(Se) comprendre, l’empathie :est-ce indispensable dans l’acceptation de soi?

avatar contributeur de Némésis Inu
Némésis Inu
28/06/2023 à 10:32

Bonjour à tous,

Suite à une discussion nocturne avec d’autres Beto, décision fut prise pour l’étendre ici pour avoir un plus large retour et point de vu sur le vaste débat qu’est celui-ci qui se divise en plusieurs petit questionnement :

1) faut-il obligatoirement la compréhension des autres ( et globalement de la société, voir du monde) pour s’accepter soi-même ?

2) comprendre l autre veut-il dire l’acceptation de l’autre?

3) être empathique est-ce comprendre autrui dans sa globalité ou est ce une simple façade donnant le droit seulement à tolérer l’autre?

Merci à ceux -celles qui y réfléchiront 🤗

avatar ancien membre
Ancien membre
28/06/2023 à 15:11

Citation de *Némésis Inu

1) faut-il obligatoirement la compréhension des autres ( et globalement de la société, voir du monde) pour s’accepter soi-même ? *

Je pense que la question est subjective et peut varier d'une personne à l'autre.

Certaines personnes trouvent leur estime de soi en grande partie grâce à la compréhension et à l'acceptation des autres. Elles peuvent avoir besoin de validation, de soutien et de reconnaissance de la part de leur entourage ou de la société pour se sentir bien dans leur peau. Cela peut provenir de la nécessité de se sentir intégré socialement.

D'autres personnes, en revanche, peuvent se construire une estime de soi indépendamment de la compréhension des autres. Elles sont capables de se valoriser, de se comprendre et de s'accepter en se basant sur leurs propres critères et valeurs internes. Elles peuvent trouver leur force et leur identité en se concentrant sur leurs propres réalisations, leurs passions et leurs objectifs personnels, plutôt que de chercher la validation externe.

Il est important de noter qu'il est tout à fait normal de rechercher un certain degré de compréhension et d'acceptation des autres. Nous sommes des êtres sociaux, et l'interaction avec autrui peut jouer un rôle important dans notre bien-être émotionnel. Cependant, il est également important de cultiver une estime de soi intrinsèque et de développer une confiance en soi qui ne dépend pas entièrement de l'opinion des autres je cite :

"Être affectée par ce qui ne dépend pas de nous, c'est se condamner au malheur"

En fin de compte, chaque individu doit, selon moi, trouver son propre équilibre entre l'importance accordée à la compréhension des autres et l'acceptation de soi-même.

Citation de *Némésis Inu

2) comprendre l autre veut-il dire l’acceptation de l’autre? *

Comprendre une autre personne ne signifie pas nécessairement l'accepter. La compréhension implique de saisir les pensées, les sentiments, les motivations et les expériences d'une personne d'une manière "empathique".

Cependant, l'acceptation est un choix distinct. Elle implique de reconnaître et de respecter la personne telle qu'elle est, avec ses différences, ses choix et ses convictions, même si elles diffèrent des nôtres.

L'acceptation va au-delà de la simple compréhension et englobe un niveau de tolérance et d'ouverture envers les autres.

On peut comprendre une personne sans nécessairement accepter tous ses comportements, opinions ou actions. La compréhension peut nous aider à mieux appréhender les motivations derrière les comportements d'une personne, mais cela ne signifie pas que nous devons être d'accord avec eux ou les approuver et que nous devons renoncer à nos propres valeurs.

Citation de *Némésis Inu

3) être empathique est-ce comprendre autrui dans sa globalité ou est ce une simple façade donnant le droit seulement à tolérer l’autre? *

Être empathique va au-delà de simplement comprendre autrui dans sa globalité ou de le tolérer.

L'empathie implique d'écouter, de reconnaître les émotions d'une personne et de les prendre en considération de manière authentique. Cela signifie de ne pas simplement faire semblant de comprendre ou d'être tolérant, mais d'essayer réellement de ressentir ce que l'autre personne ressent.

L'empathie permet de développer une relation plus profonde et significative avec autrui.

Je pense que lorsque nous faisons preuve d'empathie, nous sommes plus enclins à reconnaître la valeur et la dignité intrinsèques de chaque individu.

Toutefois, à l'instar de la compréhension, l'empathie ne signifie pas nécessairement être d'accord avec les actions, les choix ou les comportements d'une personne.

Je ne pense pas que ce soit une façade car elle favorise la connexion émotionnelle, la compréhension mutuelle, peut contribuer à des relations plus harmonieuses et significatives.

PS : Désolé pour le pavé 😅

avatar contributeur de Derf
Derf
28/06/2023 à 16:35

Citation de Némésis Inu #462642>"1) faut-il obligbetoatoirement la compréhension des autres ( et globalement de la société, voir du monde) pour s’accepter soi-même ?

-Non car on peux avoir de l'empathie et ne pas s'accepter , je peux comprendre on vas dire la souffrance d'une personne mais ça n’empêchera pas de ne pas m'accepter

Citation de Némésis Inu #462642>"2) comprendre l autre veut-il dire l’acceptation de l’autre?

-Pour moi c'est juste comprendre la personne mais cela ne garanti pas que je vais l'accepter ( je parle sur ça généralité )

Citation de Némésis Inu #462642>"3) être empathique est-ce comprendre autrui dans sa globalité ou est ce une simple façade donnant le droit seulement à tolérer l’autre?

Pour moi c'est juste la comprendre un peu mieux et éviter de me braquer contre cette personne par exemple

L'empathie c'est juste la faculter de ce mettre a la place de la personne pour la comprendre mais je dirais que on le fait pour une personne malades, qui a un handicap visible ou non, ou des personnes de Beto, ou ceux qui sont en souffrance

Mais pour les personne qui on telle ou telle opinion, jugement c'est pas de l'empathie mais juste de la compréhension ou non

avatar ancien membre
Ancien membre
14/07/2023 à 09:55 - 14/07/2023 à 10:16

Citation de Emil-nier

Je trouve que tu as très bien résumé tout ça 😯

Je pense que lorsque nous faisons preuve d'empathie, nous sommes plus enclins à reconnaître la valeur et la dignité intrinsèques de chaque individu.

C'est pour cela que l'empathie doit passer avant la compréhension ou la tolérance selon moi. Avant tout le reste. Némé fait mention de trois conceptions distinctes dans ses interrogations. Je ne sais pas si c'est voulu Senpai ?

Toujours est-il que l'on peut difficilement comprendre ou tolérer les gens différents de nous si l'on ne ressent pas un minimum leur peine, leur révolte, leur joie ect.

Pour m'exprimer en toute franchise : j'ai du mal à saisir les attentes de quelqu'un si je ne me sens pas concernée par ses revendications. J'ai besoin d'éprouvé des émotions similaires pour que ce beau petit monde fasse écho en moi.

On notera aussi que la mise en application d'une démarche sincère afin de mieux comprendre et tolérer les autres ne dépend pas que d'une simple volonté. Le désir de connaître ses congénères devrait être un état naturel. Et non pas un genre de bienséance ou d'une recherche d'approbation pour donner une belle image de soi.

avatar ancien membre
Ancien membre
14/07/2023 à 10:37

Pour la première question, nous sommes des etres sociaux. A moins de vivre seul dans les bois, difficle de s'accepter sans l'adhésion d'un groupe ou, encore mieux, de la société dans laquelle nous vivons.

Pour la deuxième question, On peut comprendre l'autre sans l'accepter (pédophilie par exemple) et on peut aussi accepter sans comprendre l'autre si on fait preuve d'une belle tolérance (idées politiques extremistes par exemple).

Pour la troisième question, je vois l'empathie comme une lecture fine des émotions d'autrui. Par conséquent, c'est déjà un trés bon départ pour comprendre l'autre et l'accepter.

Merci pour ces petites refléxions psy Nemesis.

avatar contributeur de RedRose
RedRose
14/07/2023 à 10:57

Citation de Emil-nier #462699

Je n'ajouterai rien de plus à ta réponse, avec laquelle je suis plutôt d'accord.

L'empathie étant la capacité de reconnaître et comprendre les sentiments et émotions de l'autre, peut-on choisir de l'être ou est-ce une capacité que l'humain possède naturellement ou pas ?


La vie est trop courte pour se prendre la tête

avatar contributeur de Nancéien
Nancéien
14/07/2023 à 12:03

Merci d'avoir ouvert ce beau sujet Némésis.

Je rejoins en grande partie ce qui a été dit par Emile. Je reprends les questions posées pour apporter ma contribution :

1) faut-il obligatoirement la compréhension des autres (et globalement de la société, voire du monde) pour s’accepter soi-même ?

Une personne gay ou lesbienne aura sans doute plus de facilité à évoluer dans une famille, une école, un quartier qui acceptent sa différence.

Inversement, si on se sent rejeté, traité comme quelqu'un d'anormal alors qu'on est juste différent, requiert une force personnelle plus grande, une capacité d'affirmation de soi et d'indifférence au jugement d'autrui.

L'absence de compréhension et le rejet dont font l'objet les personnes LGBT explique en grande partie le taux de suicide et de dépression bien plus élevé que dans la population hétéro.

Au niveau individuel, nous intériorisons nécessairement les interdits sociaux : dans une famille ou une société homophobe, il est difficile de ne pas ressentir un sentiment de honte ou de culpabilité quand on est homosexuel.

La compréhension des autres n'est pas obligatoire pour s'accepter mais elle facilite grandement les choses. Il suffit de penser à la force morale dont doit faire preuve une personne homo ou trans pour s'accepter dans des pays ne tolérant pas la diversité de genre et sexuelle.

2) comprendre l autre veut-il dire l’acceptation de l’autre?

3) être empathique est-ce comprendre autrui dans sa globalité ou est ce une simple façade donnant le droit seulement à tolérer l’autre?

Les deux questions me paraissent liées. Comprendre signifie élaborer dans son esprit la représentation nette d'une chose ou d'une personne.

On peut comprendre ce qui pousse une personne à être qui elle est et pourquoi elle agit de telle ou telle manière. Cela ne veut pas nécessairement dire qu'on l'accepte. Je peux comprendre ce qui a conduit une personne à commettre un crime. Je ne vais pour autant l'accepter.

Accepter l'autre, c'est non seulement comprendre l'autre, mais le reconnaître pour ce qu'il est et le valider. Accepter, c'est acquiescer, approuver, en tout cas porter un regard positif sur l'autre pour ce qu'il est.

L'empathie est généralement définie comme la capacité de comprendre précisément les sentiments d'autrui tout en conservant une distance affective par rapport à l'autre. C'est donc une forme particulière d'intelligence / de compréhension. L'empathie se distingue de la sympathie ou de la compassion. La sympathie suppose un partage de sentiments et de liens affectifs. La compassion, c'est le partage de la peine ou de la tristesse ou de la douleur.

Une personne empathique comprendra ce que ressent l'autre, se mettra à sa place. Ensuite, son jugement moral pourra la conduire à rejeter, tolérer, être indifférente ou accepter l'autre voire faire preuve de sympathie.

En tout cas, la compréhension d'autrui me paraît être l'une des clés pour accepter l'autre. Il est bien plus difficile d'accepter quelque chose que l'on ne comprend pas. Spontanément, l'inconnu peut faire peur ou angoisser. La connaissance éloigne les fantasmes et constitue le meilleur remède à l'intolérance, non ?

avatar contributeur de Derf
Derf
14/07/2023 à 13:14

Citation de Nancéien #466055>"L'absence de compréhension et le rejet dont font l'objet les personnes LGBT explique en grande partie le taux de suicide et de dépression bien plus élevé que dans la population hétéro.

proportionnellement il n'y a pas plus ni moins de suicide dans les deux groupes !

C'est presque comme dire nous dans la communauté LGBT on est tous potentiellement suicidaire

" La connaissance éloigne les fantasmes et constitue le meilleur remède à l'intolérance, non ?

euh je peux avoir un éclaircissement car j'ai compris vaut mieux être débile pour ne pas être intolérant

avatar ancien membre
Ancien membre
14/07/2023 à 13:21

Citation de Derf #466074proportionnellement il n'y a pas plus ni moins de suicide dans les deux groupes

Ben non

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Suicide_chez_les_jeunes_LGBT

avatar ancien membre
Ancien membre
14/07/2023 à 13:34 - 14/07/2023 à 13:43

Citation de Derf #466074proportionnellement il n'y a pas plus ni moins de suicide dans les deux groupes ! C'est presque comme dire nous dans la communauté LGBT on est tous potentiellement suicidaire

Les lgbt étant moins nombreux que les hétéros, le taux de suicide paraît peut-être plus important dans cette commu.

Ce qui effectivement ne veut pas dire que le taux de suicides et de tentatives de suicides n'est pas préoccupant chez le reste de la population.

avatar contributeur de Derf
Derf
14/07/2023 à 13:40

Heu il est marquer Suicide_chez_les_jeunes_LGBT il manque "par rapport au hétéro" pour pouvoir confirmer ou infirmer les faits

on vas faire un petit calcul sur 1000 personne 100 font partie de la communauté LGBT et 1/4 est suicidaire ce qui fait 25 et chez les hétéro ce chiffe est pareil ce qui fait 225 donc le ratio est proportionnel

avatar ancien membre
Ancien membre
14/07/2023 à 14:22

Citation de Derf #466083

Un large regroupement d'études de la fin des années 1990[5] a montré que les hommes homosexuels et bisexuels étaient 2 à 7 fois plus susceptibles que les hommes hétérosexuels de faire une tentative de suicide. Pour les femmes, ce risque était 1,4 à 2,7 fois plus élevé (chiffres variant selon le pays et l'année).

avatar ancien membre
Ancien membre
14/07/2023 à 14:27 - 14/07/2023 à 14:33

Je vous propose d'en faire un topic à part parce que là on risque de dévier du sujet.

avatar ancien membre
Ancien membre
14/07/2023 à 14:28

Citation de Deelinph #466098.

Oui désolé pour le hors sujet

avatar contributeur de Derf
Derf
14/07/2023 à 16:00

Citation de Deelinph #466098

je voulais juste donner mon avis et ne pas créer un débat donc pour moi il est fini 🙂

avatar ancien membre
Ancien membre
14/07/2023 à 16:37

Ah mais je vous invitais juste un créer un topic si l'envie vous prenait d'en débattre 🤷‍♀️

Dévier à propos du suicide sur un sujet comme l'empathie, la compréhension et tout ça... ça la fout un peu mal pour le coup 😅

avatar contributeur de Derf
Derf
14/07/2023 à 22:54

Citation de Deelinph #466110

j'avais bien compris ton messages, je t'ai juste répondu a celui-ci

a y penser tu as pas tord sur ta réflexion

avatar ancien membre
Ancien membre
15/07/2023 à 18:35

Citation de *Deelinph Je trouve que tu as très bien résumé tout ça 😯 *

Merci Deelinph 🙏, également à RedRose et Nancéien.

Le sujet est complexe et ce n'est pas toujours évident d'argument sur un tel sujet 😇 👍

Citation de *Deelinph On peut difficilement comprendre ou tolérer les gens différents de nous si l'on ne ressent pas un minimum leur peine, leur révolte, leur joie, (...), J'ai du mal à saisir les attentes de quelqu'un si je ne me sens pas concernée par ses revendications*

Oui ! Je peux comprendre que l'on puisse ne pas se sentir concerné, ce qui me semble tout à fait naturel. 🙃

Ce n'est pas grave de ne pas se sentir concerné, toutefois cela devient problématique avec les personnes très/ trop fermé d'esprit au point de ne ressentir que de la haine. 🙅

De mon point de vue ! Il y a ce qui concerne tout le monde à l'instar de l'éducation, la sécurité, les lois, la médecine, etc ou l'on pourra avoir plus facilement de l'empathie contrairement à d'autres sujets, plus personnels, comme la religion ou une personne athée aura probablement plus de mal à se sentir concernés.🙏🙏😅

avatar contributeur de Phoenix73
Phoenix73
21/07/2023 à 08:39

Au Danemark les enfants ont des cours d'empathie de 6 à 16 ans.

On a remarqué une baisse du taux d'empathie des jeunes de manière globale, les réseaux...le côté narcissique et on rajoute à ca cette mise en concurrence que l'on retrouve partout, si tu veux y arriver il faut ecraser l'autre...

Je vois de plus en plus de trucs complètements dingue comme une jeune a toulouse qui a été défigurée par d'autres jeunes... parce qu'elle n'était pas habillée correctement, et ca n'est pas un cas isolé, on voyait pas autant de choses cruelles et non ca n'a pas tjrs existé. Ca va trop loin, on le voit sur les réseaux la haine bien plus présente. Chacun se refugiant dans ses "appartenances" , se regroupent, pour se sentir plus fort et gerber tout ce qu'ils detestent au yeux de tous. Notre société est en péril, parce qu'elle manque cruellement d'empathie, parce que plus personne ne veut faire d'effort à vouloir comprendre l'autre. Non on préfère se mettre en opposition à l'autre et être au chaud dans son "clan" qui encens le "tu as raisons, tu es une victime de la société, il faut se battre contre..." alors que quelque part, on a tous une différence, on est tous victime de quelque chose et au lieu de faire de nos différences une richesse , on en fait une bataille.

avatar contributeur de Némésis Inu
Némésis Inu
21/07/2023 à 12:41

Citation de Phoenix73 #467621 Au Danemark les enfants ont des cours d'empathie de 6 à 16 ans.

C’est bizarre des cours en empathie car c’est une réaction humaine de base, seuls les psychopathes ne le ressentent pas du à un dysfonctionnement.

Mais ça pourrait s’apparenter peut-être aux cours d’éducation civique en primaire ( ça existe encore d’ailleurs ?) ou on te sensibilisait aux personnes âgées, handicapées et adapter nos comportements avec ces personnes.

Par contre je trouve ça super de l’étendre à l’adolescence, période où on devient égocentrique.

Dommage on aura jamais ça en France…

avatar contributeur de RêveuseParis
RêveuseParis
22/07/2023 à 01:10 - 22/07/2023 à 07:47

Citation de Phoenix73 #467621

Ma Phoenixxxxx 😍

Je trouve très intéressant votre message et ces cours d Empathies pour les jeunes au Danemark.... Ce déclin d Empathie chez les jeunes vient aussi du fait , que nous avons tous et toutes en tant qu Adulte diminué également notre propre potentiel d empathie..... Il n y a plus de filtres dans ce que nous observons , voyons ou entendons et l usage des réseaux sociaux ont aussi bien démolit et dégradé notre affect à un certain niveau

Je suis sûr que si nous passions tous et toutes des tests sur notre empathie, on aurait de grosses surprises à l arrivée..... Nous brassons tellement d infos avec son tout et son contraire dans l abominable, que forcément, nous sommes , à nos dépends, anesthésiés à certaines douleurs ou souffrances des autres.... C est devenue extrêmement inquiétant d ailleurs, parceque, nous ne nous humanisons pas davantage en ayant connaissance de tout dans le pire.... Nous sommes sans cesse spectateurs volontaires ou involontaires de scènes terrifiantes aux infos ou sur les réseaux sociaux, en sus, d êtres devenue totalement impuissants ou impuissantes pour agir avec sens...Et plus personne n expose le même visage du réel, le bon sens et la logique a perdue toute logique et les gosses en payent les conséquences, que ce soit les empathiques ou non...

Plus on voit de choses et plus nos états de chocs sur l insoutenable diminue d intensité, alors, les gosses, n en parlons même pas, ils sont dans la recherche des plus fortes sensations, jusqu’à l insensibilisation....

Nous nous dénaturons de nos propres Natures d Être...

Citation de Némésis Inu #467650

Némésis, peut-être que l on peut discuter l intitulé des cours, j en sais rien, en faite.....

Mais je pense que ces cours D Empathie ont certainement été travaillés Par des Psys ou minimum des personnes qui ont fait des analyses sur le sujet..... Je pense que Vous, Mouah ou d autres , nous n avons pas le même degré d Empathie sur un fait ou envers une personne et que l Empathie est attaqué sur un certain angle dans ces cours...

Je pense que sans être psychopathe, on peut Tous manquer d Empathie ou faire preuve de trop d empathie sur diverses situations.....

Bien que j ai de l Empathie envers les autres, enfin, pas tout le monde, je constate que je n en ai pas toujours pour moi même ..... Je pense que pour des tas de raisons, je me suis déchue du droit à de l empathie envers moi même et de ce fait, je ne suis pas surprise quand on manque d empathie envers ma personne...

Je pense qu il y a l empathie que nous donnons ou pas et celle que nous recevrons ou pas de la part des autres....

avatar contributeur de Cerises
Cerises
22/07/2023 à 04:59

Citation de Némésis Inu #462642

Vaste questions en effet

1) faut-il obligatoirement la compréhension des autres ( et globalement de la société, voir du monde) pour s’accepter soi-même ?

Je dirais que pour s'accepter soit même il ne faut pas nécessairement de la compréhension des autres, parcontre il en faut pour se connaître soit même car ça implique des interactions sociales et l'être humain en a besoin pour se faire ses propres opinions et je dirais que l'acceptation de soi passe par le regard des autres.

2) comprendre l autre veut-il dire l’acceptation de l’autre?

On peut comprendre certains agissements d'une personne mais ne pas l'accepter car elle ne correspond pas à des codes que l'on peut avoir mais ce serait plutôt de l'empathie je pense

3) être empathique est-ce comprendre autrui dans sa globalité ou est ce une simple façade donnant le droit seulement à tolérer l’autre?

Avoir de l'empathie pour une personne ne veux pas dire qu'on la tolère, on peut avoir de l'empathie pour une personne mais ne pas pouvoir la supporter et la rejeter

avatar contributeur de Phoenix73
Phoenix73
22/07/2023 à 10:12

Citation de ReveuseParis #467825

Contente de vous relire tres chère, en fait nous avons tous une empathie fluctuante. Ca me fait penser un peu au personnage principal dans les films où on est tres inquiet sur le devenir du personnage, alors que tout le monde meurt autour et on s'en balance un peu des autres, mais ce qui fait qu'on s'attache au personnage principal , c'est justement parce qu'on connaît le vecu.

L'empathie ca se travaille aussi, comme son inverse, ca me fait penser aux enfants soldats...

avatar contributeur de Némésis Inu
Némésis Inu
22/07/2023 à 10:30 - 22/07/2023 à 11:18

Citation de ReveuseParis #467825

Je fais la distinction entre un manque d’empathie et l’absence d’empathie.

avatar contributeur de RêveuseParis
RêveuseParis
22/07/2023 à 11:10

Citation de Phoenix73 #467831

Ma Phoenixxxxx 😍Merci pour l explication, parceque, je me demandais si je m égarais ou non dans ma bébé réflexion.... C est donc plus claire pour Mouah en disant que notre Empathie est fluctuante..... 👍

En ce moment, je ne suis pas trop présente, contente de vous retrouver aussi 😍😍😍

Citation de Némésis Inu #467833

Euuuuuuh bah, j ai cru comprendre que c était le titre du cours qui vous faisiez tiquer.... ?

De toute manière, l idée de penser ensemble est toujours primordial pour préciser nos pensées 👍

avatar contributeur de Némésis Inu
Némésis Inu
22/07/2023 à 11:17 - 22/07/2023 à 11:23

Citation de ReveuseParis #467840 Euuuuuuh bah, j ai cru comprendre que c était le titre du cours qui vous faisiez tiquer.... ?

Disons que l’empathie ne s’apprend pas puisque c’est inné ( sauf pour les psychopathes) mais ça se développe oui

Citation de Phoenix73 #467831 L'empathie ca se travaille aussi, comme son inverse, ca me fait penser aux enfants soldats...

Tout à fait ou comme lés soldat SS et kappo dans les camps à qui on annihile tout empathie ( on l’a met en sommeil).

Le meilleur exemple est celui de la fameuse expérience de Milgram

avatar contributeur de Phoenix73
Phoenix73
22/07/2023 à 11:34

Citation de Némésis Inu #467843

Comme tu dis, il y a une part innée et une part qu'on développe qui est de l'ordre de l'acquisition et de l'apprentissage. Donc des cours d'empathie me paraît une bonne idée si on suit cette logique.

Ce que j'aime pas dans cette idée, c'est que nous sommes en tant qu'humain de la pâte à modeler... et que nos connaissances sur les failles humaines ne sont pas utilisées tjrs dans le bon sens.

avatar contributeur de Némésis Inu
Némésis Inu
22/07/2023 à 11:36

Citation de Phoenix73 #467846 et que nos connaissances sur les failles humaines ne sont pas utilisées tjrs dans le bon sens

Ah ben ça…

avatar contributeur de Occamj
Occamj
22/07/2023 à 11:50

Bonjour,

J'apporte mon modeste caillou à l'édifice, sous l'angle professionnel:

il y a bien entendu un substrat empathique chez (presque) tous les humains. Cela commence avec les neurones miroirs: vous voyez quelqu'un faire quelque chose, votre cerveau active automatiquement les neurones dans votre cerveau qui vous feraient faire pareil: courir, sourire, aider une personne à traverser la rue... C'est un truc créé par l'évolution pour aider les bébés humains à imiter les adultes, et avoir le "bon" comportement social aussi. Essentiel pour la survie ! Ensuite, le cortex frontal prend le relais et analyse à plus long terme les conséquences de telles ou telles actions: "fais aux autres ce que tu voudrais qu'on te fasse", "qui sème le vent récolte des gnons", etc. On se fabrique une éthique personnelle sur la base de ces expériences. Bien sur, une enfance perturbée, ou un milieu qui légitime la violence ordinaire, pourront conduire à des empathies aberrantes ou défectueuses. Tout ça pour dire que l'empathie est à la fois innée, et acquise de toute façon, sur des bases plus ou moins solides, mais parfois bien arbitraires.

avatar contributeur de Derf
Derf
22/07/2023 à 17:40

Citation de Emil-nier #466280>"toutefois cela devient problématique avec les personnes très/ trop fermé d'esprit au point de ne ressentir que de la haine.

Citation de Emil-nier #466280>"une personne athée aura probablement plus de mal à se sentir concernés

Il ne faut pas obligatoirement avoir une fermeture d'esprit pour avoir de la haine !

Donc une personne athée aura moins d'emphatie qu'une personne croyante ?

c'est plutôt le contraire ces personne auront un esprit plus critique car justement eux ne sont pas dicter par une doctrine religieuse ou pensante



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2024, betolerant.fr