Je voudrais qu'on m explique

Membre anonyme
Publiée le 22/09/2018 à 12:01

Bonjour a toutes et tous.

Je vais essayé de faire court. Je suis en mode souffrance silencieuse et je ne parviens plus a reflechir, plus à avancer.

Mon histoire : je suis en instance de divorce depuis 2015. Un long chemin fait de souffrances où j ai tout perdu a un age où normalement on fait le bilan de ce qu'on a construit.

J'ai toujours su que je ne pourrais pas choisir entre les filles ou les garçons. J'ai neanmoins fait le choix d'une vie conventionnelle et j'ai eu des enfants. Je n'ai jamais rien caché a ma femme et chacun a mis des coups de canifs dans le contrat en toute discretion.

Mais ma femme a fait le choix de partir dans des circonstances délétères pour rejoindre un vieux veuf tres aisé en m'abandonant dans une mouise qu'on a du mal a imaginer.

Je me suis retrouvé seul, avec mes enfants, mes chiens, mes dettes, ma misère, et j'ai tout perdu.

Ça c'est pour tracer un portrait de la situation.

En 2017, j'ai été contraint d'abandonner mes précédentes fonctions professionnelles pour pouvoir m'occuper de mes enfants et j'ai été redirigé vers un autre site avec de nouveaux collègues. Je suis arrivé fragilisé par mes epreuves avec l'étiquette «cas social».

Je bosse dans un milieu extrêmement viril et particulièrement homophobe. Personne ne sait ce que je suis.

Je me souviens du premier visage aperçu a mon accueil sur mon nouveau site : un beau garçons de 23 ans tres sportif et dynamique d'une gentillesse et d'une empathie que possedent peu de monde.

Je me suis retrouvé immédiatement sous son charme, et me suis tres vite rapproché de lui.

Au cours des semaines, nous nous sommes beaucoup rapprochés en mode «super pote» : sorties, confidences ( sans jamais parler de mon orientation car je le sentais dans l'esprit testostérone et homophobe du milieu dans lequel on evolue.)

Les sms se succédaient jusque tard dans la nuit et il aimait m'envoyer des mms de sa salle de musculation pour me faire des coucous.

Parfois je freinais moi même ses propositions de sortis en lui rappelant que je pourrais etre son daron et il objectait en m'expliquant qu'il se sentait plus a l'aise avec des gens de mon age. Il sortait d ailleurs d une relation de près de trois ans avec une femme de 40 ans, il s'était fait larguer. Je savais neanmoins qu'il chassait la cougard sur differentes appli.

Les mois passent. Un vendredi soir il insiste par texto pour faire une soirée avec moi. Je traine des pieds mais je fini par accepter.

On achète de quoi boire et manger. On se retrouve a la tombée de la nuit sur une plage quasi deserte. Alcool, musique. Il chante, il danse, il siffle comme un cow-boy ... je bois et jouis du spectacle qu'il m offre. Nous sommes ivres.

Il decide de se coucher sur le sable. Il est 3 heures du matin. Je ne sais pas ce qui me prend, je me leve, me dirige vers lui et lui demande si je peux me coucher a côtés de lui. Il repond : «oui bien sur !»

Il est sur le dos, je m'allonge près de lui et j'ose posé ma main sur son ventre.

L'incroyable se produit : il se tourne vers moi et m'embrasse. Ensuite je n'ai que des bribes : je lui dis je t'aime, il me repond je t'adore et je l'entends defaire sa ceinture et baisser son pantalon. Au moment où je saisi sa virilité, il semble se raviser et se rhabille en me lançant en riant : « On va ranger notre bordel et aller dormir dans la voiture».

On rassemble tout. Dans la voiture, il s'installe au volant, moi passager, on incline les dossier. Il dort, ou je le pense. Je pose ma tete sur son epaule, et je le carresse longuement ... il ne bronche pas, alors je decide d'être plus hardi dans mes carresses et je pose ma main sur sa braguette. Son excitation ne fait aucun doute et il ne bronche toujours pas. Alors je continue car j'ai compris qu'il reagit positivements et je commence a lui deboutonner la braguette . Il se laisse faire. Je mets ma main dans son boxer, il rectifie sa position pour faciliter l'opération. Puis arrive ce qui doit arriver, et pour bien dégager le chantier, baisse son pantalon. Dans l'action je tente de lui caresser le périnée et plus basJe dn me disant que si il.est hétéro, là il va bloquer .... mais non ! Il aide a la manoeuvre en baissant son jeans jusqu'au cheville et se laisse faire.

C'est bandant et surrealiste pour moi. Ensuite, il cherche a se finir a la main mais n'y parvient pas.

Soudain, il se ravise et se rhabille visiblement incommodé et en colère en me lançant d'un air de reproche que tout ça c'est l'alcool et me demande si j'ai déjà fait ça avec des mecs. Je reponds par l'affirmative. Il me repond de maniere agressive que lui n'a aucun doute sur son hétérosexualité.

Et là d'un coup je me sens honteux et je pense déjà au lendemain.

On finira ce qui reste de la nuit dans la voiture. Au petit matin, il me depose chez moi sans que nous evoquions les faits. Il me tape la bise.

Je passerais le WE inquiet et déprimé sans aucune reponse a mes sms. Juste un sms le dimanche soir pour me dire de ne pas m inquieter et que rien n'a changé entre nous.

Les jours, les semaines, les mois passent, et helas son comportement a changé. Fini la complicité , fini les sorties, fini les sms sans fin. On discute au boulot. Il m'évite tout en prétendant toujours que rien n'a changé. Je vois bien qu'il fait tout pour ne pas s'afficher avec moi comme si il craignait que les autres collegues le suspecte de quelque chose. Je crains même parfois qu'il ait balancé des trucs. Il m'assure que non «a 600%» comme il dit.

J'ai parfois tenté de discuter et comprendre. Il ne repond pas a mes sms ou juste une fois ou deux qu'il m'avait dit que rien n'avait changé. Je lyi ai demandé si on aurait encore l'occasion de passer une soiree tous les deux comme avant. Il repond « oui carrément, je te tiens au jus» sauf que 3 mois après force est de constaté qu'il ne me propose rien pretextant des occupations et une vie sportives qui lui impose une hygiène de vie qui restreint ses sorties.

Or, pas plus tard que hier il proposait encore a un collegue de ne pas hesiter a le contacter ce WE mour une sortie car il n avait rien prevu. J'étais a côté.

Je souffre de tout ça. Il ne m expliquera jamais, j'ai bien compris. Il change de site en janvier. Je ne le verrais plus et nous n auront jamais la conversation qui pourrait me liberer de cette culpabilité d'avoir fait quelque chose de mal. En esperant qu'il nait pas parler mour laver sa conscience.

Merci d'avoir lu une tranche de vie.

S'il vous plait, expliquez moi ce qu'il ne expliquera jamais.


Membre anonyme
Publiée le 22/09/2018 à 12:09

J'ai bien lu ton histoire et je ne vois pas ce que tu as fait de mal.

Ton ami n'assume pas son côté gay.

Membre anonyme
Publiée le 22/09/2018 à 12:23

Bonjour,

Je me permets de répondre à cette histoire qui me semble très simple à comprendre. Et je vais rejoindre les dire de Veluma. En effet, je pense également que cet homme n'assume pas le fait d'avoir des attirances pour vous, donc un homme. Comme vous le dites, dans le milieu où vous travaillait essentiellement masculin, donc un milieu rempli de testostérone et de virilité, l'homosexualité n'y a pas sa place. De ce fait, si vos collègues vous prenait à être un peu trop proche sans doute la situation au travail deviendrait compliqué.

Par ailleurs, en aucun cas tu n'as fais quelque chose de mal. Effectivement, il était peut être sous l'emprise de l'alcool mais je reste convaincu que l'alcool désinhibe ce que l'on se donne tant de mal à cacher au quotidien. Cet homme s'est laissé avec vous et je suis certaine que dans le fond il ne regrette rien. Il a simplement peur, peur d'assumer quelque chose qui selon lui n'est pas normal. Il est plus simple de faire semblant d'être hétérosexuel que homo. Cela engendre énormément de difficultés et j'imagine que c'est la raison pour laquelle il a agi ainsi avec vous.

J'observe deux issues à toute cette histoire, soit lorsque il va changer de site il tentera d'oublier toute cette histoire et faire comme si cela, permettez moi le terme, n'était qu'un mauvais rêve. Soit le fait d'être éloigné de vous, va le faire réflechir un tant soit peu. De ce fait, l'idée qu'il revienne vers vous, ne sera qu'une question de temps.

Dans l'attente, dites vous bien que rien n'est mal, que vous êtes des adultes et que les choses ont été faites de manière consententes. Vous êtes donc dans l'entière légalité. Par ailleurs, c'est le côté plutôt psychologique de tout cela et des répercussions que cela aurait sur sa vie qui l'ont freinait et agir de la sorte.

Le mieux serait sans doute de ne pas se prendre la tête, car cela va miner votre moral et puis tenter de continuer votre petit bout de chemin. En parlé est déjà une étape importante dans le processus d'acceptation si je puis dire!

Membre anonyme
Publiée le 22/09/2018 à 12:48

Merci pour ton analyse Veluma. Il m'a justement affirmé qu'il netait pas gay dt que c'est juste l alcool qui avait rendu ça possible. Jai eu le sentiment d'être le «vieux pervers» qui avait saoulé un garçon de 23 ans plur en abuser. C'est vraiment le sentiment qu'il m'a laissé. Et je pense que l ami plein de qualité que j etais a fait place dans son esprit a un etre libidineux, pervers, calculateur deviant et a chassef de son entourage.

Au job, il s'entoure de ce qu'il y a de plus homophobe et testostéroné, et passe son temps sur des applis de rencontre hetero en exhibant ses dialogues et les photos des «avions de chasse» , comme il appelle les jolies filles.

Une seule chose pourrait le teahir si il y avait chez lui une ambiguïté, c est le soin qu'il prend de lui allant jusqu a des seances de laser pour epilation totale, le soin apporté a son bronzae, la recherche du corps parfait et peut etre au dela, personne ne lui connait de petites amis hormis une lingue relation avec une cougar et son gout prononcé pour ce type de femmes. Je ne sais pas si cest psychologiquement revelateur d'une personnalité ambigue ou non.

Sinon, il marche comme un cowboy, enflamme sur les filles qui passentdevant les collegues, passe pour un «tchacheur» et son fb l affiche avec des filles .... pas en mode love mais plutot en mode detente ou loisirs avec toujours eux ou 3 jolie filles .... ui il me fait l impression d en faire trop, mais je me dis,que c est moi qui veut penser et voir ça et que je me trompe peut etre.

J'aimerais savoir ce qui se passe dans sa tete et ce qu'il pense de moi. L alcool justifie t il possiblement son comportement ? Peut etre. Je ne sais pas. Et cette froideur soudaine, ce coup de frein a main et cette mise a distance de ma personne ça me blesse, ça me touche, ça me fait mal, tres mal.

David37
Publiée le 22/09/2018 à 13:02

Bonjour Atlantique,

Entièrement d'accord avec tout ce qu'a dit SamR04. Garde le meilleur de cette relation et passe à autre chose le plus tôt possible ! Sors et rencontre de nouvelles personnes hors milieu pro puis donne toi l'opportunité de désirer et aimer quelqu'un d'autre.

Membre anonyme
Publiée le 22/09/2018 à 13:03

Sam merci pour cette longue reponse argumentée.

Il lui restait un canal pour communiquer, les sms. Or il ne repond plus qu une fois par semaine a un simple « comment ça va», et encore souvent le lendemain ou pas du tout. Je suis passé du statut de l ami qu il adorait avec parfois,des textos,a 1h du matin a plus rien.

Est ce que je le degoute ? Pense t il.que j ai trahi sa confiance en profitant d un moment de vulnérabilité ? Est il possible que je ne sois plus rien pour lui ? A t il.conscience du mal qu'il me fait mais accepte t il de me sacrifier ne pensant qu a son bien etre ?

C'est idiot, mais parfois, je ferme les yeux, et je repousse la porte de cette plage. Il est toujours la souriant et il me dit je t adore, regarde moi je suis toujours la, et je suis,dsl de ce qui se passe avec mon double dans la vraie vie aujourd'hui. Puis,dans mon esprit, il se,dématérialise en me tendant la main et je pleure simpement. J'ai été sincère . Et je lui ai dit que quoi qu'il me fasse il resterait special dans mon coeur.

Membre anonyme
Publiée le 22/09/2018 à 13:13

Merci David.

Membre anonyme
Publiée le 22/09/2018 à 14:27 - modifié par desiles54 le 22/09/2018 - 14:28:33

100% d'accord.

Je sais l'effet que fait cette fameuse phrase "c'était l'alcool"! J'y ai eu droit un jour et effectivement on se sent coupable, comme si on avait fait quelque chose de mal!

L'alcool n as jamais rendu homo, les gens n'assument pas leurs actes, c'est tout!

Vous n'avez rien fait de mal, il était consentant et d'après vos dires, a apprécié le moment.

Maintenant essayez de n'en gardé que le positif et oubliez le reste. Vous n'aurez jamais la réponse à vos questions. Il est inutile de se torturé!

Je vous souhaite beaucoup de courage.

Membre anonyme
Publiée le 22/09/2018 à 14:57

Merci Desiles , c est ma nature de chercher a comprendre .

Ça pourrait êtres simple pour lui de repondre et de me rassurer et accepter de me liberer si comme il me l a si souvent dit , il m adorait. On aurait pu en discuter posément. Il m'a juste laissé avec mon sentiment de culpabilité de «vieille pédale» libidineuse profitant d'un moment d'égarement de sa proie pour lui sauter dessus. Je n ai fait que poser ma main sur quelqu'un que je pensais endormi et saoul. Je ne m attendais pas a sentir ses levres sur les miennes, ni ce qui allait suivre.

Membre anonyme
Publiée le 22/09/2018 à 15:56

Malheureusement les gens préfèrent la fuite, c'est comme ça! Faut vous faire une raison et essayer de tourner la page.

Membre anonyme
Publiée le 22/09/2018 à 18:29

Merci Stephane.

Je sais tout ça helas, mais on ne peut s'empêcher de croire que même sur le fumier poussent de belles fleurs. Malgré mon etat, je n aurais rien tenter par respect et amitié si il n y avait pas eu ce baiser . Jai juste posé ma main, on peut me reprocher ce geste affectueux et sans consequence. Je n attendais pas une telle fougue de sa part, j'ai ete surpris mais du coup en effet je me suis autorisé ce jeu de caresses dans la voiture en attendant le «STOP» de sa part qui n'est jamais venu. Au contraire ....

J'étais dans la bulle du moment, comprenant qu'il etait un autre et pensant qu'un vrai hétéro n'a pas ce type de comportement. Je le sais d experience. Bourré ou pas, un mec hetero ne se laissera pas toucher de cette maniere et n'ira jamais aussi loin.

Je le croyais toutefois extrêmement honnête et je pensais bêtement qu'il saurait gerer les lendemains. Ça n'a pas été le cas. J'ai presque le sentiment de l avoir agressé sexuellement. C'est l'arrière goût qu'il me laisse.

Cest comme si un voleur me disait «j'ai volé, certe, mais je ne suis pas un voleur.». Il a fait des trucs gay avec moi, mais il n'est pas gay .

**Ça me fait penser aux forums où l'on peut lire les inquietudes de certains ados qui interrogent « je me suis laissé sucer par mon pote, suis je gay» et la communauté qui lui repond « Si tu l'as pas regardé dans les yeux, tu n'es pas gay, et si toi aussi tu l as scé mais que tu n'as pas touché ses boules, alors c'est pas des trucs homos, c'est juste du dépannage entre potes»

Je sais bien que quelque part, cest une manière de se,dedouaner .... mais ce n'est plus un ado, loin s'en faut.

Je croyais que c'était la personne la plus honnête sur terre et que l amitié qu'on avait été sincère. J'en avais besoin compte tenu de ce que je traverse depuis 3 ans . Il le savait. Il n'a pas hésité a mettre un coup de pied dans ton ça.

Je le vois rire et chahuter avec les autres aujourd'hui. Il me voit triste. Ça ne change rien , il est passé a autre chose. Je me sens abandonné.

Lindos
Publiée le 22/09/2018 à 19:05

S'ils ne sont pas homophobes primaires les vrais machos incluent l'homosexualité ou bisexualité dans la sexualité.

Gay ou pas, s'il calcule quelqu'un d'autre ou s'il ne te calcule plus c'est plié pour toi.

Apparemment il a essayé avec toi l'homosexualité en tant que sexualité, il y aura pris gout ou pas, et si oui il va probablement tester sa toute nouvelle expérience avec quelqu'un de sa génération.

Si tu te poses trop de questions tu risques de te rendre malade.

:-)

Membre anonyme
Publiée le 22/09/2018 à 20:21

Merci Lindos.

C'est une possibilité oui . Je dois etre fait autrement car en pareil cas, je pense que j aurais accepté le dialogue, mis les choses au clair et surtout rassuré l autre sur mon amitié .

Dans mon cas, il a jeté le package tout en m affirmant que rien n'avait changé ..... tu parles, il me fuit, a mis un milliard de km entre lui et moi, et ne s'affiche plus en ma compagnie. Y a un manque de tout dans son.comportement.

La sincérité, les promesses, l'amitié ça n'existe pas .

Membre anonyme
Publiée le 23/09/2018 à 11:22

Merci Stephane.

Oui ce garçon c est Brokeback Mountain.

C'est un militaire qui veut intégrer une unité d'élite, et il defend son image. Mais ça le rattrapera c'est sur.

Il passera une vie a se mentir et ira assouvir ses pulsions clandestinement sur des sites, ou au bord des chemins de drague en faisant son footing.

Membre anonyme
Publiée le 23/09/2018 à 18:08

Je ne sais pas Steph.

Hier soir j'ai craqué, je lui ai envoyé un cc . Il m'a répondu qu'il allait a son rdv TINDER.

Voila.

Membre anonyme
Publiée le 24/09/2018 à 05:41 - modifié par veluma le 24/09/2018 - 05:42:26

je trouve cela triste de se faire du mal comme ca pour ne pas assumer sa sexualité.

Dans l'armée il y a beaucoup de gays et de bis, ca va pas être plus simple pour lui....

Membre anonyme
Publiée le 24/09/2018 à 06:53

Bjr Veluma

Il y a des contextes ou ce type de comportement est refoulé pour survivre au milieu hostile. Faut vraiment monter dans la pyramide pour jouir d'une certaine protection.

Ça reste des métiers d'homme et même les femmes dans ce milieu finissent par avoir quelque chose de masculin par mimétisme et pour imposer un peu de respect et de distance.

La nature humaine est décevante. C'était mon âme soeur. Il a pleuré dans mes bras. Il a passé 6 mois a me régaler de ses sms, de ses sourires, dd sa présence et de ses je t'adore. Puis il y a eu cette nuit là, il y a eu ce baiser où tout est devenu magique et où le temps s'était suspendu.

Au petit matin pourtant quelque chose était brisé.

Aujourd'hui, il se pique a la testo et se comporte comme si j'étais auteur d'une agression. Et je ne suis même pas certain qu'il n'ait pas parler en réinventant les faits pour se laver les fesses et se protéger, du style qu'il a dû repousser mes avances ....

Alors oui je le vis très mal et dans ma situation, c'est destructeurs

Membre anonyme
Publiée le 24/09/2018 à 17:59

Que je sois très mal ? Lol, hors de question, a la moindre allusion je brise le mythe ????

Et moi l'histoire, je vais la raconter telle qu'elle s'est passée.

Pour Tinder, je nd comprends pas ton analyse, hormis qu'il enfonce le clou sur son hétérosexualité exhibée.

Faith141
Publiée le 24/09/2018 à 21:33

Salut,

Je ne pense pas qu'il racontera quoi que ce soit.

Il a juste peur et n'assume pas. Mais tu peux ne rien y faire.

Accepte la situation comme une rupture amoureuse. C'est douloureux, mais tu dois essayer de rebondir.

Membre anonyme
Publiée le 25/09/2018 à 06:33

Faith ,il est évident qud rupture il y a. Ce qui m attriste c'est qu'il ne veut plus de moi non plus comme ami.

Membre anonyme
Publiée le 25/09/2018 à 11:56

Il perdrait beaucoup a faire ça .... je peux m occuper de son image aussi ... et son histoire est consignée ici noir sur blanc ....

Membre anonyme
Publiée le 25/09/2018 à 13:33

Il te veux plus en ami car il a envie de toi et qu'il ne s'assume pas.

Je n'ai en rien ta faute! il ta laissé la porte ouverte et la refermé violament.

Pour Tinder je pense qu'il essaie de te repousser et de repousser ce qu'il est.

Membre anonyme
Publiée le 25/09/2018 à 20:32

Cc Veluma

Il me donne pas du tout l impression d'attendre quelque chose de moi .

Il est froid comme un glaçon. Il ne me calcule plus quand il est dans le même lieu. Il m'évite. Il porte tres haut un comportement hyper viril, parle beaucoup de ses supposés conquêtes TINDER et ne reponds plus a des textos insignifiants.

Pour le reste, je ne suis sur de rien et je me mefie de lui aujourd'hui ... il y a quelques mois en arriere, il m adorait. Je saisi pas tout.

Membre anonyme
Publiée le 25/09/2018 à 21:12

Salut Atlantique, je pense qu'il a tout simplement peur, qu'il adopte un comportement de connard dans l'espoir de se protéger.

Faith141
Publiée le 26/09/2018 à 00:49

Salut, pour l'instant, si j'ai bien compris, il n'a rien dit à personne?

Il ay a peu de chance qu'il raconte quoi que ce soit.

dc il faut mieux rester zen sur cela.

Il faut consacrer ts effort a minimiser ta peine et ta souffrance d'avoir perdu un pote.

Membre anonyme
Publiée le 26/09/2018 à 07:14

Ça serait fort de café si il me dénigrait. Il serait obligé de mentir et de passer sous silence le premier pas qu'il a fait.

Mais compte tenu de la différence d âge et de l'image de lui qu'il entretient il est parfaitement insoupçonnable. Alors oui il peut bien raconter que je lui ai fait des avances ou que j ai profité de son sommeil pour lui foutre la main dans le boxer pour se protéger lui même de ce que je pourrais raconter en cas de spleen .

Il sait par ailleurs que les difficultés de ma vie et mon histoire me classent parmis les effectifs «psychologiquement fragiles et instables» ...... il peut en effet craindre ma réaction et avoir tenté de me devancer en se lavant la conscience et l'honneur. C est une possibilité. Et pour 99?s gens il sera evident qu'il est plus probable qu'un daron ait d'un jeune mec saoul que le contraire. Les apparences seraient contre moi.

Parce qu au moment où il s est vautré sur moi pour m embrasser, si je lui avait dit « Mais qu est ce que tu fais ?», il se serait retrouvé un peu con ..... il avait senti que la porte etait ouverte et il l a fait. Un hetero pur jus se serait abstenu, l alcool ne rend pas gay commd j ai si justement lu plus haut.

Membre anonyme
Publiée le 27/09/2018 à 23:08

Et ben écoute , il recommence a m approcher, me parler et ..... deconner avec moi.

Faut dire que j ai de mon côté lacher la pression des sms anodins qu'on avait «avant», et je l ai ignoré mais mon coeur bondit quand je le vois. Je montre plus d émotions ..... et il revient vers moi, même si il n y a plus cette proximité qui nous liait au debut.

Son visage s'est detendu, son attitude aussi. Je ne sais pas ce que ça veut dire.

Membre anonyme
Publiée le 28/09/2018 à 11:32

Il est très jeune, aussi... on ne peut pas non plus trop attendre de sa maturité émotionnelle, ou sexuelle.

Tu souffres de son rejet, et c'est plus que compréhensible, surtout que ce rejet passe par un certain déni ("il n'y a rien de changé, parce que qu'il ne s'est rien passé" en gros).

De fait, il ne s'est effectivement rien passé, c'est toute la question.

Il y a un non-dit, qui fait suite à un non-fait.

Je ne veux pas me prononcer sur quelque chose qui ne me regarde pas, mais tu projettes peut-être sur la situation quelque chose d'autre.

Tu es fragilisé par ton divorce, donc par une autre forme de rejet, que tu ressens peut-être encore plus intimement : c'est très violent l'indifférence de quelqu'un avec qui on a construit une vie, et qui vous laisse tomber. Vraiment très violent, de façon très intime, très personnelle.

On culpabilise facilement là-dessus, on cherche ce qu'on a mal fait et quelle responsabilité on porte.

Peut-être que ta femme n'a pas expliqué grand chose, peut-être que là aussi tu as fait face à un non-dit.

Mais quoi qu'il en soit, tu es vulnérable au rejet à l'heure actuelle, et j'ai l'impression que ce qui te touches avec ce garçon, c'est quelque chose qui appuie à un endroit où tu avais déjà mal avant.

Tu as peut-être projeté pas mal de choses sur lui, sur ce qui se passait avec lui, alors qu'il est jeune, et peut-être simplement très superficiel.

Membre anonyme
Publiée le 28/09/2018 à 15:12

On verra bien, je fais au feeling . Echanger et jouir de sa beauté , de son rire me suffit. Et je n en attends rien

Membre anonyme
Publiée le 30/09/2018 à 10:25

Hier je bossais. Lui aussi. La galère, plus de train. La mort dans l âme je m apprêtais a dormir sur place.

Il est venu vers moi. « Je te ramène !»

J'ai décliné 1, 2, 3 ..... 4 fois ou plus. Je savais qu'il avait une soirée en famille importante qu'il avait évoqué depuis une semaine et on finissait deja tard. De plus la route est longue : 2 heures de voiture A/R.

Et j avais un peu peur de me retrouver seul avec lui.

Devant son.insistance j'ai fini par dire oui. Il etait beau, souriant, plein d'énergie positive.

On a fait la route ensemble. Il a beaucoup parlé de ma situation, me conseillant sur l attitude positive a adopter.

Je sentais son énergie, sa bienveillance.

Puis il m a déposé, m a claqué la bise. Je suis sortie de la voiture, j ai fait deux metres, il a ouvert la fenetre, m a appelé et m a lancé : «bisous !», puis une heure après j ai reçu un sms m m'informant de son retour. On a un pdu échangé. J avais le sentiment d avoir cramé sa soirée.

Y a rien eu d intime. Je pense que dans son esprit notre histoire etait un incident improbable et qu'il la réglé dans son esprit mais qu il ne se remettra plus en situation de danger.

Mais j'ai eu le sentiment d exister pour lui car qui aurait fait ce qu'il a fait pour moi.


  S'inscrire pour participer au sujet