Les lesbiennes noires où êtes-vous ?

Ancien membre  

Bon je pense que vous avez compris ... Je suis sur ce site depuis mes 15 ans j´en ai aujourd´hui 23 et j´ai croisé maximum 4 lesbiennes noire. Ma grand mère du Congo dit que c´est parce que l´homosexualité c´est la maladie des blancs et que seuls les noirs adoptés tombent dedans mdr (heuresement que je l´aime sinon j´aurais explosé de rire devant elle)

Mais plus sérieusement à part Amandla (hunger games) Poussey (OITNB) et les 4 du site je connais aucune lesbienne noire. Vous vous dites sûrement que la couleur n´importe pas mais quand t´as l´impression d´être seule elle prend tout d´un coup une grande importance...

Dime  

Question interressante.

Je pense que l'homosexualité est moins développée chez les africains, de part une culture differente et une relation à la sexualité différente aussi, mieux vécue par les femmes ? ( suppositions, car je ne suis pas africain). Vous etes aussi en sous-nombre par rapport aux blancs, ce qui explique aussi le sous-nombre d'homosexuels.

avatar contributeur de Kendany
Kendany  

Je me demande si par hasard. Du fait de leurs cultures quand même beaucoups moins gays friendly que celle des blancs. Ils ne seraient pas du genre à être moins nombreux à assumer leur homosexualité au grand jours que les blancs. bef ils aurainet peut être plus tendance à le cacher. à cause de leurs éducations et culture moins tolérantes vis à vis de l'homosexualité.

avatar contributeur de Redmood
Redmood  

Il y a des études qui ont prouvées que l’âge, l’origine ethnique, la religion et tout un tas d’autres critères sociaux et culturelles n’ont aucun impact sur la quantité d’homosexuels dans une population. En revanche, lorsque que l’homophobie est fortement présente et pire encore lorsqu’elle est considérée comme normale, par la majorité et le pouvoir en place, on observe un déploiement varié de phénomènes (difficultés à s’assumer, mensonge à soi-même et/ou aux autres, comme l’a dit @Kendany, mais on peux aussi ajouter les meurtres et les suicides), qui donnent la fausse impression qu’il y a moins de personnes LGBT.

Sinon, je peux ajouter à ta liste, Shirley Souagnon, comédienne et humoriste française, d’origine ivoirienne, qui est lesbienne et n’hésite pas à en parler sur scène.

Ancien membre  

Mimoza arrête de raconter des bêtises, merci. L´orientation sexuelle n´est pas une construction sociale, mais quelque chose d´innée.

Foufy  

bonjour GraceCaro,

je suis black et lesbiennes, mais ma couleur de peau n'a rien a voir avec ma sexualité, mais je confirme chez certains africains,c 'est mal vu, une maladie ou autre...

Ancien membre  

Hey !

Ce qui m interroge c est pourquoi en effet tu trouves aussi d impirtance a ça... Est ce que cela ne te permet pas de rencontrer des femmes et d avoir des relations avec elles ? Simple supposition mais je crois pas. Donc pourquoi serait il un probleme que tu ne trouve pas de noire, tu es lesbienne et oui en effet de couleur noire et alors ?

Le racisme aujourd hui c est bien le communautarisme. Si c est une souffrance pour toi je te conseil de te poser les vrais questions... Pourquoi c est un probleme pour toi ? Est ce que ça vient vraiment de l environement ou tu vis qui est sectaire et qui ne veux pas de femme noire ou est ce que se ne serais pas toi qui ne voudrais pas de blanc ?

Je suis a ton ecoute par rapport à ça a bon entendeur 😜

Dime  

Salut Dimanche.

Je ne pense pas raconter des betises. Il y a un gros pourcentage de la population qui sera déterminé homo ou hétéro. Soit. Mais il y a aussi une part (peut etre 15 pourcent?) qui sera bi et dont l'orientation sera déterminée par la société. Tu ne peux pas nier que dans les années cinquante, bcp d'homo se mariaient pour faire comme tout le monde. Et il y a certains pays d'Afrique dans lesquels bcp de gens sont hétéro par convention, parceque l'homosexualité est presque passible de peine de mort. Voilà le sens de mon précedent post.

Ancien membre  

Houlà , que de raccourcis - Elle ne cherche pas forcément une autre femme noire - Par contre être noire est un critère de déselection pour beaucoup . Le nier , c'est se voiler la face . J'ai eu des retours de femmes de couleur qui très "clairement" n'ont plus affiché leur photo , ceci devenant un frein à toute discussion - En 2019 c'est dingue et pourtant bien réel . C'est assez révélateur d'un malaise généralisé que tous se refilent encore ...

Ancien membre  

jeanne m000

Dans ce cas là je n ai rien dit, et je trouve ça inadmissible en 2019 😡

Ancien membre  

Heureusement , nous ne nous arrêtons pas à celà - La bêtise n'a pas de couleur , pas plus que l'amour .^^

Foufy  

perso, je n'ai jamais eu ce soucis de discrimination pour avoir des relations, après c'est peut-être le faite de ne pas être africaine a part entière... mais je ne comprends pas comment on peut jugé juste avec une photo ?

Akiya   - modifié par akiya le 10/04/2020 - 17:29:48

Bonjour GraceCaro,

Je suis nouvelle sur ce site que j'ai découvert hier. Je viens de tomber sur ton sujet et il m'a interpellé. J'ai eu de grosses interrogations aussi quand j'ai commencé à découvrir que ma sexualité allait bien au-delà du schéma hétéronormé. Suis-je seule, y a t'il des personnes qui me ressemblent avec lesquelles je pourrais échanger ? Dans cette quête, j'ai trouvé de belles personnes.

Grâce à mes rencontres, je peux te dire que nous sommes nombreuses avec des profils et des choix de vie qui sont propres à chacune. Je ne te cache pas que l'éducation bien ancrée et souvent machiste, homophobe, la religion et le rejet violent de la famille comme dans d'autres milieux jouent un grand rôle. J'en connais qui ont choisi d'assumer malgré tout. D'autres de se marier avec un homme et renoncer à poursuivre leur relation avec une femme. D'autres vivent leurs relations dans la discrétion. Certaines sont en conflit permanent avec leurs pulsions, leur sentiment et ne vont pas au bout de leur quête d'être en phase avec elle-même...J'ai fréquenté le milieu à l'étranger (San Francisco, Los Angeles, Londres..) et j'étais assez surprise de ne pas me sentir seule, de pouvoir échanger avec des femmes noires et latinos lesbiennes. J'étais tellement contente et curieuse. Pour découvrir qu'on a des points communs culturels, familiaux et souvent ce fameux rejet. En plus, ce n'est pas écrit sur le visage d'une femme qu'elle aime les femmes et les femmes noires hors milieu lesbien c'est encore plus compliqué de savoir qu'elle l'est. Ici nous ne parlons pas de communitarisme, c'est juste que parfois c'est quand même sympa de pouvoir échanger avec des personnes qui comprennent d'où l'on vient parce qu'il y a une base commune, certains comportements et attitudes sans à avoir à tout expliquer. Ta question est assez complexe en soi mais sache que tu es loin d'être seule. On est nombreuses, diverses. Par contre je ne te cache pas que ça devient plus difficile de rencontrer les gens dans les lieux publics. Je sortais beaucoup dans les bars et en soirées, c'était plus simple de se parler amicalement ou autres, et là je croisais beaucoup de femmes noires surtout dans les soirées de musique urbaine. Si tu vas à la Gay Pride de Paris par exemple tu vas être agréablement surprise en terme de représentation, cela dépend aussi des éditions. J'ai assisté à celle d'il y a deux ans et j'étais assez étonnée. La nouvelle génération est plus décomplexée. Elle a plus de références dans les films et séries donc c'est plus simple de trouver des repères. Je te donnerai des noms si tu veux.

Et tu as raison quand tu dis que culturellement on nous dit que c'est une maladie de blancs alors que franchement c'est se mentir que de sortir ce genre de stupidité. Si tu savais le nombre de personnes qui le sont en Afrique, alors oui c'est caché et discret pour ne pas risquer sa vie ou finir en prison.

Je ne sais pas si c'est assez clair ce que je viens de dire.

Ancien membre   - modifié par LouRrr le 10/04/2020 - 17:56:47

Ah Dimanche/Mimoza,

Ce grand débat entre contructivisme et essentialisme.

Je donne quand mème la victoire à Mimoza qui reconnait l'essentialisme tout en maintenant ses 15/100 de constructivisme; un plus grand effort d'inclusion de sa part

Ancien membre  

Tout d'abord, GraceCaro s'interroge sur la présence de lesbiennes noires ici ou dans la sphère LGBT en général. Que vous ayez résumé son propos à la place de l'homosexualité en Afrique en dit long sur les biais qui imprègnent votre pensée. Quand on parle de noirs, on ne parle pas uniquement des Africains, quand bien même GraceCaro ait parlé de sa grand-mère du Congo.

En outre, il existe probablement moins de lesbiennes noires que blanches par un effet statistique, certes. Mais pourquoi GraceCaro dis-tu avoir l'impression de te sentir seule ? Te penses-tu uniquement à travers la couleur de ta peau ? Personnellement, je ne me sens pas seul au milieu de gays blancs, parce que je peux me retrouver avec eux autour de nombreux points communs, autres que la couleur de la peau. Bref...

Ensuite, la question du rapport à la sexualité reste complexe dans toutes les cultures. Les comportements d'évitement ou d'accomodement au regard d'une norme hétéro existe dans toutes les cultures. Les cultures européennes (et j'ai bien mis un pluriel : il n'y a pas UNE culture européenne) ne sont pas nécessairement plus tolérantes vis-à-vis de comportements considérés comme "déviants", par rapport aux autres cultures. J'ajoute au passage que cultures européennes ne signifient pas "Blancs", là aussi, les raccourcis dont certains commentaires se font l'écho sont éloquents. Si certains dans les pays d'Afrique sont homos, mais font un mariage hétéosexuel pour se conformer aux injonctions sociales, il n'est donc pas possible de dire : "l'homosexualité est moins développée dans les pays d'Afrique" (j'ai modifié Afrique par "pays d'Afrique", car l'Afrique n'est ni un pays ni un bloc culturel monolithique). De fait, l'homosexualité n'y est pas nécessairement moins développée, mais certainement moins visible. Et c'est là, toute la différence ! D'ailleurs, la question du mariage pour tous (etc.) montre que la question de la visibilité des LGBT en France (en Europe donc !) est loin d'être évidente. Bien que non passible de peine de mort, beaucoup ne souhaitent pas faire état de leur homosexualité, car dans la Culture se fondent de nombreuses sous-cultures ou contre-cultures, plus ou moins tolérantes à l'égard des LGBT. Les lignes de clivage traversent donc les pays, les continents, les cultures...

En somme, la réalité est complexe. A cette complexité, il convient de répondre par une pensée complexe et non pas simpliste ;-)

Toxicmp3  

"Mais pourquoi GraceCaro dis-tu avoir l'impression de te sentir seule ? Te penses-tu uniquement à travers la couleur de ta peau ? Personnellement, je ne me sens pas seul au milieu de gays blancs, parce que je peux me retrouver avec eux autour de nombreux points communs, autres que la couleur de la peau. Bref..."

Et pourquoi tu es sûr un forum LGBT ? Te penses-tu uniquement à travers ta sexualité ? Tu peux pas aller voir des hétérosexuels, tu pourras trouver des nombreux points communs autres que ta sexualité.

Elle a jamais dit qu'elle voulait sortir uniquement avec des femmes noires, c'est juste que mine de rien faire face au racisme, à la mysoginie et à l'homophobie (pas forcément quotidienne, mais j'imagine qu'on doit en entendre pas mal) ça fait quand même pas mal de points communs et assez importants. Le regard de la société, ça te "forge" (je sais pas si c'est le bon terme) un peu/beaucoup. Et bon même sans vouloir parler des problèmes liés au racisme/homophobie/mysoginie, c'est rassurant de se trouver avec quelqu'un qui partage bcp de points en communs (je veux dire les sites comme betolerant existe pour quoi ?), je sais pas moi, je me sens plus à l'aise à parler de certains sujets avec des gays/lesbiennes qu'avec des hétéros et j'ai pas l'impression que ma sexualité me définisse tant que ça.

La représentation c'est assez important, ça fait du bien de s'identifier à un personnage ou une personnalité. Pour juste avoir la sensation qu'on est pas seul, je repense il y a un peu plus de 10ans ou on avait presque 0 homosexuels à la télévision/cinéma et si il y'en avait c'était des personnages super secondaires, ou alors ils mourraient du Sida, même chose pour les célébrités. Ca peut paraitre stupide mais moi je me sentais assez seul, sans trop exemple quand j'étais au début de l'adolescence (et pas forcément d'amis out, non plus).

Et puis sans être raciste ni quoi que soit, moi si je me retrouve etre le seul blanc à Dakar, j'essaie de m'adapter/ de me faire des amis ; je vois un groupe de blancs européens et un autre composé de sénégalais typiques (noirs quoi.) Ben plus ou moins inconsciemment je vais me diriger vers les blancs parce que je me dis qu'on aura plus de points communs et donc plus susceptibles de s'entendre (et non je pense pas que ma couleur de peau me définisse tant que ça non plus et je pense pas être raciste). Bref je peux comprendre qu'elle cherche quelqu'un "comme" elle.

Ancien membre  

Justement, rien ne te permets de dire que je suis uniquement sur un forum LGBT et des amis hétéros, je n'en manque pas et je peux discuter de sujets concernant les LGBT comme d'autres. GraceCaro ne dit pas formellement qu'elle ne veut sortir qu'avec des femmes noires, mais il n'y a pas seulement ce que l'on dit, il y a aussi ce que les mots révèlent de sa pensée.

Ensuite quand tu dis que faire face au racisme ou autre donne envie de se retrouver avec des personnes avec qui on partage des points communs, c'est oublier que des blancs peuvent être choqués du racisme et que des noirs peuvent n'en avoir rien à faire. D'ailleurs, tu dis plus loin "quand on fait face au racisme/mysoginie/homophobie c'est rassurant de se trouver avec quelqu'un qui partage bcp de points en commun" ce serait pour ça que Betolerant existe... Et bien justement ! Si c'est la raison d'être du site, c'est bien la preuve qu'on peut se trouver des points communs avec de nombreuses personnes avec, ou sans, la couleur de peau comme critère.

Quant à ton dernier paragraphe, il est contradictoire. Pose-toi les bonnes questions.

Toxicmp3  

C'est génial que tu puisses parler avec tes amis hétérosexuels de plein de sujets liés au LGBT mais tout le monde n'est pas confortable avec ça, ou à même juste la chance d'avoir des connaissances qui soient très ouvertes d'esprit sur la question (De ce que j'ai compris, la grand-mère de GraceCaro est loin d'être gay friendly)

Et rien ne te permets de dire qu'elle veut uniquement des ami/es noir/es et lesbiennes, c'est juste qu'elle aimerait faire des connaissances avec des gens qui lui ressemble et elle espère en trouver sur ce site, tout comme toi qui a des amis hétéros et tu aimerais te faire plus d'amis homo/bi/trans sur ce site ?

Et puis surtout "GraceCaro ne dit pas formellement qu'elle ne veut sortir qu'avec des femmes noires, mais il n'y a pas seulement ce que l'on dit, il y a aussi ce que les mots révèlent de sa pensée. " En gros tu postes un commentaire super condescendant sûr TES déductions ? Elle a rien de tel, depuis le départ c'est juste des suppositions de ta part, y'a pas de phrase qui précise noir sur blanc ce que tu pense est vrai donc bon...

Et il y a des hétérosexuels choqués par l'homophobie pourtant ce forum existe ? Si c'était si facile on prendrait pas la peine de créer des espaces d'échanges comme celui, et même ici les opinions divergent sur pas mal de sujets.

Et mon dernier paragraphe est pas du tout contradictoire, j'essaie de me mettre à sa place si je vais dans un pays étranger, que j'essaie de me faire des amis et malheureusement tout le monde n'a pas une étiquette sur la tête avec ses centres d'interêts, je vais vers les gens qui me ressemble, vers les gens où je pense j'aurai le plus de points en communs et inconsciemment ça passe pars un sélection très superficiel (donc la couleur de peau, le style vestimentaire etc). Et non ça veut pas dire que je me ferme juste aux blancs, c'est juste quand tu essaies de faire de nouvelles connaissances dans un nouveau milieu (bon après c'est surtout vrai dans des endroits comme l'école ou le travail), on essaie de se mettre avec des gens avec qui on pense on sera confortables aux premiers abords. Ce serait hypocrite de pas se faire la remarque.

Ancien membre  

Bonjour a tous.

Le sujet dérive un peu, et pas forcément de la bonne façon.

Le sujet a pour butte, dite moi si je me trompe, de regrouper les différentes Lesbiennes de couleur sur ce site.

Et il est tout a fait concevable de vouloir aussi rencontrer des gens qui vivent les mêmes expériences que sois.

Pour permettre a d'autre Lesbiennes de couleur de se présenter ici, essayons de garder un espaces de discutions propre et tolérant, quitte a rouvrir un poste (même si je suis pas sur de l'intéret) sur la proportions de lesbiennes de couleurs dans le monde.

Si il nous est possible de mettre en contactes tout ce beau monde, ce serai super ^^

Nell91  

moi je suis la ?


Pour participer à ce sujet vous devez obligatoirement créer un compte.