Bisexualité : est-ce réellement un choix?

Publicité
photo de l'auteur mimoza
Mimoza
Homme de 46 ans

Bonjour.

J'ai toujours été perturbé dans ma sexualité.

Mon homosexualité a été source de beaucoup d'angoisse, de honte et de mépris de soi. Je n'ai eu que des rapports furtifs ou d'une nuit, passant allègrement du dégout au désir violent. Mais elle était nécessaire à mon équilibre.

Mon hétérosexualité était plus apaisante. Mais j'avais trés peur de l'amour et de l'engagement. Mes conquètes ont été avec des femmes plus agées que moi ( 5 ans de relation) et une femme mariée ( dix ans de relation ).

Pour situer le contexte, j'ai grandi dans un milieu homophobe dans lequel ma féminité a été violement contrée depuis tout petit.

Cela fait quelques années que je suis plus apaisé, en particulier avec les hommes, bien que je ne me sente pas encore pret à me laisser aller dans une relation suivie.

Mon questionnement est le suivant : Mon désir pour les femmes aurait-il été construit dans mon psychisme durant l'enfance? Sorte de façon de rentrer dans la conformité et de refouler ainsi la honte de l'homosexualité?

Je fotte encore sur ces questions , car mon désir pour les deux sexes est encore vivace.

L'inconscient s'avère bien difficile à sonder!

Merci d'avance pour vos commentaires.

Bien à vous,

Mimoza



Rencontre bi |   >   Rencontre bi Pau

Date de publication : 21/10/2018 à 11:44
#286381
photo de l'auteur Robot
Membre désinscrit
- modifié par Atlantique le 21/10/2018 - 13:13:55

Faut aller a l ecole, apprendre un metier, trouver un job, trouver un appartement, trouver une femme pour faire des enfants qui un jour rempliront ou des tranchees en cas de guerre ou payeront des impots ....

Naturellement que nous sommes formatés pour etre des animaux sociaux et gregaires dont l unique but est de servir un interet commun.

L homosexualité est inutile a ce monde et contre productive. Aucun gouvernement ne l encourage bien au contraire. Au mieux ils la reconnaissent, point.

On ne né pas hetero ou homo, on le devient. Ce n est pas inné mais acquis.

Je crois qu on est naturellement bisexuel avec cette capacité d etre sexuellement attiré par les 2 sexes. Mais le dressage commence a la crèche ou on heteronorme les gosses des la sociabilisation : filles jupes et poupees, garçons pantalons et voitures.

Je me rappelle de mon fils avant sa scolarisation. Il adorait les poupees de sa soeur. Il les a abandonné des son arrivee dans l education nationale ou son formatage a commencé.

Et a 15 ans le travail est terminé : les uns ont une paire de castagnettes qui s emboite uniquement dans une babasse sinon c est direction le psy scolaire.

Sous l empire romain, un ado devait avoir fait l experience de l homosexualité avant de pouvoir pretendre a la "toge virile" et devenir adulte. Et la liberté sexuelle a l epoque ne s embarrasait pas de nos beaux concepts moralisateurs occidentaux d aujourd hui.

Il a fallu l arrivée de l empereur constantin qui a imposé la religion monotheiste chretienne par la terreur pour que se mette en place une morale judeo chretienne qui condamnait l homosexualité entre autre dans le but unique de servir le pouvoir en place : il fallait une armee de pondeuses et de geniteurs pour conquerir l europe et approvisionner les champs de batailles.

Et cette notion de chaire a canon perdure de nos jours encore.

#286383
photo de l'auteur David37
David37
Homme de 47 ans

Tu n'as pas le choix d'aller là où ton coeur et ton esprit te disent d'aller. C'est le meilleur moyen d'être en accord avec toi-même.


 0 vote #286384
photo de l'auteur Robot
Membre désinscrit

Ou tu joues le jeu et on te facilite l acces a ce monde pensé pour la majorité ou tu decides de suivre ton coeur et la societé te demande d assumer tes choix et prendre tes responsabilités.

Je fais

Ne t interroge pas trop sur ta sexualité, elle est naturelle . Elle ne s inscrit juste pas dans la norme pensée pour la multitude. Les lieux de drague homo sont pleins d heteronormés bons maris et bons peres de famille qui vivent clandestinement leur "coté obscure" et qui le lendemain cassent du pédé avec leurs collegues ou dans les vestiaires du club de sport.

Et c est encore pire dans certains pays ou l homosexualité est punie de mort mais ou les bourreaux violent les condamnés avant de les tuer ..... hypocrisie humaine eternelle.

#286385
photo de l'auteur Robot
Membre désinscrit

"On ne né pas hetero ou homo, on le devient. Ce n est pas inné mais acquis.

Je crois qu on est naturellement bisexuel "

Ok donc d'après vous on est tous bisexuelles à la naissance et on choisi par la suite de devenir homo ou hétéro?

Je peux connaître la source de vos dires, des études où autres!?

A mon sens, on ne devient pas, on est ou on est pas! Personnellement, je n'ai jamais (de toute ma vie ) été attiré par un homme!

Je pense qu'il faut faire attention à nos propos, ce que vous dites pourrait sous entendre que nous avons le choix, ce qui n'est pas le cas!!

Je pourrais aussi dire que tout le monde né gay et choisi par la suite de devenir hétéro ou bi.......

#286386
photo de l'auteur David37
David37
Homme de 47 ans

On a pas le choix d'être ce que l'on est mais nous avons le choix de vivre ou pas ce que l'on est !


 0 vote #286387
photo de l'auteur Robot
Membre désinscrit

Citation de David37 #286387

Je suis d'accord avec toi! On peut être homo ou bi et le caché à son entourage et vivre comme un hetero. Ça c'est un choix! Mais dire que nous sommes tous bi et nous choisissons par la suite.........please! Personne ne choisi son orientation sexuel!

#286388
photo de l'auteur Robot
Membre désinscrit

Citation de desiles54 #286388

Mais dire que nous sommes tous bi et nous choisissons par la suite.........please! Personne ne choisi son orientation sexuel!

Il n'a pas parlé de choix. Juste que pour lui l'hétéro/homoesexualité est acquise et non innée, ça n'en fait pas pour autant un choix.

Pour prendre un autre exemple, la langue maternelle est acquise (on ne la connaît pas à la naissance), pourtant on ne la choisit pas.

#286391
photo de l'auteur David37
David37
Homme de 47 ans

Entièrement d'accord avec toi Desiles54. D'ailleurs j'invite tout le monde à visualiser sur Youtube les vidéos de Max Bird qui explique scientifiquement avec humour les origines de l'homosexualité à travers les écrits du biologiste Jacques Balthazart. D'ailleurs, à ce titre, cela pourrait faire un bon sujet de discussion sur un forum.


 0 vote #286394
photo de l'auteur Robot
Membre désinscrit

Citation de David37 #286394

Il me semble que le sujet existe déjà! La vidéo avait été partagée sur le forum!

#286397
photo de l'auteur Robot
Membre désinscrit
- modifié par Atlantique le 21/10/2018 - 18:47:20

Assez agressive desiles. Et bien des etudes ont tenté de comprendre les origines de l homosexualité. Et il est admis qu elle est acquise et non innée.

Pour toi on nait homo. Ça laisse supposer qu on serait genetiquement predisposé a l homosexualité sans donc pouvoir y echapper. Soit. Or il existe des cas nombreux de jumeaux dont l un est hetero, l autre homo .... Ce n est donc pas une fatalité genetique mais une orientation acquise eu egard a des facteurs exterieurs.

Non on ne choisi pas, mais la regle c est l heteronorme dont on formate les enfants des le plus jeune age.

Un contributeur a donner un tres bon exemple avec l apprentissage de la langue maternelle.

#286400
photo de l'auteur Robot
Membre désinscrit

Bonsoir, je n'ai lu aucune étude sur le sujet, et je ne peux parler que de ressenti, qui n'est peut-être valable que pour moi : je n'ai pas eu le sentiment d'avoir le choix ; j'ai toujours considéré les femmes , que j'aime beaucoup, comme des soeurs, et il me semblerait contre ma nature de coucher avec l'une d'entre elles. Peut-être n'at'on pas encore tout découvert, et qu'un jour on comprendra le pourquoi des choses... mais peut-être ce jour là décidera-t-on que finalement ça n'a pas d'importance... je n'ai jamais trouvé bizarre d'être homosexuel dans mon for intérieur, par contre j'ai bien compris que cela n'était pas ce que l'on attendait de moi, et ça pour moi c'était un gros problème, simplement ce manque de bienveillance.Pour rejoindre la question de Mimoza, à laquelle je ne sais répondre, ne pouvant parler que de ce que j'ai vécu, j'ai ressenti depuis tout petit que chacun avait un rôle bien déterminé, en caricaturant (c'est ce que j'ai entendu, non tant dans ma famille, que partout aillleurs étant enfant : l'homme doit être fort et courageux et protéger sa femme, il est moins sensible ; la femme est sensible et fragile) ; perso, je trouvais que mon profil ressemblait plus à celui d'une femme, et j'étais blessé qu'on ne me laisse pas exister à ma manière. j'ai voulu devenir femme pour ces raisons, étant enfant et ado. Aujourd'hui je vois les choses différemment : ce n'était peut-être pas tant un désir profond de ma part que la volonté d'être reconnu dans ma sensibilité. Maintenant je sais que je peux être un homme à ma manière, du mieux que je peux, même si je n'ai pas tout réglé. Donc je pense que la famille, mais pas seulement peut effectivement perturber et empêcher d'être soi. Mais pas seulement : Si l'on parle de sexualité et ou de sentiments, peut-être faut il assumer de ne pas rentrer dans un cadre et de vivre des choses atypiques ; le tout est d'arriver à se sentir bien dans ses pompes, mais si quelqu'un a une recette toute prête, je suis aussi preneur ! ;-)bonne soirée à tous.

#286406
photo de l'auteur Robot
Membre désinscrit

C est un beau temoignage plein d humilité Marc en tous cas.

Et ça se manifeste tellement differement dans les vies de chacun.Moi par exemple j etais touché par la beauté des autres femmes ou hommes et j avais la meme pulsion sexuelle a l egard des deux sexes. J avais pourtant bien conscience que moralement c etait "contre nature" de desirer un garçon.

Et j ai eu le schema classique de l enfant couvé par sa mere, avec un pere extremement "dur" qui etait pingre en bisous calins et je t aime. Je ne me souviens pas qu il me l ai dit.

En outre je n avais que des freres et le milieu etait extrement virile et homophobe. Et pour ma part, je pense que c est tous ces parametres qui m ont enclins a rechercher calins je t aime et douceur chez les garçons plus tard.

#286407
photo de l'auteur Robot
Membre désinscrit

Peut-être est-ce une explication , en tout cas en ce qui te concerne, c'est bien possible. J'ai tendance à penser que lorsque l'on est sensible à la beauté, on l'aime sous toutes ses formes : hommes et femmes ; c'est mon cas, cependant je ne suis tombé à ce jour amoureux que d'hommes, et mon désir se dirige vers eux également. C'est vrai ce que tu dis, tous ces hommes mariés qui se cachent pour vivre des expériences homos. Pour ma part, il était inenvisageable de me marier avec une femme, c'est comme si je me mariais avec ma soeur ! :-D

#286408
photo de l'auteur Romuald690
Romuald690
Homme de 49 ans

Citation de Atlantique #286383

bonsoir excusez moi de vous reprendre , vous répondre en ce qui concerne sa sexualité ;on ne devient pas homosexuel iu hterosexuel, on l est ou l est pas , ce , est pas de l'aquisition .


 0 vote #286686
photo de l'auteur Robot
Membre désinscrit

Bonsoir, j'aurais tendance à penser cela également, mais je me base uniquement sur le ressenti, mais alors pour revenir à la question de Mimoza, en est-il de même de la bisexualité selon vous ?

#286692
photo de l'auteur Robot
Membre désinscrit

Citation de Romuald690 #286686

bonsoir excusez moi de vous reprendre , vous répondre en ce qui concerne sa sexualité ;on ne devient pas homosexuel iu hterosexuel, on l est ou l est pas , ce , est pas de l'aquisition .

Même si certaines études tendent vers ce résultat, c'est encore loin d'être sûr.

Quoi qu'il en soit, on trouve toujours des homosexuels qui ne découvrent leur orientation que sur un tard. Alors certes on peut dire qu'ils se voilaient la face au départ (mais pas sûr que ce soit toujours le cas), sauf qu'ils ne se pensaient/savaient pas homo avant cette découverte, donc étaient pleinement hétéro.

#286695