Les travers de la communauté gay

photo de l'auteur akudo
Akudo
Homme de 24 ans
avranche

3 remerciements
Ce sujet est un débat, échangez et partagez dans la bonne humeur

Bonjour à tous !

En erasmus en angleterre, je suis tombé sur une série de documentaires s'interrogeant sur la vie des LGBT au Royaume-Uni et une vidéo m'a particulièrement intéressé car le journaliste montre les travers de la communauté homo et les stéreotypes qui se mettent en place.
Je sais que la vidéo dure 30 minutes, mais je suggère vraiment à tous les anglophones de la regarder ça met en lumière notamment 2 aspects: le rejet dont souffrent les mecs éfféminés qui sont soi carrément rejettés soi associés à tort aux trans et le second aspect concerne l'obsession qu'ont certains gays pour les salles de muscu et leur but d'avoir un corps parfait.
Voici donc la vidéo:

https://www.youtube.com/watch?v=Mz8WqxcSPMg&t=1122s

Personnellement, j'ai fréquenté le milieu gay seulement à 2 reprises: pendant quelques mois au début de mes études il y a 5/6 ans et il y a un an durant un stage en allemagne et le reportage a mis en lumière ce que j'ai ressenti:
- la première fois, je trainais avec un mec trèseffeminé, qui fréquentait le même bar gay ou je me rendais et il se faisait pas mal critiquer. D'autre part, j'ai tout de suite senti que les mecs mettaient vite une étiquette sur les gens et les catégorisais vite. Au bout de quelques mois j'en ai eu un peu marre et aie arrèté de fréquenter la communauté locale homo.
- la seconde fois, c'est au niveau de la partie de l'image du corps que j'ai ressenti une forme de pression. cette fois, c'était dans une asso qui organisait des rencontres hebdomadaires pour les jeunes gays autour de jeux de société. C'était plutôt sympa globalement, bien mieux que la 1ere expérience mais j'ai trouvé qu'ils parlaient beaucoup de leurs corps et de la muscu qu'ils faisaient. Moi qui suis plus du genre à faire des bonnes bouffes et à boire quelques pintes je me sentais parfois jugé.

enfin voilà voilà ^^ qu'en pensez-vous ? je vous conseille vraiment de prendre le temps de regarder la vidéo


photo de l'auteur michael85
Michael85
Homme de 35 ans
la roche sur yon

1 remerciement
je post juste un petit truc car le sujet et le débat m’intéresse, je vais mater le doc histoire de bien tout saisir j'ai déjà bien rie, rien qu'avec le vendeur du début et sa catégorisation lol limite il sait mieux que lui le définir lol merci pour le partage ^^

photo de l'auteur desiles54
Desiles54
Femme de 42 ans
Audun-le-Roman

33 remerciements
Je trouve le sujet très intéressant, je regarderai la vidéo plus tard et je donnerai mon avis.
Merci pour le partage.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
merci pour le partage! je vais regarder ca attentivement...

photo de l'auteur Damien93
Damien93
Homme de 37 ans
Saint-Denis

3 remerciements
J'ai regardé. Je n'ai pas trop compris où le journaliste voulait en venir. D'un côté il insiste sur les problèmes de troubles alimentaires et la notion d'image corporelle parfaite et d'un autre il pose lui même... c'est un chouïa paradoxal.

Je te rejoins Akudo (et oui ça arrive !) sur la communauté Gay qui n'est pas très ouverte à la différence. Moi je connais la parisienne qui est très bourgeoise et donc très exclusive. Ceux qui ne rentrent pas dans le moule peuvent constituer un groupe vu la masse de gens ici. Moi-même je fais partie du groupe francilien de l'asso David & Jonathan, mais pas que.

photo de l'auteur Lindos
Lindos
Homme de 36 ans
Lyon

41 remerciements
Tu attendrais quoi d’une petite communauté isolée, qui de surcroît n’a pas d’enfants à élever et si peu de traditions à perpétuer ?

Il se passe quasiment la même chose que dans les communautés françaises hétéros des petites capitales étrangères, en dehors de leur job les gens mettent beaucoup d’énergie à plaire, flatter les gens sur qui ils ont des vues, critiquer les concurrents sérieux, se moquer des marginaux de la communauté, se consoler dans l’alcool ou les substances, et se valoriser dans un projet (humanitaire, sport, etc). Les couples se font et se défont aux gré de la houle, et l’arrivée d’une jolie jeune fille ou un beau jeune homme un peu candides vaut préavis de tempête. Puis tout se calme et ronronne comme avant…

Il se passe la même chose dans la communauté gay, dont le principal avantage est de ne pas avoir besoin de tout ré-expliquer sur l’homosexualité à ses interlocuteurs.

photo de l'auteur Damien93
Damien93
Homme de 37 ans
Saint-Denis

3 remerciements
@ Lindos

J'espère que ton mec il a compris qu'il avait de l'or dans les mains quand il te prends dans ses bras...

Tu es toujours intelligent dans tes réponses.

photo de l'auteur yotuel
Yotuel
Homme de 29 ans
Pau
La communauté parisienne est connue pour être très bourgeoise et snob mais c'est un peu à l'image de la ville en elle-même. Elle est connue aussi pour être en coma dépassé par rapport aux communautés gays des autres grandes capitales.
Mais la France ne se résume pas à Paris et il y a pleins de villes françaises avec une communauté gay (Montpellier etc).

L'importance du physique dans la communauté gay ne date pas d'aujoud'hui. Le modèle du mec imberbe et musclé ou mince est aussi vieux que la communauté. C'est d'ailleur pour ça que la communauté bear s'est crée il y a plusieurs décennies pour ceux (nombreux) qui n'ont pas le physiques des apollons grecs. En résumé, ça regroupe les mecs poilus ou enrobés. Le comble est que certains se sentent exclus de la communauté bear parce qu'ils ne sont pas assez poilus, trop mince, trop ceci ou pas assez cela.

Bref, c'est là qu'on voit que les gays sont des êtres humains comme les autres. On reproduit plus ou moins les mêmes schémas que les hétéros avec les mêmes défauts et les mêmes qualités.

Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit