HPE/HPI, zèbes ou atypiques faites vous parti de ceux qui ne rentrent pas dans les cases...

avatar contributeur de Eaton3
Eaton3
27/06/2022 à 21:45

Bonsoir à toutes et tous, faites vous partis des zèbres HPI/HPE, Atypiques, avez-vous fait un bilan???

Pour ma part je me suis toujours senti en marge de la société normo-pensant... ne rentrant dans aucunes cases que la société. pouvez-vous m'en dire un peu plus sur votre ressenti? cordialement

avatar ancien membre
Ancien membre
27/06/2022 à 22:09

HPE HPI c'est le nouveau truc à la mode pour se moquer de l'autre sans que l'autre s'en aperçoit .

Qd un enfant est nul à l'école on dit maintenant qu'il est hpi pour ne pas froisser les parents.

Comment dire qd on dit que vs êtes hpi ou hpe ou zèbre ça veut dire tout le contraire tout en vous rassurant...

Moi à votre place je serai vexé d'être traité de hpi ou hpe ...

avatar contributeur de Eaton3
Eaton3
27/06/2022 à 22:14

ce n'est pas une tare étant donné que cela est inné ( depuis la naissance) le cerveau fonctionne d'une autre façon que la majorité des autres humains... renseignez-vous sur le sujet avant de venir dire que je devrais être vexé d'être traité de HPI/HPE...

avatar contributeur de Ophélia
Ophélia
27/06/2022 à 23:20

Citation de Ancien membre #405543

Diagnostiquée hpi à mes 8 ans car j'étais extremement en avance sur les autres de mon age ... donc bon, je pense pas que ce que tu dis soit très intéressant.

avatar contributeur de Eaton3
Eaton3
27/06/2022 à 23:22

je suis actuellement en questionnement, je pense etre HPE j'ai rdv avec un neuropsy prochainement pour affirmer on infirmer, et je voulais juste avoir un retour... si tel est mon cas, je n'ai pas eu ta chance, et cela pose problème dans la vie de tous les jours

avatar contributeur de Ophélia
Ophélia
27/06/2022 à 23:26

J'ai énormément de mal à étudier si j'y suis obligée mais quand un sujet m'intéresse je vais le connaitre à fond. Et très jeune j'aimais les maths et les sciences ^^ C'est pour ça... Je suis un peu l'inverse d'un HPE, je ressens très peu de sentiments, du coup ça me pose problème dans la vie de tout les jours pour comprendre les comportements irrationnels (sentimentaux en fait) des gens qui m'entourent ...

avatar contributeur de Eaton3
Eaton3
27/06/2022 à 23:30

d'où mo, questionnement. qui soit dit en passant n'est pas forcément dénué de sens.... nous sommes ici aussi pour des échanges constructifs et bienveillants. pour ma part je suis plutôt multi potentiel, dans les arts principalement. mais dans la société actuelle c'est assez complexe de trouver sa place. au passage les maths n'ont que peu de sens pour moi...

avatar contributeur de Rosso
Rosso
27/06/2022 à 23:39

Citation de Eaton3 #405538

Ce que je peux te dire c est que tu devrais plutôt te sentir heureux voir même fier de ne te sentir à ta place dans aucune case , que tu soit hpe confirmé par un neuropsy ne t aidera pas forcément à mieux t accepter mais surtout cela ne changera rien pour les autres .

Être sensible ou hpe est de toute façon perçu au mieux comme une volonte de se distinguer des autres ou alors comme une tare , hpi , zèbre ou tout ce qui sort des “normes” c est pareil .

Pas très positif mon message mais je ne vais pas te jouer de la flûte en te disant que tout va être rose .

avatar contributeur de Eaton3
Eaton3
27/06/2022 à 23:44

je comprends ton point de vue, perso je ne cherche pas du tout à etre différent, mais juste qu'on me donne le bon mode d'emploi pour fonctionner à peu près normalement dans cette société basées sur le cerveau droit normo pensant.

avatar contributeur de Lyys
Lyys
28/06/2022 à 00:00

Bonsoir je ne suis pas diagnostiqué mais je me demande si je ne suis pas hpe. Pour exemple je peux m'évanouir, faire un malaise vagal à cause d'une émotion trop forte, une situation brusque et inattendue. Mais je suis peut-être juste une poule mouillée! Je me sens en décalage total avec le reste du monde. Je suis tout le temps en train de scruter les mimiques des gens j'observe leur attitude et j'ai l'impression de lire leurs réelles intentions, leur pensée, d'avoir un radar pour déceler l'hypocrisie. Je suis souvent déçu des gens.

avatar contributeur de Rosso
Rosso
28/06/2022 à 01:27

Citation de Eaton3 #405556qu'on me donne le bon mode d'emploi pour fonctionner à peu près normalement dans cette société basées sur le cerveau droit normo pensant.

Alors le bon mode d emploi je ne sais pas , nous ne sommes pas adapté à ce système et nous ne pouvons pas changer , celui ou celle qui te dira le contraire tu me le présentera , tu peux si tu veux utiliser des techniques pour masquer ton émotivité et ta sensibilité mais ça ne trompera que les autres , pour moi ça n à aucun intérêt .

Ton fonctionnement n est pas mauvais mais tu ne sauras sûrement pas te sociabiliser dans le sens où tu l entend , tu te sent incompris , un extra terrestre et tu voudrais arriver à te sentir bien dans un monde basé sur des valeurs que tu ne partage pas , ça me parait compliqué . Personnellement je n y suis jamais arrivé

Maintenant ta personnalité restera toujours la même et j ai peur que tu finisse par ne plus te reconnaître en voulant coller à l image que les autres attendent . J ai commis cette erreur

Citation de Lyys #405559

On se ressemble énormément dans notre mode de fonctionnement , c est fatiguant , usant de s apercevoir que le monde est globalement hypocrite , mais chut il ne faut pas trop le dire .

Tu es peu être également dépendant affectif , avec une intolérance exacerbée par l injustice , une aversion pour la violence .

Alors comme la plupart des gens sauf que chez toi ça prend des proportions où ton malaise devient une vraie douleur

Certain(e)s nous vois comme des peureux(se) , oui sûrement , mais notre peur concerne généralement les autres et c est compliqué à expliquer .

avatar ancien membre
Ancien membre
28/06/2022 à 02:16

On m'a déjà dit, depuis que je suis arrivée ici, que j'étais peut-être ce truc-là. Mais moi, je ne suis pas trop une intégriste de la science surtout en ce moment.

A mon sens, il ne peut pas y avoir de sous-potentiels. Ça serait trop facile. Nous ne connaissons que la loi des humains, nous vivons dans un logiciel rigide et vertical dont nous avons eu besoin pour évoluer ensemble. Mais il pourrait exister des milliards de réalités alternatives dans lesquelles la compétition ne serait pas la base de la société et de l'acte de faire société.

Ce que je veux dire plus concrètement, c'est qu'un individu aux yeux de la masse "sous-potent", ne l'est pas. Il est forcément très bon dans quelque chose dans la plupart des cas, tout simplement parce que dans son esprit, celui avec lequel il vit et perçois le monde différemment des autres, et bien il y a logiquement une capacité d'adaptation et une résilience latente. Sinon il ne survirait pas. J'ai le sentiment qu'une personne handicapée, peut-être ( à nos yeux ), ressent même dans notre monde à la con, de la honte, ou de la gêne de développer des capacités et de voir des choses que les gens randoms ne peuvent même pas concevoir. Et ça les rend dingues. De ne pas être comprises.

Je n'ai pas un haut potentiel intellectuel. Je suis comme vous, j'ai un cerveau très puissant et 10000 ans de civilisation derrière moi. Je m'adapte. J'évolue. Je suis aussi le produit de mon époque. C'est là que le fameux potentiel entre en jeu : dans l'adaptation.

Il faut donc par conséquent comme dirait Jean-Luc, garder une ouverture d'esprit maximale. Des énergies dirigées différemment ne signifient ni une supériorité ni une infériorité.

Le plus beau dans tout ça, étant, selon moi, que cette théorie qui n'est que la mienne ne peut être qu'égalitaire.

Concrètement, je ne sais pas pour vous, mais je trouve de la force dans les gens soi-disant différents. Et il ne s'agit pas de cosmétique. On parle bien de l'esprit.

J'aimerais pour conclure dévier légèrement et m'adresser aux fachos dont j'ai pu entendre le discours parfois un peu trop plongé dans le beaujolais : les Kroc Blanc, Papacito, Bench And Cigars, et autres mangeurs de saucissons virilistes, je vous aime bien et vous avez raison : un type à qui il manque un bras est moins efficace dans notre société, un mec un peu sensible va se faire trop facilement bolosser etc.

Seulement là où vous êtes des merdes et où je ne vous suis plus, c'est quand vous enfoncez ce gars-là au lieu de lui tendre la main : ça s'appelle la peur de vous faire dépasser et c'est minable. Justement, ce mec pourrait finir par vous en apprendre, vous qui vous reposez sur vos acquis.

Car la morale de mon interprétation est bien celle-là : plus tu prends cher, et plus tu t'adaptes, plus tu deviens fort. Chose qu'on veut absolument nous faire oublier.

Donc oui, HP. Comme tout le monde. Et c'est bien.

avatar contributeur de Dayzelle
Dayzelle
28/06/2022 à 04:10

HPI est une structure neuronale différente, et donc un fonctionnement et une psychique différente, rien ne sert de s'enflammer comme le laissent entendre certains posts ici. Ca ne se choisi pas ! Après il y a ceux qui le disent et ceux qui restent dans la discrétion, ça c'est autre chose.

Néanmoins, il est parfois salutaire de pouvoir trouver des personnes dont le cerveau fonctionne de la même manière que le sien, quelque soit la caractéristique d'ailleurs (HPI, trisomique, asperger...), car tout simplement ça fait du bien d'être compris et de parler le même "langage".

Donc il ne faut pas blâmer celui/celle qui sort de la discrétion dans ce but précis, la situation n'est pas forcément facile. La question n'est pas de savoir qui est plus con qu'un autre, mais plutôt qui appréhende le monde de quelle manière en fonction de sa cognition, ceci afin de pouvoir échanger avec d'autres "sujets" similaires qui seront aptes à comprendre ce que l'on vit dans un tel cas.

Finalement, c'est grosso-modo la même démarche que celle qui a poussé 90% des gens présents sur Beto à s'y inscrire, ou encore des associations de personnes handicapés qui permettent à ces personnes de se rencontrer car ...ça fait du bien de se savoir compris par les personnes qui ont la même problématique, tout simplement.

L'auteur souhaite échanger avec de telles personnes, point barre 🤷‍♀️ Il est donc complètement inopportun et indécent de venir sur ce sujet juste pour remettre en cause une problématique, à plus forte raison pour celles et ceux qui ne sont pas concernés... C'est d'un irrespect incroyable !

C'est comme dire à un(e) homo ou un(e) trans qu'il dit être ainsi, juste pour être différent(e), supérieur(e) ou se démarquer des autres.

avatar contributeur de Eaton3
Eaton3
28/06/2022 à 06:58

Citation de Lyys #405559

Je ne sais trop quoi te dire, mais si tu le ressent comme quelque chose de difficile ou que cela te pose problème, peut etre que tu pourrais envisager d'être suivit ou aider par un neuropsy??

avatar contributeur de Zababa
Zababa
28/06/2022 à 07:33

Citation de Dayzelle #405573

Merci d'exprimer clairement ce que je n'ai pas su dire ailleurs...

avatar contributeur de BeSweet
BeSweet
28/06/2022 à 07:56

Je ne suis pas certaine que de savoir, si on est HPE/HPI ou non, permet de mieux vivre ensemble ou de mieux se faire comprendre, même par des personnes "semblables" faisant partie de ces soi-disant catégories.

Je crois que la réelle problématique, c'est l'absence d'efforts pour parvenir au bien vivre ensemble en général, et le manque de compréhension qui en découle entre les uns et les autres.

Il faudrait peut-être revenir à certaines valeurs fondamentales pour éviter de voir de plus en plus de gens se marginaliser ?

Les différences sont des richesses qui devraient servir à l'épanouissement de la vie communautaire, mais nous nous éloignons tellement de ces richesses - qui font la si belle diversité de l'humain - que nous finissons par nous exclure les uns les autres ou même individuellement. C'est fort dommage et dommageable.

avatar contributeur de Eaton3
Eaton3
28/06/2022 à 08:59

Citation de BeSweet #405584

Ce qui va suivre n'est que mon avis, et n'a pas pour but de dévaloriser, ou de blesser qui que ce soit. Et je respecte ton point de vu.

-Savoir que le système neuronale fonctionne différemment de ceux des non HPE/HPI et ce faire accompagner par un professionnel afin de mieux appréhender le monde qui l'entour, n'enlève rien au faite d'apprendre le bien vivre ensemble. Ce sont deux choses distinctes, d'un coté la biologie de l'humain, et de l'autre les valeurs morales. Même si ce sont deux choses différentes, elles ne sont pas incompatibles bien entendu ;-)

-Le monde dans lequel nous vivons à été conçu par des normo-pensants. Rien que sur les modèles d'éducation ou d'apprentissage car c'est la majorité des humains...qui s'appuie grandement pour ne pas dire uniquement, sur le fonctionnement de la partie gauche du cerveau.

-Les personnes dites "HPI/HPE" ne représentent que 2% environ de la population mondiale...d'où le coté "marginalisable"

-Comment une personne qui fonctionne, perçoit et intègre les choses, à 95% avec la partie droite du cerveau (émotionnel pour un HPE), peut ce reconnaitre et interagir naturellement dans une société dans laquelle tout à été bâtis sur des principes neuropsychologiques d'une autre nature?

-Le cerveau de l'humain fonctionne aussi en catégorisant les choses, le bien, le mal, le chaud, le froid... un arbre... Donc nous rentrons tous dans telles ou telles catégorie quoi qu'on en pense...

-Et je vous rejoint sur le faite que l'humain dans ses propres valeurs est devenu avec le temps et les aléas de nos sociétés, nombriliste...individualiste. Alors qu'il serait tellement bon humainement de renouer avec autrui dans la bienveillance ;-) 🙂

avatar contributeur de BeSweet
BeSweet
28/06/2022 à 10:05 - 28/06/2022 à 12:40

Citation de Eaton3 #405591 : Et je respecte ton point de vu.

Merci, je respecte le tien aussi ^^

Si le fait de savoir que tu es HPE/HPI ou non peut t'aider à mieux appréhender le monde qui t'entoure et ses règles en société, c'est utile en effet.

Mais ce n'est pas une garantie d'être mieux compris si la tolérance n'est pas mutuelle. Et comme tu le disais si bien, quelque soit le résultat de ces "tests", le bien vivre ensemble n'est pas incompatible.

avatar contributeur de Eaton3
Eaton3
28/06/2022 à 10:57

j'ai bien conscience du fait, que cela ne garantis pas d'etre compris par les autres. mais d'au moins pouvoir leur expliquer les divergences innées de construction de fonctionnement ;-)

avatar contributeur de BeSweet
BeSweet
28/06/2022 à 11:54

Tu fais bien d'expliquer aux autres (et de leur rappeler ?) que les différences existent et qu'il faut toutes les respecter :)

avatar contributeur de Lyys
Lyys
28/06/2022 à 13:09

Citation de Eaton3 #405580

Je gère mieux avec le temps, les symptômes sont moins intenses que dans le passé mais il m'arrive encore d'avoir le tournis dans des situations de grand stress, de peur ou de surprise.

avatar contributeur de Sam1963
Sam1963
28/06/2022 à 13:20

Citation de Ancien membre #405543

C'est également devenu un marché..Ainsi que l'hyperactivité

avatar contributeur de 6rano
6rano
28/06/2022 à 13:35

Je sais que j'ai un QI supérieur à la moyenne, de là à me donner une étiquette qui, comme le dit Sam1963, s'inscrit tellement bien dans le marché toujours plus envahissant du "développement personnel", je ne sais pas.

Enfin, je reconnais qu'il doit y avoir une validité scientifique derrière ces manières de catégoriser les humains. Mais on en fait tellement des caisses là dessus en ce moment (avec ce genre d'article bidon qui te dit que si t'as de l'empathie t'est probablement HPE https://www.bilan-psychologique.com/hp/10-signes-que-je-suis-hpe.html) que ça me dégoute de tenter un diagnostique. Je dois surement être "normo-pensant" de toute manière ahah.

avatar contributeur de Sam1963
Sam1963
28/06/2022 à 13:42

Citation de 6rano #405617

tu as parfaitement raison, d'autant plus que sous couvert de science on invente de nouvelles catégories. Le cerveau, les neurones expliqueraient tout. Or cela n'a jamais été vraiment validé...On occulte l'histoire du sujet, son environnement etc. Au nom d'une soi-disant science...

avatar contributeur de Eaton3
Eaton3
28/06/2022 à 17:12 - 28/06/2022 à 17:27

Citation de Sam1963 #405619

Bonjour, alors oui il y a des dérives avec celles et ceux qui profitent de l'aubaine pour ce faire de l'argent, cela dit, l'être humain fait aussi des découvertes, donc nous sommes obligé de formuler de nouvelles catégories et heureusement qu'il y a des découvertes sinon tu n'aurais pas de nouveaux traitements pour telles ou telles maladies par exemple. c'est le principe...

-Cependant, les testes WAISE 4 existent bel et bien pour quelque chose... pour définir si oui ou non le sujet peut être considéré comme au dessus de la norme (norme qui effectivement n'est pas figée à 100%, et le résultat au teste va dépendre du moment où et quand le sujet passe le teste. stresse, fatigue...) les résultats ne sont pas figés mais donnent une très bonne vision sur les capacités de l'individu en question.

-Je ne pense pas qu'ils occultent l'environnement et l'histoire du sujet, mais la personne s'est construite au fil du temps par son environnement et son histoire sur le plan moral et intellectuel.

-Reste qu'il nait avec un capital de départ inné (interprétation, vitesse et traitement des infos mode de fonctionnement à la base, un peu comme une config d'un pc même si je n'aime pas du tout cette analogie)

(il y a bien des gens issus de familles ultra défavorisées pour lesquels le destins peu sembler tout tracé, qui on réussi à obtenir la vie qu'ils espéraient et gravir les échelons de la société, contre toutes attentes),

-Parce qu'ils ont utilisés, et nourrit leurs cerveaux correctement pour obtenir le résultats voulu, ou parce qu'ils ont des prédispositions facilitantes.

-Le cerveau qui nous est fournis à la naissance donne ou pas des prédispositions, des facilités ou des handicaps ;-) à nous de le nourrir et de l'exploité comme il faut.

avatar contributeur de Sam1963
Sam1963
28/06/2022 à 19:19

Citation de Eaton3 #405642

Il y a de nouvelles découvertes et celles qui ne représentent en rien du nouveau. Le QI existe depuis plus d'un siècle s'il s'agit de calculer une efficience intellectuelle avec tous les biais que cela comporte. Mais oui il y a des modes, HPI,HPE, Hyperactivité, TDAH etc. De plus dire que telle entité relève de facteurs innés va à l'encontre de tout ce que l'on connaît maintenant de l'épigénétique. La mode encore réduit l'individu à son cerveau comme si l’environnent ne modelait pas ce dernier. Ce n'est pas parce que l'on est à la mode que cela relève du scientifique.

ps: On en est au WAIS V

avatar contributeur de Eaton3
Eaton3
28/06/2022 à 19:34

Citation de Sam1963 #405650

je comprends ton point de vu. et oups pour le WAIS V...

avatar ancien membre
Ancien membre
28/06/2022 à 21:14 - 28/06/2022 à 21:15

Je viens de faire une recherche sur google. Je trouve que beaucoup de personnes pourraient prétendre à être ça. Par exemple si je suis leur logique je coche toutes les cases.

Et surtout celles du syndrome de l'imposteur qui m'a frappé. Je ne sais pas quoi penser.

Je suis réellement perdue. Et aucun rendez vous psy pour m'aider. Aujourd'hui, genre là, je le dis, j'aimerais ne pas être comme ça.

avatar contributeur de Arena
Arena
29/06/2022 à 00:01

Le suis-je, non ! Mais rien n'empêche de vivre l'envoi de la société comme une mise à l'écart, suffit de percevoir les inégalités qu'elle creuse de ses petites mains habiles et pugnaces ! Je n'aime pas trop les termes qui diagnostiquent, qui posent un bilan, les êtres en général peuvent être éveillés à différents endroits de leurs personnalité et dans différents domaines, selon ce qu'ils vivent et rencontrent.

Je ne nie pas qu'il existe des personnes ayant des potentiels élevés, mais si je fais une projection en arrière, vers les temps anciens, soit ces personnes étaient considérés comme des génies, soit comme des parias. La modernité a apporté une connaissance qui permet de ne plus, ou moins (je préfère nuancer) les considérer ainsi. La tendance à nommer avec des termes que je nommerais finalement non pas scientifiques, mais scientistes permet peut être à ces personnes d'évoluer au sein de la société, mais la société n'est pas la réalité d'un quotidien, l'école par exemple s'adapte mais à la lenteur du mammouth (hommage à Claude Allègre), les institutions, le monde du travail également. L'exclusion, et sa petite soeur la discrimination restent profondément ancrées.

Je comprends le besoin d'être reconnu, c'est humain et ça aide, mais les êtres humains oublient leur état d'insignifiance, ils devraient regarder le sol qu'ils foulent tous les jours tant qu'ils sont en vie pour se rappeler que la terre fait partie d'un grand tout et qu'ils ne sont que de passage, un passage si bref, qu'il est perte de temps de chercher une quelconque spécificité chez l'humain. La terre, les animaux nous battent à plates coutures dans leurs potentialités. Je m'éloigne du sujet, pardon, mais nous ne sommes pas grand chose. Avez vous entendu parlé du tardigrade, celui là est un haut potentiel, bien qu'il soit microscopique.

Bonne soirée à vous

avatar ancien membre
Ancien membre
29/06/2022 à 00:03

Citation de Arena #405706

Oui. Oui, et oui.



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2022, betolerant.fr