coming out "tardif"


Auteur : mawalou
Mawalou - 25 ans
De Nimes
  il y a 18 jours


Salut,
ça faisait un petit moment que je cherchais un site comme betolerant pour échanger de manière bienveillante sur nos vécus. Alors je crée le post que j'aurais aimé trouver le jour où je me suis rendue compte que j'étais lesbienne.
Il y a toute ses filles qui découvrent leur homosexualité à l'adolescence (et je les envie) et puis il y a celles comme moi (et bien d'autres je pense) qui la découvrent plus tard. Et j'espère que ce sujet deviendra un concentré de témoignages et d'échanges.

Et la c'est le moment où je vais parler de moi alors que je détestes ça mais je me lance:
Voilà j'ai 25 ans et je me suis rendue compte à 25 ans que je préférais les femmes, et (peut être que ça arrive à tout âge) j'ai eut l'impression qu'une partie de mon petit monde s'écroulait. En fait ça serait plutôt comme un rideau qui tombe. Enfin bref autant dire que je me suis sentie un peu perdue x)
J'ai cherché le contact d'une fille lesbienne que je connaissais mais sans plus pour lui demander "comment on sait si on est lesbienne?"
j'ai eut droit au perplexe de certains amis hétéro "mais en fait tant que t'auras pas testée, tu peux pas en être vraiment sûre"
Ben ouais mais je comprends leur perplexité dix ans d'hétérosexualité et du jour au lendemain leur amie qui leur annonce qu'en fait elle préfère les femmes (je caricature un peu). Et moi qui me demandais "est ce que je me suis menti à moi même tout ce temps?" question qui n'aura certainement d'ailleurs jamais de réponse et puis maintenant je m'en moque.
Mais je sais un truc c'est que sur le moment le mot le plus tapé dans mon moteur de recherche était "lesbienne" (surprise) et que j'avais qu'une envie, rencontrer d'autres femmes à qui c'était arrivé de s'en rendre compte quand on s'est plus ou moins déjà créé une autre vie (je sais pas comment mieux formuler x). En fait juste rencontrer d'autres femmes tout court parce que de tout ce que j'aime mes ami(e)s, ils m'ont pas aidés à me sentir moins seule.
ça fait maintenant 6 mois et je le vis très bien :p
toute ma famille et mes amis sont au courant (et pas une seule perte, ça m'a fait plaisir). J'ai déjà commencé à avoir droit aux "comment t'es devenue lesbienne?" "ah mais en fait c'est parce que t'es déçu des mecs" (celui la je l'adore) etc
Voilà assez parlé de moi, au plaisir de lire d'autres témoignages et de pouvoir échanger sur nos expériences respectives :)

Auteur : Elyphis
Elyphis - 20 ans
De Rouen
  il y a 18 jours


Salut !
Je comprends carrément ce que tu as vécu, puisqu'il m'est arrivé un peu une histoire similaire. Pour ma part j'ai toujours pensé être lesbienne (dès mes 13/14 ans je faisais déjà mon coming out auprès de mes amis et plus tardivement vers mes 17/18 ans auprès de ma famille) et cela ne fait que depuis six ou sept mois que j'ai "découvert" que je pouvais aussi être attirée par des hommes, et j'ai donc préféré de me définir comme "pan" plutôt que "homo". Du coup j'ai eu droit à plein de remarques du genre "c'était une phase tu vois mdr lol" de la part de tous les sceptiques et autres gros c**nards. Et toutes sortes de "ah mais tu n'es PLUS lesbienne ?". Du coup c'était un peu un coming out à l'envers et ça m'a fait penser à ton coming out sur le tard, d'où mon INCROYABLE témoignage.

Contente de voir qu'au final ça s'est quand même bien passé pour toi malgré les remarques débiles (auxquelles on a souvent droit hahaha).
Auteur : Toul50
Toul50 - 25 ans
De Harnes
  il y a 18 jours


Bonsoir @Malawou! Sujet très intéressant surtout qu'il brûle dans ma propre actualité! J'ai même pensé à créer ce topique mais... tu m'as devancée et j'en suis ravi. Je retrouve beaucoup de points communs avec toi: tardivement j'ai su mon homosexualité, à exactement 23 ans et 9 mois. Un déni qui a duré 10 ans et une difficulté énorme à rentrer dans le milieu gay au moment quand j'ai su.
Il ne demeure pas moins que je n'ai pas encore réalisé le coming-out, et j'ai encore du mal à me faire accepter par une frange majoritaire du milieu gay.

Sinon, bienvenue sur BeTolerant! J'espère que ce site te plaira!
Auteur : mawalou
Mawalou - 25 ans
De Nimes
  il y a 18 jours


à vrai dire j'ai été surprise qu'il ne soit pas déjà créé ^^
Et je te comprends sur la difficulté à intégrer le milieu, encore que vous avez plus de chances que nous parce qu'il y a plus d'endroits gays que lesbien (bon moi je suis tombée sur la ville où y'a absolument rien, vide lgbt total)
Auteur : Toul50
Toul50 - 25 ans
De Harnes
  il y a 18 jours


Ce n'est pas faux Mawalou! Il y a comme l'impression que dans le sud-est les milieux urbains sont plus conservateurs dans le sens "l'homosexualité doit être le moins visible possible". Ailleurs en France, notamment à Paris, c'est un problème qui se pose moins. Mais si je peux te rassurer, il faut du temps pour que quelques uns et quelques unes t'identifient.

Auteur : Wiloooo
Wiloooo - 28 ans
De Lyon
  il y a 18 jours


Citation de Mawalou
à vrai dire j ai été surprise qu il ne soit pas déjà créé ^^
Et je te comprends sur la difficulté à intégrer le milieu, encore que vous avez plus de chances que nous parce qu il y a plus d endroits gays que lesbien (bon moi je suis tombée sur la ville où y a absolument rien, vide lgbt total)

Oui mais.... BeTolerant est là 😚

 32 personnes l'ont remercié pour son aide, sa patience et son écoute.
Webmasteur, créateur et boudeur. Un souci avec le site n'hésitez pas à nous contacter

Auteur : Skyquiver
Skyquiver - 29 ans
De Nice
  il y a 18 jours


Bienvenue Mawalou ! Il n'y a pas vraiment d'âge pour s'accepter mais il faut bien avouer que ce n'est pas forcément évident de trouver sa voie dans notre société et encore plus à l'adolescence quand on voit les gamins déjà bien cruels entre eux sans cela.

Je partage également ton ressenti, à peu près au même âge quand j'ai fini par m'accepter une fois dos au mur, mon monde s'écroulait, et une partie de moi-même est clairement toujours ravagée par ses années passées dans la solitude, la haine et la peur, le déni de sa propre identité et donc de sa vie.

Hélas trouver une personne avec qui l'alchimie opère n'a rien d'aisé non plus, on a beaucoup d'espoir une fois qu'on s'est ouvert au monde et que l'on s'est accepté, on sort un peu plus, on va sur des sites et autres applications: mais une fois dans la fosse aux lions ( ou lionnes ), on va de déception en déception, on atteint chaque fois un peu plus le fond. Seul point positif, nous apprenons de nos échecs, on essaye de ne plus refaire les mêmes erreurs. Mais dans un monde où tout se consomme aussi rapidement que tout se jette, il reste difficile, à moins d'avoir un vrai coup de chance, de trouver les quelques perles rares susceptibles de nous faire réellement vibrer !

 6 personnes l'ont remercié pour son aide, sa patience et son écoute.
Auteur : mawalou
Mawalou - 25 ans
De Nimes
  il y a 17 jours


Toul50 je suis pas spécialement d'accord, je pense que plus un ville et grande et plus elle est face à la diversité donc que c'est mieux accepté. J'ai vécu quelques années à montpellier et t'inquiète qu'on s'y cachait pas x)

skyquiver waw cette désillusion :(
mais bon j'en suis pas encore à chercher l'âme soeur, en ce moment j'en suis plutôt à m'occuper de moi et à profiter de ce bien être que m'a procuré mon acceptation avant de me lancer dans l'arène de l'amour :p
Auteur : Toul50
Toul50 - 25 ans
De Harnes
  il y a 17 jours


@Mawalou je ne crois pas que c'est la densité d'habitants qui fait la qualité de vie gay-friendly. C'est plutôt une affaire d'aménagements du territoire. Je ne crois pas que l'homosexualité est quelque chose de publiquement répandue dans des milieux populaires style des tours, des barres ou des cités industrielles. Ce qui est mon cas pour la dernière, et donc une difficulté pour s'assumer.
Auteur : anne2607
Anne2607 - 45 ans
De Valence
  il y a 17 jours


Bonjour, je te comprends complètement Mawalou car j'ai "découvert" mon homosexualité il y a un ou deux ans, concrétisé il y a quelques mois seulement et avec une peine de coeur dans la foulée (elle n'est apparement pas prête pour une relation). Cependant, il n'y a pas d'âge pour aimer quelqu'un du même sexe ou pas.
Courage :)
Auteur : Fleur2cactus
Fleur2cactus - 28 ans
De Avranches
  il y a 14 jours


Hello je viens élargir le cercle ! Et bien même topo pour bibi! ????À 27 ans ,un conjoint, trois enfants, propriétaire d'une super maison ect... et bim! Je suis tombée sur la clé qui ouvrait la porte que j'avais soigneusement cachée...
Auteur : Caro17
Caro17 - 29 ans
De Vannes
  il y a 13 jours


Bonjour, coming out tardif pour moi également mais différent. Cela fait longtemps qu'intérieurement je sais que je suis lesbienne mais je ne l'acceptais pas. J'étais dans le déni total. Cela fait seulement quelques mois que je commence à m'accepter, me libérer, que j'ai envie de m'épanouir et de vivre pleinement mon homosexualité.
Reste l'étape de l'annonce à ma famille et mes amis.

Auteur : Quebecan
Quebecan - 40 ans
De Overijse
  il y a 13 jours


Au fond, qu'il soit tardif ou non, l'essentiel réside dans ses accords avec soi-même nest-ce pas ;) ... Chacun nous nous sommes trouvés (myself). Pour le volet, rencontrer la perle rare... là nest-ce pas une question d'attentes ? En avant chères et chers, vivez vos attirances :) et soyez bien heureux.
Auteur : mawalou
Mawalou - 25 ans
De Nimes
  il y a 13 jours


oui totalement d'accord mais bon souvent quand tu as déjà un peu construit ta vie avant autrement tu as l'impression d'être bizarre ou de t'être mentie... enfin plein de sentiments mélangés en fait.
Ce post a surtout pour but de rassurer tout le monde comme quoi non t'es pas bizarre et que ça peut arriver à n'importe quel âge :)
Auteur : Fleur2cactus
Fleur2cactus - 28 ans
De Avranches
  il y a 13 jours


Moi j'ai trois enfants une maison j'avais un conjoint qui m'aimait et encore aujourd'hui j'ai l'impression d'avoir tout détruit et détruit tout le monde, d'être égoïste ect... mais au tout début j'ai cru que j'étais malade mentalement ou genre une tumeur qui me dérègle complètement ou qui me fait croire des trucs ! C'était horrible
Auteur : Fleur2cactus
Fleur2cactus - 28 ans
De Avranches
  il y a 13 jours


Et maintenant je récolte que douleur tristesse et solitude en plus d'un manque côté sexualité !!
Auteur : mawalou
Mawalou - 25 ans
De Nimes
  il y a 13 jours


Tout mon soutien pour toi! ce n'est pas forcement évident pour tout le monde mais si c'est ce que tu es alors ta peine ne sera pas veine <3
Auteur : Lois13
Lois13 - 30 ans
De Montpellier
  il y a 4 jours


Idem pour moi j'ai 30 ans et je viens seulement d'accepter le fait que je suis gay. Je commence seulement à en parler à mes amis proches, la famille c'est pas la peine car ils sont intolérants sur ce sujet et ce qui a rendu la chose encore plus difficile à accepter. je ne me sentais pas dans la norme et la société m'a fait me sentir pas à ma place, je me suis donc forcer à jouer le jeu et rentrer dans la case qu'on m'avait donné. mais aujourd'hui je dis enfin STOP. et c'est tellement libérateur de commencer à s'aimer soi-même entièrement ! Par contre c'est vrai que je n'ai que des amis hétéro donc dur de faire des rencontres et d'échanger sur ce sujet...
Auteur : CharlieGeek
CharlieGeek - 30 ans
De Paris
  il y a 3 jours


votre topic tombe à pique, depuis quelques mois, je me pose des questions sur mon attirance pour les filles.
J'ai toujours senti que quelque chose était différent chez moi. J'ai eu ma 1er relation avec un mec à 28 ans.
Par manque de temps et d'intérêt, je me suis jamais interroger sur ce que je ressentais. J'ai toujours eu du mal à parler aux garçons qui me plaisait.
Cet été, j'ai passé beaucoup de temps avec un pote bi. Quand il me racontais ces premières relations avec des mecs et ses rêves, cela à réveiller un souvenir que j'avais enfouis durant toute mon adolescence.
Quand j'étais pré-ado, j'ai eu une relation sexuelle avec une fille. J'ai toujours interpréter cette relation comme une découverte de mon corps. Le fait que j'ai rejeté une partie de moi et refoulé mon attirance envers les filles (je ne pense pas que je peux dire que je sois homosexuelle comme je suis bi), il est du au fait que durant ma scolarité, j'ai été surpris par une enseignante, dans les toilettes des filles avec une autre fille. j'avais tellement honte d'avoir été surpris et d'être jugée que j'ai refoulé ma sexualité.
En ce moment, je suis tiraillé, ne plus savoir qui on est et assez perturbant. Être entre ce qu'on se faisait de soi (hétéro, timide et maladroite avec les mecs, être dans la norme et correspondre à la moralité d'une certaine société), de l'image que je m'étais construite au fil des ans et ce que l'on est réellement, intérieurement, sans masque.
Je commence à accepté et à me libérer de ce masque. Je ne suis pas encore passé par l'étape de l'annonce aux proches. Actuellement j'ai juste mon meilleur pote qui doit me supporter sur mes questionnements alors qu'il a toujours su que je n'étais pas hétéro.

L'annonce à ma famille est ce que je crains le plus. Ma mère est la seule qui acceptera, mon père difficilement et mon beau-frère est raciste du coup, je vous laisse deviner son comportement lors de l'annonce auprès de ma sœur.
Auteur : mawalou
Mawalou - 25 ans
De Nimes
  il y a 3 jours


hey!
ben déjà si je peux donner un conseil c'est "évite de l'annoncer lors d'un grand repas de famille" et ne le dit pas comme si c'était quelque chose de mal. On a tous ce cliché (que même les films exploitent) de la famille qui a du mal à accepter et qui se déchire mais en vrai y'a tout autant de chances qu'ils le prennent bien et tu pourrais même être surprise ;)
J'avais trop peur que ma mère le prenne mal et que mon beau père soit vraiment méchant (il est raciste aussi) et en fait c'est passé comme une lettre à la poste, ils m'ont même demandé pourquoi j'avais stressé à leur dire alors bon x)
Sinon je comprends ton point de vue par rapport au regard des autres. Hier je discutais avec un pote que j'avais toujours pensé hétéro et elle m'avouait qu'elle se sentait bi, qu'elle était tout autant attirée par des femmes mais que jamais elle sortirait avec qq'un du même sexe parce que le regard serait trop lourd à porter pour elle.
Prend juste toi le temps d'accepter qui tu es et fait comme tu le sens :)



Pour participer à [ coming out "tardif" ] il faut être obligatoirement inscrit