Projet de vie - Famille

avatar ancien membre
Ancien membre
11/03/2012 à 19:38

Bien le bonjour (ou plutôt bonsoir) :) J'inaugure sur ce site mon premier post et j'espère qu'il fera réagir certains d'entre vous (peur de me retrouver sans réponse -_-). Je suis ici pour parler de famille, de liberté et de projet de vie. J'aimerais avoir votre avis sur la définition la plus juste de la famille, quelle est l'importance de la famille dans la société, un schéma "homofamilial" (pur néologisme, compréhensible ?) est-il possible et le fait de s'opposer au mariage homosexuel et à l'adoption par des homosexuels n'est-il pas une atteinte à la fois à l'égalité ET à la liberté des individus ? Enfin, doit on se baser sur des études et des faits passés pour construire la législation de demain (cela paraît contradictoire) sachant que la société évolue aujourd'hui à vitesse grand V ? Si je voulais, par exemple, me marier avec mon copain (quand j'aurai l'âge :P) ou adopter un enfant avec lui, et bien je ne pourrai tout simplement pas, et cette pensée entrave déja aujourd'hui ma liberté de construire ma vie comme je l'entend. Aussi, on ne peut croire aux paroles de l'Eglise Catholique (je fais référence ici au pape) qui prétend que la croissance d'une certaine population homosexuelle correspond à la fin même de la société (avec des arguments historiques aberrants tels la chute de l'Empire Romain, aussi évoquée par Christine Boutin si je ne m'abuse) et que les couples homosexuels menacent la famille, ce qui me paraît bien étrange... Ni aux résultats d'études sociales - qui se font vieillissantes - par la même occasion. Qu'en pensez vous ? Mon avis est bien plus vaste que cela sur la question mais je me réserve pour d'éventuelles réponses.
avatar ancien membre
Ancien membre
11/03/2012 à 19:54

qu'est ce que j'en pense? je vais te le dire A condition que tu ne te faches pas! Adopter un enfant dans un couple homosexuel masculin est de nos jours un pur égoïsme de notre part. Je vais t'expliquer pourquoi. L'homosexualité masculine n'est pas encore complétement toléré et est sujets a discrimination, homophobie, railleries, nous sommes souvent mêlé a tout (pédophilie, violeurs, libertins) et j'en passe. Alors imagine un moment le gosse a 8 ans dans la cour de l’école qui entend ce que les autres enfants répètent de leurs parents, ce qu'ils ont entendu à table chez eux. Imagine face à quoi il doit lutter, ... Sommes nous aussi égoïstes, sommes nous des monstres, pour que nous puissions assouvir nos propres désirs acceptons de faire subir une telle horreur à "notre gamin"? Oui, en règle générale on peut dire qu'il vaut mieux qu'un enfant soit élevé par deux papa qui l'aime plutôt que de se faire tabasser chez un couple hétéro alcoolique. Le problème est que ça n'est pas encore perçu comme ça. Après oui, se pose la question de la famille: une famille ça se perpétue sinon il n'y aurait plus d’êtres humains à force! Oui l’équilibre est celui qu'on avait avant avec encore le rôle de la grand mère , le rôle de la mère, le père qui assume la famille et dans ce clan familial l'enfant n’étais pas voué à lui même comme aujourd'hui! Je pense, pour ma part, que l'on puisse élever et rendre heureux un enfant, oui, mais l'adopter non, qu'il sache lui même faire cette différence. Aprés comme je l'ai dit, pour le moment c'est impossible, l'enfant le vivrait trop mal psychologiquement.
avatar ancien membre
Ancien membre
11/03/2012 à 20:01

On en discutait avec un pote l'autre jour et on est arrivé à la conclusion suivante : - Dans un point de vue équilibre de l'enfant, je pense qu'il est totalement possible pour un enfant de grandir normalement dans une famille homoparentale. Le mieux, serait quand même qu'il ait une présence de l'autre sexe qui puisse lui apporter un peu plus, surtout si l'enfant n'a pas le sexe de ses parents (une fille au milieu d'un couple gay, aura peut-être besoin d'une présence féminine quand elle commencera à avoir ses règles par exemple). - Du point de vue société, je pense qu'il est encore trop tôt pour instaurer l'adoption d'enfant pas les couples homosexuels. Tant que celle-ci ne sera pas perçu comme normal, l'enfant risque de souffrir des moqueries de ses camarades à cause des clichés. Par contre, je vois pas en quoi l'homosexualité menace la famille franchement.
avatar ancien membre
Ancien membre
11/03/2012 à 20:06

Je tiens a faire remarquer qu'absolument AUCUNE études n'ont été menées sur le fait d'avoir ou non des parents homosexuels, ce qui ne peut être fait puisque pratiquement tout "empêche" une telle étude. J'entends par étude une étude sociologique bien sûr, non expérimentale. Aucune étude n'a pu être menée sur le fait qu'un enfant ayant des parents du même sexe (et non homosexuel, il y a une différence) ai un développement différent de celui ayant des parents de sexe différents! Ainsi les arguments arguant une telle chose ne tiennent pas la route. Quand à l'opposition au mariage homosexuel, légalisé dans certains pays, et à l'adoption par un couple homosexuel, a savoir si elle atteint ou non la liberté des individus, il faudrait pour cela éplucher tout le code Civil et en décortiquer les articles s'y rapportant un à un. Cela étant donc quasiment impossible, il est de fait sociétal que la "normalité" familiale soit le couple hétérosexuel. Pourquoi? Certains répondront par la religion, d'autres par l'évolution, d'autres encore par d'autres arguments. Toujours est-il que pour savoir si la liberté et l'égalité en sont atteinte, il faudrait remettre en cause bien d'autres choses avant. Quand à savoir si on doit se baser sur des études et des faits antérieurs pour créer la "législation de demain", j'ai envie de répondre un grand OUI. C'est en apprenant de nos erreurs que nous pourrons rectifier le futur. Et les sciences permettent de contrôler les populations. Plus qu'on ne le soupçonne d'ailleurs. Quand à la religion et la politique, elles sont bien loin d'être seules causes, et les études sociales sont certes erronées mais pas seulement par leur ancienneté. Mais tout cela n'empêche pas de pouvoir construire son avenir. C'est nous qui en somme principalement maître et non quelque instance supérieure. J'ai dis.
avatar ancien membre
Ancien membre
11/03/2012 à 20:12

le droit c'est bien le devoir et la protection psychique de l'enfant c'est mieux...
avatar ancien membre
Ancien membre
11/03/2012 à 20:23

@Constantin Ah mais je ne me fâche pas chacun son avis ;) En tout cas si ce que tu dis est vrai 300 000 enfants vivent dans la terreur ! Et aujourd'hui, peut-être que ce que disent les parents à leurs enfants c'est pas encore ça et ça peut avoir des conséquences sur l'enfant en question, mais les parents de demains (les jeunes d'aujourd'hui) seront certainement très différents, comme je le disais la société évolue à grands pas. A l'école, l'enfant n'est pas encore assez grand pour souffrir de troubles psychologiques dont tu parles. Au collège, c'est différent, mais encore une fois les probables "moqueries" des autres ne seraient pas plus importantes que des moqueries concernant le style vestimentaire, la façon de parler, les notes scolaires... de même que d'avoir une mère prostituée ou un père handicapé. Je pense fortement qu'élever un enfant étant un couple homosexuel serait possible. "Je pense, pour ma part, que l'on puisse élever et rendre heureux un enfant, oui, mais l'adopter non, qu'il sache lui même faire cette différence." alors là pas compris >< @November (+Constantin d'ailleurs) Quid du mariage ? @Tramouet Je n'aurai pas parlé d'études sociales s'il n'y en avait pas eu ;) Et je ne pense pas qu'il soit nécessaire d'éplucher le Code Civil pour comprendre si cela est une atteinte à ma liberté: ma liberté est atteinte car je ne suis pas libre de choisir. Et si ce n'est pas dit par le Code Civil, c'est que la liberté est juridiquement mal définie (?), je quitte le pays xD. La société actuelle restreint les homosexuels à un certain mode de vie, et après on se demande d'où viennent les clichés ! Et pour ce que tu dis à propos des erreurs passées, je comprend ce que tu veux dire, mais cela ne peut pas s'appliquer à ce sujet particulier puisqu'il est totalement nouveau, c'est d'ailleurs ce que j'entendais dans ma question. Et là je suis en totale contradiction avec toi: depuis quand est-on le maître de notre destin ?
avatar ancien membre
Ancien membre
11/03/2012 à 20:34

Au collège c'est différends? alors explique moi d’où sortent les 30 voire plus personnes de 15 a 19 ans a qui je parle tous les soirs, me parlant de leur vécu, comment ils se sentent perçu... A 8 ans tu répète ce que tu entends chez toi a partir de 12-13 ans , un tu répètes toujours, deux tu en rajoute, et 3 tu te forges une opinion sur ce que tu as entendu. C'est encore pire... La violence, d'année en année progresse et démarre de plus en plus tôt chez l’adolescent, sans plus aucunes limites de degré! ça fait 44 ans que je vis, 25 ans que je m'interresse au problème, 15 ans que je lis la presse des faits divers. La haine empire, elle atteint des niveaux pas encore vus. Il n'y a plus de codes, de règles... Tu sais c'est horrible d’être rejeté comme j'en connais au lycée ou au collège , le pire c'est que c'est là que tu commence a construire ta base de futur adulte. J'adore les enfants, mais j'ai été assez confronté à cette détresse pour dire que je ne veux pas qu'il souffre ce calvaire lui aussi. Candy est partie et Bisounours est mort! Au jour d'aujourd'hui c'est chacun pour soit et si on trouve ne serait ce qu'une infime faiblesse chez une personne on va s'en servir jusqu a la détruire. Il n'y a plus de valeur. le second point que tu as soulevé chez moi, je serais pour une chose, que l'on puisse élever des enfants, car nous pouvons nous aussi comme tout être humain lui apporter de l'amour, une éducation et des valeurs. Mais je pense que pour garder un équilibre nous ne devons pas oublier aussi l'origine de la famille , comme il a été dit le rôle de la femme est important chez un enfant. Alors jouer les parents de substitution, je suis prêt a le faire mais lui dire une famille c'est ça, non je pense que se serait une mauvaise image! nous ne sommes que la famille au sens large. L'enfant a besoin aussi de repère pour se construire, et il est difficile de lui expliquer comment le second papa va pouvoir tomber enceint! Ou alors on remet l'histoire de la cigogne sur le tapis. Non, soyons réaliste! nous ne pouvons briser la chaine de la femme enceinte, du père qui l'a mise enceinte, des grands parents, etc... une mère et une grand mère c'est important où alors tu les a déjà oublié. Alors je mettrais en garde tous ceux qui voudraient briser cette chaine de la vie... nos futurs enfants n'y comprendraient plus rien et ce ne serait pas un signe de stabilité. Utiliser le droit, exiger l'adoption est pour moi un acte égoïste de notre part.
avatar ancien membre
Ancien membre
11/03/2012 à 20:39

Le code Civil a certainement des failles, je n'en doute pas. Mais la liberté n'en est pas forcément atteinte. D'accord tu ne peux pas te marier. Mais qu'est ce qui t'empêche de vivre avec ton homme? Et il y a toujours le PACS, qui ne vaut pas certes un mariage, mais qui s'en approche même si ce n'est pas parfait. Les homosexuels ne sont absolument pas réduit à un mode de vie particulier, loin de là. Quand aux clichés, ce ne sont pas les modes de vies qui les amènent mais les personnes trop stéréotypées qui ne vivent que par ce moyen de se faire remarquer. Et évidemment on les remarques, et cela entraine une généralisation de comportement à toute une population. Quand à cette "nouvelle" situation, je ne crois pas qu'elle le soit vraiment, nouvelle. Elle a juste changé. Il y a déjà eu quantité de situation, certes pas identiques, mais tout du moins semblable. La situation n'a juste pas encore trouvé de solution à ce "problème" si l'on considère cela comme tel. Et moi j'aimerais que tu me prouves par A plus B qu'on ne peut être maître de son destin :happy:
avatar ancien membre
Ancien membre
11/03/2012 à 20:40

Mon avis sur le mariage est beaucoup plus tranché. A une époque, le mariage représentait une union devant Dieu, mais aujourd'hui de quoi s'agit-il ? D'une officialisation de son union devant l'Etat (qui permet entre autres profiter d'avantages fiscaux et sociaux). En quoi un couple du même sexe ne pourrait pas officialiser son union devant l'Etat. Si celui-ci refuse le mariage homo, c'est qu'il refuse les homos à mes yeux. Parce que légaliser le PACS c'est bien, mais en quoi légaliser le mariage c'est plus choquant ?
avatar ancien membre
Ancien membre
11/03/2012 à 20:54

en conclusion, si aujourd’hui on devait faire un referendum je voterais contre, pour le bien de l'enfant. En revanche je serais d'accord que l'on puisse être des parents nourriciers, a condition que soit fait un effort considérable sur l'homosexualité au niveau pédagogique et de l’éducation nationale.
avatar ancien membre
Ancien membre
11/03/2012 à 21:06

@Constantin Le constat que tu fais, il est du à un manque évident d’éducation des enfants qui deviennent violents de plus en plus tôt - je vois pas le rapport avec l'homoparentalité, c'est pas ça qui va empirer les choses. Et si l'enfant s'est "bien" construit, il ne devrait pas se préoccuper de ce que pensent ceux qui ne lui sont pas proches, à la limite il peut simplement s'y intéresser. Et mon opinion, jamais je ne l'ai construit grâce à celle des autres, je suis désolé d'apprendre que ce n'est pas le cas de beaucoup d'autres. Le problème est en fait simple: chaque personne est différente, chaque famille est différente, chaque culture est différente, et cette absence d'unité nous empêche de résoudre ce problème. Quand certains sont très avancés en matière d'ouverture d'esprit, d'autres sont encore des hommes de cro-magnon à ce sujet. D'autre part, je ne conseille à personne de se justifier par son expérience et son âge, ses connaissances personnelles et son degré de savoir, surtout si c'est pour surmonter l'avis des autres (cela ne constitue ni une attaque ni un reproche). @Tramouet Je suis tout à fait d'accord avec toi :) Je traitais le sujet du mariage pour les homos plutôt de façon théorique en disant que ça portait atteinte à la liberté. Bien sûr, j'ai la possibilité de vivre avec celui que j'aime et j'en suis ravi. Par contre, je pense qu'avec certaines limites dans nos droits, nous sommes d'une certaine manière coincés dans un certain mode de vie caractérisé par le fait que nous n'ayons pas d'enfants, ce qui implique une vie plus axée sur le travail ET les activités que l'on peut faire pendant son temps libre en oubliant totalement le concept de famille avec lequel ce mode s'oppose donc d'une certaine manière certains chemins nous sont forcément refusés contre notre gré. Sinon ma réponse à ton problème est simple: dès la naissance, on perd la maîtrise de notre destin, dès le choix de notre nom. On ne choisit absolument rien. Je n'ai pas choisi d'être homosexuel. Mon éducation fait que mes choix sont à 50% ceux de mes parents. A la limite je choisis ce que je veux faire plus tard (au niveau professionnel), et encore c'est une question d'influences. @November Complètement d'accord, même si en pratique tous les homosexuels ne veulent pas forcément se marier, en théorie, cette opposition est absurde et révèle en tout cas le refus des homos ;)
avatar ancien membre
Ancien membre
11/03/2012 à 21:10

@Constantin En s'inscrivant dans l'option François Hollande élu président, l'effort considérable sur l'homosexualité du point de vue de la pédagogie et de l'éducation nationale sera là. (Pour ce qui est de mon cas personnel, je connais une petite fille de 8 ans qui sait que je suis homosexuel, et qui me prend par la main. Un symbole fort)
avatar ancien membre
Ancien membre
11/03/2012 à 21:11

J'ai bien envie de te dire que tous les hétéros ne veulent pas se marier non plus, mais ils ont la possibilité et je pense qu'on devrait laisser le même choix aux couples homos.
avatar ancien membre
Ancien membre
11/03/2012 à 21:15

arrête de rêver, ils l'ont tous promis! S'il fait comme en Corrèze (que je connais très bien et pour cause), il se passera pas plus qu'aujourd'hui! N'oublie pas que se sont les socialistes comme Hollande (de sa génération) qui ont pondu le PACS afin de pouvoir déterminer qui est homosexuel et qui ne l'est pas! Car le PACS, sous ses dehors gentil, ce qu'on nous en a dit de bien mignon est juste fait pour qu'une liste officielle d'homosexuels reconnus puisse être établie. déjà essaye d'enlever les profs homophobes surtout les professeurs des écoles et on y verra plus clair!
avatar ancien membre
Ancien membre
11/03/2012 à 21:24

@November +1 @Constantin Ils l'ont tous promis pour apaiser les colères, mais les derniers pouvoirs en place s'en foutent carrément, d'où le fait que rien n'a été fait. Si le PS devient le parti de la majorité, ça sera différent (et on sait bien que Hollande a bien évolué depuis ses débuts en Correze): c'est inscrit dans le programme, et c'est une très bonne idée. Les promesses non tenues => un certain président élu en 2007... Et qui dit que les socialistes se conduiront de la même façon demain qu'il y a 10 ans ? La fin de ton post est pas clair >_<
avatar ancien membre
Ancien membre
11/03/2012 à 21:27

le PACS n'a servit qu'a établir une liste officielle des homosexuels en France. en clair: savoir qui est qui, un peu comme les nazis avaient leurs listes sur les juifs. Pondu par la gauche... qui ne fait pas mieux que la droite ...
avatar ancien membre
Ancien membre
11/03/2012 à 21:30

Chacun ses convictions, en tout cas moi je n'aurais jamais osé faire une comparaison avec les nazis.
avatar ancien membre
Ancien membre
11/03/2012 à 21:32

d'autres l'ont fait, avant moi.
avatar ancien membre
Ancien membre
11/03/2012 à 21:34

ces gens là sont-ils de bonnes personnes ? J'en doute, les derniers exemple l'ont prouvé. Je pense à un certain Claude Guéant... Je crois que le petit problème ici réside en une évidente opposition de nos convictions politiques xD
avatar ancien membre
Ancien membre
11/03/2012 à 21:41

c'est marrant que tu ne cites que des mecs de droite en occultant ceux de gauche comme par exemple Georges freche entre autre... il n’était pas socialiste lui? on l'a éjecté quand il est devenu trop gênant et médiatique mais il a toujours été comme ça pourtant et ça ne gênait pas le parti socialiste! Ce que je te démontre c'est que de droite ou de gauches de toutes manières ils bouffent tous ensemble (dixit les belles réceptions au domaine des Chirac en Corrèze payé par hollande), que lorsqu'arrivent les élections ils sont tous beaux et gentils mais une fois au pouvoir, ils font ce qu'ils peuvent avec les pressions politiques, financières et de l'ombre. La France profonde est raciste et ce sont ceux qui votent le plus. Un homme politique en tient compte. François Hollande n'est pas pour ou contre les Homo, il les évite quand il sort à Tulle, il s'en sert comme tout le monde! Ce n'est pas le parti au pouvoir qu'il faut changer, mais tous nos hommes politiques, du premier au dernier!
avatar ancien membre
Ancien membre
11/03/2012 à 21:51

c'est une vision bien sombre de notre pays >_< que je n'aurai jamais. Ton contexte de vie est totalement opposé au mien, c'est peut-être pour ça (je viens de regarder ton profil). Et si je ne cite par des hommes politiques c'est parce que je m'en tiens à une situation plutôt actuelle, je ne cherche pas à retourner dans le passé. La France profonde est désormais un terme qui ne qualifie plus la France majoritaire qui ne se montre pas mais la France en retard sur son temps (dans les campagnes notamment, donc tu dois bien le savoir), souvent ce n'est pas le jeune citadin mais la personne âgée du fond de la Creuse. Ces gens là sont ultra conservateurs et on ne peut que le regretter, mais ce n'est sûrement pas eux qui vont choisir le chemin à prendre. Et si ce que tu dis à propos de François Hollande est vrai, c'est qu'il est con car il devrait s'attendre à un retour de boomerang. Et de toute façon, les socialistes d'aujourd'hui sont majoritairement engagés aux côtés des homosexuels, ce n'est pas juste de la séduction hypocrite.
avatar ancien membre
Ancien membre
11/03/2012 à 22:05

j'ai bossé pour le groupe véolia a nice j'ai été encore recement délégué CGT (délégué syndical, pas du personnel) j'ai donc bossé des années dans une grande ville avec des citadins je connais donc le milieu rural et citadin! j'ai fait de la politique a petite échelle j'ai été éducateur a Nice donc une grande ville au sein d'une association pour enfants en difficultés et/ ou défavorisés, j'ai côtoyé mon ancien directeur (qui est encore jeune aujourd'hui), responsable du groupe au niveau département et en passe de devenir un politique aussi (UMP) Mon filleul vit en cité donc je pense avoir une vision très large concernant la France. je suis l’évolution politique depuis très longtemps, donc j'ai aussi une vision plus importante que la tienne, sans te critiquer, bien sur. Je suis surement aussi idéaliste que toi, sauf que je garde les pieds sur terre en evitant de m'enflammer, disons que je retourne la façade pour voir ce qu'il y a a l'interieur. La gauche est aussi pourrie que la droite et ce n'est pas la conviction qui guide nos hommes politiques mais l'ambition. un seul regret, c'est que lorsque émergent de nouvelles idées avec des nouveaux hommes (femmes), je cite Fadela Amara, Rama Yade, on a tendance à les enfermer dans un placard pour qu'ils(elles) se taisent. La politique française n'a pas encore changée, les vieux éléphants (et leurs poulains) veillent au grain.
avatar ancien membre
Ancien membre
11/03/2012 à 23:24

Un couple homosexuel malheureusement dans la France actuelle, ne pourra pas vivre normalement sans subir les regards des autres, malgré que maintenant il y a une petite évolution, a travers la cinématographie, la publicité etc... Comme dit Constantin, on reste dans la politique des vieux de la vieille. La famille est encore considéré comme un couple composé d'un homme et d'une femme avec enfants biologique (ou non). L'homosexualité n'es pas encore prête de mon point de vue, de rentrer dans "la normalité" française déjà qu'on a du mal encore a faire accepter le mariage gay. Alors oui je rejoins Constantin sur la situation de l'enfant d'un couple homosexuel, c'est évidemment de la faute d'une vieille idéologie qui je pense prendra énormément de temps a changer. Il subira surement énormément de moquerie d'autres enfants qui ne comprendront pas le fait que deux hommes ou deux femmes puissent s'aimer et former une famille comme les autres... C'est malheureux mais c'est comme ça :/
avatar ancien membre
Ancien membre
11/03/2012 à 23:27

Dans ce cas une seule solution: vivre en Californie xD en plus je veux faire du ciné, c'est top ! :p
avatar ancien membre
Ancien membre
11/03/2012 à 23:37

XD ! sinon tu as plus près, aux Pays-bas et en Belgique le mariage est autorisé, mais elle donne pas le droit a l'adoption par contre
avatar ancien membre
Ancien membre
17/03/2012 à 16:54

Trop de trucs à lire, sorry. Mais il y a des études qui ont été faites (plutôt sur des couples lesbiens, majoritaires du point de vue de l'homosexualité), et qui montrent un développement normal. Pour ce qui est de l' "égoïsme d'adopter", pour moi il tient pas la route. T'as pas besoin d'avoir des parents gay pour te faire brimer à l'école ! Perso, adulte, je préférerais qu'on m'ait emmerdé pour un truc aussi sans importance que parce que je suis gros, roux... ou que sais-je. Quelque chose qui me foutrait un VRAI complexe. Après, chacun son point de vue, parait-il. C'était le mien :)
avatar ancien membre
Ancien membre
17/03/2012 à 23:48

Ouille ouille ouille... C'est reparti sur le Pape et les catholiques responsables de tous les maux de ce monde en déroute... Toujours les mêmes faux arguments, les mêmes propos isolés de leur contexte afin de les détourner, les mêmes images d'Épinal éculées... Je sens venir le jour où l'on dira que s'il y a des « homos », c'est la faute aux « cathos »... Hum... Heureusement que le Vatican et les chrétiens sont là, sinon, on s'ennuierait drôlement... :salut: Je ne parviens pas à comprendre que tant d'homosexuels en veuillent à l'Église pour avoir rappelé des évidences, à savoir qu'une société qui deviendrait majoritairement homosexuelle serait menacée de disparaître faute de pouvoir se reproduire elle-même, étant entendu que deux hommes et deux femmes ne peuvent procréer... Je ne sais pas mais ça me paraît pourtant lumineux... Mais non, il s'en trouve toujours pour pérorer, dégoiser et baver en hurlant à l'homophobie, à l'intolérance et à la haine, alors qu'elle se trouve bien plus de leur côté... Ce qu'on reproche au Pape, c'est de défendre une famille et une société régies depuis l'aube de l'humanité sur des schémas hétérosexuels, tout comme on lui reproche de s'illustrer par un discours moralisateur – c'est bien le seul qui en tienne encore un, de nos jours ! – à propos des personnes qui copulent à droite et à gauche et dont le nombre croît tragiquement... Même si je saisis mal le parallèle entre un gamin qui se ferait tabasser et un autre qui serait élevé par deux hommes, je rejoins néanmoins Constantin06 sur l'hypocrisie des ténors du PS, sur Georges Frêches vidé de manière scandaleuse parce qu'il avait dénoncé des vérités, sur le PACS mais aussi sur les déséquilibres évidents subis par les enfants évoluant au sein d'une cellule homoparentale ou même monoparentale... Et puis, ce chiffre aberrant de 300.000 enfants qui seraient éduqués dans des familles composées de deux « papas » ou de deux « mamans »... Pourquoi pas 3.000.000 ?! Humpf... :mal: Que les homosexuels aient les mêmes droits civiques, tout à fait d'accord. Qu'ils puissent vivre ensemble, se « pacser », se marier civilement (à la mairie) et bénéficier des mêmes droits sans oublier leurs devoirs, tout à fait d'accord. En revanche, je serai toujours hostile au mariage « gay » en l'église, tout comme je manifesterai toujours ma réprobation concernant l'adoption homoparentale ou l'éducation d'un enfant par deux individus du même sexe – sauf cas exceptionnel ou de force majeure, comme pour l'avortement ! – pour des motifs psychologiques qui me paraissent là encore limpides... Je savais d'autre part qu'on faisait du prosélytisme « gay » au sein des collèges mais j'ignorais qu'on en fît également dans les maternelles ou auprès des enfants de huit ans... Hallucinant... C'est du même ordre que ces pauvres mouflets qui se retrouvent embringués dans des « gay prides » ridicules, affublés de fanions arc-en-ciel, brandissant des pancartes et scandant des slogans homophiles, manifestations qui portent bien plus préjudice aux homosexuels qu'elles ne servent leur cause en grande partie perdue... Quant à Hollande, le roi des pourris de la clique UMP/PS, à l'instar de DSK et de Sarkozy, les trois s'entendant comme larrons en foire (ne pas oublier que c'est Sarkozy qui a placé DSK à la présidence du FMI mafieux), il ne vaut pas mieux que les autres mais de droite comme de gauche, la plupart des électeurs ont du mal à comprendre que tous les moyens sont bons pour se faire élire, en l'occurrence sur des promesses démagogiques qui ne seront évidemment jamais tenues... J'ajoute que même si elle est un peu osée, la comparaison à laquelle se livre Constantin06 à propos du PACS et des nazis se tient en ce sens que le parti de Hitler établissait des listes ciblant l'origine ethnique, la religion et la sexualité des citoyens, exactement comme le font actuellement les partis dits « démocratiques ». Qui plus est, le parti hitlérien était clairement de gauche : Parti national-socialiste des travailleurs allemands. Il est vrai que cette réalité historique irrite profondément la gauche française et son électorat... :salut: En tout cas, bien qu'homosexuel, je suis loin d'être « gai », lucide et profondément désabusé... C'est pourquoi j'attends pour ma part que la société occidentale achève de chuter, issue qu'elle appelle de tous ses vœux... Si la France est « en retard sur son temps », le temps la rattrapera sous peu et la conduira à son trépas... 8-/
avatar ancien membre
Ancien membre
18/03/2012 à 21:58

J’avoue que lire des trucs pareils, ici, les bras m’en tombent… Or donc, et dans l’ordre. « Je ne parviens pas à comprendre que tant d'homosexuels en veuillent à l'Église pour avoir rappelé des évidences, à savoir qu'une société qui deviendrait majoritairement homosexuelle serait menacée de disparaître faute de pouvoir se reproduire elle-même, étant entendu que deux hommes et deux femmes ne peuvent pr »créer" : pure vue de l’esprit. Ce ne se peut pas. L’Eglise en fait un argument. Il est irrecevable. Ca se présente sous le sceau du bon sens, mais c’est complètement absurde. Comment une société pourrait elle devenir entièrement homosexuelle ? Comment ça se pourrait ? A priori, l’homosexualité, ça ne s’attrape pas, c’est pas une maladie. A moins de penser qu’on puisse devenir homosexuel. Je suis désolé, mais moi, quand on me dit que je pourrais devenir hétérosexuel, je ris bien. Parce que je sais que ça ne se peut pas. Et s’il suffisait de voir des hétérosexuels se rouler des pelles pour le devenir, y a longtemps que je le serais devenu !!! Si ça marche pas pour moi, ça marche pas mieux pour les hétéros. CQFD. Argument bidon, au suivant. « les déséquilibres évidents subis par les enfants évoluant au sein d'une cellule homoparentale ou même monoparentale » : prouve le. Il ne s’agit pas de dire d’une chose qu’elle est évidente pour qu’elle le soit. Si tu as des liens vers des études et des rapports fiables réalisés par des spécialistes de la question qu’on ne peut soupçonner de manipulation, donne les nous. Sinon, ça ne vaut rien. « je serai toujours hostile au mariage « gay » en l'église » : ça se trouve bien, personne ne le demande. On demande le mariage civil. Ni plus, ni moins. Le code civil, ça nous appartient, ça appartient à l’Etat. Pas à l’Eglise. «l 'adoption homoparentale ou l'éducation d'un enfant par deux individus du même sexe – sauf cas exceptionnel ou de force majeure, comme pour l'avortement ! – pour des motifs psychologiques qui me paraissent là encore limpides... » : L’avortement est un droit de la femme. J’ai presque envie de dire que l’homme n’a pas franchement son mot à dire là-dessus… Et encore moins un croyant. Quand aux motifs psychologiques, là aussi, apporte tes liens. Parce que sinon, ce n’est qu’une opinion comme une autre, et en aucun cas un fait « limpide ». « Je savais d'autre part qu'on faisait du prosélytisme « gay » au sein des collèges mais j'ignorais qu'on en fît également dans les maternelles ou auprès des enfants de huit ans... Hallucinant... C'est du même ordre que ces pauvres mouflets qui se retrouvent embringués dans des « gay prides » ridicules, affublés de fanions arc-en-ciel, brandissant des pancartes et scandant des slogans homophiles, manifestations qui portent bien plus préjudice aux homosexuels qu'elles ne servent leur cause en grande partie perdue... » : y a tant à dire ici… C’est effarant. Il n’y a aucun prosélytisme gay dans aucune école. La seule chose qui existe, c’est quelques associations, quelques profs, qui tentent vaguement de faire comprendre, le plus tôt possible (et le plus tôt est le mieux dans ce domaine, surtout quand on a des parents qui par exemple, vote FN ou sont des ultras croyants : quand on a des parents pareils, vaut mieux que l’école compense du mieux qu’elle peut en essayant de leur donner une éducation correcte, ou du moins les bases minimales pour apprendre à vivre en société), à des enfants que la différence, c’est quelque chose qui existe et qui doit être respecté et que c’est même une richesse. Ni plus, ni moins. A ma connaissance, personne n’a diffusé de porno gay dans une maternelle ou organisé une sortie scolaire à la gay pride. La gay pride d’ailleurs, ça vaut même pas la peine d’en débattre. Tu en penses ce que tu veux. Moi je pense que c’est utile, et que tant qu’elle existe, c’est qu’elle est utile. D’ailleurs, j’ai tendance à penser que si on continue à en dire du mal de la gay pride, c’est qu’elle a encore toute son utilité. Le jour où ça indifférera tout le monde, il sera tant qu’elle disparaisse. M’est avis que tu vas y avoir encore droit pour quelques décennies à la gay pride. « Qui plus est, le parti hitlérien était clairement de gauche : Parti national-socialiste des travailleurs allemands. Il est vrai que cette réalité historique irrite profondément la gauche française et son électorat. » : c’est quoi ce genre d’âneries ? Enfin, je demande pas, je sais qu’elles viennent d’extrême droite, je l’ai déjà entendu et lu des centaines de fois. On se contente ici de jouer sur les mots. Pour nos plus jeunes amis ici, qui se laisseraient tenter à croire ce genre de sottises (les modérateurs font rien ici ?) le nazisme est un parti d’extrême-droite, au même titre que le FN. Jamais les nazis ne sont présentés comme étant de gauche. Jamais. Pour mémoire, les gens de gauche ont fini en camp de concentration. Et la prochaine fois, on lira ici que les camps de concentration n’ont jamais existé ou que c’est un « détail de l’histoire » ? Pour le coup, c’est effarant de lire ça ici. Enfin, une dernière chose sur la religion. La religion, si on lui en veut tant (et qu’elle soit chrétienne, musulmane ou juive, c’est blanc bonnet et bonnet blanc), c’est qu’elle se mêle de ce qui ne la regarde pas : la vie de la cité. La religion a à voir avec la vie privée des gens ; c’est un truc qui ne nous regarde que dans le secret de notre chambre à coucher, pour paraphraser la position du Vatican sur l’homosexualité. Croire, c’est un droit. Mais aucune religion ne devrait pouvoir donner son avis sur notre vie et sur la vie des états. Pour en revenir au mariage, la religion n’a à donné son avis que sur le mariage religieux. Pas sur le mariage civil. En France, il existe une loi. Elle date de 1905 et dit très clairement que la religion et l’Etat sont séparés. Le mariage civil appartient à l’Etat ; la religion n’a pas à s’en mêler. Le mariage religieux, c’est pour les croyants. S’il se trouve des homos assez bêtes pour être croyants, qu’ils se débrouillent avec leur religion ! Moi, je suis citoyen d’un état laïc et démocratique, et la religion, je lui merde. Tant que la religion voudra se mêler (et Dieu merci, si je puis m’exprimer ainsi, en France, la religion tend à disparaître) de notre vie, et bien on continuera à la critiquer et à lui dire merde.
avatar ancien membre
Ancien membre
18/03/2012 à 22:01

critiquer une religion et des croyants est déjà synonyme d’intolérance.
avatar ancien membre
Ancien membre
19/03/2012 à 07:44

[Tartine explicative nécessaire à ne lire que si l'on a quelques minutes à perdre...] Cher Silers, Merci pour ce florilège de poncifs éculés, d'amalgames grossiers et de contre-vérités d'une partialité rare... :eurk: Vu le nombre croissant de personnes qui se disent homosexuelles ou bisexuelles, on peut fort bien imaginer que l'homosexualité devienne un jour la nouvelle norme majoritaire... Eu égard au vieillissement de la population et au nombre de naissances en baisse, ce n'est pas absurde mais une possibilité envisageable... D'autre part, je n'ai jamais rédigé ni même laissé entendre que l'homosexualité s' « attrapât » ou fût une « maladie » !!! Lisez mieux vos interlocuteurs et soyez objectif : cela vous évitera de donner dans le détournement de propos et les triturations sémantiques diffamatoires. S'il est des gens qui resteront exclusivement hétérosexuels et homosexuels toute leur vie durant ou d'autres qui hésiteront entre les deux tendances jusqu'à leur dernier souffle, il est de nombreux cas d'homosexuels qui se sont rendu compte de leur hétérosexualité, et inversement, au terme d'un processus plus ou moins rapide... Si ce n'est pas évoluer et trouver sa voie, qu'est-ce donc ?! On ne naît pas forcément hétérosexuel ou homosexuel et il n'y a aucune prédestination dans ce domaine ; on peut fort bien trouver sa sexualité sur le tard ou changer d'orientation sexuelle à cause d'événements inhérents à sa vie propre et dont on n'a pas forcément conscience... Vous êtes libre de nier cette réalité au motif que vous êtes persuadé que vous ne serez jamais hétérosexuel mais désolé de vous le dire, ce sont vos arguments au pied cassé qui sont « bidons », vous qui semblez faire de votre cas personnel une généralité universelle. « CQFD » et « au suivant », effectivement... Les déséquilibres subis par les enfants évoluant au sein d'une cellule monoparentale sont un fait établi dont peu de spécialistes de la question osent parler afin d'éviter de se voir accusés de considérations moralistes jugée désuètes... Il suffit de voir ceux dont les parents sont séparés et qui se retrouvent avec leur père ou leur mère pour constater immédiatement qu'ils souffrent dans leur majorité de troubles affectifs et de déséquilibres psychologiques dus au fait qu'ils ne sont pas heureux, sans cesse ballottés entre leur géniteur et leur génitrice, pris trop souvent entre deux feux, voire dans le tumulte de querelles incessantes entre le papa et la maman, même après que le divorce a été consommé... Mes parents ont divorcé quand j'avais onze ans et je sais parfaitement de quoi il retourne, n'en déplaise aux quelques scientifiques qui tentent de faire hypocritement accroire que le divorce est la panacée, que les enfants n'en prennent pas plein la figure et que les familles « recomposées » sont aussi épanouies que les familles « normales » (inutile de me dire que la normalité n'existe pas, que tout se vaut ou que tout est dans tout et son contraire)... Il en va de même des cellules homoparentales que d'aucuns exaltés voudraient aussi saines et naturelles que les cellules familiales traditionnelles composées d'un père et d'une mère... Comment serait-ce possible ? Comment remplacer l'amour d'un père ET d'une mère en vue du bon développement d'un enfant ? En faisant intervenir des éléments féminins extérieurs et artificiels ? Ridicule... Un enfant a impérieusement besoin de l'amour de deux parents sexuellement déterminés – à savoir d'un père et d'une mère – pour trouver ses repères, se construire et grandir... Très important aussi, comment faire abstraction du regard des autres et s'affranchir du poids écrasant que représente sa différence familiale ? Comment réagir, face aux questions de ses camarades, face à la pression sociale évidente qu'on ne saurait blâmer, la société étant par essence régie par l'union du féminin au masculin en vue de la préservation de l'espèce ? Il faudrait cesser de délirer à pleins tubes et le jour où la société aura fini de marcher sur la tête, tout ira bien mieux ! :eurk: Outre cela, je n'ai pas une seule fois écrit que le code civil napoléonien appartînt à l’Église et là encore, je vous invite à me relire ou à réapprendre à lire ! Je ne suis pas non plus d'accord sur l'avortement qu'on présente comme un « droit de la femme » pour des raisons qui me paraissent là encore évidentes : l'embryon à naître que la femme porte doit-il être considéré comme une partie du corps de la femme, ou comme un être à part entière ? Cette question qui oppose les scientifiques dépasse largement le cadre moral... Eu égard à la kyrielle de moyens contraceptifs dont on dispose, de nos jours, on ne devrait recourir à l'avortement que dans des cas de force majeure (après un viol, par exemple) et plus que tout, on devrait y recourir quelques semaines après apparition du fœtus, et non quelques semaines avant terme, ainsi que cela se pratique parfois en Espagne ou même dans l'Hexagone !!! Ce n'est pas parce qu'on est croyant qu'on n'a pas son mot à dire là-dessus... Vous vous croyez où ? Dans une dictature ?! Parce qu'on est croyant, le seul droit dont on bénéficierait serait de se la fermer ? Dans vos rêves, comme dirait l'autre... Venons en maintenant aux séances d'information sur l'homosexualité dans les écoles et tout particulièrement dans les maternelles... J'ai un cousin de sept ans qui a assisté l'autre jour à un petit film où l'on voyait deux types se tenir la main et s'embrasser... Le but de cette séance était de montrer aux enfants que deux hommes ou deux femmes pouvaient s'aimer, ce qui est plutôt louable, sur le principe. Il n'empêche que cela l'a perturbé, et c'est pour cette raison et d'autres qu'il serait trop long d'évoquer ici – ne serait-ce que l'embrigadement forcé d'enfants dans les « gay prides » que vous aimez tant – que je ne suis pas du tout favorable à ce prosélytisme, car même s'il est indirect, c'est du prosélytisme. On ne gomme pas des milliers d'années de civilisation humaine fondée sur la cellule hétérosexuelle, pas plus qu'on ne peut faire abstraction des fondements hétérosexuels de la société dans laquelle nous évoluons. On peut être « homo » mais néanmoins réaliste et objectif. J'ajoute que je n'ai jamais parlé de films « pornos gay » ! Ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit car vous vous discréditez... De plus, qu'est-ce qu'une « éducation correcte », pour vous, Silers ? Une éducation homophile légèrement hétérophobe, de gauche et accessoirement anti-catholique ? Que vient faire également le Front National dans l'histoire ? On peut savoir ? Parce que les homophobes ne peuvent que voter FN, peut-être ? Parce qu'il n'y a d'homophobie que frontiste et accessoirement catholique ?! Parce que voter PS ou UMP est la seule voie « démocratique » possible et la preuve d'une grande intelligence, tout comme le fait d'être athée plutôt que croyant ? Complètement absurde, comme argument... Remisez donc un peu au placard votre militantisme « gay » vos obsessions anti-catholiques primaires, vos drapeaux politiques brandis à tout va et vos idées reçues sur le catholicisme dont vous ignorez tout, vous qui vous contentez de reprendre des racontars colportés à son sujet par des médias orientés, et vous ferez un grand pas en avant dans la voie de la sagesse et de la tolérance, justement... Non, la religion (du moins la chrétienne) ne se « mêle pas de la vie de la cité », en France ! C'est un mensonge ! Tout au plus le Vatican se permet-il quelques jalons moraux indispensables, dans une société consumériste totalement dépourvue de toute considération spirituelle ou simplement ontologique ! Pas une seule fois l'Église n'est intervenue dans les affaires de l'État depuis trois décennies, sans faire mention du fait qu'à vous lire, il n'y a de laïcité que pour les chrétiens que vous semblez haïr cordialement. Je ne sache pas que ce soient eux qui imposent leur tyrannie par la force ou à coups de bombes, de nos jours, et à cet égard, quitte à être de surcroît suspecté d'islamophobie, ce qui ne serait qu'une calomnie de plus, je trouve étrange que vous ne dénonciez pas la montée d'un islam hexagonal radical, que vous ne trouviez rien à redire aux rues occupées le vendredi par des fidèles musulmans qui se soucient fort peu de la laïcité (si vous résidez à la Courneuve, vous ne pouvez pas ignorer cette autre réalité), sur les piscines ouvertes exclusivement aux jeunes filles voilées à certaines heures de la journée, dans certains quartiers des mégapoles françaises, que vous fassiez le silence sur les discours largement homophobes de tant d'imams et hélas de nombre de leurs ouailles...Vous semblez très impatient de voir le catholicisme disparaître mais si l'islam fondamentalistes s'y substitue, dans ce pays, j'aimerais vraiment voir la tête que vous ferez... Si l'Église et l'État se sont séparés en 1905, la plupart des musulmans de France agissent sans s'en préoccuper et je trouve drôlement injuste que vous ne cibliez que les « cathos » (dont je fais partie) et que vous accusez de bêtise ; quand on écrit « s'il se trouve des homos assez bêtes pour être croyants », on ne fait pas preuve d'une très grande tolérance ni d'un très grand respect, et vous me faites penser à certain borgne (je ne pense pas à Le Pen, précision utile) qui se gaussait d'un aveugle... Outre ce qui précède et ne vous en déplaise, eh oui, le parti hitlérien qui fut porté au pouvoir (le 5 mars 1933) tant par les communistes que par les industriels de droite était clairement de gauche, « socialiste » et destiné aux « travailleurs allemands » . Faut-il vous faire un dessin ? Ce n'est pas pour rien que les historiens le qualifient de « national-socialisme », équivalent du libellé allemand original Nationalsozialismus... Quant aux déportations des communistes dans leur entier et non seulement des dirigeants du , elles ne débutèrent véritablement (si j'ose dire) qu'en juillet 1937 (vers Buchenwald), suivies des déportations de milliers de catholiques (d'Allemagne du Sud, principalement), « détail de l’histoire » dont vous vous moquez sûrement... Ce fut ensuite le tour des protestants, des juifs, bien entendu, des tziganes, des homosexuels et de tout individu jugé comme opposant au dictateur moustachu et à ses commensaux... Je vous renvoie à tout ouvrage traitant du sujet – à ceux de Joachim Fest ou de Robert Aron, par exemple – afin de réviser un peu ce que vous croyez savoir, donc, car ce n'est pas une thèse qui a cours dans les milieux d'extrême-droite mais une réalité historique, même si la tendance actuelle due aux raccourcis typiques de l'époque trouble que nous visons tend à assimiler le , ça vous dit quelque chose ? :eurk: Quand on y réfléchit deux minutes, ce n'est pas parce qu'on s'illustre par des idées ou un plan social de gauche qu'il est impossible d'être un tyran meurtrier – voyez Robespierre en France, Obregón au Mexique et Staline en Russie, entre autres exemples – et là encore, vous vous empêtrez dans des images d'Épinal qui ont la vie dure mais qui ne sauraient résister à une analyse historique impartiale... Si vous croyez que toute personne de gauche ou s'en réclamant ne saurait être animée de sentiments despotiques, racistes, antisémites et/ou homophobes, vous vous mettez réellement le doigt dans l'œil, mon pauvre ami. Le racisme, l'antisémitisme (ce qui revient au même, quand on y songe) et l'homophobie ne sont pas l'apanage de la droite ou de l'extrême-droite, ce que l'Histoire a maintes fois démontré mais que les gens oublient curieusement, et jeter parti nazi et Front National dans le même panier n'est pas bien malin ni « démocratique », justement... Je comprends tout à fait qu'on n'apprécie pas le FN mais de là à sortir des bourdes en pratiquant l'amalgame massif, c'est énorme... Que font les modérateurs, en effet... Quoi qu'il en soit, je vous saurai infiniment gré de m'épargner vos allégations qui laissent entendre que je suis prêt à nier qu'il y ait jamais eu des camps de concentration, ce que je n'ai jamais fait, car vous êtes sur un terrain aussi glissant que dangereux qu'on appelle la diffamation. Ce n'est pas parce que je me livre à des rappels historiques parfaitement légaux de manière neutre et argumentée que je tolérerai d'être indirectement assimilé à une sorte de lepéniste pro-nazi, et si vous persistez à m'opposer sans avancer de preuves (à l'instar de tant d'autres) que je donne dans le révisionnisme dans le dessein de leurrer « nos plus jeunes amis », je vous conseille de ne pas outrepasser les limites de la décence... J'ai rarement vu plus arbitraire que vous mais vu la désinformation qui règne désormais dans ce pays à tous points de vue et qui ne touche pas seulement l'histoire et la politique, vu les faux semblants et les impostures qui prennent le pas sur le bon sens et la vérité, ce n'est guère étonnant... Je ne vous souhaite pas une bonne journée...
Salon de chat Gay

Découvrez notre salon chat gay pour dialoguez avec des centaines de mecs célibataires connectés. Chat réservé exclusivement à la communauté gay.

Communauté Gay

betolerant est fier de sa communauté gay. Notre communauté est un véritable site de rencontre gay tolérant et bienveillant.

Parlons Coming-out

Le coming-out est parfois inévitable pour une homme homosexuel. Partagez vos expériences sur le forum coming-out.

Forum homoparentalité

Le forum sur l'homoparentalité permet aux parents homosexuels de se soutenir et s'entraider, mais aussi de partager leur quotidien.



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2022, betolerant.fr