Message d'espoir / Comment je pense qu'on devrais vivre l'homosexualité

Walker 20671   - Modification par Walker 20671 le 04/04/2020 - 22:11:13

Bonjour à tous, Je fais ce post pour vous présenter ma vision de l’homosexualité, de comment la vivre (ce que j’ai tiré de mon expérience) et surtout de donner un message d’espoir à ceux qui en ont besoin, je l’espère.

Déjà je tiens à dire que ce n’est que MA vision des choses et en aucun cas une vérité générale. Je serais d’ailleurs ravi de voir votre vision des choses. Enfin je vous demande de bien lire le post jusqu’à la fin pour éviter de mal interpréter mes propos ;)

Je veux déjà commencer par parler de l’étape la plus dure je pense pour un bon nombre d’entre nous à savoir : le coming out. Alors oui, on ne devrait pas à avoir à faire un coming out mais malheureusement la société est faite que nous sommes obligés de le faire. Je pense que je ne peux que conseiller à toute personne qui hésite de le faire. Je ne dis pas que c’est facile mais je pense qu’un bon nombre d’entre nous pourrons vous dire que c’est vraiment une libération, même si parfois certaines personnes peuvent mal réagir, c’est une libération personnelle tellement forte que ça en devient indispensable selon moi. Et je vous jure que si vous vous entourez des bonnes personnes, il n’y a aucune raison que ça se passe mal.

D’ailleurs je voudrais faire un point sur la libération personnelle. Je sais qu’après avoir fait son coming out, un bon nombre d’entre nous (moi y compris) on vraiment envie de s’exprimer c’est une bonne chose mais il faut aussi faire attention à ne pas se perdre dans « l’extravagance » du monde LGBT+ (qui convient très bien à beaucoup de personne) mais n’oubliez pas de rester vous-même. Je veux dire par là que ce n’est pas parce que vous vous êtes assumé gay que vous devez tout à coup plus ressembler aux « codes gay » car vous restez vous avant votre sexualité et surtout n’oubliez pas qu’il n’existe pas de « code gay » car même en faisant partie de cette communauté, certains clichés peuvent tout de même persister.

Je voudrais aussi revenir sur le mal que peut provoquer le fait d’être gay dans nos têtes. On vous dira de ne pas vous poser de question, juste de vivre ce que vous ressentez. Mais je pense que l’être humain est comme ça, on tournera toujours le problème dans notre tête et on se mettra tout seul la pression. Il faut juste se poser les bonnes questions et surtout ne pas se monter la tête tout seul, j’espère très sincèrement que la conclusion que vous tirerais de tout cette réflexion est : Je ne vais pas me bloquer et les autres n’ont pas à me dire d’être heureux.

Enfin je voudrais finir sur une phrase que je trouve vraiment importante : N’oubliez pas que vous être vous avant votre sexualité. Alors oui, notre sexualité est « différente » et on aura peut-être un peu plus d’obstacle que les autres mais on est comme eux : on va tomber mais on va surtout aussi se relever plus fort. On vivra des histoires d’amour aussi passionnelle avec leurs déceptions et leurs ruptures. Parce que oui, le monde n’est pas tout rose et les personnes qui sont autour de vous ne vous veulent pas toujours votre bien. Mais au final, il faut remercier ces personnes car elles ont fait la personne que vous êtes aujourd’hui ou ferons la personne que vous êtes demain qui est, j’en suis sûr, extraordinaire à votre manière. Parce que la vie est trop courte pour s’attarder sur eux.

Alors vivez la vie que vous voulez !

Ancien membre   - modifié par FreeThinker le 04/04/2020 - 22:09:22

Citation de Walker 20671 #328887

Honnetement, le fait que le coming out soit rendu quasi systematique fait du tort au mvt LGBTQIA+. Enormement de gens se sentent "forcés" de s'outer, hors si pour certains ca peut etre benefique, pour certains ca ne change rien. Et ca fait que ca devient un effet de mode ( concernant la sexualité), et que les gens sont obnubilés par leur sexualité, et ne se considerent plus comme des personnes mais comme des objets, representantd d'un mvt. De ce point de vue, c'est je pense assez nocif, mais et la societe et les groupes LGBTQIA+ sont responsables de ce phenomene. En revanche, concernant "l'extravagance" des LGBTQIA+ (?), ca montre que ils sont comme les autres, au final. Donc c'est bien.

Walker 20671  

Citation de FreeThinker #328903

Je suis entièrement d'accord avec toi, avoir une sexualité autre que hétéro est une effet de mode pour certain. Et le communautarisme des LGBT+ peut en être la cause.

Après le problème revient toujours au fait que dans tout les cas, il faut passer par l'étape du coming out pour ceux qui veulent s'assumer et cette étape n'est pas franchement facile.

Et oui, il ne faut pas que les gens oublie que on est une personnes avant une sexualité.

Ancien membre  

Citation de Walker 20671 #328904

Le CO est considere comme "incontournable", soit disant car on devrait "assumer". Et là aussi, il y a un biais. On assume son acte dans le cas ou celui ci est regrettable, ou on assume une charge dans le sens " on accepte de porter ce poids". Dans les deux cas, la société hétéronormative gagne, en faisant admettre aux concernés que soit leur sexualite est un poids, soit ils font un mauvais acte et sont de mauvaises. Or, la nature en a decide ainsi, on n'a ni à "assumer", ni à considerer que c'est un poids. C'est un etat de fait, donc pas besoin de tout focaliser dessus. Ca reste basiquement une affaire de qui fait quoi avec qui ou qui a des affinites avec qui. Rien de plus.

Walker 20671  

Citation de FreeThinker #328906

Ah mais bien sure que oui, on ne devrais pas avoir à faire un Coming out, seulement dans la société actuelle, le pression sociétale fait que beacoup de personne y passent.

Après il est vrai que "assumer" n'est peut être pasle mot idéale mais c'est surement le mot qui reste le plus adapté vu la conjoncture je pense car effectivement il s'agit "d'accepter de porter ce poid". Même si je trouve forcément tous ça ridicule.

Et on est bien d'accord que chacun fait ce qu'il veut tant que tout est conscentis.

Ancien membre  

Citation de Walker 20671 #328907

Du coup c'est incoherent. Estimer que l'on doit porter un "poids" et dans le même temps considerer que la societe rejette les LGBTQIA+, c'est etrange. Et c'est ce qui induit l'effet de mode. La philosophie du " je fais mon CO obligatoirement sinon je n'assumes pas", c'est celle de l'heteronormativite et des LGBTQIA+, ce qui fait donc que la societe et les LGBTQIA+ pensent la meme chose. C'est tres tordu.

Walker 20671  

Citation de FreeThinker #328908

Alors je dit pas que c'est simple parce que j'estime que de se retrouver dans cette situation c'est pas simple.

Je n'ai peut être pas été clair : déjà je ne pense pas qu'on doit obligatoirement faire son coming out mais encore une fois mon experience de coming out m'a été tellement bénéfique que je ne peut que le conseiller.

Ensuite je pense (et ce n'est que mon avis) que la société fait qu'on a un "poids" qui n'exsite en réalité pas mais que beaucoup de LGBT+ ont l'impression de devoir porter. Ce qui fait que ces personnes là peuvent se sentir mal alors qu'il n'y a pas lieu.

avatar contributeur de Jstophe
Jstophe  

J'ai fait mon coming-out familial à l'âge de 25 ans. Avant, c'était mon intimité, mon jardin secret, étant conscient d'être "à part" durant ma scolarité.Le fait que je sois homo tient une très grande place dans ma vie. Quelquefois je me demande si je ne me sens pas homosexuel avant d'être un être humain. Je recconnais que c'est "pervers". Comme très justement dit plus haut, on est des personnes avant d'être avec telle ou telle sexualité.

Sauf erreur de ma part, j'ai toujours raison.

avatar contributeur de EasyRider70
EasyRider70  

Personnellement on pourra toujours crié à la stigmatisation des deux cotés, trouver que ça n'a plus de sens, on aura toujours besoin de ce genre de mouvement pour nous porter parole sur les évolutions d'une telles communautés. Regardez la bisexualité qui etait un tabou absolu meme pendant la periode de la liberation des moeurs, chez les heterosexuelles comme chez les homosexuels, et qui aujourd'hui s'affronte et donne une bonne raclé au carcant de l'orientation sexuel. Ca c'est une stigmatisation ? Non le fait de revendiquer l'individualité au sein de sa sexualité est humain et en plus pedagogique pour dire non aux etiquettes toutes reflechis, bien faites, et ouvrir des perceptions de la dite sexualité.

avatar contributeur de Jstophe
Jstophe  

Cela peut être un poids d'être noir, juif, homosexuel, en France. Mais avant de faire partie d'une communauté (ou non), chacun est un individu, une entité, une et indivisible. On appartient - que l'on veuille ou non - à la famille des êtres humains, avec toutes ses complexités, ses diversités multiples. Maintenant, chacun est libre d'adhérer à un groupe ou à un autre, s'y attacher de près ou de loin.

La stigmatisation, on se la crée soi-même, consciemment ou inconsciemment, pas forcément par esprit de paranoïa.

La libération des moeurs est un phénomène sociétal auquel on ne peut échaper. A moins de s'enfermer dans une bulle, mais quand elle crève, on meurt.

Chacun pour soi, chacun à soi.

Même si chacun est une goutte d'eau dans l'océan, l'océan est rempli de gouttes d'eau.

L'individu nuit au groupe, le groupe nuit à l'individu.

Ne sommes-nous pas des individus à part entière. Quant à notre sexualité, nos fantasmes, nos pulsions, on les laisse dans un carnet secret bien caché sous son oreiller.

Sauf erreur de ma part, j'ai toujours raison.

Ancien membre  

Citation de EasyRider70 #328915

Pas forcement besoin de se definir que par sa sexualité. Et il y a encore bcp de chemin a faire.

Pour participer à ce sujet vous devez obligatoirement créer un compte.






Communauté Gay

BeTolerant est fier de sa communauté gay. Notre communauté est un véritable site de rencontres gay tolérant et bienveillant.

Parlons Coming-out

Le coming-out est parfois inévitable pour une homme homosexuel. Partagez vos expériences sur le forum coming-out.

Forum homoparentalité

Le forum sur l'homoparentalité permet aux parents homosexuels de se soutenir et s'entraider, mais aussi de partager leur quotidien.