voici mon histoire à moi

avatar ancien membre
Ancien membre
10/12/2020 à 17:11

Bonjour tout le monde,

je m'appelle Lionel, j'ai 33 ans. Depuis que je suis ado je suis hétéro curieux. Puis la curiosité devient un fantasme qui prend la majeur partie du temps et de mon cerveau en ébullition.

Mais bien sur je n'accèpte pas, car je suis toujours plus attiré par la gente féminine. J'ai rencontré ma femme très tôt, je suis toujours avec aujourd'hui.

Je l'aime profodément mais de mon existence je ne souhaite pas qu'elle sache ce jardin secret.

J'aime lui faire l'amour, j'aime dominer un peu, être un homme, mais... parfois je suis tout l'inverse.

Etant ado, comme j'ai pu lire ici je fantasmais, me masturbais puis juste après avoir joui je n'éprouvais plus rien vis à vis d'un corps d'homme.

Sans doute un problème d'acceptation, mais tout de même, aujourd'hui les choses ont bien évoluées je vibre toujours après mais je ne suis pas à proprement parlé séduit par le physique masculin, les poils, etc... et embrasser un homme jamais de la vie ça m'écoeur.

Je ne suis plus bi refoulé désormais, je prend parfois mon pied avec un homme, en moyenne une fois par an où je sélectionne au feeling...

J'ai un corps assez féminin, des fesses très ronde à rendre jalouse ma propre femme et qui attire les femmes.

Depuis quelques années j'aime beaucoup me déguiser en femme chez moi, j'aime bien mes courbes. Puis ce délire a mené ma réflexion à comprendre que j'étais une "Sissy", à savoir, une part de moi aime mon coté féminin.

J'aime l'idée qu'un homme ai envie de moi, j'aime prendre du plaisir à me soumettre un peu aussi.

Je tente parfois, comme en ce moment et à travers une annonce de trouver mon coup d'un soir et je remarque que je deviens trop sélectif. J'aime les gars bien monté, bon jusqu'à la pourquoi pas, mais aussi assez grand et gros, voir vieux.

Je vis en campagne et je fantasme à l'idée de sucer un vieux hétéro... enfin bref étrange je trouve cela pervers de ma part mais bon je ne le prend pas mal, juste que je ne me comprend pas toujours.

En attendant, je me gode souvent, parfois en cam, mais cela devient lassant, j'aimerais bien trouver un plan plus régulier c'est vrai.

Lorsque j'étais ado j'avais un copain qui était gay, on a fini sur la fin (car j'ai déménagé ensuite) par franchir le cap, c'était super mais il a ensuite trahi ma confiance en le disant à d'autres, bref.

J'ai du attendre des années pour ensuite rencontré sur un site un couple pour un trio plaisant mais le monsieur n'était pas très gaté par la vie il se sentait du coup obligé d'y aller comme un bourrin, bof l'expérience... puis dans ce cas tu ne peux pas te concentrer sur madame alors... on n'a pas refait.

Je suis allé une fois en sauna gay, ambiance palpitante mais trop de vicieux qui obligent de trop j'ai pas trouvé ça très respectable. Du coup je me suis enfermé avec un gars baraqué dans une chambre obscure, ça a duré 5mn mais j'ai bien aimé.

Je n'ai jamais osé y retourner, je ne sais pas pourquoi d'ailleurs...

Puis une fois sur Nantes j'ai tenté un sexshop avec backroom, j'ai commencé sucer un gars devant d'autres c'était très excitant l'idée de se faire prendre en gang bang mais certains gars me dégoutaient, il y en a un qui avait la queue toute visceuse et puante, berk, il commence à me pincer les tétons ca me faisait hyper mal...le gars que je sucais à compris on est allez s'isoler.

Il voulais que je le suce sans capote mais j'ai jamais osé car trop peur des maladies. Par contre il était bien équipé et j'ai pris un sacré pied je l'avoue.

J'arrête ce genre de lieu maintenant, peut-être à tort, quoi qu'avec le covid maintenant...

Il y a 2 ans, à travers une annonce j'ai sélectionné un gars super sympa, je l'ai meme invité chez moi alors que ma femme était absente... je l'ai reçu en petite tenue et on s'est amusé toute la soirée...

Malheureusement il avait parfois du mal à bander mais bon pas grave c'était bien. Puis je l'ai perdu de vue étrangement, dommage j'ai pas compris ! Pourtant il en redemandait les jours d'après...

Mais à cette époque une fois que j'avais fait du sexe avec un homme je n'en voulais plus pendant plusieurs semaines après. Les choses ont changé, maintenant j'en veux plus.

Coté hétéro avec ma femme c'est bien, la petite routine mais c'est bien. Encore une fois que je suis en mode hétéro je n'ai pas du tout envie d'un homme.

J'essaye aujourd'hui de trouver ce copain régulier pour passer du bon temps, pas si évident que ça, quelques candidats mais peu reçoivent ou alors trop jeune, trop petit sexe... etc.

Merci pour votre lecture, si vous en pensez quelque chose n'hésitez pas à me le dire.

biz

avatar contributeur de Dime
Dime
10/12/2020 à 17:23

Salut.

Je pense que tu es un peu bi ( comme beaucoup de gens qui osent vivre la bisexualité, un peu destabilisante de prime abord). Je me reconnais plutot pas mal dans tes propos.

avatar contributeur de Babiboul
Babiboul
10/12/2020 à 18:11

Salut

je pense qu'on aurait pu se passer de tous les détails mais après tout le titre le disait "mon histoire à moi" ..un petit porno en lecture et c'est moi qui ai choisi de le lire jusqu'au bout tu vas me dire... ^^

m'enfin ya une question au dela de ton histoire? ou bien c'est + une petite annonce pour voir si un homme selon tes critères lirait ça avec envie?

" je suis en mode hétéro je n'ai pas du tout envie d'un homme."

tu veux dire plutot que tu n'as pas envie d'une relation serieuse, amoureuse, sentimentale avec un homme. pas contre sexuellement ça parait évident que c'est pas qu'un fantasme d'un jour. Que tu souhaites trouver un équilibre sur du long terme en satisfaisant tes désirs sexuels.

et en parler à ta femme ne te semble pas une option? qu'elle pourrait t'accompagner dans cette démarche ? tu penses qu'elle ne sait rien de tout ça et qu'elle est heureuse de votre couple ? (c'est pas un jugement, mais une réelle question)

avatar ancien membre
Ancien membre
10/12/2020 à 18:55

Merci Dime pour ta réponse, et merci Babiboul pour ton commentaire.

Je suis désolé d'être rentré dans des explications sur mon intimité, c'est vrai que ça peut choquer (?) et je m'en excuse, mais c'est le coeur qui parlait pas la libido.

Pour le reste, une relation amoureuse j'en ai une, et une belle histoire d'ailleurs. J'assume d'une certaine manière ce jardin secret et le fait de ne pas en parler, c'est un choix personnel et un équilibre qui marche dans ma vie.

Alors oui je suis frustré par moment de ne pas pouvoir assouvir mes envies, mais d'un autre coté je peux t'affirmer que jamais je ne pourrais tomber amoureux d'un homme, je n'ai d'attirance que pour le coté sexuel et encore avec certaines limites, comme ne pas embrasser, etc.

Ma femme n'est absolument pas au courant de tout ça, cela fait longtemps que je vis avec et je sais savoir dissocier les choses et avoir une vie amoureuse bien remplie, heureuse.

J'essaye ici dans mon histoire de faire le point sur moi-même, j'aime les femmes, enfin surtout ma femme plus que tout, aucune émotion pour un homme sur mon existence.

Puis, qu'elle le sache ne m'apportera aucun réconfort, je ne tiens pas à avoir l'esprit bi au quotidien, comment l'expliquer, je suis hétéro ou homo à des heures, jours perdus.

J'aimerais tout de même comprendre ce qui m'attire vraiment chez un homme. Son sexe, oui, son désir pour mon coté féminin, mon envie de soumission, et enfin mon plaisir, car je prend beaucoup de plaisir à être pénétré par exemple. Mais au dela de tout ça, pourquoi je fantasme sur le fait de me donner à un retraité enrobé par exemple ? C'est curieux, presque dérangeant en fait. Je ne peux m'empêcher de penser à mon père qui est ce genre d'homme finalement, et je dit ça sans prendre aucun plaisir à parler d'inceste je trouve ça vraiment dégoutant et plus que pervers.

Je pense d'un autre coté être une personne relativement libre dans ma tête, la où je connais des copains qui sont surement refoulés au possible quant à l'idée de coucher avec un homme, au moins j'assume ça, oui, mais je l'assume envers moi-même et non envers les autres.

Ca ne me dérangerait pas spécialement d'en parler à mes amis mais je n'ai pas confiance au coté confidentiel de la chose et ne m'y risquerai pas, la plus grande crainte serait alors d'éclater mon couple.

Enfin, désolé si cela parait être une annonce pour trouver ma viande, ce n'est pas le cas ^^

avatar ancien membre
Ancien membre
10/12/2020 à 19:34

Salut ! Merci pour le partage de ton histoire, avec quelques passages "croustillants" ! ^ ^

Chacun est libre de vivre sa bisexuliaté comme il l'entend, du moment que cela se fasse entre adultes consentants et qui se plaisent. Le fait que tu sois soucieux des IST est une bonne chose aussi, non seulement pour toi, mais aussi ta femme !

Pour ce qui est de tes fantasmes avec un homme plus âgé, ils t'appartiennent. Si cela peut te procurer du plaisir et de la satisfaction, pourquoi t'en priver ? Trouve seulement un homme, respectueux et bienveillant, qui t'aidera à réaliser tes envies. Il y a peut-être une origine avec la relation que tu as eue avec ton père, avec l'image paternel que tu as de lui, mais est-il important ou utile de le déterminer ?

Je dirais que tu es à priori "bisexuel et hétéromantique", mais là, il ne s'agit que d'étiquettes. Le principal est que tu sois au clair dans ta tête avec ce que tu aimes et ce que tu es capable de faire.

Bonne suite pour trouver un sex-friend régulier !

avatar contributeur de Ericmlv78
Ericmlv78
10/12/2020 à 19:50

bonsoir Lionel je me reconnais bien dans ta partie sexuel vivant ça depuis et l ayant decouvert depuis mon adolescence , la suite rencontre de mon Ex a 22ans puis un enfant, le mariage, un deuxieme enfant la vie de couple heureux , epanouie , mais tous au long de ses années (26 ans) une bisexualité refoulé ,envie de , je n ai jamais trompé mon Ex, 3 dépréssions pendant ses années mon Ex a souffert de tous ça en lui répétant quand j etais au plus mal mais non je ne suis pas bi ni homo , peur que tous eclate ,ca fut le cas il y a 6ans ,divorce etc etc mal de la faire souffrir et moi aussi, je tiens a précisé que j ai gardé de trés Bon Contact, je dirai comme un frére maintenant je suis célibataire et je suis sur Betolérant sans complexe et je sais que je suis bisexuel j admire les femmes je les trouves souvent charmantes et belles mais côtés sexuel l homme me plait mieux c Est comme ça , voilà mon cas parmis tant d autres. bonne soirée.

avatar contributeur de Dime
Dime
10/12/2020 à 23:02

Salut Lionel.

La seule cupalbilité que tu puisses avoir se situe vis à vis de ta compagne. Si tu estimes qu´elle trouve pleinement son equilibre à ton coté et si tu estimes apporter ta quote part à son bonheur, cela peut-etre suffit-il sans quˆelle nˆait à connaitre tes pratiques avec les hommes ?

Ceci me semble etre la question essentielle à se poser. Cela reste une tromperie, mais chaque personne nˆa-t-elle pas son petit jardin secret ?

Cˆest en tout cas quelquechose qui perturbait ma conscience lorsquˆil mˆest arrivé dˆetre dans cette situation.

A toi de voir en ton ame et conscience.

avatar contributeur de Babiboul
Babiboul
10/12/2020 à 23:23

Citation de Dime #347660

  • +1 pour les paroles de Dime.

Et moi qui suis d'humeur poête ce soir je demande :

Un jardin secret oui mais tu ne le trouverais pas plus beau avec ta femme? (un peu curieuse de jusqu'où peut aller l'amour, moi qui n'ai pas de femme et donc pas de jardin secret à cultiver ;))

avatar contributeur de Azel
Azel
11/12/2020 à 00:03

Salut et merci pour vos partages,

je suis en train de divorcer après 27 ans de vie commune, 3 enfants ... mais pas de jardin secret. ça se passe en bonne intelligence.

j'aime bien ta façon de raconter ce que tu vis, comment tu explores. J'ai discuté avec un mec qui est hétéroflexible ... si t'as besoin de mettre une étiquette.

c'est chouette Nantes, dommage c'est loin, moi ausi je cherche un ami intime et régulier.

bises

Azel

avatar ancien membre
Ancien membre
11/12/2020 à 08:33

Merci à tous pour vos commentaire :)

Salut Azel, je n'avais jamais entendu parlé du genre "hétéroflexible" c'est tout à fait ça en ce qui me concerne !

Hétéroflexible et chochotte aux heures perdues ^^

Je n'ai jamais eu de vrai ami depuis mon adolescence, je rebondis la dessus car c'est important pour moi.

J'ai quelques copains mais en réalité pas d'amitié, je me sent trop à part comme gars.

Ma femme je l'ai rencontré on était ado, j'ai loupé pas mal de soirées avec les copains mais d'un autre coté c'était mon choix, jamais été plus attiré que ça par l'ambiance intra-mecs, les buveries et compagnies.

J'aime mon petit confort et je préfère les dialogues avec les femmes.

Ce qui est d'ailleurs étonnant, enfin je ne sais pas, c'est que je sais être mignon et plaire aux femmes et hommes. Pour autant, je n'ai été infidèle.

Alors oui ca peut faire sourir, mais au plus profond de moi, le fait de n'avoir jamais trompé avec une autre femme me suffit à me croire fidèle. Je me ment certainement à moi-même bien sur, mais la vie est ainsi ce n'est pas un démon pour moi je le vis comme ça depuis toujours.

Je suis content d'être venu sur ce forum, où vous êtes en effet tous tolérants et bienveillants, je pensais que ça n'existait plus. C'est aussi réconfortant dans un monde aussi brut que le notre de pouvoir s'exprimer librement et comprendre que je ne suis pas seul, à priori, avec ce genre de pensées.

Et même si mon histoire dérange vis à vis de se que je cache à ma femme, qui est 100% transparent dans un couple ? Moi je suis issu d'une famille très ouverte sexuellement, à en parler librement et à la libido prononcée, je ne suis que l'héritage de mes parents ?! Tout ça pour dire que des fantasmes j'en ai eu et j'en ai toujours beaucoup, ma libido se calme avec les années mais je suis toujours aussi créatif, à la limite de l'infidélite parfois dans mes pensées je l'avoue tout de même.

J'aimerai par exemple beaucoup connaitre un plan à 3 avec 2 femmes, le genre de fantasme assez classique...

avatar contributeur de Babiboul
Babiboul
12/12/2020 à 22:11

Vis toutes les expériences que tu souhaites, tant qu'elles ne nuisent pas à autrui.

j'en reviens à ta femme du coup car ca reste le seul point où je me dis que ce sujet de forum pourrait apporter des choses.

Tu dis que vous vous aimez sincérement depuis de nombreuses années, que vous avez grandit ensemble, mais qu'en gros sexuellement c'est pas trop ça.

comment peux tu etre sure qu'elle n'en souffre pas elle aussi? ou qu'elle ne sache rien de ta situation?

ici tu ne parles que de toi, tu dis "qu'elle le sache ne m'apportera aucun réconfort, je ne tiens pas à avoir l'esprit bi au quotidien".

mais dans ce couple vous etes 2.. et peut etre que ça vaut le coup de lui en parler, si la relation de confiance est là?

tu ne connaissais pas le terme "d'héteroflexible" , alors je t'en lance un autre qui peut t'aider à la reflexion (et ta recherche pour assouvir tes fantasmes) : polyamour.

Communauté Bi

betolerant est fier de sa communauté bisexuelle. Notre communauté est un véritable site de rencontres bi tolérant et bienveillant.

Parlons Coming-out

Le coming-out pour une femme ou un homme bisexuel est une étape difficile. Échangez votre expérience sur le forum coming-out.



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2021, betolerant.fr