s'y définit par son corps, son séant et son phallus plutôt qu'à travers ses passions et son envie de partager. Comment ne pas détester tous ces autres qui vous harcèlent sans prendre la peine de bien écrire ou de bien lire votre profil en vous demandant quelle est "l'heure du souper", pour ne pas dire du "sucer", à laquelle ils pourraient vous rencontrer ? Des gays qui détestent des gays, car l'on se rend bien vite compte que nous sommes tous différents, et que personne ne semble nous correspondre dans ce monde de dégénérés. Impossible d'entretenir un échange enrichissant et construit. Mais comment espérer alors pouvoir seulement créer un lien de complicité ou même le début d'une relation ?

De patience et de courage, faire preuve nous devons ! Je crains pourtant que la folie ne finisse par trôner en lieu et place de nos espoirs, de nos attentes et de nos rêves. Nous sommes solidaires malgré nous et partageons la même affliction.

avatar contributeur de Tom89000
Tom89000  

bien dit ! ça résume bien ma vision de la chose

Ancien membre  

Je vois que je ne suis pas le seul à espérer (ou désespérer 😅) @skyquiver. C'est vrai que vous avez raison @misshorror et @vlid mais j'ai l'impression que rencontrer l'amour par hasard dans la vraie, ça n'arrive que dans les films :/

Envoyé depuis l'application android
avatar contributeur de Anteros38
Anteros38  

Je ne voudrais pas casser tes espoirs mais parvenir à construire une relation durable est un vrai parcours du combattant, la réussite suffisamment rare pour être notée.

Faire des rencontres quand on est gay est déjà compliqué, trouver la personne qui nous corresponde animée par la volonté de construire une histoire sur le long terme relève quasiment du miracle.

Les couples gays qui tiennent dans le temps, ça existe, j'en connais. Mais c'est rare, très rare.

Je lis dans un message précédent la nécessité d'attendre que "l'amour te tombe dessus".

Cela m'interpèle. Dans la vie, je ne connais rien qui tombe tout cru dans la bouche.

Bien au contraire, il faut avoir les yeux bien ouverts, être à l'écoute, prendre des initiatives, prendre des risques, mouiller la chemise sans quoi rien ne se passera jamais.

Evidemment se focaliser sur la durabilité d'une relation empêchera le bon développement de cette relation. Cependant quelques signaux vont rapidement te renseigner sur le type de relation recherché par un potentiel partenaire.

Si tu cherches à vivre une belle histoire s'écrivant sur la durée, il va falloir faire preuve d'une patience certaine. Cela existe mais la quête est longue...

Dans ce monde consumériste, nous sommes des produits sur un rayon, choisis si on a la chance d'avoir un emballage flatteur, puis jetés, remplacés par le joujou suivant.

La dure loi de la réalité...

avatar contributeur de Tom89000
Tom89000  

je voudrais vous parler de mon expérience personnelle,

je crois effectivement que vivre une vraie histoire d'amour est chose assez rare

la preuve, je ne l'ai vécu qu'une seule fois,

mais j'ai eu cette chance de le vivre

c'est quelque chose qui marque pronfondémment et que je souhaiterai revivre, mais je ne suis absolument pas certain de pouvoir le revivre un jour

je crois que j'ai eu beaucoup de chance

et que ça ne se reproduira plus jamais

mais sachez que ça peut arriver !!!

pas de recette miracle !

c'est du PUR HASARD

et ce n'est pas 100% parfait mais c'est une expérience formidable

pour que ça marche: être soi-même, et tomber sur un mec super gentil, ( c'est ce que j'ai vécu)

ne désespérez pas, mais ce sera difficile de le trouver

bon courage à tous ceux qui sont dans cette démarche

avatar contributeur de HANABI
HANABI  

je suis plutot daccord avec antéros38

si l'on met la barre un peu plus basse ???

avant d'intérroger sur l'aspect comme vision de la vie, pourquoi ne pas essayer de s'intérroger sur ce que l'on sent réellement de la personne ? écoute son coeur ?

Damien8686   - modifié par damien8686 le 10/08/2020 - 05:46:40

Je suis d'accord avec ce qui a été dit plusieurs fois plus haut.

Quand on vit dans un milieu quasiment uniquement hétéro et qu'on ne rencontre que très peu de gays voir jamais. Je vois mal l'amour arriver par hasard comme dans les séries ou les films. Un hétérosexuel peut se permettre de raisonner comme ça, il n'a pas forcément à chercher, il finira par recontrer une femme au boulot, dans son reseau amical ou autre et encore que même pour eux, ça devient compliqué parfois.

Mais alors pour nous, je me demande bien par quel miracle on peut trouver la bonne personne en évitant les lieux ''lbgt''.

Il reste donc les applications et tu tombes dans l'enfer des archarnés du cul qui n'ont que 5 phrases à la bouche. Tu passes des mois, des années à voir le même genre de personne te dire les mêmes paroles à la con bien lourdes et deshumanisées. Il arrive parfois, miraculeusement de parler à quelqu'un de différent mais encore faut il que tout le reste suive niveau points communs, feeling, attirance physique...

Bref ça reléve du parcours du combattant oui, on finit par perdre espoir. Personnellement je n'attends plus grand chose, je laisse venir sur les applis en regardant d'un oeil de temps en temps et peut etre qu'un jour un miracle arrivera, on a bien le droit d'être naif ^^

J'ai bien l'impression qu'être gay ET sentimental s'apparente à une belle malédiction.

C'est pour ça que Be tolerant sort du lot au niveau des mentalités mais hélas il y a encore trop peu de gens dessus( en fonction de la région ou l'on vit) pour que ça change vraiment la donne.

avatar contributeur de HANABI
HANABI  

Bravo, très bien dit. 👍

La "naïveté" donne la positivité, la positivité est une force qui accompagne tous les combattants sur ce chemin d'enquête de l'amour, en ligne.

avatar contributeur de Akaroa
Akaroa   - modifié par Laird le 10/08/2020 - 07:00:18

Je plussoie ce que tu dis.

Je rajouterai que tu as un peu plus de difficulté. Si, tu as un handicap, une origine ethnique ou religieuse différente, etc

Antistar  

Bonjour!

C'est sûrement très réducteur, mais après quelques décennies de vie en couple, je finis par me dire que la stabilité arrive quand tu as trouvé quelqu'un notamment qui partage la complicité et le même niveau de perversité que soi-même (en tout cas les mêmes limites). Je vois également bien sûr d'autres facteurs comme la volonté de stabilité, les opinions (politiques notamment) et surtout l'égalité entre les personnes... Cela n'exclue en rien le fait d'être sentimental, et je crois que cela doit pouvoir s'appliquer quels que soit son mode de vie et son attirance.

Envoyé depuis l'application android
avatar contributeur de Lordedge
Lordedge  

Mon dernier copain je l'ai rencontré sur badoo et ça a duré 4 ans, comme quoi. Je pense qu'avec l'âge c'est de plus en plus dur mais pas impossible. Par contre il faut se sortir les doigts du cul. Même sur ce site combien de profils soi-disant en manque d'amour regardent ton profil et végètent là à attendre la pluie. Rien n'arrive par pur hasard mais je comprends que le système consommateur ont épuisé certains. Je pense aussi que certains sont apeurés par l'aspect gros risque petit profit de la relation amoureuse.

avatar contributeur de Romance83
Romance83  

@Damien8686

Je me retrouve complètement dans ce que tu as dit, et je vis la même chose que toi avec les applications, heureusement que betolerant est la .

Je garde espoir malgré tout 🙂

Envoyé depuis l'application android
Ancien membre  

Merci à tous pour vos réponses et témoignages 😊

Alors on va garder espoir et essayer de saisir les opportunités 💪🏼

Envoyé depuis l'application android
avatar contributeur de HANABI
HANABI   - modifié par Hanabi le 10/08/2020 - 14:13:59

Ohhhh, j'ai pensé que le racisme n'existait pas en France. Looooool je sais, c'est con, et c'est une mauvaise blague.

Je vois souvent des profils des mecs très muscu presque tout exposé, mais un visage un peu moyen, dont quelques traits assez anormaux. dans leur profil ils précisent souvent pas d'asiatiques, de renois, de rebeu etc. En lisant cela, j'ai souvent envie de lui écrire : tu sais tu as une tête de cul ? Ou une façon très chinoise :Tu sais ta tronche ressemble à scrotum ?

Mise à part cela, je connais pas très bien les LGBT black ou Arabe, mais la plupart des asiatiques lgbtqi+préfèrent toujours des asiatiques. C'est un fait, on trouve beaucoup beaucoup plus d'asiatiques sur blued que grindr, bien sur des rice queens aussi. Perso je m'en fiche, je fonctionne au feeling, pas a la couleur de peau. J'ai quitté blued y a très très longtemps car je ne les supporte pas. C'est la France ici, pas l'Asie. En plus, on me demande pas corriger son CV et lettre, ou traduire une annonce d'offre de l'emploi,ou que faire pour les papiers de préfecture, ou appeler quelqu'un en français pour lui.

Pour conclure, c'est pas la couleur de peau qui fait la différence, mais bien d'autres. En ce moment, je me suis dit, ça sert à rien de penser trouver quelqu'un de bien, pas con c'est déjà très rare.

avatar contributeur de Skyquiver
Skyquiver   - modifié par Skyquiver le 10/08/2020 - 15:26:56

Hanabi : "si l'on met la barre un peu plus basse ???

avant d'intérroger sur l'aspect comme vision de la vie, pourquoi ne pas essayer de s'intérroger sur ce que l'on sent réellement de la personne ? écoute son coeur ?"

Tout le problème, c'est que l'on aime une personne pour ce qu'elle est. On ressent tout d'abord sa gentillesse, on apprécie son physique, notre coeur tombe sous le charme car l'autre donne le change à la perfection. Puis l'on se connaît un peu mieux et vient le temps des confrontations et des divergences d'opinion parfois plus ou moins marquées. Cela peut ne rien changer et l'on s'accorde à vivre avec certaines différences, mais cela peut finir par une violente guerre d'égos liée à l'orgueil, ce qui fait que la relation tourne au vinaigre et se termine de la pire des manières.

Parce qu'on apprécie l'autre d'emblée, on se fait naturellement une bonne image de lui, ou plutôt l'image que l'on veut en avoir. Mais lorsque vient l'heure de tomber le masque, on est parfois, pour ne pas dire souvent, pour ne pas dire toujours... déçu. Mensonges, manipulation, trahison, raillerie, j'en passe et des meilleures. Et c'est ainsi que le prince charmant que l'on considérait comme l'unique, devient finalement parfois un menteur, un lâche, un cancre et un crétin de la pire espèce.

En réalité, nous recherchons chez l'autre un équilibre à la fois à travers l'intelligence du coeur, mais aussi de l'esprit. Cet équilibre est cependant si fragile et difficile à trouver, il suffit qu'une seule pièce manque pour que toute la machine finisse par dérailler. Lorsque l'on se comprend en tout point, que l'on trouve chez l'autre ce même équilibre, cette même longueur d'ondes, si l'on communique avec sincérité, nous sommes alors sur ce même fil d'Ariane qui nous mène droit vers le bonheur parce qu'il y a un assentiment tacite et une communion avec cet autre que nous sommes prêts à écouter, à pardonner, à aimer ad eternam ( Laissez-moi rêver ! ).

Tout en recherchant finalement une relation simple, sincère et épanouissante, il vaut mieux maintenir la barre assez haut pour ne pas vivre ce genre d'affronts et de relations toxiques aussi catastrophiques. En tout cas, c'est la leçon que j'ai retenue. Je ne trouverais sûrement jamais personne, mais au moins je suis en accord et en harmonie avec moi-même.

Ancien membre   - modifié par numedeis le 10/08/2020 - 16:58:22

Eh ben dites-donc, ce thread est super optimiste haha 😅

Bon, plus sérieusement... Ne serait-il pas possible d'envisager que le "concept" de couple, aujourd'hui, soit davantage considéré comme un moyen que comme une finalité ? 🤔

Après tout : pourquoi chercher à se mettre en couple avec quelqu'un ? Ce serait peut-être bien de se poser la question...?

Ce que je veux dire par là, c'est que la recherche (intentionnelle, calculée) de couple induit une recherche d'intérêt, ne serait-ce que le besoin de recevoir de l'amour de la part d'une personne, le besoin de combler une certaine forme de solitude, un manque affectif, etc, etc..

Donc nécessairement, quand l'intérêt de la recherche d'une relation se fonde sur la nécessité de combler un besoin ou un manque, elle devient un "projet", un "objectif" : autrement dit un moyen.

Alors que dans la vraie vie, mais je me trompe peut-être, on se met en couple pour sceller une union et construire un chemin partagé avec la personne qu'on aime et qui nous aime.

Nous avons beau disposer de tous les moyens de communication qui soient : cela ne facilite absolument pas le fait de trouver l'amour dans une vie. Cela ne fait que démultiplier les rencontres possibles oui, mais pas l'émergence ou la rencontre de vrais sentiments.

"Ma question va sembler bête mais est-ce possible aujourd'hui, en 2020, de rencontrer sa moitié et de former un couple qui va durer ? Et non pas un couple qui va casser après 3 mois, 6 mois ou 1 an."

Très franchement je pense que ca va devenir de plus en plus rare, ou en tout cas arriver de plus en plus tard dans la vie (sans faire de généralités bien entendu). Et ça, ça tient principalement au fait que les cultures générationnelles actuelles sont (attention je parle au sens large, tout le monde n'est pas concerné hein) de plus en plus superficielles, opportunistes et narcissiques. Pour qu'un couple dure il faut à la base :

  1. de vrais et réels sentiments (sachant que comme toutes choses les sentiments évoluent, fluctuent avec le temps)

  2. avoir bien en tête qu'une relation c'est un apprentissage à deux, qu'il faut donc être capable de se remettre en question

  3. accepter la confrontation, les difficultés, les évolutions, les doutes aussi parfois

  4. vouloir s'investir dans la durée.

Beaucoup trop de gens (notamment les jeunes) ont tendance à penser qu'une relation c'est soit le top, soit si elle ne l'est pas elle est toxique donc next.

Forcément on ne peut rien construire dans la vie (ou en tout cas pas avant longtemps) si on n'accepte pas d'évoluer, de changer, de progresser, et de s'investir dans la durée.

"J'aimerais avoir vos avis sur la question car perso, après avoir eu pas mal d'expérience, j'ai du mal à croire que je vais rencontrer un mec qui me correspondra et qui me fera croire en l'amour :/ "

Ca tu vois, c'est une idée de fond que j'ai encore vu passer un nombre incalculable de fois dans ma TL sur Twitter, pas plus tard que ce dernier week-end. Le soucis c'est que vous êtes nombreux à vous dire la même chose, à croire que vous vous décevez tous mutuellement et sans le savoir lorsqu'une opportunité de relation se présente (joke) 😅

Plus sérieusement : j'ai été en couple avec une différence d'âge importante. Mon compagnon, à l'entendre, aspirait à fond à l'amour, voulait une relation de couple sérieuse, était désireux de s'investir pleinement soit-disant. Alors qu'en réalité il avait un comportement juste pas possible, à tel point que je suis parti. Et lui était persuadé d'avoir un comportement tout à fait normal, par contre.

Ce que je veux dire par là, c'est que les jeunes générations idéalisent beaucoup, alors qu'elles-mêmes manquent encore de maturité pour réaliser tôt ces idéaux. Donc forcément certains d'entre vous sont déçus, se demandent quand vous pourrez croiser la bonne personne, etc. Ca viendra avec le temps et l'expérience, au fur et à mesure que vos générations gagneront simultanément en maturité.

Marc.

avatar contributeur de HANABI
HANABI   - modifié par Hanabi le 10/08/2020 - 19:44:05

Déjà, cest une personne, qui mange, qui dort, qui chie, qui boude, qui rigole, pourquoi le considérer comme le prince charmant unique ? C'est à dire mettre un halo au tours de lui ? Ou toi tu n'es pas un prince charmant unique pour lui ?

Un menteur, un lâche et tous les noms, qu'est ce qu'il t'a fait pour mériter tout ça ? Ou qu'est ce que tu as fait ? Pardonne moi si je suis materieliste, il t'a brûler ta maison ? Ou il t'a volé ton argent ? Ou il y a eu mort ? Je pense que c'est sûrement pas des choses aussi graves que ça. Pourquoi autant de haine ?

Comment un prince charmant se transforme en crétin aussi brusquement ? Juste que le masque est tombé ? Donc je peux déduire que tu aimes son masque plus que la personne elle même ? Il peut porter un masque bien sur, mais pt être il n'a pas chercher a porter un masque, mais toi tu lui colle un masque dans ta tête ? Je connais un peu ton histoire à travers de tout ce que tu as écris dans de divers sujets, je ne juge pas car je connais sûrement pas tout, mais il se peut que depuis le début, il a fait des efforts pour te plaire, comme example, quelqu'un qui travaille pendant ses vacances pour son patron, après quand il refuse de faire pareil, il va recevoir tous les noms. Sauf que c'est normal de ne pas travailler pendant les vacances. Le patron profitait cette situation

, colle une image d'un bon employé à lui, le salarié a juste par conscience pro de bosser. Est-ce qu'il y avait un moment où les deux pensent que ça suffit ?

Je me demande pourquoi chercher chez l'autre cet équilibre ? Cet équilibre n'est pas quelque chose en commun ? Je pense quil faut construire un équilibre tout au long de sa vie commune, il faut longtemps, quelques années confrontant beaucoup d'épreuves.

Ta métamorphose du bon train n'est rien que pessimiste, et c'est pas adepte non plus. 0Une machine comme une voiture peut avoir differentes pannes, comme la clim ou bruits carrosserie, c'est pas si fatal que ça. Si la machine est déjà mal conçue de base, quitte à avoir toutes les pièces neuves nikel chrome, elle finit par péter aussi. Comme TFSI + DSG de Volkswagen.

Mettre la barre très haut, semble bien pour un court moment. Mais vouer à l'échec au final. Pourquoi, on risque de se perdre, on se déçoit rapidement , on remet la barre encore plus haut, et répète ce cercle vicieux.

Mon avis, seulement mon avis, il faut pas attendre trop, il faut faire attention à l'essentiel mais pas passer son temps à juger et nexter.

Tiens sur ça, un bon exemple, pourquoi les voitures japonaises ont une meilleure fiabilité que les voitures allemandes, c'est parce que les voitures japonaises font des choses simples, il n'ajoute pas autant de technologie obsolète, ils vont à l'essentiel. Leur moteurs sont bien plus fiables que ceux des allemands, qui sont équipés des pièces et technologies très spécifiques et des fois mal conçues ou sous développée , qui coûte un bras à maintenir et une couille à réparer. Certes, ça fait moins jolies sur les spécifications que les allemands, mais ils durent, et tombent pas aussi souvent en penne sur la route.

Bref, je pense tu avais vécu une histoire qui t'a fait beaucoup de mal, retenir une leçon c'est bien, pourtant faut pas figer sur le passé et oublie l'essentiel d'une vie de couple. C'est juste mon avis, si tu trouves que mettre la barre très haut te permet de garder ton confort et intégralité, fais le, tant que ça te fait du bien, c'est ça qui compte.

Ancien membre   - modifié par numedeis le 10/08/2020 - 17:16:11

La "limite" des sites de rencontres, c'est que l'on se détermine à la base sur le packaging de la présentation. S'il n'y a pas de prise de contact, s'il n'y a pas de rencontre IRL ou en tout cas de contact plus vivant hors appli, les gens restent prisonniers d'a-priori. Et surtout restent prisonniers de l'idée que si on ne bouge pas, si on ne prend aucune initiative, il ne se passera rien.

J'ai toujours été surpris par ces personnes qui, sur leur profil, précisent qu'il faut leur envoyer un message car elles ne font jamais le premier pas. J'aurais envie de leur dire : "mais qu'est-ce que tu fais sur un site de rencontres, dans ces cas là mdrrr ? "

C'est sans compter que parfois nous avons un nombre incalculable de critères (tout en prétendant ne pas en avoir, bien entendu), donc forcément plus les critères sont nombreux et étroits plus le nombre de candidats se réduit.

En tout cas tu as parfaitement raison : il faut se sortir les doigts du cul, clairement 😅

De toutes les façons c'est un sujet complexe : sur un site de rencontres, ce qui est déterminant le plus fortement au départ c'est l'attirance. Alors qu'en réalité, on peut tout à fait développer des sentiments pour une personne qui nous aurait beaucoup moins attiré au départ et qui, les sentiments aidant, devient la plus belle de toutes.

D'ailleurs ici il n'y a pas que des profils de personnes en manque d'amour, il y a aussi des personnes qui dans leur présentation se disent en recherche de relation sérieuse et qui, dans la conversation en huis clos, sont incapables de parler d'autre chose que de plan, de sexe, etc...

Bref 😉

Clem13  

Pour ce qui est des sites de rencontres je trouve que les personnes projètent beaucoup de choses sur l'autre et que du coup y'a une déception car la personne n'est pas celle imaginée (pas physiquement mais dans le fonctionnement, les détails etc..)

En fait les avatars nous font imaginer un ensemble qui ne peut forcément pas coller à la réalité à 100%.

Si cela marche c'est assez fugace car comme dis précedemment au début tout va bien car on veut coller à la projection de l'autre et on veut se plaire mutuellement, puis après ça devient hasardeux. En fait je trouve que cela rajoute une difficulté énorme les sites de rencontre, c'est ce que l'on imagine, et le mur de réalité.

Bref donc du coup on rencontre aussi des gens totalement détachés, qui ne veulent pas vraiment s'investir donc on ne sait plus trop sur quel pied danser..

Tout ça est très confusant et on n'a l'impression que plus personne ne sait ce qu'il veut (moi y compris)..

Ancien membre  

Bonjour Clem,

oui mais justement : ce que tu exprimes là montre bien que la tendance est à la focalisation sur l'apparence (apparence des PP, apparence de ce qui est exprimé dans la présentation de profil), donc sur ce qui est en surface, au détriment du fonctionnement réel et propre de chaque personne. Fonctionnement réel qui, lui, fait partie de l'intériorité et nécessite du temps pour être appréhendé par l'autre.

Connaître une personne ça prend du temps, cela demande un investissement, une proximité de contact, une volonté commune de partage et de communication, que peu sont prêts à accepter (je suis désolé mais c'est vrai).

Ca entretient l'utopie du "tomber sur la bonne personne", comme si "la bonne personne" allait frapper à la porte de chez nous et qu'en plus de ça elle allait correspondre à nos critères à 100%...

Bah non, la "vraie vie" ce n'est pas ça 🙂

Ancien membre  

Je vous trouve très dur et moqueurs avec " les autres " sans, à aucun moment, vous remettre en cause.

Toujours le même discours "l'enfer c'est les autres".

Ancien membre   - modifié par numedeis le 10/08/2020 - 19:33:25

Je ne sais pas à qui se destine ce genre de propos mais je préfère le préciser tout de suite : j'ai toujours considéré que tout partait de soi, dans la vie. En d'autres termes les problématiques évoquées dans ce thread devraient ramener chacun à lui-même, à ses propres problématiques, à ses projections, à ses paradoxes, et à ses parts d'immaturité aussi...

😉

Par contre, je pense qu'il vaut mieux en rire parce que vu de l'extérieur on doit nous trouver profondément pathétiques 😅

avatar contributeur de HANABI
HANABI  

Dans quel contexte, j'ai pas compris

Ancien membre  

cqfd

Ancien membre  

Il faut surtout apprendre à lire, je crois 😉

avatar contributeur de Lordedge
Lordedge  

Lol Hanabi tu rigoles pas. Mais je suis d'accord il faut arrêter de croire au prince charmant ça veut pas dire qu'on est un mec facile ça veut juste dire qu'on a les yeux en face des trous. Et je pense que Lhaho voulait dire qu'on a beau critiquer les autres de ne pas prendre les devants mais ob ne le fait pas nous même. Je pense qu'on est devenu léthargique et pourri gâté par la facilité d'internet. On est trop dur, trop exigent, trop irresponsable (on rejette nos propres fautes), et trop passif.

avatar contributeur de HANABI
HANABI  

Je ne sais pas à qui Llaho adresse la critique. Un phénomène général ou les gens qui participent à ce sujet ?

Je pense que ça ne veut rien dire par rapport à soi.

Pt être, pour la plupart des gens qui ont la facilité. Mais je pense ceux qui n'ont pas la facilité de séduire deviennent plutôt les victimes de ce phénomène.



Pour participer à ce sujet vous devez obligatoirement créer un compte.