Aide Que l'on m'explique ce qui ne va pas

Maloko35

Hej,

Alors, je suis dans un corps qui a la trentaine, issu de la Diversité, ayant fait des études. Mon souhait a toujours été de rencontrer un homme, pas un garçon post pubère qui éjacule blanc, mais un homme (coeur, hauteur, primeur, valeurs).

Le premier qui s'est pointé, était de mon âge, instruit, Génial. N'étant pas du même milieu social, ca a capoté.

Le second, plus agé que moi, caucasien, m'a appris l'amour. Mais le passif de sa vie etait TROP lourd à porter.

Le suivant, ne voulait pas se mettre en couple. C'était un signe de faiblesse.

Celui d'après, trop stone après un rail et du LSD. Je veux l'amour mais je tiens à ma vie par dessus tout. Adieu

Après toutes ces misères je me suis dit qu'il fallait que je trouve un mélanoderme, jeune, instruit, avec le coeur ouvert, qui défendra notre amour... Bref, pour la vie quoi

Je l'ai trouvé. Mais 6 mois plutard, il a jugé que je suis trop traditionnel classique africain. Il est parti sans crier gare.

Alors, je vous pose la question: c'est quoi la recette pour le mec ideal?

est ce les origines? "je me disais que nous nous comprendrions mieux." ERREUR 404

Est ce le rang social ? "Oui, les gars, ca peut hanger la donne d'un couple"

la compatibilité sexuelle ? "Lui a faim 1e fois par mois et moi, tous les jours. Que faire?"

Les études ? "J'aime parler économie, plantes, Cordillère des Andes et pas que Hanouna. Soyons serieux"

Mais à chaque fois, y a un grain de sable dans mon moulin. Que l'on m'explique.

Merci

Eko33

Bonjour Maloko35,

Si on conaissait une solution miracle pour trouver sa moitié, celui qui l'aurait trouvé serait le ou la plus riche de la Terre.

C'est comme tout, l'appart idéal n'existe pas, le boulot idéal non plus, ... L'idéal n'existe pas (pour moi) donc il vaint de rechercher la perfection sans pour autant accepter tout et n'importe quoi.

De ce que tu as indiqué, je pense que ce n'etait pas les bonne personnes, après oui il y a des facteurs qui vont influés sur le couple mais en soit avec de la communication et de la bienveillance ont peu y arriver.

Ta seconde relation était celle où tu semblais la plus épanoui et c'etais avec un caucassien donc ce n'est pas l'origine.

Etre cultivé est un atout et pas un défaut, a toute mesure gardée, si c'est pour avoir un cours à chaque discussion ca peut poser problème.

Enfin il y a toujours des grains de sables dans les rouages, peut importe les personnes même la plus parfaite qui soit. Il faut composer avec.

Dans mes relations je suis tout autant fautif de la rupture que mes compagnons, il faut identifier ses points faibles et travailler dessus un peu, puis discuté avec la personne.

Désolé si ma réponse n'apporte pas de solutions mais c'est surtout parce que chaque personne est différente et chaque relation l'est tout autant.

Bon courage à toi ^^

Hanabi

Tu es une perle rare. 👍

Frango

Bonsoir Maloko,

Je crois que tu sais au fond de toi qu’il n’y a pas de recette pour le « mec idéal ».

Peut-être, parce que le « mec idéal » n’existe pas…

Tout comme tu ne seras peut-être jamais « idéal » non plus pour quelqu’un d’autre. Et ça, il faut bien le savoir. La vie est ainsi, malgré ce que l’on veut nous faire croire au travers des affiches de publicités ou des séries télévisées…

Nous vivons dans un monde inachevé qui court après un idéal de beauté et de perfection, mais qui ne l’atteindra jamais.

Seul l’Amour peut nous aider à nous approcher de cet idéal, mais c’est lui qui fixe les règles du jeu. C’est lui qui choisit les pions de l’échiquier, tu comprends ?

L’Amour n’est pas aussi « raisonné » que de dire : je choisi un homme, blond, les yeux verts, 1.80m, 75kg, qui a BAC +5, dont le père est médecin ( !).

D’une part, plus tu augmentes les critères, plus tu diminues ta chance de trouver « l’élu ».

Mais aussi, ce n’est pas parce que tu choisis ce type de personne que tu vas en tomber amoureux ! Perso, je ne crois pas au milieu social.

La relation interpersonnelle est une curieuse alchimie. Il faut que ça accroche dès le début et il faut le désir mutuel que ça continue. Aujourd’hui, rien n’est immuable et les relations qui durent (comme les mariages) ne sont pas légions…). Il faut être attentif à l’autre et dialoguer souvent, pour être au diapason. En résonnance. L’Amour c’est ça ; une sublime résonnance.

Bon courage, Frango.


● en ligne
ICarter

Hello Maloko,

Je rejoindrai mes comparses plus haut, ca ne sert de se prendre la tête.

Quand ca viendra ca viendra et dis toi chanceux que tu as eu des histoires, donc tu sais c'est quoi être en couple er vivre une histoire d'amour.

Et logiquement on apprend de ses erreurs et on devient a chaque échec une meilleure version de nous même, peut etre le prochain sera le bon vu que tu auras mixé les épreuves des précédentes relation afin de mieux vivre celle-ci.

Tout le monde est différent et les histoires sont différentes.

Moi je n'aime pas les personnes fleur bleu et mon copain depuis 4ans et ca marche, je deteste que l'on cherche la validation auprès de moi, je prends des décisions et je recherche cela dans les personnes que je côtoie alors que d'autres chercheront l'inverse.

Donc juste pour dire que reste toi même et tu trouveras quelqu'un qui t'aimera pour ce que tu es.

La personne parfaite sera la personne qui acceptera tes defauts et que toi en retour accepte les siens. Les qualités heugh trop basiques. ;).

ICarter.

Mimosa

Bon, je la ressors :

On aime d´amitié "parceque" et d´amour "bien que". ALAIN.

David37

Bonjour Maloko35,

Je me retrouve un peu dans ton post et je me suis posé la même question. La réponse m'est venu quelques années plus tard suite à d'autres déboires amoureux. Je pense et cela n'engage que moi dans cette réflexion, la société dite moderne a trop été habituée à vivre dans le changement perpétuel. Dans l'utilisation à usage unique puis on jette ! On a soif, en permanence, de renouveau et on ne se contente jamais de ce que l'on a et on pense toujours à ce que l'on a pas. On se lasse très vite de tout même entre nous donc il faut, à tout prix, changer pour se retrouver, à nouveau, dans l'envie et le désir des choses mais aussi dans la séduction d'un ou d'une autre. Alors le "mec idéal" dans tout ça ! Idéal aujourd'hui mais demain ?

Guiton

la société n empêche aucun homme ou femme de choisir et d aimer les personnes que l on veut.. la preuve si la société était si dominante les gays ne seraient jamais sortis du placard.. Il faut du courage parfois pour assumer une différence mais on peut choisir de vivre autrement que ce que la société nous dis de faire. Tout ça pour dire qu il appartient a chacun de decider de sa vie et de ses relations. Trouver son ame soeur commence par se trouver soi même. Et c est pas achetable sur ebay.. Se complaire dans une sorte de victimisation (le problème c est les autres et pas moi) n est pas forcément la meilleure façon de rencontrer les bonnes personnes.

Je est avant Nous.

Membre Anonyme - modifié par SuzanneTD le 31/03/2020 - 01:14:52

Les expériences déçues forgent le caractère et font revoir les attentes (non pas à la baisse mais avec une meilleure compréhension des attentes de l'autre)

Tazsud

Je pense que l'idéal doit rester un idéal en cela qu'il n'est jamais atteint. Les relations humaines sont complexes et la probabilité de rencontrer quelqu'un qui corresponde en tous points à ta recherche est probablement vaine. Mais tant mieux car chez quelqu'un qui est ton clone tu n'as plus rien à découvrir, à partager, ... Je crois qu'une relation se construit aussi sur des concessions. Certaines personnes l'assument et sont transparentes avec et d'autres n'y arrivent pas et se cachent derrière un masque de sincérité. On dit souvent que les relations LGBT sont plus compliquées et plus fragiles que les relations hétéro. A mon sens les relations hétéro ne durent souvent que par convention, éducation, culture, religion, ... Je comprends aussi que le sens d'une relation est de se projeter, d'anticiper dans un monde probablement incertain. Et de se demander ce qui est le mieux : vivre toute sa vie avec la même personne et ne pas se réaliser ou se réaliser quitte à passer par des espoirs et des déceptions ?

David37

" Se complaire dans une sorte de victimisation (le problème c'est les autres et pas moi) n'est pas forcément la meilleure façon de rencontrer les bonnes personnes. "

C'est sûrement pas le genre de la maison de se poser en victime ! Y a mieux à faire comme se remettre en question afin de s'améliorer et toujours proposer le meilleur de soi-même aux autres : ça c'est tout moi ! Mais à force d'échecs je finis par me dire que cela vient sûrement de moi et non des autres, nuance ! Faut bien trouver une explication quelque part !


  S'inscrire pour participer