avatar ancien membre
Ancien membre
01/09/2014 à 01:55

Bon salut.  Dites moi, votre premier amour il est/était comment pour vous?  Je m'explique : Disons en partant du principe que le premier amour n'est pas forcément notre premiere copine (ou copain, ca dépends des cas) mais comme son nom l'indique LA premiere personne qu'on a aimé réellement. Et qu'on peine à oublier, ou alors sans qui on ne s'imagine pas. Je vous dis pas au bout de deux semaines ou de trois mois. On le sait généralement au moins au bout d'un an. (un an d'amour, PAS spécialement un an de vie de couple). Si vous l'avez connu, quand c'etait? est ce que c'est fini ou etes vous encore avec? si ça s'est fini, est ce que vous la/le voyez encore? Est ce que vous etes reciproquement son premier amour?  A vous le débat! 
avatar ancien membre
Ancien membre
01/09/2014 à 02:44

Alors dans mes rêves, mon 1er amour a été avec la chanteuse du groupe Epica, mais elle m'a plaquée sous la contrainte parce qu'un mec lui a jeté un enchantement hétéro ! Alors ni une ni deux j'ai pris ma camionnette avec l'intégral de L word pour lui remettre les idées en place et elle m'a demandée en mariage pendant qu'on faisait un bain de minuit dans une crique, depuis on est en pleine procédure pour adopter des bébés chats arc-en-ciel, mais y a Shane qui veut détruire notre couple alors ma situation facebook est beaucoup sur "c'est compliqué" en ce moment... Ouaaais bon, je laisse la parole aux gens utiles x)
avatar ancien membre
Ancien membre
01/09/2014 à 11:59

Mon "premier amour", si je peux l'appeler ainsi, c'était la choriste de la  chorale de mon cousin ^^  J'étais probablement très très jeune : 8 ans, mais cette période de ma vie m'a marqué.  Alors, les répétitions se faisaient dans le garage, chez moi. Cindy (14 ans de plus que moi) m'appréciait beaucoup (mais pas de la même façon que moi) : toujours à me prendre dans ses bras, sur ses jambes, à me faire des bisous et tout! En plus, j'étais fan de sa voix! *____*  Donc tous les samedis matin, à 6 : 30, je l'attendais au portail, sachant qu'elle arrivait à 7 : 00. Haha :')  J'étais tout le temps collée à elle :3 Un jour, elle s'est déchirée les cordes vocales : ce qui a fait qu'elle ne pouvait plus chanter, donc plus de répétitions les samedis. Elle ne venait plus... J'étais très triste.. Et je commençais à me noyer dans ma tristesse... J'espérais secrètement qu'elle revienne me faire des papouilles, et des bisous de temps en temps..  Malheureusement, je ne l'avais plus jamais revu.. Elle m'a manqué pendant bien des années.. Je pensais tout le temps à elle... Puis j'ai fini par laisser passer.  A mes 17 ans, quelques jours avant de quitter le pays, pour la France, je l'ai croisé dans la rue : c'était un choc :o  Elle était avec son fils, mariée et tout! :)  Toutefois, je suis très heureuse pour elle : elle a une belle vie :D
avatar ancien membre
Ancien membre
05/09/2014 à 23:54

Pour ma part c'était une amie. Ce qui a pourri notre amitié d'ailleurs. On est vaguement sorties ensemble, mais je pense qu'on était trop jeunes pour ça. Qu'on aurait dû réfléchir et attendre. Résultat: on ne se parle plus... J'aurais au moins eu le privilège d'être aussi son premier amour !
avatar ancien membre
Ancien membre
06/09/2014 à 05:39

AHAHAH étrangement mon premier amour fût un homme .____. Il a fait sa demande par le biais de sa soeur (qui sortait avec mon cousin d'ailleurs). J'avais 12 ou 13 ans à l'époque ^^ Je ne l'ai pas aimé tout de suite en disant oui, Mais j'ai été putain de folle amoureuse de lui avant de le quitter 1an et 1mois après, pour une femme xD
avatar ancien membre
Ancien membre
19/09/2014 à 16:26

J'interviens pour dire que je ne suis pas d'accord avec la vision de l'amour, le vrai, exposée ci-dessus. L'amour, le vrai, il peut nous percuter n'importe quand, que ce soit après deux semaines, ou après 10 ans (bon, 10 ans sans aimer la personne avec qui tu es, c'est quand-même un peu trash). Y a pas de règles en amour (sauf une fois par mois, j'anticipe la blague), y a pas de calcul, y a pas de modèle. Bref, moi, mon premier amour, c'était ma première copine. Je l'aimais, j'étais dingue d'elle. Et ce depuis les premiers jours.
avatar ancien membre
Ancien membre
19/09/2014 à 18:47

Le "premier amour" je pense pas qu'on puisse l'oublier, ça restera la première fois que vous avez éprouvé de l'amour, c'est pas négligeable !! Moi en tout cas j'oublierais pas ( on peux pas oublier 3 ans de sa vie de toute manière), d'ailleur pour rendre hommage à cette magnifique histoire je me suis fait tatouer sur le bras . On est plus trop en contacte aujourd'hui, on préfère faire notre vie chacune de notre coté, par ce que "devenir amie" c'était absolument pas possible, on était beaucoup trop fusionnelle. mais je pense qu'on peux vivre avec ça , avec le souvenir d'une jolie histoire à raconter plus tard. Et puis éprouver ce sentiment là pour quelqu'un d'autre.
avatar ancien membre
Ancien membre
20/09/2014 à 05:25

Bonjour, je viens tout juste de m'inscrire et c'est le premier sujet auquel je réponds. Mon premier amour réel, mon coup de foudre, celle que j'ai et que j'aime de tout mon cœur, avec qui je me sentais enfin heureuse et libre, je l'ai rencontrée il y a 6 mois...et je l'ai perdu il y a 4 jours. Je n'arrive pas à m'imaginer la vie sans elle, à l'heure d'aujourd'hui la pente je n'arrive pas à la remonter...elle me manque terriblement...elle me dis qu'elle n'est pas prête pour la vie à deux, nous avons été trop vite, et cela nous a perdues...
avatar ancien membre
Ancien membre
21/09/2014 à 21:33

mon première amour, le vrai a commencé quand j'étais en seconde, c'était l'une des filles de ma chambre (internat). on était tout le temps ensemble, tout les soirs vers 21h je me glissais dans son lit et je la regardais pendant qu'elle téléphonais, elle me caressait les cheveux aussi, de jours en jours j'étais amoureuse d'elle et le week end je rêvais d'elle. avant les vacances d'été je lui ai avoué mes sentiments et l'année d'après je ressentais toujours la même chose sauf qu'on étais plus dans la même chambre et qu'on ce voyais moins et maintenant je ne la vois plus et des fois je pense quand même à elle.     
avatar ancien membre
Ancien membre
22/09/2014 à 11:52

Mon premier amour, que l'auteur du sujet connaît déjà, mais que j'ai quand même envie de partager.. C'était il y a bientôt 3 ans, c'était une fille, complètement hétéro, j'avais 16 ans et elle à peine 14.  Ça a duré 2-3 mois, mais je ne l'ai jamais lâchée, je n'ai jamais acceptée la rupture, je l'ai retrouvée 4 mois après la rupture, elle est partie à 400km et nous ne nous sommes plus revues. C'était en septembre 2012. Cet été, en août dernier, donc deux ans après, je l'ai revue, pour la première fois, et nous avons rattrapé le temps perdu pendant 10 jours. L'amour entre nous ne nous a jamais réellement quittées. J'étais aussi son premier amour, notre relation et notre lien nous sont propres, et ne nous quitteront jamais vraiment je pense. 
avatar ancien membre
Ancien membre
22/09/2014 à 12:24

Mon premier amour a été ma meilleure amie. Nous étions en première ensemble et on ne se connaissait pratiquement, de simples connaissances quoi. Et puis un jour on s'est parlé et le feeling est passé tout de suite. Etrangement c'est une histoire de mecs qui nous a rapproché. On est vite devenues des meilleures amies, inséparables. Sa mère a du sentir le truc venir car du jour au lendemain elle m'a détesté comme personne ne l'avait fait auparavant. Ca m'a fait beaucoup souffrir d'ailleurs mais ma meilleure amie et moi étions si proche qu'il était pas question que ça nous sépare. Et puis le premier soir où on dormait ensemble, elle s'est mise à me chauffer, seulement pour rigoler, sans arrière pensée sauf que ça me faisait vraiment de l'effet. J'avais un copain à ce moment là. J'ai fini par rompre parce qu'il n'y avait plus de place pour lui dans ma vie. J'étais obnubilée par cette fille. Je vivais littéralement pour elle. Et un jour on a fini par avoir une relation. Dès que je le pouvais je l'invitais à dormir. Au début elle était réticente car elle était très amoureuse secrètement d'un mec. Mais après 1 an "d'amitié" étrange elle a commencé à y prendre goût et dès qu'on était seule on en profitait. Et un jour j'ai pété un cable, je supportais plus le fait qu'elle me parle de mecs alors qu'il était évident que j'étais amoureuse d'elle, donc je lui ai posé un ultimatum, soit elle sortait avec moi, soit on arrêtait de se parler. Elle a mis un mois à me donner une réponse. On est sorti ensemble 2 mois mais elle n'a jamais vraiment réussi à assumer. Elle a fini par rompre, il y a 2 mois, pour sortir avec un pote de son frère. Ca m'a brisé le cœur. J'avais perdu et ma meilleure amie et mon premier amour. Mais au final je sais que c'était le mieux à faire. Je suis redevenue peu à peu moi même. Notre rupture a soulagé beaucoup de personne de notre entourage. Aujourd'hui on recommence tout juste à se parler mais c'est un peu étrange.. J'ai peur de retomber sous son charme quand je vois comment j'ai été pendant ces 2 années.
avatar ancien membre
Ancien membre
01/10/2014 à 16:25

Pour la petite histoire, de mon côté, quand j'étais en seconde, un garçon de ma classe est tombé amoureux de moi, je n'avais pas compris de suite et j'ai accepté d'aller chez lui une après-midi, très attentionné il m'a préparé mon goûter et tout, c'était très mignon mais à la fameuse heure du goûter, sa grande sœur est arrivée, on à très vite sympathisé et j'ai un peu zappé le petit monsieur le reste de l'après-midi, gros coup de cœur pour Apolline, avec qui j'ai eu une relation courte mais passionnée, en plus de ça c'est grâce à elle que j'ai découvert ma bisexualité,  C'est t'y pas magnifique?
avatar ancien membre
Ancien membre
01/10/2014 à 16:35

C'est magnifique! Mais un peu VDM pour le mec, quand-même: "Aujourd'hui, j'invite la fille qui me plait chez moi. Je lui fais un goûter, je la chouchoute pour la charmer. Et là, ma grande soeur a débarqué. Bref, la fille qui me plait a découvert qu'elle était bi quand elle a vu ma soeur. VDM" Comme on dit: derrière l'oreille! Mouahahah
avatar ancien membre
Ancien membre
01/10/2014 à 18:07

Oui, il l'a assez mal pris d'ailleurs le pauvre (mais bon on est resté relativement bons amis!)
avatar ancien membre
Ancien membre
01/10/2014 à 18:31

Moi j'ai été amoureuse longtemps d'une fille, je me suis mis avec pour au final qu'elle me trompe. Donc voila j'ai enormement souffert. Maintenant j'ai peur de retomber amoureuse, peur de souffrir simplement
avatar ancien membre
Ancien membre
01/10/2014 à 18:42

Je n'ai jamais été "amoureuse" enfin, j'ai eu des copains mais j'ai jamais ressentie l'amour, je les aimais bien mais sans plus. Ma plus grande histoire à duré 4 mois, on se faisait juste des smacks et on se tenait la main pas plus. C'est après mon dernier copain (qui était le 5e) que j'ai réalisée qu'il y avait un truc qui clochait quand j'étais avec un mec, il a essayer de m'embrasser et moi je l'ai frappée ... Après j'ai rompu et j'ai réalisée que je refoulais mon homosexualité parce que la première fois que j'ai ressentie de l'attirance (pas d'amour hein) j'avais 9-10 ans et c'était une fille qui me plaisais mais à cette époque à l'école, on nous apprenais qu'une fille c'était avec un garçon, point. Maintenant, je suis convaincue de mon orientation sexuelle, je veux une femme dans ma vie. Enfin voilà, j'ai jamais ressentie réellement de l'amour pour quelqu'un.
avatar ancien membre
Ancien membre
01/10/2014 à 18:45

Invinsible, je me permets de t'écrire ceci, car j'ai aussi été trompée par une fille que j'aimais inconditionnellement (bon, jusqu'à ce qu'elle me trompe, ça m'a refroidie...) Bref. Ta rupture est peut-être récente, alors tu as besoin de temps pour t'en remettre, peut-être. Mais quand on y réfléchit, cette fille qui t'a fait du mal, est-ce que tu ne lui donnes pas un peu trop de crédit, si tu te dis que toutes les autres filles peuvent te faire ce qu'elle a fait? Je veux dire par là que wow, UNE sombre conne (pardon, j'ai un souci avec les gens qui trompent les autres) qui réussit à jamais à pourrir ta vision de l'amour, et bien finalement, il faudrait avoir à coeur de lui montrer que tu peux te relever, et même mieux, que tu peux trouver une fille super, qui la dépassera en tout point, et ULTIME VENGEANCE PACIFIQUE, lui montrer que cette fille aura à coeur de te respecter, de te chérir, et de te rendre heureuse. Car s'il existe des salopes (pardon, encore le même souci) qui se permettent un tel manque de respect, il existe aussi des filles et femmes géniales qui n'ont qu'une vocation, aimer et chérir leur partenaire. Les poufiasses perdront!
avatar ancien membre
Ancien membre
01/10/2014 à 19:36

Aussi étrange que cela puisse paraître, je suis tombée amoureuse d'une nana rencontrée sur le net, il y a 8 ans. Nous avions donc respectivement 14 et 15 ans. Elle étant de la région PACA, moi de la région Rhône-Alpes. D'un échange banal sur un site quelconque où l'on va pour passer le temps, s'en est suivit une relation magique ! Un feeling parfait, même longueur d'ondes, pas la même vie, mais la même envie. On s’appelait tous les soirs, on s'envoyait des lettres, ... Sachant pertinemment que cet amour serait impossible, à ce moment là, on se sentait bien ! Malheureusement, elle n'étant pas du même bord que moi, ne pouvait assumer cela au grand jour, trop de contraintes, trop de craintes. Et puis, nous étions jeunes. Cette fille m'a complètement retourné la tête, l'esprit. Je ne pensais plus qu'a elle, ne voyait plus qu'elle. Nos sentiments étaient partagés mais impossible à assumer. Cette histoire à durée une petite année, puis s'est terminée. Trop complexe, trop lourde à porter, malgré l'amour intense que l'on éprouvait. Chagrin, cœur en miettes, goût de la vie oublié, amertume. J'avais l'impression de mourir. On ne s'est jamais vu. Pendant 8 ans, nous n'avons échangé qu'appels, textos, courriers et conversations vidéo. Et puis, il n'y a pas si longtemps, après avoir reprit contact, nous avons décidé d'un commun accord de nous rencontrer. Appréhension, crainte, stresse. J'avais l'impression de me liquéfier. Nous nous sommes vu à quelques reprises (PACA et R-A n'étant pas toutes proches), cela a duré 3 petits mois. Et pour la deuxième fois de notre vie, nous étions totalement dingue l'une de l'autre. Les sentiments n'ayant jamais vraiment disparus, ils étaient simplement enfouis. Je n'ai plus de nouvelles maintenant. Toujours le même problème au tableau. Complexité, crainte, amour réellement impossible? Cœur en miettes again. Je n'ai jamais connu de relation aussi intense et aussi passionnelle de toute ma vie. Il y a des rencontres qui marquent notre vie.
avatar ancien membre
Ancien membre
01/10/2014 à 20:43

Mon premier amour c'était juste wahou... Non ce n'était pas avec la 1ère personne avec qui j'ai été mais c'est ma plus belle histoire d'amour. Une rencontre sur internet (et oui!) je la croyais hétéro (et elle l'étais fin elle n'était sortit qu'avec des mecs) on ne s'était jamais vu, juste une photo rien de plus, des centaines de sms échangés, un appel ou ça voix m'a fait craqué. Je lui ai envoyé un sms en lui disant que je ressentais un truc bizarre pour elle et que j’espérai que ça n'allait rien changer entre nous et bien si, ça a changé les 3 ans et demi qui ont suivi en un bonheur pur, un bonheur que je n'ai jamais revécu avec personne d'autre, des sentiments que je n'ai jamais pu ressentir à nouveau, une complicité hors norme :  l'amour parfait à mes yeux.
avatar ancien membre
Ancien membre
01/10/2014 à 22:17

La première fois que je suis réellement tombée amoureuse ? Il y a 4 ans. J'étais en 3ème et j'étais à côté d'une très jolie fille en cours d'histoire. On a sympathisé et on a eu beaucoup de bons moments. Je pensais qu'elle était hétéro alors je ne lui ai rien dis. J'étais amoureuse d'elle comme une dingue, je ne pensais qu'à elle et je n'avais d'yeux que pour elle. On est allée dans des lycées différents mais je ne l'oubliais pas. Plusieurs fois on s'est revu et à chaque fois j'avais la même sensation, le cœur qui s'accélère etc. Il y a un peu plus d'un an elle m'a dit qu'elle était devenue bi et peu de temps après je lui ait tout avoué. Chose qui m'a fait du bien mais qui m'a aussi détruite parce qu'elle était en couple et n'éprouvait pas les mêmes sentiments que moi. Je me suis renfermé sur moi même et j'ai eu beaucoup de mal à m'en remettre, encore maintenant. Elle s'est fiancée il y a 3 semaines environ, ce qui m'a beaucoup fait mal encore une fois. Puisque je ne pensais qu'à cette fille, je n'ai donc pas fais d'autres rencontres. Je n'ai donc jamais été avec une fille. Je suis tombé amoureuse une seule fois et voilà ce que ça a donné..
avatar ancien membre
Ancien membre
05/10/2014 à 14:34

Plus je lis vos jolies histoires d'amour, plus je me suis que mon premier amour était hyper banal ! Mais ça reste une belle histoire.
avatar ancien membre
Ancien membre
05/10/2014 à 17:46

Mon premier amour c'était en 1ère avec un garçon.. le pb c'est que c'était à sens unique, j'étais sa première copine, il avais peur de "s'engager". Bref on s'est quittés après 7 mois.. 1 an après c'était l'inverse, il m'aimais (pour de vrai cette fois..) Mais c'étais trop tard.. après une 2ème rupture j'ai re-eu du mal à l'oublier quand même (surtout qu'on était dans la même classe avec tous nos amis en commun..pendant 2 ans..). Je ne suis jamais sortie avec une fille, mais j'en ai aimé une et j'ai encore du mal à l'oublier..(je sais c'est assez pathétique..)
avatar ancien membre
Ancien membre
06/10/2014 à 18:39

Atchoum78 = ce n'est pas pathétique, on s'en fiche mecs ou meufs de qui etait notre premier amour, tu trouveras une copine un jours au moment venu ca te tomberas dessus et tu n'y comprendras rien ;)
avatar ancien membre
Ancien membre
16/10/2014 à 23:39

Mon premier amour ... Je l'ai rencontrée il y a deux ans, j'étais en première, elle était dans ma classe et je sais pas , je l'ai tout de suite apprécié, une sorte de coup de foudre amicale on va dire vu que je ne me savais pas encore attirée par les femmes (bien que les mec ne m'ai jamais intéressés auparavant), puis petit à petit je me suis attachée à elle, on se parlait sans arrêt, on se comprenait, elle me taquinait (beaucoup !) et arrêtait pas de me dire que j'étais lesbienne, ce que je refusais totalement! Au final nos sms devenait de plus en plus ambigu et j'ai commencé à douter, puis je suis tombé folle amoureuse d'elle, un sentiment tout nouveau qui me donnait l’impression de vivre comme jamais ! On n'ai jamais officiellement sortit ensemble, surement par peur de mon côté et par rejet de la réalité du sien, même si moi j'aurais tout fais pour elle). Au final on s'aimait par sms(où sous l'effet de l'alcool en soirée, triste amour x) ) et en vrai elle me fuyait comme la peste ! Début terminale, classes séparée, elle a commencé à m'oublier, à m'éviter totalement et du jour au lendemain elle m'a ignorée comme si je n'avais jamais existé ! Je lui en ai jamais voulut (bon si un peu quand même je suis pas parfaite !) mais je suis surtout reconnaissante qu'elle m'ai ouvert les yeux sur qui j'étais, peut être que sans elle je me cacherais encore derrière cette fausse personnalité que je me donnais. Alors même si à cause d'elle j'ai énormément souffert, je me dit que j'avais d'elle pour avancer et qu'elle aura été mon gros coup de pied au cul dans la vie !!! Maintenant je suis une fille heureuse, mais qui cherche désespérément un peu d'amour! HELP x)
avatar ancien membre
Ancien membre
04/01/2015 à 03:20

Pour moi, ce fameux premier amour était évidemment une fille. Rencontrée par le pure des hasard (inadvertances de clique Facebook) qui a fait que nous sommes devenues des amies inséparables, puis à mesure du temps, mon Coeur s'est emballé dans un délire romantique inachevé. Je l'ai aimé 2 ans durant lesquelles j'ai du m'auto accepter en me disant que je n'aimais pas les filles mais une fille. Grande illusion de ma part d'ailleurs. Puis il a fallut qu'un second coup de foudre se présente pour que je puisse enfin espérer l'oublier un peu. Bref, mon premier amour m'a en cette période détruite. Oui oui, parce qu'on peut aimer intensément et pourtant souffrir d'aimer. Alors je connais bien les crises d'identités, les bêtises avec les cutteur, les doses de cachets ect. On a pas tous eu la chance de trouver son bonheur dés le début , et s'accepter en temps qu'homo, pure et dure. Mais bon, ça c'était avant! ;) Des bisous à vous.
avatar ancien membre
Ancien membre
27/01/2015 à 03:56

le premier amour... Mon premier amour je l'ai connu avec ma 3eme copine. Nous sommes tombés follement amoureuses l'une de l'autre. Nous étions tellement différentes mais tellement semblables sur d'autres points. Nous nous complétions, c'était parfait. Personne ne pouvait me comprendre comme elle, personne ne pouvait la comprendre comme moi. C'était mon amour, ma meilleure amie, ma confidente. Nous parlions vraiment de tout. Nous n'avions aucun secret l'une pour l'autre. La communication était parfaite. le problème? La distance, nous habitons a 800km l'une de l'autre. La distance nous a bouffé. Nous sommes restés 7 mois ensemble, 7 mois de pur bonheur. On a préféré rompre plutôt que de se déchirer, nous allons être 1000 km l'une de l'autre pour les années à venir. aujourd'hui? C'est toujours ma meilleure amie, ma confidente, mon premier amour. C'est ma personne, je ne pourrais pas ne pas l'avoir dans ma vie et c'est pareil de son côté. aujourd'hui, nous n'habitons plus dans le même pays et la mer nous sépare. Ca a été la première a compté et je ne pouvais choisir une meilleure personne. je suis triste en lisant que beaucoup de filles ont été blessés, trompés par leur premier amour ou qui ne les ont plus du tout dans leur vie. Le premier amour ne s'oublie pas. Je vous souhaite de le vivre et que votre premier amour soit votre dernier. Happy ending ! non un véritable amour ne doit pas.durer minimum 1 an.
avatar ancien membre
Ancien membre
27/01/2015 à 10:08

Bonjour à tous, En ce qui concerne mon premier amour, c’était à mes 15 ans, mon premier copain, nous sommes rester 2 ans ensemble. On s'est connu en 3ième, à la base il est venu me parler pour savoir pourquoi je ne voulais pas "sortir" avec son ami, bien évidement caractère que j'ai, je les envoyer chier disant qu'on ne se trouve plus en maternel et si, ils ne sont pas capable de comprendre que je n'ai aucune envie d'être avec quelqu'un qui ne m’intéresse pas, ce n'est plus mon soucis. Surtout qu'en plus de cela il m'appelle en disant "toi ! viens la faut que j'te parle !", que je sache j'ai un prénom. Bref, mon sale caractère lui à plus, et il ne m'a plus lâcher, au début il ne m’intéresser pas du tout, il me paraissait comme tout ses mec sur d'eux, qui ne cherche que des filles pour ne pas être célibataire, qui voulait se la péter en fumant des cigarettes, enfin le gros cliché. On à fait connaissance et on est devenu les meilleurs ami. Pendant 6 mois il m'a couru après, je lui disait "non" car ma situation familial ne me permettais pas d'avoir quelqu'un. (héberger chez la grand mère paternel avec ma mère, mes sœurs et mon frère, et surtout un "père" complètement fou, alcoolique, drogué, violent autant dans les mots que dans les gestes) bref, je ne voulais pas que mon copain vois la vie que je menais. Sa me faisait mal de le voir pleuré...mais je trouvais que c’était mieux comme ça... Sauf que nous sommes passé au lycée, et étant donné que nous étions interne tous les deux, et bien je me suis dis "c'est le moment", nous sommes rester 2 ans ensemble, les amoureux toujours ensembles, les inséparables. C’était juste magique. Il etait mon bonheur. Sauf que deux ans après j'ai du changer de lycée, mes problème de famille était de plus en plus grave surtout qu'en plus de cela nous allions être expulser de chez ma grand mère qui , a appris qu'elle est atteinte de leucémie. Bref, comme je le redouté, les parents de mon copain se sont mis au milieux lui bourrant le crane de "change de copine, tu es jeune profite de la vie ! " "ce n'est pas une fille pour toi, sa famille est un poison" " sa situation familial n'est pas sain pour toi" etc... c'est aller au point qu'il nous empêcher de se voir. Ainsi, il à décider de mettre un thermes à notre relation...expliquant qu'il me promet qu'une fois qu'il aura le permis, il emmerde ses parent, et on se remettra ensemble.  Presque un an plus tard il avait sa voiture, il à essayer de me récupérer, mais tout était différent., j'ai énormément souffert, durant les mois qui ont suivi notre rupture, j'étais seule, grosse dépression...avec mes soucis de famille qui ne faisait qu'empirer, j'ai du en plus changer de lycée (loin de mes amis) et vivre avec ma rupture.  Avec tout ça, je n'était plus la même, j'ai changer, et entre lui et moi, c'est comme si quelque chose c'est brisé. Après notre rupture je n'avais quasiment plus de nouvelle de lui... Au jour d'aujourd'hui nous sommes toujours en contact, nous ne sommes plus  meilleure ami car autant que lui ou moi, nous avions toujours ce truc en nous (je ne sait pas l'expliquer), non pas que nous voulions retourner ensemble, mais bon je suis son premier amour, il est mon premier amour, et ça c'est comme si un lien qui ne s'efface jamais c'est créer, pourtant on sait très bien que nous deux c'est vraiment terminer. Voila voila, je m'excuse pour ce gros pavé.
avatar ancien membre
Ancien membre
02/03/2015 à 21:44

Mon première amour, je m'en rappellerais toujours comme tout le monde. Je l'ai rencontré il y a quelques moi lors d'une convention à la Paris Manga. Il y avait aucun tabou entre elle et moi et en un regard on se comprenait toute suite. Je n'ai pas osé lui avouer mon amour toute suite, et oui parce qu'il s’agissait là d'un coup de foudre. C'est deux jours plus tard que je lui en ai parlé, vaguement mais elle a compris que je l'aimais. Elle était jeune alors je me disais qu'il lui fallait du temps pour se poser les bonnes questions, mais quand on est amoureuse de quelqu'un le temps paraît plus long quand on attend surtout quand on a pas beaucoup de nouvelles. Il y a un mois je lui ai demandé de me dire quelle ne voulait pas de moi et pendant un instant j'ai eu l'espoir quelle ne me le dise pas, mais elle a fini par me le dire. On a eu une autre discussion un peu plus tard que je garde encore en tête. Je me dis que parfois, tombé amoureuse c'est la pire des choses et aujourd'hui j'ai peur de revivre encore ça. Mais je me dis que je ne peux pas vivre éternellement comme ça.
avatar ancien membre
Ancien membre
25/03/2015 à 12:09

Mon premier amour j'en garde pas spécialement un bon souvenir. J'avais 16 ans il en avait 17. On était voisin et après un pari (il devait m'embrasser) on s'est mit ensemble. J'étais heureuse, mes parents l'appréciaient et on avait même des projets. Un jour sans crier garde il m'a dit je veux vivre dans le sud. Ne croyant pas aux relations longue distance on s'est séparé. Il n'est jamais partit. On a continuer à flirter pendant 5-6 ans c'était pas facile parce qu'il vivait chez ma soeur et il s'est mit avec quelqu'un d'autre me laissant avec le coeur brisé Depuis j'ai du mal avec l'amour et il faut dire que mes histoires d'amour (filles, garçons) sont très compliqués. 
avatar ancien membre
Ancien membre
25/08/2015 à 15:39

Mon premier amour est celui avec qui je sors actuellement ^u^. On a connu des hauts, des bas, des moments d'extase et des déchirements. Même si, en ce moment, notre relation fait  face aux douloureuses épreuves de la vie , nous nous apprécions mutuellement et nous nous entendons très bien . Si un jour, nous devrions nous séparés, on resterait de bons amis car je sais (comme lui d'ailleurs) que je resterai quelqu'un d'important dans sa vie comme lui le serra dans la mienne, vu les épreuves que l'on a traversé. Si je devais décrire l'homme que j'aime, il serait une personne formidable car il y a une sorte d'équilibre en lui. Ses qualités compensent ses défauts et ils ne cherchent pas à cacher qui il est alors que moi, je ne lui montre que mes bons côtés (j'attendrais un peu pour lui montrer mon "côté obscure" *souffle de Darkvador XD*). C'est en cela que je le trouve formidable, il est la vision du monde que je m'en fais où le bien et le mal cohabite en harmonie et forme une seule et même personne (i n'est ni ange ni démon XD). Il a beaucoup de qualités dont il ignore et des défauts dont il ne veut pas en entendre parler. Cette situation me fait parfois doucement rire mais c'est ça qui me séduit chez lui. Je pense que je suis tombé premièrement amoureux de sa maladresse. Quand j'ai vu qu'il était l'exact opposé du prince charmant dont je rêvais, je me suis dis "il me le faut coûte que coûte". Mon chéri est ma perche, quand je rêve trop, il me ramène à la réalité, quand je suis triste, il me console... Dans tous les cas, il a toujours ce geste qui me ramène à lui et ça j'adore ! Chaque jour, il me montre à quel point je tiens à lui (non pas avec des "je t'aime" ou des preuves d'amour visible) mais en se préoccupant de moi chaque jour, comme moi je le fais avec lui. Malheureusement je ne suis pas son premier amour quoi que je suis la première personne qui l'ai aimé tel qui l'est mais aussi la première personne avec qui il a eu une relation sérieuse (donc je suis son premier amour si on considère ces critères :p). J'espère être le dernier mais même "les belles histoires ont une fin", c'est pas pour autant que ça m'angoisse de le perdre un jour.  Si je devais le perdre, je l'accepterai mais ce n'est pas pour autant que je resterai de marbre, je fais tout pour m'investir dans le couple ! Cela fait plus d'un an que nous sommes ensembles et malheureusement, on se voit au moins une fois par mois (relation à distance). Mais en même temps, la relation à distance ne me dérange pas puisque nous sommes plus libres, on peut faire nos propres vies à côté, tout en se faisant confiance, puis les moments passés au tel, internet ou bien en vrai sont précieuses et uniques. Ce genre de relation permet de nous épanouir et nous pousse à vouloir découvrir l'autre car on a toujours l'impression de parler avec un super beau et séduisant correspondant tropical :p.


Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2021, betolerant.fr