POURQUOI les butchs ont du succes

Ancien membre
- Modification par Venise le 03/11/2018 - 16:21:14

Bonjour, d'apres vous , vos experiences , vos attirances comment expliquez vous que des lesbiennes masculines puissent etre attirantes .Qu'est ce qui fait leurs charmes , leurs atouts ? Comment l'expliquez vous ?Comment ce genre de femme peut avoir une préférence sur la féminité de certaines ? merci de vos réponses

Ancien membre

Je ne saurais répondre à ta question, vu que la masculinité ne m'attire pas. Mais je pense que c'est juste une affaire de goût. Et les goûts et les couleurs.........

Cependant je ne pense pas que les lesbiennes masculines plaisent plus que les autres.

C'est juste mon avis!

avatar contributeur de David37
David37

Bonsoir Venise,

Moi étant gay, il m'est déjà arrivé d'être attiré par des filles à l'allure très masculine. C'est d'ailleurs, leur masculinité qui m'a charmé. Je ne serais pas contre de me mettre en couple avec un FTM.

Ancien membre

Citation de David37 #286999

Excusez mon ignorance :quoi c'est 1 FTM?

avatar contributeur de Elric
Elric

Bonsoir,

Il s'agit tout simplement de l'anglicisme "Female-to-Male".

Je ne connaissais pas le terme Butch, mais je trouve aussi les femmes androgynes très belles et je rejoins David pour le charme.

Ancien membre

Il n'y a pas d'attirants, que des attirés.

🤣

Bref s'il s'avère que les femmes masculanisée plaisent davantage (et j'ignore si c'est réellement le cas), ce n'est pas que cela génère un charme particulier, mais que les personnes à qui elles plaisent recherchent ce genre de femmes...

Ancien membre

Bonsoir, franchement je ne saurais répondre à cette question car cela voudrait répondre à la question de pourquoi c'est ce genre de femme qui m'attire et je n'en ai pas la moindre idée. C'est une préférence que j'ai depuis très longtemps mais je suis incapable d'en expliquer la raison...

Après comme dit plus haut par Desiles54, je pense que c'est une question de goût. Chacun/chacune a sa propre vision de se qu'il ou elle aime comme "type" de personne mais je pense que peu de personnes pourront vraiment expliquer la raison de leur préférence...

avatar contributeur de MissKim
MissKim
- modifié par missKim le 18/06/2020 - 13:24:46

personnellement, ce qui m'attire bien, même si je n'ai pas trouvé de specimen, est une "butch" féminine, je veux dire par là une fille d'apparence féminine mais au tempérament "viril", une belle amazone en quelques sortes (Xena) 😍

avatar contributeur de Faith141
Faith141

OO xena . 💞💞💞💞💞💞

Chagrindame
- modifié par chagrindame le 18/06/2020 - 18:36:24

Moi j aime les Bidochonnes , peu importe, qu elles soient Cammionneuses ou Feminines , au moins avec elles, je me marre trop bien 😍 😁

J ai rencontre des Bidochonnes avec une grande intelligence et du coeur et des grandes Dadames aux styles BCBG qui n avaient ni coeur ni cerveau ....et inversement .... 😂

Serieusement, J ai pas de style de femme particulier ni de criteres specifiques, juste, une qui me fasse marcher droit , au doigt et a l oeil , quand je roule ma caisssssssssse 😍 😂

Ancien membre

Bonsoir

Mais ou se situe la féminité ou la masculinité ?

C'est par rapport au physique ou à la personnalité ?

Si la féminité c'est d'avoir les cheveux longs voire mi-long et d'être en robe ou jupe mais d'être une brute dans ces gestes et je dirai presque même dans ses pensées, je ne vois rien de féminin.

Je ne pense pas qu'il y a plus de personnes attirés par des femmes masculines ou féminines, et oui chacunes ses idéaux.

Après je pense que l'on peut "tomber" amoureuse d'une personne qui soit à l'opposé de notre idéal, les sentiments ne se commandent pas.....

avatar contributeur de Mawalou
Mawalou

Tout d'abord je ne pense pas que ce style de femme attire plus que d'autres. C'est certainement parce qu'elle sont plus visibles qu'on le remarque d'avantage.

Sinon en temps que personne aimant beaucoup l'androgynité je vois plein de raisons qui peuvent faire que l'on soit attirée par une butch.

Ce côté assez viril peut avoir une sorte d'effet rassurant

De plus masculin et masculinité sont à mon sens deux choses très différentes.

On peut aimer trouver une certaine masculinité chez une femme mais ne pas trouver ça attirant du tout chez un homme parce que ça ne renvoie pas au même ressenti.

De plus la masculinité chez une femme peut aussi renvoyer à une certaine indépendance vis à vis des codes sociaux (ce qui ne veut pas dire que les femmes qui restent feminines ne l'ont pas mais dans leur cas ce n'est juste pas visible)

Voilà après ce n'est que mon analyse perso

J'adore le style vestimentaire des butch mais j'ai pas encore depassé mes injonctions à une certaine féminité pour oser vraiment 😢 alors je me contente d'en être une dans mes rêves xD

avatar contributeur de Virak
Modération Virak

Hello regardez par exemple l'actrice Ruby Rose 🖤 Eh bien je dirai ce qui peut plaire c'est surtout dans l'allure et l'audace de la personne plus que le physique même si ca peut y contribuer.

Ancien membre
- modifié par Madleinrapee le 18/06/2020 - 23:45:15

Citation de BULLES #335241 *"Mais ou se situe la féminité ou la masculinité ?"

dans l'idée qu'on s'en fait :)

avatar contributeur de MissKim
MissKim

je fais remonter pour Enchantix000

Dime

Citation de ApoFFtX #351715

Complexe de la wasp. Tu peux preciser ? Meme google a seché la-dessus.

Ancien membre

Si je ne m'abuse ce sont les initiales de White Anglo-Saxon Protestant. A l'origine c'est plus un terme qui désignerait selon certaines personnes les "vrais" américains, une classe qui aurait la suprématie sur les autres (une pensée très ouverte donc). Mais du coup ça porte une image de classe dominante, de classe forte au sein de la société de laquelle il ne faut pas sortir sous peine d'être méprisé, j'imagine que c'est ce que voulait signifier Apo ici ?

avatar contributeur de OffRoad
OffRoad

avatar contributeur de OffRoad
OffRoad

Bonjour ApoFFtX

Bonjour à Tous

Citation de ApoFFtX #351782 : " Aujourd'hui, on n'ose plus avouer ses préférences..."

Vous pouvez enlever 'Aujourd'hui' ;-)

Mais aussi rajouter 'en France ou équivalent' !!!

Ya beaucoup de pays - mais aussi certaines familles - où dire ses préférences équivaux à un rejet (la face cachée de la 'minorité').

Depuis le début ici, l'apparence est une facette du langage. Seulement, il y a une forte différence entre l'expression visuelle et sa compréhension directe.

C'est cette 'compréhension' qui fâche tout le monde ! la mini-jupe, la burka, le maquillage à 7 ans, l'obésité itoo (je vais fâcher mais CQFD ! je développe si besoin)... et bien sûr, notre compréhension dépend beaucoup de notre culte, culture, environnement social ou convictions, nos expériences passées (mal passées aussi !)...

Il y a aussi de l'affichage dans ce langage, le côté cultuelle et/ou d'appartenance au groupe (par exemple les tatouages des gangs ou des polynésiens)...

Rassure-toi ApoFFtX (hihihi) ! Rien ne changera tant que les notions de philo ne seront pas accessibles aux plus jeunes :]

Par contre, la multiplication des 'coming out' et autres phénomènes '#metoo' me remplissent de joie car toutes ces 'minorités' (sous-entendu : étouffées) s'expriment sur la place publique et cela va progressivement éteindre les ulcères ou cancer (trouble somatoforme) dans ces 'minorités' et repousser les a-priori des conformistes...

Bien à vous Tous,

avatar contributeur de Natachacarla
Natachacarla

Bonjour ! Je pense que ce qui rend les butchs sexy c'est une sorte d'assurance et le fait que l'on pense qu'elles aiment vraiment les femmes.et que sexuellement elles sont très actives...

Bien que certaines n'ont que le look ahah

Envoyé depuis l'application android
Eve13008
- modifié par eve13008 le 21/04/2021 - 05:22:51

Je pense que c'est surtout les femmes ultras féminines qui plaisent aux lesbiennes.

Mais je pense que les femmes plutôt masculine attirent un peu les hétéros sur les bords.

C'est ce que j'ai constaté...

Aussi les filles masculines (du moins masculine pour les femmes,ce qui ne semble pas avoir le même sens pour les hommes) plaisent beaucoup aux hommes qui ne voient pas du tout les traits de la féminité de la même façon qu'une femme. Un homme est moins attaché au maquillage et au habit.

C'est toujours ce que j'ai constaté mais je serais ravie qu'une femme me contredise...

Dime
- modifié par Dime le 21/04/2021 - 09:35:52

Je dirais qu'un couple a besoin d'une certaine complémentarité pour fonctionner. Deux personnes identiques vont etre complices en amitié, mais pas forcément en symbiose en amour. Par conséquent, dans un couple de fille, l'une sera en général plus masculine que l'autre (idem chez un couple d'homme).

Ensuite la féminité n'est pas une histoire de toilette et de maquillage à mon avis (j'appelle ça la coquetterie). C'est plus une question interieure d'attitude, de positionnement social et vis à vis du conjoint. Avoir un tempérament plutot de meneur ou de mené, de décideur ou de suiveur, d'actif ou de passif. ça tient plutot à la façon que l'on a de fonctionner qu'à son physique. Il peut y avoir des femmes toutes fines mais masculines au fond d'elles et des camioneuses tout à fait féminines. J'ai vu aussi des hommes gringalets trés virils et des rugmyman qui étaient des nounours et des peureux. En général, ça se ressent (chez les femmes comme chez les hommes) sur un ensemble de choses (traits du visages anguleux ou non, mains, voix, gestuelle plutot lente ou rapide, regard déterminé ou pensif, etc, etc).

Enfin c'est mon ressenti en tout cas..

Dernier point, les gens peuvent aussi etre en désaccord avec eux meme, souvent pour des questions societales ou éducatives. Je ne le conseille pas, car il vaux mieux etre en harmonie avec soi-meme. Au fond de soi, on sait si on est plutot féminine ou masculine. ça ne sert pas à grand chose de tricher car on se retrouvera vite en porte à faux. Il vaut mille fois mieux apprendre à se connaitre, à s'aimer telle qu'on est et etre soi-meme.

La feminité n´a pas forcement le vent en poupe apres toutes ces decennies de patriarcat dans lesquelles reignait plutot le culte de la virilité ( et de post-patriarcat avec le feminisme..).

Tungstenn
- modifié par Tungstenn le 04/05/2021 - 03:02:46

Citation de Dime #360591: La feminité n´a pas forcement le vent en poupe apres toutes ces decennies de patriarcat dans lesquelles reignait plutot le culte de la virilité ( et de post-patriarcat avec le feminisme..).

j'ai ri

ce sujet est quand même problématique

Eve13008

Les lesbiennes préfèrent les femmes féminines à mon avis car sinon j'aurais du succès... dont acte.

avatar contributeur de Daria
Daria
- modifié par daria le 04/05/2021 - 15:03:08

Personnellement je suis plutôt d'accord avec Eve que les lesbiennes préfèrent en général les filles féminines. C'est, du moins, ce que j'ai pu constater très souvent.

En ce qui me concerne j'ai toujours plutôt été attirée par des femmes assez masculines, ou des femmes qui avaient une bonne dose de virilité, c'est comme ça, je ne saurais pas dire pourquoi. Sans doute parce qu'elles étaient aussi attirées par moi et me courtisaient et peut-être aussi compensatoire de mon aspect lipstick, ce qui ne signifie pas pour autant que je n'ai pas de caractère et que je suis un ragdoll lol

Ceci dit, une personne est un "tout" . On aime quelqu'un parce que quelque chose se passe, une alchimie, une magie, en matière d'attirance il ne me semble pas y avoir de règle.

L'essentiel est de se laisser ravir !

avatar contributeur de F@ntomett@
F@ntomett@

Butch, lipstik, ... peu importe on s'en fout... il y a autant de profils de lesbiennes que de lesbiennes vivant sur terre...( ou sur venus ou mars)... et chacune aime ce qu'elle aime chez l'autre ...voilà 😜

Eve13008

Oui fantomette. Il est assez désastreux de mettre des gens dans des cases !

En tout cas sur le web, l'apparence compte beaucoup et quand il faut 6 mois pour séduire une personne (comme c'est mon cas), c'est mal barré. Il faut avoir un beauté très conventionnelle pour que cela le fasse. Et si on n'est pas conventiel (en d'autres mots si on ne rentre pas dans les cases) c'est mal partie ! Hélàs, je ne rentre dans aucune case.

Pourtant, je pense rechercher quelque chose d'excessivement simple.

avatar contributeur de Neofelis
Neofelis

Ce sujet est drôle à plusieurs égards et particulièrement considérant le fait qu'il ne serait sans doute pas paru il y a une dizaine d'années.

Les butchs n'ont pas toujours eu du succès, dire le contraire n'est pas vrai. En effet, cela ne fait pas très longtemps que les butchs "ont la cote" : il y a encore 7-8 ans, la perception de ces femmes était relativement piètre, dans le milieu et en dehors. On les désignait fréquemment par des adjectifs réputés péjoratifs, les caractérisant d'"hommasses", de "camionneuses", de "bucheronnes". Voire même, considérant que les couples aux looks et attitudes (collant aux stéréotypes de genres) différents étaient relativement fréquents, on allait (et c'est parfois encore le cas, comme on le voit ici) jusqu'à interroger l'orientation sexuelle de la partenaire dite "la plus féminine" parce que, "Si on est lesbienne, on aime les femmes" (propos marqueur d'une énorme confusion entre le sexe et le genre).

Dépréciées parce qu'elles ne se conformaient pas aux standards et aux attentes sociétales de ce que devait être "une femme", cette arrivée sous les feux de la rampe des butchs coïncide, j'ai l'impression, avec la plus forte visibilité, ces dernières années, des "nouvelles luttes" féministes, plus intersectionnelles et donc moins universalistes que celles entreprises par les féministes de la première vague. Celles-là même qui avait précisément envoyés les butchs au placard car cherchant, selon elles, à "ressembler à des hommes" et donc, jugées traitresses à la cause, si on veut. Thèse assez réductrice de ce qu'est une butch, au fond.

Et cette "alliance" (voire ce cocktail, parfois) "Nouvelles féministes/butchs" ne manque pas de cohérence : il y a une recherche évidente d'émancipation de la femme et particulièrement en ce qui concerne son corps (jusqu'ici, rien de nouveau), mais pas tant dans son droit d'en disposer, comme en 1968. Ça, en Europe, désormais, c'est plutôt acquis. Aujourd'hui, la question tourne davantage autour de l'image, du comportement et des stéréotypes de genres (lire notamment Judith Butler à ce propos). Nous ne sommes donc plus uniquement dans le "My body, my choice", mais aussi dans le "My behavior and my image, my choice".

Et pour plaider cette cause, quoi de mieux que nos subversives butchs ? Elles sont indociles, ont parfois l'air brute de décoffrage (contrairement à nos amies les "lipstsicks"), ne respectent rien des standards, elles s'approprient le costume de l'oppresseur mais avec la qualité d'être des femmes, elles ont les jambes et les aisselles poilues (on aime ou on n'aime pas mais dans chez les féministe, c'est souvent lu comme une démarche politique -> "les hommes ont le droit, pourquoi pas nous"), etc. Ce sont des porte-paroles de choix de la libération de l'image de la femme, parce qu'elles sont piles ce que la société n'attend pas des femmes en termes de représentation. Or, on n'est pas moins femme à ne pas respecter les critères et les attentes liées au rôle et à l'image de ce que doit être une femme.

Mais alors, du coup, "pourquoi, grand Dieu, pourquoi les butchs ont du succès" (#FakeDésespoir) ?

Eh bien, à mon sens, il y a un peu de la visibilisation récente des femmes de ce type ces dernières années, il y a un peu de cette valorisation des butchs par l'allure et enjeux des combats féministes actuels qui déteint pas mal sur le milieu lesbien, puis il y a un peu d'un effet de mode qui gagnent les femmes engagées, parce qu'il y a cette valeur "indiscipline" que le concept "butch" prend en charge, et c'est assez vrai chez les femmes actives de le monde associatif et culturel, qui sont deux sphères qui se positionnent souvent comme des contre-pouvoirs voire des entités frondeuses (ciblant le régime voire le système socio-économique et politique en place)...

...Mais mon analyse ne serait pas complète si en fait et pour finir, je n'évoquais pas ce petit prodige de contradiction, la chose la plus simple de l'histoire et en même temps, la plus compliquée : le goût des filles. Chose ultra variable, insaisissable, aléatoire comme ton envie aujourd'hui de manger des sushis et demain, un kebab. Le goût des filles. Ça dépend ! Comme ta préférence qui va aux motifs fleuris sur tes robes d'été et aux col cut away pour tes chemises de boulot.

Ça dépend.

Certaines aiment les caractères forts, se sentir enserrées par des corps féminins plus largement battis, être avec un Juliette qui s'appellerait plutôt Romane, parce qu'elles aiment être la seule Juliette de l'histoire. D'autres aiment les fleurs sensibles et délicates qui se distinguent par leur finesse, les caractères flexibles qui brillent de tendresse dans l'intimité. Ça dépend.

Communauté lesbienne

betolerant est fier de sa communauté lesbienne. Notre communauté est un véritable site de rencontres lesbiennes tolérant et bienveillant.

Parlons Coming-out

Le coming-out est souvent indispensable pour une femme homosexuelle. Partagez vos expériences au sein du forum coming-out.

Forum homoparentalité

Les familles homoparentales ont la possibilité de se retrouver, de débattre et de s'entraider sur notre forum sur l'homoparentalité.



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2021, betolerant.fr