L'application est disponible sur Android en cliquant ci-dessous. N'oubliez pas de nous laisser un avis =)
BeTolerant application sur Google Playstore

Comment faire accepter sa sexualité à son père ...

Forum Bi


photo de l'auteur Euskadi07
Euskadi07
Homme de 25 ans
AGEN
Comment faire accepter sa sexualité à son père ...

Ce sujet est une demande d'aide, écoute et bienveillance sont de rigueur

Hey, salut !


Je crée ce sujet car j'ai encore du mal à faire accepter ma sexualité à mon père tout particulièrement ... il est au courant que je suis bi mais il a encore du mal à l'accepter car il a une mauvaise image de la communauté gay en général. Souvent je l'ai entendu dire ah putain encore des pédales qui s'embrassent ça me dégoûte ou alors ah putain ces en****** ... enfin bref à lire comme ça on pourrait penser que mon père est homophobe mais il a des circonstances qui l'ont fait devenir homophobe et je suis en train d'avoir la même façon de pensée que lui envers les mecs efféminés et maniérés et du coup certains apparentent ça a de l'homophobie masquée ...
Mon père est devenu "homophobe" a cause d'un viol qu'il a subi par quelqu'un de sa famille adolescent ... et il déteste tous les mecs effeminés ou maniérés et bien entendu ce comportement déteint sur moi je le sens je ne le supporte pas surtout de les voir médiatiser à secret story ou à la télé je sais pour certains je peux passer pour un gros homophobe de base mais ce n'est pas ça c'est beaucoup plus compliqué que ça ...

Je suis bi , je m'assume tout en étant discret je ne cotoie pas le milieu, je ne participe pas à la Gay Pride marche des fiertés pour cette raison évoquée plus haut ...
Et surtout je me distingue des autres par mon fort caractère et ma forte personnalité ... personnalité à vif qui ne supporte pas que tu payes pour les autres ...

D'où peut-être mon caractère un peu fermé envers la communauté gay effeminé et maniéré (trans, trav, divas etc ...)


Bref si vous avez des conseils ou que vous vivez la même chose que moi n'hésitez pas je suis à votre écoute, j'en ai besoin ! Merci !

photo de l'auteur BoumVoyageur
BoumVoyageur
Homme de 42 ans
Bordeaux

8 remerciements
Ben voilà "la source" : le pourquoi du comment !! :/

photo de l'auteur Louisiana
Louisiana
Homme de 24 ans
Créteil

1 remerciement
Citation de Euskadi07 : D'où peut-être mon caractère un peu fermé envers la communauté gay effeminé et maniéré (trans, trav, divas etc)


Je veux juste préciser que les personnes transgenres ne sont pas des gays efféminés, ce sont des personnes qui ont un genre différent de celui assigné à leur naissance. Ils peuvent être gays mais pas forcément.

Sinon mon conseil serait de ne pas souscrire aux opinions et haines de ton père en pensant que ça va t'aider à te faire accepter par lui. La haine des gays effémines c'est une homophobie : si tu nourris cette haine chez ton père en la soutenant, tu nourris son homophobie. Vouloir se "distinguer" des autres gays "non respectables" n'a jamais été une solution viable pour personne, parce que ce que détestent les "anti-folles" en filigrane, c'est l'homosexualité.

Ton père a été suivi par un psychologue ou autre professionnel pour ce viol ? Je pense qu'il faudrait commencer par là. Son homophobie peut être un mécanisme de protection qu'il faut essayer de briser. Et je pense que tu peux avoir un rôle à jouer là-dedans : tu es son propre fils, il t'aimes visiblement assez pour ne pas t'avoir renier parce que tu es bi, tu peux donc être l'exemple parfait que les bisexuels sont des gens comme les autres.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Je comprends pas ce que tu attends de nous, si tu en connais la source, tu veux quoi ? Qu'on t'aide à accepter la communauté gay ou ? ...

photo de l'auteur Euskadi07
Euskadi07
Homme de 25 ans
AGEN
Mais non je veux juste que vous m'aidiez avec mon père car en effet il sait depuis
mes 18 ans que je suis bisexuel mais à encore du mal à s'y faire mais le pire c'est pas ça c'est que sa façon de juger les personnes qui font apparaître une homosexualité dès qu'on les voit ça il ne le supporte pas et moi pareil car ça déteint sur moi et d'autant plus que je suis discret ça touche l'image de l'homme que j'ai grâce à l'éducation de mes parents en particulier mon père ...
Donc forcément c'est difficile de s'apparenter à une communauté auquelle on ne se reconnaît pas et on ne s'identifie pas ...  Je veux que les  gens y compris mon père arrête de croire que tous les mecs bi gays sont effeminés et maniéres ou se comportent bizarrement comme des animaux en rute lors de la gay pride et justement cette manifestation montre majoritairement ça hors ça ne m'aide pas pour faire avancer mon père, certains amis et moi-même là dessus !
Je veux juste vous faire comprendre ça ...

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Peut-être qu'une discussion avec lui sur le sujet pourrait lui faire comprendre que tu ne t'identifie pas par ta sexualité et que tu es un gars comme les autres. 

Je vois pas vraiment ce qu'il y a de plus à faire. Sinon, faut laisser le temps au temps.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Je me disais bien qu'il y avait un truc là dessous ! voilà pourquoi j'avais trollé ton topic Beeting à pau ce matin !

Je vois pas trop ce qu'on peut faire, le viol de ton père ne justifie pas son homophobie en tout cas. Il a été victime d'un prédateur sexuel, les homos efféminés ou non n'ont rien à voir dans ce qui lui est arrivé. Quand une nana est agressé sexuellement par un taré, tous les hommes ne sont pas responsables.

Toi par contre tu peux prendre une indépendance par rapport aux idées de ton père, tu as 22 ans, il ne t'est rien arrivé de semblable, sois plus tolérant envers les autres, leurs différences, tu ne te revendiques pas comme eux, c'est ton droit mais pas la peine de les montrer en exemple de "mauvais gays".

photo de l'auteur aragon
Aragon
Homme de 27 ans
Angers

8 remerciements
Pour réagir, il faut que tu parle d'avantage à ton père de ce sujet sensible qu'est vivre l'homosexualité avec c'est parents. 
Tout les gays ne sont pas des folles en rut et efféminés, j'en suis la preuve vivante. Et ça m'enpeche pas de participer a la gay pride.
Pour en revenir à ton père il faut en parler, moi mon père est mort sans savoir qui j'étais vraiment et parfois j'en suis triste. Je suis convaincu qu'il finira par accepté et changer ça vision des gays.

photo de l'auteur Euskadi07
Euskadi07
Homme de 25 ans
AGEN
Vidéo Parodie Can't Stop The Feeling?

Peut être qu'en musique ça passerait mieux , enfin vous vous ne le connaissez pas quand je parle de ma bisexualité à mes parents mon père accepte tant bien que mal mais ne veut pas que j'en parle à table par exemple donc bon ça va être très compliqué de lui montrer que non c'est faux tous les gays et bisexuels ne sont pas comme ça, car moins il me considère pas vraiment au final... j'ai de la chance qu'il cautionne ma bisexualité mais elle passe sous silence avec lui avec ma mère j'en parle déjà plus librement ...

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Citation de Euskadi07 : Vidéo Parodie Can't Stop The Feeling ? Peut être qu'en musique ça passerait mieux , enfin vous vous ne le connaissez pas quand je parle de ma bisexualité à mes parents mon père accepte tant bien que mal mais ne veut pas que j'en parle à table par exemple donc bon ça va être très compliqué de lui montrer que non c'est faux tous les gays et bisexuels ne sont pas comme ça, car moins il me considère pas vraiment au final... j'ai de la chance qu'il cautionne ma bisexualité mais elle passe sous silence avec lui avec ma mère j'en parle déjà plus librement ...

Tu en parles avec ta mère au moins de ce mal-être vis à vis de ton père ?

N'en parle pas à table sinon ^^

Enfin je vois pas ce qu'on peut faire de plus malheureusement.

photo de l'auteur BoumVoyageur
BoumVoyageur
Homme de 42 ans
Bordeaux

8 remerciements
Ben déjà : il faudrait dissocier l'inceste & l'homosexualité => car ça n'a rien à voir ! C quand même important de le savoir !

Tu sais déjà qu'être efféminé, maniéré : ce n'est pas une exclusivité chez les "Gays" !

Déjà commence par toi : regarde certains reportages qui traitent sur le sujet de l'homosexualité/ la bisexualité comme => "Qu'est-ce que la "Gay Pride" ?" : par contre, regarde des reportages qui sont neutres de jugements hein ^-^
Puis, vois la "Gay Pride" comme un carnaval, un folklore... : vu d'un certain angle.

& à un moment donné, Il faut absolument comme toute "phobie" : aller vers cette "peur"... de l'autre => teste une "Gay Pride" !

Pour vraiment dédiaboliser "ce comportement" !

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Citation de Euskadi07 : Je veux que les  gens y compris mon père arrête de croire que tous les mecs bi gays sont effeminés et maniéres ou se comportent bizarrement comme des animaux en rute lors de la gay pride et justement cette manifestation montre majoritairement ça hors ça ne m'aide pas pour faire avancer mon père, certains amis et moi-même là dessus ! Je veux juste vous faire comprendre ça ...


Je comprends qu’une personne veut se détacher du groupe stéréotypé (on a tous envie de ne pas être définis par les clichés), mais tu n’es pas forcé à détester les mecs efféminés pour avoir l’acceptation de ton père. J’avoue que moi aussi, grandissant dans un milieu homophobe, je me suis vite pris une position envers les hommes efféminés car je ne voulais pas être efféminé car je voulais pas que les autres découvrent mon homosexualité car…Mais avec le temps, je pense que c’est plus sain de ne pas laisser cette homophobie (au sens littéral du terme) s’installer. Ça te permettra de mieux raisonner tes arguments pour le convaincre.

Comme a été déjà dit, ton père a besoin d’aide, d’un moyen pour détourner sa colère et ne pas blâmer tout un groupe pour le triste incident qui lui est arrivé. Je pense que c’est crucial avant d’essayer de le convaincre d’une chose qui n’a même pas envie de comprendre. Peut-être tu peux le convaincre à chercher de l’aide chez un professionnel pas dans le sens qu’il t’accepte, mais plutôt pour qu’il se sente mieux. Après tout ça dépend de sa personnalité et des circonstances que nous on connait pas. Sinon, tu peux essayer de l’influencer, genre tu crées en lui une sorte de dissonance pour qu’il change d’avis (soit plutôt assertif que défensif, ne soit pas influencé par ses opinions, réponds à ses "conneries" avec des arguments, apporte le soutien des autres dans la discussion, etc…). Là je vois pas trop, mais si tu assumes bien ta bisexualité, ça peut marcher.

Et juste dans le pire des cas où il ne serait pas prêt à t’accepter,faut que tu commences à penser que son acceptation t’apportera du soutien, comme toute autre personne, et non pas sa bénédiction. Ta vie et tes propres idées ne devront pas dépendre de ce qu’il pense lui. 

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Deux choses:

1) Comprendre ton père

J'imagine que par l'abus que ton père a subis, c'est "normal" qu' il démonise les hommes qui aiment les hommes.

Une fois que tu t'es fait mordre par un chien, ou griffé par un chat, tu ne les regardent plus du même oeil - c'est un comportement qu'il faut comprendre (je prend l'exemple d'animaux parce que je parle ici d'une réaction instinctive face à un trauma) 

?Ensuite, les gays efféminés sont facilement identifiable comme gays et il faut donc comprendre que lorsque ton père reconnait un gay, sa douleur, sa rancoeur, son sentiment d'injustice du passé remontent, et la violence est son outil de défense.

Il a un vrai travail à faire sur ce sujet et comprendre que son agresseur est un agresseur individuel, et que même s'il est plus facile pour lui de gérer sa douleur en la vocalisant contre les homos, c'est pas sain - une thérapie et un partage avec d'autres victimes peuvent être utile.

2) Comprendre ta position

Comme tout individu, tu souhaites être reconnu et accepté par tes parents. Et trop souvent l'on cherche à leur montrer qu'ils peuvent nous accepter en faisant comme eux, pour leur montrer qu'on est pas "si différent" et du coup ce qui est différent est acceptable.

Mais plutôt que de rejoindre Darth Vador du côté obscure de la force, montre lui ce que c'est que de vivre par le côté juste de la force, et alors peut-être, il pourra voir qu'il y a encore du bon en lui et te rejoindre. Laisse le retracer tes justes pas, plutôt que de marcher toi-mêmes dans les siens - soit, cela devra peut-être te "coûter" quelque chose, émotionnellement parlant (à moins que tu ne préfères y laisser une main).


En conclusion: 
La meilleure chose que tu puisses faire pour aider ton père, c'est de vivre ta vie justement, dans ta bisexualité, d'embraser tous les hommes et femmes qui t'entourent pour leur individualité, hommes machos, efféminés, femmes butch ou princesse, de reconnaître et accepter la véritable identité d'un(e) trans, et de reconnaitre les autres sexualités existante.

C'est par ton vécu que tu peux aider ton père, bien qu'il ai de l'aide à trouver par lui-même auprès d'un thérapeute. 

photo de l'auteur Euskadi07
Euskadi07
Homme de 25 ans
AGEN

photo de l'auteur fatalitas
Fatalitas
Homme de 52 ans
montreuil

4 remerciements
salut un mec avec des manieres   ou effeminé n est pas forcement gay. tu n es pas obligé de chanter partout que tu es bi donc tu fais ta vie et recadre ceux qui comprennent rien heuu avec tact pour ton pere bien sur!!!j ai passé 10a avec un mec il etait chez moi mes parents sont sont dans la maison juste a coté et tous a la meme table le dimanche j ai jamais rien dis et tout le monde le sais . et tout le monde s en fout c est ma vie a moi!!! c est la reponse de mon pere il a 86a !!!

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Salut Camarade Euskadi07,

Je pense que la meilleure façon d'agir dans ce cas, et bien sur, en supposant qu'il ait l'envie de changer d'opinion sur le sujet ( ce qui est fondamentale !!!!!), c'est de lui montrer à travers ton exemple perso de vie, que l'on peut être LGBT et "Normal" ( masculin, viril et tout le saint fruskin).

Et lorsque il exprime son opinion lors d'un reportage ( par exemple), aborde le sujet avec lui ( si tu le sens bien, naturellement, et au bon moment) afin de capter tranquillement son attention et de pouvoir en discuter librement.

Voilà, Voilà, je te souhaite bien du Courage, et puisse t'il enfin voir la lumière ( dans le bon sens naturellement !!! hahahaha ).

BSXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
C'est assez complexe, car si ton père change d'attitude, il peut juste intérioriser encore plus sa colère. Le mieux est de chercher à le rendre le plus rationnel possible, pour qu'il évite de laisser ses émotions le guider vers la colère.

Toi aussi sois rationnel. La communauté ça ne sert qu'à acquérir de la reconnaissance - et plus la communauté est soudée ou fermée, et plus on y trouve des "folles" (pervers) narcissiques en manque de reconnaissance permanent, ou du tribalisme. Vois déjà si tu en as besoin, car c'est potentiellement un risque inutile. J'ai vu un topic qui parle d''homos homophobes' qui "font" en fait "leurs kékés" - on retrouve des kékés superficiels et méprisants dans tous les tribalismes/communautarismes/identitarismes (les Bretons ont leur boulet énorme Boris Le Lay par exemple... ).

Le mieux est aussi souvent de ne pas voir trop souvent ton père et de rester dans l'humilité et à éviter les sujets clivants. En ce moment par exemple, quelques proches ont tout à coup eu une mauvaise image de moi car j'ai critiqué l'anti-nationalisme (mondialisme) et la formation de tribus souvent artificielles.

Bref, donc évite à la fois de critiquer le communautarisme lgbtipqa(bcdef)+-/*#... , car sinon tu serviras de "regardez-le c'est un -phobe", mais aussi de critiquer le conservatisme de ton père si ta survie dépend de lui.

Quand ça ne passe pas, ignore-les tous, ignore ce qui te déplaît chez eux, et agis hypocritement dans leur dos. Après tout, si quand tu votes il y a des isoloirs, c'est bien pour mentir par omission... Tout le monde ment, et il vaut mieux se taire ou mentir, ou se limiter aux "passe-moi le sel". Sois diplomate, surtout si ta survie en dépend.
Essayer faire changer les gens ou les convaincre, finalement n'est pas toujours le meilleur pour toi comme pour eux (perte de temps énorme, alors que ça aurait pu se régler très vite autrement ... ). Rien ne t'empêche de rester discret dans une communauté quelconque (n'est-ce qu'un groupe d'amis qui n'est pas une communauté en soi).

photo de l'auteur Khloroforme
Khloroforme
Non binaire de 24 ans
Paris

29 remerciements
Déjà dire qu'on "assume" d'être pd (ou bi, ou whatever) j'trouve ça tellement con
T'assumes d'aimer le chocolat? T'assumes d'aimer les anchois ou la musique allemande contemporaine? Enfin bref c'pas le sujet...

Mais non tkt pas c'est pas compliqué, que tu le veuilles ou non c'est de l'homophobie, c'est très simple (que tu sois bi ne t'en dédouanes pas, bien au contraire)
T'es juste une de ces personnes qui a intégré dans sa norme que quelqu'un qui agi "comme une femme" est dérangeante parce qu'elle ne correspond pas au modèle "un homme ça doit faire ci et ça et la femme ça et ça"

Alors à un moment les gens faudra peut-être vous réveiller et vous rendre compte que ceux qui foutent tout le monde dans la même case, c'est vous.
C'est comme si tu disais que t'aime pas TOUS LES GENS qui marchent d'une certaine façon. Pourquoi? Bah parce qu'ils marchent comme ça et que ça t'énerve. (Ca va tu vois à quel point c'est stupide?)
Si vous laissiez les gens efféminés tranquilles, j'pense que chacun ferait sa vie et que personne ne ferait chier personne. Au lieu de "ne pas aimer" les gens efféminés, de "ne pas supporter" les gens maniérés, pourquoi vous les zappez pas?
La personne est juste elle même, elle fait chier personne, elle est comme elle est, si ça vous plait pas bah écoutez zappez! Au lieu de vous concentrer sur ça pour dire "j'aime pas", ignorez ouesh u_u

Parce que lire ça:
Mec relou qui arrête pas de supprimer ses profils : que l'on peut être LGBT et "Normal" ( masculin, viril et tout le saint fruskin).

Je me dis qu'on a vraiment du chemin à faire si y a encore des gays (même pas des hétéros qui utilisent des mauvais mots, mais des gays/lesbiennes/bi/trans/genderfluid/whatever) qui pensent que "normal" pour un mec ça veut dire viril (et je parle même pas de MASCULIN, genre ça veut dire quoi masculin, avoir une moustache, du poil sur le torse et avoir des santiags en fumant une sans filtre, ça veut dire avoir une voix grave, contrôler sa gestuelle et faire du sport? MDR)

Bref les gens comme toi me rendent tristes

PS: La Gay Pride c'est UN JOUR dans l'année, si ta famille se base juste sur ce jour là pour jauger TOUS les gays, bah sorry not sorry mais elle est un peu conne hein. C'est LE jour ou les gens se permettent de faire un peu tout et n'importe quoi parce qu'ils RESPECTENT TROP LES GENS COMME TON PÈRE pour faire ça les autres jours

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Un comportement normal, ce n'est rien d'autre qu'un comportement dont la répartition au sein d'une population donnée suit une loi Normale, c'est-à-dire que 95 % de la population présente ce comportement, et que les 5 % qui restent peuvent donc être très justement qualifiés d'anormaux. Ce n'est pas un jugement de valeur, c'est simplement la définition même de la normalité.
Donc oui, il est anormal pour un garçon d'avoir des attitudes qui ne sont normales que chez les filles.

Deuxième chose, la notion de norme sociale. Lorsque des individus décident de vivre en communauté, ils établissent un certain nombre de règles de conduite sur lesquelles tout le monde s'accorde. Bien que certaines de ces règles puissent être critiquables, remettre en cause une norme sociale est souvent perçu comme la remise en cause du "vivre ensemble".
Et donc oui, il est assez logique que la plupart des gens ne souhaitent pas passer pour des rebelles de la société, et souhaitent donc respecter les normes sociales établies.

Enfin, au delà de ces considérations, on peut également penser que le fait pour un homme de se comporter comme une femme n'est pas une bonne chose à terme pour notre société. C'est mon avis personnel. Je crois que l'homme et la femme doivent être des êtres complémentaires, avec chacun ses forces et ses faiblesses, et dont l'union a ainsi un sens.
Cela n'engage que moi, ça ne m'empêche pas de tolérer les hommes efféminés.
J'en ai simplement marre d'entendre des mecs comme Kloroforme me refuser le simple droit de penser ce que je pense, alors que je ne fais chier personne.

photo de l'auteur Louisiana
Louisiana
Homme de 24 ans
Créteil

1 remerciement
Citation de Regenesis : Deuxième chose, la notion de norme sociale. Lorsque des individus décident de vivre en communauté, ils établissent un certain nombre de règles de conduite sur lesquelles tout le monde s'accorde.


C'est qui "Tout le monde" ? Ça inclut les 5% d'anormaux ? J'en doute. Si tu leur demandais leur avis, je pense qu'ils se considéreraient comme "normaux".

Donc en fait, ce qu'il existe, ce sont des normes sociales qui sont édictées par un groupe dominant qui possède le pouvoir politique, économique, et social, et qui érige ces normes pour conserver son pouvoir. Par conséquent, tu es en train de justifier le fait d'appeler quelqu'un "anormal" parce qu'il ne suit pas une norme sociale pour laquelle il n'a pas été consulté.

Citation de Regenesis:  J'en ai simplement marre d'entendre des mecs comme Kloroforme me refuser le simple droit de penser ce que je pense, alors que je ne fais chier personne


Tu fais chier toutes les personnes qui ne font que vivre leur réalité et que tu qualifies d'"anormaux" tout en voulant rationaliser à outrance le fait que tu insultes ces personnes. Tu me fais chier moi, et tu fais sûrement chier Khloroforme, c'est un début.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Citation de Louisiana : tu es en train de justifier le fait d'appeler quelqu'un "anormal" parce qu'il ne suit pas une norme sociale pour laquelle il n'a pas été consulté.

Oui, et ?

Citation de Louisiana Tu fais chier toutes les personnes qui ne font que vivre leur réalité et que tu qualifies d'"anormaux" tout en voulant rationaliser à outrance le fait que tu insultes ces personnes. Tu me fais chier moi, et tu fais sûrement chier Khloroforme, c'est un début.

L'anormalité, ou écart à la norme si tu préfères, n'est pas une insulte, c'est un constat. Relis mon post précédent.
Le fait est qu'il est anormal de se balader avec une jupe lorsqu'on est un garçon. Ca ne veut pas dire que c'est  bien ou pas bien, ça veut juste dire qu'au moins 95 % des garçons ne portent pas de jupes.

photo de l'auteur Louisiana
Louisiana
Homme de 24 ans
Créteil

1 remerciement
Citation de Regenesis : L'anormalité, ou écart à la norme si tu préfères, n'est pas une insulte, c'est un constat.


Dire que quelqu'un est "anormal" n'est jamais innocent, jamais juste un constat, c'est toujours un jugement de valeur. La preuve, malgré tous tes efforts à rationnaliser le fait de qualifier les mecs efféminés d'anormaux par le fait qu'ils ne suivent pas la norme hétérosexiste, tu en viens à la fin de ton message à avouer que tu désapprouves ces comportements. "Anormal" est un jugement de valeur dans notre société. Quand La Manif Pour Tous disaient que les homosexuels étaient anormaux, ils ne voulaient pas dire qu'on était statistiquement minoritaires. Ils voulaient dire que l'on ne méritait pas certains droits parce qu'on avait des comportements qui n'étaient pas conformes à la norme sociale hétérosexiste.

Refuser d'accepter que dans notre société, dire "Les homos sont anormaux" n'est pas un constat mais un jugement de valeur c'est soit :
- De l'aveuglement total
- L'hypocrisie la plus infâme
Choisis ton poison dans ton cas.

Et donc je réponds à ta question :

Citation de Regenesis :  Oui, et ?


S'écarter de la norme sociale ce n'est pas "neutre" dans nos sociétés, ce n'est pas "juste un constat", c'est s'exposer à la violence, au rejet, à la marginalisation, et les LGBT en sont l'exemple même. Donc en gros, on est pas consulté pour une norme sociale qui nous met en danger constamment. Tu vois toujours pas le problème ?

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Je te rejoins sur le fait que l'anormalité, lorsqu'elle est choisie, mène souvent au rejet par les autres, et c'est finalement assez logique, comme je l'ai expliqué dans mon avant-dernier post : lorsque l'on choisit de ne pas suivre une norme sociale, cela est souvent perçu comme une volonté de se mettre en dehors de la société, et donc forcément cela est mal perçu. On ne peut pas réclamer à la fois la différence et l'indifférence.

Je maintiens par ailleurs le fait que l'écart à la norme est un constat et absolument pas un jugement de valeur. Dire que les homosexuels ont une sexualité anormale, ce n'est pas pareil que de dire qu'ils ont une sexualité déviante, dégueulasse, perverse, etc...

photo de l'auteur Euskadi07
Euskadi07
Homme de 25 ans
AGEN
Non mais il a raison @regenesis à la fin c'est quoi ces gays intégristes qui pronent que être gay et excentrique en mode diva ne contribuent pas à une mauvaise image des gays ... on vous a lobotomisé le cerveau ou quoi encore aujourd'hui j'ai parlé avec des potes bi, gays, héteros et même un pote transexuel et ils pensent tous ça alors arrêtez de ne pas voir la vérité en face et cessez votre intégrisme pro gay "pas dans la norme" ... 

photo de l'auteur Louisiana
Louisiana
Homme de 24 ans
Créteil

1 remerciement
Citation de Regenesis : Je te rejoins sur le fait que l'anormalité, lorsqu'elle est choisie


Ou lorsqu'elle n'est pas choisie. La sexualité ça ne se choisit pas, l'identité de genre ça ne se choisit pas. On pourrait même se questionner pour savoir à quel degré les mecs efféminés le choisissent : je suis pas certain qu'ils le fassent tous "exprès", dans le sens où c'est très certainement leur vrai "eux" intérieur.

Citation de Regenesis : On ne peut pas réclamer à la fois la différence et l'indifférence


Pourquoi ça ?

Citation de Regenesis : Dire que les homosexuels ont une sexualité anormale, ce n'est pas pareil que de dire qu'ils ont une sexualité déviante, dégueulasse, perverse, etc.


Donc toi c'est plutôt l'aveuglement total si je comprends bien ?
Tu sais, c'est pas parce que tu utilises un mot d'une certaine manière que la société va arrêter de l'utiliser de l'autre manière.

Citation de Euskadi07 : même un pote transexuel 


Tu va me faire croire que t'as un pote transgenre en ne sachant pas que  transgenre ce n'est pas "gay efféminé poussé à l'extrême" ?


photo de l'auteur Euskadi07
Euskadi07
Homme de 25 ans
AGEN
Lol bien sur que je sais ce qu'est une personne transexuelle et oui j'ai un pote transexuel en effet il se définit comme mec et était une fille avant c'est pas pour autant qu'il est effeminé bien au contraire il est musclé et vraiment masculin. Son changement de sexe de fille à mec a été une réussite et j'ai même un pote qui se questionne sur le fait de changer de sexe passer de mec à fille même si il ne l'a pas encore fait il m'en parle donc avant de dire que je sais pas la différence attends de voir ça t'éviteras de dire n'importe quoi ! 

Transexualité et Travestisme ne sont pas du tout la même chose et tu sais je n'ai pas eu besoin de toi pour le savoir ! :)

photo de l'auteur Louisiana
Louisiana
Homme de 24 ans
Créteil

1 remerciement
Citation de Euskadi07 Transexualité et Travestisme ne sont pas du tout la même chose et tu sais je n'ai pas eu besoin de toi pour le savoir !


Et pourtant ce n'est absolument pas évident dans tes posts, où tu écris "gays efféminés voire trans", montrant que pour toi il y a une continuité entre les deux et que tu ne saisis pas la différence. Mais c'est cool, au moins je t'ai forcé à faire des recherches. Donc oui, la transidentité c'est, à peu près, ce que tu as décrit : "changer de sexe".
Sinon le fait que ton pote soit trans ne l'empêche pas de dire de la merde tu sais =)

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Non, l'anormalité non choisie ne mène pas au rejet de la même manière. Elle peut mener au rejet parce qu'elle effraie ou parce qu'elle dégoûte, mais en aucune manière parce qu'elle est mal perçue socialement. On ne reproche pas à un tétraplégique d'être tétraplégique, pourtant celui-ci peut subir parfois certains comportements de rejet simplement parce que les gens sont mal à l'aise.

photo de l'auteur Euskadi07
Euskadi07
Homme de 25 ans
AGEN
Tu ne te remets jamais en question sérieusement ça commence à être gonflant , c'est pas parce que vous vous complaignez à défendre la cause des gays éffeminés , maniérés, excentriques , divas que les arguments que je t'expose devant tes yeux aveugles ne sont pas fiables et vérifiés au contraire !   
De plus en plus de monde pense comme ça, et c'est normal un mec peut avoir une voix effeminée peut avoir quelques petites manières mais de là à porter un sac à main et à parler comme paris hilton ou de se trimballer avec une laisse et un fouet lors de la gay pride en bavant si tu trouves ça normal c'est que tu as un gros problème de référence à l'environnement de la société depuis que l'Homme est né ! 

photo de l'auteur Louisiana
Louisiana
Homme de 24 ans
Créteil

1 remerciement
Citation de Regenesis Elle peut mener au rejet parce qu'elle effraie ou parce qu'elle dégoûte, mais en aucune manière parce qu'elle est mal perçue socialement.


Donc tu prétends qu'il existe des comportements qui effraient et qui dégoûtent mais qui ne sont pas mal perçus pour autant ? Tu sais que c'est absolument ridicule, tu t'es relu ?

Mais c'est très intéressant que tu ais pris l'exemple du tétraplégique et que tu t'es abstenu de prendre l'exemple, au hasard, de l'homosexuel, auquel certaines personnes reprochent son homosexualité alors qu'il n'y est pour rien, qui subit des rejets extrêmement violents pouvant mener jusqu'à sa mort. How convenient.

Citation de Euskadi07 : Tu ne te remets jamais en question sérieusement ça commence à être gonflant , c'est pas parce que vous vous complaigniez à défendre la cause des gays éffeminés , maniérés, excentriques , divas que les arguments que je t'expose devant tes yeux aveugles ne sont pas fiables et vérifiés au contraire !


Mais quels arguments ? "'Mes potes sont d'accord avec moi" c'est pas un argument.

Citation de Euskadi07 : De plus en plus de monde pense comme ça


Je serais tenté de dire que de moins en moins de monde pensent comme ça mais encore tellement que ça reste la pensée dominante. Crois-le ou non,il n'y a pas que toi qui a ce rejet viscéral des "folles", c'est assez courant pour que ton petit numéro de "Je dis tout haut ce que tout le monde pense tout bas" soit absolument ridicule parce que complètement hors sol.


photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Citation de Louisiana : Donc tu prétends qu'il existe des comportements qui effraient et qui dégoûtent mais qui ne sont pas mal perçus pour autant ? Tu sais que c'est absolument ridicule, tu t'es relu ?

Je pensais naïvement qu'avec l'exemple du tétraplégique tu allais comprendre, mais visiblement non.

Citation de Louisiana : Mais c'est très intéressant que tu ais pris l'exemple du tétraplégique et que tu t'es abstenu de prendre l'exemple, au hasard, de l'homosexuel, auquel certaines personnes reprochent son homosexualité alors qu'il n'y est pour rien, qui subit des rejets extrêmement violents pouvant mener jusqu'à sa mort.

Lorsque l'enfant grandit et qu'il comprend que l'homosexualité n'est pas une anomalie choisie mais subie, il n'y a quasiment plus d'autre réaction de rejet que celle liée au fait que certaines pratiques homosexuelles puissent être perçues comme dégoûtantes.
Les moqueries de collégiens sur les gays sont très fréquentes, au lycée déjà beaucoup moins, et chez les adultes c'est encore plus rare.

photo de l'auteur Louisiana
Louisiana
Homme de 24 ans
Créteil

1 remerciement
Citation de Euskadi07 : Franchement aucune discussion possible , même au sein d'une communauté quand on expose des faits vérifiés :


Mais qu'est-ce que ce témoignage vérifie ? Qu'est-ce qu'il prouve ? Qu'est-ce que t'essaies de dire  ? T'es incompréhensible parce que tu cherches simplement à étaler ta haine des folles, à la justifier, et à la faire valider.

Alors poses-toi et explique moi ce que tu voulais prouver à travers ce témoignage d'un jeune gay noir qui dit respecter les efféminés (notamment noirs) et juste regretter que ce soit la seule image qui soit renvoyée aux hétéros.

Citation de Regenesis : Je pensais naïvement qu'avec l'exemple du tétraplégique tu allais comprendre, mais visiblement non.


Si, j'ai compris que tu ne sais absolument pas de quoi tu parles.

Citation de Regenesis : Lorsque l'enfant grandit et qu'il comprend que l'homosexualité n'est pas une anomalie choisie mais subie, il n'y a quasiment plus d'autre réaction de rejet


Effectivement, comme tu le disais si bien avant, tu es très naïf. C'était des collégiens qui manifestaient lors de la Manif Pour Tous ? C'étaient des collégiens qui étaient au Parlement en train de nous insulter ? C'est un collégien qui a buté 50 LGBT à Orlando ?

Même ceux qui pensent qu'effectivement les homosexuels ne le "choisissent" pas ne deviennent pas moins homophobes pour autant. Ça ne les empêche pas de leurs refuser leurs droits les plus basiques et à désapprouver leur comportement parce que... anormal. L'anormalité est toujours un jugement de valeur.

photo de l'auteur Euskadi07
Euskadi07
Homme de 25 ans
AGEN
Citation de Euskadi07 : Ah ben c'est pas trop tôt tu as soulevé le problème ! Citation de Louisiana : Citation de Euskadi07 : Franchement aucune discussion possible , même au sein d'une communauté quand on expose des faits vérifiés : Mais qu'est-ce que ce témoignage vérifie ? Qu'est-ce qu'il prouve ? Qu'est-ce que t'essaies de dire  ? T'es incompréhensible parce que tu cherches simplement à étaler ta haine des folles, à la justifier, et à la faire valider. Alors poses-toi et explique moi ce que tu voulais prouver à travers ce témoignage d'un jeune gay noir qui dit respecter les efféminés (notamment noirs) et juste regretter que ce soit la seule image qui soit renvoyée aux hétéros. C'est bien ça le problème c'est l'image majoritaire qui est renvoyée aux yeux de tous alors que c'est faux et donc ça augmente le rejet, la méfiance et l'amalgame entre gay-bi-transexuel dans la norme qui assument leur genre et les autres !  Forcément ça joue sur l'homophobie qu'on soit hétéro, homo, bi etc ... !  

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Citation de Regenesis : Un comportement normal, ce n'est rien d'autre qu'un comportement dont la répartition au sein d'une population donnée suit une loi Normale, c'est-à-dire que 95 % de la population présente ce comportement, et que les 5 % qui restent peuvent donc être très justement qualifiés d'anormaux.

Et tu connais des comportements qui suivent une loi normale ? Si la sexualité des gens se répartit selon une loi normale, alors il y a des gens qui se classent en-dessous de l'hétérosexualité (maximum de la gaussienne) et d'autres au-delà ? Je ne comprends pas à quoi ça correspond.
Pourquoi ce seuil arbitraire de 95% ?

Citation de Euskadi07 : De plus en plus de monde pense comme ça, et c'est normal un mec peut avoir une voix effeminée peut avoir quelques petites manières mais de là à porter un sac à main et à parler comme paris hilton ou de se trimballer avec une laisse et un fouet lors de la gay pride en bavant si tu trouves ça normal c'est que tu as un gros problème de référence à l'environnement de la société depuis que l'Homme est né ! 

Quand l'Homme est né, le sac à main et la laisse n'existaient pas, donc effectivement, tout cela est anormal.

photo de l'auteur Louisiana
Louisiana
Homme de 24 ans
Créteil

1 remerciement
Citation de Euskadi07 : C'est bien ça le problème c'est l'image majoritaire qui est renvoyée aux yeux de tous alors que c'est faux et donc ça augmente le rejet, la méfiance et l'amalgame entre gay-bi-transexuel dans la norme qui assument leur genre et les autres !


Tu viens de déplacer le problème. Dans ton post initial, le problème n'était pas que les médias/la société renvoie une image faussée des homos et bis comme efféminés, le problème était justement l'existence des personnes correspondant à cette image.

Certes, les médias et la société, tous deux hétérosexistes et LGBTphobes, veut volontiers nous faire croire que tous les homos et les bis sont des follasses. Mais la question que tu devrais te poser est : pourquoi est-ce que ça devrait justifier le rejet des LGBT ? En mettant le côté le fait que tu n'es pas représenté dans ton authenticité (ce qui, je l'admets, peut être un problème), qu'il y a-t-il de mal à être considéré comme une folle ? Pourquoi ce serait acceptable d'être rejeté/méprisé/insulté parce qu'on pense qu'on est tous des folles ? Peut-être devrais-tu t'interroger et réaliser qu'il est injuste que les "folles" soient attaqués en premier lieu, ce qui rend injuste le fait que tu sois attaqué parce qu'on pense que tu es "folle".

La culpabilité doit retomber sur les homophobes, pas sur les homos, qu'ils soient effectivement folles ou non. La haine de l'efféminé, c'est un prétexte pour les homophobes. Ils ne détestent pas les homos parce qu'ils pensent qu'ils sont tous efféminés. Ils détestent les homos, point, et pour eux, les homos sont tous efféminés. C'est ainsi qu'ils se représentent les homos mais en filigrane, leur haine est dirigée contre nos sexualités. Si du jour au lendemain on était représenté par des mecs musclés et virils, on serait toujours détestés. Et sûrement que la virilité et la musculature seraient décriées dans nos sociétés.

En conclusion, ce n'est pas la féminité qui nous rend haïs par les homophobes. C'est nous qui rendons la féminité détestable, à notre insu, parce qu'intrinsèquement associée à nos existences, existences qui sont insupportables pour les homophobes pour ce qu'elles sont et non ce qu'elles paraissent être.

Citation de Oyodoo : Pourquoi ce seuil arbitraire de 95% ?


C'est une loi mathématique. Regenesis essaie juste de rationnaliser son utilisation du mot "anormal" en utilisant cette loi mathématique, ignorant (sciemment, à mon avis), que le mot "anormal" a une connotation complètement différente dans la société.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Citation de Louisiana : C'est une loi mathématique. Regenesis essaie juste de rationnaliser son utilisation du mot "anormal" en utilisant cette loi mathématique, ignorant (sciemment, à mon avis), que le mot "anormal" a une connotation complètement différente dans la société.

Cette loi permet de modéliser un phénomène, mais ne définit aucun seuil pour considérer ce qui est normal et ce qui ne l'est pas.

photo de l'auteur Louisiana
Louisiana
Homme de 24 ans
Créteil

1 remerciement
Citation de Oyodoo Cette loi permet de modéliser un phénomène, mais ne définit aucun seuil pour considérer ce qui est normal et ce qui ne l'est pas.


Oui c'est très vrai, on parle d'une distribution normale mais pas d'un résultat normal, donc la comparaison de Regenesis est clairement un peu foireuse.

photo de l'auteur Khloroforme
Khloroforme
Non binaire de 24 ans
Paris

29 remerciements
J'avais envie de répondre, mais Louisiana vous explique clairement en quoi vos raisonnements sont foireux, donc bon, voilà voilà...

Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit