Doute sur mon orientation. Help?

photo de l'auteur eloise456
Eloise456
Femme de 22 ans
Montmorency
Ce sujet est une demande d'aide, écoute et bienveillance sont de rigueur

Alors voilà, j'ai (presque) 18 ans et maintenant ça fait quelques années que je sais que je suis bi, genre 5 ans. J'ai eu des copains, et j'ai déjà été très amoureuse d'un garçon. En ce qui concerne les filles, j'ai déjà eu des sentiments très forts, mais jamais des relations très longues. Et j'ai eu + de relations avec des garçons qu'avec des filles.
Aujourd'hui je suis célibataire, et j'ai des énormes doutes. Je ne sais pas si je suis bi ou lesbienne.
En vérité, certains jours j'arrive à me voir avec un garçon (mais vraiment parce que je n'ai jamais eu une relation assez longues avec une fille, très bizarre à expliquer) mais la plupart du temps, l'idée d'être avec un garçon me dégoûte, mais genre vraiment. J'en arrive à me dire que les hommes, c'est purement sexuel.
Bref je suis dans le flou total, moi qui était rassurée de savoir qui j'étais. Surtout en ce moment, parce que j'ai rencontré une fille géniale (ici, d'ailleurs), à qui je tiens énormément, mais j'ai pas envie de la soûler avec ça...
Je m'adresse ici à vous car je me dis que vous êtes peut-être passées par ce genre d'étape?
L'une de vous pourrait peut-être m'éclairée?
Sachant que je voudrais crier au monde entier que les hommes c'est pas mon trip à 100%, mais je vais perdre un peu de ma crédibilité si je me dis "bi" puis "lesbienne". Je peux plus garder ça pour moi, mais je en sais même pas comment me définir.
Pensez vous que l'on naît lesbienne, ou qu'on le devient, et dans ce cas, qu'il est possible que ça se fasse progressivement, et dans ce cas que ça soit une période de transition?

Merci les filles (et les mecs, si ça vous est arrivé dans l'autre sens!)

(PS; non en fait je suis pas perdue, je suis effondrée, je n'ai plus l'impression d'être moi, je suis mal dans ma peau de ne pas savoir qui je suis vraiment et de douter; Bref en gros ça va pas quoi...)
(PPS; j'ai longuement hésité à poster en anonyme, mais les coming out commence tous quelque part.)


photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Coucou !
Tout d'abord, je te préviens que je propose une analyse purement psychologique et ne te connaissant pas, tout ce que je formule ne sont que des hypothèses.

Déjà, quelques chiffres. 98% des personnes sont de naissance bisexuelles. 93 à 96% d'entre elles ne l'affirment pas, l'ignorent ou ne l'acceptent pas à cause des conventions sociales qui font que (idem pour l'homosexualité, évidemment). Après ce sont des chiffres qui réunissent autant la science que la psychologie. On peut tout à fait les contester en fonction des points de vue.

D'après moi si je suis ces chiffres, cette instabilité que tu trouves est gérée par deux facteurs : l'environnement et toi-même. L'environnement social est pour la plupart adapté en tant qu'hétérosexuel et mine de rien cela agit inconsciemment sur toi (et sur les 93-96% de personnes dont j'ai parlé précédemment). Pour toi-même, je pense que c'est un mélange de manque de confiance en toi et de recherches de ce que tu es (tout à fait normal à cet âge, je pense que tu le sais mais sait-on jamais). Il y a sûrement d'autres facteurs mais je n'ai pas assez d'éléments pour pousser une analyse approfondie. Je n'ai donné qu'un avis d'après des chiffres.
Bref c'était quand même très superficiel tout ça. ^^"
J'espère avoir aidé et ne pas t'avoir embrouillée plus :/

photo de l'auteur eloise456
Eloise456
Femme de 22 ans
Montmorency
Pas entièrement, mais c'est très gentil merci beaucoup!
Je ne pense pas que ça soit dû à un manque de confiance en moi, j'ai bien conscience que je ne suis pas hétéro, mais ces doutes me mène à être énervée contre moi-même, et je sens qu'au fond de moi je me suis renfermée...

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
La problème est donc de ne pas gérer et/ou ne pas comprendre ce qu'il se passe chez toi alors que tu as pour habitude du contraire, c'est ça ?
Le relationnel est très important et tu te sens renfermée, intéressant. Ce que je vois, c'est que tu es dans une situation paradoxale entre ce que tu veux et ce que tu ressens, créant un déséquilibre et donc une confusion dans tes pensées et tes attirances. J'ai juste ?

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Hello, je ne peux dire «qui» tu es, mais je t'invite à voir les étiquettes autrement.
La sexualité, surtout humaine (parce que très influencée culturellement avec la notion de sentiments, d'engagement, modèle de vie etc), est extrêmement complexe et nuancée. Non seulement l'homo/hétéro/bi «parfait» n'existe peut-être pas (même si l'on peut se sentir profondément d'un côté ou de l'autre), mais en plus ça peut évoluer avec le temps ! Donc au lieu de voir les étiquettes comme des identités parmis lesquelles l'une doit forcément te définir ad vitam eternam, vois les plutôt comme un indice... un reflet statistique de quel sexe te plait le plus souvent, mais qui n.exclue pas les exceptions. J'ai une amie lesbienne qui trouve parfois un mec attirant et à très rarement envie de coucher avec un gars. Remet t'elle tout en question quand ça arrive ? Non, elle sait juste que 99% du temps ce sont les filles qui l'intéresse. Je suis un peu comme elle également, j'ai déjà fantasmer sur des mecs, mais uniquement dans des cas très spécifique. Je me défini comme lesbienne car c'est plus pratique. Et si un jour pour je ne sais quelle raison je sortais réellement avec un gars ? Bah ça surprendrais beaucoup mes amis, mais après ? Pas mal d'hetero font aussi ce genre d'exeption dans l'autre sens... en réalité les étiquettes c'est juste plus pratique, pour expliquer aux gens par qui on est majoritairement attiré, mais rien à voir avec qui l'on EST. Aujourd'hui l'idée d'être avec «un mec» te dégoûte, mais dans l'hypothèse où tu serais à nouveau amoureuse d'un mec plus tard, ce sera «LE mec»... idem avec une fille. Je sais que c'est pas évident à un moment où l'on cherche à se définir, mais si tu parviens à voir ton orientation sexuelle/sentimentale comme quelque chose de certes imprécis mais tourné vers l'autre, qui est une tendance (donc non figée) de ton rapport AUX AUTRES mais pas de toi et de ton identité profonde, ça ira peut-être mieux :)

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Je suis complètement d'accord avec Pistache (mignon comme pseudo d'ailleurs ^^). Rien n'est fixe et ce pour tout ou presque.
L'esprit est très très très complexe et varie en fonction d'un nombre de paramètres assez vertigineux. Si tu te sens perdue par rapport à ce que tu penses être et ce que tu ressens, dis-toi que tout évolue et que ces changements d'attitudes sont tout à fait normaux. Ce genre de choses est disons à accepter, afin que les choses soient moins "prises de tête". Je ne sais pas si j'ai été claire.
Enfin bref. Les changements occasionnels sont totalement naturels et tu n'as pas à t'inquiéter de ce genre de choses. :)

photo de l'auteur eloise456
Eloise456
Femme de 22 ans
Montmorency
Les filles vous êtes des déesses. Franchement vous êtes géniales, vous ne savez pas combien ça m'aide...

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Oh je ne me considère pas comme une déesse mais plutôt comme une analyste comportementale de 17 ans qui aime aider les gens ;p
Bref, de rien. C'est naturel ^^

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Les filles ont tout dit :)

Tu es "toi". L'étiquette, c'est pour les autres...
Tu n'as pas à te chercher, tu n'as pas à rationaliser ce que tu es (d'ailleurs, on ne peut pas^^).

Vis ta vie, tu te découvriras. Tu aimeras des choses et en détesteras d'autres, c'est comme ça ;)
Tu pourras changer certaines choses et d'autres pas ... mais ... ça, tu le sais déjà, n'est-ce pas ?

Enfin, je te conseillerai justement d'en parler avec ta copine.
Puisque tu sais la saouler "avec ça", je te suggère de préparer une approche qui justement la saoulera pas.
Fixe toi des limites (quelles questions ? ; de temps ?) ; choisis le meilleur moment ; crée une ambiance adaptée... enfin ce genre de choses quoi...
Il n'est pas pensable de "se trouver" en excluant la personne avec qui l'on est intimement connecté. Il parait même que l'on appelle ces personnes "ma moitié" ;-) Ne fais donc pas l'économie de cette discussion car ce serait un fort mauvais calcul...

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Vit ta vie et n'écoute pas les autres, que tu soit bi ou lesbienne tu sera toujours la même. Si tu es autant attirée par les mecs que par les filles ou que par les filles tu trouvera ton bonheur.

photo de l'auteur eloise456
Eloise456
Femme de 22 ans
Montmorency
Ce n'est pas (encore) ma copine... :)
Merci beaucoup tout le monde!

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Bonsoir, alors là je suis bluffée par votre discussion, je crois que j'ai plus appris sur moi en la lisant qu'en écoutant les gens me parler depuis toute petite ! Je suis aussi dans une situation délicate j'ai la profonde certitude d'être carrément attirée par les filles mais j'en attend toujours une pour me lancer et essayer, mêle si je suis certaine que c'est ce qu'il me faut !

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Pistache a tout dit ici, bravo à toi.

Il ne faut jamais s'enfermer dans une étiquette mais se laisser porter par nos envies des instants présent tout simplement.

C'est pour cela que je me considère comme bisexuel pour ma part et non hétéro ou homo...

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
T'as pas d'étiquettes à t'accrocher t'es jeune et crier au monde entier ce que l'on ressent ne sert à rien parce que dans la plupart des cas il s'en fou mais le faire à deux est beaucoup plus facile, si la fille que t'as rencontré tiens à toi come tu tiens à elle, elle t'aideras car à deux on va plus loin.
Moi j'ai jamais vécu ce que tu vie, j'ai toujours aimé les filles depuis mes 3 ans mais j'avais pas le courage de le dire et un jours j'ai rencontré une fille sur beto aussi et grâce à elle et à son soutien j'en ai parlé sans en avoir honte. Au final mes parents m'ont collés une psy mais elle était ouverte d'esprit et m'a bien aider à m'affirmer pas en tant que lesbienne ou bi mais en tant qu'humaine.
N'hésite pas à lui en parler l'entraide c'est la clef !

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Salut Eloise, 

Ba moi je peux te donner mon avis de garçon. j'étais exactement dans la même situation que toi. Pour ma part je me suis rendu compte que j'étais davantage homosexuel. Une fois ça m'est arrivé de tomber amoureux d'une fille vraiment. Puis j'ai attendu que ça m'arrive encore pour rentrer dans le moule mais ça ne s'est pas reproduit. Aujourd'hui je n'espère plus rencontrer la fille mais simplement une personne que j'aimerai. Si j'ai bien compris tu exprimes bien le fait que tu serais bi (ou pas). C'est déjà bien puisque tu assumes la part la plus difficile qui est la part homosexuelle. Donc que tu sois bi ou homo c'est pas tellement important, suis tes envies, ton instinct, tes sentiments. J'ai entendu un truc à la radio l'autre jour. C'était une fille qui était dans la même situation que toi et qui a réussi à dépasser ça grâce en partie à une amie qui lui a dit un truc du genre : "à défaut de pouvoir entrer dans le moule, invente ta propre vie".  Surtout ne te renfermes pas, vie ta vie, oubli le genre et intéresse toi plutôt à la personne. Contrairement à ce qu'on peux dire ce n'est pas juste une histoire de sexe : prenons une fille hétéro. Et bien cette fille pourra avoir une vie sexuelle épouvantable avec un mec puis fabuleuse avec un autre. Est-ce une question de genre ? Non. C'est juste une question de personne. Je te souhaite beaucoup de courage, sois heureuse!

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Je n'ai rien de constructif à ajouter, tout a été dit à mon sens (ou du moins tout ce que j'aurais pu éventuellement dire), mais je salue sincèrement l'intervention de Pistache qui m'a vraiment beaucoup plu et qui rejoint ma propre vision des choses. ^^

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Ouai sérieux Pistache, ton message il gère!! Même moi ça m'a aidé

Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit