Débat La diffèrence d'âge - Page n°2

Membre anonyme
Publiée le 05/02/2018 à 17:52
8 ans c'est rien du tout ! Mon mec a 10 ans de plus et je l'ai connu à à peine 18 ans. Je parlais dans le cas de gros écarts

Membre anonyme
Publiée le 05/02/2018 à 18:07
Oui 10 ans ce n'est pas très énorme en soi mais imaginons une nana de 54 ans avec un mec de 30 ans ??
Membre anonyme
Publiée le 05/02/2018 à 18:09
Pourquoi pas s'il veut pas de gosses 😄
Membre anonyme
Publiée le 05/02/2018 à 18:10
????????????????
Membre anonyme
Publiée le 05/02/2018 à 18:51
Personnellement j'aime à apprendre à connaitre la personne. Qui elle est, ce qu'elle veux et à quelle vitesse elle le souhaite, après, j'avise. je parle ici pour une relation de couple :)
Membre anonyme
Publiée le 05/02/2018 à 18:52
Pour moi tant que chacunEs est majeurEs est adultes je ne vois pas de problèmes pour la difference d'age. Après entre une personnes mineur et un adulte j'ai plus de mal. Car finalement on la met ou la limite?
Membre anonyme
Publiée le 05/02/2018 à 18:53
Majeures, évidemment. cela va de soi pour moi :)
Membre anonyme
Publiée le 05/02/2018 à 19:00
Oui est quasi tous d'accord pour la majorité hhhh
Membre anonyme
Publiée le 05/02/2018 à 19:09
Encore heureux !!!
Membre anonyme
Publiée le 06/02/2018 à 08:59 - Modification par Lampadaire le 06/02/2018 - 09:01:47
Je ne vois juste pas comment un homme de 55 ans ne prendrait pas l'ascendant sur une jeune fille de 17 ans. Le problème de la différence d'âge quand le partenaire est jeune, c'est qu'il y a un rapport de domination du plus vieux sur le plus jeune, et de dépendance dans l'autre sens. Quand tu vois quelqu'un grandir, tu ne le prends pas au sérieux, et la personne se dévalorise aussi forcément par rapport à toi parce que, pendant sa progression vers l'indépendance (si elle l'atteint jamais), tu l'as conseillée, voire corrigée quand elle se trompait. Un salarié n'a pas intérêt à faire carrière dans l'entreprise où on l'a vu faire des erreurs et progresser. On a un statut plus élevé quand les gens nous ont toujours connus tels que nous sommes (ou à peu près), or une personne très jeune évolue très vite. Ce n'est pas rendre service à quelqu'un de jeune d'être cette sorte d'extension de ses parents avec qui il apprend la vie. Et puis il se passe quoi si ça marche ? La gamine de 39 ans se retrouva à accompagner son conjoint de 77 ans à la coloscopie ? Je trouve ça mignon de dire que l'âge n'a pas d'importance, mais de façon unilatérale, du plus jeune au plus vieux. Du plus vieux au plus jeune, si le plus jeune n'est pas un adulte responsable et indépendant, plus l'écart sera important, moins je trouverai ça mignon. Sauf si on parle juste de cul bien-sûr (bon, c'est pas "mignon" non-plus mais ça n'a pas le même potentiel de nocivité)
Membre anonyme
Publiée le 06/02/2018 à 09:10
Citation de Lampadaire
Je ne vois juste pas comment un homme de 55 ans ne prendrait pas l ascendant sur une jeune fille de 17 ans. Le problème de la différence d âge quand le partenaire est jeune, c est qu il y a un rapport de domination du plus vieux sur le plus jeune, et de dépendance dans l autre sens. Quand tu vois quelqu un grandir, tu ne le prends pas au sérieux, et la personne se dévalorise aussi forcément par rapport à toi parce que, pendant sa progression vers l indépendance (si elle l atteint jamais), tu l as conseillée, voire corrigée quand elle se trompait. Un salarié n a pas intérêt à faire carrière dans l entreprise où on l a vu faire des erreurs et progresser. On a un statut plus élevé quand les gens nous ont toujours connus tels que nous sommes (ou à peu près), or une personne très jeune évolue très vite. Ce n est pas rendre service à quelqu un de jeune d être cette sorte d extension de ses parents avec qui il apprend la vie. Et puis il se passe quoi si ça marche ? La gamine de 39 ans se retrouva à accompagner son conjoint de 77 ans à la coloscopie ? Je trouve ça mignon de dire que l âge n a pas d importance, mais de façon unilatérale, du plus jeune au plus vieux. Du plus vieux au plus jeune, si le plus jeune n est pas un adulte responsable et indépendant, plus l écart sera important, moins je trouverai ça mignon. Sauf si on parle juste de cul bien-sûr (bon, c est pas mignon non-plus mais ça n a pas le même potentiel de nocivité)
Pas d'accord avec toi. Surtout sur la partie "prise au sérieux... coloscopie". Ton raisonnement est biaisé parce que tu pars directement du principe qu'il va y avoir un ascendant ou que l'expérience et la maturité sont un fait absolu de l'age. Or il n'en est rien "aux âmes bien nées, la valeur n'attend point le nombre des années" disait Corneille, et ça se vérifie tout les jours, surtout pour ceux qui tentent l’expérience. Cet ascendant et condescendance dont tu parles n'est qu'un trait que certains ont et d'autres pas. Beaucoup de cas infirmant ton propos existent heureusement.
Membre anonyme
Publiée le 06/02/2018 à 09:10
l'analyse est très juste
Membre anonyme
Publiée le 06/02/2018 à 11:00 - Modification par Lampadaire le 06/02/2018 - 11:02:02
Rogma, Les personnes plus âgées ont fait plus d'expériences que les personnes plus jeunes. C'est juste indéniable... Tu ne vas pas dire que la gamine de 17 ans est plus expérimentée, en quoi que ce soit de notable, que le mec de 55 ans. Un peu de sérieux par pitié... A-t-elle jamais vécu seule ? Comment peut-elle savoir ce qui est nocif ou bénéfique dans un couple ? Est-ce que tu vas me dire que tu n'as retenu aucune leçon de tes expériences ? On n'arrête pas de dire que l'indépendance financière des femmes est cruciale pour éviter les maltraitances, même psychologiques, et tu vas me dire qu'un couple où un des partenaires n'est même pas un actif, et où l'autre est au sommet de sa carrière est sain ? Et que dire de l'isolement ? Combien de jeunes fréquentent encore régulièrement leur cercle d'amis quand ils sont en couple ? Moi je me souviens de mon adolescence. On ne les voyait presque plus quand ils avaient un ou une chérie. Et même maintenant, je vois beaucoup moins mes amis qui sont en couple, et quand je les vois, je les vois souvent avec leur partenaire. Que penses-tu qu'il peut se passer si le partenaire est tellement âgé qu'il n'a pas envie de fréquenter le cercle d'amis du plus jeune ? Quant à la prise au sérieux, on a des statistiques sur les rémunérations des gens. Ceux qui font carrière dans l'entreprise qui les a formé ont majoritairement un plus petit salaire et osent moins demander des augmentations. Il y a deux biais ici : l'employeur se dit "dis-donc petit, c'est moi qui t'ai tout appris", et l'employé "oh là là, j'ai fait tellement de bêtises... et cette fois quand j'étais déprimé et que j'arrivais toujours en retard, et cette fois quand j'ai cassé l'écran de la photocopieuse...". Toi tu vis sur un petit nuage, moi je vois des warnings partout. C'est facile pour des vieux cons comme nous de citer Corneille. Ça prouve quoi ? Qu'on pense à notre pomme. Des citations tu en trouves sur tous les sujets et qui soutiennent toutes les thèses. Laissons les jeunes faire des expériences avec des jeunes, sur un pied d'égalité. Après ça n'empêche pas d'avoir une belle relation avec des gens plus jeunes. Personnellement j'en ai, mais je vois bien ce qui se passe : je les emmène à des expos, je leur montre des bons films, leur fais écouter de la bonne musique, goûter des bons plats, lire des bons livres, je leur fais découvrir des choses parce que je connais des choses qu'ils ne connaissent pas. Va rajouter du cul par dessus et dis-moi que je n'aurais pas un ascendant. C'est juste idiot. Bien-sûr que j'aurais un ascendant.
Membre anonyme
Publiée le 06/02/2018 à 11:20
Dis donc à 30 ans je me considère pas comme un vieux con et encore moins parce que je cite Corneille 😆 . L'expérience, non ce n'est pas indéniable. Il y a des gens de 25 ans qui ont une expérience des relations à 2 bien plus vaste que certains quarantenaires qui n'ont eu qu'une personne dans leur vie. Certaines personnes de 30 ans ont voyagé bien plus et appris plus que certains de nos anciens qui n'ont jamais dépassé la pancarte du village. Donc non ce n'est pas "juste indéniable" du tout. Il y a mille paramètres à "l’expérience" quelle qu'elle soit, et le temps n'en est qu'un. Pour répondre à tes exemples, moi en emménageant a 22 ans avec ma copine j'avais moins d'expérience qu'une amie émancipée tôt vivant seule et s'assumant depuis ses 17 ans, alors que je suis plus vieux. Bref, les certitudes sont mauvaises pour la réflexion. Mais bien entendu que ça existe, et bien entendu que certains sont heureux ainsi, et bien entendu que c'est encore un unique paramètre parmi la pléiade des choses qui régissent une relation. Encore une fois les exemples pullulent littéralement... Mais ce n'est qu'un exemple qui sert ton propos, je peux t'en donner autant ou ça se passe très bien. Tu ne peux pas faire avancer ton argumentaire en utilisant ton propre cas ou un cas précis. Regarde : Le partenaire peut être âgé mais s’intéresser quand même aux personnes plus jeunes, ou très bien vivre le fait de laisser sa partenaire voir ses amis et profiter de son propre temps quand ça arrive, etc... Et, encore une fois, des exemples existent nombreux. Alors là, de par ta comparaison (hors de propos je dois le dire) avec le monde de l'entreprise, c'est la SUBORDINATION. Or un rapport d'age élevé n’entraîne pas cela automatiquement comme je l'ai déjà dit. Tu enfermes ta pensée dans un spectre à chaque argument, tu ne peux pas cerner une question aussi facilement que cela. Tu as le droit de le penser. Tu vois des warnings, je vois des possibles. Si ça marche ça marche, si ça marche pas, tant pis. Et non utiliser des citations ne prouve pas qu'on pense à notre pomme. Corneille était plutôt fin penseur pour qui connait un peu le personnage, et cette citation est appropriée à mon propos. Et se vérifie comme je te l'ai déjà exposé. Et non, tu as un ascendant sur certaines personnes, et d'autres pas. Encore une chose qui dépend de moult choses. Caractère, vécu, etc... Tu regardes tout avec une vision arrêtée et un angle précis. D'ailleurs ça te rend condescendant, je me permettrais donc de te le faire remarquer.
Membre anonyme
Publiée le 06/02/2018 à 11:59 - Modification par Lampadaire le 06/02/2018 - 12:01:57
C'est marrant parce que tu parles de personnes ayant 22, 25 ou 30 ans... pas 17, ou 19. Il faut chercher plus pour trouver des exemple de personnes de 17 ou 19 ans... Et la fille émancipée à 17 ans, bah à 17 ans elle était sûrement fragile. C'est en faisant des expériences qu'elle est devenue plus mature que toi. Et ça prend du temps. Tu ne peux pas me la faire à l'envers. Lexpérience c'est lié au temps parce qu'il faut du temps pour vivre des expériences. CQFD. Jamais tu ne pourras me convaincre que les mômes sortent du ventre de leur mère une clope à la bouche. C'est juste pas vrai. Et tu ne peux pas nier que la dépendance financière met le partenaire en situation de faiblesse et le rend vulnérable. Je me moque de savoir que ça a marché pour certains. Une anecdote, ça n'a aucune valeur dans une argumentation. Ça marche toujours pour certains. Est-ce que ça veut dire que si tu le fais, tu as de bonnes chances que ça marche pour toi ? Non. Pas du tout. Si tu cumules la jeunesse et la dépendance financière, la personne est d'autant plus vulnérable. Ça c'est un fait. Je rêve ou tu es en train de me dire que le mec de 55 ans est pote avec une bande d'ados de 17 ans ? Moi je veux bien que tu me dises qu'une personne exceptionnelle à 17 ans ait cette espèce de maturité innée, parce qu'elle est "bien née", mais il y a zéro chances que toute sa bande de potes soit aussi exceptionnelle. Zéro. Encore une fois tu balayes un risque réel, logiquement formulé et avéré avec d’hypothétiques "nombreux" exemples. Vu la rareté de la situation ça m'étonnerait franchement que les exemples soient nombreux. Mon exemple sur l'entreprise est très à propos. C'est une question de confiance en soi et de respect de la valeur de l'autre. La personne âgée montre moins de faiblesses et apporte plus de valeur, de façon plus constante, à son partenaire plus jeune que l'inverse. Mécaniquement, parce qu'il est plus cultivé, plus sage, plus expérimenté. Ça influe sur la perception de la valeur de l'autre, et en cas de litige entre les deux, c'est la personne la plus âgée qui aura raison par défaut, parce qu'elle a tellement plus souvent eu raison que la personne la plus jeune qu'elle peut invoquer son expérience et imposer son opinion. Et ça, ça n'est pas forcément de la malveillance, mais c'est déséquilibré, c'est un ascendant évident. Invoquer qu'on ne peut pas cerner une question vaste, c'est un argument d'ignorance. Ne pas essayer de cerner une question parce qu'elle est vaste et en conclure que tu as raison, ça n'a aucune valeur dans une argumentation. Moi je m'y attèle et j'ai un discours qui s'appuie sur des arguments. C'est facile de dire "si ça marche pas tant pis" quand on est du côté fort, mais le jeune est du côté faible. Tenir ce discours est irresponsable. Invoquer Corneille c'est invoquer un argument d’autorité. et ça n'a aucune valeur dans une argumentation. J'ai déjà dit que l'on peut trouver des citations sur tout et n'importe quoi. En plus cette citation parle de valeur, or ici on ne parle pas de compétence, de talent, de courage, etc. on parle de la fragilité et de la naïveté de la jeunesse. On peut très bien avoir un talent fou, un esprit brillant, et être dépressif ou influençable. Les jeunes sont plus influençables que les plus vieux. C'est un fait avéré. Je peux avoir un ton qui semble condescendant parce que je critique ton argumentation et que ton argumentation est faible. Tu te contentes de tout relativiser en te cachant derrières des "si" et des "peut" et des "choses" et des "nombreux exemples". C'est facile de dire qu'il y a des contre-exemples, ça rend tout discours irréfutable. L’irréfutabilité d'un argument rend cet argument nul et sans valeur. C'est la base de la science moderne. Tu peux lire Karl Popper et Bertrand Russell. C'est pas aussi agréable que Corneille mais c'est beaucoup plus utile. Je refuserai systématiquement tout argument irréfutable.
Membre anonyme
Publiée le 06/02/2018 à 12:57
Je n'essaye pas de "te la faire à l'envers". Zen. L'expérience est liée au temps car il en faut pour vivre des choses, OUI. Mais L'experience n'est pas qu'une somme de temps. Quelqu'un de notre age peut l'atteindre en accumulant très peu d'expérience des couples (ou n'importe quoi d'autre), et d'autres personnes ne jamais avoir la moindre relation. Leur somme de temps sera la même, est c'est valable à n'importe quel age, un gamin de 16 ans qui a une copine aura PLUS d'expérience qu'un mec de 30 ans qui n'en a jamais eu, l'age n'y fera rien un point c'est tout. L'expérience ne dépend pas QUE du temps. C'est un fait, refuses le tant que tu veux, c'est irréfutable. Voilà, tu te moques du fait que ça marche pour certains. Tu parles d'anecdote la phrase suivante. Il y a quantité de mères au foyer qui sont respectées par leur mari malgré cette "faiblesse" et qui vivent heureux ensemble, chacun se consacrant à l'aspect de la vie qui leur convient. Non une anecdote ne prouve rien. Et cumuler les deux ne veut pas dire que tu vas tomber sur quelqu'un qui se sert de ça pour avoir l'ascendant sur toi, ni que tu vas le supporter si le partenaire plus vieux et riche essaye de le faire. Donc non ça ne te met pas automatiquement dans une situation de faiblesse. C'est largement plus compliqué que ça, et bien heureusement . C'est juste considérer les aspects de la question qui te chantent pour forger une conclusion par la force d’œillères sur-mesure. Tu ne rêves pas. Avoir 55 ans ne t'empêche pas de t’intéresser à plein de choses "de jeunes" et avoir 17 ans n'empêche pas de s’intéresser à des trucs "d'adultes" (et bordel je hais ces dénominations). Il n'est pas impossible de se retrouver sur certains sujets ou loisirs quel que soit l'age, et ça ne requière aucune "exceptionalité" chez les jeunes ou les vieux. Il n'y a qu'a regarder autour de toi. Les groupes de discussions réunissent des gens de 15 à 80 ans, les clubs de sports, les concerts, les expos etc... Je pense que tu as des a priori dévastateurs envers les jeunes, peut être cela vient il de ton expérience. D'abord non, car l'organisme qu'est une entreprise ne fonctionne pas comme une relation de couple équilibré, qui se veut équitable et basé sur la confiance, non sur la subordination et la co-dépendance, les deux ne sont donc pas comparable à cet egard. Comparer l'expérience pro d'une personne à un poste X à celle d'une autre personne à ce même poste X est VASTEMENT moins complexe que les questions de couple, car il ne s'agit que de capacité à réaliser une tâche donnée, et dans ce cas le temps passé à la pratiquer est nécessairement la donnée écrasante, car décisive quand à la connaissance du geste/manière etc... Or dans les rapports humains c'est beaucoup plus compliqué, et les variables sont bien plus nombreuses. Un petit exemple très simple pour que tu comprennes mon propos : X à 45 ans et Y egalement. X sort d'une relation de plusieurs années, et en a déjà eu par le passé de diverses durées et intensités. Y en revanche n'a jamais eu de relation sérieuse. Malgré leur age, leur expérience diffère grandement. Des cas comme ça existent évidemment, illustrant à merveille comme l'expérience et le temps peuvent être liés ou éloignés selon les autres paramètres. Donc temps =/= expérience(qui n'est qu'une variable parmi les autres). Quand j'ai dis qu'on ne peut pas cerner une question aussi vaste de cette façon, je parlais de TA façon. On peut réfléchir intelligemment à cette question, mais pas de cette manière biaisée selon moi. Et tes arguments ne valent pas mieux que les miens. Tu confonds exemples et anecdotes, et t'appuies sur tes certitudes sans aucune preuve. Un argument ce n'est pas ça. Non, n'importe qui peut être influençable. Encore une fois ça dépend du vécu et non de l'age, qui sont deux choses bien différentes. Il existe de nombreux jeunes gens qui sont sous influences d'autres personnes, tout comme il existe des gens de 40 50 60 70 80 90 ans qui se font avoir pas une phrase bien tournée et un peu d'emphase. Ce n'est pas avéré du tout, c'est une croyance populaire imbécile qui préfère valoriser le fait d'avoir plus de rides au fait d'avoir vécu plus de choses (un type de 50 ans qui n'a jamais fini un livre et n'est jamais sorti de sa région n'aura pas le même vécu qu'un mec de 30 qui à été éveillé à la culture, rencontré beaucoup de gens et fait plein de choses, cqfd). Je suis persuadé qu'il existe des gens plus avisés que toi et moi, tout en étant plus jeunes. Tu peux être condescendant si ça t'amuse, personnellement je cherche encore les arguments irréfutables dans ce que tu as dit. Le fait qu'il y ait des contres exemples aux "faits" que tu énonces les infirme de facto. le dioxygène sous forme gazeuse n'est pas invisible à nos yeux que dans la majorité des cas, mais dans la totalité. Voilà ce qu'est un fait. S'il y a des tendances différentes ça s'appelle la "majorité des cas", et ça rends la "règle" caduque, il faut donc trouver les paramètres qui rendent ces variations possibles. La démarche scientifique fonctionne pour les sciences humaines comme les autres domaines. Quand aux arguments irréfutable, en voilà un pour toi : Une relation avec grand écart d'age qui se passe bien entre un homme de 55 ans et 17 ans existe. C'est donc possible, c'est un fait.
Membre anonyme
Publiée le 06/02/2018 à 13:30 - Modification par Lampadaire le 06/02/2018 - 13:32:09
Un argument irréfutable ce n'est PAS une bonne chose. Si tu me dis que la guérison magnétique des chakras quantiques sexuels indous soigne tous les cancers, sauf si tu n'as pas prié correctement la grande déesse aux cinq vagins angéliques de mon cul sur la commode, je fais comment pour vérifier ton argument ? Si je te montre 95% (je donnes un chiffre au pif) de cancéreux que ta méthode miracle n'a pas soigné, tu pourras me dire qu'ils n'avaient pas bien prié, et tu m’exhiberas tes 5% de miraculés (qui sont certainement le nombre de rémissions spontanées standard que l'on peut attendre statistiquement) en me disant que ta méthode marche. Moi j'ai fini. Les bons arguments ont été énoncés. Je n'ai aucun intérêt à chercher à te convaincre toi. Ceux qui se posent des questions et ont à coeur le bien-être de la personne avec qui ils veulent être trouveront un écho ou non dans ce que j'ai dit. Enfin, je ne te reproche pas d'envisager que ça puisse bien se passer, ce que je te reproche c'est de te dire que parce que c'est possible, tout le monde peut faire n'importe quoi et advienne que pourra. En France on interdit les armes à feu parce qu'il y a un risque d'accidents et de dérapage. Aux USA on soutient mordicus que les armes à feu ne sont pas un problème en exhibant les personnes qui en détiennent et qui ne font pas de mal. Reste que c'est la 3e cause de mortalité chez les enfants !
Membre anonyme
Publiée le 06/02/2018 à 13:43 - Modification par Rogma le 06/02/2018 - 13:45:38
Mais je n'ai pas dit ça... J'ai dit qu'il est dommage de ne pas essayer si ça peut marcher. C'est tout. Le fait que ce soit plus complexe n'est pour moi pas une bonne raison pour ne pas essayer. D’où la discussion "est-ce que ça peut marcher et pourquoi". J'ai jamais dit de faire n'importe quoi.
Membre anonyme
Publiée le 06/02/2018 à 14:07
Bah... si, quand je te lis, je te trouve très insouciant. Tu nies en bloc tous les facteurs de risque. Or, dans un cas comme celui là, au contraire, il faut vraiment se poser des questions, être particulièrement prévenant et penser à l'autre avant soi-même. Tu n'as évoqué aucun problème depuis le début, tu as juste énoncé ton idéologie optimiste. Quand on envisage ce genre de relation, il faut se forcer à voir les problèmes et à prendre conscience de leur gravité. Les probabilités, elles ne vont pas dans le sens de la relation qui se passe bien. C'est le même problème avec le niveau social : on a des chiffres qui montrent que les relations sont plus durables et détendues quand les deux personnes sont issus du même milieu social. On peut toujours exhiber les cas où une personne très riche rencontre une personne très pauvre et où ça se passe bien, mais le fait est que si tu rencontres quelqu'un d'un milieu très différent, tu as statistiquement moins de chances de t'entendre avec. Et ça encore c'est pas très grave. Je ne pense pas qu'on ait de stats là dessus, mais à mon avis la probabilité qu'une telle relation ne soit pas nocive à la personne la plus jeune est la même que celle de survivre après avoir sauté d'un pont. Tu peux toujours exhiber ceux qui y ont réchappé, mais il n'en reste pas moins vrai que sauter d'un pont est risqué et que si on te donne le choix entre sauter d'un pont et sauter d'une marche d'escalier, tu as plus intérêt à sauter d'une marche d'escalier. On n'est pas dans un état de misère sexuelle et affective telle à 30, 40 ou 50 ans qu'on n'a plus le choix que de nous rabattre sur des gens très jeunes. Et eux ont l'embarras du choix également. Qu'est-ce qui justifie de prendre un tel risque ? Ce que tu ne mesures pas j'ai l’impression, c'est le risque totalement dissymétrique entre les deux parties. On n'a pas le droit d'être insouciant.
Membre anonyme
Publiée le 06/02/2018 à 14:42 - Modification par Rogma le 06/02/2018 - 14:43:27
Je pourrais te répondre que tu es pessimiste avant même d'avoir essayé. Si on pense à tout ce qui peut arriver de la même façon que ce que tu décris, entre tout les risques pendant la grossesse, puis de naissance compliquées, de problèmes génétiques ou maladies orphelines, puis de maladies tout courts et accidents, en passant par les problèmes que peuvent avoir un des parents etc etc... Ben statistiquement personne ferait d'enfants. Statistiquement c'est une décision "idiote" aujourd'hui. Mais voilà, les gens veulent quand même essayer et faire de leur mieux. C'est pas de l'idéologie, l'humanité fonctionne comme ça depuis toujours. Et puis c'est pas comme si ça ne pouvait QUE échouer. Je dis simplement que chacun doit en son for intérieur déterminer ce dont il est capable de faire et voir si ça colle avec la personne en face. Mais pas renoncer juste à cause d'un chiffre qui tout seul ne veut rien dire. Dans le cas d'un couple d'ages éloignés, on ne perd rien à faire connaissance et tâter le terrain pour voir si on se correspond et si toutes les problématiques inhérentes à la chose sont présentes et si on est prêt a accepter certaines choses également. Prendre simplement contact et sympathiser, apprendre à connaitre l'autre n'est pas un trop gros risque pour éviter d'amers regrets. Ce qui le justifie c'est qu'on est tous différents, et si une femme de 48 ans me plait, c'est cette personne là qui me plait. Le fait qu'elle soit pas de mon age n'est pas une raison pour chercher une autre personne plus jeune qui lui correspondrait. Je veux connaitre CETTE personne, pas une autre. Renoncer sans essayer pour de mauvaises raisons n'est pas une solution pour moi. Chacun voit midi à sa porte.
Membre anonyme
Publiée le 06/02/2018 à 15:22 - Modification par Lampadaire le 06/02/2018 - 15:27:03
Mais quand tu as essayé c'est déjà trop tard... Pas pour toi, pour l'autre. C'est fou ça. On ne parle pas d'une femme de 48 ans. On parle des très jeunes là. Un adulte mature, il est grand, il sait prendre soin de lui, pas de problème. Et tu ne peux pas comparer le risque à celui de faire des enfants. C'est pas du tout statistiquement idiot de faire des enfants. L'épidémiologie des décès maternels c'est 0,01 % des naissances vivantes (dont 56% des décès évitables pour 60 % des soins non optimaux. Conclusion, faut aller dans une bonne maternité). Je serais de mauvaise foi si je cherchais des statistiques de relations entre un vieux et un jeune, parce que c'est dominé par les mariages forcés et je pense qu'on sera d'accord sur le fait que la gamine de 12 ans dépucelée par un veux dégueulasse, elle doit pas s'amuser. Et puis il est où l'intérêt d'aller spécifiquement chercher à faire la connaissance des mômes ? Que ça te tombe sur le coin du nez, qu'il y ait déjà des sentiments ou un intérêt foudroyant que vous ne pouvez pas ignorer, OK, mais aller chercher spécifiquement à faire la connaissance de jeunes, je trouve ça surprenant.
Membre anonyme
Publiée le 06/02/2018 à 15:26 - Modification par Rogma le 06/02/2018 - 15:27:16
Beh j'ai pas dit non plus qu'il fallait exprès chercher des gens très jeunes. Faut arrêter de me faire dire ce que je ne dis pas hein. Je dis simplement que si tu tombes sur une personne qui t'attire vraiment, ben c'est pas son nombre d'années sur terre qui doit t'empêcher d'essayer de la connaitre pour voir. C'est pas plus compliqué que ça. L'épidémiologie n'est qu'un seul de tout les phénomènes qui peuvent être un risque au cas ou tu veuille un enfant. Relis moi je n'ai pas dit que ça.
Membre anonyme
Publiée le 06/02/2018 à 15:43
Je t'ai bien lu, tu m'excuseras si je ne prends le temps que de ressortir les risques pour la mère, je ne vais pas te chercher tous les risques, on est déjà hors sujet. La trisomie 21 c'est 0,001% . Tous ces risques, ils sont faibles. Il est invalide ton argument. Et je ne vois pas ce que tu cherches à prouver : un risque fort évitable doit être évité, surtout quand ce n'est pas toi qui l'encoure mais que c'est toi qui a le contrôle : tu es responsable. Ça veut dire quoi "quelqu'un qui t'attire vraiment" si tu ne le connais pas ? Physiquement ? C'est un peu faible comme motivation je trouve vu le déséquilibre de la relation.
Membre anonyme
Publiée le 06/02/2018 à 15:51 - Modification par Rogma le 06/02/2018 - 15:51:34
Parce que tu ne lis pas correctement et que tu ne prends en compte que les risques internes à la grossesse, je n'ai pas évoqué que ceux là. Va vraiment falloir LIRE parce que ça devient LOURD. Si tu veux je te fais une liste de tout les problèmes qui peuvent arriver (du moins ceux auxquels je penserais). Et personne n'a le contrôle total des relations humaines, ni de ce qui l'attire ou non. C'est pareil pour la décision de faire des enfants ou un million d'autres choses. Si tu sais pas ce qu'est l'attirance on va pas s'en sortir. Et non je ne parle pas que de physique. Il arrive que les gens côtoient des gens d'un age différent sans arrière pensées et que l'attirance se produise par les rencontres et discussions tu sais ? Tu fais exprès dis?
Membre anonyme
Publiée le 06/02/2018 à 16:06
Ton argument c'est que tout risque est acceptable si non on ne vit pas et on ne fait rien, tu balayes du revers de la main ce dont je parle sur le seul motif que "carpe diem bordel". Je trouve ça merdique, désolé. Qu'est-ce que tu veux que je te dise ? Bonne journée.
Membre anonyme
Publiée le 06/02/2018 à 16:19
Eh ben t'auras pas compris jusqu'au bout s'pas grave. Bonne journée à toi aussi. 🙃
Oaime
Publiée le 06/02/2018 à 18:12
On peut juste se rappeler que la très grande majorité des êtres humains qui ont vécu sur cette terre n'ont jamais eu qu'une très vague idée de quel pouvait bien être leur âge ; ça ne les a pas empêché de vivre, de se rencontrer, de former des couples, d'avoir des enfants, de les éduquer et ainsi de suite... jusqu'à nous qui sommes obsédés par le temps qui passe, le temps qu'il ne faut pas perdre, dont il faut profiter, qu'il faut optimiser, etc... J'ai 46 ans, on m'en donne spontanément 10 de moins, je n'ai vécu en tout et pour tout que deux histoires d'amour et n'ai résidé que dans deux villes différentes. Ces deux chiffres 4-6 qui caractérise mon âge sont finalement totalement abstraits en regard de ce que j'ai vécu ou non, non ? Pourquoi leur accorder autant d'importance ?
Membre anonyme
Publiée le 06/02/2018 à 18:14
Citation de Oaime
On peut juste se rappeler que la très grande majorité des êtres humains qui ont vécu sur cette terre n ont jamais eu qu une très vague idée de quel pouvait bien être leur âge ; ça ne les a pas empêché de vivre, de se rencontrer, de former des couples, d avoir des enfants, de les éduquer et ainsi de suite... jusqu à nous qui sommes obsédés par le temps qui passe, le temps qu il ne faut pas perdre, dont il faut profiter, qu il faut optimiser, etc... J ai 46 ans, on m en donne spontanément 10 de moins, je n ai vécu en tout et pour tout que deux histoires d amour et n ai résidé que dans deux villes différentes. Ces deux chiffres 4-6 qui caractérise mon âge sont finalement totalement abstraits en regard de ce que j ai vécu ou non, non ? Pourquoi leur accorder autant d importance ?
Exaaaaaactement. Totalement d'accord.
Oaime
Publiée le 06/02/2018 à 18:28
Si je poussais le raisonnement de Lampadaire jusqu'au bout, je serais tenté de lui demander pourquoi la société ne légifère-t-elle pas pour empêcher de telles unions au nom de la protection des plus jeunes... Ce qu'elle a fait d'ailleurs en instituant des âges de maturité sexuelle et de maturité civique, qu'elle a d'ailleurs fait monter et/ou descendre selon les genres, le caractère hétéro ou homo sexuel des relations,... On n'a en revanche jamais légiféré pour interdire les relations entre deux personnes dont l'écart d'âge serait trop important. Et pour cause, on aurait perdu des couples mythiques : Estelle et Johnny, Marais et Cocteau, Sanson et Palmade,... 😜
Membre anonyme
Publiée le 06/02/2018 à 18:34 - Modification par Lampadaire le 06/02/2018 - 18:36:04
Ahhh ce bon vieil argument de l'appel à la nature... La belle époque où, sans doute, les femelles se faisaient violer dès qu'elles étaient fertiles, comme chez les animaux quoi. Jusqu'à ce qu'on devienne sédentaires, ce qui a posé la question de la transmission du patrimoine et qui a sans doute été le point de départ du patriarcat, du contrôle et de l'asservissement de la femme. C'est beau l'amour ! Ça c'est ton imaginaire. Et il y a fort à penser que, à cet âge béni, on ne vivait pas très vieux et que l'expérience de la vie était la même quel que soit l'âge de l'individu. Parce que manger des baies quand on a 12 ans ou 25 ans, c'est pareil. Vous trouvez que je dis n'importe quoi ? Prouvez-le. Vous n'avez pas de preuve que ça s'est passé plutôt comme vous le dites.

  S'inscrire pour participer au sujet