Faut il que je fasse mon coming out?

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
C'est une question à laquelle toi seule peut répondre.

Il faut peser le pour et le contre.  Tu es très jeune et assez perdue dans ton orientation sexuelle j'ai l'impression, rien ne presse, dis leur si tu en as envie et quand tu sens le moment venir.


photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Bah ne leur dit pas dans ce cas, rien ne t'y oblige...

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Bah si t'es sûr de vouloir leur dire, dis leur mais pas en ramenant ta copine avec, ça se ferait pas trop. ça doit venir pendant une discussions tranquillou, faut faire passer la pillule quoi, mais bon si tu penses qu'ils pourraient mal le prendre et te virer du domicile parentale, attends d'avoir ton petit appart à toi ou je ne sais quoi avant de leur dire. 

photo de l'auteur Gracecaro
Gracecaro
Femme de 22 ans
Pau
Personnellement je déteste le mot coming-out je vis ma vie ! je ne vois pas pourquoi quand on est LGBT on devrait le dire alors que le hétérosexuels tout va bien ils n'ont rien à dire je ne vois pas pourquoi
ils seraient normaux ceux là ??????????

photo de l'auteur Toul50
Toul50
Homme de 26 ans
Harnes
Je trouve la réaction de certains irréfléchie. Bien souvent, quand j'aborde le sujet "quelles procédures amènent en finalité le coming-out", j'ai souvent la même réponse: vis pour toi et pas pour les autres. ILLUSION car nous ne vivons pas seuls!

D'abord commençons par dire pourquoi l'hétérosexualité est-elle la sexualité socialement par défaut? Nier ce que je vais écrire c'est nier notre culture humaine. Nos sociétés sont construites de manière matriarco-patriarche. Ce gros mot veut dire que l'on reconnaît des familles dans lesquelles l'autorité suprême est représentée par les parents. Par conséquent nous sommes tous potentiellement des chefs de famille dans nos apparences sociales indépendamment de nos orientations.

Ensuite, et c'est malheureux d'en être là, pour pouvoir vivre une histoire d'amour il faut savoir identifier qui est homosexuel(le). Heureusement que certains ont fait leur coming-out, sinon ce serait triste niveau amour pour la plupart d'entre nous. Certains et j'y suis passé par là émettent des réticences quant aux sites de rencontre. Tout comme la dominante matriarco-patriarche, il est préférable que dans un couple les réseaux de connaissances des 2 personnes avant leur mise en couple puisse avoir des personnes en commun. Vous ne vous en rendez peut-être pas compte mais je pense sensiblement qu'un grand nombre de couple se casse car ce n'est pas naturel, et encore pire en étant homosexuels, d'exploiter le réseau de connaissances de l'autre. Il est préférable d'avoir un couple qui s'inscrit dans un réseau de connaissances préalablement établi.

J'avance peut-être quelque chose sans l'avoir vérifié, mais en tout cas c'est comme cela que je perçois les choses. Néanmoins certains s'en sortent très bien sans rassemblement de réseaux, sauf qu'ils n'ont pas un réseau très développé. Toutefois la nécessité du coming-out est de pouvoir s'identifier entre homosexuels. Déjà qu'entre nous on se prend des râteaux, mais si en plus on s'en va embêter des hétérosexuels ou des homosexuels à en devenir pas à l'aise avec leurs orientations, ce n'est pas non plus la meilleure des choses.

photo de l'auteur Nicolas9039
Nicolas9039
Homme de 24 ans
Liège
Citation de Gracecaro
Personnellement je déteste le mot coming-out je vis ma vie ! je ne vois pas pourquoi quand on est LGBT on devrait le dire alors que le hétérosexuels tout va bien ils n ont rien à dire je ne vois pas pourquoi
ils seraient normaux ceux là ??????????

Exactement !

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Pourquoi tu devrai le faire ? tu n'a s de compte a rendre à personne , a part toi meme.

Ps: tout a fais d'accord avec "Gracecaro" .

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Citation de Gracecaro
Personnellement je déteste le mot coming-out je vis ma vie ! je ne vois pas pourquoi quand on est LGBT on devrait le dire alors que le hétérosexuels tout va bien ils n ont rien à dire je ne vois pas pourquoi
ils seraient normaux ceux là ??????????


Effectivement, il n'y a rien à annoncer, ta sexualité, ça ne regarde que toi. Après si tu juges que ça peut t'aider (socialement, psychologiquement...), pourquoi pas !

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Si tu en souffre dit le à ton entourage (ami très proche, ou frères et soeurs avec l'un des deux avec lequel tu t'entends le mieux) Si tu n'en souffre pas tu n'es pas obligé, attend d'avoir un travail, appartement (être indépendant quoi) bon courage !!!

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Dites les gens vous avez réalisés que vous venez de déterrer un sujet mort il y a près d'un an ? 😉

photo de l'auteur Nicolas9039
Nicolas9039
Homme de 24 ans
Liège
Il peut quand même avoir toujours des gens qui se posent la question, même un an après ^^

photo de l'auteur benoit75007
Benoit75007
Homme de 40 ans
Paris
Il me semble que le "coming out" essentiel est celui que l'on se fait a soi-meme: accepter ce que l'on est !

Nous sommes souvent notre pire ennemi...

Selon moi, le "coming out" se fait naturellement petit a petit, spontanement a l'occasion, d'une ou plusieurs personnes a une autre...
Si les amis le prennent mal et bien cest que ce ne sont pas vraiment des amis. Cest dommage mais on en rencontrera dautres.
Seuls les parents et la famille sont problematique car on ne peut pas en changer...

Mon conseil "vecu" est parlez en en tete a tete d'abord avec votre pere ! Et pas a votre mere dont, paradoxalement, contrairement a ce que vous croyez, l'instinct maternel incitera a tres mal reagir !
Un pere sera plus doux et paradoxalement fier que vous soyez devenu un homme qui sassume et lui fait confiance.

photo de l'auteur Jess8729
Jess8729
Femme de 49 ans
DOUARNENEZ
Avouer son homosexualité, moi je dirai oui, il y aura surement des personnes qui te tourneront le dos d'autres parfois surprenant seront là pour toi .
Je suis lesbienne depuis toujours, je le sais au plus profond de moi, mais la vie a fait qu'à 20 ans je suis rentrée dans une vie d'hétéro pendant 20 ans, je me suis enfermée dans mon rôle de maman , mais j'étais mal dans ma vie de femme. Le décès de mon papa à mes 40 ans a remonté le vrai moi, j'ai dit stop à mon histoire, il était temps pour moi de sortir de l'ombre, d'être moi.
Je parle de mon histoire pour dire à tous les jeunes ...foncez...si vous êtes surs de votre homosexualité, n'attendez pas comme moi 20 ans pour vous affirmer...peu importe l'entourage..pensez à vous, vos désirs, vos envies.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Seule t'appartient cette décision... Rie. N'est gravé dans le marbre tu sais... Chacun est chacune est libre de ses choix

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Il n'y a pas à "avouer" quoi que ce soit... Nous ne sommes plus soumis à l'inquisition, chacun est libre de ce qu'il fait et de la manière dont il vit... Tout le monde est libre de faire ce qu'il veut

Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit