En tant que personne LGBT+, quel sens donnez vous à la spiritualité ?

avatar contributeur de SirPanther
SirPanther
18/06/2024 à 21:14 - 18/06/2024 à 22:03

Je ne fais pas ce topic pour qu'il y ait de jugement sur les croyances et religions ou non de chacun, mais simplement pour savoir quelle importance vous donnez à la spiritualité et si vous trouvez facilement votre "voie" parmi tous les courants religieux et croyances personnelles qui existent, ou si vous êtes justes athées ?

Je vais commencer par moi.

Je ne suis pas monothéiste, mes croyances sont plutôt inspirées du spiritisme développé par Allan Kardec et d'un mélange de certains courants "New Age". J'ai choisi de développer ma spiritualité, car je ne peux pas m'empêcher de croire à une existence qui continuerait après la mort et je pense que c'est important de se préparer à ça.

Je disais donc que je ne suis pas monothéiste, car ça ne correspond pas à ma philosophie de vie et le fait d'être LGBT ne correspond pas forcément aux idéaux décrits dans les textes sacrés (Bible, Coran, Torah).

Ma spiritualité est un peu éclectique et je ne crois pas fermement en l'existence d'un dieu, je laisse une place au doute sur l'existence de tels êtres. (Ça rejoint un peu le point de vue des agnostiques de ce côté là)

En revanche, je crois fermement que tous les êtres vivants ont une âme qui survit à la mort, même si je ne sais pas vraiment ce qu'il y a après, à quoi correspond l'au-delà (si c'est pire ou mieux que notre vie actuelle).

J'ai aussi choisi de m'inspirer des courants religieux alternatifs comme la wicca, le bouddhisme, l'hindouisme, etc, car je les trouve bien plus libertaires et accueillant vis à vis des LGBT.

Après, je ne dis pas que les monothéistes ont tort, chaque religion ou courant religieux est un allié utile pour développer sa spiritualité, mais pour moi la spiritualité, c'est vraiment quelque-chose d'universel que tout le monde peut développer, pour le meilleur de l'évolution de l'humanité.

Parmi les livres qui m'inspirent le plus à ce sujet, je citerais la trilogie de Patrick Jarnoüen sur le cosmos :

De très beaux livres qui incitent à la réflexion et le lien entre notre connexion spirituelle au monde et l'avenir de l'humanité. Ça vaut le détour.

avatar contributeur de Lunalys
Lunalys
24/06/2024 à 11:22

Interessant comme sujet ! :O

Pour ma part j’ai mes propres croyances et ça me va très bien. Tant qu’on les respecte, je respecte celles des autres, quelles qu’elles soient. L’importance c’est que les gens soient bien avec leurs croyances, et que ces dernières les aident à avancer dans la vie. Je ne relie pas les LGBT et la spiritualité, car ça me semble tout simplement propre à chacun. Et on a tous le droit de croire en ce que l’on veut même si ça peut sembler contradictoire, tant qu’on n’embête personne et que l’on impose rien. (^-^)

Je n’ai pas de religion, et à vrai dire aucune ne me parle. Je vois trop d’incohérences.

Mais ça ne m’empêche pas d’avoir la Foi et de croire à des forces supérieures qui nous dépasseraient, comme les Ange Gardiens, qui sont pourtant rattachés à la religion.

J’aime bien certains aspects de la philosophie Bouddhiste sans forcément y adhérer. Il y a à boire et à manger un peu partout, il faut faire le tri.

Depuis toute petite j’ai une intuition de malade, j’ai déjà eu des visions sur des choses qui se sont ensuite passées dans ma vie (alors que sur le moment je mettais tout sur le coup de mon imagination débordante). Je crois en l’âme, aux missions de vie, aux incarnations et aux réincarnations, à la vie après la mort et même au multivers/monde parallèle.

J’ai une « connaissance assez inée » de tout ce que l’on appelle l’Au-Delà. Les esprits, les fantômes, la mémoire des lieux et des pierres… Petite, quand je regardais des émissions sur le paranormal, les explications raisonnaient en moi comme d’une logique évidente. Comme si je les avais toujours connues.

Ma mère m’a confié une histoire assez dingue qu’elle avait vécu, et elle été étonné de voir à quel point je n’étais pas surprise et avait d’instinct les réponses qu’elle, elle avait mis du temps à trouver elle même, se croyant folle.

Même ma vie est remplie de choses assez dingues et inexplicables. Comme des connexions assez folles dans certaines de mes relations, avoir une compréhension des événements très intuitive…

J’ai même inventé une histoire ado, que je pensais totalement tirée de mon imaginaire, mais qui, 17 ans après, est maintenant ce que je vis, que d’autres personnes vivent, et qu’il existe une croyance, et même des explications plus ou moins rationnelles autour de ça. Alors qu’à l’époque où je m’étais imaginé tout ça, internet n’en étais qu’à ses débuts, et on en parlait pas. J’ai toujours du mal à le croire aujourd’hui. On peut me parler de hasard, mais quand c’est à un tel niveau de correspondance…

Y’a de quoi se poser des questions. (O.O)

Je tire aussi parfois les cartes, et j’ai souvent des résultats qui me bluffent moi même.

Donc pour moi il y a des choses qui nous dépassent, qu’on explique pas, et que c’est pas parce qu’on y croit pas ou qu’on a pas de preuves, que ça n’existe pas.

Certaines ont peut-être des explications rationnelles que l’on comprendra plus tard, d’autres sont peut-être juste a jamais inexplicables. (oAo)

À mon avis on se sera jamais tous d’accord en ce qui concerne les religions et les croyances, tout simplement car la vie est faite d’expériences, et qu’on a tous des expériences différentes (sinon ça serait bien ennuyeux quand même !), qu’on soit dans la communauté LGBT ou non :3

Donc plutôt que chercher la religion ou le mouvement qui colle le plus à mes croyances afin de pratiquer, je préfère me dire que j’ai ma propre « religion », que je pratique au long de ma vie comme je l’entends. Puisque rien de « créer » par les autres ne me conviendra réellement.

La spiritualité me semble donc vraiment propre à chacun, et chacun est libre de la développer à sa convenance~

(J’espère que ma réponse n’est pas hors sujet, mes excuses si c’est le cas !)

avatar contributeur de DamienLge
DamienLge
24/06/2024 à 15:02

Le sujet est récurent mais il pose toujours autant de questions.... 😊


l'apologie de la différence est requise.

avatar contributeur de Bidule
Modération Bidule
24/06/2024 à 16:53

La spiritualité est très importante pour moi.

Je regrette beaucoup que la religion sape ce parcour interieur, qui selon moi valide la comprehension du divin dans le temps. Parce que déjà que nous vivons dans un monde déconnecté du vivant, la religion (peu importe laquelle) fait office de prêt à penser. Et sans la subtilité du vivant, la religion se transforme en roulot comprésseur. Ça transforme les gens en mouton bète et méchant.

Pour moi la spirituallité c'est ce cheminement. Cette quête de verité et de compréhension qui ne s'arrête à des livres saint, mais au contraire, s'en extirpe et donne sens à ce qui nous entour. Cette quête dur toute la vie.

Me semble que bouddha invitait les gens à ne pas le croire sur parole mais à éprouver son enseignement. Je ne suis pas bouddhiste mais peu importe d'oû vient un bon conseille. Ça reste un bon conseille !


Aller de fleur en fleur et ne prendre de chacune que le meilleur

avatar contributeur de Vyna
Vyna
24/06/2024 à 20:13 - 24/06/2024 à 20:17

Je suis très intéressée par la spiritualité, ou surtout je l'ai longtemps été par le passé, et maintenant je me renseigne beaucoup moins, mais disons que je la vis au quotidien.

Les religions classiques m'ont toujours rebutées, car trop dogmatiques, trop "précises" sur les enseignements qu'elles veulent véhiculer, et du coup cela devient souvent source d'exclusion, et s'éloigne de ce qui fait pour moi la spiritualité.

Alors déjà, qu'est-ce qu'on entend par spiritualité ?

En ce qui me concerne, "ma" spiritualité, c'est le fait d'accepter que je ne comprends rien à la vie et au monde, et que je pense que personne n'y comprend rien. A partir de là, on peut s'émerveiller de multiples choses, croire en l'âme (car l'expérience du conscient est en soi folle, je reste persuadée qu'il faut plus que de simples atomes pour faire émerger une conscience de soi, et donc qu'il existe quelque chose de supérieur).

Mais je ne crois pas en un dieu spécifique, en une belle équipe de dieux ou d'esprits particuliers. Je reste persuadée que personne ne peut savoir, et je préfère rester très générique dans ma spiritualité.

Je crois en l'âme, en une force de vie supérieure à la simple matière. Mais qu'est-ce que j'en sais après tout ? Rien, c'est ça qui est agréable, le mystère !

Est-ce qu'on se réincarne ? Est-ce qu'on pars dans un monde plus beau, de type paradis ? Je n'en sais rien et je verrai bien. Ma spiritualité, c'est me laisser bercer par l'infini des possibles (en espérant que mon possible sera plutôt cool, si possible).

Quand je vois une vidéo comme celle-ci : Les fentes de Young

c'est de la spiritualité pour moi 😆 non mais sérieusement comment fonctionne le monde, c'est fou ! 🙃

Je m'intéresse à la science, mais aussi à l'ésotérisme, même si je reste méfiante et je pense toujours qu'une personne qui m'explique un truc ésotérique me raconte une belle histoire, simplement.

Le simple fait que le monde existe est déjà fou. Quand on pense à l'univers dans sa globalité, infini, le Big Bang, tout ça, c'est juste déjà fou ! Magique. Ca vient d'où tous ces trucs ?

Au fond de moi je suis intimement convaincue de la persistance de l'âme. J'aime croire qu'elle existe en plusieurs univers en même temps (dimensions, plans, tous les mots que vous voulez). J'aime croire que la vie que je mène actuellement n'est qu'une facette d'un kaléidoscope d'existences que je mène simultanément. C'est mon délire du moment, basé sur rien ! Mais j'aime bien, et du coup j'y crois 🙂

La difficulté d'accepter ma vie telle qu'elle est m'avait poussée à la spiritualité très tôt, pour m'échapper. Aujourd'hui je n'ai plus besoin de m'échapper, mais j'aime bien, parfois, méditer sur tout ça. Et surtout constater qu'on ne comprend rien à notre monde, et que ceux qui disent savoir (religieux, scientifiques) se mentent à eux-mêmes.

J'ai enfin une dernière certitude (basée sur rien d'autre que mon expérience personnelle et mon intuition) : la vie m'apparaît vraiment comme scriptée, très souvent. Je vais paraître folle, mais l'enchaînement des épisodes de ma vie me semble trop bien huilé parfois. J'ai la certitude de passer des tests, d'avancer dans ma vie pour progresser, comme un tutoriel pour une vie future. Je me fais la remarque plusieurs fois dans ma vie, en me disant que oui, j'ai passé ce test. Que les événements se sont enchaînés comme ils l'ont fait pour me guider, moi, Anaïs, là où je devais aller.

Parfois, il se passe des choses tellement troublantes, des coïncidences tellement fortes dans ma vie, que je ne peux pas m'empêcher de le croire.

Bon... je sais qu'il y a un biais psychologique qui peut expliquer cette sensation. Mais j'aime bien le croire. Ca me motive aussi quand je suis face à un défi. Je me dis vraiment (sincèrement), qu'il faut que j'accepte le défi ! Que c'est mon apprentissage ! J'aime bien me dire que tout ce que je fais, les épreuves que je traverse, sont des apprentissages qui me serviront bien au-delà de ma vie actuelle.

Le lien avec LGBT ? Je ne sais pas, mais la majorité des "épreuves" sont liées à ma progression dans ce monde là, à la construction de mon identité.

Et les spiritualités classiques (les religions) que j'ai pu connaître sont vraiment trop hostiles à ce que je suis, çà pour le coup ça a marqué mon adolescence et m'a fait même haïr foncièrement le catholicisme spécifiquement. J'en suis revenue, rencontrant par la suite des personnes catholiques (et même une religieuse) vraiment sympas et bien alignées sur une religion non exclusive et bienveillante.

Mais je ne peux pas m'empêcher de dévorer les séries comme Lucifer et Hazbin Hotel (<-- excellent) juste spécifiquement parce que ça met en avant Lucifer comme le mec qui a rejeté la tyrranie de la "bien-pensance" divine (et homophobe parmi tant d'autres défauts). Je suis biaisée de ce point de vue là. Je déteste la violence et le satanisme, très peu pour moi, mais je pense que l'environnement dans lequel j'ai grandi m'a vraiment poussée à rejeter le catholicisme en bloc. Et ça, c'est à cause des humains spécifiques qui en étaient les représentants, pas la spiritualité elle-même, je le sais aujourd'hui.

Oh, j'ai l'impression de m'être livrée en public, d'avoir avoué des trucs fous ^^

avatar contributeur de Lunalys
Lunalys
24/06/2024 à 21:01

Citation de Vyna #513830

Décidément j’aime beaucoup lire tes réponses Vyna ! C’est pas toujours facile de se livrer sur ce genre de sujet, on peut parfois passer pour des perchés ou des illuminés, mais les gens m’ont l’air assez ouvert ici pour pouvoir aborder ces thème avec sérénité :3

Je te rejoins dans cette idée de vie scriptée, car c’est vrai que parfois les choses s’enchaînent un peu trop bien, même s’il arrive qu’on ne le réalise pas toujours sur le moment. Mais après coup, plusieurs fois je me suis dis que bien que j’avais détesté cette période de ma vie, finalement, heureusement que ça s’est passé comme ça ! Et ça joue beaucoup sur mon évolution personnelle et la perception du monde.

J’ai aussi adoré la série Lucifer car comme toi j’ai adoré l’angle du personnage, et le fait de dédiaboliser le diable lui même, en plus de montrer un Dieu imparfait (qui m’a bien fait rire de surcroît), mais c’est pas vraiment le sujet je pense (>w

avatar contributeur de Vyna
Vyna
24/06/2024 à 21:21

Citation de Lunalys #513838

Lucifer, j'ai aussi beaucoup adoré l'acteur et le personnage 😍 (on va pas se mentir, je trouve qu'il a un charisme ++ Tom Ellis).

Les coincidences troublantes, c'est toujours des moments fous dans la vie ! De ce que tu racontes, j'ai l'impression que tu en as vécus des beaux, de ceux qui te remettent toute la conception du monde en perspective (j'en fais un peu beaucoup peut-être 😅 )

C'est quoi l'histoire en question, celle que tu as prédite et qui, de ce que j'ai compris, est maintenant une légende bien connue d'internet ? (tu ne veux peut-être pas le dire 😇 )

Parfois il m'arrive des trucs fous. On arrive en hors sujet sur ce post. Sur un autre forum que je parcourais il y a quelques temps, il y avait un sujet des "événements paranormaux ou inexplicables qui nous sont arrivés dans la vie". Idée de topic à ouvrir 🤔 Je crois que je vais le faire pour pas polluer ce sujet-ci.

avatar contributeur de Lunalys
Lunalys
24/06/2024 à 21:33

Citation de Vyna #513847

Alors bien que le coup de de l’histoire que me suis inventée, et qui est finalement un concept sur internet, que beaucoup disent vivre, bien qu’il ai un rapport direct avec la spiritualité, je n’ai pas envie de l’aborder publiquement ici (^^´)

Toutefois je comptais te contacter en privé, car après avoir lu toutes tes interventions sur le forum, je pense que nous pouvons avoir de quoi discuter toutes les deux ! Je pourrai t’en parler si jamais :3

Très bonne idée de sujet les témoignages axé sur le « paranormal » et les événements inexplicables ! Si tu le lance, je suis ~

avatar contributeur de DamienLge
DamienLge
25/06/2024 à 10:44 - 02/07/2024 à 08:53

La religion, telle qu'elle se définit actuellement, est la plupart due à une interprétation des hommes, toujours en quète de Pouvoir, et de "bien pensance", et ausi de "normalisation"....

La spiritualité, elle, nous ouvre à la diversité du Monde, à l'unicité de notre être... bref: c'est exactement l'inverse de "l'endoctrinement religieux".

Il y a déjà eu de nombreux débats sur le sujet, et je rejoins Monsieur Bidule: Vivre réellement une religion, une Foi, c'est une quête spirituelle dans laquelle il n'y a rigoureusement aucune obligation: à part celle de la cohérence avec soi même, et d'une fraternité, MAIS: une fraternité dans la différence.

Quelque soit la Religion, ou la spiritualité: il y a fort à faire pour la "dépoussiérer" de tous les instincts grégaires des hommes, qui quelques fois pendant plusieurs siècles, s'en sont servit comme d'un instrument de Pouvoir.... Et pour retourner aux "question existentielles" que vous soulevez dans ce forum.

Je vais vous raconter une annecdote tout à fait véridique: lorsque que le Pape (de l'époque: nous sommes en 1200..), voyant le mouvement Franciscain (excusez moi si je parle de ce que je connais) prendre de l'ampleur, demanda à François d'Assise d'écrire une "Règle"..; Cela fut un dilemne effrayant pour lui. Et dans un premeir temps: il refusa, et ce fut son compagnon de route: Bonaventure, qui le persuada... et mis sur papier ce que François lui disait, en essaynt de "résumer" sa pensée... Et d'ailleurs, peu avant sa mort, François rédigea son "Testament", qui lui, est bien plus qu'une "règle" (qui fut la dernière acceptée par le Pape).

Pourquoi ce refus d'écrire une "Règle" ? des "préceptes à suivre" ? et bien pour la raison que vous évoquez: précisément. Il savait fort bien ce qu'il allait en advenir... Et pour lui: la seule "Régle" évidente à ses yeux étaient les Evangiles, et surtout une phrase: "aimez vous comme moi je vous ai aimé".. Et donc un amour, dans la fraternité, dans la Pauvreté de son être, et dans l'acceptation de TOUTES nos différences....

Et les Franciscains devinrent les premiers "Inquisiteurs" de l'Histoire.. Voilà.. François avait raison....

Son Testament est passionnant: il nous invite à aller "au delà".... au delà de "tout ça"... allez chercher au fond de nous la part d'humanité, de fraternité, de pauvreté.... Prendre concience qu'il n'y a jamais d'explication rationelle à ce que nous sommes, dans cette diversité, et l'acueillir... Par contre: nous sommes responsables de nos actes: sont ils "aimants" ? sont ils "fraternels" ? Sont il "acueillants", même si la "diversité de l'autre nous "dérange" ? Est on prêt à donner de nos biens, de nos personne, pour "l'étranger": donc: l'Autre ? Voilà la VRAIE question. Sont Ils "bienveillants" ? (et réellement, pas bienveillant comme le veut ce site.; qui finalement ne l'est que rarement...)

Alors: oui, comme je disais: je parlais de la Pensée Franciscaine (donc catholique quelque part) que je connais et qui est mienne. Car oui, comme je le lisais plus haut: la Foi n'est nullement un dogme, ni obéir à des dogmes. En aucun cas.

La Foi, c'est une révélation. Ce n'est ni un enseignement, ni une "tradition" héritée de je ne sais qui....

Et la Foi, n'est en aucun cas une "revendication", si encore moins une quelconque "justification". Et, vraiment, encore moins un "discours" ou un "prêche". La Foi, ça se vit: discrètement, dans chacun de nos gestes de chaques jours, gestes que nous posons, ou pas. Dans les actes que nous posons chaque jour... ou pas..... Et gestes que je peine des fois fort à poser.; mais cela est un combat de chaque instant: être en accord avec soi même, et être dans l'accueil de la différence.... en permanence dans le "non jugement". Car qui sommes nous pour juger ?

Non: la spiritualité ce sont des actes que nous choisissons de poser tous les jours vis à vis de nos "frères humains", quels qu'ils soient... Et CELA, ce n'est pas de la "religion". C'est un combat, personnel.

Si des "dogmes" vous empèchent dêtre vous même, et d'aimer: vous, les autres, et celui ou celle que vous avez choisi d'aimer plus particulièrement... Alors, oui: ce ne sont que des "dogmes"... Donc des décisions humaines... donc: "à zapper".


l'apologie de la différence est requise.

avatar contributeur de Fabienne H
Fabienne H
25/06/2024 à 13:11

Je n'ai pas de vie religieuse.

Mais j'aime les enseignements du Christ dans le nouveau testament.

La spiritualité est fondamentale pour moi, et j'y suis très investie depuis l'âge de 19 ans. Pour faire très court et schématique : Un cheminement pour progressivement parvenir à voir, être et agir, dépouillée du fatras émotionnel qui ne fait que faire réagir et aveugle. La pratique est faite de vigilance, ne pas se laisser emporter par les réactions émotionnelles, mais les observer, essayer de voir comment elles fonctionnent, comment elles montent, surgissent, d'où elles viennent, comment elles colorent ma perception du monde, des autres, de moi- même.

Le croyances n'ont rien à voir avec ce cheminement et pratiques spirituels. Au contraire, c'est un des filtres qui colorent la vision de ce qui est. Je n'ai pas de croyance arrêtée à laquelle je crois dur comme du fer. Néanmoins, l'apparition de deux de mes lapins après leur décès, me laisse penser que ce n'est pas fini après la mort du corps. Que quelquechose continuerait . Je ne sais pas quoi ni comment. Ces deux lapins m'en ont néanmoins donné un aperçu.

avatar contributeur de Luxis
Luxis
28/06/2024 à 17:19

Personnellement je suis Chrétienne, et rien que ça, même une grande partie des personnes LGBT que j'ai pu rencontrer me rejettent totalement voire font des choses qui me blessent énormément ?

Je suis le genre de personne qui, des qu'elle se pose une question, va user les pages d'un ou plysieurs livres pour en trouver une ou des réponses, il en va de même avec ma foi, cependant beaucoup mettent les croyants monothéistes dans le même sac que les plus extrémistes.

Du coup généralement quand je dois rencontrer quelqu'un c'est une partie de moi que je garde secrète

avatar ancien membre
Ancien membre
29/06/2024 à 11:09 - 08/07/2024 à 21:54

.

avatar contributeur de Vyna
Vyna
01/07/2024 à 22:46

Citation de Luxis #514222

Bonsoir Luxis,

C'est vrai qu'il est complètement injuste de mettre toutes les personnes croyantes d'une religion monothéiste dans le même sac comme tu dis. Comme dans beaucoup d'autres cas, la majorité silencieuse est très bienveillante est ouverte.

Je me suis rendue coupable de cette assimilation pendant longtemps, et je sais maintenant que j'ai eu tort car j'ai rencontré des gens qui m'ont prouvé le contraire.

C'est quand même fou de devoir cacher ça pour être "acceptée" dans la communauté LGBT. C'est dommage. Car au contraire en l'exprimant tu peux donner une image différente de la religion. J'ai rencontré une religieuse catholique (dont c'est le métier), dans une asso LGBT. Au début je comprenais pas ce qu'elle faisait là, mais elle était réellement là pour comprendre, et en fait car elle était peut-être concernée (mais ça je ne le sais pas avec certitude). En tout cas elle était toujours là et son but était de promouvoir notre liberté d'exister dans son Eglise, donc je trouvais ça trop cool.

Ca m'a pas convertie pour autant ^^ mais ça m'a donné une toute autre vision de la religion, et avec cette ouverture d'esprit (que je n'avais pas) j'ai ensuite constaté que beaucoup de gens cis hétéronormés et très religieux... n'ont aucun souci avec ce qu'on représente dans la communauté LGBT et au contraire trouvent qu'on fait preuve de courage de nous assumer et d'avancer dans la vie comme on le fait.

Enfin malgré tout je comprends que tu gardes ça secret, en tout cas au début quand tu ne connais pas bien les personnes, car on a beau être censés être ouverts, on l'est parfois pas beaucoup plus que les gens qu'on critique. Ca se travaille...

avatar contributeur de DamienLge
DamienLge
02/07/2024 à 08:48 - 02/07/2024 à 08:52

C'est ce que j'écris quelque part dans mon post un peu plus haut... dommage que je n'ai pu le faire plus court.....

Mais bien sur que notre vie actuelle manque de spiritualité, de fraternité.. oserais je dire: "de gentillesse" ? d'accueil" ?

J'ai adoré Vyna ton récit de cette rencontre avec cette religieuse. Certes religieuse, donc ayant prononcé ses voeux... Mais les voeux que l'on prononce en tant que religieux n'ont rien à voir avec ce que l'on est ! Et sont à assumer au quotidien ! Tout comme celui de chasteté par exemple ! Qu'est ce que ce voeux a à voir avec notre propre orientation affective et sexuelle ??? RIEN DU TOUT. Il s'agit de tout autre chose.

Et ce que tu dis d'elle est exactement ce que dit "l'Evangile" (puisqu'il s'agit de ce livre là dans ce cas ci) cité plus haut: "être avec", et "aimer". Aucunement faire du prosélytisme et chercher à convertir !!!

Il y a l'association "david et Jonathan" qui réunit les LGBT+ croyants.... Pour ce qui concerne la religion catholique....

Mais tu dis très bien les choses: "ouverture d'esprit". Donc: "accueil des différences".... TOUT est LA.

Et peut être que, justement, nous, puisque nous ne sommes pas "dans la norme", sommes les plus capables de voir le vrai sens de la spriritualité, et peut être même de la religion.... Parce que nous: nous ne pouvons nous contenter des "dogmes", ou des "traditions"..; Il faut que nous "remontions aux sources"... Et je pense sérieusement que dans bien des cas, comme l'exemple de cette religieuse le prouve, c'est une ENORME chance! Car cela fait de nous des hommes et des femmes LIBRES ! (Et quelque soit le "projet" de Dieu - quelqu'il soit d'aileurs, ou des "grands maitres de la spiritualité", n'est ce pas, à tous, ce qu'ils désirent ?)

On peut être vite "esclave" d'une spiritualité, ou d'une religion... parce qu'elle nous semble "logique", et pour beaucoup: elle l'est.... Et bien justement: notre chance EST que non: pour nous, elle n'est pas "logique", elle ne va pas "de soi".. Nous avons a y faire NOTRE propre cheminement.

Et en cela, oui: nous avons une chance inestimable.....

Quant au secret.. comme je l'ai dit aussi plus haut: perso j'ai un tout autre point de vue (tout comme la religieuse), et qui ne relève pas du tout du "secret".. mais du "vivre" 💕


l'apologie de la différence est requise.



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2024, betolerant.fr