Elle ou des enfants... Comment choisir ?

Publicité
photo de l'auteur Robot
Membre désinscrit

Bonjour,

Nouvellement inscrite, je cherche des avis ou un partage d expérience pour m'aider à avancer dans ma problématique actuelle...

Après 15 ans de vie hetero "classique", j'ai fait la rencontre d'une femme dont je pense être follement amoureuse... Nous sommes restées ensemble un an, avant de nous séparer afin que je puisse "réaliser mon projet de vie" cad avoir des enfants, avec un homme.

Sauf que depuis plusieurs mois, j'essaie de faire des rencontres mais je ne suis pas dedans... Car je suis toujours amoureuse de cette femme (et elle aussi !).

Elle ne veut pas d'enfants car pour elle, deux personnes du même sexe ne devraient pas faire " subir" leur choix à un enfant.

Aujourd'hui je me retrouve donc dans la situation de devoir choisir entre elle (dont j'ai du mal à me passer...) ou une hypothétique histoire d'amour à venir avec un homme, et des tout aussi hypothétiques enfants...

Qu'est-ce qui pourrait guider ce choix, à votre avis ? J'aimerais avancer sur la question, car je tourne un peu en rond ...

Merci pour vos avis éclairés, j'espère !



Rencontre lesbienne

Date de publication : 27/06/2019 à 20:51
#302605
photo de l'auteur Nina82
Nina82
Non binaire de 24 ans

Je te dirais de ne pas sacrifier ton désir par amour, mais je te dis surtout de comprendre pourquoi ta compagne (ou ton ex) tient ce genre de propos...

N'est-ce pas tout simplement le fait qu'elle ne veuille pas d'enfants ? Même des femmes un tant soit peu intéresser par le genre masculin n'en veulent pas de bases...

Pourquoi le mot subir ?


 0 vote #302613
Meilleure réponse

photo de l'auteur Sofie02
Sofie02
Femme de 30 ans

Bonjour aprés ce n'est peut être pas avec cette femme là que vous pourrriez construitre une vie avec des enfants car des femmes lesbiennes il y en a pleins qui veulent devenir mère donc dèjà je ne vois pas pourquoi aussi vous vous forcerez d'aller avec un homme pour avoir ce que vous voulez .


 4 votes #302614
photo de l'auteur Robot
Membre désinscrit

Pour vous répondre, je pense que elle tient ces propos ("subir" est simpliste mais résume bien) car elle est plus âgée (40), car elle se sent décalée par rapport aux autres (sa personnalité), et au vu de son éducation stricte (pas très gay friendly).

Et oui, je pourrais rencontrer une autre femme qui voudrait des enfants... Mais ne me rajoutez pas un 3ème choix 😄

#302661
photo de l'auteur Sofie02
Sofie02
Femme de 30 ans

Je dis ça car cela pourrais être une éventuelle possibilité . Désolée de vous compliquez la tâche .


 0 vote #302688
photo de l'auteur Robot
Membre désinscrit

C'était une boutade, merci pour votre avis 🙂

#302695
photo de l'auteur Meteol
Meteol
Homme de 26 ans

et pour quoi pas devenir famille d'acueil? (je ne sait pas si c'est autorisé pour les couple du même sexe) mais ça pourrais comblé ton besoin d'enfant tout en étant à l'opposé des propos de ton aimé. c'est a dire que les enfants sont déja là de base, vous ne feriez que leur offrir de l'amour et un cadre éducatif. (là je simplifie à font je pense parceque ça doit être une monstruosité administratif et judiciaire ce genre de plans)


 0 vote #302716
photo de l'auteur Sofie02
Sofie02
Femme de 30 ans

Je pense que cela ne lui comblera pas le fait d'être maman de porter son propre enfant de le voir grandir et l'aspect familiale avec la famille ce n'est pas pareille. De plus elle ne pourra s'attacher à cette enfant comme ci c'était le sien c'est compliqué d'être famille d'accueil car l'enfant on peut te l'enlever pour adoption,...


 0 vote #302720
photo de l'auteur Nina82
Nina82
Non binaire de 24 ans

Je suis d'accord avec Méteol : il y'a plein d'enfants malheureux dans les foyers, ou du moins qui aspirent à davantage d'affection ... après je pense qu'au yeux de la Loi il faut avoir certains critères effectivement ; matériel bien sur, financier certainement, la motivation et l'envie d'avoir des gosses dans son foyer sur pour sur ! Après je sais plus si il faut etre marier ou si le concubinage suffit ...

Et puis si je devais avoir des enfants, ce serait en tant que famille d'accueil : certes iels peuvent etre retirer, mais le fait de leur montrer que le bonheur est possible et qu'iels méritent l'amour quand bien même iels sont "à problèmes", et ben ça poussent certains à chercher le bonheur et vivre à fond ; c'est uniquement mon avis personnel, mais je pense que l'etre humain arrete de procréer un moment et qu'il adopte davantage, le monde s'en porterais un peu mieux ...

@Sofie02 : les liens du sang ne font pas tout malheureusement ... je vais raconter un peu ma vie mais je connais quelques mères qui négligent leur enfant parce que finalement c'est du boulot quand même ! Et je suis moi-même plus ou moins renier par mon père alors pour moi l'aspect "famille" n'existe pas.

La famille c'est pas un truc uni et universel, chacun à sa manière d'etre dans la cellule familliale, pour ma part je n'ai pas une famille unie et je m'en porte plutot bien ... et je ne veux pas d'enfant biologiques car je sais que je vais etre une mauvaise mère.


 0 vote #302727
photo de l'auteur Sofie02
Sofie02
Femme de 30 ans

Après pour ce point de vue chacun et chacune nous avons pas la même vision de la "famille" car moi je suis très proche de ma famille j'ai perdu mon papa à l'âge de 12 ans mais je sais que moi si je n'arrive pas à être maman je serais malheureuse.

Après je suis tout à fait d'accord sur le fait qu'il y pleins d'enfants dans le besoin mais faut pouvoir et savoir le gérer et il faut le vouloir aussi car on va pas ce mentir c'est difficile et quand une femme veut être maman aussi c'est aussi pour porter son enfants le voir grandir lui apporter l'amour d'une maman.


 0 vote #302728
photo de l'auteur Nina82
Nina82
Non binaire de 24 ans

Je suis désolé.e pour ton père, mes condoléances. J'imagine que cette perte est pour beaucoup pour l'avis que tu as sur le sujet, de ce fait je comprend et je respecte pleinement ton point de vue.

Le mien est mort spirituellement depuis tellement longtemps, que je ne saurais te dire depuis quand, je peux juste te dire que je n'ai aucun manque paternel et que je sais que je ne serais jamais mère ; il était du genre toxique et j'ai peur de reproduire la même chose.

Et de toute manière je suis stérile alors ...


 0 vote #302744
photo de l'auteur Sofie02
Sofie02
Femme de 30 ans

Ah désolée !! pour cela que je dis chacun à sa propre histoire donc cela dépend aussi de ça


 0 vote #302746
photo de l'auteur Nina82
Nina82
Non binaire de 24 ans

Ouais, chacun à ses bagages et ses casseroles ... mais t'as pas à être désolée pour moi, je me porte bien


 0 vote #302747
photo de l'auteur Robot
Membre désinscrit
- modifié par Jeanne00 le 28/06/2019 - 20:03:03

Bonsoir à toutes ,

@Waterflow - Cruel dilemme ...

" ... Qu'est-ce qui pourrait guider ce choix, à votre avis ? J'aimerais avancer sur la question, car je tourne un peu en rond ..."

  • S'interroger sur la viabilité d'un couple qui se construit sur un sacrifice ? (même si l'amour est sensé venir à bout de toutes les difficultés)

  • S'interroger sur la viabilité d'un couple ou s'assumer est loin d'être une évidence pour l'une ?

  • S'interroger sur le bien fondé de multiplier des rencontres juste pour procréer ? (la pma pour toutes devrait être légalisée assez vite . De même , beaucoup de gays sont ouverts à une coparentalité , une piste à creuser)

Célibataire , il est possible d'adopter . Etre famille d'accueil est dans un tout autre registre . Dans tous les cas , les nourrissons sont toujours très demandés . L'offre ne suit pas la demande . (j'avoue , cette phrase est aussi moche qu'elle est une réalité) . Les enfants dits non-adoptables sont légions eux , parce que trop "vieux" ou porteurs d'un handicap . Ils ont pourtant droit au bonheur eux aussi . Là aussi , il faudra encore un peu de temps pour faire évoluer les mentalités , les désirs , les "croyances " ...

#302816
photo de l'auteur Robot
Membre désinscrit

J'avoue que je n'avais pas songé à toutes ces options ! Mais c'est bien, je voulais justement m'interroger différemment.

Je cherche plutôt une famille que des enfants, dans le sens où ça me semble égal de les "porter" (je ne me suis jamais projetée là dedans... mon cerveau n'imprime pas cette image!).

S'interroger sur la viabilité d'un couple qui se construit sur un sacrifice ? : c'est là toute la question... je me demande si à l'inverse, je dois passer à côté d'un amour passionné pour quelque chose d'hypothétique, qui ne m'arrivera peut-être jamais ?

Je précise que je ne multiplie pas les rencontres "pour procréer", mais pour essayer de passer à autre chose, tout simplement. Sauf que je n'y arrive pas et cela fera bientôt un an que j'essaie.

S'interroger sur la viabilité d'un couple ou s'assumer est loin d'être une évidence pour l'une ? je n'ai malheureusement aucune leçon à donner en la matière, en tout cas si on juge par les actes ;-)

D'autres avis sur la question ? J'ai l'impression que pour l'instant, ce n'est pas très partagé et que le Web pense que je ne devrais pas retourner avec cette femme... !

#302918
photo de l'auteur Robot
Membre désinscrit

Bonjour,

Je pense aussi que bâtir ou vivre une relation en sacrifiant son envie de maternité est un peu "dangereux". Car si cette relation se termine un jour, tu auras peut-être la frustration de ne pas avoir accompli ton besoin d'être maman.

Je parle en connaissance de cause. 3 ans avec un homme qui, dès le départ, m'avait bien dit qu'il ne voulait pas d'enfants. Je me suis lancée dans la relation en me disant qu'il en valait la peine, et que nous allions passer une grande partie de notre vie ensemble. Et puis je me suis usée, en voyant que finalement, notre couple n'avançait pas (pas d'engagement commun, ce dont j'avais besoin). Et du coup, nous nous sommes séparés et aujourd'hui, il n'est plus envisageable que je sois maman à nouveau (j'ai déjà un petit bonhomme à la maison).

Le besoin d'être maman est viscéral. Donc, toi seule peux savoir si la femme dont tu est amoureuse en vaut la peine. ;-)

#303012
photo de l'auteur Robot
Membre désinscrit

Trés dommage que l'auteure se soit désinscrite autant que de résumer au "Web" :

" ... D'autres avis sur la question ? J'ai l'impression que pour l'instant, ce n'est pas très partagé et que le Web pense que je ne devrais pas retourner avec cette femme... ! " ... des personnes qui sont intervenues sans être dans la condamnation . C'est très injuste en plus d'être faux . Maintenant , il n'y a rien d'étonnant à ce que beaucoup peinent à réagir . Siffler ne suffit pas à obtenir une réponse . Il y a un minimum de respect à avoir et ce , peu importe l'urgence de la question . Il serait vain de croire que les questionnements s'adressent à des robots . Je trouve dommage autant que détestable la réaction de l'auteure .

#303024
photo de l'auteur Nina82
Nina82
Non binaire de 24 ans

@Neonature : "Le besoin d'être maman est viscéral"

Euh ... nan pas tellement en fait x) Je n'ai aucune envie d'être mère, aller belle-mère à la rigueur ou mère adoptive (ça améliorera mon karma tiens !), le fait d'avoir un mioche dans le ventre et accoucher dans le sang, les larmes, la douleur et les matières fécales me répugnent et pas sur l'esthétique de la chose !

Avoir un enfant est un engagement à vie, en tout points de A à Z, il faut pas seulement l'éduquer et le mettre à l'abri du besoin, il faut l'aimer et ça, j'en suis incapable et je le sais pertinemment depuis mes 10 ans.


 0 vote #303098
photo de l'auteur Robot
Membre désinscrit

Ce que je vouslais dire, Nina, c'est que quand on a envie d'être maman, on ne pense qu'à ça, ça devient un besoin. Et si on en est privé, c'est très dur et frustrant, car les hormones travaillent dessus aussi.

Si tu n'as pas envie d'être maman, la question ne se pose pas. Chaque femme est libre d'avoir envie d'élever des mioches ou pas. 😁

Mais la personne qui a initié le sujet parlait bien de son envie d'être mère et mettait cette envie en balance avec une relation possible.

#303319
photo de l'auteur Meteol
Meteol
Homme de 26 ans

néonatura?

Je me suis toujour demander si ce besoin d'avoir des enfants était comparable au besoin de trouver quelqu'un pour partager ça vie.

Perso j'ai passer une grand periode de ma vie sans m'occuper de mon coeur, revoulant cette partie la de moi derrière le taf.

J'en était arriver à resentir comme un pourrisement intérieur, une impression de vide et de manque, Ca m'obligais à ne plus penser qu'a ça au point d'en avoir des insomnies.

Es-ce que la sensation est comparable quand on arrive pas à faire des enfants alors qu'on en veut?

C'est une question que je me pose parceque jusqu'a présent je trouvais ça débile de faire des enfants et irrésonnable (voir irresponsable) en raison de l'état de la civilisation (je suis un peu pessimiste sur les bords et colaspologue aussi je pense) mais s'il s'avére que c'est un besoin vital au sens personnel alors ça pourrais être un argument qui me ferait changer d'avis.


 0 vote #303352
photo de l'auteur Robot
Membre désinscrit

Meteol,

En ce qui me concerne, le besoin d'avoir un bébé était plus grand que celui d'être en couple. J'ai même quitté mon compagnon de l'époque car il ne voulait pas encore d'enfant (après 4 ans de vie commune). J'avais presque 30 ans et je sentais qu'il était temps pour moi de concrétiser ce besoin. Cela faisait longtemps que j'y pensais. J'ai trouvé un papa (horrible horrible compagnon de vie) et j'ai eu mon fils à 32 ans. Pour des raisons de violences conjugales, j'ai quitté le père quand mon fils avait 4 mois.

Je m'étais même dis, plus jeune, que si je ne trouvais pas d'homme qui voulait un enfant, avant mes 35 ans, que je le ferais seule.

Donc, ce besoin est propre à chacun.e. Des hommes peuvent ressentir aussi ce besoin de paternité.

Et je t'avoue que l'Amour que mon fils m'apporte me comble plus que tout. Je me demande même s'il est possible que j'aie encore de la place dans le coeur pour y mettre une troisième personne. Peut-être si elle en vaut la peine.

#303417

Publicité

Publicité


  




Publicité


Publicité