sous l'emprise d'une personne toxique - Page n°3

avatar contributeur de Bidule
Modération Bidule
25/05/2024 à 10:57

Citation de TendreNeels #509956

Merci pour ton partage. C'est sacré morceau de toi que tu nous livre. J'espère que ton témoignage pourra aider.


Aller de fleur en fleur et ne prendre de chacune que le meilleur

avatar contributeur de Némésis Inu
Némésis Inu
25/05/2024 à 11:12 - 25/05/2024 à 11:19

Citation de TendreNeels #509956

J’ai lu ton intervention et effectivement tu confond beaucoup de chose.

Premièrement la non réaction n’est pas un acte de complicité de crime ( je reprends tes mots) mais un des symptômes de violence. C’est parce que tu es sous l’emprise ou la menace imminente et/ ou quotidienne de qqn et que cela engendre de la peur que tu ne réagis pas, parfois de façon volontaire ( peur d’empirer la situation) ou inconscient ( ton corps et ton esprit sont figés).

Dans ton exemple tu parle d’une amie qui t’as dit «  maintenant tu sais » donc à ce moment là, il y avait eu prise de conscience, hors elle n’arrive pas à tout le monde au même moment, si tu n’as pas conscience de la part de dangerosité à cause de la peur ou du fais d’être sous emprise de l’autre et d’en développer une dépendance affective auprès de ton bourreau… tu fais comment ?

Il faut déjà dépasser le stade de la peur pour soi , du déni et avoir une ouverture extérieure, une main tendue et ça tout le monde ne l’a pas, bcp de victimes sont isolés ou on un entourage complice

La « reac’ » que je suis selon tes dires ( LOL) travaille auprès de victimes de violences justement .

Tu as pu t’en sortir et c’est tant mieux, j’ai moi même été victime durant mon enfance et ma vie de femme de violences diverses( dont je ne parlerai pas ici) mais je ne prends pas mon vécu pour en faire un étendard : chaque victime de par son vécu est différentes, certaines vont réagir assez vite et d’autres vont devoir touché le fond avant d’y voir la lumière et d’autres encore … ne la verront jamais.

Ton parcours ne montre pas une part de responsabilité en tant que victime mais une responsabilité en tant que père qui doit protéger ses enfants

Tu n’as visiblement aucune conscience de la porter de tes propos et du sens de tes mots, car ceux ci sont d’une violence pour des victimes actuelles qui pourraient te lire .

Une victime n’est pas coupable de l’être mais elle peu dépasser ( au moment où elle se sens suffisamment forte, en confiance et soutenue) dépasser le stade d’être une victime. Si c’est cela que vous vouliez dire alors oui mais ce n’est pas ce que vous aviez exprimé ultérieurement.

Je n’en rajouterai pas plus. Je pense m’être suffisamment exprimé sur le sujet.

avatar contributeur de Petit Ours
Petit Ours
25/05/2024 à 11:16

Citation de TendreNeels #50995Alors vous vous douterez bien que j'ai de la peine pour les personnes "réac' "qui ont monté en mayonnaise ce que j'écrivais ultérieurement.

Je ne comprends pas très bien avec ton parcours pourquoi tu as besoin d insulter certaines personnes à chaque message .

Tu connais vraiment la définition de Réac ?

On peut aussi donner notre point de vue sur le rôle bourreau/ victime ou c est juste toi qui détient la vérité ?

Citation de TendreNeels #509956Dans ce monde, il y a les résiliants et ceux qui ne n'avanceront jamais parce qu'ils ne sont pas forcément très malins ou courageux

Et les personnes qui manquent d intelligence et de courage sont responsables de ça aussi ...

De plus je ne vois pas le rapport entre le fait d être résilient et le courage ou l intelligence . Le parallèle m échappe

avatar contributeur de RedRose
RedRose
25/05/2024 à 12:33 - 25/05/2024 à 12:41

Citation de TendreNeels #509874>j'ai écrit "une part de responsabilité" ! ce n'est pas être responsable à 100% (pour qui connait les math ! ). Ma réflexion n'a pas pour but de rabaisser tes dires, l'ourson ! mais d'aider les victimes à réaliser que par leur action elles peuvent éviter, minimiser cela. 😙 On est victime certe, MAIS pas "que" ! car on est des personnes ! ..par conséquent on a une part de responsabilité comme le dit rainy spring

Je rebondis sur le terme que tu utilises : "être responsable". Selon toi, les victimes ont une part de responsabilité face à emprise dans laquelle elles se retrouvent.

Etre responsable c'est : "Qui est l'auteur ou le coupable de quelque chose, et doit en supporter les conséquences " (Larousse).

Donc, si je te suis, les victimes sont coupables, en partie, de leur situation de maltraitance, et doivent en supporter les conséquences.....

J'aurais compris si tu avais évoqué le fait qu'il faut être 2 dans une relation toxique. Si tu avais expliqué que l'auteur choisi ses victimes en utilisant ses failles. Si tu avais expliqué que l'auteur n'exerce pas ses violences psychologiques tout de suite, mais passe d'abord par une phase de séduction, qu'il se montre tel que la victime le souhaite, qu'il répond et devance même ses moindres désirs, afin de créer une situation d'attachement. Si tu avais expliqué que pour cela il faut un « terreau » chez la victime : période de fragilité, mauvaise estime de soi, besoin d'amour, de reconnaissance, dépendance affective, et j'en passe....

Une fois que l'attachement est créé, vient une période de sape : le dénigrement, opéré de façon subtile : sous des airs de gentillesse, des pseudos conseils, des petits pics lancés de ci de là, mais de façon répétés, distillés comme un poison. La menace : « Si tu me quittes, tu seras seul(e), personne ne t'aimera autant que moi. Si tu pars, je te détruirai", le chantage affectif "si tu me quittes, je me fous en l'air", etc...

Sans parler de l'isolement créé par l'auteur : « tes amis ne sont pas assez bien, ta famille est nulle, je ne la veut pas chez moi ».

Cette façon de souffler le haut et le froid, de façon extrêmement intelligente, détruit le psychisme de la victime, qui n'est plus en capacité de prendre les décisions qui s'imposent pour se sauver. En quoi est-elle « responsable » de cet état, créé uniquement par l'auteur ?

Tu expliques être passé par ces étapes, t'en être sorti. Tu le dis toi-même : 2 ans de bonheur et 4 ans de cauchemars. Au début de ces 4 ans, as-tu réalisé que tu étais sous emprise ? As-tu compris pourquoi ce changement, qui a du se dérouler de façon subtile ? Pourquoi n'es-tu pas parti plus tôt ? Pourquoi avoir attendu 4 ans ? Pourquoi en être arrivé à ne plus aimer ta propre vie ? Si cette personne qui t'a aidé à ouvrir les yeux t'avait dis la même chose 3 ans plus tôt, l'aurais-tu écoutée ?

Tu as eu la force de réagir au bout de 4 ans, d'autres l'ont au bout de 6 mois, ou 15 ans. Chacun est différent.

Dire qu'une victime est « responsable » de ce qui lui arrive, même partiellement, est une violence supplémentaire. L'accompagner et l'aider à ouvrir les yeux par elle-même est la meilleure chose à faire. La culpabiliser en lui disant « c'est ta faute, pourquoi tu restes ? T'es maso ? T'es faible ? » sous prétexte qu'il faut lui « foutre un coup de pied au cul », comme j'ai lu plus haut, ce n'est pas ça qui va l'aider, bien au contraire.

Je conseille de lire les ouvrages de Marie-France HIRIGOYEN, Psychiatre et psychothérapeute, qui traite du processus d'emprise et de harcèlement et en explique les rouages.


La vie est trop courte pour se prendre la tête

avatar ancien membre
Ancien membre
25/05/2024 à 12:44

Citation de RedRose #509987

J'ajouterai RedRose, hormis l'emprise psychologique que tu as parfaitement résumé, il y a aussi la difficulté matérielle ! Certaines victimes sont parfaitement conscientes d'être dans une relation toxique mais ne peuvent pas s'en s'extirper car par les moyens financiers, pas de famille ou de gens à qui faire confiance, la lenteur des procédures administratives (temps que prend un hébergement en urgence) etc.

avatar contributeur de Nujabes
Nujabes
25/05/2024 à 13:09

Citation de Ecaille #509922

Salut,

Je trouve le raisonnement intéressant, mais je me demande QUID des victimes que l'on sensibilise à cette méthode mais qui se font avoir 2 fois, 3 fois ? Se faire avoir en étant responsable et "le sujet de sa propre vie", n'est-ce pas ouvrir un boulevard à la culpabilité ? Cela double le poids de la peine et même si la démarche n'est pas forcément malveillante, je ne peux pas la valider.

avatar contributeur de Ecaille
Ecaille
25/05/2024 à 13:21

Citation de Nujabes #509996

Le lien qui est fait par certains entre culpabilité et responsabilités n'est pas correct pour moi. Et je crois que cela explique en grand partie nos différences de points de vue.

La culpabilité est un sentiment comme n'importe quel autre sentiment. Un accompagnement des victimes par des professionnels formés permet, entre autre, de faire un travail autour de ce lien, fort discutable, entre part de responsabilité (et pouvoir de changement) et culpabilité (liée à la violence subie).

avatar contributeur de Mozartracks
Mozartracks
25/05/2024 à 13:29 - 25/05/2024 à 13:31

Citation de TendreNeels #509956 Une victime a toujours une part de responsabilité et c'est ce qu'on oublie dans cette société de victimisation pseudo empathique...

Waouh alors ça si je m'y attendais... Alors donc moi qui ai subi des violences physiques et psychologiques de la part de ma belle-mère de l'âge de 4 ans à 14 ans (elle me frappait, m'humiliait, je vous passe les détails)... j'aurais, si je reprend vos termes exactes, "une part de responsabilité", en étant un enfant ?

Rien à ajouter.


"Oh, my stars ! If it isn't Steven Universe ! We finally meet !"

avatar contributeur de Nujabes
Nujabes
25/05/2024 à 13:31

Citation de Ecaille #510000

Oui mais justement, une victime qui travaille sur sa responsabilité en tant que pouvoir de changement, qu'en est-il si malgré cela elle se fait de nouveau avoir ? Je trouve en effet compliqué de dissocier la responsabilité de la culpabilité dans ce domaine; j'y vois un risque trop élevé pour les victimes. Mais j'entends que cela ait pu aider certaines concernées, je n'en ferai pas pour autant une technique recommandée à toutes victimes.

avatar contributeur de Ecaille
Ecaille
25/05/2024 à 13:38

Citation de Nujabes #510003

C'est pour cela qu'un accompagnement doit se faire par des professionnels formés et non par des gens lambas comme nous.. c'est eux qui jugeront de ce que la personne est prête a entendre et travailler, ou non, et ce qui est pertinent de lui proposer.. il est fort possible que pour certaines personnes, cette réflexion ne soit pas tout de suite "audible"..

avatar contributeur de Nujabes
Nujabes
25/05/2024 à 13:43

Citation de Ecaille #510005

🤝

avatar ancien membre
Ancien membre
25/05/2024 à 13:48

Citation de Ecaille #510005

il est fort possible que pour certaines personnes, cette réflexion ne soit pas tout de suite "audible"..

... Et il est possible que cette réflexion ne soit pas applicable à toutes les victimes....

Une personne qui se fait violer dans la rue ne "s'installe" pas dans un triangle de Karpman....

avatar contributeur de Phoenix73
Phoenix73
25/05/2024 à 13:50

L'emprise abolie le discernement et donc ne peut-être tenue pour responsable. Le pouvoir d'agir est condiscionné par une prise de conscience de cette dernière.

@ecaille tu peux jouer sur le mot responsabilité, (redrose en a donné la définition) , nous sommes sur des rouages psychiques humains et non sur des robots , avec des boutons on/off.

Une mere qui a le syndrome de Münchhausen par procuration sur son enfant par exemple, est il responsable ou a t il une part de responsabilité de ce qui lui arrive?

Et là, on rentre dans la notion de "vulnérabilité". Tout comme les victimes choisis de par leur vulnérabilité.

Et l'intelligence n'a rien a voir , puisqu'il n'y aurait pas de medecins dans des sectes et c'est pas le cas.

avatar contributeur de Ecaille
Ecaille
25/05/2024 à 13:54 - 25/05/2024 à 13:55

Citation de Phoenix73 #510009

On a tous une part de responsabilité de ce qui nous arrive. C'est ce que je pense personnellement et cela n'engage que moi. Et pour être honnête cela ne me dérange pas que d'autres soient en désaccord tant qu'ils y a toujours une base de respect dans les échanges.

Je pense qu'on touche presque a des considérations d'ordre moral ou de croyances. Et qu'il n'y a, sur ce sujet comme sur d'autres, pas qu'une seule vérité. Mais on s'éloigne peut être un peu trop du post initial la..

avatar contributeur de Nujabes
Nujabes
25/05/2024 à 14:00

Citation de EcailleOn a tous une part de responsabilité de ce qui nous arrive#510012

Outch...

Je comprends que ce soit ton point de vue, mais je dois dire que c'est assez violent.

avatar ancien membre
Ancien membre
25/05/2024 à 14:01

Je retiens qu' Anonyme, en couchant son expérience ici, prend conscience de ce qui s'est joué depuis des années avec ce jeune homme, et de sa destruction. C'est le plus grand des pas.

Cher Anonyme, j'espère à présent que tu trouveras les clefs qui te permettront de sortir de ce piège mortifère... Je ne doute pas que tu en as la ressource, et que des personnes te soutiendront pour t'aider à t'en libérer.

avatar contributeur de Mozartracks
Mozartracks
25/05/2024 à 14:01

Oui effectivement, c'est très violent


"Oh, my stars ! If it isn't Steven Universe ! We finally meet !"

avatar contributeur de Marquise_fem
Marquise_fem
25/05/2024 à 14:14

Citation de Ecaille Le lien qui est fait par certains entre culpabilité et responsabilités n'est pas correct pour moi.

Bien dit ! 👍

Reprendre sa responsabilité, c'est reprendre son pouvoir sur la situation, son identité et s'affirmer, c'est aussi avoir des devoirs envers soi-même.

Citation de **Ecaille La prise en compte de ses responsabilités est, pour moi, le premier pas vers la possibilité d'agir en vue d'un changement de fonctionnement.

Nous sommes sur la même longueur d'onde, analyser ses comportements, sa pensée, ses réactions face aux autres et face à une violence est la clé pour s'en sortir et ne pas attendre le pire qui se produise.

Citation de Ecaille cela rend du pouvoir d'action a la victime qui n'est plus l'objet (le jouet) de quelqu'un d'autre mais bien le sujet de sa propre existence (et en capacité de mieux se défendre)..

🙏 🤝

par contre je vois pas trop comment tu veux faire pour prouver qu'on est tous responsables de ce qui nous arrive, pour moi, les deux situations peuvent se présenter, je vois pas en quoi un enfant est responsable des violences qu'il subit.

Si j'ai compris Ecaille, c'est que tu accordes un principe de liberté autonome aux gens, ce qui leur permettrait de détenir pour chacun d'entre eux la possibilité de s'en sortir en affirmant leur propre autonomie mais pour un enfant dont le cerveau n'est pas encore en état de tout comprendre, je vois pas comment ce raisonnement peut s'appliquer.

avatar contributeur de Mozartracks
Mozartracks
25/05/2024 à 14:16

Citation de Marquise_fem #510018 je vois pas en quoi un enfant est responsable des violences qu'il subit.

Ah merci, enfin quelqu'un le dit, ça fait du bien de lire cela 🙏


"Oh, my stars ! If it isn't Steven Universe ! We finally meet !"

avatar contributeur de RedRose
RedRose
25/05/2024 à 14:20

Citation de Ecaille #510012>On a tous une part de responsabilité de ce qui nous arrive.

Ah oui ???? J'ai été maltraitée ++ par une mère violente alors que j'étais bébé, donc j'ai une part de responsabilité d'après toi ? Laquelle ? Celle d'être née alors que j'avais rien demandé ?

Un nombre incalculable de femmes autour de moi ont été agressées sexuellement par un salopard qui savait pas tenir sa b... dans sa poche, selon toi, elles en sont responsables ?

Une partie de ces femmes ont également été abusées par un père, un oncle, un ami, selon toi, elles en sont responsables ? Pourquoi ? Parce qu'elles étaient en robe en été ?

Des petits garçons se font agresser par des hommes d'Eglise, sensés les protéger, selon toi, eux aussi en sont responsables pour "une partie" ?

Des hommes, des femmes, des enfants, meurent tous les jours à cause de la violence d'autres hommes, selon toi, eux aussi en sont responsables ??

Des parents perdent leur enfant à cause d'un putain de chauffard qui a pris le volant sous alcool et drogues, selon toi, qui est responsable de cette perte ?

Je te souhaite de ne jamais subir une agression quelle qu'elle soit, et que quelqu'un te regarde dans les yeux et te dise : "c'est ta faute, mais..rassures-toi...en partie seulement "....

Ton commentaire me fait vomir et crois-moi, je te le dis dans le plus grand respect, parce que dans ma tête ce n'est pas ce qui se dit..


La vie est trop courte pour se prendre la tête

avatar ancien membre
Ancien membre
25/05/2024 à 14:25 - 25/05/2024 à 14:25

Citation de RedRose #510021

🙏

Franchement y'en a qui devrait arrêter d'intellectualiser la souffrance des gens en jouant sur la définition des mots.

Personne ne contrôle le danger qui rôde autour de nous. Et quoi encore ?

Alors cette foutue "responsabilité" je me torche avec et je la laisse aux gens qui n'ont jamais connu la douleur d'être profané-ée par des pourritures.

avatar contributeur de Marquise_fem
Marquise_fem
25/05/2024 à 14:30

Citation de Mozartracks #51

❤️ Si au monde il devrait y avoir une cause des plus fondamentale ou citer un groupe qui subit le plus l'horreur et dont la souffrance et les violences sont totalement invisibilisées, jamais évoquées et banalisées, ce sont bien les enfants.

Et en vrai, je pense que je pourrais jamais en faire ma cause parce que si je devais aller regarder les chiffres et entrer au plus profond et me confronter à toutes ces horreurs, je perdrai ma joie de vivre franchement.

avatar contributeur de Mozartracks
Mozartracks
25/05/2024 à 14:39 - 25/05/2024 à 14:44

Les personnes qui proclament leur opinion que "les victimes ont leur part de responsabilité", allez dire en vrai, pas sur Internet hein, dans la réalité, allez dire à un enfant qui a (ou qui est en train) de se fait battre, qu'il a sa part de responsabilité. Allez-y. Ou a une femme qui a subi des attouchements. Elle aurait sa part de responsabilité aussi ? Parce qu'elle aurait porté une jupe trop courte, peut-être.

Hey, je vous le dis du fond du cœur : vous êtes répugnant.

Citation de RedRose #510021

De tout cœur avec toi 💙

Citation de Marquise_fem #510023

❤️


"Oh, my stars ! If it isn't Steven Universe ! We finally meet !"

avatar contributeur de Bidule
Modération Bidule
25/05/2024 à 15:18

Attendez, là, je crois qu'on sembale en omettant que cette histoire de responsabilité est à ressituer dans le cadre d'une thérapie de reconstruction.


Aller de fleur en fleur et ne prendre de chacune que le meilleur

avatar ancien membre
Ancien membre
25/05/2024 à 15:26

Citation de Bidule #510028

Oui je crois qu'il y a surtout une épidémie de diarrhée.

avatar ancien membre
Ancien membre
25/05/2024 à 15:39

S'il faut en revenir effectivement au sujet : on se doit à soi-même de se prendre en charge et de redevenir autonome après un trauma. Ok. Mais même ça, parfois ça frôle la culpabilité. Il y a une façon toute personnelle de revenir à la vie.

Il n'incombe à personne de gérer la personnalité crasseuse des gens toxiques. La responsabilité elle réside surtout dans la solidarité et l'empathie, la recherche de compréhension. La responsabilité d'une victime est de remettre en question la situation dans laquelle elle se trouve. Pas elle-même. Davantage si elle ne l'a pas cherché et s'est faite aspirée dans un cercle vicieux.

On se doit à soi-même d'amorcer une petite action pour s'en sortir. Et encore c'est tout relatif selon les circonstances...

avatar contributeur de Némésis Inu
Némésis Inu
25/05/2024 à 16:35

Eh ben c’est pas trop tôt !

Je me sentais un peu seule ! Si personne d’autres mis à part notre @Ourson ( pas si con sur ça 😁) n’avait réagi , j’aurai clairement remis en question la direction que prend le forum

avatar contributeur de Ecaille
Ecaille
25/05/2024 à 19:10

Citation de Bidule #510028

Oui tu traduis très bien mes propos. Merci de la reformulation.

Aux autres qui s'agacent parce que certaines personnes ici osent avoir un autre point de vue que le leur, votre responsabilité ici est de traduire un avis d'un(e) inconnu(e) en offense personnelle. Personne, ni ici ni ailleurs, n'a le monopole en ce qui concerne le ressenti de victimes de violence, ni le monopole du vécu traumatique. Ce n'est pas parce qu'on est où a été victime ou qu'on accompagne des victimes qu'on est légitime à faire de son expérience personnelle une généralité ni qu'on devient expert(e) dans ce domaine. J'aurais même tendance à croire que cela ne participe pas, au vue de ce que j'ai lu en diagonal sur ce post, au recul nécessaire pour en discuter posément. Maintenant je crois vraiment que ces échanges, bien qua certains égards intéressants, n'aident pas forcément l'auteur de ce post.

avatar contributeur de Ecaille
Ecaille
25/05/2024 à 19:10

Citation de Bidule #510028

Oui tu traduis très bien mes propos. Merci de la reformulation.

Aux autres qui s'agacent parce que certaines personnes ici osent avoir un autre point de vue que le leur, votre responsabilité ici est de traduire un avis d'un(e) inconnu(e) en offense personnelle. Personne, ni ici ni ailleurs, n'a le monopole en ce qui concerne le ressenti de victimes de violence, ni le monopole du vécu traumatique. Ce n'est pas parce qu'on est où a été victime ou qu'on accompagne des victimes qu'on est légitime à faire de son expérience personnelle une généralité ni qu'on devient expert(e) dans ce domaine. J'aurais même tendance à croire que cela ne participe pas, au vue de ce que j'ai lu en diagonal sur ce post, au recul nécessaire pour en discuter posément. Maintenant je crois vraiment que ces échanges, bien qua certains égards intéressants, n'aident pas forcément l'auteur de ce post.

avatar contributeur de Enden
Enden
25/05/2024 à 19:20

Citation de Ecaille #510053

Bien sûr que oui on aide l'auteur à notre échelle

Les personnes ayant cette expérience auront plus de force que les autres oui pour donner leur point de vue sur le sujet

Il faut continuer avec toute la bienveillance de notre cœur à offrir notre point de vue quand ça nous touche et rester sincère même si ça dérange 😉



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2024, betolerant.fr