Amitié à sens unique ?

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Ce sujet est une demande d'aide, écoute et bienveillance sont de rigueur

Bonjour à tous !
Avant de commencer je tenais juste  à préciser que je n'ai pas vraiment trouvé de catégorie du forum qui correspondait aux problèmes liés à l'amitié en générale, donc j'écris ici par défaut puisque je suis gay et l'ami dont je vais parler l'est également.

Donc voilà, pour vous remettre dans le contexte j'ai vécu une grosse partie de ma vie à la Réunion, avant de bouger l'année (scolaire) dernière à Lyon pour mes études. J'avais pas mal d'amis là-bas, certains ont aussi bougé en métropoles, d'autres sont resté, mais j'ai gardé contact avec une grosse majorité d'entre eux grâce à la magie d'internet.

Le problème que j'ai concerne mon seul ami de la Réunion ayant déménagé à Lyon également. Je me sens très proche de lui car on a un caractère un peu similaire, et puis il s'est rendu compte qu'il était gay au lycée, et m'a demandé conseil et posé beaucoup de questions à ce sujet, car j'avais fait mon coming-out deux-trois ans avant ça. Il doutait beaucoup de lui à cette époque et je pense qu'avoir des amis (je n'étais pas le seul :p) compréhensifs l'a beaucoup aidé à s'accepter.

Le truc c'est que ses études lui prennent beaucoup de temps, ce qui fait qu'on se voit quasiment jamais.
Et puis j'ai récemment appris par un tiers qu'il avait un petit ami, et qu'il refusait d'en parler avec moi précisément . Alors moi ça m'a fait un choc quand même, je comprends pas trop pourquoi il me met à l'écart comme ça, surtout après toutes les fois où je l'ai consolé parce qu'il pensait qu'il n'était pas normal et qu'il allait rester seul à vie, et autre insécurité.
Je me suis un peu remis en question, et j'ai cherché pour voir si j'avais fait quelque chose de mal, qui puisse remettre en question notre amitié, ou sa confiance en moi, ou je ne sais quoi.

Et puis je me suis juste rendu compte que depuis que j'ai déménagé en métropole, c'est toujours moi qui allait vers lui, il ne m'a jamais invité, il ne m'a jamais contacté en premier, il n'a fait que me répondre. Il refusait la plupart de mes invitations, mais les fois où il est venu j'ai toujours eu l'impression que tout se passait bien, comme avant.
La conclusion que j'ai, c'est qu'il n'a tout simplement pas vraiment envie de garder contact avec moi, et qu'il ne me considère plus comme son ami.
C'est là que j'ai besoin de votre aide ! A votre avis, que dois-je faire ?
Il vaut mieux que j'attende qu'il me contact ? Que je laisse tombe ?
Ou au contraire je dois multiplier les messages, les invitations, etc... ? C'est un ami que j'ai depuis très longtemps, et je me sens un peu trahi par son comportement, mais j'ai aussi l'impression de ne pas vraiment être objectif et d'avoir un peu trop extrapolé...
J'ai pensé à lui envoyer un long message lui expliquant un peu ce que je pensais, mais j'ai peur qu'il le prenne mal...

Qu'en pensez-vous ?


photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Les amitiés qui durent toute la vie sont rares. En général on lie des liens d'amitié avec des gens qui nous accompagnent une partie de la vie. Mais les gens évoluent, et on peut s'éloigner d'amis avec lesquels on pouvait être très proches auparavant.
Et puis une amitié s'entretient des deux côtés. S'il n'a jamais fait aucun effort, laisse tomber. L'important c'est d'aller de l'avant.

Après tu sembles avoir été un gros soutien pour lui à une époque et visiblement ça te blesse qu'il n'y accorde que si peu d'importance. Donc ça vaut la peine de lui en parler quand même, pour clarifier les choses de ton côté. Mais il ne faut pas être dans l'attente. Des amis proches tu t'en feras d'autres.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Je pense que je vais essayer de renouer un peu le contact, mais si rien n'évolue je lui dirais ce que je pense :/

Ca m'attriste vraiment, je sais que les amitiés sont pas toutes faites pour durer, m'enfin je pensais pas que ça pouvait se détériorer en si peu de temps, surtout que c'est pas comme si j'avais pas essayer de le contacter quoi.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
A mon avis, il ne veut pas pousser votre amitié plus loin. Déjà s'il ne fait aucun effort de son côté; enfin à la base toute relation (amicale ou amoureuse) doit se maintenir par les deux côtés, même à défauts de se voir, il existe les téléphones, les mails.... A mon avis il est passé à autre chose. Par contre, la communication étant importante, n'aie pas peur de lui dire clairement ce que tu as sur le coeur même si ça doit faire mal. Je ne dis pas d'en faire un pot pourri mais de tout lui dire, tout, que ce soit en bon ou en mauvais; vide ton sac et vois s'il te répond. Si oui, essaie d'en discuter (selon le type de réponse) sinon, dans les deux cas, tu es mieux de gérer ta vie de ton côté: à mon avis, l'amitié que vous aviez eu avant n'est plus à espérer maintenant. :/

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Après, ma question personnelle; as-tu déjà pensé que ce dit petit-ami pouvait être derrière ça ? Cela pourrait peut-être expliquer certaines choses. Pour ma part j'ai déjà eu ma meilleure amie de longue date avec qui les ponts ont faillis être coupés jusqu'à ce que je découvre que c'est son petit ami qui lui sucrait petit à petit toutes ses amitiés homosexuelles (et mon ex avait tenté de faire la même chose d'où la rupture) mais après je ne sais pas et dans ton cas je n'y mettrais pas plus mon nez; mais qui sait, au point où tu es, ça pourrait faire parti des explications qu'il te donnera s'il répond à ton message.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Non, je ne pense pas que ce petit ami ai quelque chose à voir avec son comportement, car cette relation est tout à fait récente.
Je l'ai appris avec un ami commun, avec qui j'ai gardé une bien meilleure entente malgré la distance (on discute presque tous les jours sur skype), et ce qu'il m'a dit c'est qu'il avait une relation à distance avec un mec, et qu'ils s'étaient recontré il n'y a pas longtemps IRL. Il m'a aussi dit qu'il lui avait défendu de m'en parler, qu'il valait mieux pas que je le sache.
Ma seule explication c'est qu'il aurait honte de l'avoir rencontré sur internet, mais c'est complètement incompréhensible puisque je l'avais moi-même encouragé à ne pas se limiter.
En plus je suis pas sensé aborder le sujet du petit-ami car je ne suis pas sensé le savoir à la base.
Je pense que je vais juster essayer de faire en sorte qu'il m'en parle, et s'il esquive le sujet bah je lui dirais simplement mes sentiments.
Avec un peu de chance il voudra me voir un peu plus souvent, qui sait ^^'

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Bonjour :) , Mis a part le "voyage " je vis exactement la même chose que toi ^_^ , un ami très proche qui soudain a prit ses distances avec moi . Je dois toujours aller en avant , je dois toujours aller le chercher , si je ne lui parle pas il ne me capte pas et ne me dit rien du tout ;) 

J'ai réglé le problème en allant le voir , et je lui est expliqué face a face si il avait un problème avec moi ou autre ;D
J'ai sentit l'hésitation dans sa réponse quand il m'a répondu d'un : " Non il n'y a aucun problème " 
Donc depuis j'ai couper les plombs avec lui ;D Même si ça ma fais mal , ça a était pour le meilleur ;D 
Je te conseille de faire la même chose , va le voir et expliquez vous ;D
Bon courage

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Sans te mettre martel en tête, il faut aussi dire qu'on change dans la vie. Et heureusement! Le changement de Région ne vous remet peut-être pas en question de la même façon. Ton ami conserve certainement de l'estime pour toi, mais sur le plan intime, il a fait d'autres choix. Toi, te ne sembles pas avoir raisonner de cette façon, vous êtes différents. 
C'est peut-être dans l'intention de ne pas te blesser, maladroitement, et de vouloir conserver ce qui lui paraissait le plus privé pour lui, qu'il a décidé de cloisonner ses relations? Manifestement, vous n'êtes pas à égalité d'information sur le sujet. Il y a un changement à gérer. Bien négocié, vous resterez peut-être des amis solides. Sinon, tu devras regarder devant toi et imaginer qu'une personne, que tu ne connais pas encore, sera enchantée de te rencontrer. Aies confiance en toi, ok?

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Bonjour,
 
Je vais te livrer une réflexion qui pourra peut-être t'être utile pour une partie du problème que tu nous soumets (ou pas, mais j'espère qu'elle le sera).
 
J'ai aidé, plusieurs fois dans ma vie, des personne dans des situations très difficiles (sans leur avoir sauvé la vie, disons que cela a été une aide importante à un moment très dur de leur vie). Pour les cas les plus significatifs, je ne pouvais pas qualifier autrement le retour que ces personnes ont eu envers moi que comme de "l'ingratitude". Cela m'avait intrigué, parce que cela me semblait un comportement tellement éloigné du mien, tellement incompréhensible, que je me disais que je devais rater quelque chose.
 
J'ai commencé à creuser une notion élaborée en anthropologie, celle de "contre-don" : tout don appelle un contre-don. Par exemple, si quelqu'un te demande du feu et que tu lui en donnes, tu t'attends, souvent inconsciemment, à un merci, à un sourire, quelque chose qui marque un semblant de reconnaissance. Si la personne ne le fait pas, tu seras probablement irrité. Et pourtant, il n'y avait pas eu préalablement d'accord sur une rétribution pour le don de feu. Mais implicitement, tu t'attendais à une contre-partie symbolique : un remerciement sous une forme ou une autre, même très légère (proportionnellement au don, comme, pour du feu, le don est faible). C'est ce qu'appelle le contre-don. Les individus qui, dans une société, n'ont pas le sens inné du contre-don, sont fréquemment vu comme asociaux, ou au moins peu adapté socialement, et suscitent fréquemment de l'hostilité, parce qu'ils n'agissent pas selon la règle fondamentale implicite qu'un don appelle un contre-don.
 
Mais c'est en discutant avec un ami, qui s'occupe d'une association d'aide aux migrants LGBT que j'ai eu une explication plus complète. Cette association, assez connue dans son secteur, suit des personnes étrangères, victimes de discriminations, ou (souvent) pire, dans leur pays d'origine en raison de leur orientation sexuelle ou de leur identité de genre, qui veulent s'établir en France. L'accompagnement dure dure souvent deux à trois ans et il est assuré par la même personne de l'association, qui va suivre la personne migrante du début jusqu'à l'obtention d'un titre de séjour en tant que réfugié. Dans un certain sens, la personne de l'association sauve la vie de la personne migrante. Et pourtant, fréquemment, les relations (parce qu'au bout de deux-trois ans les personnes se connaissent bien) s'enveniment vers la fin, ou au moins deviennent très froides et distantes. Cela a aussi été constaté avec les personnes greffées, de la personne qui a reçu la greffe envers la personne qui lui a donné un organe : on appelle cela le phénomène de la "dette impossible" : le don est perçu comme tellement grand par la personne qui l'a reçu qu'elle a le sentiment qu'elle ne peut pas le rembourser par un contre-don. Conséquemment, elle devient irrité envers sa bienfaitrice, ou distante.
 
Un article sur le sujet si ça t'intéresse de creuser :
Don, corps et dette : questions anthropologiques et philosophiques, une approche maussienne

photo de l'auteur Sambina
Sambina
Femme de 42 ans
Rueil Malmaison

2 remerciements
Tout d'abord laisse moi te dire que tu es un véritable ami étant donné que tu essayes de sauver ce qu'il reste à sauver, beaucoup auraient laissé tomber. Mon conseil serait d'avoir une discussion avec ton ami en lui expliquant que tu ne comprend pas son comportement. Si la discussion ne mène a rien tu pourras te dire que tu as tout tenté pour essayer de sauver votre amitié ainsi tu éviteras de te demander si tu n'as pas fais une erreur en coupant les ponts avec lui.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Je crains que le titre ne résume trop bien la situation : faut-il persister dans une amitié à sens unique ? Je crains que non, car il est sûrement passé à autre chose, et celui qui souffrirait ce serait toi en persistant dans la relation.

photo de l'auteur Avatea
Avatea
Homme de 27 ans
Paris

18 remerciements
Merci @Ajabtar pour ce passage très enrichissant ;) Ce monsieur Mauss est un génie !

Là d'où je viens, cette notion de don / contre-don a(vait) son importance. Si j'aide un proche dans un moment difficile, c'est impossible qu'il n'essaie pas à sa manière de rendre la pareille, avec les moyens dont il dispose.

Exemple : je prête à mon cousin une certaine somme d'argent dont il a besoin... lui de son côté va m'envoyer par fret des produits de son travail : langoustes, thon, tomates, etc.

Ma mère appelait ça " la reconnaissance du ventre ", ne jamais oublier les personnes envers qui nous sommes redevables !
Les Polynésiens étaient très attachés à ce système, ne pas le respecter c'était s'exposer à de graves déconvenues !

Aujourd'hui, cela a tendance à disparaître, avec la modernité et la mentalité individualiste qui s'impose...

J'aime beaucoup cette idée de dette impossible car elle éclaire pas mal de situations, de comportements qu'autrement il serait difficile d'accepter. Cela m'a permis de comprendre pourquoi ma cousine n'a jamais été reconnaissante de l'aide qu'on lui avait donnée, bien au contraire... 

Bref, je digresse...

Concernant ta situation @Xanas : j'ai envie de te dire que c'est la vie, et que des gars comme ton ami, tu en croiseras des tas encore... Les amis, c'est comme ça, un jour on s'entend comme cul et chemise et puis le lendemain il se passe quelque chose et alors silence radio.

Tu te sens trahi parce que tu attendais que ton ami te soit quelque part redevable de l'aide et l'écoute que tu lui avais fournie dans un moment difficile et plus généralement de toutes ces petites choses qui ont fondé votre amitié. C'est tout à fait normal et compréhensible. Il y a une situation d'asymétrie don/contre-don comme le montre sans ambages ton titre... et oui, ce genre de situation est loin d'être confortable.

Si ton ami ne trouve pas de temps pour toi, qu'il décline tes invitations, tes relances... N'insiste pas et ne te prends pas la tête. Tu l'as dit, il n'a tout simplement pas envie de garder le contact avec toi.

Tu as choisi de lui écrire ce que tu pensais de votre relation, c'est ta façon d'être et de faire, tu es honnête avec toi-même et envers lui et ça c'est respectable.
 
Peut-être qu'il est simplement dans une nouvelle phase de sa vie (les voyages / le changement de cadre jouent beaucoup) où il a besoin de prendre ses distances vis-à-vis de toi (mais pas toi uniquement) pour passer à autre chose. Ce sont des choses qui arrivent... Je comprends ton amertume mais que veux-tu, on ne peut pas être dans la tête de ses amis...

Laisse faire le temps. Ne garde pas rancune. Tu as fait ce que tu estimais être juste en l'aidant dans un moment de besoin, en choisissant d'être son ami.

Et qui sait, peut-être qu'un jour il reviendra vers toi ? Peut-être qu'après avoir vécu certaines expériences il repensera à cet ami qu'il a laissé de côté ? Ce jour-là, il trouvera le temps de te voir et de te parler.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Réponse plus simple pour ma part :

 Certaines personnes ne savent tout simplement pas donner et préfèrent recevoir, utiliser les gens.

 Sans oublier que l'amitié, c'est donnant-donnant, c'est un échange à double sens.

   Le cas contraire, c'est plutôt malsain.


   D'un autre côté, les amis de longue date font trop souvent partie du paysage, au risque de devenir des vieux  meubles.

photo de l'auteur Inuit53
Inuit53
Homme de 21 ans
Paris

5 remerciements
Je pense, comme certains te l'ont dit avant moi, que tu peux pas savoir ce qu'il se passe dans sa tête avant d'avoir eu une discussion claire avec lui. Ne te prends pas la tête et demande lui ce qu'il se passe. Si c'est un "vrai" ami il comprendra, sinon c'est que c'est pas le cas. Au moins tu seras fixé. La solution c'est toujours la communication

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Merci pour tous vos commentaires !

Pour l'instant, j'ai choisi d'en discuter avec lui directement, donc je l'ai invité au resto et il a accepté (bon, je lui ai laissé choisir la date parce que sinon il était pas dispo x) )
Je verrais en fonction de ses réactions.

Je vous tiens au courant.

Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit