bleu mais un peu jaune quand même

photo de l'auteur Zleekezl
Zleekezl
Homme de 23 ans
Calais

Cats secretly make all the worlds muffins munch on tasty moths, massacre a bird in the living room and then look like the cutest and most innocent animal on the planet or scratch the furniture. Jump around on couch, meow constantly until given food, behind the couch, so slap owner's face at 5am until human fills food dish for human give me attention meow or brown cats with pink ears. The door is opening! how exciting oh, it's you, meh massacre a bird in the living room and then look like the cutest and most innocent animal on the planet but ask to go outside and ask to come inside and ask to go outside and ask to come inside. Love to play with owner's hair tie. Soft kitty warm kitty little ball of furr climb leg, and who's the baby try to hold own back foot to clean it but foot reflexively kicks you in face, go into a rage and bite own foot, hard so always hungry steal the warm chair right after you get up flex claws on the human's belly and purr like a lawnmower. Hide from vacuum cleaner.

Meeeeouw i cry and cry and cry unless you pet me, and then maybe i cry just for fun, litter kitter kitty litty little kitten big roar roar feed me fish i must find my red catnip fishy fish for sniff all the things man running from cops stops to pet cats, goes to jail. Bite off human's toes sniff all the things hate dog. Climb leg why use post when this sofa is here chase red laser dot yet chase mice. Meowing non stop for food. Meeeeouw tickle my belly at your own peril i will pester for food when you're in the kitchen even if it's salad but leave hair everywhere. Hide from vacuum cleaner claw at curtains stretch and yawn nibble on tuna ignore human bite human hand pushes butt to face so i am the best sit and stare eat a plant, kill a hand. Milk the cow. Swat at dog eat too much then proceed to regurgitate all over living room carpet while humans eat dinner pee in the shoe flee in terror at cucumber discovered on floor chase the pig around the house.


photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit

Ben ça dépend en fait, est ce que tu ne supporte pas ou est ce que ça ne t'intéresse pas.

Moi par exemple le mariage homosexuel je m'en fous. Que ce soit admis je suis content pour ceux qui sont intéressés par la démarche mais pour moi-même ca ne m'intéresse pas. Donc je ne suis pas contre mais je pense (a l'instant T) que ce ne sera pas pour moi.

Voilà, si tu penses qu'il faut interdire certaines choses que tu mentionnes effectivement c'est de l'intolérance par contre si tu te dis juste que ce sont des choses que tu ne feras jamais personnellement ben on est dans un pays libre unh chacun fait ce qui lui plaît dans la limite de la légalité.


photo de l'auteur Flixanadoo
Flixanadoo
Homme de 36 ans
Metz

Salut,

Il m'est arrivé par moment de détester voir des gays alors que j'y suis moi-même. Peut-être que j'avais encore du mal à assumer de l'être. je me dégoutais moi-même... J'ai toujours eu du mal avec ceux qui sont très très efeminisés, en ayant l'impression qu'ils exagèrent. Je ne penses pas que tu as une "mentalité de merde", sinon je l'ai aussi alors ;)


photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit

Bonsoir à toi,

Tu expliques que tout en étant homosexuel, tu te sens homophobe et tu as du mal à accepter les progrès de la société qui font que les homosexuels aient les mêmes droits que les hétérosexuels. Tu dis qu'en même temps que tu en as marre d'avoir ce type de mentalité.

Tout d'abord, sache que ce type de situation est arrivée chez plusieurs homosexuels, donc ne t'inquiète pas tu n'es pas tout seul.

Ensuite, en ce qui concerne le mariage homosexuel, sache qu'il existe en France depuis 5 ans, contrairement au mariage traditionnel qui existe depuis la nuit des temps. Par ailleurs, les mariages homosexuels n'étant pas les plus fréquents, il se peut que tu n'ais pas encore intégré la notion. Ou alors peut être que tes proches sont plutôt en dévafeur du mariage gay et qu'inconsciemment tu ais intégré leurs pensées. Le conseil que je vais te donner est le suivant : au lieu de voir le mariage comme étant homme+femme=enfant (argument de la manif pour tous mais qui je trouve est infondé), essaye de voir le mariage comme l'union de deux personnes qui s'aiment et qui veulent que leur amour soit reconnu par la société et le droit.

Par rapport au slow, c'est la même chose. Ne vois pas le slow comme une femme dans les bras de son homme mais vois le slow comme une danse entre deux personnes qui s'aiment et qui veulent passer du bon temps.

D'une façon plus générale, essaye de voir tout simplement les couples comme deux personnes qui s'aiment et non comme étant forcément un homme et une femme qui représentent "le fondement" de la société. Pourquoi deux hommes qui s'aiment ou deux femmes qui s'aiment n'auraient pas le droit d'afficher leur amour au même titre que les autres sous prétexte que des individus ont encore du mal avec la notion.

En tout cas, je vois que tu as la volonté de combattre ta pensée actuelle et tu as raison car elle t'empêche d'être totalement heureux.

Bonne continuation à toi et n'hésite pas à reposer des questions si nécessaires ^^


photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit

Dans un tel cas je crois que quelqu'un de beto pourrait vous parler d'"homophobe intégré"... Peut être réagira t-il bientôt sur ce topic...

Je commence à mieux saisir sa notion.


photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit

En fait ce que tu décris avant d'être de l'homophobie c'est du sexisme. Ce qui semble te gêner, et qui gêne toute personne homophobe dans le fond, c'est qu'un homme puisse adopter des comportements jugés féminins (vêtements, intonation, gestuelle, attitude, danse, loisirs, métiers, goûts, intérêts, etc). La femme étant jugée inférieure à l'homme, les personnes homophobes jugent l'homosexualité masculine comme le fait de se "rabaisser" à la condition féminine et ainsi être moins qu'un homme, moins qu'une femme également puisqu'il n'en est pas une. Cela sucite le rejet, le dégoût, et ce sont ces convictions là qui sont à l'origine de la persécution des gays.

Beaucoup de gays sont homophobes car ils ne l'acceptent pas et vont reprendre ces stéréotypes pour se justifier auprès de la société "voyez, je suis gays mais je ne suis pas comme eux ! je ne porte pas de slim et je ne suis pas efféminé. " comme si cela allait annuler aux yeux des gens et à leur propres yeux qu'ils sont attirés sexuellement par des personnes dotées d'attributs masculins.

Je ne te jette pas la pierre, cela fait partie du parcours de beaucoup de gays. mais sache que ce sont ces idées là qui font qu'on peut se faire tabasser dans la rue pour avoir osé tenir la main d'un homme, qu'on peut être déporté dans un camp de concentration si on vit en Tchétchénie, et que des ados découvrant leur sexualité se suicident encore en France par peur du jugement des autres. En fait, toutes ces idées là entretiennent dans l'imaginaire collectif que les personnes homosexuelles ne méritent pas d'être traitées comme des êtres humains à part entière et que la vie des personnes homosexuelles compte moins que celle des hétéros

Le dégoût que tu as pour certaines choses assimilées à l'homosexualité, ça se transmet, ça se perpétue, et c'est ta responsabilité d'évoluer par rapport à cela.


photo de l'auteur Taijitu
Taijitu
Homme de 25 ans
Vincennes

Bonsoir,

Je vois qu'il y a déjà plusieurs réponses à ta question, dont celle de WaterBen qui me semble très juste.

Je suis moi aussi passé par une phase de rejet de l'homosexualité et de difficulté à m'identifier à la la communauté LGBT en général. C'est tout à fait normal : du fait d'influence familiale, scolaire, politique... tu peux très bien avoir vécu jusqu'ici avec une image négative de l'homosexualité. Après tout, l'hétérosexualité est la norme dans la culture française depuis des siècles : rien d'anormal à ce que les autres sexualités soient rejetéees, ou au moins mises de côté.

Pour ce qui est du mariage, je pense qu'il faut voir cela comme une question de droits fondamentaux : pourquoi les LGBT devraient-ils être privés de ce contrat public du seul fait de leur orientation ? Dis-toi bien que bon nombre des arguments que tu entends sur le mariage pour tous étaient les mêmes qu'on sortait pour défendre l'esclavage ou pour interdire les mariages Blancs/Noirs : "ils ne sont pas comme nous", "c'est contre les lois de la nature", "la société va être mise en danger"... Au final, le mariage est juste une institution humaine : nous en faisons ce que nous voulons en faire. Ni le mariage ni le slow ne sont des institutions éternelles.

Je pense que tu devrais essayer de réfléchir à ce qui fait que tu rejettes le mariage gay ou que tu trouves qu'un slow homme/homme (ou femme/femme) soit bizarre, pour tenter de comprendre où est-ce que ça coince. Est-ce que c'est instinctif ? Ou est-ce que c'est parce que tu as un désaccord fondamental sur le sujet ?

J'espère avoir pu t'aider. N'hésite pas à reposer des questions, je pense que c'est très positif de douter de ses positions.


photo de l'auteur Zleekezl
Zleekezl
Homme de 23 ans
Calais

Enfaite c'est moins primaire que "les norme social d'il y a dix ans on du mal à l'accepter". C'est plus une question de : ça c'est leur délire. Le slo ou le mariage à été fait fait par eux dans ses normes là (je suis quelqu'un d'assez carré dans la vie ;) ). Mais nous... (et quand je dis nous je parle des gay) on a sorti quoi ? à par copier se qui c'est fait ces derniers temps ? Pour moi j'ai du mal a me voir faire quelque chose qui a été fait et prévu par certaines personnes dans une norme et le faire autrement. C'est compliqué... je suis compliqué. Par exemple j'aime les slo, en fin de soirée danser avec une meuf... mais c'est juste pour danser un slo sans plus... et c'est comme ça qu'il a été prévu non ? De même pour le mariage... c'était quoi ? une femme et un homme qui se marie dans une église (ou une mairie) avec le costume, la robe blanche et... Mais nous à par copier on à fait quoi ? On a sorti quoi qui a fait qu'on se démarque ? Mise à par se battre pour copier les autres ?

Ce n'est pas de l'intolérance en réalité, pour moi les gens font se qu'il veulent de leur vie et tant mieux si ça les rends heureux. Mais pour moi, c'est quelque chose que je ne peux pas faire. Et c'est là que je me sens un peu homophobe... pour moi... Et c'est d'ailleur ses points là qui on fait que j'ai compléxé sur mon homosexualité.


photo de l'auteur Ivysaur
Ivysaur
Homme de 26 ans
Nancy

"Dans un tel cas je crois que quelqu'un de beto pourrait vous parler d'"homophobe intégré"... Peut être réagira t-il bientôt sur ce topic... "

En effet, mais je n'ai plus grand chose à ajouter après la réponse de Fregegui, qui explique le lien fort entre sexisme et homophobie.

Mais pour reprendre mon propos, il s'agissait de parler d'homosexuels qui vont associer certaines caractéristiques à d'autres et former ainsi des "sous-catégories d'homosexuels" pour pouvoir les rejeter sans s'y inclure eux-mêmes. Les exemples typiques sont le rejet des "folles"/"efféminés" par des "virils", des "passifs" par les "actifs", et des "gays" par les "homos" (oui, j'ai déjà pu lire cette distinction auprès de gens pas très clairs) (j'utilise des guillemets parce que ces expressions ne sont pas de moi, je les utilise ici par simplicité mais n'aime pas le faire, car elles propagent elles-mêmes des clichés sexistes ou n'ont aucun sens).


photo de l'auteur Zleekezl
Zleekezl
Homme de 23 ans
Calais

J'avoue que cela peut-être un peu du sexisme comme l'a dit Fregegui... C'est vrai que les homme trop efféminé ne m'attire pas des masses... après je ne leur jetes pas la pierres ni les rejetes... si ça se trouves j'aurais un gros feeling avec un type que je trouve aujourd'hui trop éfféminé...

Enfaite je me dégoute moi-même de penser comme ça ahahah ^^'


photo de l'auteur Zleekezl
Zleekezl
Homme de 23 ans
Calais

Je parlais du mariage ou du slo mais ce n'est que des exemple mdrrr ^^' c'est à cause de ça principalement que je n'arrive pas a accrocher avec qui que se soit :/

Pour ceux qui sont (s'il y en a) passer par là... comment avez vousfait pour passer au-dessus de ça ?


photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit

Tu dis que les homosexuels ont copié les hétérosexuels mais c'est tout à fait normal. Ils récupèrent des droits qui leur ont été refusés par le passé. Les homosexuels sont des hommes comme les autres et je trouve ça ignoble et inhumain qu'ils soient traités différemment. Nous sommes tous des Hommes, quelles que soit nos différences et nous devons par conséquents avoir tous les mêmes droits. Pourquoi faudrait il bâtir des cases pour nous séparer en ce qui concerne les droits ? Pourquoi les blancs devraient ils avoir plus de droit que les autres ? Pourquoi les hommes devraient ils avoir plus de droits que les femmes ? Pourquoi les bruns devraient ils avoir plus de droits que les roux ? Pourquoi les athées devraient avoir plus de droits que les croyants ? Pourquoi les homosexuels devraient avoir plus de droit que les hétérosexuels ? Au cours de l'histoire, les êtres humains ont cherchés à caser les individus , c'est comme ça que sont nées les violences, les discriminations et les guerres et c'est vraiment triste d'en arriver là.


photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit

Et pour passer au dessus de ce préjugé, il faut tout simplement voir deux hommes ou deux femmes en couples comme deux personnes qui s'aiment et qui veulent montrer leur amour. Elles en ont le droit au même titre que les hétérosexuels


photo de l'auteur Zleekezl
Zleekezl
Homme de 23 ans
Calais

Je vois.... WaterBen... tu as un assez bon recul ^^ j'aime ça ahahah :D C'est vrai je suis du genre à "caser" et c'est vrai maintenant que tu le dis c'est le genre de chose qui a toujours causé des problèmes :/ Aaaaaaaaaaaaah bordel :/ le pire c'est que je n'arrive pas a m'extirper ces idées de la tête... peut-être que quand je tomberai sur LA personne je changerai... je ne sais pas. Dsl les gens si j'ai pu choqué ce n'était pas mon intention.


photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit

Tu sais, tu as bien fait de dire ce que tu avais sur le coeur ici.


photo de l'auteur Zleekezl
Zleekezl
Homme de 23 ans
Calais

Ouais dans un sens ça fait du bien ^^ mais d'un autre coté maintenant mon profils est associé à un forum où je me montre légèrement... pas intolérent mais presque :/ Géniale xD


photo de l'auteur Zleekezl
Zleekezl
Homme de 23 ans
Calais

Je n'y avais pas pensé ahahah ^^'


photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit

Est ce que tu connais bcp d'homosexuels dans ton entourage ? Si ce n'est pas le cas, c'est peut être la cause qui fait que tu as du mal à comprendre les volontés des homosexuels, puisque personne dans ton entourage ne les exprime. Tu peux tenter de rejoindre une asso LGBT ou tenter les bars gays pour avoir des points de vue sur les choses


photo de l'auteur Zleekezl
Zleekezl
Homme de 23 ans
Calais

Non je n'en connais pas vraiment (mises à par les 4/5 que j'ai vu vite fait en IRL). Et les bars gay ça ne cours pas les rues dans mon coins ^^'


photo de l'auteur faith141
Faith141
Homme de 44 ans
paris

T'inquiete, on n'est pas choqué. Et tu seras pas catalogué ds la case facho.

Et oui, il faut que tu rencontres d'autre gay et lgbt.

Voir des personnes differentes, les écouter, les sentir (pas ds le sens odeur), leurs parler, ca te permettra d'accepter les différences des uns et des autres.

Et si tu tombes amoureux (lorsque tu seras, je devrais dire), tu auras peut être pas envie de danser un slow, mais tu auras sûrement envie de tenir, ts simplement la main ds la rue de la personne que tu aimes. Et peut-être, tu souhaitetas comme ts couple te marier pour avoir ts simplement les même droits et devoir.


photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit

@WalterBen

"Tu dis que les homosexuels ont copié les hétérosexuels mais c'est tout à fait normal. Ils récupèrent des droits qui leur ont été refusés par le passé. "

Hum, de fait, pas vraiment puisque ces "droits" n'ont pas été pensés pour eux. Donc les homosexuels n'ont rien récupérés, ces droits ont juste été élargit pour les inclure.

Je trouve que le paradoxe des homosexuels à vouloir "copier" le modèle de la société hétéronormée est une problématique intéressante, avant nous étions plutôt dans l'émancipation et la contre-culture, aujourd'hui on voudrait banaliser notre condition tout en se pliant aux modèles dominants.

Sinon je ne vois pas le fait de concevoir le mariage ou le slow comme étant foncièrement hétérosexuel comme une marque d'homophobie, mais plutôt comme une prise en compte de ce pourquoi ces concepts ont été crée au départ. Après pour la danse c'est pas si grave, on s'adapte dans l'instant présent. Là où peut résider l'homophobie, c'est dans ce qui a été assez justement cité plus haut : rejet de l'effeminé pour mieux paraître en société et se justifier d'être homo auprès des autres (mais le bon homo qui reste tranquille), ce genre de choses. Je pense qu'on passe tous par là et qu'avec l'âge et l'acceptation - psychologique - de soi et de l'identité homosexuelle en société, on y fait plus vraiment gaffe et on apprend à être spontané dans nos réactions.


photo de l'auteur whitewoolf
Whitewoolf
Non binaire de 47 ans
ROCHEFORT

Bonjour à tous,

J'avoue que dans mes jeunes années avoir été moi aussi homophobe grâce à ma famille entre autre ;). Et puis j'ai eu une aventure avec une femme et tout à changé.

Par contre plusieurs réponses m'interrogent, comment vouloir faire partie de la société et ne pas en accepter ses normes, vous parlez de copiage, je penses qu'il s'agit plus d'intégration, enfin c'est pourquoi nous nous sommes battus il me semble. A un moment donné il faut être clair avec ce que nous voulons, soit nous voulons faire partie de la société en tant qu'individu lambda, soit nous nous marginalisons et nous nous ghettotisons tout seul... Je pense que dans le second cas, il ne faut pas s'étonner des regards portés sur nous. (cet avis n'engage que moi bien sûr)

Ensuite parler de sexisme quand on refuse une relation parce que l'un/l'une est exclusivement passif/ve ou actif/ve n'est ce pas respecter sa nature et ne pas s'engager dans une relation où l'on sait que l'on ne pourra pas s'épanouir car pour nous les deux côtés sont essentiels ?


photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit

J'ai pas tout à fait compris ton propos à propos du sexisme et respecter sa nature. Quand j'ai parlé de sexismes, je faisais référence à des stigmates sociaux attribués à une catégorie sociale déjà oppprimée (les femmes) et quu forgent les stéréotypes qui nourissent l'homophobie. Ainsi, deux hommes qui dansent un slow, c'est un comportement jugé comme féminin, en conséquence ce comportement est jugé contre nature par les individus homophobes, et ce jugement justifie pour eux les comportements de rejet (par exemple dire que c'est gênant, que c'est dégoûtant, qu'ils pourraient faire ça mais pas devant tout le monde) voire même de violences physiques (brutalité punitive, agressions, et moins rarement qu'on le voudrait des hommes peuvent être mis à mort pour un slow.) Ce que j'entendais donc, c'est que les exemples donnés par l'auteur du topic se confiant sur son regard homophobe a les mêmes fondements que les actes homophobes les plus graves, et cela ne doit pas être banalisé. D'ailleurs l'auteur est dans une prise de conscience et je trouve courageux qu'il en parle ainsi.

Pour ce qui est des actifs et passifs, évidemment ils existent et il n'y a pas de raison que cela change, il s'agit de goût et de préférences. par contre, quand au sein même de la communauté gays, des hommes actifs viennent réprimer, humilier, dénigrer d'autres hommes parcequ'ils se font enculer, c'est homophobe et donc sexiste (car la pénétration est encore vue comme un acte de soumission, et la soumission est perçue comme un comportement féminin, justifiant l'opression des femmes)

L'homophobie est plus ouverte dans la communauté gay sous couvert de "je ne suis pas homophobe, je suis attiré par les hommes". pourtant cette violence morale, psychologique, parfois physique et sexuelle existe et est admise en masse. Ce que je trouve gravissime.

soit dit en passant je connais beaucoup d'hommes gays qui refusent d'être passifs car ils trouvent cela humiliant et préfèrent donc être actif même si en fait, ces hommes (pour ceux qui ont déjà essayé) avaient plus de plaisir en étant passifs. Il existe aussi des "anciens passifs " qui ont changé de "position" pour cesser d'être opprimés par leurs pairs...


photo de l'auteur whitewoolf
Whitewoolf
Non binaire de 47 ans
ROCHEFORT

D'accord, désolée je me suis méprise sur le sujet alors, effectivement on peut ne pas avoir envie d'une relation sentimentale ou sexuelle avec un/e partenaire (parce que nous jugeons que la dite relation ne sera pas épanouissante pour nous même) sans pour autant matraquer l'autre je te l'accorde aisément, j'avoue que je n'était pas au courant de ce problème interne n'y étant pas confrontée pour ma part, et tout comme toi je trouve ce comportement scandaleux.


photo de l'auteur Lindos
Lindos
Homme de 36 ans
Lyon

41 remerciements

Zleekezl,

S'aimer soi-même, ne plus culpabiliser, et apprendre à être tolérent avec ceux qui ont des besoins plus intenses ou sensiblement différents résoudrait probablement l'essentiel de ton questionnement. Et le fait d'en parler ici aussi.

Concernant le mariage pour tous, il comble pour certains un besoin légitime de sécurité sociale (équivalent en gros au PACS plus droits de filiation et de succession), et pour une majorité une reconnaissance théorique de l'égalité des droits.

"un slo c'est un gars dans les bras d'une meuf... et pas deux gars"

Un slow c'est une habitude, une culture.

Par exemple dans les pays restés très traditionnels et proches des cultures de l'antiquité de méditerranée orientale, les danses en public ne se conçoivent qu'entre hommes, et sont indécentes entre un homme et une femme. Notamment dans le monde arabe, le vrai pas l’arabo-berbère qu’on connaît, il peut même exister deux cérémonies séparées lors d’une mariage, celles des hommes et celle des femmes. Il y a une logique à cela, seuls les époux se rencontreront dans l’intimité et devront faire couler le sang de la virginité pour faire un bébé.

Ou encore dans un monde traditionnel de même filiation que je ne citerai pas (pour ne pas avoir d’ennuis merci la liberté d’expression), il existe dans le monde oriental des traditions où l’homme et la femme mariés font l’amour - évidemment en privé - au travers d’un trou dans un drap pour ne pas se toucher. On est très loin du slow en public ^^

Tu vis dans un référentiel social, pour être heureux regarde ce qui se fait autour de toi et dans le monde, tu y trouveras le meilleur et le pire, et finalement tu ne seras pas si mal chez toi...


photo de l'auteur Zleekezl
Zleekezl
Homme de 23 ans
Calais

Whaou :o Je ne m'attendais pas à ce que autant de personne réagisse ^^' J'entends bien ce que vous me dites tous. D'après se que j'ai compris c'est surement une étape à passer. Et encore une fois c'est pas une question d'intolérence ou quoi... pour moi les gens font comme ils l'entendent (ça me passe à un kilomêtre au dessus de la tête). Et ce n'est pas non plus une question de "fausse virilité pour m'intégrer". Je veux dire par la que je ne suis pas trop attirer par les hommes trop éfféminé à mon gout et moi-même je ne suis pas éfféminé... non pas pour "mieux m'intégrer" mais juste parce que je n'en ai pas le caractère.

Bon en tout cas je vous remercie tous d'avoir réagis au sujet ^^


photo de l'auteur Reaver
Reaver
Homme de 20 ans
Nancy

Après y a pas de mal à ne pas aimer certains comportement x)


photo de l'auteur Romangel
Romangel
Homme de 33 ans
Var

Il n’y a rien de choquant à désapprouver certains comportements.

Nous ne sommes pas tous identiques et donc de cette multiplicité naît la différence. Avec notre personnalité, nous trouvons certains comportements positifs et acceptables et d’autres non.

Tant que nous tolérons les ou que l’on ne nous force pas à accepter ce que l’on ne veut pas sous couvert de la tolérance…

Ne pas accepter un comportement ne sous-entend pas forcément qu’on ne tolère pas la personne. Ne pas être d’accord ne signifie pas éradiquer celui ou celle responsable de ce désaccord.


photo de l'auteur Lindos
Lindos
Homme de 36 ans
Lyon

41 remerciements

Romangel,

"Il n’y a rien de choquant à désapprouver certains comportements.

Nous ne sommes pas tous identiques et donc de cette multiplicité naît la différence. Avec notre personnalité, nous trouvons certains comportements positifs et acceptables et d’autres non.

Tant que nous tolérons les ou que l’on ne nous force pas à accepter ce que l’on ne veut pas sous couvert de la tolérance…

Ne pas accepter un comportement ne sous-entend pas forcément qu’on ne tolère pas la personne. Ne pas être d’accord ne signifie pas éradiquer celui ou celle responsable de ce désaccord."

La liberté de penser et de l'exprimer rencontre des limites.

Notamment lorsque qu'un comportement n'entrave pas la liberté et la sécurité de la société, que l'expression de cette pensée n’est plus marginale et liberticide pour la personne ayant ce comportement, et qu’émerge des gens plus radicaux pour tenter « d’éradiquer » (selon tes termes) ce comportement voire même les personnes qui ont ce comportement.

Sans compter que les humains sont ainsi faits qu’à ce schéma ils opposent un schéma symétrique qui non seulement met en danger ta pensée mais peut même te mettre en danger, surtout si ta pensée se marginalise.

S’agissant des LGBT+ il est un peu plus facile d’en faire des boucs émissaires que la plupart des autres minorités, autrement dit échapper à un effet boomerang et pouvoir critiquer sans risque leur comportement, parce qu’ils n’ont généralement pas l’appui de leur famille qui est ordinaire dans la plupart des communautés. Sauf qu’ils se sont organisés en associations de défense, et qu’en France ils bénéficient d’une protection de la loi (au même titre que leurs principaux détracteurs religieux d’ailleurs). D’où sans doute ce sentiment d’être forcé à ne pas désapprouver leur comportement, tout en ayant la liberté de penser le contraire.


photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit

Après ne pas être attiré pas des mecs efféminés ce n'est pas de l'homophobie unh! Ou alors un hétero qui aime les blonde est brunophobe?! Et quelqu'un a qui on demande "plutot sucré ou salé?" qui répond salé est un sucrophobe?

😆 Les choses vont toujours tellement loin dans le monde homo, une malheureuse phrase et on te dessine un portrait complet avant de te catégoriser 😂

Plus j'en vois et plus je me demande si je suis vraiment à ma place, tant je me prends peu la tete


photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit

Ca me rappelle cette phrase de Salinger "C'est comme si j'étais interné dans un asile et qu'un autre patient venait m'apporter des cachets"

😂


photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit

Non par contre quand une attirance est justifiée par "je n'approuve pas les hommes qui adoptent un comportement efféminé" , c'est homophobe. D'une part, qui est on pour donner une approbation à quelqu'un ? D'autre part approuver ou ne pas approuver, c'est porter un jugement moral et/ou de valeur à quelqu'un : je ne vois aucune tolérance là dedans. La tolérance ce serait de ne pas être attiré par un homme au comportement efféminé et de s'en fiche en fait.

Et puis bon je lis des trucs le fait que certains discours sur ce topic (j'imagine le mien en partie) "forceraient" les gens à accepter par exemple les hommes efféminés. C'est la première défense en général de la part d'une personne intolérante de défendre ses valeurs morales en accusant les discours engagés d'être intolérants. Alors de ce point de vue là, oui je ne tolère pas l'homophobie et je ne compte pas la tolérer sous couvert d'une liberté d'expression ...


photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit

Ben en fait le truc c'est que j'ai été le premier à répondre sur ce topic en demandant à Zleekezl si les hommes efféminés l'insupportaient ou simplement ne l'attiraient pas.

Et après 2 pages de théories dans tous les sens partant au passage une énième fois sur l'homophobie, il répond finalement a ma question en nous disant "En fait chacun fait sa vie mais moi ils ne m'attirent pas".

Alors peut être le titre du topic a mis direct les intervenants dans un état d'esprit particulier... Mais quand même des fois c'est pas mal de chercher à comprendre la question avant de s'emballer.


photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit

Alors je ne m'emballe pas, tout dernièrement je ne répondais pas à l'auteur mais à des réponses précédentes. Quant à l'auteur, je t'invite à relire mes réponses,je répondais à sa conception de ce qu'est la place d'un homme et d'une femme selon lui. Je ne pense par ailleurs pas avoir manqué de respect à qui que ce soit, je n'ai dressé aucun "portrait Complet" pour reprendre tes mots, n'y n'ai lancé d'attaques personnelles. J'ai répondu à des argumentaires en y relevant ce que je considère être des incohérences ou des paradoxes auxquels j'ai proposé ma vision des choses. Si tu le prends personnellement c'est ton problème. L'objet d'un débat néanmoins est bien d'exprimer des opinions divergentes et cela peut se faire dans le respect. Par exemple j'ai bien fait attention à m'attaquer à des idées et pas des personnes.


photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit

Après quand je vois tous ceux qui en sont friands, ouvrez donc un topic "Homophobologie" ça évitera qu'un topic sur 2 plonge dedans 😝


photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit

Fregegui n'en fais pas une affaire personnelle j'ai donné une vision globale du topic de son ouverture à mon intervention.


photo de l'auteur faith141
Faith141
Homme de 44 ans
paris

Cool, restons super zen.

Je viens de relire. Il y a aucun soucis, toutes vos réponses sont clean (avenantes et tolerantes, je parle des deux derniers intervenans)


photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit

mais là je ne te suis pas, ce topic etait bien sur le thème de l'homophobie, et des idées que l'auteur a et qu'il trouvait contradictoires au point que ça le gêne. Si on ne peut pas débattre d'homophobie sur un topic à propos de l'homophobie c'est étrange.


photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit

Je ne sais pas, j'ai du mal avec ce terme parce que dans sa définition stricte un homo ne peut être homophobe.

Peut être un vide syntaxique pour définir l'intolerance envers les hommes plus effeminé.

Jveux dire un homo ne peut pas dire a un homme efféminé "sale PD!"...

Bon moi je le dis souvent mais en rigolant, et d'ailleurs le plus souvent à des potes hétéro, simple humour par absurdité.

Mais j'sais j'ai l'impression de fait qu'on banalise l'homophobie en la généralisant ainsi, alors qu'à mon sens c'est et ça doit rester dans les moeurs considéré comme quelque chose de particulierement violent sans quoi à terme le pénal suivra le relativisme ambiant de l'homophobie et jugera à la baisse.


photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit

Si 50 pour cents des homos sont considérés homophobes, comment cela pourrait il être reproché à des hétéro?


photo de l'auteur Lindos
Lindos
Homme de 36 ans
Lyon

41 remerciements

Fregegui,

"quand une attirance est justifiée par "je n'approuve pas les hommes qui adoptent un comportement efféminé" , c'est homophobe. D'une part, qui est on pour donner une approbation à quelqu'un ? D'autre part approuver ou ne pas approuver, c'est porter un jugement moral et/ou de valeur à quelqu'un : je ne vois aucune tolérance là dedans. La tolérance ce serait de ne pas être attiré par un homme au comportement efféminé et de s'en fiche en fait.

Et puis bon je lis des trucs le fait que certains discours sur ce topic (j'imagine le mien en partie) "forceraient" les gens à accepter par exemple les hommes efféminés. C'est la première défense en général de la part d'une personne intolérante de défendre ses valeurs morales en accusant les discours engagés d'être intolérants. Alors de ce point de vue là, oui je ne tolère pas l'homophobie et je ne compte pas la tolérer sous couvert d'une liberté d'expression ..."

La question ne date pas d’aujourd’hui, et la « meilleure tolérance » atteignable par les gens qui désapprouvent est souvent l’invisibilité dans l’espace public, de façon à ce que cela ne soit pas contraire « aux bonnes moeurs » ou ne serve pas de « mauvais exemple » notamment aux enfants. Au delà il n’y a pas de limite, jusqu’à se substituer à la colère de Dieu qui va selon les textes du simple ostracisme, à la punition, persécution, torture et la mort. Sans aller jusqu’à là, cela favorise les thérapies de « conversion » ou comme en Russie l’interdiction stricte de venir en aide aux mineurs gays.

Je cite les croyances religieuses homophobes parce qu’elles sont désormais bien connues, mais le communisme qui a fait au XX siècle la chasse aux croyances religieuses avec une idéologie et des méthodes comparables à ces croyances, a fait aussi la chasse à la visibilité des gays. Ceux-ci ont été « ré-éduqués », privés de liberté, persécutés, voire même torturés et tués de la même façon. Pourtant à l’origine il ne s’agissait que d’une revanche sur les anciens pouvoirs économiques et religieux, la vendetta apparaît rester une constante chez les humains, et l'homophobie une habitude culturelle.


photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit

Theudric: Ben j'ai plutôt l'impression que tu prends le problème à l'envers. Réduire l'homophobie à l'oeuvre seule des hétéros et à des actes violents, c'est pour moi banaliser toutes les petites homophobies qui sont à l'origine de grandes souffrances pour beaucoup. Elle se fait au quotidien, avec la famille, les amis, au travail, ce sont des mini traumatismes à répétition qui engendre de l'isolement, de la solitude, et qui, lorsqu'elle a lieu au sein même de la communauté gay vient l'éclater, la briser, en instaurant une hiérarchie de valeur entre les gays. Ainsi, je trouve qu'il y a de moins en moins de communautés, mais surtout quelques îlots qui se côtoient et beaucoup de personnes navigant seules.

Ne pas voir ce danger qu'est l'homophobie dans la communauté gay, c'est oublier la prévalence de dépressions, d'addictions diverses et de suicides dans notre communauté. C'est une violence moins visible, moins bruyante, elle est vecue par beaucoup dans la honte et le secret de l'intimité. Oublier ça, c'est croire qu'on ne fait du mal au gays qu'en les battants à coups de matraque, ou en les insultant, ou en les persecutant comme dans certains pays où l'homosexualité est illégale.


photo de l'auteur Julien1903
Julien1903
Homme de 19 ans
Pau

tkt pas mec on l'as tous était, enfin je crois, c'était mon cas en tout cas.


photo de l'auteur faith141
Faith141
Homme de 44 ans
paris

@julien,

????


photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit

Tatata j'ai pas parlé d'actes violents, j'ai parlé de l'aspect de violence (la violence psychologique est pénalement reconnue).

Si tout le monde est au fond homophobe alors il n'y a plus d'homophobie. C'est tout et le législateur s'adaptant à la société alors les circonstances aggravantes de l'homophobie vont perdre de leur portée.


photo de l'auteur Julien1903
Julien1903
Homme de 19 ans
Pau

Je suis le seul ? à l'avoir était je veu dire, avant de se decouvrir homo


photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit

Theudric : on parle de deux choses différentes là. Tu parles de l'aspect répressif, le rôle de l'État de protéger ses citoyens . Moi je parle du militantisme et de l'action pour faire évoluer les mentalités. La pénalisation sans militantisme n'a aucun intérêt selon moi


photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit

Peut etre mais le pénal suit le sociétal, si tu milite pour dire que ouatmille homo sont homophobes, ça va quand même rassurer pas mal d'hétéros homophobes et les conforter en se disant "Ah ben y'en a même parmis eux qui sont d'accord avec moi! Que tout ça est contrenature"

Bravo le militantisme


photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit

Je ne te comprends pas du tout. Je te laisse inviter les gens à l'invisibilité dans l'espace public et les conforter dans leurs idées.


photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit

Moi non plus je ne te comprends pas, je te laisse dans ta chasse aux sorcières à essayer de dénicher des "homophobes" parmi les homos.


Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit