Amour avec un grand A vous y croyez-vous ?

Forum Gay - Créé le - 13 Participations

Amour avec un grand A vous y croyez-vous ?

Bonjour à tous,

Pour cet aricle, je vais vous paeler un peu de l'Amour, pas de l'amour que l'on ressent pour un animal de compagnie ou vos voisins.

Je vais vous parler du grand Amour vous savez celui-ci avec un grand "A" comme dans les film.

Un Amour pur, Un amour sincère, l'Amour évident celui du premier regard vous y croyez-vous ?

reflechissez-bien posé-vous un peu, repensez à la fois où vous etiez vraiment heureux avec une personne, cette personne qui vous à aussi tellement fait soufrir mais le vrai Amour n'est-il pas un mélange d'Amour et de haine, personellement je pense que si.

Et si vous pensiez ne jamais trouver l'Amour regardez votre vie actuelle à l'heure à laquelle vous lisez cet article qui vous rends vraiment heureux ? votre chat ? votre chien ? votre père ? votre mère ? vos ami(e)s ? et si tout simplement vous étiez heureux avec vous ?

n'oubliez jamais l'Amour est infini on peux toujours en crée et se n'est pas parce que vous aimez une nouvelle personne que vous en aimerait moins une Autre.

A-


Rencontre gay   |   Rencontre gay Argenteuil
0 vote

Salut jeune homme.

Je te sens pencher un peu dans le coté mystique de l'amour. Pourquoi pas. ça ne fait de mal à personne et ça porte un peu vers le haut.( Fait attention à la chute quand meme...).


0 vote

Hey^^

Je ne peux m'empêcher de rapprocher ce sujet de celui "Un jour , nous aurons notre histoire" . Quand le bonheur et bien-être de l'Autre passent bien avant nos propres attentes , on peut effectivement parler d'Amour véritable avec un grand A . Celui là existe . Même dans une rupture , aussi difficile soit-elle , lorsque l'essentiel reste le bonheur de l'Autre avec ou sans nous , c'est aimer véritablement . Le vrai Amour n'est pas un mélange d'amour et de haine , je préfère dire qu'on souffre autant qu'on a aimé . J'ai lu/vu très souvent à quel point deux exs pouvaient en venir à se détester , dans un comportement souvent très odieux . C'est juste impossible à concevoir pour moi . Le respect mutuel étant indéboulonnable , de part et d'autre ... en toutes circonstances .


0 vote

Salut a tous!

L'amour, le vrai existe probablement, il aura certainement pas la même intensité et la même pureté suivant les individus car nous somme tous différents. D'ailleurs il n'existe aucun critère précis qui définisse le sentiment amoureux. Mais parmi nous combien rencontreront un jour l'amour véritable, durable, sincère et réciproque???... Probablement très peu en vérité! Réver c'est bien, mais gardons les pieds sur terre! sinon la chute risque d'être dûr!

Cordialement

Stéphane


0 vote


Citation de Lemecdu60 #298973

Je pense que l´amour avec un grand A existe réellement, vu que certaines personnes l´expérimentent et en témoignent,

Je pense qu´il existe aussi une multitude de formes de sentiments amoureux, mais que l´idéal, le vrai amour c´est quand cette énergie est absolument réciproque, comme un lien énergétique qui relie deux personnes ( comme on peut observer dans d´autres relations: familiales, amicales, etc )

Je pense également que l´ on reçoit la forme d´amour que nous sommes prêt à nous offrir à nous mêmes.

Cependant Jeanne, et nous pourrons en débattre, je ne pense plus à l´heure présent, qu´une relation telle qu´elle est décrite à travers le topic de " un jour nous aurons notre histoire " est une forme d´amour, encore moins inconditionnel.

J´y ressens une souffrance chez la personne qui n´est pas aimé comme elle voudrait l´être, pas écouté et reconnue comme elle aurait besoin, pensant que le pas qui la sépare de son amoureuse se situe du côté de la conjointe de celle ci, alors qu´en réalitê il se situe dans la non-réciprocité initiale de l´inclination, qui me fait mal au coeur.

Beaucoup de gens attendent pendant des années, espèrent, et gachent leur temps dans une illusion d " amour inconditionnel " , dans lequel je ne vois qu´une forme vicieuse de sacrifices, d´oubli de soi, de déni de ses propres désirs, et de son propre malheur.

Car le dévouement amoureux sans respect de soi n´est que´un suicide de son propre coeur.

Aimer c´est etre attentif à l´autre. Aimer c´est aussi être attentif à soi.

Ce sont deux envies d´aller vers l´autre réciproques et simultanées.


0 vote

Salut Keiros^^

Pour exemple , je croisais assez régulièrement (jusqu'à il y a peu) celle qui a fait battre mon coeur et mon corps il y a 32 ans en arrière . Après un réflexe spontané de joie , invariablement je ressentais de la tristesse ... (je passe les détails de notre histoire commune , la sienne , la mienne) ... Je n'étais pas une habituée du bonheur , à l'époque ... ça mêlé à d'autres nouveautés , pour moi comme pour elle ... En plus d'être très jeunes , bim .

Je me suis investie dans le militantisme quand elle tentait de revenir à une vie "normale" pour elle . J'ai vécu celà à deux reprises . Alors forcément , les commentaires sur ma biphobie supposée m'agaçent un poil ...^^

Par deux fois , j'ai pu constater que les parents de mes "amoureuses" après le premier étonnement passé étaient plus ouverts à l'homosexualité de leur enfant qu'elles mêmes . Dire qu'il s'agit d'un ressenti en profondeur , c'est toucher du doigt toutes les nuances , toutes les sensibilités et que ... non , ce n'est pas si simple de se définir , d'êre soi , d'avoir confiance en soi .


0 vote

Je comprends que tu puisses ressentir de la souffrance , à la lecture . Pour l'auteure .

Après tant d'années , seul subsiste un pincement au coeur aussi furtif que vrai . J'ai vécu malgré tout ma vie , avec ses joies et ses peines . Cette confidence n'est qu'un état des lieux , rien de plus . ^^


0 vote

"...Aimer c´est etre attentif à l´autre. Aimer c´est aussi être attentif à soi. Ce sont deux envies d´aller vers l´autre réciproques et simultanées."

Très vrai . C'est parfois juste la simultanéïté qui fait défaut .(le plus beau reste , malgré tout)^^


0 vote

Et même si ces tout petits instants de tristesse me pèsent , je n'échangerais contre rien ces moments furtifs qui me rappellent cette histoire qui fut la notre . Ne plus l'apercevoir va me manquer . Elle demeure malgré tout . C'était la cas avant . Ce sera pareil encore . Je vis bien (malgré les difficultés de la vie) , je lui en souhaite tout autant ... Entendons nous bien , je ne vis pas une vie phantasmée . Je vis seule volontairement mais pas totalement solitaire . Ma tribu occupe l'espace . Et j'aime bien^^


0 vote


10 remerciements

L'amour avec grand A, ce n'est pas tant à propos des BONS moments.

C'est plutôt comme le couple gère les MAUVAIS moments.

Oui, il existe mais ça demande beaucoup de contrôle de soit et une intention de vouloir DONNER sans rien attendre en retour.


0 vote


Tout à fait d'accord avec toi Leyton.

Tout d'abord il faut du temps pour sentir le grand amour. Il ne correspond pas aux premiers stades, dans lesquels on est beaucoup dans l'ivresse du recevoir. Le grand amour correspond beaucoup plus au plaisir du don que du recevoir. L'amour classique et commun semble s'apparenter plus à de l'amour propre, dans lequel on tient surtout à ce que l'autre nous apporte. Quand la passion s'étiole, c'est là que peut naitre l'amour, lorsque l'on se décentre de soi-meme et que l'on reconsidère ce que chacun peut offrir à l'autre.

Enfin ce sont les grandes lignes, car il est des gens, malheureusement pour eux, qui se donnent corps et ames dés le début, puis tombent bien souvent de haut et se font bien mal.

( Ce ne sont que des considérations personnelles et sur l'instant , plutot pour le plaisir d' écrire ).


0 vote


41 remerciements

"n'oubliez jamais l'Amour est infini on peux toujours en crée et se n'est pas parce que vous aimez une nouvelle personne que vous en aimerait moins une Autre"

Ne pas oublier que l'amour, le vrai, se compose d'au moins le désir, l'attachement, et l'intéret, et qu'à ton âge il est normal de ressentir et analyser principalement le désir...

Les vrais Amours sont des mille-feuilles, pas des feuilles volantes, même s'ils peuvent commencer sur un coin de feuille, et même si par mal de gens se retrouvent avec une bibliothèque de vieux livres qu'ils n'ouvrent plus ^^.

"le vrai Amour n'est-il pas un mélange d'Amour et de haine, personellement je pense que si"

Le vrai Amour est indissociable de la souffrance, mais lorsque celle-ci fait hair ce n'est plus vraiment de l'amour. L'émotion de l'amour est proche de celle de la haine, qui est protectrice à petite dose, mais toxique à haute dose.


0 vote

@Keiros . Pour revenir au plus près du sujet sur la maladie qui empêche quoique ce soit d'autre de se concrétiser , j'ai pu partager de loin le bonheur d'un couple lesbien , avec aussi une grande différence d'âge , qui a tenu bon malgré tout jusqu'au bout . L'Amour se lisait bien au delà de la souffrance générée par cette foutue maladie de merde . Après les adieux partagés dans une douleur commune , la plus jeune a repris son envol . C'était aussi le souhait de sa compagne . La voir à nouveau sourire après un tel Amour affiché entre elles deux fut d'un réconfort inimaginable pour nous toutes (elles étaient aussi très actives comme bénévoles au sein de l'assos LGBT+) . Avoir connu/vécu la force d'un tel Amour rend tout le reste à vivre comme un bonus .


0 vote




Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit