Protection dans les relations intimes pour les lesbiennes ?

Membre anonyme
Publiée le 26/11/2018 à 22:16

Bonsoir ,

j'aimerai avoir une reponse qui me traine dans ma téte depuis toujours ,comme les hommes (les capotes..),

est ce que pour nous ,entre deux femmes, y a-t-il une sorte de protection ou une chose comme ca?? je suis un peu curieuse apropos ce sujet

mercii pour vos reponses 😁


Tungstenn
Publiée le 26/11/2018 à 22:33

Bonjour, il paraît que ça existe les digues dentaires, les gants, j'en ai vu en photo une fois !

Lindos
Publiée le 27/11/2018 à 10:22 - modifié par Lindos le 27/11/2018 - 10:31:02

Je connais mieux la prévention entre hommes, mais les principes me semblent être les mêmes, les moyens sont ceux disponibles, qui peuvent évoluer dans le temps.

Un germe pathogène sexuellement transmissible passe d'autant plus facilement d'une personne à une autre qu'il est infectieux, en quantité suffisante notamment dans des liquides (sexuels au sens large, sang, etc) ou sur des supports (sexe, doigts, sextoys, etc), et que la musqueuse réceptive est plus fragile (écorchées, traumatisée, abimée, déjà infectée, plus fine, biologiquement pas optimisée pour cet acte, naturellement colonisée par une autre flore, etc).

Si les partenaires ne s'informent pas sur des sources sures, ne se font pas vacciner de façon adéquate, ne se font pas dépister régulièrement pour les IST les plus fréquentes, ne se connaissent pas, frottent sans protection ou rentrent sans les nettoyer tous ce qu'ils ont à leur disposition dans toutes les muqueuses du corps humain, et sans se préoccuper de la spécificité biologique ou mécanique et la protection de chacune de ces muqueuses, ne savent pas comment réagir en cas de prise de risque avérée, c'est la voie royale pour la transmission des IST. Qui se promènent rarement seules, et dont beaucoup sont silencieuses chez les filles mais pas sans conséquence plus ou moins sérieuses à long terme.

Après il y a les moyens actuels, j'ajouterais aux digues et gants proposés dans les postes précédents les vaccins, les dépistages périodiques de routine, les préservatifs féminins mais aussi masculins pour les toys, les lubrifiants adéquats, le savon, la lime à ongle (seulement pour arrondir les ongles mdr), la méfiance des jours de règles, etc. Essentiellement des règles d'hygiène et de bon sens, tenant compte des situations dégradées que j'ai évoqué.

Encore une fois je ne fais que transcrire la protection des gays masculins, très comparable si ce n'est un risque de VIH actuellement très inférieur (mais pas nul d'autant que la pansexualité semble se multiplier, et aggravé chez les filles originaires de régions très infectées).

Membre anonyme
Publiée le 27/11/2018 à 11:07

+1

Ce qui est compliqué c'est d'expliquer ça à certaines femmes. Elles croient que les mst sont exclusivement réservés aux hommes ou aux couples hétéros!

Membre anonyme
Publiée le 27/11/2018 à 17:42

la prise de sang avant rapport évite aussi la relation sexe/latex

Gwendoe
Publiée le 30/11/2018 à 22:43

pour le vih ou autres?

Membre anonyme
Publiée le 30/11/2018 à 22:50

Il existe des preservatifs feminins egalement.

Membre anonyme
Publiée le 01/12/2018 à 19:07

oui evidament et pour d'autre aussi

Koala54
Publiée le 17/08/2019 à 08:19

Comme je le dis très souvent... Nous sommes tous les ex des ex... ( si certains ont des post-it, d'autres ont des annuaires)

Il existe des protections : le préservatif féminin, la digue dentaire...

Malheureusement le sujet de la santé sexuelle n'est pas ( voire jamais) abordé dans les relations de couples ( homos, hétéros etc..)

" t'es la première, t'es la seule..." sauf que ce n'est pas souvent le cas, d'ou mon propos ( plus haut).

La santé sexuelle ne doit pas être un tabou.

Il y a des jeux amoureux, mais l'amour n'est pas un jeu.

Il faut être vigilant concernant sa propre santé, mais également celle de son/sa partenaire.

Si j'avais un conseil à donner : ce serait de faire un dépistage à chaque fois qu'on change de partenaire.

Une histoire qui se termine = 1 dépistage.

De cette façon, toutes les infections sexuellement transmissibles seraient sûrement en nette diminution.

Prendre de soin de sa santé c'est aussi prendre soin de la santé de son /sa partenaire.

Mimosa
Publiée le 17/08/2019 à 10:15 - modifié par mimoza le 17/08/2019 - 22:31:41

Hum.

Dans quel monde vit-on? La peur tue le désir et le latex tue le plaisir. (Bon, le latex reste malheureusement vital dans certaines circonstances)

C'est comme les nippons qui portent le masque dans la rue.

Restons dans l'essence de la vie, fait de partage et de risques. Elle est riche mais fragile. C'est ce qui en fait sa valeur et son prix. (avis perso bien-sur. Ce n'est pas une propagande contre le latex).

Lindos
Publiée le 17/08/2019 à 10:49 - modifié par Lindos le 17/08/2019 - 10:54:48

Mimiza,

"C'est comme les nippons qui portent le masque dans la rue."

Désolé mais tu n'as pas compris le principe, qui coute chez nous une fortune à la Sécu, c'est-a-dire à nous tous.

Un exemple. Je sympatise dans le tgv shikansen avec un étudiant qui porte un masque. Comme il ne paraissait ni malade ni vulnérable, après un moment je lui demande poliment avec moultes précaution pourquoi : parce qu'il avait un début de rhume, qu'il ne devait ni transmettre aux autres ni prendre le risque de surinfecter.

Moralité, il ne m'a pas transmis son rhume, que je ne risquais pas de transmette aux autres. Quoique j'ai aussi un masque à portée de main au Japon, c'est la moindre des obligations et politesse.

Il est vrai qu'en France on est extrémement généreux avec les maladies infectieuses, et ce faisant extrémement généreux avec les médecins et laboratoires ^^

En outre les gens fragiles peuvent être atteints de façon irréversible, comme il y a des IST aux conséquences actuellement irréversibles, et même encore parfois mortelles.

Mimosa
Publiée le 17/08/2019 à 11:28 - modifié par mimoza le 17/08/2019 - 22:38:53

Bon. Cela fait sens. En effet je n'avais pas vu les choses sous cet angle et je reconnais que c'est plutot un comportement responsable.

Le bémol que j'y apporterais, c'est que plus l'on se protège et moins nos défences immunitaires sont actives. Courrir chez le toubib au moindre pet de travers et se gaver de cachetons n'est pas la bonne solution pour protéger son corps.

Milene
Publiée le 17/08/2019 à 21:56 - modifié par Milene le 17/08/2019 - 22:01:34

Bonsoir Emma21,

Ne connaissant pas non plus grand-chose sur le sujet, il y a quelque temps je m'étais orientée vers des vidéos youtubes qui traitaient du sujet. Il y a celle-ci qui je trouve était plutôt claire et intéressante pour un début de réponse: https://www.youtube.com/watch?v=4gaCYtsnNQM

On ne peut pas dire que je sois une experte en relation intime donc le mieux serait peut-être de demander l'avis de quelques femmes homosexuelles pour savoir ce qui est le plus rentable et pratique? Je te souhaite de passer une bonne fin de soirée et un bon week-end.

EDIT: Je viens de voir que le sujet a été posté il y a maintenant neuf mois. Je pense qu'entre temps l'auteure a trouvée ses réponses. Je ne sais pas si il est bien utile de laisser mon commentaire pour le coup... 🙄

Membre anonyme
Publiée le 18/08/2019 à 00:57

Je me suis posée la question au début de comment me protéger lors des rapports avec ma copine. Et en fait je ne voyais pas trop comment amener le sujet. C'est particulièrement délicat je trouve de dire en pleine action. Attends je vais chercher la digue. C'est bête car les mst s'attrapent comme ça par flemme et négligence.

Je n'ai jamais trouvé de digues dentaires dans aucun magasin ni pharmacie, et j'ai laissé tomber quand j'ai vu que ma copine faisait des dons de sang très régulièrement. Pour donner aussi mon sang fréquemment je sais que le moindre problème ils envoient un courrier ou appellent pour signaler que quelque chose ne va pas.

Mais je trouve ça aberrant qu'on ne trouve pas de moyens de protections partout comme pour les capotes. Il faut dire que le risque du VIH est proche de zéro dans les relations lesbiennes. Puisqu'un seul cas de contamination au monde entre deux femmes a existé mais il s'est avéré qu'elles avait partagé des seringues...

Donc c'est clair que ça n'aide pas a sensibiliser contre les MST, mais le sida n'est pas la seule MST et certaines peuvent être également terrible. Les hépatites notamment.

Membre anonyme
Publiée le 18/08/2019 à 05:47

Ce genre de protection est presque inconnu de ma génération . On en entend parler maintenant , c'est très récent . On minimise souvent les dégâts des mst - La plus répandue chez les femmes est celle des chlamydias qui pourtant peuvent rendre stérile si , non ou mal traitées . Cette mst est vicieuse au point de souvent passer inaperçue . Je crois que les femmes qui se préoccupent de ce genre de sujet sont aussi des personnes responsables qui , presque , peuvent se passer de cette protection^^.

  S'inscrire pour participer au sujet