gay homophobe

auteur anonyme

Anonyme

17 remerciements
Ce sujet est une demande d'aide, écoute et bienveillance sont de rigueur

Bon, comment dire? c'est un peu gênant mais voilà. J'ai bientôt 27 ans et je n'ai toujours pas réussi à avoir une vraie relation avec un garçon. En même temps j'ai accepté mon homosexualité il y a seulement 2 ans. Entre temps j'ai eu des occasions de coucher avec des garçons comme ça en soirée mais je n'y arrive pas, je fuis. Et pourtant je suis tout l'inverse du garçon timide et introvertie mais dès que ça devient sexuel, je me referme comme un coquille. Et ça c'est pas moi, je le déteste ce mec coincé mais je n'y arrive pas.

Je me demande si au fond je ne suis pas toujours encore un peu homophobe. Je l'ai été pendant longtemps. Attention je n'ai jamais eu de haine ou persécuté qui que ce soit. C'est juste que je n'aimais pas être en présence d'un garçon homosexuel, j'étais mal à l'aise. Je me suis rendu compte il y a deux ans que ce problème venait de mon déni. Mais aujourd'hui je suis encore habité par des stéréotypes. J'ai peur qu'un mec me voit juste comme "une pute", peur de ne pas me respecter.

Du coup j'aimerais savoir si je suis le seul dans ce cas? Est-ce que vous rejetteriez un garçon qui aurait mon âge et très peu d'expérience sur le plan sexuel? Je vous remercie :)


photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Tu es incapable de coucher avec des personnes qui ne veulent qu'avoir des relations sexuelles avec toi ?

Ben c'est bien je trouve =)

Je ne vois pas en quoi c'est être homophobe sue de penser comme ça. C'est comme si tu disais qu'une personne hétéro en soirée était incapable d'avoir une relation purement sexuelle était hétérophobe.

Tu es juste comme ça, et c'est tout ! 

photo de l'auteur Shalala
Shalala
Homme de 19 ans
Paris

15 remerciements
Nan j'rejetterai pas perso'.
Après quand tu te sentiras près, écoute, tu t'lanceras. :)

Chacun son rythme après tout et nan, si c'est juste du sexe, le mec en face te verra pas comme une " pute ". ^^

auteur anonyme

Anonyme

17 remerciements
JudePom (sympa le pseudo :) ), merci pour ta réponse pleine de bon sens. Il s'avère que je passe pour quelqu'un de prude quand je dis ça :) En fait ce qui se passe c'est que je suis allé dernièrement dans une boîte gay avec mes amis bien hétéros dans laquelle tous les stéréotypes gay étaient vraiment exacerbés. Un mec super beau a essayé de me "pécho" et à coupé court à la conversation quand je lui ai fait comprendre ma vision des choses. Bref mes potes qui voulaient me faire plaisir n'ont pas trop compris ma réaction sachant que je suis célibataire, que je dois profiter de la vie, bla bla bla. 
Shalala merci de m'avoir répondu, mon problème n'est pas tant de n'avoir jamais couché avec un garçon puisque ça n'est pas le cas. Ce qui me gêne c'est que j'aime prendre le temps de connaître la personne. Autrement dit au moins ne pas coucher le premier soir. Et à chaque fois j'ai la même réaction de rejet ce qui fait que j'ai développé une sorte de cliché que j'avais attribué à une forme d'homophobie. Mais après tout je me dit que je suis surtout tombé sur des personnes qui ne me conviennent pas! Mais ces expériences m'ont un bloqué et je deviens de plus en plus méfiant!

photo de l'auteur Shalala
Shalala
Homme de 19 ans
Paris

15 remerciements
Ah je ne comprends plus trop où est le problème. Tu es juste patient et ne veut pas le faire avec le premier venu c'est ça?

auteur anonyme

Anonyme

17 remerciements
Oui c'est ça! et le fait qu'une conversation tourne trop rapidement vers le sexe quand je rencontre un autre mec gay et le mépris auquel je dois faire face quand j'explique que je couchais avec des filles avant et que donc j'ai très peu d'expérience avec les mecs. Du coup j'ai développé une méfiance vis à vis des mecs et je ne m'assume plus vraiment

auteur anonyme

Anonyme

17 remerciements
Merci Steph :)

photo de l'auteur Micka77120
Micka77120
Homme de 22 ans
Mouroux

2 remerciements
Bonsoir,

On vas dire que je fait un clicher, mais c'est un peut la vérité heureusement, il ne sont pas tous comme ça mais sa fait 4 ans je traîne sur ce site, bon certe je suis plus actif qu'avant enfin bref j'y viens. 
La plus par des mec avec qui on peut discuter sur les site de rencontre quand le feeling commence à bien passez on n'en viens vite au question cochonne, dont certains doive s'avoir de quoi je parle ! Enfin. C'est à ce demander, pourquoi somme nous si peut à vouloir un peut d'amour et pas qu'une histoire de cul . 

Mais pour ce qui te concerne, je rejoint Stephan et je partage sont n'avis .

photo de l'auteur Enneathusias
Enneathusias
Homme de 45 ans
Lyon

105 remerciements
@Anonyme, à mon avis, ton intuition selon laquelle tu n’aurais pas encore complètement accepté ton homosexualité est la bonne. Ce que tu décris ressemble à une projection sur les autres de ton propre rejet de l’homosexualité (tu sembles encore te rejeter dans cette dimension et tu t’attends à ce que les autres te rejettent et quand ce n'est pas le cas, c'est toi qui les rejettent).

Quand on est dans cet état d’esprit, on peut aller jusqu’à saboter toute relation pourtant prometteuse. C’est pour cela que tu as besoin de quelqu’un d’assez patient pour attendre que tu sois prêt dans ta tête…et encore, sans certitude de résultat. Disons que rechercher une amitié avec un homo/bi, sans aucune pression pour parvenir à davantage, serait une possible première étape pour toi.

Et au passage, c’est généralement plutôt un fantasme pour de nombreux gays que de nouer une relation amoureuse authentique avec un mec ayant un passé hétéro ! (et il suffit de parcourir ce site pour se rendre compte que les homos « non typés » sont une préférence commune).

auteur anonyme

Anonyme

17 remerciements
Merci Enneathusias tu as vraiment réussi à clarifier ce que je voulais dire, c'est exactement ça. Je suis certes tombé sur des crétins mais je n'ai pas non plus donné leur chance à d'autres garçon pourtant très bien! Ah je n'étais pas au courant du fantasme de sortir avec un ancien hétéro :) 

photo de l'auteur Llord
Llord
Homme de 24 ans
Lille
Salut.

Plutôt d'accord avec les réponses précédentes. Je pense aussi qu'on est tous dans un cheminement par rapport à l'homosexualité qui nous est propre, chacun avance à son rythme selon son vécu, son environnement, son tempérament, ses craintes et ses acquis... Et qu'il ne faut pas nécessairement coller un âge à chacune des étapes: ta situation à ton âge n'est certainement pas un cas isolé. Après je suis d'accord, ça peut créer des contrastes. Mais par expérience, ceux qui ne les comprennent pas sont rarement une grande perte. ;)  

photo de l'auteur Enneathusias
Enneathusias
Homme de 45 ans
Lyon

105 remerciements
A partir de quel niveau de certitude donne-t-on une chance à une relation ?

Il faut bien se connaître pour faire la différence entre un questionnement légitime sur la viabilité d’une relation et le rejet d’emblée inspiré par la peur… que cette dernière revête l’apparence de principes moraux « protecteurs » ou non. Il n’y a qu’Anonyme qui peut répondre intimement à cette question le concernant.

Cependant, ce qu’il a décrit dans ses post précédents ressemble beaucoup à un classique relationnel qu’on appelle le triangle du rejet : je me rejette (par peur d’assumer ce que je suis), je suis rejeté, je rejette l’autre (ordre variable).

Si un jour tu es intéressé, Anonyme, je peux te donner en privé des références biblio pour approfondir la question.

Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit